Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Magewell Unleashes Mac SDK for Award-Winning Video Capture Solutions

SDK for macOS and OS X joins existing Windows and Linux developer offerings June 23, 2020 — Nanjing, China: Magewell – the award-winning developer of innovative video interface and IP workflow solutions – has expanded its support for the Mac platform with a new SDK for the company’s popular PCI Express capture cards and plug-and-play, ...

The post Magewell Unleashes Mac SDK for Award-Winning Video Capture Solutions appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Un adaptateur USB pour les lecteurs de disquettes de PC

En rangeant mon matériel, je suis tombé sur un tas de lecteurs de disquettes. Et comme j’avais la flemme de sortir un PC pour les tester, je me suis posé une question : peut-on les utiliser en externe ? Avec une chinoiserie, la réponse est oui.

J’ai découvert ça via le compte Twitter de foone et j’en ai commandé un sur eBay. C’est un adaptateur USB super cheap qui permet de connecter un lecteur standard en USB. J’ai l’habitude de recevoir des trucs basiques, mais là, c’est vraiment cheap : la prise floppy tient uniquement sur ses broches et il n’y a même pas une prise USB femelle sur l’adaptateur (genre Mini USB), mais juste un câble soudé directement sur le PCB et consolidé à la colle chaude.

L’adaptateur


C’est cheap

A l’usage, ça fonctionne avec deux lecteurs sur les sept que j’avais, mais du coup, je ne suis pas avancé. Je ne sais pas si c’est l’adaptateur qui fonctionne mal ou mes lecteurs. Dans les cas où ça marche, le lecteur reste allumé en permanence, mais les disquettes 1,4. Mo sont bien détectées. Avec une disquette double densité (720 ko sur PC, DD), ça ne passe pas, mais c’est assez habituel avec les lecteurs USB.

Mais ça fonctionne


Et macOS Catalina ne lit pas les disquettes en HFS

Sinon, bizarrement, il s’annonce comme un lecteur TEAC en temps normal, mais à un moment il a indiqué “NEC”. C’est assez bizarre.

TEAC ?


Ou NEC ?

Dans l’absolu, ce n’est pas très intéressant : l’adaptateur vaut 8 € et un vrai lecteur USB noname sur Amazon vaut à peine plus. Et je vais devoir sortir un vieux PC pour tester mes lecteurs.

Le calvaire des cartes USB 2.0 Via

Si vous avez un Mac en Power PC sans USB 2.0 (ou si vous voulez plus de connecteurs), vous trouverez facilement – même en 2020 – des cartes PCI avec des ports à cette norme. Mais attention : le contrôleur a de l’importance et si vous avez une puce Via, c’est… compliqué.

Comme pour l’USB 3.0 et d’autres normes, il existe différentes puces pour apporter de l’USB 2.0. Mac OS X supporte les cartes équipées d’une puce NEC, et pour une bonne raison : c’est celle qu’Apple intégrait directement sur les cartes mères. Mais les puces Via, c’est différent. En rangeant mon bureau, je suis tombé sur mes cartes PCI et si elles utilisent essentiellement du NEC, une des cartes est en Via. Et elle ne fonctionne pas nativement sous Mac OS X.

Ma carte PCI à base de Via

Des pilotes très précis

Pour autant, il existe une solution. Via a proposé des pilotes, et ils sont encore en ligne (enfin, sauf un). Le premier (1.5) supporte les Power Mac G5 sous Mac OS X 10.3 (c’est assez précis). Le second (1.6) supporte les G4 (Power Mac et PowerBook) sous 10.2, 10.3 et 10.4. Le troisième (qui renvoie vers une erreur) supporte 10.2 et 10.3, mais sans indiquer un type de CPU précis.

A l’origine, je voulais tester sur un Power Mac G5, mais d’une part les pilotes ne supportent que les G4, mais surtout ma carte ne rentre pas dans un G5 : c’est une carte PCI 5 V, el le G5 ne prend que les cartes 3,3 V ou universelles. J’ai donc réinstallé le Power Mac G4 dont j’ai parlé récemment sous Mac OS X Tiger. Le comportement de base reste assez bizarre : sans pilotes, la carte est reconnue mais les clés USB ne montent pas.

L’installation du pilote est tout aussi bizarre : il y a du Comic Sans MS (ou une police du genre), ça ne fait pas très professionnel. Et ensuite… ça ne fonctionne pas. Après l’installation, les clés USB sont vues sont les Informations système (et alimentées) mais rien ne monte. Idem pour une souris. Puis j’ai réfléchi : par défaut, j’installe Mac OS X Tiger Server, parce que cette version intègre plus de pilotes et est universelle. Et en réinstallant une version classique de Tiger… ça fonctionne. Le pilote de Via reste un peu instable, mais ça marche.

L’explication en Comic Sans MS


L’OS voit la clé USB mais ça ne fonctionne pas (sous Mac OS X Tiger Server)

Question performances, une bonne clé USB 3.0 donne ~17 Mo/s en lecture, ce qui n’est pas super élevé pour de l’USB 2.0. La même clé sur une carte à base de NEC donne ~15 Mo/s, donc il n’y a pas tellement de différences.

Des performances moyennes

Sous Leopard

Ensuite, j’ai installé Leopard (en trichant) sur le Mac. Et ça ne fonctionnait pas. Comme sous Tiger, la carte est reconnue, les clés USB sont indiquées comme connectées, mais rien, elles ne montent pas. J’avais pourtant lu (et vu) que les cartes Via étaient supportées sous Leopard. Mais impossible : la carte est vue, mais les cartes ne montent pas, et l’installation des pilotes n’a aucun effet.

La carte est vue mais rien ne monte

La conclusion ? Je vous conseille d’installer une carte USB avec une puce NEC.

