Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Technicolor lance son « Postcast »

Par Shadows

Le groupe Technicolor lance un podcast audio centré sur la post-production, qui prend donc le nom de « Postcast ».
Au menu de ce premier épisode ? Un retour sur le film d’horreur Scary Stories d’André Øvredal, en compagnie d’une part de Mark Kueper (Senior Colorist) et d’autre part Matt Glover, VFX Supervisor chez Mr. X. Rappelons en effet que le studio d’effets visuels Mr. X fait partie du groupe Technicolor.

Voici par ailleurs la bande-annonce du film :

L’article Technicolor lance son « Postcast » est apparu en premier sur 3DVF.

Imagine Offers Support for Legacy Equipment, Easing the Transition to the Software Future

Par Caroline Shawley

MyCare an essential part of setting the pace for the IP transition by ensuring legacy equipment stays viable   AMSTERDAM, 13 September 2019 – As part of its commitment to provide continuing support for broadcasters and media companies at any point in the transition towards software-defined solutions, Imagine Communications is developing several new offerings. Across ...

Software start-up 7Mountains transforms the traditional newsroom with its new cloud-based storytelling system

Par rlyl

7Mountains, a software start-up from Media City Bergen, is launching DiNA at this year’s IBC show in Amsterdam. DiNA is a cloud-based storytelling tool for journalists and editors, built with modern, web-based technology and a focus on the end user. The product has already gained substantial interest from broadcasters and media organisations worldwide, looking for ...

NAB NY ’19 Profile: Douglas Spotted Eagle

Par Doug Krentzlin

Douglas Spotted Eagle  NAB NY ’19 Profiles are a series of interviews with prominent professionals in the broadcasting industry who will be participating in this year’s NAB show in New York (Oct. 16-17). _____________________________________________________________________________________________________ As the Director of Educational Programming for Sundance Media Group, Douglas Spotted Eagle is the primary UAS instructor and industry consultant ...

Eufònic Festival 2019 · Destacamos su parte más visual

Par volatil

Eufònic es un festival alrededor de las artes sonoras, visuales y digitales, de cuatro días de duración (del 5 al 8 de septiembre) y que se celebra en Sant Carles de la Ràpita y, de mediados de agosto a mediados de septiembre, se expande con instalaciones artísticas a varios espacios de Terres de l’Ebre: Amposta, Miravet, Roquetes, Tortosa y Ulldecona. Eufònic son artes excepcionales en su más amplia acepción: actuaciones audiovisuales, talleres, instalaciones en espacios museísticos, acciones sonoras, actividades para el público familiar y conciertos en espacios singulares. En Eufònic hay espacio para todo tipo de propuestas, siempre con la experimentación y la búsqueda constante como objetivo, lejos de fórmulas preestablecidas.

La jornada Eufònic Pro se celebrará el viernes 6 septiembre de 11:00 a 17:30 en el nuevo y remodelado Maset Espai Jove de Sant Carles de la Ràpita y se configura como un programa transversal de actividades teóricas y prácticas. Tomando el relevo a la jornada #supportvisualists, celebrada los últimos tres años.

Las actividades contarán con ponentes como Natalia Fusch (programadora del festival Gamma de San Petersburgo), las creadoras Elena Juárez y Sofía Crespo, el coreógrafo Roberto Oliván (Deltebre Dansa), Pete Thornton (programador del festival Splice de Londres), Néstor Torrens (director del festival Keroxen de Canarias), Pat Quinteiro (prensa y comunicación de festivales como Jazz Formentera o Mutek Barcelona), Luis “Kitas” Banrezes (del festival Tremor de Las Açores), Olivier Rappoport (Mixtur) y Albert Pujol (Fira Litterarum), entre otros.

Con inscripción gratuita, Eufònic Pro es un punto de encuentro para los profesionales de la creación y la gestión cultural multidisciplinaria, en una ventana abierta y bidireccional al mundo de la creatividad entendida en todas sus vertientes que incluye la música, las artes visuales y digitales y las artes escénicas y en movimiento, siempre con el objetivo de fortalecer el conocimiento y contribuir a su transformación.

