Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 14 octobre 2019Vos flux RSS

On peut enfin lire les Blu-ray BD+ avec VLC

Par Pierre Dandumont

Alors, comme souvent avec les Blu-ray, c’est une sorte de démonstration technologique, mais dans l’absolu ça fonctionne : on peut décoder les disques BD+ sur Mac.

J’avais déjà parlé de BD+, c’est une protection qui a beaucoup été utilisée par la Fox, qui consiste à chiffrer une partie des données (en simplifiant) avec un système de machine virtuelle qui va permettre de reconstituer ce qui manque. Jusqu’il y a peu, l’implémentation open source (libbdplus) ne prenait en charge que les quelques premières générations de disques BD+ et sans les données correctes, les films protégés par BD+ sont lus avec des artefacts. Mais une nouvelle méthode est sortie. Vous trouverez les détails sur la méthode dans ce post de forum. En simplifiant (et je ne suis pas certain de comprendre tout ce que ça fait), les tables contiennent les quelques données qui manquent et qui – en temps normal – sont générées par la machine virtuelle. Cette solution a un défaut : les données dépendent des films. Visiblement, il y a les données de ~4 800 films sur les ~5 000 qui existent en BD+, donc ça passe sur la majorité des disques.

Sans décodage BD+


Avec les tables de conversion

Elle nécessite plusieurs choses. Premièrement, des tables de conversion, qui contiennent les données manquantes. Elle prennent pas mal de place : ~1,7 Go. Elles se téléchargent et douvent être placée dans ~/Library/Caches/bdplus/convtab (attention, il faut bien décompresser au bon endroit). Ensuite, des versions modifiées de libaacs et libbdplus. Alors pour le moment, il faut compiler et patcher à la main sous macOS (c’est compliqué, mais les patchs sont livrés ). Et aussi, petit défaut, ça casse la gestion des menus de VLC : le système considère qu’il y a un problème de firmware.

Le menu indiquera un souci de firmware

Le résultat, une fois tout bien mis en place, est bon. Tous mes Blu-ray BD+ passent, ce qui n’était pas gagné au départ. Je n’ai pas vu d’artefacts, même si je n’ai pas regardé les films entièrement. De toute façon, sans cette méthode, c’est visible dans pratiquement tous les plans. Le seul défaut pratique, en réalité, c’est que la solution n’est pas très élégante : elle nécessite les données des disques, ça prend de la place, et il y a un risque (faible) que les ayants-droits réagissent. Une solution qui émulerait correctement la machine virtuelle BD+ serait plus efficace.

Sinon, aussi, il existe pas mal de clés récentes. En gros, les Blu-ray MKBv68 peuvent être lu facilement (donc c’est assez récent). Vous trouverez les clés « disques » et les clés génériques (ainsi que les certificats) . Petite astuce si vous voulez les menus, il faut utiliser Java 8, qui s’installe facilement avec Brew.

brew tap homebrew/cask-versions
brew cask install homebrew/cask-versions/adoptopenjdk8

Pour déinstaller, plus tard : brew cask uninstall caskroom/versions/adoptopenjdk8

Et c’est la première fois depuis que je parle de Blu-ray sur Mac (depuis 2012) que je peux lire tous les films de ma collection.

Creative Technology increases its PHABRIX Qx Test and Measurement inventory for Live Events

Par Denise Williams

PHABRIX, a worldwide leader in test and measurement solutions, is pleased to confirm that Creative Technology, an NEP Live Events company, has purchased a fourth Qx rasterizer for the company’s new portable production unit (PPU). The 4K capabilities and flexibility of feature set makes Qx a standard component of CT’s PPU fleet Creative Technology (CT) ...

The post Creative Technology increases its PHABRIX Qx Test and Measurement inventory for Live Events appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Intinor showcases Direkt link at Broadcast India 2019

Par Manor Marketing

Stand F610, 17-19 October, Broadcast India 2019, Mumbai: Intinor, Sweden’s leading developer of products and solutions for high-quality video over internet will, with its partner Rahul Commerce, feature Direkt link at Broadcast India on Stand F610. Intinor CEO Roland Axelsson said, “Direkt link has enormous potential, not only in terms of power and flexibility, but also ...

