Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Apple lance une nouvelle expérience de l’AR liée à For All Mankind

Par : Joarson
For all mankind AR

Apple lance son application For All Mankind : Time Capsule qui prend en compte l’expérience de l’AR. L’application peut être téléchargée gratuitement sur l’App Store pour iPhone ou iPad aux États-Unis, et sera disponible dans d’autres régions plus tard ce mois-ci.

For All Mankind : Time Capsule est une nouvelle application de AR créée par Apple. Elle a pour but de promouvoir la deuxième saison du film For All Mankind, dont la première a lieu le 19 février sur Apple TV+. Le spectacle de Ronald D. Moore imagine ce qui se serait passé si la course à l’espace entre les États-Unis et l’URSS n’avait jamais pris fin.

For all Mankind : Time Capsule, les concepteurs sont enthousiastes au lancement de l’application AR

L’application For all Mankind : Time Capsule permet aux utilisateurs d’explorer les artefacts de la décennie qui s’écoule entre la première et la deuxième saison du spectacle à travers la réalité augmentée (AR). L’application, basée sur le framework ARKit d’Apple, est conçue pour offrir des expériences de l’AR pour les modèles 2020 d’iPad Pro et la gamme iPhone 12.

Le créateur et producteur exécutif Ron Moore a mentionné qu’il était enthousiaste à l’idée de donner aux fans de nouvelles façons d’explorer l’univers et les personnages de la série. D’autant plus que les scénaristes de la série créent souvent bien plus de matériel que ce qui se retrouve à l’écran.

For All Mankind: Time Capsule révèle des “easter eggs” placés dans le film

Même pour ceux qui ne sont pas fans de la série, l’application est toujours remarquable. Apple révèle un intérêt de développer l’AR pour For All Mankind, même au-delà des rapports indiquant qu’il travaille sur les lunettes AR.

L’équipe de For All Mankind avait écrit des choses comme des lettres d’amour et des bulletins d’information qui ne sont vus que brièvement à l’écran. Elles ont ensuite pu être utilisées dans l’application, avec du matériel supplémentaire de Stéphanie Shannon, une scénariste de l’émission.

“Une partie de la promesse de cette technologie est qu’un fan de n’importe quelle série, par définition, veut généralement en savoir plus sur elle, plus sur les personnages”, a déclaré Moore. “Vous pouvez certainement regarder For All Mankind à l’antenne sans le matériel de l’AR, mais si vous faites d’abord la radio, cela enrichit votre expérience “, a-t-il ajouté.

Cet article Apple lance une nouvelle expérience de l’AR liée à For All Mankind a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comparatif 2021 Carte Graphique VR Ready : prix, avis, laquelle acheter ?

Par : jeanne
comparatif carte graphique vr ready

Maintenir à jour son ordinateur est crucial pour profiter au mieux des jeux et des applications VR. Évidemment, le composant principal du fonctionnement de votre casque HTC, Oculus, Valve ou Windows Mixed Reality n’est autre que la carte graphique VR Ready. Dans ce comparatif, nous vous proposons une sélection des meilleures cartes graphiques VR Ready du marché.

Pour réaliser cette sélection, nous nous basons sur les spécificités minimales proposées par les constructeurs des casques. Voici ce qu’il figure sur les fiches des constructeurs :

Oculus Rift S :

  • Processeur : Intel Core i3-6100 / AMD Ryzen 3 1200, FX4350 ou supérieur
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 1050Ti / Radeon RX 470 ou supérieur
  • RAM : 8 Go
  • 1 port USB 3.0
  • Windows 10

HTC Vive  :

  • Processeur : Intel i5-4590, AMD FX 8350 ou supérieur
  • Carte graphique : Nvidia GeForce GTX 970, AMD Radeon R9 290 ou supérieur
  • RAM : 4 Go
  • 1 port USB 2.0 ou supérieur, HDMI 1.4, DisplayPort 1.2 ou supérieur,
  • Windows 7, 8 ou 10

HTC Vive Pro :

  • Intel Core i5-4590/AMD FX 8350 ou supérieur
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 1070/Quadro P5000 , AMD Radeon Vega 56 ou supérieur
  • RAM : 4 Go ou plus
  • 1 port USB 3.0 ou supérieur, DisplayPort 1.2 ou supérieur,
  • Windows 10

Valve Index :  

  • Dual Core avec Hyper-Threading
  • Carte graphique : NVIDIA GTX 970/AMD RX480
  • RAM : 8 Go ou plus
  • 1 port USB 2.0 ET 1 DysplayPort requis
  • Windows 10

Windows Mixed Reality :

  • Processeur : Intel Core i5 4590, AMD Ryzen 5 1400 ou supérieur
  • Carte graphique : NVIDIA GTX 1060
  • RAM : 8 Go
  • 1 port USB 3.0, HDMI 1.4, DisplayPort 1.2 ou supérieur,
  • Windows 10 Fall Creators ou supérieur
  • Ecran de 15 pouces ou plus

Ce sont là des recommandations minimales. La plupart des casques ont besoin d’un processeur puissant tel l’Intel Core i5 9600K ou l’AMD Ryzen 5 2600X pour fonctionner au mieux. Optez directement pour 16 Go de mémoire vive pour plus de largesse. Un Intel Core i7 peut être intéressant, mais son prix actuel en 2019 ne justifie pas forcément l’achat. Non, Reservez votre argent pour la carte graphique VR Ready.

Notons que la plupart des fabricants évoquent des composants qui ne sont plus en vente ou en cours de déstockage, comme la série des GTX 1060, 1070, 1070 Ti, 1080 ou encore 1080 Ti. Si votre budget est serré pourquoi ne pas se tourner vers le marché de l’occasion. Nous préférons vous conseiller de prendre une nouvelle carte, puis d’en changer tous les deux à trois ans en revendant la précédente.

Consulter notre guide pour monter un PC VR Ready

TOP DES CARTES GRAPHIQUES VR READY

Gigabyte Geforce GTX 1660 OC : petit budget aux gros muscles

 

Le fabricant taïwanais Gigabyte a l’habitude de décliner ses modèles en différentes gammes. En France, nous avons accès à la Geforce GTX 1660 OC et sa version Gaming OC. Celle que nous avons choisie a l’avantage d’être plus courte, 22 cm contre 28 cm pour des performances très légèrement inférieure. Le modèle Gaming se dote en contrepartie de trois ventilateurs.

Ne vous inquiétez pas, le design Windforce avec deux hélices donne de bons résultats : la carte monte au maximum à 72 degrés selon les tests de TechRadar. Le mode semi-passif permet de couper le flux d’air sous la barre des 50 degrés Celsius. Les performances sont justes un peu en deçà d’une GTX 1070 pour un prix défiant toute concurrence. Cette carte graphique VR Ready sera parfaite pour jouer avec un Oculus Rift ou Rift S et pourra faire fonctionner la plupart des titres sur le HTC Vive. Nous vous conseillons de l’associer avec un processeur Ryzen 5 2600 afin de ne pas subir de goulots d’étranglement. Le PC en question coûtera environ 750 euros.

  • Fabricant : Gigabyte
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 6GB GDDR5
  • Interface mémoire : 192 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1830 MHz
  • Fréquence mémoire : 8000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle
  • Longueur : 224 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 135 Watts
  • Alimentation recommandée : 450 Watts 80+ Bronze
  • Prix : A partir de 249,95 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

MSI Geforce GTX 1660 Gaming X : une CG éblouissante

Là encore, MSI propose une carte graphique VR Ready overclockée d’origine pour un maximum de puissance. Légèrement plus performante que la précédente, elle dispose d’une backplate en métal ce qui lui permet de ne pas se déformer sous son poids avec le temps.

De même, la dissipation de la chaleur s’en trouve améliorée. Les testeurs de Tom’s Hardware constatent une température maximum de 61 degrés après une session de jeu en 4K sur The Witcher 3. Peu bruyante, la Gaming X offre en supplément des lumières RGB pour ceux qui veulent personnaliser visuellement leur configuration. Son prix grimpe forcément à 800 euros minimum. Vous gagnez également quelques images par seconde.

  • Fabricant : MSI
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 6GB GDDR5
  • Interface mémoire : 192 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1860 MHz
  • Fréquence mémoire : 8000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle
  • Longueur : 247 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 130 Watts
  • Alimentation recommandée : 450 Watts 80+ Bronze
  • Prix : A partir de 299 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Zotac Geforce GTX 1660 Ti AMP : place au confort

 

Zotac, c’est un peu notre marque chouchou. Nous-mêmes possédons une carte graphique VR Ready de cette marque. L’avantage ? Une extension de garantie jusqu’à 5 ans. De plus, ce modèle fournit des performances solides dans la plupart des jeux vidéo en VR ou non. Elle dépasse de près de 10 images par seconde la GTX 1070 dans la plupart des titres observés.

Ce modèle très court et sobre vous permet de réaliser un mini PC puissant capable de supporter l’ensemble des titres de votre catalogue VR. En termes de température, la carte monte à 74 degrés en charge et maintient les 40 degrés au repos.

  • Fabricant : Zotac
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 6GB GDDR6
  • Interface mémoire : 192 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1860 MHz
  • Fréquence mémoire : 12 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle
  • Longueur : 209 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 130 Watts
  • Alimentation recommandée : 500 Watts 80+ Bronze
  • Prix : A partir de 320 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Gigabyte Geforce GTX 1660 Ti Gaming OC

 

Voici sûrement la GTX 1660 Ti la plus performante disponible sur le marché. Ici, Gigabyte joue sur son modèle 3 ventilateurs pour faire tomber la température au repos à 37 degrés et à 65 degrés en charge. Un joli résultat. De plus, elle affiche des résultats entre la GTX 1070 et la 1080. Attention tout de même à sa taille.

Ses 28 centimètres demandent d’avoir un boîtier assez grand. Nous vous conseillons de l’installer dans un châssis qui propose un espacement minimum de 33 cm pour la carte graphique. Cela vous laisse normalement de la place pour passer les différents câbles et ne pas impacter la ventilation des autres composants.