DESTACAMOS LA PARTE MÁS VISUAL DEL LINE UP DE ESTA EDICIÓN

Artista visual y creativa new-media establecida en Madrid, Elena Juárez trabaja con gráficos interactivos, generativos e instalaciones multimedia, y ha participado en charlas y talleres en espacios capitales como Medialab Prado o Matadero. Pero es su práctica principal, con una especial motivación para “iluminar espacios oscuros” y una vinculación tan grande con la música electrónica, que nos hace proponerle acompañar los dos DJ sets de cierre de las noches Eufònic, con C.E.E. Shephers y Ylia. Geometría y narrativas abstractas parametreadas en vivo y en directo.

El Auditori Sixto Mir de Sant Carles de la Ràpita acogerá dos espectáculos audiovisuales por parte de artistas internacionales, trabajos que solo se pueden ver en espacios escénicos como teatros o auditorios, con escenario y caja negra. Los dos espectáculos que conforman la programación del Auditori son «Membrane» de los quebequeses Push 1 Stop & Wiklow y «_nybble_» del francés Alex Augier.

Entre el diseño 3D motion y el arte generativo, el trabajo de la quebequesa Push 1 Stop se forma a través de la acumulación de ambientes narrativos elegantemente precisos y complejos, que le ha llevado a ser considerada una de las mejores artistas visuales del momento. Junto al también canadiense Wiklow han creado “Membrane”, un pieza generativa de proyecciones volumétricas, humo ascendente y algoritmos reactivos, invitándonos a entrar en un espacio creado entre la percepción y la ilusión. Juntos inaugurarán el Auditori Sixto Mir, el nuevo espacio del festival dedicado a los espectáculos audiovisuales y digital-performativos.

Alex Augier es un artista francés, que ha presentado sus trabajos en festivales como Scopitone o Nemo (Francia), Elektra (Canadá) o Media Ambition Tokyo (Japón), y creador con Alba G. Corral de los espectáculos “end(O)” (Today’s Art 2018) y “ex(O)” (LEV 2019, Sónar 2019), viaja a Eufònic con «_nybble_», una pieza audiovisual en la cual combina música y luz en un minimalismo digital a través de cuatro pantallas transparentes que acogen -físicamente- al artista en su interior, donde aquello que ves y aquello qué oyes forma un todo electrónico, orgánico, en una entidad sinestésica onírica y poética. Uno de los más sugerentes creativos visuales y sonoros del momento.

Como ya es tradición, el fin de semana anterior a los días centrales de Eufònic se presentan las instalaciones artísticas en otras poblaciones, espacios museísticos o temporalmente habilitados que acogen trabajos de artistas internacionales y actuaciones especiales. Roc Jiménez de Cisneros, maestro de la computer music, presenta “sense títol” en el Museu de Tortosa, una instalación de láseres que remite a la cultura rave. Presentará su instalación de láseres “sin título” (¿o pensabais que ya se había estandarizado?), donde promete una experiencia intensa y, al mismo tiempo, extremadamente sutil nacida de la pieza que presentó el año pasado en Arts Santa Mònica. Del club al museo, la computer music siempre ha tenido un nombre, pero a este artista barcelonés se le quedan cortas las etiquetas.

La entrada Eufònic Festival 2019 · Destacamos su parte más visual aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Le problème des interrupteurs connectés (et mes tentatives de solution)

Par Pierre Dandumont

Depuis quelques années, j’ai équipé mon appartement avec des ampoules Hue et des lampes connectées, avec une gestion centralisée par HomeKit. Mais j’ai un problème : les interrupteurs.

Premier point, je ne veux pas d’une solution utilisable uniquement à la voix ou avec un smartphone. Pour un usage fluide, il faut (selon moi) des interrupteurs physiques. Pour le moment, j’utilise essentiellement les Hue Dim Switch (les télécommandes fournies avec pas mal d’ampoules et de kits) et un Tap sur une table. C’est fonctionnel dans l’absolu, utilisable avec HomeKit nativement, mais physiquement, je trouve ça un peu limite. Le retour physique sur les dimmer est moyen, tout comme la qualité de fabrication des boutons. Et surtout, il y a un souci gênant : ça ne remplace pas vraiment un interrupteur.