The post Intinor showcases Direkt link at Broadcast India 2019 appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Voir le VBI d’une image vidéo avec un écran Apple

Par Pierre Dandumont

Je parlais en début de semaine des écrans Apple Studio Display. Et bien ces modèles ont un petit truc marrant : ils disposent d’un OSD qui permet de voir le VBI.

Le VBI (vertical blanking interval), c’est la zone qui n’est normalement pas visible dans un signal vidéo, et qui est utilisée pour transmettre certaines données comme le télétexte ou le CC, mais aussi pour de la synchronisation, de la protection contre la copie (Macrovision), etc.

Un LaserDisc


Un LaserDisc PAL avec du télétexte

Normalement, donc, on ne voit pas le VBI et les cartes d’acquisition ne capturent pas nécessairement cette zone, ça dépend un peu des modèles. Mais les deux écrans d’Apple, qui disposent d’une entrée composite et d’une entrée S-Video, ont un OSD (le menu à l’écran). Et l’OSD permet de descendre l’image vidéo et donc, de facto, de montrer le VBI. Bon, ça n’a pas tellement d’intérêt vu que personne ne lit le VBI dans le texte, mais au moins ça donne idée de la structure d’une image. Dans les exemples de la vidéo, je lis un LaserDisc NTSC avec du CC (Pulp Fiction), suivi d’un PAL avec du télétexte (Jurassic Park). La troisième partie, c’est un LaserDisc que j’avais utilisé en synchronisation avec un Mac. Dans les trois cas, et spécialement avec le PAL, on voit très bien les clignotements qui indiquent des données transmises.

Sur cette page, vous trouverez d’autres images. Par ailleurs, les téléviseurs qui permettent de régler l’image offrent aussi souvent la possibilité de voir le VBI, même si ce n’est pas systématique.

Sur un Blu-ray, on voit très bien les barres verticales (c’est Macrovision, a priori) et il y a moins d’informations que sur un LaserDisc (et oui, j’ai un lecteur Blu-ray avec une sortie composite). Même chose sur un DVD, le signal est différent. Techniquement, le DVD et le Blu-ray contiennent de toute façon de la vidéo numérique, donc sans VBI, c’est le lecteur qui va générer les données.

Sur un Blu-ray : nettement moins de données

Z-Nix, la souris sans fil en infrarouge et en ADB

Par Pierre Dandumont

Je continue à collectionner les souris et claviers ADB un peu particulier. Cette fois, j’ai trouvé une Z-Nix, une souris sans fil en infrarouge, un peu particulière.

La souris date de 1991, elle est visiblement sortie à la fin de cette année là pour 130 $ (un bon 250 $ de 2019 avec l’inflation). Elle se connecte en ADB, avec une base et – évidemment – une souris. Elle n’utilise donc pas les ondes radio pour communiquer (il faudra attendre encore quelques années) mais bien l’infrarouge. La souris dispose de deux LED infrarouge assez puissante. La liaison marche étonnamment bien : on peut mettre la main entre la souris et le récepteur et ça fonctionne encore de façon erratique, et la portée prend toute la profondeur de mon bureau sans problèmes. Il vaut mieux rester sur le même plan, mais pas besoin d’être pile en face du récepteur donc.

La souris


Les LED

Physiquement, c’est une souris à boule avec deux boutons. C’est assez rare que je le souligne, mais la gestion des deux boutons est propre : avec un iMate, le second bouton fonctionne comme un vrai second bouton, et pas un clic forcé comme sur certains modèles. Le point lié, c’est que par défaut… le second bouton ne fait rien sur un Mac sans un logiciel adapté (oui, c’est idiot). De ce que j’ai vu, la souris existe aussi en version PC, donc je suppose que les deux boutons viennent de là. La souris est assez lourde, mais rien de rédhibitoire. La base, elle, est assez grosse et haut, car elle permet de charger la souris.