  • Fabricant : Gigabyte
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 6GB GDDR6
  • Interface mémoire : 192 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1860 MHz
  • Fréquence mémoire : 12 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle
  • Longueur : 280 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 160 Watts
  • Alimentation recommandée : 500 Watts 80+ Bronze
  • Prix : A partir de 340 €

EVGA Geforce RTX 2060 XC Ultra Gaming : évitons les compromis

 

EVGA n’est peut-être pas la marque la plus connue en Europe. La plupart des consommateurs ne se posent pas trop de questions et font confiance au marketing de MSI. Pourtant, les concurrents proposent des produits intéressants comme cette carte graphique VR Ready de la marque cité ci-dessus. Comme son nom l’indique on est plus là pour déconner, mais pour fournir les moyens de jouer en VR de manière optimale.

Ici, le HTC Vive, sa version Pro et les variantes de l’Oculus Rift fonctionneront à merveille. En termes de températures, cela ne dépasse pas les 40 degrés au repos et les 70 degrés en charge. Sans broncher ce GPU égale les performances d’une GTX 1080. Et encore, les capacités d’Overclocking des produits EVGA vous laissent de la marge pour grappiller de précieuses images par seconde.

  • Fabricant : EVGA
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 6GB GDDR6
  • Interface mémoire : 192 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1830 MHz
  • Fréquence mémoire : 14 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 2 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 DVI Femelle, 1 HDMI 2.0 Femelle
  • Longueur : 269  mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 175 Watts
  • Alimentation recommandée : 550 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 440 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

ASUS Geforce RTX 2060 ROG STRIX OC

 

 

Avec sa gamme Republic of Gamers, Asus aime bien titiller les amateurs de l’overcloking. Si sur le papier, cette carte graphique VR Ready reprend la fiche technique du modèle EVGA, elle offre en réalité les performances d’une RTX 2070 d’usine. C’est dire, ce monstre de 30 centimètres demande deux rails d’alimentation et non plus un seul.

Les trois ventilateurs de 90 mm de diamètre gardent la carte sous la barre des 60 degrés même en charge. Ils se coupent quand la température tombe sous les 50 degrés. Clairement, elle se présente comme une meilleure option que les premiers prix de la gamme supérieure. Chapeau bas Asus. Petite contrepartie tout de même, elle n’est pas aussi silencieuse que les autres produits de la marque.

  • Fabricant : Asus
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 6GB GDDR6
  • Interface mémoire : 192 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1830 MHz
  • Fréquence mémoire : 14 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches, 1XPCI 6 broches
  • Sorties vidéo : 2 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 DVI Femelle, 1 HDMI 2.0 Femelle, 1 USB type C
  • Longueur : 300  mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 180 Watts
  • Alimentation recommandée : 550 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 499 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Gigabyte Geforce RTX 2070 Windforce : le meilleur rapport qualité/prix

 

 

Les cartes graphiques VR Ready Gigabyte prennent généralement la place de l’entrée de gamme dans chacune des catégories détaillées ici. La RTX 2070 Windforce ne déroge pas à la règle. Cette grande carte dispose de trois ventilateurs pour maintenir la température sous la barre des 70 degrés en charge. Une performance tout à fait honorable. La plupart des jeux peuvent être passés en ultra pour un rendu magnifique. Ici, les compromis sont minimes. Ce composant reprend les caractéristiques de la Founder Edition qui se rapproche de la puissante 1080 Ti.

Attention, la consommation globale de la configuration passe à 320 Watts en charge. Autant qu’un gros congélateur. Autre petit détail, la fonction semi-passive se déclenche à 55 degrés. Il vaut mieux la désactiver et régler soi-même les seuils de déclenchement des ventilateurs. Pour autant, cette carte graphique VR Ready dispose du meilleur rapport qualité/prix de ce comparatif.  

  • Fabricant : Gigabyte
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 8GB GDDR6
  • Interface mémoire : 256 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1620 MHz
  • Fréquence mémoire : 14 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches, 1XPCI 6 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle, 1 USB type C
  • Longueur : 280  mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 225 Watts
  • Alimentation recommandée : 600 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 530 €

MSI Geforce RTX 2070 Gaming Z

 

1,4 kilogramme sur la balance. Ce mastodonte de 30,5 cm propose le Twin Frozr 7, un système de refroidissement super efficace et silencieux. La fréquence du chipset boostée lui permet de proposer des performances seulement 14 % inférieures à la RTX 2080. Comme la Gaming X, elle se distingue par son design et son éclairage LED un peu bling-bling. Les possibilités d’overclocking vous laissent de la marge pour gagner encore de précieux FPS. Certains pourraient s’inquiéter de son poids.

Ne vous inquiétez pas. MSI a pensé à tout et fournit une équerre afin d’éviter de faire plier votre carte mère. Ce produit luxueux se présente sans doute comme la meilleure RTX 2070 sur le marché.

  • Fabricant : MSI
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 8GB GDDR6
  • Interface mémoire : 256 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1830 MHz
  • Fréquence mémoire : 14 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches, 1XPCI 6 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle, 1 USB type C
  • Longueur : 307  mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 225 Watts
  • Alimentation recommandée : 600 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 669 €

KFA2 (GALAX) RTX 2080 EX 1-Click OC

 

KFA2, plus connu sous le nom de Galax en dehors de l’Europe, propose des cartes graphiques VR Ready à prix plancher, mais qui offrent des performances honorables. La RTX 2080 EX 1-Click OC reprend trait pour trait les capacités de la Founder Edition. Malheureusement, les performances sont légèrement inférieures à ce modèle de référence.

En termes de refroidissement, la marque mise sur deux ventilateurs qui maintiennent la carte sous les 75 degrés en charge et sous les 30 degrés (!) au repos. On regrettera son fonctionnement un peu bruyant à pleine puissance, mais son prix, 669 euros, vous fera vite oublier ce défaut. Un bon compromis pour des sessions de jeux en VR sans se poser de questions.

  • Fabricant : KFA2
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 8GB GDDR6
  • Interface mémoire : 256 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1755 MHz
  • Fréquence mémoire : 14 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches, 1XPCI 6 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle, 1 USB type C
  • Longueur : 295  mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 240 Watts
  • Alimentation recommandée : 600 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 669 €

MSI RTX 2080 Gaming X Trio : pas de compromis vive la VR ULTRA

MSI propose encore ici une carte graphique VR Ready titanesque. Trois ventilateurs font tomber la température à 70 degrés en charge sans un bruit, tandis que vos yeux vous diront merci dans tous les jeux VR. Backplate solide, poids de 1,2 kg, vous permet de jouer à la plupart de vos titres en 4K 60 FPS. C’est dire.

En revanche, il vaut mieux bien l’accompagner. Une alimentation 650 Watts certifiée Gold et un processeur Intel Core i7 (8700K, 9700k) ou AMD Ryzen 7 2700X, voire ThreadRipper sont requis pour ne pas freiner inutilement la bête. De même, sa taille demande d’avoir un boîtier de bonne taille. Pour cela, nous vous recommandons les produits Cooler Master, NZXT, Fractal Design ou Corsair. Ces fabricants ont l’habitude de laisser une large place pour la ou les cartes graphiques embarquées.

  • Fabricant : MSI
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 8GB GDDR6
  • Interface mémoire : 256 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1860 MHz
  • Fréquence mémoire : 14 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 2XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle, 1 USB type C
  • Longueur : 327  mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 250 Watts
  • Alimentation recommandée : 650 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 839 €

ZOTAC Geforce RTX 2080 Ti Twin Fan

 

 

Zotac reprend ici les caractéristiques identiques à la fiche technique transmise par Nvidia. On retrouve deux ventilateurs qui maintiennent la carte à 76 degrés en charge et à 40 degrés en repos. Le bruit s’oublie rapidement car le niveau s’avère parfaitement acceptable.

Les performances sont elles particulièrement solides vous permettant de tirer le meilleur parti de vos jeux et de vos expériences VR. En europe, vous trouverez difficilement une RTX 2080 TI moins cher en Europe. Au vu des capacités, vous ne serez jamais à court de puissance avec cette carte graphique VR.

  • Fabricant : Zotac
  • Overclockée : Non
  • VRAM : 11 GB GDDR6
  • Interface mémoire : 352 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1545 MHz
  • Fréquence mémoire : 14 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 2XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle, 1 USB type C
  • Longueur : 268  mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 250 Watts
  • Alimentation recommandée : 650 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 1069 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

ASUS Geforce RTX 2080 Ti ROG STRIX OC Gaming : pourquoi dépenser moins ?

Nous nous adressons là aux bourses extensibles, aux fanatiques de performances qui ne reculent devant aucune dépense. A ce niveau, nous pouvons dire que c’est de l’abus total. Ce modèle est plus efficace que la Founder Edition, pourtant déjà bien boostée. Ici, la 4K 60 FPS est une formalité dans la plupart des jeux. Une telle carte renforcée par sa blackplate propose un silence d’or (ou pratiquement) grâce à son mode Quiet.

Les températures restent plus élevées qu’à l’accoutumée : 81 degrés en charge, mais le ventilateur se coupe sous la barre des 55 degrés. Encore une fois, la dénomination ROG Strix assure une esthétique sympathique orientée Gamer avec un arobase.

  • Fabricant : ASUS
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 11 GB GDDR6
  • Interface mémoire : 352 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1665 MHz
  • Fréquence mémoire : 14 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 2XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 2 x DisplayPort Femelle 1.4, 2 HDMI 2.0 Femelle, 1 USB type C
  • Longueur : 304 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 250 Watts
  • Alimentation recommandée : 650 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 1499 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Sapphire Radeon RX 580 Nitro + : le minimum pour jouer en VR

 

Cette RX580 n’est autre qu’un rebadging de la RX480, un modèle qui permettait de s’adonner à la VR avec la plupart des jeux Oculus. En effet, ce modèle se réserve aux possesseurs d’un Rift pas trop exigeants sur les détails graphiques.