Une ExpressCard USB en puce NEC dans un MacBook Pro

En rangeant mon matériel, je suis retombé sur mes cartes ExpressCard, et je me suis rappelé que je devais écrire un truc sur la meilleure façon d’ajouter de l’USB 3.0 à un vieux MacBook Pro.

Trouver une carte ExpressCard avec de l’USB n’est pas un problème, ce n’est pas très cher. Mais macOS a un petit défaut : le support est un peu limité. J’avais expliqué il y a longtemps qu’une carte équipée d’une puce FL1100 (Fresco) marchait nativement sous Mac OS X, parce que c’est la puce qu’Apple utilisait dans le Mac Pro 2013 et aussi dans pas mal de dock Thunderbolt. Le problème, c’est que les cartes ExpressCard ont parfois d’autres contrôleurs et que c’est un peu compliqué de connaître la puce avant de recevoir la carte. Et même quand c’est indiqué, parfois vous pouvez recevoir une autre. Sur cette carte, la fiche technique n’indique rien, mais la carte l’indique explicitement sur la photo.

Une carte en FL1000 qui plante le Mac

A la maison, j’ai trois cartes : une à base de FL1100 qui marche, une à base de FL1000 qui plante littéralement le Mac, et une (vieille) carte à base de NEC UPD720202 qui est reconnue mais sans pilotes. Pendant quelques années, des constructeurs proposaient des pilotes pour ces cartes (Sonnet, LaCie, etc.), mais qui limitaient les cartes compatibles à celles de la marque. Depuis – merci les hackintosh – il existe des pilotes assez universels. Et je suis tombé sur un site qui en testait un.

Une carte en FL1100

Le pilote marche a priori de Yosemite (10.10) à au moins Mojave, mais en pratique les Mac avec ExpressCard supporte au mieux High Sierra. Il faut installer le pilote et ensuite passer par un utilitaire qui va corriger les autorisations (j’aime bien Kext Utility). Avec le pilote, ma vieille carte fonctionne sous Mac OS X (El Capitan sur un MacBook Pro de 2009). Je vous mets le pilote en ligne au cas où le lien disparaîtrait.

Une carte en NEC

Performances et alimentation

D’abord, les performances. La puce NEC est ancienne (c’est en gros le premier contrôleur USB 3.0 du marché) et est bridée par le PCI-Express 1.1 du MacBook Pro de 2009 (250 Mo/s au maximum). Avec un SSD externe qui dépasse facilement 250 Mo/s sur un Mac standard, j’atteins ~155 Mo/s en lecture et ~125 Mo/s en écriture. C’est très nettement au dessus de l’USB, mais assez bas dans l’absolu. La carte en FL1100, elle, monte à ~185 Mo/s et ~170 Mo/s dans les mêmes conditions. C’est plus rapide que l’USB 2.0, plus rapide que le FireWire 800, mais assez loin des 5 Gb/s de l’USB 3.0, donc.

Avant


Après


Avec la carte NEC


Avec la carte en FL1100

Ensuite, l’alimentation. Les cartes récupèrent généralement l’alimentation sur le bus USB 2.0 interne, qui offre 500 mA. C’est trop peu pour beaucoup de périphériques USB 3.0, la norme attend 900 mA. Une clé USB devrait passer, un disque dur ou un SSD, non. Si votre carte a une prise d’alimentation externe, vous pouvez essayer de brancher une alimentation dédiée (par exemple celle d’un hub USB) ou de récupérer l’énergie sur les ports USB du Mac avec un câble adapté, mais la solution la plus efficace reste un hub USB 3.0 alimenté. Il ne réduira pas les performances et fournira l’énergie manquante.

Si vous avez un vieux Mac et que vous voulez profiter de disques durs rapides, c’est donc une solution valable. Ce n’est pas idéal, les performances sont limitées et la mise en place peut être compliquée avec des hubs USB, mais c’est fonctionnel.

La norme USB4 c’est parti pour 2021

USB4

Les spécifications de l’USB4 basé sur le Thunderbolt 3 doublera la vitesse de l’USB 3.2 actuellement à 20 Gbps pour atteindre la vitesse actuelle du Thunderbolt 3 à 40 Gbps et l’alimentation électrique. Le nouveau standard USB4 arrivera donc fin 2020, cette prochaine norme sera bien entendue rétrocompatible avec tous les appareils utilisant l’USB Type C. Toutes les bonnes choses du Thunderbolt 3 seront de la partie, le transport de data, d’images norme HDMI 2.0 et DisplayPort 1.4 ou encore du PCIe 3.0, alimentation du courant jusqu’à 100 watts et le chaînage de périphériques.

Plus qu’à attendre l’implémentation de cette nouvelle norme USB4 dans les futures machines vers 2021 voir 2022 avec des câbles certifiés.

USB4

La norme USB4 c’est parti pour 2021 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Libération du Thunderbolt 3 en USB 4

Intel, le créateur du Thunderbolt 3 annonce la libération de la norme et la convergence entre l’USB-C pour accroître la compatibilité et la simplification de connexion du matériel. La prochaine norme USB 4 offrira toujours un débit de 40 Gbits/s, contre 20 Gbit/s pour l’USB 3.2, une alimentation entre 15W et 100W pour les appareils nomades, le transport de signal audio vidéo, passe un signal PCIe pour les cartes graphique externe, du DisplayPort, connexion pair à pair 10 Gbps Ethernet, rétro compatible USB 2, USB 3.0, USB 3.1 et le dernier USB 3.2. Le Thunderbolt 3 pour tous sera aussi intégré dans les futurs processeurs Intel Ice Lake en standard.

Thunderbolt 3 - USB 4
USB 4 - Thunderbolt 3

Libération du Thunderbolt 3 en USB 4 est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

❌