Une boule, un emplacement batterie

C’est le point qui m’a le plus étonné avec cette souris : les batteries fonctionnent encore. La gestion est d’ailleurs assez intelligente : la souris contient une batterie, et la base en contient une seconde, qui je suppose devait servir quand la première était vide. Je n’ai aucune idée de l’autonomie réelle à l’usage par contre. Les deux batteries, annoncées mortes par le vendeur, prennent la charge tout de même. Je ne connais pas la technologie (je suppose du NiCd ou du NiMh vu l’âge), ni la tension. Les batteries ont une forme propriétaire, avec a priori du 1/2 AA en interne. Vu que l’ADB fournit 5 V (comme l’USB) et que l’électronique semble simple, j’ai supposé que la tension réelle devait être aux alentours de 5 V. En pratique, j’obtiens entre 4,1 et 4,3 V après une nuit de charge. En plus de charger une batterie dans la base, on peut aussi simplement mettre la souris sur son socle : elle se charge de cette façon.

La batterie


Le socle


La souris sur sa base


Sous la base, un emplacement pour batterie


4,38 V après une nuit

Panasonic Supported TUM Hyperloop Team Wins Fourth SpaceX Hyperloop Competition

463 km/h for the win - Students of the Technical University of Munich win the SpaceX Hyperloop Competition again - supported by Panasonic Industry Europe components Munich, Germany - On the 21nd of July the fourth SpaceX Hyperloop Pod Competition took place in Los Angeles. The Hyp...

L’impression 3D par fusion de faisceau d’électrons (EBM), on vous explique tout !

Par Guillaume Marion

L’impression 3D par fusion de faisceau d’électrons, ou Electron Beam Melting en anglais (EBM), fait partie de la famille de fusion sur lit de poudre : à l’inverse de la fusion laser, elle vient utiliser, comme son nom l’indique, un […]

Panasonic Cools Down Tokyo As It Heats Up

With a "humid subtropical" climate, Tokyo experiences extremely hot summers with temperatures reaching 35+ degrees across July and August. Such high temperatures can result in many people suffering and even dying from heatstroke.

Canard PC Hardware 42 est en kiosque

Par Pierre Dandumont

Comme chaque trimestre, Canard PC Hardware est en kiosque, cette fois avec le numéro 42. Vous trouverez des tests, des dossiers, de bons produits et des mauvais.

Dans les choses intéressantes, il y a le retour d’AMD avec les Ryzen 3000 – que vous ne verrez sûrement jamais dans des Mac – et les Radeon RX 5700, qui devraient débarquer un jour. Nvidia continue aussi à améliorer ses cartes avec les GeForce Super. C’est… mieux. Dans les trucs instructifs, il y a un dossier sur l’influence de la RAM et du stockage sur les jeux. Parce que oui, installer un SSD NVMe super rapide permet des gains dans les jeux, au moins sur les chargements et sur l’installation. Il y a aussi un gros dossier sur les scanners, avec des modèles compatibles avec les Mac, et d’autres… non.

Le dossier rétro du mois s’attaque aux claviers, souris et joysticks, et les meilleures façons de les connecter. Ne vous étonnez pas de voir des choses connues… Dans les tests, un SSD vraiment super rapide (5 Go/s), des cartes réseau à 2.5 Gb/s et 5 Gb/s, un refroidisseur de PC portable totalement inutile, etc. Et aussi un dossier sur la meilleure méthode pour se passer de sa LiveBox.

Comme d’habitude, le magazine est en kiosque mais n’existe pas en numérique. Par contre, vous pouvez l’acheter sur la boutique du site.

Bring the Army of the Undead to Life On Screen with the Help of Red Giant Cheap Tricks

Par Zazil Media

Portland, OR – October 1, 2019 – Red Giant, creator of filmmaking, visual effects and motion graphics tools, has just released the third installment of its Cheap Tricks special edition Game of Thrones tutorial series. In this latest episode, Action Movie Dad, Hashi, demonstrates how to recreate intense battle scenes between the living and the ...

GatesAir Celebrates Three Future Best of Show Awards at IBC2019

Par Dimension PR

Innovations in IP networking, high-density TV transmission capture attention of technical evaluators from two industry-leading publications CINCINNATI, October 2, 2019 — GatesAir, a global leader in wireless, over-the-air content delivery solutions for radio and TV broadcasters, departed Amsterdam last week with three IBC2019 Best of Show Awards from Future. The winning products included GatesAir’s Intraplex® ...