Elle se révèle toutefois parfois plus puissante que la GTX 1060, ce qui est un gage de qualité pour la VR. On n’oublie ici le supersampling. Le refroidissement s’avère de qualité autant en termes de bruit que de température de 76 degrés maximum malgré un dissipateur pas très jouasse.

  • Fabricant : Sapphire
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 8 GB GDDR5
  • Interface mémoire : 256 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1411 MHz
  • Fréquence mémoire : 2 000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches 1XPCI Express 6 broches
  • Sorties vidéo : 2 x DisplayPort Femelle 1.4, 2 HDMI 2.0 Femelle, 1 DVI-D dual link
  • Longueur : 260 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 230 Watts
  • Alimentation recommandée : 600 Watts 80+ Bronze
  • Prix : A partir de 209 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Sapphire Radeon RX 590 Nitro + : un poil mieux

 

Si vous ne trouvez pas de RX 590 et que vous tenez absolument à prendre une carte AMD alors tournez vous vers cette RX590. Malheureusement, ce GPU n’offre pas un boost très important : 11 %. En revanche, la consommation électrique augmente vous obligeant à prendre au grand minimum une alimentation 600 Watts. Le système de refroidissement assure les mêmes performances que sa petite soeur.

  • Fabricant : Sapphire
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 8 GB GDDR5
  • Interface mémoire : 256 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1560 MHz
  • Fréquence mémoire : 2100 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 1XPCI Express 8 broches 1XPCI Express 6 broches
  • Sorties vidéo : 2 x DisplayPort Femelle 1.4, 2 HDMI 2.0 Femelle, 1 DVI-D dual link
  • Longueur : 260 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 250 Watts
  • Alimentation recommandée : 600 Watts 80+ Bronze
  • Prix : A partir de 279 €

Gigabyte Radeon RX Vega 56 Gaming OC

 

 

Difficile à dégoter, la RX Vega 56 de Gigabyte reste très intéressante. Pour moins de 300 euros, ce modèle offre les performances d’une GTX 1070 boostée, voire d’une 2060. Merci la mémoire HBM2. Le silence est d’or avec 36 Db mesurée. La température maximale de 75 degrés pourrait être plus basse, mais il suffit de pousser manuellement les potards pour gagner quelques degrés.

  • Fabricant : Gigabyte
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 8 GB HBM2
  • Interface mémoire : 2048 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1501 MHz
  • Fréquence mémoire : 800 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 2XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 3 HDMI 2.0 Femelle
  • Longueur : 273 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 250 Watts
  • Alimentation recommandée : 650 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 309 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Sapphire Radeon RX Vega 64 NITRO+ : une alternative à la RTX 2070

 

Avec son long PCB et ses trois ventilateurs, la Shapphire Nitro + Radeon RX Vega 64 montre à 80 degrés en charge. Cela peut paraître beaucoup, mais les composants, loins du danger d’un dysfonctionnement, donnent leur meilleur. Aussi puissante qu’une RTX 2070, la Vega 64 reste une référence même deux ans après sa sortie. Silencieuse, elle présente pour seule défaut une consommation électrique élevée.

  • Fabricant : Sapphire
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 8 GB HBM2
  • Interface mémoire : 2048 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1580 MHz
  • Fréquence mémoire : 945 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 2XPCI Express 8 broches
  • Sorties vidéo : 2 x DisplayPort Femelle 1.4, 2 x HDMI 2.0 Femelle
  • Longueur : 310 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 327 Watts
  • Alimentation recommandée : 650 Watts 80+ Gold
  • Prix : A partir de 419 €

MSI Radeon VII : une première technologique

 

Il s’agit du premier processeur graphique gravé en 7nm. Ce modèle vient concurrencer la 2080 avec des performances très proches autant en termes de refroidissement que d’images par seconde.

Cette alternative intéressante a pour défaut de faire le bruit du niveau d’un lave-vaisselle en marche. Pour une carte graphique VR Ready, c’est trop. En revanche, les bidouilleurs apprécieront d’y associer un système de watercooling pour gagner en efficacité.

  • Fabricant : MSI
  • Overclockée : Oui
  • VRAM : 16 GB HBM2
  • Interface mémoire : 4096 Bits
  • Fréquence du Chipset Boostée : 1750 MHz
  • Fréquence mémoire : 1000 MHz
  • Connecteur(s) Alimentation : 2XPCI Express 8 broches
  • Sortie vidéo : 3 x DisplayPort Femelle 1.4, 1 HDMI 2.0 Femelle
  • Longueur : 267 mm
  • Format : Dual Slot
  • Consommation : 300 Watts
  • Alimentation recommandée : 650 Watts 80+ Bronze
  • Prix : A partir de 779 €
Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

GUIDE D’ACHAT DES CARTES GRAPHIQUES VR READY

Voici une liste de conseils précieux pour choisir sa carte graphique VR Ready.  Les habitués trouveront ici quelques rappels utiles.

Alimentation : LE critère numéro un dans le choix d’une carte graphique VR Ready

Avez-vous déjà fait sauter les plombs chez vous ? Vous n’aimeriez pas que ça arrive avec carte graphique. Prendre une alimentation sous-dimensionnée par rapport à ce composant met en danger l’ensemble de votre PC. Nous vous conseillons donc de suivre les conseils des fabricants. Le prix des alimentations a largement chuté. Un modèle certifié 80+ Gold est maintenant accessible sous la barre des 70 euros. De même, le nombre de cordons PCIe vous indique si le composant tiendra la charge. Pensez donc à lire ce critère sur les fiches que nous avons concocté.

Nous avons été plutôt généreux en puissance. Un bon modèle SEASONIC 500 Watts 80+ Bronze suffira pour les 1660/1660 Ti, mais ensuite il vous faut au minimum une certification Gold. Pour la suite, nous vous proposons les modèles 550, 600 et 650 Watts Gold de Seasonic, Cooler Master ou BeQuiet qui offrent des rendements de qualité.

Les modèles modulaires sont très intéressants, car ils permettent de ne pas laisser traîner les câbles partout et donc d’optimiser le refroidissement.

La taille : ça compte

Avez-vous déjà vu un moteur de Ferrari dans une Twingo ? Ah oui, c’est peut-être possible, mais il faut renforcer le châssis et tailler de la taule. Pour éviter les tracas d’un montage façon V8 de Mad Max, tournez-vous vers les fabricants de boîtiers les plus généreux avec les cartes graphiques VR Ready.

On pense principalement à Cooler Master, NZXT et Corsair. En règle général, nous vous déconseillons tout boîtier dont l’espace alloué à la CG ne dépasse pas 330 mm. Pour notre part, nous aimons les “cases” qui vous proposent de retirer la cage HDD pour gagner de la place comme notre cher HAF 912 Plus (snif il n’est plus en vente).

Ventilation : Silence et fraîcheur

C’est le nerf de la guerre. Une carte graphique VR Ready bien ventilée, c’est l’assurance qu’elle fonctionnera mieux et plus longtemps. D’où nos indications concernant cette donnée. Le fait de disposer plusieurs ventilateurs permet également de diriger le flux d’air et ainsi gagner encore en efficacité. Ne faites pas la bêtise de faire souffler votre alimentation sur la CG. On ne croise pas les flux b*rdel ! Vous risquez surtout de faire chauffer outre mesure les deux composants.

Pilotes : à jour or not à jour ?

De manière générale, nous vous conseillons de toujours faire les mises à jour proposées par Nvidia et AMD. Cependant, il arrive parfois que certains d’entre eux fassent baisser vos performances en jeux. Dès lors, n’hésitez pas à rétrograder si possible et attendre une version stable.

Si cela ne marche toujours pas, éteignez votre ordinateur, débranchez la carte graphique de son slot PCI Express 3.0 (16x toujours) et les cordons PCIe après avoir supprimé le pilote récalcitrant. Il suffira de remettre la carte pour retenter l’expérience et réinstaller le tout. Si c’est le bios qui flanche, renseignez-vous auprès du constructeur de votre carte graphique qui aura sûrement une solution.

Bottleneck : kézako ?

Ah le fameux goulot d’étranglement. Si votre processeur n’est pas suffisamment puissant, cela ne sert pas à grand-chose de prendre une grosse CG. Comme dans la vie, l’équilibre dans ce couple est primordial. Avec une GTX 1660 ou une RX 580, un i5 ou un Ryzen 5 fera l’affaire. Avec les RTX 2060/2070 et les RX Vega 56/64, privilégiez les Intel Core i5 8400, Ryzen 5 2600/X, et le i5 9600K. Au-delà, les cartes seront plus à l’aise avec un i7 8700K, 9700k et le Ryzen 2700X, voire un modèle AMD Threadripper.

SLI/Crossfire : Pourquoi pas deux cartes ?

Combiner deux processeurs graphiques semble intéressants dans l’utilisation d’un casque VR. Le HTC Vive le supporte plutôt bien, mais cela n’améliore pas en soi les graphismes. Un deuxième GPU Nvidia prendra en charge PhysX (un moteur de gestion de la physique) et le supersampling donnant l’illusion d’un flux d’image constant (90 FPS). Un modèle de l’équipe adverse prendra seulement en charge cette deuxième fonctionnalité. En revanche, oubliez le SLI/Crossfire avec un Oculus Riftla filiale de Facebook conseille de désactiver la deuxième carte en VR. Pas glop pas glop.

L’occasion/les marketplace : les précautions à prendre

Votre budget ne vous permet pas d’acheter un des produits de ce comparatif. Qu’à cela ne tienne, il reste l’occasion et les marketplaces. Vous pourrez trouver les très efficaces GTX 1070, 1080 et 1080 Ti à des prix très intéressants. Attention tout de même : vérifiez la réputation du vendeur quand cela est possible. Demandez si la carte n’a pas servi pour miner des cryptomonnaies.

Avec la chute des cours, les mineurs revendent en masse des engins qui ont fonctionné à fond pendant des semaines entières. Pire, certains modèles n’ont pas d’IO. Il est donc impossible d’y brancher un casque. Pareillement, évitez les plateformes douteuses comme Wish qui propose de superbes arnaques à des prix défiants toutes concurrences.