On peut condamner les interrupteurs déjà en place et mettre le support Philips à la place, mais il y a vite un souci : la plaque de Philips est moins large qu’un interrupteur classique en France. Donc soit il y a un trou visible, soit il faut reboucher (bof), soit… la première solution que je propose. C’est @Paingout qui m’a fait découvrir ça : des caches qui servent de support. C’est un (gros) cache qui se place au-dessus des interrupteurs existants. Pas besoin de les enlever, le support va se visser au-dessus des interrupteurs, une fois une partie de celui-ci détachée. Ca demande peu de boulot, mais c’est assez épais, et le plastique brillant est un peu cheap. gros avantage, ce n’est pas très cher : 16 € les deux, parfois vers 12 € en promotion. Avec un Dim Switch à 20 €, c’est abordable et parfait dans un appartement que vous louez, par exemple.

Le cache (on peut boucher les trous des vis)


Une fois en place, c’est épais

A l’origine, je partais vers une autre solution, remplacer les interrupteurs en place par des versions connectées. Il en existe pas mal directement compatibles HomeKit, mais deux problèmes se pose rapidement. Le premier, c’est que les interrupteurs connectés nécessitent souvent trois fils pour fonctionner, et que les encastrements pour des interrupteurs classiques ne contiennent pas nécessairement le neutre. C’est a priori la raison pour laquelle Eve ne vend pas sa prise en France, par exemple. On peut le récupérer sur une prise ou sur la lampe elle-même, mais ce n’est pas très pratique. Le second problème, qui arrive par exemple avec la solution de Legrand, est plus insidieux. Les interrupteurs connectés avec fil qui ressemblent à de vrais interrupteurs… fonctionnent comme de vrais interrupteurs.

La gamme Legrand : un pont de plus, de vrais interrupteurs

Ca parait idiot dit comme ça, mais c’est un problème. Chez moi, j’ai condamné un interrupteur, et scotché les autres. Parce que les interrupteurs coupent physiquement le courant – logique – et les ampoules Hue perdent donc la connexion. Les interrupteurs connectés de Legrand sont parfaits pour des ampoules classiques : ils permettent de contrôler une ampoule qui n’est pas connectée. Mais avec une ampoule qui a besoin de sa source d’énergie en permanence (les Hue), ça bloque. Parce qu’une fois la lampe éteinte, impossible de la rallumer à la voix ou avec un smartphone. Il faut passer par l’interrupteur physique et avoir réglé les ampoules pour obtenir le statut qu’elles avaient avant la coupure de courant.

Pour le moment, ma solution est un peu intermédiaire et surtout assez onéreuse. Elle passe par les interrupteurs Friends of Hue. Philips en met certains en avant sur son site, mais il en existe quelques autres, dont un astucieux système qui combine une prise de courant et un interrupteur. J’ai essayé les Vimar, qui se trouvent sur Amazon en France. Je passe par Amazon pour une bonne raison : c’est souvent un peu moins onéreux, et les liens que je pose ici et sur Twitter me rapportent de quoi acheter un peu de matériel pour les tests.

Friends of Hue

Les interrupteurs Friends of Hue sont tous assez similaires : ils proposent des interrupteurs qui ressemblent à ce qu’on trouve au mur dans un logement (et pas à une télécommande). Ils fonctionnent sans fil et sans batterie avec la technologie EnOcean : la pression sur l’interrupteur, qui doit donc être assez franche, fournit l’énergie pour la liaison. C’est équivalent au Tap de Philips. Bonne nouvelle, ça marche avec HomeKit, mais il faut un pont Philips Hue v2 (le carré). L’interrupteur Vimar (vendu environ 70 €, c’est cher) possède quatre positions et se fixe assez facilement. Dans la boîte, on trouve le module lui-même, ainsi que deux support, un carré et un rectangulaire. Les caches amovibles peuvent être remplacés par des trucs moins classiques que le blanc. Point à prendre en compte, le support rectangulaire a un défaut rédhibitoire pour certains : le cache ne touche pas le mur. Une fois fixé sur un mur, il y a donc un petit décalage entre le mur et la partie supérieure de l’interrupteur, qui n’est pas présent sur le modèle carré.

Le support large


On voit bien le problème de hauteur


Trois parties


Une fois monté

L’installation dans l’application est simple : il suffit de suivre les instructions, de ne pas configurer l’interrupteur dans l’application et de passer par HomeKit. Lors de l’installation, il a été reconnu directement sur l’iPhone, mais l’interrupteur n’enregistrait pas les commandes. Une fois l’application Hue fermée, l’interrupteur réinstallé et HomeKit lancé sur un autre appareil, ça a fonctionné. La pression sur les boutons doit être assez franches, avec un clic audible, mais c’est très rapide. Bien plus, par exemple, qu’avec les interrupteurs Philips ou (pire) un Eve Button. HomeKit propose simplement quatre positions à gérer.