Creative Category Nominations for 2019 HPA Awards Announced

Par Ignite Strategic Communications

The HPA Awards Committee has announced the nominees for the creative categories for the 2019 HPA Awards. A standard bearer for creative excellence and technical innovation, the HPA Awards honor outstanding achievement and artistic excellence by the individuals and teams who help bring stories to life. Launched in 2006, the HPA Awards recognize outstanding achievement ...

Lectrosonics Venue2 Receiver System Now Available in 941-960 MHz Band

Par msmediainc

Rio Rancho, NM (October 1, 2019)– Lectrosonics announces the availability of the Venue 2-941 modular, Digital Hybrid Wireless® multi-channel receiver system in the recently expanded 941-960 MHz frequency band for use in the United States. Other than tuning range, this version of the Venue 2 receiver is functionally identical to the wideband UHF versions available ...

La fin de Flixster, un service UltraViolet

Par Pierre Dandumont

FlixsterVideo, le service de vidéo lié à UltraViolet (qui est mort cet été) va fermer le 18 décembre 2019. Et – bonne nouvelle – il est possible de garder ses films. Enfin, plus exactement, on passe des DRM de Flixster à ceux de Google, mais c’est tout de même une bonne nouvelle.

Flixster, c’est assez nul. Le site propose la lecture en ligne, mais avec le plug-in Flash (bienvenue en 2019), une application qui ne fonctionne pas chez moi (impossible de télécharger les films) et une application iOS perfectible, avec des erreurs d’encodage (vous connaissez le Français comme langue ?). Google Play, c’est mieux. C’est accessible facilement avec un compte Google à peu près partout, avec pas mal de navigateurs ou d’applications (si vous ne connaissez pas, ça passe généralement par l’application YouTube de vos appareils).

Flixster


La migration


Google Play

Flixster propose donc la migration de vos films vers un compte Google, avec trois petits défauts. Premièrement, c’est laborieux : il faut le faire pour chaque film, en cliquant sur un lien qui va ouvrir Google, propose le film gratuitement et l’ajouter. Puis recommencer. Avec une quinzaine de films, ça a pris un certain temps. Deuxio, Flixster indique que ça ne fonctionne que si Google propose le film. Bon, dans mon cas, pas de soucis : tout est passé. Troisièmement, peut-être le point le plus frustrant, Google ne propose que de la VF. Pas de VO avec des sous-titres, et encore moins d’autres langues. Flixster sous iOS (le seul moyen de lire mes films) propose des tas de langues et de sous-titres, Google… rien.

Flixster (sous iOS) propisait pas mal de langues, dont le Français

Mais bon, dans la pratique, je peux accéder à mes films UltraViolet facilement et avec une qualité correcte, même si c’est en VF.

Dessiner sur un CD : DiscT@2 (bis)

Par Pierre Dandumont

Il y a de nombreuses années, j’avais parlé de la technologie DiscT@2 de Yamaha, qui permet de graver littéralement des images sur un CD-R. Et j’ai enfin trouvé le bon graveur, un Yamaha CRW-F1.

Pour résumer : j’avais testé DiscT@2 avec un graveur LabelFlash. La technologie LabelFlash permet de graver des images sur la face inutilisée de disques, et tous les graveurs LabelFlash (un Pioneer DVR-111D) supportent aussi DiscT@2 sur les DVD-R et DVD+R. Mais sur les CD-R, il faut un graveur précis, le Yamaha CRW-F1. le problème, c’est que ce graveur mythique (il date de 2002) reste assez cher et recherché. Jusqu’à maintenant, j’avais donc abandonner : payer parfois plus de 100 ou 200 € pour un graveur que je n’utiliserais que pour un test me semblait exagéré. Mais j’ai trouvé un modèle externe USB 2.0 à bon prix récemment.