Cet article Comparatif 2021 Carte Graphique VR Ready : prix, avis, laquelle acheter ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google AR : découvrez les animaux et les objets 3D dans votre maison

Par : Joarson
animaux 3D Google

Lors de sa conférence I/O en 2019, Google a promis qu’il allait ajouter des objets de réalité augmentée à la recherche. Depuis lors, Google Search affiche un certain nombre d’animaux en 3D que vous pouvez visualiser à l’aide de l’AR.

Google ne cesse d’élargir sa liste d’animaux et objets AR, allant des mammifères actuels jusqu’aux créatures préhistoriques comme les dinosaures et en passant par les insectes. Vous y trouverez également quelques objets comme un squelette en grandeur nature, des molécules de certains composants chimiques ou le récent SUV XC90 de Volvo.

Animaux en 3D : comment faire pour les voir dans Google Search

Les objets AR de Google sont ajoutés à la recherche en partant du principe que le moyen le plus simple d’apprendre quelque chose est de le voir. En visualisant des objets en réalité augmentée, les utilisateurs peuvent évaluer la taille de l’objet ou l’animal et les détails qu’ils ne remarqueraient pas sur une simple photo.

Pour que cela reste facile d’accès, Google place ses animaux 3D et autres objets AR en tête de liste des recherches. Par exemple, la recherche de “tigre” affichera un panneau de connaissances de Google Search. Ces panneaux sont souvent affichés pour des films, des célébrités et d’autres sujets.

Dans le cas d’un animal, vous verrez son aperçu en 3D, quelques images, et une section qui permet de “rencontrer un tigre grandeur nature de près” et un bouton “Voir en 3D“. Ce bouton lance l’expérience de l’AR. Il est notamment possible de redimensionner l’animal à partir de sa taille réelle en le pinçant l’écran.

Ce dont vous avez besoin pour visionner les objets AR sur Google

Les animaux 3D de Google sont différents sur chaque appareil. En fait, vous ne verrez pas d’objets en AR ou en 3D sur un ordinateur. Vous aurez plutôt besoin d’un smartphone pris en charge pour les visualiser grâce à l’option “view in space” de Google.

Heureusement, la plupart des smartphones ou tablettes modernes sont pris en charge. Il faut juste des appareils récents sous Android ou iOS. Cependant, l’appareil doit être au moins sous Android 7 ou iOS 11 car l’AR est compatible à partir de ces versions.

Cela inclut donc les smartphones les plus populaires, dont les récents Samsung Galaxy série S et Note, tout smartphone Google Pixel, et bien d’autres marques. Quant aux appareils Apple, les iPhone 6S, 7, 8, X et 11 sont tous pris en charge, ainsi que la plupart des iPads.

Cet article Google AR : découvrez les animaux et les objets 3D dans votre maison a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lego Vidiyo : le concurrent de TikTok basé sur la réalité augmentée

Par : Joarson
Lego Vidiyo

LEGO a annoncé un partenariat intrigant avec Universal Music Group en avril 2020 et le résultat, le projet Vidiyo, a été révélé. Conçu pour aider les enfants à exprimer leur créativité, Lego Vidiyo vous permet de réaliser, produire, jouer et partager des clips musicaux uniques dans un environnement social sûr.

Le Lego Group et Universal Music Group ont annoncé aujourd’hui Lego Vidiyo, une expérience ludique et innovante de réalisation de vidéoclips conçue pour célébrer et développer la créativité et la passion des enfants pour la musique.

Lego Vidiyo est une toute nouvelle façon de jouer qui aide les plus jeunes à rêver en grand en réalisant, produisant, jouant et partageant leurs propres clips musicaux, en utilisant des morceaux du monde entier, avec en tête les succès des artistes inégalés d’UMG.

Vidiyo fait danser les enfants avec Lego BeatBit

Pour créer un Lego Vidiyo, les utilisateurs devront télécharger l’application et sélectionner une chanson. La société fabricant de jouets est devenue un partenaire d’Universal Music Group, il y aura donc une grande variété de chansons sous licence de groupes réels comme 5 Seconds of Summer ou Imagine Dragons.

Au lieu de se contenter de sélectionner un filtre et de danser, les enfants vont plutôt scanner un Lego Minifigure pour jouer dans la vidéo, ainsi que n’importe quel Lego BeatBit. Ces figurines sont des briques 2 x 2 qui déverrouillent les différents effets numériques de l’application.

Ensuite, les enfants pourront danser sur la musique aux côtés d’une version grandeur nature de leur personnage Lego en réalité augmentée avant de monter et de partager le clip.

Ce service ressemble beaucoup à TikTok mais s’adresse aux jeunes enfants avec une modération stricte. Une touche Lego permet d’utiliser des briques Lego du monde réel au lieu de basculer dans une application.

Lego présente une modération stricte sur le contenu

L’un des aspects clés qui, selon Lego, distingue Vidiyo est la modération du contenu. Tout le contenu téléchargé sur l’application doit d’abord passer un test de modération.

De plus, tout contenu qui comporte des “informations d’identification personnelle“, comme de vraies personnes dans une vidéo, ne sera pas autorisé à être téléchargé. En revanche, les enfants pourront toujours regarder leurs vidéos en se mettant en vedette localement.

Il y a beaucoup d’informations que Lego n’a pas encore révélées sur Vidiyo, notamment le coût des jeux, mais la société promet que plus d’informations seront disponibles avant le lancement des premiers produits Lego Vidiyo le 1er mars.

Cet article Lego Vidiyo : le concurrent de TikTok basé sur la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comparatif des meilleurs PC VR 2020 : Prix, Avis, Caractéristiques, lequel acheter ?

Par : jeanne
Etude Playstation VR Succes ventes raisons comparatif acheter jeux

Vous souhaitez vous lancer dans la réalité virtuelle, et investir dans un casque Oculus Rift ou HTC Vive ? Il va vous falloir un ordinateur digne de ce nom, suffisamment puissant pour faire tourner les applications et jeux en RV. Découvrez comment choisir un PC VR Ready, et consultez notre comparatif des meilleurs modèles disponibles sur le marché.

Le choix de la rédaction : Alienware Aurora

Pour nous, cet ordinateur a le meilleur rapport puissance/prix. Spécialement conçu pour supporter les casques HTC Vive et Oculus Rift, c’est le parfait produit de milieu de gamme pour profiter au mieux de la réalité virtuelle. Ajoutez à cela que le boitier est très élégant. Parmi toutes les offres d’ordinateur préconstruit, l’AlienWare Aurora est celui que nous préférons pour jouer aux jeux en VR.

Processeur :CPU Intel Core i5-7400 quad-core 3,5 GHz
Carte Graphique :NVIDIA GTX 1060 6Go
RAM : 16Go DDR4
Disque dur : SSD 256 Go / HDD 1To
Prix : À partir de 1 165 euros

Le moins cher : CYBERPOWERPC Gamer Xtreme VR

Profitez de la réalité virtuelle au prix le plus bas. Cet ordinateur de bureau a été conçu pour profiter des performances de l’HTC Vive et de l’Oculus Rift au prix le plus bas. Clavier et souris sont inclus dans ce pack. Pour seulement 600 euros, l’ensemble des jeux VR disponibles sur le marché sont à portée de main. Parfait pour les petits budgets.

Processeur : Intel Core i5 2.8 GHz
Carte Graphique : AMD Radeon RX 480
RAM : 8Go DDR4
Disque dur : HDD 1To 7200 RPM
Prix : A partir de 600 euros

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Acer Predator G6 : le meilleur design

Cet ordinateur Acer présente la même configuration et le même prix que le Lenovo Y900. Il se distingue par un design véloce et robuste, dont la façade laisse libre accès au disque dur. En revanche, les panneaux latéraux nécessitent un tournevis pour être ouverts. Un bouton rouge turbo permet d’activer une fonction logicielle d’overclocking du processeur. La machine est livrée avec le clavier et la souris Steel Series.

Processeur : Intel Core i7-6700K 4GHz
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 980 4Go
RAM : 16Go DDR4 SDRAM 2133MHz
Disque dur : SSD 256 Go + HDD 2To 7200 RPM
Prix : A partir de 1 600 euros

Le meilleur pc VR ready d’Asus à petit prix : l’ASUS G11CD-WB51

Si vous avez un petit budget pour investir dans un ordinateur de gamins VR ready et que vous voulez quelque chose de plus puissant que le CYBERPOWERPC Gamer Xtreme VR, l’ASUS G11CD-WB51 est fait pour vous. Les configurations commencent à environ 850 euros , mais vous ne manquerez pas de performance pour ce prix. Aucun problème pour faire tourner tous les jeux VR actuellement disponibles.

Processeur : Intel Core i7-6700K OC 4,7GHz
Carte Graphique : GeForce GTX 1060
RAM : 8Go DDR4 SDRAM 2133MHz
Disque dur : HDD 1To
Prix : A partir de 850 euros

La sélection Dell : Dell XPS 8900 SE

 

Cet ordinateur est l’un de ceux qu’a choisis Oculus pour accompagner son casque Rift. Il embarque un processeur Core i5 et une carte graphique Nvidia 970. La machine propose donc la configuration minimale requise pour faire fonctionner le Rift. Son design n’est pas très attractif, et aucun système de refroidissement liquide n’est incorporé. Malgré tout, son prix est abordable et il permet de faire tourner parfaitement les jeux actuellement proposés sur l’Oculus Store.

Processeur : Intel Core i5-6400 2,7GHz
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 970 4Go
RAM : 8Go DDR4 SDRAM 2133MHz
Disque dur : HDD 1To 7200 RPM
Prix : A partir de 1 070€

GUIDE D’ACHAT DES ORDINATEURS VR READY

Pour utiliser des casques de réalité virtuelle comme l’Oculus Rift ou le HTC Vive, il est nécessaire d’investir dans un ordinateur puissant. Pour fonctionner correctement et sans latence, ces appareils nécessitent une configuration performante.

Le prix de la VR

La réalité virtuelle sur PC est donc, à l’heure actuelle, un loisir onéreuxLes PC assemblés « VR Ready » (compatibles avec les casques de réalité virtuelle) débutent à environ 750€.