Le choix du modèle


L’installation


L’installation


Dans HomeKit

C’est la solution qui me plaît le plus visuellement, mais elle garde le défaut de pas mal d’autres : si vous voulez le mettre à la place d’un interrupteur déjà au mur, il faut le condamner pour que les lampes Hue restent alimentées en permanence. Et c’est surtout plutôt onéreux, donc. Tous les Friends of Hue valent au moins 60 à 70 €, certains nettement plus.

La dernière solution, que je n’ai pas testé, les interrupteurs de Xiaomi dans la gamme Aqara. Les versions sans fil ressemblent à des interrupteurs classiques, fonctionnent sans fil (mais avec une batterie), sont compatibles HomeKit. Ce n’est pas trop cher (comptez 15 à 20 €) mais ça nécessite l’installation d’un pont supplémentaire.

Xiaomi Aqara

Pour le moment, comme je déménage bientôt, je ne sais pas encore ce que je vais utiliser. Mais je pense qu’on en reparlera.

Un cheval prêt à l’emploi pour vos projets

Par Shadows

L’équipe de la solution de simulation de muscles et tissus organiques Ziva VFX dévoile un nouvel asset prêt à l’emploi.
Gala, c’est son nom, est un cheval calqué sur la race Quarter Horse (une des plus répandues dans le monde). Le modèle est fourni avec muscles, graisse, peau déjà paramétrés, mais aussi des animations issues de motion capture. Enfin, il sera possible de déformer le rig musculaire pour l’adapter à d’autres quadrupèdes.

Le tout est disponible dans la librairie d’assets Ziva Dynamics. Il faudra payer pour pouvoir utiliser le modèle, mais le prix élevé pourra se justifier selon votre besoin.
Rappelons pour finir que Ziva VFX est un outil conçu pour fonctionner en tandem avec Maya.

L’article Un cheval prêt à l’emploi pour vos projets est apparu en premier sur 3DVF.

Bonneville Seattle Media Group Undergoes Organizational Restructuring

Par Andres Benetar

Webster’s dictionary defines the word “Change” as ” To alter; to make different; to cause to pass from one state to another.” Nothing ever remains the same, and that certainly is the case with The Bonneville Seattle Media Group’s recent announcement on how it will be undergoing organizational restructuring. This announcement was made earlier this week on ...

Le support à deux vitesses d’Apple

Par Pierre Dandumont

Récemment, je parlais des mises à jour d’iOS 9 et 10, pour corriger un problème de GPS. et je me suis dit que si le support d’Apple était très bon dans le temps, dans un sens il est aussi extrêmement mauvais, selon le point de vue. Plus exactement, il est à deux vitesses, avec une marche forcée assez gênante.

Si vous achetez un Mac (ou un appareil iOS, le fonctionnement est à peu près le même), vous avez l’assurance d’avoir des mises à jour de l’OS pendant plusieurs années. macOS Catalina (2019) fonctionne sur des Mac de 2012, iOS 13 prendra des appareils assez anciens comme l’iPhone 6S ou même l’iPad Air 2 (2015 et 2014 respectivement). Ce n’est pas parfait dans le meilleur des mondes pour les performances (iOS 12 qui marche bien sur un iPhone de 2013 reste plutôt une exception) mais dans l’ensemble le suivi de l’OS et des services reste plutôt bon. Et Apple fournit encore des mises à jour de sécurité pour les anciens OS assez régulièrement (Sierra et High Sierra pour le moment). Dans l’absolu, c’est mieux qu’Android : les fabricants de smartphones dépassent rarement quelques mois de mises à jour, quelques années étant considéré comme une exception. Il existe bien quelques fabricants qui suivent leurs produits longtemps (Nvidia met à jour la Shield TV depuis quatre ans), mais c’est un effet collatéral d’un produit qui n’évolue pas réellement dans l’absolu. Sous Windows, Microsoft offre par contre un support assez long, avec tout de même quelques limites. Windows 7 (2009) est encore sipporté quelques mois, Windows XP l’a été pendant 13 ans, etc. Mais il faut aussi prendre en compte qu’un nouveau PC ne fonctionnera pas sous Windows 7, que Vista et 8 ont été abandonné rapidement, etc.