Le graveur externe (massif)

Premier truc, Disc Cover 3 (qui n’existe plus, d’ailleurs, et reste 32 bits sous macOS) ne supporte pas le DiscT@2 sur les CD-R. Il demande obligatoirement un DVD, donc un graveur LabelFlash. J’ai donc tenté dans une machine virtuelle sous Windows XP, avec une vieille version de Nero Burning ROM. En effet, le célèbre programme supporte DiscT@2 depuis le lancement du graveur (ou presque). Par rapport à la version DVD, il y a un point intéressant : on peut écrire sur un disque sans données. Le logiciel de gravure a la bonne idée de prévenir qu’il sera impossible d’ajouter des données ensuite, mais ça passe. Pour le premier essai, j’ai écrit un petit mot. Le programme indiqué ~12 minutes, une estimation assez bonne. Et en sortant le disque… rien. Nada. J’ai donc ensuite essayé avec une image, avec le même résultat. Second essai, je grave quelques données sur un disque pour vérifier le fonctionnement du graveur, avec succès. Idem, pas d’image. J’ai ensuite tenté sur quelques vieux disques déjà gravés, avec d’autres substrats, sans résultats. Ou presque. Je me suis rendu compte que ça fonctionnait, mais mal. En fait, le processus ne fonctionne pas réellement sur les CD-R avec un substrat clair (phthalocyanine ou cyanine). Sous certains angles, on peut voir vaguement la gravure… et c’est tout. Je n’ai même pas réussi vraiment à le mettre en avant en photo.

Disc Cover n’aime pas le graveur


Nero grave (mais rien n’apparaît)


Le système prévient si vous lancez la copie sur un disque vide


Sur un CD phthalocyanine ou cyanine (jaune/doré), on ne voit rien

La première partie de mes essais s’arrête là. J’ai commandé des CD-R en azo (plus sombres, plus adaptés), mais je vous passe le délai pour vous donner le résultat. Parce qu’évidemment, tous les CD-R présents chez moi sont des phthalocyanine ou cyanine.

Avec des « azo »

C’est la magie des pots préparés en avance : j’ai eu le temps de commander des CD-R azo pour tester. Ca se trouve assez facilement, notamment chez Verbatim. Pour rappel, les CD-R phthalocyanine ou cyanine sont jaune/clair/doré, alors que les azo sont bleu/vert, avec une couche plus foncée. Après quelques essais, ça reste une déception : c’est à peine lisible. Sous certains angles, on peut voir le texte écrit avec un remplissage foncé (comme sur les photos) mais en face, on ne voit rien. C’est franchement mauvais, on voit à peine la gravure (qui prend 12 minutes) et uniquement sur des disques « azo », donc (pas les plus courants). Et la technique possède aussi un défaut logique mais rédhibitoire : ça ne fonctionne évidemment que sur la partie qui n’est pas gravée. Donc si vous remplissez vos CD-R, vous ne pourrez rien dessiner.

C’est un peu mieux (moins pire) sur un CD-R azo


C’est presque bien (en réalité; il y a du texte dans la partie basse, invisible)

Et sur Mac ?

Bonne question. Alors, la version Mac du graveur était fournie avec Toast 5.2 dans une version spécifique, avec un plugin compatible. Quelques versions suivantes intègrent le support, mais sans le plugin. Il fallait soit récupérer celui du CD d’origine, soit l’acheter (Discus EE, 12 $). Les versions plus récentes de Toast (enfin, après la 8 ou la 9, on est à la version 18) intègrent Disc Cover, mais ce logiciel ne prend pas en charge DiscT@2 sur le Yamaha CRW-F1. J’ai contacté la société qui faisait le plugin (et ne le vend plus), donc j’attends de voir, il y aura peut-être un sujet (ter).

“Blinded by the Light” Director Gurinder Chadha Joins Bully Pictures

Par Artisans PR

LOS ANGELES — British director Gurinder Chadha, best known for films including Blinded by the Light and Bend It Like Beckham¸ is entering the U.S. advertising market for the first time via Bully Pictures. The Los Angeles-based production company will pursue commercials, branded-content and other advertising-related projects for Chadha, whose films have garnered more than ...