On dénombre par ailleurs trois types de configuration VR Ready : basique (à partir de 750€), avancée (à partir de 1200€) et Gold (à partir de 2200€). Heureusement, les configurations VR Ready Basiques suffisent à faire tourner la réalité virtuelle dans de bonnes conditions. Les configurations Avancées permettent de s’assurer que l’ordinateur restera performant pour les prochaines générations. Enfin, les configurations Gold proposent des performances extrêmes et permettent même le SLI / Crossfire.

Configuration minimale PC VR Ready

Pour l’Oculus Rift, la configuration minimale requise est un ordinateur sous Windows 7 SP1 64 bit, une carte graphique NVIDIA GTX 970 / AMD R9 290, un processeur Intel i5-45908 Go de RAM, une prise HDMI 1.3, et 3 ports USB 3.0 ainsi qu’un port USB 2.0.

Pour le HTC Vive, la configuration minimale requise est un ordinateur sous Windows 7 SP1, une carte graphique NVIDIA GTX 970 / AMD 290, un processeur Intel I5-4590 / AMD FX 8350 ou supérieur, 4Go de RAM, une sortie HDMI 1.4 / DisplayPort 1.2, et un port USB 2.0.

Pour ces deux casques, la configuration minimale doit permettre de maintenir un taux rafraîchissement de 90 images par seconde pour chaque œil. Même les PC VR Ready les moins chers garantissent ce niveau de performances pour la première génération de jeux et d’applications en réalité virtuelle. Toutefois, il est possible que les jeux à venir requièrent une machine plus puissante.

PC VR Ready : Quelle fourchette de prix choisir ?

Depuis sa récente baisse de prix au mois de mars 2017, le casque Oculus Rift est vendu au prix de 589 euros.. Le HTC Vive quant à lui est disponible pour 899€. Au total, si vous partez de zéro, comptez donc au grand minimum 1200€ (pour un Oculus Rift et un PC VR Ready basique).

Le bon compromis semble être situé autour de 1500€. Pour ce prix, vous pourrez obtenir un PC muni d’un processeur I7-6700K, une carte graphique Nvidia GeForce GTX 980, et un espace disque suffisamment conséquent pour les jeux les plus lourds.

La gamme supérieure de machines vous offrira généralement plus de RAM, une carte graphique GeForce 980ti, encore plus d’espace disque et d’autres avantages secondaires comme un design plus agréable, un clavier plus ergonomique, des parties overclockées et un service client personnalisé. Le déploiement progressif des cartes Nvidia 1080 va néanmoins changer l’équilibre des prix.

Design et améliorations

Outre le critère du prix, il faut prendre en compte celui du design. Il existe des châssis de petite taille, et d’immenses tours. Il convient donc à chacun de choisir un modèle selon ses propres préférences et l’espace disponible à la maison.

De même, certains PC sont facilement améliorables et personnalisables, tandis que d’autres ne sont pas prévus à cet effet. Il est bien sûr préférable de choisir un modèle améliorable, afin de pouvoir améliorer son ordinateur à mesure que le marché de la réalité virtuelle évolue. Cependant, certains ne se sentiront probablement pas aptes à effectuer seuls ces améliorations.

Faut-il acheter un ordinateur VR Ready maintenant ou attendre encore un peu ?

Compte tenu du rythme très rapide auquel évolue le marché des PC, et auquel évoluera probablement le marché des casques de réalité virtuelle, il est pertinent de se demander s’il est préférable d’acheter un ordinateur maintenant, ou d’attendre la prochaine génération.

Toutefois, la sortie récente des cartes graphiques Nvidia GeForce 1080 TI, relativement abordables et VR Ready, qui propulsent la plupart des PC de nouvelles générations, rendent l’achat immédiat intéressant. Les prochaines générations de PC VR Ready nécessiteront peut-être une carte graphique plus chère.

Un choix judicieux est d’opter pour un bundle comprenant un PC et un Oculus Rift. Ces bundles sont proposés directement par Oculus, tandis que le Taïwanais HTC propose également quelques offres spéciales.

Notons que les caractéristiques minimales requises pour faire tourner l’Oculus Rift sont amenées à baisser très prochainement. Oculus a récemment présenté les technologies Asynchonous TImewarp et Asynchronous Spacewarp permettant de compenser le manques d’images par secondes sur les PC les moins puissants. Il suffira désormais d’une carte graphique Nvidia GTX 960, d’un processeur Intel i3-6100/AMD FX4350, et de 8GO de RAM.

De même, d’autres casques de réalité virtuelle vont arriver sur le marché au fil du temps. Certains rivaliseront avec le Rift ou le Vive, et pourront fonctionner sur des machines moins puissantes. Si les PC VR Ready vous semblent actuellement trop chers, il peut être préférable d’attendre ces innovations.

Benchmarks

Certains des PC présentés dans ce comparatif ont été soumis à des benchmarks traditionnels, mais aussi à des tests spécifiques à la réalité virtuelle. Ces tests sont proposés par Oculus et Valve. Le test Oculus évalue tous les composants d’un ordinateur (CPU, GPU, RAM), et définit s’il est suffisamment puissant pour la réalité virtuelle. Le test Valve, le fameux SteamVR, vérifie quant à lui les composants mais effectue également un benchmark graphique en simulant la vue stéréoscopique d’un jeu vidéo en RV.

Les PC présentés dans ce comparatif ont reçu une marque verte VR Ready à l’issue du test Oculus. Concernant le test SteamVR, ces machines se sont vues attribuer un score compris entre 6,5 et 11. Un score de 11 représente le top du top en matière de PC VR Ready à l’heure actuelle.

 

Cet article Comparatif des meilleurs PC VR 2020 : Prix, Avis, Caractéristiques, lequel acheter ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

TikTok met en place son premier effet AR alimenté par LiDAR

Par : Joarson
TikTok AR

La technologie AR arrive maintenant sur TikTok pour plus d’effets réalistes

TikTok a suivi le concept de Snapchat, qui a été l’une des premières applications à exploiter le LiDAR Scanner pour la reconnaissance vocale de l’iPhone 12 Pro. L’application de vidéo sociale a confirmé aujourd’hui qu’elle a lancé son tout premier effet alimenté par LiDAR pour aider ses utilisateurs à sonner la nouvelle année.

TikTok : le début de nombreux effet AR à venir

Ce premier effet AR sur TikTok comprend une boule de sonnerie, similaire à celle qui tombe à Times Square au réveillon du Nouvel An. Après un compte à rebours, la boule tombe et explose pour remplir la pièce de confettis, ainsi que d’un « 2021 » flottant dans l’air.

« Pour sonner 2021, nous avons sorti notre premier effet AR sur le nouvel iPhone 12 Pro, en utilisant la technologie LiDAR qui nous permet de créer des effets qui interagissent avec votre environnement – en faisant le lien visuellement entre le monde numérique et le monde physique. Nous sommes impatients de développer d’autres effets innovants en 2021 ! », a déclaré TikTok sur Twitter.

Snapchat, l’un des premiers à avoir adopté cette technologie, avait d’abord utilisé le nouveau scanner LiDAR pour faire pousser des fleurs et des herbes dans la pièce qui entoure l’utilisateur. Dans ce même contexte, l’effet de TikTok vise à utiliser la compréhension de la pièce par LiDAR afin de faire atterrir les confettis de manière plus réaliste après l’explosion de la balle.

Fonctionnement de la technologie LiDAR en AR

La prise en charge du LiDAR, ou détection et télémétrie par la lumière, a été introduite en l’automne 2020 sur les nouveaux modèles phares de l’iPhone 5G, l’iPhone 12 Pro et le 12 Pro Max. Cette technologie aide l’iPhone à mieux comprendre le monde qui vous entoure, en mesurant le temps que met la lumière à atteindre un objet dans l’espace et à se réfléchir.

En plus d’améliorer les capacités d’apprentissage automatique et les cadres de développement de l’iPhone, cette technologie permet de vivre des expériences de réalité augmentée (AR) plus immersives.

TikTok a décrit l’effet comme étant capable d’établir un pont visuel entre les mondes numériques et physiques, grâce à la façon dont les effets de l’AR interagissent avec l’environnement de l’utilisateur. Il est disponible dans le monde entier, à l’exception de quelques pays sélectionnés.

Cet article TikTok met en place son premier effet AR alimenté par LiDAR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go : le Covid-19 constitue un enjeu existentiel

Par : Joarson
pokemon go covid-19

Niantic, le développeur de Pokémon Go, affirme que l’impact du Covid-19 est devenu un enjeu existentiel au développement de leur célèbre titre.

Pokémon Go était prêt à donner le coup d’envoi de la Battle League, qui encourage les joueurs à quitter la maison et à se rencontrer. Mais à l’extérieur, Covid-19 commençait à s’imposer. « Je me souviens d’avoir eu l’impression qu’il n’y avait aucune chance que cela se produise », explique Veronica Saron, responsable du marketing produit chez Niantic.

Pokémon Go : le Covid-19 ne fait qu’augmenter les défis de Niantic

Pokémon Go n’est pas comme la plupart des jeux. La plupart des titres populaires de cette année, comme Animal Crossing ou Among Us, conviennent parfaitement à un moment sur le canapé. Pour Pokémon Go, la base du gameplay consiste à se lever, sortir et socialiser dans la vraie vie.

Malheureusement pour la firme, cela ne fonctionnera pas en cas de pandémie. En effet, Pokémon Go a un point de pression unique : une obligation morale envers ses joueurs de les garder en sécurité. Même à l’extérieur, les grands rassemblements peuvent toujours représenter une menace pour la santé.

Par ailleurs, Pokémon Go a toujours eu une responsabilité envers la sécurité de ses joueurs, surtout après une liste d’accidents liés à son nom. Dans ce cadre, le Covid-19 s’ajoute seulement sur la liste des enjeux. Il est éthiquement douteux d’encourager l’un de vos joueurs à sortir, alors que les recommandations sanitaires le proscrivent officiellement.