Design de 2008, machine de 2012, support en 2019

Sans offrir un support parfait dans le temps, donc, le suivi reste plutôt bon chez Apple, même s’il ne faut pas se leurrer : le but est de garder le client captif pour les services qui rapportent de l’argent, donc éviter que les services en question s’arrêtent de fonctionner.

Un support à deux vitesses

Le problème de ces mises à jour, c’est que les systèmes évoluent vite, avec parfois peu de nouveautés – même s’il faut bien dire qu’il s’agit d’une posture de pas mal de gens de râler sur l’absence de nouveautés – mais surtout la disparition de pas mal de choses. macOS Catalina, qui arrive, va supprimer entièrement le support des applications 32 bits dans l’OS d’Apple (iOS l’a déjà fait avec la version 11). Il va aussi supprimer le support du HFS, et pas mal de choses sont obsolètes et donc en sursis. En pratique, les utilisateurs vont se retrouver devant un choix qui n’en est pas un : soit continuer à utiliser des applications pas si anciennes – il existe des sociétés qui vendent encore des logiciels 32 bits -, soit se passer à moyen terme des corrections de sécurité. Dans la même veine, ceux qui dépendent des applications 32 bits ne pourront pas se tourner vers de nouveaux Mac : quand un Mac sort, il ne supporte que l’OS courant (et les suivants) mais très rarement les précédents. C’est assez logique d’un point de vue business et ça pousse en partie l’adoption d’un nouvel OS, mais ça implique que les Mac qui sortiront en 2020 ne pourront pas lancer d’applications 32 bits. On peut penser ce qu’on veut de Windows, mais il reste raisonnablement possible de lancer des programmes 16 bits issus de Windows 3.x sur une machine moderne avec Windows 10 (en 32 bits, la version 64 bits ne le supporte pas). Pour des raisons historiques, Microsoft offre une rétrocompatibilité plutôt bonne, et ça change franchement des choix d’Apple.

On peut connecter un QuickTake sur un PC moderne

Parce que le problème, c’est qu’Apple pousse en avant. Un Mac (ou un appareil iOS) ne peut généralement pas être downgradé, et les nombreuses sorties d’OS empêchent de facto de rester facilement sur un ancien système. Typiquement, les gens restés sous iOS 10 avec un iPhone ou un iPad pour garder des applications 32 bits ne reçoivent pas la mise à jour d’iOS 10 récente, qui n’est prévue que pour les appareils bloqués sous iOS 10. Et ne parlons pas des changements de normes, qui sont souvent expéditifs, que ce soit lors de l’ajout de l’USB, de l’USB-C, des écrans Retina, etc. Apple a aussi parfois un suivi un peu sélectif : l’AirPort Express de 2012 a reçu une mise à jour AirPlay 2 (un peu par surprise) quand l’Apple TV de la même année (3e génération) ne le propose pas.

Comme avec l’iMac G3, le changement peut être radical

Je suis dans ce dilemme actuellement : j’utilise encore des applications 32 bits très régulièrement, avec des logiciels qui ne passeront sûrement pas en 64 bits, en tout cas pas pour mon matériel. Je pense par exemple à EyeTV, mais il y en a d’autres. Même chose pour le HFS : la disparition du système de fichiers me bloque, parce que je dois régulièrement lire des CD en HFS. Ou l’AFP, qui va disparaître alors que le support SMB – malgré les années – reste plutôt perfectible. Et je suppose que les boîtiers Time Capsule que j’utilise risque aussi de poser des soucis à terme. Et Apple ne fait pas franchement d’efforts pour aider les gens bloqués (que la raison soit légitime ou pas). Alors que Microsoft proposait une solution de virtualisation intéressante sous Windows 7 pour Windows XP, il n’est même pas possible actuellement de virtualiser correctement un ancien Mac OS X. Ce n’est pas totalement de la faute d’Apple, mais en pratique l’idée de virtualiser une version de macOS compatible avec les applications 32 bits n’est pas envisageable tant les performances sont mauvaises et les fonctions absentes.

Je trouve ça très bien de proposer des nouveautés et un bon suivi pour la sécurité et ce qui est lié aux services, mais ça ne me gênerait pas qu’une forme basique de rétrocompatibilité existe tout de même. Et je sais qu’il peut s’agit d’un discours de vieux con, qui peut être vu comme rétrograde, mais proposer a minima une solution pour les applications 32 bits ne me semble pas hors de propos.