“Sneaky Pete” Color Corrected In DaVinci Resolve Studio

Par Zazil Media

Fremont, CA, USA – Friday, September 27, 2019 – Blackmagic Design announced today that season 3 of Amazon Prime Videos’ critically acclaimed series “Sneaky Pete” was colored in DaVinci Resolve Studio by senior colorist Scott Ostrowsky of Deluxe’s Level 3. Ostrowsky, a veteran colorist with more than 25 years’ experience, has colored hit shows such ...

Chinese Blockbuster Chasing the Dragon II Graded by RGBworks Studios with DaVinci Resolve Studio

Par Zazil Media

Fremont, CA – September 26, 2019 – Blackmagic Design today announced that the Chinese film “Chasing the Dragon II: Wild Wild Bunch,” was graded by colorist Sun Wong with Guangzhou based RGBworks Studios using DaVinci Resolve Studio and DaVinci Resolve Advanced Panel. Directed by renowned Hong Kong directors Wong Jing and Jason Kwan, starring Tony Leung, Louis ...

NVIDIA utilise RTX pour proposer fond vert, effets et motion capture faciale

Par Shadows

NVIDIA profite de la TwitchCon 2019, conférence dédiée au streaming, pour dévoiler le NVIDIA RTX Broadcast Engine. Ce nouveau SDK utilise l’intelligence artificielle et les tensor cores des cartes graphiques RTX pour proposer divers effets qui pourront être intégrés dans des applications. En particulier, le SDK propose :

– RTX Greenscreen, un outil de suppression de l’arrière-plan sur le flux vidéo d’une webcam, en temps réel. Il s’agit donc de l’équivalent d’un fond vert mais sans avoir à un installer un.

– RTX AR, qui effectue un suivi des éléments du visage et peut en recréer un modèle 3D approximatif. Cette motion capture permet de créer divers effets tels que l’animation d’avatars 3D. Une technique qui rappelle évidemment ce que proposent certains smartphones.

– RTX Style Filters, un système de transfert de style : cette technique en vogue consiste à modifier le flux vidéo pour lui appliquer le style d’une image prédéfinie, par exemple une peinture.

Si ce SDK cible avant tout le secteur du streaming, il sera intéressant de suivre ses usages. En particulier, la possibilité de faire de la motion capture faciale facilement, avec une simple webcam et carte graphique RTX, pourrait avoir des applications intéressantes en animation, comme ce fut le cas avec des équivalents sur smartphone.

L’article NVIDIA utilise RTX pour proposer fond vert, effets et motion capture faciale est apparu en premier sur 3DVF.

A Sense of Unity - RAMSA's Challenge in 2020 and Beyond

This year, the RAMSA brand of professional audio equipment and systems that Panasonic developed for theaters, halls, arenas and other venues is marking its 40th anniversary. Since making its Olympic debut at the Nagano 1988 Winter Games, it has supported the games with advanced technology aimed at...

Matrix and WideOrbit Extend Partnership to Automate CRM Data Flow for Media Companies with New API Integrations

Par celiavine

Matrix and WideOrbit announce a new, expanded partnership to automate connectivity between Matrix’s media ad sales platform, Monarch, and WideOrbit’s traffic and billing system, WO Traffic. The new partnership, a culmination of enhanced processes and workflows along with added API integrations, will increase throughput and visibility while improving operational efficiencies for Digital, Broadcast TV, Cable, ...

Matrix and vCreative Extend Workflow Capabilities with New Integration

Par celiavine

Matrix, the only global ad sales platform built for media, today announced the completion of a new API integration with vCreative’s radio workflow software. The integration, available now, provides enhanced connectivity between Matrix’s media-specific ad sales platform, Monarch, and vCreative’s software, enabling users to seamlessly extend their workflow capabilities. As a result, users can more ...

Microsoft Turns the Gears of War with Lectrosonics

Par msmediainc

Vancouver, BC (September 23, 2019) —The Coalition, the award-winning development team responsible for managing the billion-dollar Gears of War franchise at Xbox Game Studios, uses best-in-class tools in crafting blockbuster games. In the critically-acclaimed Gears 5, The Coalition Audio Director John Morgan and his crew have been busy recording motion capture sessions of actors clad ...