Des mises à jour régulières pour s’adapter à la situation actuelle

Au départ, Niantic a modifié ses exigences en matière de marche et a changé ses règles concernant les Pokémon et les raids légendaires. « Pour nous, la marche est en quelque sorte la base du jeu. Cela nous a duré peut-être deux semaines et demie, trois semaines », affirme Slemon.

Niantic, qui quelques semaines auparavant avait lancé des mises à jour de Pokemon Go locales pour s’adapter à la covid-19, s’est concentré sur les changements dans le monde entier. De ce fait, la société prévoit de conserver en permanence un grand nombre des changements qu’il a apportés au jeu cette année, comme les raids à distance.

Cette année, le jeu a célébré son plus grand festival de Go, bien qu’il ne soit disponible qu’en ligne. « Nous avons apporté toutes les modifications que nous avons apportées au jeu en sachant que nous serions dans un monde où la pandémie serait présente pendant un certain temps », explique M. Slemon. 

Cet article Pokémon Go : le Covid-19 constitue un enjeu existentiel a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Bébé Yoda : faites vivre la mascotte de The Mandalorian chez vous grâce à l’AR et Google Search

Par : Joarson
bébé yoda AR

Grogu, plus connue sous le nom de Bébé Yoda, s’invite sur votre bureau ou votre chambre en cette période de vacances grâce à la technologie de l’AR.

Google a ajouté Grogu à ses résultats de recherche en réalité augmentée, de sorte qu’une simple frappe rapide peut déposer une version AR du petit bonhomme dans votre maison ou sur votre bureau.

Bébé Yoda : une simple recherche sur Google pour voir le mignon personnage en AR

Les recherches « Grogu », « The Child », « The Mandalorian » ou encore « Baby Yoda » sur votre mobile ou dans l’application Google renvoient le panneau de connaissances habituel sur un résumé du personnage dans Wikipédia.

Mais, après une récente mise à jour de Google, vous pouvez maintenant cliquer sur « Voir en 3D » pour visualiser un modèle. Et mieux encore, vous pouvez maintenant cliquer sur « Voir dans votre espace » pour faire apparaître un Bébé Yoda en AR, juste devant vous.

Les interactions se limitent à des zooms avant et arrière, mais cette nouvelle option constitue déjà une expérience très fun pour les utilisateurs d’Android. D’autant plus que le modèle AR de Bébé Yoda respecte en détail ce qui fait sa popularité : son apparence toute mignonne.

Bébé Yoda AR : le début d’un projet entre Google et Disney ?

Google a récemment ajouté 50 nouveaux animaux dans ses résultats de recherche AR, dont des hippopotames, des zèbres et des girafes. L’entreprise a développé sa ménagerie numérique au fil du temps, mais Grogu est de loin l’inclusion la plus originale et la plus appréciée depuis les dinosaures.

Pour rappel, ce Bébé Yoda n’est pas la première figure de Star Wars que Google intègre dans ses produits AR. L’entreprise s’est déjà associée à Disney auparavant pour l’application The Mandalorian AR Experience, conçue pour utiliser l’ARCore de Google.

Et même avant cela, le géant américain proposait des autocollants Star Wars exclusifs sur le Pixel 2 dans sa fonction Playground, qui a été malheureusement abandonnée.

Ces récents accords entre Google et Disney nous laissent optimistes quant à l’amélioration de Grogu en AR ainsi que d’éventuels ajouts d’autres personnages de la célèbre licence.

En tout cas, il est clair que Google lance petit à petit l’AR grand public grâce à l’inclusion de figure populaire, même si ce n’est que pour le fun des utilisateurs pour le moment. Qui sait, peut-être qu’un jour, vous pourriez parler avec votre Bébé Yoda an AR.

Cet article Bébé Yoda : faites vivre la mascotte de The Mandalorian chez vous grâce à l’AR et Google Search a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les différents types d’appareils de réalité augmentée : que faut-il savoir ?

Par : Serge R.
réalité augmentée smartphones

Les types d’appareils de réalité augmentée, il y en a plusieurs sur le marché. Cette technologie a apporté d’innombrables changements dans le monde. Elle s’invite d’ailleurs dans plusieurs secteurs, dont les loisirs, les sciences et l’industrie, l’éducation, le commerce, etc.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée ont connu une nette évolution ces derniers temps. Plusieurs appareils exclusivement dédiés à cet effet ont d’ailleurs vu le jour dernièrement. Pour mieux se familiariser avec cet univers-là et profiter d’une expérience inédite, il est important de les connaître et de comprendre leur fonctionnement.

Réalité augmentée : une technologie qui ne date pas d’hier

Avant de voir les différents types d’appareils de réalité augmentée, il se révèle important d’en savoir plus sur cette technologie. Bien que ce terme soit relativement nouveau, il faut souligner que cette dernière ne date pas d’hier.

Les premiers développements de la technologie remontent en effet aux années 1900. À l’époque, un certain Howard Grubb, un fabricant de télescopes irlandais, a mis au point le réflecteur collimateur.

Il s’agit d’un dispositif permettant une meilleure précision lors du tir des armes à feu. Pour cela, il augmente la vue du réticule exactement à la vision de la cible du tireur. Cette invention de Grubb a par la suite inspiré le développement de quelques viseurs d’armes à feu militaires.

Affichage tête haute (HUD) : l’un des types d’appareils de réalité augmentée les plus anciens

Le HUD ou Head Up Display a vu le jour dans le secteur de l’aviation. Il aide les pilotes à se concentrer sur ce qui se passe à l’extérieur de leur appareil au lieu de regarder le tableau d’informations à l’intérieur.

En fait, les affichages tête haute ont été principalement conçus pour des applications critiques. Il peut s’agir de contrôleurs de vol ou de tableaux de bord des systèmes d’armes. Pour faire simple, les informations critiques sont affichées sur des écrans transparents installés devant le pilote.

Ce dernier n’aura plus de ce fait à regarder vers le bas à l’intérieur du cockpit. À noter que le HUD tente de résoudre le problème du déplacement de la mise au point, tout comme le réflecteur collimateur de Grubb. Il utilise pour cela un type de projecteur collimateur.

D’autres détails à savoir sur le HUD

En général, un affichage tête haute est composé de trois composants principaux, à savoir un ordinateur (générateur de symboles), une vitre (combineur) et un projecteur.

Il est à savoir que les types d’appareils de réalité augmentée de ce genre sont en train de s’étendre dans d’autres secteurs, dont le design automobile. Aussi, les constructeurs ont récemment inventé des écrans montés sur casque.

Le Head Up Display va donc passer du pare-brise au casque. Ces écrans montés sur casque utilisent les mêmes principes que les écrans tête haute classiques. Ils sont également de plus en plus utilisés dans l’aviation et dans d’autres industries.

Les écrans holographiques : des types d’appareils de réalité augmentée qui ont toujours fasciné plus d’un

Ces types d’appareils de réalité augmentée ont surtout été popularisés dans la série Star Wars, Iron man et le rapport Minority. Il s’agit de types d’écrans qui se servent de la diffraction de la lumière pour générer des formes tridimensionnelles d’objets dans l’espace réel.

L’un des plus grands atouts de cette technologie est que les utilisateurs n’auront pas à porter un équipement spécifique pour visualiser ces dernières.

Les écrans holographiques ont toujours été plus connus dans le domaine de la science-fiction. Néanmoins, ils sont actuellement en train de gagner du terrain avec des produits, comme Holovect et Looking Glass.

Les lunettes AR : l’un des types d’appareils de réalité augmentée les plus populaires

Parmi les différents types d’appareils de réalité augmentée disponibles sur le commerce, les lunettes AR font sans nul doute partie des plus populaires.

Comme leur nom le laisse déjà entendre, elles permettent d’augmenter la vision des utilisateurs. Il est bon de savoir que ces lunettes AR se déclinent en deux types bien distincts.

Ces deux types de lunettes sont bien entendu aussi utilisés dans des secteurs différents. Voici, en détail, leurs caractéristiques respectives.

Vision optique ou optical see through

Avec ce type de lunettes AR, l’utilisateur peut voir la réalité directement à travers des éléments optiques.

Il peut s’agir de guides d’ondes holographiques, mais aussi d’autres systèmes permettant une superposition graphique sur le monde réel.

Google Glass, Magic Leap One et les Hololens de Microsoft sont des exemples récents de vision optique à travers des lunettes AR.

 

Video see through

Ce type de lunettes AR permet à l’utilisateur de voir la réalité qui est d’abord capturée par une ou deux caméras installées sur l’écran.

Les images ainsi capturées par ces caméras sont ensuite combinées avec des images générées par ordinateur. La personne qui porte les lunettes pourra alors les voir.

Parmi les appareils utilisant cette technologie, on peut citer le casque HTC Vive VR. Il est équipé d’une caméra intégrée souvent employée pour créer des expériences AR sur l’appareil.

La réalité augmentée mobile ou Handheld AR

La réalité augmentée mobile est plutôt une sorte de vidéo transparente. Malgré cela, elle mérite d’être citée parmi les types d’appareils de réalité augmentée.

Avec la montée en puissance de la Handheld AR, la technologie en question est devenue de plus en plus présente dans le quotidien de tous. Grâce aux bibliothèques de RA, comme MRKit, ARCore et ARKit, les utilisateurs peuvent désormais accéder à des algorithmes de vision par ordinateur sophistiqués.

Ainsi, pour avoir accès à ces différentes expériences de réalité augmentée, ces derniers n’ont qu’à se servir de leur Smartphone.

Les types d’appareils de réalité augmentée : devenus omniprésents dans le monde

La réalité virtuelle offre aux utilisateurs une expérience immersive exceptionnelle dans un modèle ou une simulation 3D généré par ordinateur. Elle est généralement réalisée avec le recours à un Head Mounted Display (HMD), d’où le casque VR, ou à des systèmes de projection immersifs complets.

De plus, pour avoir accès à des expériences de réalité virtuelle, il suffit désormais de disposer d’un Smartphone et de 15 dollars pour s’offrir un casque VR de base.

Malgré tout cela, les différents types d’appareils de réalité augmentée se révèlent plus largement adoptés, car ils intègrent la technologie dans la vie quotidienne des utilisateurs. Et le meilleur, c’est qu’ils n’obstruent pas du tout la réalité.