New DPA 2028 Vocal Mic Aims to Change the Live Performance Landscape

Par D Pagan Communications

ALLEROD, DENMARK, AUGUST 22, 2019 – DPA Microphones presents a new addition to its microphone lineup, the 2028 Vocal Microphone. The 2028 delivers DPA’s renowned natural sound, which allows all types of vocals to shine. Perfect for everyone from indie artists to international touring singers, the 2028 mic is ideally suited for live stage performances, ...

Nugen’s Halo Upmix Controls and Fine-Tunes Surround Mixes for Award-Winning Productions

Par D Pagan Communications

LOS ANGELES, AUGUST 21, 2019 – For the past 30 years, award-winning Re-recording Mixer Joe Barnett has worked on a wide variety of high-profile projects including American History X, Austin Powers: The Spy Who Shagged Me, Crazy Heart, When in Rome, Chronicle, 2 Guns, Luke Cage, Daredevil and The OA. Among Barnett’s most recent credits ...

V-Ray : showreel 2019 pour le moteur de rendu

Par Shadows

Chaos Group dévoile la nouvelle bande démo de son moteur de rendu V-Ray.

Crédits :
4TH CREATIVE PARTY
A52 / ELASTIC
AMBASSADORS
BLACKBIRD VFX
BLUR STUDIO
BOTTLESHIP VFX
CUBE CREATIVE
DREAMWORKS TV
FUSEFX
GOODBYE KANSAS STUDIOS
INGENUITY STUDIOS
LUNAR ANIMATION
LUXX STUDIOS
MACKEVISION
MACROGRAPH
METHOD STUDIOS
NKI
PIXOMONDO
PLASTIC WAX
REALTIMEUK
SADDINGTON BAYNES
SCANLINE VFX
TROLL VFX
UNEXPECTED
VETOR ZERO
ZOIC STUDIOS

L’article V-Ray : showreel 2019 pour le moteur de rendu est apparu en premier sur 3DVF.

Inside Season 4 of “Veronica Mars” (Article 2 of 2)

Par Doug Krentzlin

Veronica Mars cinematographer Giovani Lampassi (center, blue hat) with his crew on the set. (©2019 Warner Bros. Entertainment Inc.  All Rights Reserved.) When Veronica Mars first premiered on UPN in September 2004, the series had a particularly unique, stylized look that differentiated it from other television series of the period. In present-day scenes, primary colors ...

Project Lavina : découvrez en images l’avenir du rendu

Par Shadows

Chaos Group, éditeur de V-Ray, a mis en ligne une démo présentée cet été lors du SIGGRAPH. Il s’agit d’une vidéo du fameux Project Lavina, son futur moteur de rendu en raytracing temps réel.

La démo est pour le moins alléchante, avec des scènes massives et de l’animation. L’usage semble particulièrement simple : un glisser-déposer d’une scène V-Ray permet d’explorer cette dernière immédiatement et en temps réel. Autrement dit, tous les avantages d’une visualisation dans un moteur de jeu, mais sans le processus de préparation habituel.

Chaos Group donne quelques précisions : la scène de ville a été créée par Evan Butler de Blizzard Entertainement à l’aide de KitBash3d, et atteint le milliard de polygones ; plus loin, on reconnaîtra des scènes du fameux court Construct de Kevin Margo.
Côté fonctionnalités, Lavina gère déjà les animations et le multi-GPU. L’outil dispose aussi d’un nouveau système de réduction du bruit (on sent d’ailleurs un fourmillement dans l’image), prend en compte les collisions, permet d’appliquer matériaux et LUTs, de fusionner des scènes, de transformer/sélectionner des objets, ou encore de gérer caméra et profondeur de champ.

Bien entendu, tout ceci a un coût matériel : la démo a été enregistrée à l’aide de deux NVIDIA Quadro RTX 8000 (les performances devraient être similaires sur deux cartes GeForce 2080 TI). Lavina demande donc une machine solide, mais on peut imaginer que les progrès matériels à venir sauront répondre à ces besoins.

D’ici là, un formulaire permet d’être tenu au courant des avancées de Lavina, qui sortira « bientôt » en beta. Pour tester Project Lavina quand ce sera possible, il vous faudra une licence V-Ray Next Render, une carte graphique NVIDIA RTX et enfin une machine Windows compatible DirectX 12/DXR. Il sera possible de se contenter d’une carte Pascal ou Maxwell, mais les performances seront largement moindres : autant dire que Lavina en perdra fortement en intérêt.