Rob Legato Uses Blackmagic Design To Create Virtual Production for “The Lion King”

Par Zazil Media

Fremont, California – Tuesday, September 24, 2019 – Blackmagic Design announced today that visual effects supervisor Rob Legato used a wide variety of Blackmagic Design products to create the virtual production environment for Disney’s “The Lion King.” The film, which was directed by Jon Favreau and features the voices of Donald Glover and Beyoncé Knowles-Carter, has earned ...

Pace Pictures and ShockBox VFX Forge an Alliance

Par Artisans PR

Full service post facility and visual effects house formalize a long-standing creative partnership to provide turnkey services for film and television and virtual reality finishing. HOLLYWOOD—Pace Pictures, a full-service sound and picture post-production facility based in Hollywood, and ShockBox VFX, a bi-coastal specialist in visual effects, animation and motion graphics, have formed a strategic alliance ...

Test des ampoules Hue Filament

Par Pierre Dandumont

Récemment, Signify (Philips) a lancé des ampoules Hue « filament ». Il ne s’agit pas de vraies lampes à incandescence, mais d’ampoules à LED qui essayent de singer les anciennes lampes. Le résultat est plutôt sympathique si on aime le vintage, avec quelques limites tout de même.

Il en existe trois différentes : la ST64 « Edison » (25 €), la A60 « Filament » (20 €) et la G93 « Globe » (30 €). Pour le moment, elles sont plus onéreuses que ça, sauf chez le fabricant, mais ce sont les prix publics. J’ai testé une G93 (une sombre histoire d’erreur de commande m’a empêche d’avoir une Edison).

Techniquement, ce sont des Hue blanche (donc sans réglage de la couleur) en E27, avec ZigBee et Bluetooth. Bon, le Bluetooth n’a pas tellement d’intérêt, mais il est présent, c’est toujours ça. Parlons d’abord chiffres : la consommation est de 7 W (9 W sur une blanche classique), avec une luminosité assez faible dans l’absolu, 550 lumens (806 sur une blanche). La température de couleur annoncée est de 2 100 K (flamme, contre 2 700 K sur les classiques) et la durée de vie plus faibles que les versions standards : 15 000 h vs. 25 000 heures. En pratique, l’ampoule « Globe » est surtout (beaucoup) plus grosses que la Hue classique.

Hue vs. Hue

Visuellement, c’est convaincant une fois allumé avec une luminosité à 75 % ou plus. En-dessous, on voir directement l’astuce : la lampe contient une sorte de bandeau de LED qui prend la forme du filament d’antan. En faible luminosité, si on est proche, l’effet est super visible, on voit la structure du bandeau. Une fois éteinte, c’est pire : le bandeau est orange. A noter que l’ampoule scintille pas mal une fois à fond, aussi, c’est très visible quand on filme. Le verre est aussi un peu teinté, ce qui donne un effet vintage intéressant.

Eteinte, on voit bien la bande orange


5 % : on voit la structure


75 % et plus : ça fait illusion

A l’usage, pas grand chose à dire. Une fois que vous avez un support qui accepte le globe (ça peut bloquer, vu sa taille), elle fonctionne comme n’importe quelle Hue. On a accès à HomeKit (avec un pont), et on peut régler la luminosité (et c’est tout). C’est joli, un peu cher, et moins lumineux qu’une ampoule classique. Et si vous aimez le support vintage, c’est ce modèle. Les ampoule Hue supportent normalement le dimmer, même si le mien a été modifié pour l’enlever (je l’utilisais avec une ampoule qui ne prenait pas ça en charge).

Pas de réglage de la température de couleur


Elle scintille à fond

Sound Lounge’s Becca Falborn Nominated for Forbes “30 Under 30”

Par Artisans PR

NEW YORK— Sound Lounge executive producer Becca Falborn is among the nominees for inclusion in Forbes annual “30 Under 30” feature. Nominations continue across 20 categories through September 27th. Individuals can be nominated multiple times. Nominees will be evaluated by a panel of judges including reporters, editors and industry experts who will make the final ...

❌