Cet article Les différents types d’appareils de réalité augmentée : que faut-il savoir ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Apple : la réalité augmentée sera bientôt aussi présente qu’internet

Par : Bastien L
apple ar internet

Selon Mike Rockwell, le directeur de la réalité augmentée d’Apple, la réalité augmentée sera bientôt tout aussi présente qu’internet dans nos quotidiens. Le lancement du casque AR de la Pomme semble de plus en plus imminent…

Vous souvenez-vous de la vie avant internet ? Il est indéniable que cette technologie a transformé notre monde. D’ici quelques années, la réalité augmentée sera tout aussi intégrée à nos quotidiens.

Du moins, c’est ce que présage Mike Rockwell, directeur de la réalité augmentée chez Apple. Lors d’une interview accordée à CNET, le cadre prédit que la réalité augmentée fera bientôt partie de ces choses que l’on utilise chaque jour sans se rappeler comment l’on faisait sans.

Déjà aujourd’hui, la senior product manager AR d’Apple, Allessandra McGinnis, rappelle que la réalité augmentée a déjà un impact concret sur le monde de l’entreprise. Par exemple, Home Depot a découvert que les consommateurs ont 2 à 3 fois plus de chances d’effectuer un achat lorsqu’ils visionnent un produit en AR.

Apple veut créer une plateforme AR rentable pour les développeurs

A présent, selon Rockwell, la priorité d’Apple est de permettre au grand public d’accéder à la réalité augmentée via son écosystème d’appareils. Actuellement, seul un petit pourcentage des utilisateurs d’iPhone et d’iPad profitent des fonctionnalités AR déjà disponibles. L’objectif de l’entreprise américaine est de développer une plateforme suffisamment lucrative et rentable pour donner aux développeurs l’envie d’y investir du temps et de l’argent…

Pour rappel, selon Bloomberg, Apple pourrait dévoiler et même lancer son casque de réalité augmentée dès le début 2021. Par la suite, un casque entièrement conçu pour le ” gaming “ pourrait être lancé en 2022. Pour l’heure, la Pomme n’a toutefois laissé échapper aucune information à ce sujet…

Cet article Apple : la réalité augmentée sera bientôt aussi présente qu’internet a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Harry Potter : les meilleures expériences en réalité virtuelle et augmentée

harry potter vr ar top

Fan de Harry Potter ? Découvrez les meilleures expériences en réalité virtuelle et augmentée tirées de la célèbre saga, afin de plonger comme jamais dans cet univers magique…

Avouons-le : nous avons tous rêvé, au moins une fois, de prendre le train pour l’école des sorciers et de vivre une année scolaire aux côtés d’Harry Potter et ses camarades. Grâce à la réalité virtuelle et augmentée, c’est (presque) possible.

Wizarding World et l’épreuve du choixpeau magique

Il s’agit là d’une scène mythique du film Harry Potter. Les nouveaux élèves de la célèbre école de sorciers enfilent tour à tour un chapeau magique qui détermine à quelle maison de l’école ils appartiennent. Une expérience amusante en réalité augmentée qui se base sur quelques questions simples. Vous pourrez même conserver une photo de votre personne avec le célèbre chapeau magique sur la tête.

Les fans des livres et des films à succès Harry Potter peuvent désormais savoir à quelle maison ils appartiennent grâce à cette application en réalité augmentée. Il s’agit en fait d’une application qui accompagne le nouveau site Wizarding World. Ce site reprend ce qui était connu auparavant sous le nom de Pottermore. L’expérience en réalité augmentée est assez courte mais divertissante. Tout d’abord, vous aurez le droit à une introduction du chapeau magique parlant. Vous devrez ensuite répondre à plusieurs questions. Après avoir répondu aux huit questions du quizz, vous reviendrez à la vue en réalité augmentée avec le chapeau.

Après certains effets farfelus, le chapeau placé sur votre tête va énumérer certaines de vos caractéristiques puis indiquer dans quelle maison Poudlard vous appartenez. Vous pourrez immortaliser cette séquence avec des photos amusantes. L’application fonctionne bien, même si le filtre est un peu vilain. L’application Wizarding World est disponible sur iOS et sur Android. N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires quelle maison le chapeau à choisi pour vous !

Harry Potter Wizards Unite : un jeu mobile en réalité augmentée par le créateur de Pokémon Go

Si vous êtes fan de l’univers d’Harry Potter et de la réalité augmentée, vous pouvez aussi vous tourner vers l’application Harry Potter : Wizards Unite disponible sur iOS et Android.

Il s’agit d’un jeu mobile en réalité augmentée développé par Niantic, le créateur de Pokémon Go. Incarnez un sorcier, et renvoyez les éléments du monde magique hors du monde des Moldus !

Pour y parvenir, vous devrez tracer des glyphes sur l’écran de votre smartphone pour jeter différents sorts. Chaque ” Retrouvable ” renvoyé s’ajoutera à votre ” registre “. Le but du jeu est donc de collecter tous les Retrouvables… et certains sont extrêmement rares.

Vous devrez aussi unir vos forces avec d’autres joueurs pour gravir les étages de la ” Forteresse “. Cette fois, vos sortilèges vous serviront à terrasser des créatures de plus en plus redoutables.

Choisissez votre classe de personnage, améliorez vos caractéristiques grâce à l’arbre de talents, confectionnez de puissantes potions, et armez-vous de courage pour combattre les forces du mal. Ce jeu en réalité augmentée vous plongera plus que jamais dans l’univers d’Harry Potter !

Ravenclaw Common Room : un jeu Harry Potter VR créé par un fan

Qui est mieux placé qu’un vrai fan pour créer une expérience immersive dans l’univers d’Harry Potter ? La démo Ravenclaw Common Room VR vous propose d’explorer la salle commune de la maison Serdaigle, et d’essayer différents objets magiques et autres sortilèges.

Différents manoirs entreposés dans la salle vous présenteront les instructions pour lancer des sorts comme Wingardium Leviosa, Engorgio, Lumos ou Reparo. Il suffit de choisir un sort en pressant la page correspondante avec votre baguette.

Touchez ensuite l’objet de votre choix et observez le sort faire son effet. Par ailleurs, vous pouvez aussi utiliser le microphone de votre casque VR pour lancer le sort à l’aide d’une commande vocale en le prononçant à voix haute. L’immersion s’en trouve fortement renforcée.

Développée par Colin Cody-Waters, Ravenclaw Common Room VR est une simple démo créée par un fan, mais représente l’une des expériences Harry Potter en réalité virtuelle les plus réussies et immersives à ce jour. Elle est disponible sur HTC Vive, Oculus Rift, Windows Mixed Reality et Valve Index.

Fantastic Beasts and Where to Find Them VR Experience

Avec la nouvelle série de films ” Les Animaux Fantastiques, la saga Harry Potter a fait son grand retour dans les salles obscures. Cette expérience en réalité virtuelle, initialement proposée sur le casque Google Daydream en exclusivité, vous propose de plonger dans son univers.

En arpentant les différentes zones, vous rencontrerez toutes sortes de créatures magiques issues du premier film de 2016. Vous pourrez aussi lancer de nombreux sorts à l’aide de votre baguette.

La narration est assurée par la voix off de la star du film, Eddie Redmayne, qui vous apprendra comment lancer des sortilèges. Le jeu est désormais disponible dans une version mise à jour sur Steam VR, HTC Vive, Oculus Rift et Samsung Gear VR.

Cet article Harry Potter : les meilleures expériences en réalité virtuelle et augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Projet Aria : Les lunettes AR de Facebook entreront en phase de test

Par : Sitraka R
homme portant les lunettes ar aria, un projet de facebook

Facebook continue à investir dans l’AR avec l’annonce du début ce mois des tests pour son Projet Aria, un prototype de lunettes. Celles-ci serviront à améliorer les systèmes AR de l’entreprise et à évaluer la perception du public de cette technologie.

En tâtant le terrain de la réalité augmentée, Facebook a les Google Glass dans son rétroviseur, leur accueil glacial par le public et les controverses qu’elles ont suscitées. L’on pense surtout aux inquiétudes liées à la protection de la vie privée.

De fait, l’AR requiert un grand nombre de capteurs pour fonctionner : caméras, microphones, accéléromètre, etc. Et d’après nos confrères du site RoadtoVR, Facebook ne dérogera pas à cette règle, ses lunettes étant conçues pour enregistrer autant de données que possible.

Selon la firme, ces données serviront à entraîner ses systèmes AR pour mieux comprendre l’environnement réel et offrir des informations pertinentes. Parallèlement, le Projet Aria a aussi pour but de déterminer les facteurs de blocage et, ainsi, aider à trouver des solutions à l’adoption de cette technologie par le grand public.

Des employés de Facebook sur le terrain pour tester les lunettes Aria

Dans cette optique, environ 100 employés de Facebook commenceront à partir de ce mois de septembre à porter des lunettes Aria tous les jours, même en public. Ici, l’on est donc loin de l’approche classique très confidentielle pour tester des prototypes dans la Silicon Valley.

La démarche va même un peu plus loin puisque chacun de ces employés devra porter un T-shirt avertissant les passants qu’ils peuvent être filmés.

  • 27,93 €
  • 42,99 €
  • Découvrez Half Life : Alyx en AR sur le casque North Star de Leap Motion

    Par : Sitraka R
    halfe life alyx discrétion

    Half Life : Alyx continue d’attirer notre attention, cette fois avec une version en réalité augmentée (AR) fonctionnant sur le casque North Star de Leap Motion.

    L’on peut en attester grâce à une vidéo récemment publiée par Bryan Chris Brown, Community Manager pour le North Star. Pour rappel, il s’agit d’un projet de casque AR au prix accessible.

    Comme l’appareil est open source, chacun pourra modifier les composants à sa guise en fonction de ses besoins et de ses moyens. Néanmoins, les lentilles par défaut offrent un champ de vision déjà bien large.