Plus largement, cette démo de Project Lavina donne un aperçu de ce que permettra à l’avenir le raytracing temps réel : la fin des aperçus interactifs au profit du temps réel, et un rendu toujours plus proche de l’image finale.
Comme l’explique Lon Grohs de Chaos Group : quand la production du court Construct a débuté, Kevin Margo visualisait des scènes à 24 images par seconde avec 250 000$ de matériel. Aujourd’hui et avec Lavina, des performances similaires seraient obtenues avec une carte RTX coûtant un millier de dollars ou euros.

Autant dire que les années à venir s’annoncent prometteuses.

Le court-métrage Construct, si vous l’aviez manqué à l’époque de sa sortie

L’article Project Lavina : découvrez en images l’avenir du rendu est apparu en premier sur 3DVF.

Dejero Keeps IRONMAN Australia Connected in Challenging Conditions

Par Caroline Shawley

  Dejero EnGo mobile transmitter helps IRONMAN Australia’s 2019 production crew overcome difficult terrain, event logistics, and network challenges   Waterloo, Ontario, August 13, 2019 – Dejero, an innovator in cloud-managed solutions that provide Emmy® award winning video transport and Internet connectivity while mobile or in remote locations, recently provided five HEVC capable EnGo mobile ...

OpenXR 1.0 : un standard pour tuer la fragmentation en réalité virtuelle et augmentée

Par Shadows

Annoncé en 2017, le standard OpenXR est enfin finalisé. La version 1.0 de ses spécifications a été dévoilée il y a quelques jours.

L’objectif affiché est à la fois simple et ambitieux : mettre un terme à la fragmentation des écosystèmes en réalité virtuelle et augmentée. En effet, avant OpenXR, chaque application et moteur devait utiliser l’API propriétaire d’une plateforme (SteamVR, Windows Mixed Reality, etc) pour la supporter, et un matériel spécifique (par exemple un nouveau casque) nécessitait souvent une intégration dédiée.

OpenXR se propose en alternative à cette approche. En servant d’interface entre applications/moteurs et plateformes, mais aussi entre plateformes et matériel, l’idée est de faciliter grandement le support multiplateformes.

OpenXR est soutenu par de nombreuses entreprises, dont des entités majeures de la réalité virtuelle et du temps réel : Epic Games, Google, Valve, Unity, Microsoft, HP, Magic Leap, Oculus… On peut donc espérer que le standard se répandra effectivement sur l’ensemble du marché.

OpenXR

L’article OpenXR 1.0 : un standard pour tuer la fragmentation en réalité virtuelle et augmentée est apparu en premier sur 3DVF.

Un court explore la solitude des freelances

Par Shadows

James Tupper dévoile Freelance, un court-métrage qui s’appuie sur sa propre expérience en tant que motion designer freelance. Si ce métier a des aspects positifs, le film se concentre surtout sur l’isolation et les sentiments négatifs qu’il peut engendrer.

Un article propose un aperçu des motivations et coulisses du projet ; Tupper explique notamment avoir travaillé sous iPad avec Procreate et Rough Animator.

L’article Un court explore la solitude des freelances est apparu en premier sur 3DVF.

MOG partners with LineUp at SET EXPO 2019

Par MOG Technologies

  MOG Technologies, the worldwide supplier of end-to-end solutions for professional media, today announces a partnership with LineUp, one of the leading Systems Integrators in Brazilian Broadcast market. LineUp has been present in the market for over 28 years. Their focus is on System Integration, Projects, Product Installation and Sales, and technical support for audio ...

The Stained Club : découvrez le court Supinfocom primé au SIGGRAPH

Par Shadows

Issu de la promotion Supinfocom Rubika 2018, le court-métrage The Stained Club arrive enfin en ligne après plus de 150 sélections en festival.

Réalisé par Mélanie Lopez, Simon Boucly, Marie Ciesielski, Alice Jaunet, Chan Stéphie Peang, Beatrice Viguier, The Stained Club adopte un style 3D stylisé, notamment pour les visages des personnages et leurs yeux ronds et noirs.

Finn a des taches sur son corps. Un jour, il rencontre un groupe d’enfants avec des taches différentes. Un jour, il comprend que ces taches ne sont pas juste jolies.

Un making-of du court-métrage est aussi disponible :

Le film a reçu un Jury’s Choice Award au SIGGRAPH cette année, et vient d’être sélectionné en demi-finale des Student Academy Awards (Oscars Etudiants). Son parcours est donc loin d’être terminé, et nous souhaitons bonne chance à toute l’équipe !

The Stained Club
The Stained Club
The Stained Club

L’article The Stained Club : découvrez le court Supinfocom primé au SIGGRAPH est apparu en premier sur 3DVF.

Legendary colourist Yvan Lucas reunites with Quentin Tarantino for ‘Once Upon a Time… in Hollywood’

Par Caroline Shawley

  LONDON — 5 August 2019: The latest movie written and directed by Quentin Tarantino, Once Upon a Time… in Hollywood, took the 2019 Cannes Film Festival by storm. The film visits late 60’s Los Angeles with colour and vitality realised by cinematographer Robert Richardson. To create the distinctive vintage look of the period, Yvan ...

NUGEN Audio Highlights Loudness Toolkit’s Netflix-Ready Workflows at IBC 2019

Par D Pagan Communications

AMSTERDAM, AUGUST 1, 2019 – NUGEN Audio’s Netflix compliance is making quite a splash with post-production audio teams across the globe. Among the many Netflix-focused solutions is its Loudness Toolkit 2.8, which will be presented at IBC 2019 (Pod F.P37). The company will also feature its Halo Upmix solution for stereo to 5.1, 7.1 and ...

The Jim Pattison Broadcast Group Implements Matrix’s Media Ad Sales Platform Across All Platforms and Markets

Par celiavine

Matrix, the only global ad sales platform built for media, today announced that The Jim Pattison Broadcast Group will implement their Monarch media ad sales platform across all television, radio, online properties, throughout all of their markets. The enterprise-wide adoption of the platform will deliver the Canadian broadcaster the connected transparency needed across their teams ...

29 Free LUTs for Video

Par Logan Baker

These FREE LUTs are perfect for professional video editors. Make your footage more cinematic with these free color grading tools.

VETV and Plura Join Forces to Help Unemployed Veterans

Par Doug Krentzlin

The interior of the ‘Denali Gold’ SuperShooter Mobile TV Truck donated to Veterans-TV by NEP. Robert Lefcovich is a man on a mission. He wants to help unemployed veterans find work in the television industry by providing them with free professional training. And thanks to a significant contribution from Ray Kalo and his company Plura, ...

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @ex_lumina⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣ #remeber :...




⁣⁣
⁣#repost @ex_lumina⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣ #remeber : #projectionmapping on St Pierre church in #besançon for the town #worldwar2 #liberation’s 70th anniversary. The #videoshow was made with #drawings #animation for the monument. Powered by @millumin2 ⁣⁣⁣⁣
⁣⁣⁣⁣.⁣⁣⁣⁣
⁣⁣⁣⁣.⁣⁣⁣⁣
⁣⁣⁣⁣.⁣⁣⁣⁣
⁣⁣⁣⁣.⁣⁣⁣⁣
⁣⁣⁣⁣.⁣⁣⁣⁣
⁣⁣⁣⁣#visualart #videomapping #architecture #monumental #videoart #artvideo #mapping #ww2 #usarmy #videoprojection #videlio #besancon #nushysoup #motiongraphics #motiondesign (at Besançon, France)
https://www.instagram.com/p/BzVduSKnFz6/?igshid=x544qo3le1um

Duplitech Relies on Cintel Scanner 2 for HDR Film Scanning

Par Zazil Media

Fremont, CA – June 28, 2019 – Blackmagic Design today announced that Duplitech, one of L.A.’s most respected independent media service labs, is using a host of Blackmagic Design gear, including Cintel Scanner 2 for high dynamic range (HDR) film scanning. Duplitech found that Cintel Scanner 2 performs exceptionally well on 16mm film, having recently worked with ...

Creative Zeitgeist: 2019 Royalty Free Music Trends Playlist

Par Scott Porter

For every visual design trend, there's a royalty-free music trend to match. We combed through our tracks to find the rising sounds that are shaping 2019.

Make Your Cuts Shine with Royalty-Free Transition Music

Par Scott Porter

Give your edit more depth and polish by using royalty-free transition music over your cuts. Find inspiration with this curated transition music playlist.

❌