    • 13,41 €
  • 2,99 €
  • Mario Kart Live : Home Circuit met les courses dans votre salon via AR

    Par : Sitraka R
    enfants jouant à Mario Kart live home circuit

    Nintendo annonce la sortie en octobre de Mario Kart Live : Home Circuit sur la Switch, un jeu au concept original mêlant jouets physiques et réalité augmentée (AR).

    Il s’agit donc de la dernière invention immersive du Japonais pour amuser ses fans après le Labo VR Kit. Et cette nouveauté semble bien placée pour satisfaire les plus exigeants. En effet, il s’agira de piloter les karts de la franchise Mario Kart à travers sa maison.

    Comment Mario Kart Live : Home Circuit fonctionnera

    Les véhicules miniatures embarquent une caméra placée stratégiquement au-dessus de la tête des personnages. Pour délimiter le circuit, il suffit de faire circuler son kart sur le trajet voulu dans la pièce. Tout cela se fera bien sûr via la Nintendo Switch qui fait office de télécommande. Il faudra aussi placer quatre portails à travers lesquels il faudra passer.

    Mais les karts de Mario Kart Live : Home Circuit ne vont pas tout simplement s’affronter sur le parquet de votre salon. En effet, une surcouche AR agrémentera votre intérieur à l’écran. Vous pourrez donc filer à toute allure au milieu d’un désert ou au fond de l’océan.

     

    On retrouvera les points forts de la franchise

    Bien évidemment, Home Circuit ne serait pas un jeu Mario Kart sans la possibilité d’affronter ses amis. Il inclut donc un mode multijoueur en local pouvant accueillir jusqu’à quatre concurrents.

    Par contre, il faudra que chacun possède son propre kart, sa propre Switch et une copie du logiciel. Sinon, vous pouvez aussi faire la course contre les Koopalings.

    Mais on retrouvera aussi sur le circuit les armes et autres objets emblématiques de la franchise Mario Kart. Mieux, leurs effets ne seront pas limités à l’écran puisqu’en vrai, le kart accélèrera, s’arrêtera ou ralentira en fonction de ce qui se passe virtuellement.

    Découvrez-en un peu plus dans ce trailer :

    Mario Kart Live : Home Circuit sortira le 16 octobre au prix de 99 euros. Deux sets, Mario et Luigi, seront disponibles à cette date, incluant un kart, quatre portails, deux flèches et un câble USB pour la recharge. Le logiciel quant à lui sera téléchargeable gratuitement sur Nintendo eShop à partir du lancement.

    Cet article Mario Kart Live : Home Circuit met les courses dans votre salon via AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Varjo XR-1 Developer Edition bientôt mieux intégré à Unreal Engine

    Par : Sitraka R
    varjo xr-1 developer edition

    Epic annonce l’octroi d’une bourse à Varjo pour étendre la prise en charge d’Unreal Engine par son casque XR-1 Developer Edition.

    L’annonce entre dans le cadre de l’Epic Megagrant, une initiative lancée en 2019 par Epic et dotée de 100 millions $ de fonds pour appuyer les créateurs travaillant avec Unreal Engine. Jusqu’ici, l’entreprise a déjà attribué 42 millions $ au total.

    Varjo est ainsi le dernier boursier à venir du secteur de la réalité virtuelle. La somme octroyée permettra au fabricant d’améliorer la prise en charge d’Unreal Engine sur son XR-1.

    Pour rappel, il s’agit du premier casque de réalité mixte photoréaliste, combinant pour cela le design du précédent VR-1 avec deux caméras de 12 MP sur le devant. Avec cette configuration, les utilisateurs peuvent passer de la réalité mixte à la réalité virtuelle selon leurs besoins.

    Varjo et Epic à la conquête du marché professionnel avec l’XR-1 et Unreal Engine

    Pour Epic Games, le choix de Varjo se justifie par le fait qu’elle propose l’une des solutions les plus avancées en termes de réalités mixte et virtuelle pour une utilisation industrielle. Rendre l’XR-1 compatible avec l’Unreal Engine apportera de nouvelles fonctionnalités XR sur le moteur de jeu d’Epic.

    Pour sa part, Varjo met en avant le fait que les développeurs pourront pour la première fois avoir accès aux fonctionnalités XR professionnelles les plus avancées. Celles-ci leur permettront notamment de composer des environnements réels et virtuels pour une grande variété d’applications.

    None Occasion DJI Goggles - Casque de réalité virtuelle
    Ce produit est comme neuf et ne présente quasiment aucun signe d'usure.
    284,00 €
  • 15,47 €
  • S’offrir une expérience en réalité mixte sans lunettes avec l’IA de Roomality

    S’offrir une expérience en réalité mixte sans lunettes avec l’IA de Roomality

    Le concept de monde en 3D avec un casque VR est un concept répandu et maitrisé par de nombreuses entreprises. Mais Roomality a changé la donne en proposant de s’immerger dans le monde mêlant réalité virtuelle et augmentée à son domicile sans utiliser de lunettes. 

    Comment fonctionne le nouveau procédé de Roomality?

    Pour pouvoir profiter de cette expérience de 3D immersive, il vous faudra vous munir de deux caméras montées au-dessus d’un grand écran de la taille d’une fenêtre. En les combinant avec un système d’IA , ce sont les positions et les mouvements des yeux du joueurs qui vont être analysés. Par la suite, la dynamique de l’écran bougera aussi pour y correspondre et garder une cohérence.

    Crédit d’image: Quixel

    Les chercheurs de Roomality cherchent ainsi à développer un système de suivi encore plus cohérent et complet que ceux déjà existant. Si ce nouveau système est pour l’instant limité au corps d’un seul utilisateur sans simulation physique d’objets 3D, les prochaines échelles visées seraient un mur, puis une pièce. D’autres “fenêtres” existeraient via l’intelligence artificielle qui les génèrerait en simulant des vues d’endroits éloignés. Une “immersion totale” que le joueur pourra expérimenter rien qu’en regardant simplement autour de lui de façon naturelle. Avec son autre filiale Unreal Engine, les joueurs pourront bénéficier à grande échelle de paysages photoréalistes. Ces divers décors absolument incroyables seront alors juste à la fenêtre de la maison du joueur.

    Crédit d’image: Quixel

    Le nouveau concept de Roomality s’adresserait à plusieurs types de client. Pourquoi ne pas l’étendre au tourisme virtuel, à l’architecture, aux jeux et à la création de décors pour l’industrie cinématographique? Aucune porte ne semble close pour la société grâce à sa nouvelle acquisition, la startup de photogrammétrie Quixel. Le joueur se déplacera dans de nombreux environnements artificiels et réels. On ne connait à ce jour aucune date de sortie et de prix. Néanmoins, Roomality reste très prometteur et mérite qu’on y reste attentif à l’avenir.

    Cet article S’offrir une expérience en réalité mixte sans lunettes avec l’IA de Roomality a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Pourquoi pas s’entrainer avec un partenaire virtuel grâce à Ghost Pacer?

    Pourquoi pas s’entrainer avec un partenaire virtuel grâce à Ghost Pacer?

    Fan de sport et soucieux de respecter les distanciations sociales? Les lunettes Ghost Pacer semblent faites pour vous. Grâce à un avatar 3D qui se chargera de vous accompagner et vous motiver pendant votre entraînement, plus besoin de craindre les risques potentiels à cause de la crise sanitaire en s’entrainant avec quelqu’un.

    Pallier un problème actuel grâce au Ghost Pacer

    S’entrainer accompagné de quelqu’un apporte toujours de meilleurs résultats et aide au soutien mental. Face à la situation sanitaire actuelle, la distanciation sociale est de rigueur, poussant ainsi aux entrainements individuels ou à obéir à de nombreuses contraintes. Aussi, de jeunes diplômés américains ont estimé que devoir choisir entre s’entrainer et rester en bonne santé n’était pas  logique. Ils ont donc décider d’allier les deux grâce à leur invention: le Ghost Pacer.

    Ces lunettes de réalité augmentée conçues pour les coureurs vont résoudre ce problème. Un avatar 3D se chargera de vous tenir compagnie en courant avec vous tout au long de votre entrainement. Avec un design réfléchi pour les coureurs, le Ghost Pacer vous ira comme un gant.

    De nouvelles lunettes pour un entrainement productif

    Son poids de 90 grammes garanti l’absence de casque encombrant tout au long de l’expérience. Son système optique breveté et sa capacité à produire un avatar réaliste dans un espace 3D font des lunettes l’outil idéal pour tout coureur. Dépasser ses limites se fera sans problème via l’application fitness Strava. Les performances de vos amis y seront enregistrées de sorte que l’avatar qui vous accompagnera les reproduira. Chemins et vitesses seront identiques, vous permettant de faire la course en extérieur avec eux sous forme d’avatar holographique.

    L’idée de ce projet est due à son PDG, étant lui même un coureur ayant été confronté aux problèmes de coordination des horaires avec des amis. En effet, AbdurRahman Bhatti confie: “courir contre un avatar holographique avec lequel vous pouvez vous entraîner n’importe où et à tout moment est la prochaine meilleure chose.”. Les débuts du Ghost Pacer remonte à trois ans. Trois années durant lesquelles le PDG et le directeur technique de l’entreprise ont collaboré avec une équipe d’experts en technologie et en fitness. Ils expliquent ainsi que: “le Ghost Pacer est conçu POUR les coureurs, PAR les coureurs.”

    Cet article Pourquoi pas s’entrainer avec un partenaire virtuel grâce à Ghost Pacer? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple: une première série de lentilles AR entre en production pour des tests

    Apple: une première série de lentilles AR entre en production pour des tests

    Si Apple entend entre sur le marché de la réalité virtuelle, ses efforts se précisent également dans la production de son produit pour la réalité augmentée. En effet, l’entreprise américaine et son fournisseur taïwanais Foxconn Technolog seraient en train de se pencher sur des lentilles “semi-transparentes”. Actuellement en “période d’essai” d’après The Information, elles permettraient à Apple de concrétiser ses efforts en terme de réalité augmentée. 

    Une nouvelle opportunité pour Apple

    Pour tenir tête à Facebook et son Oculus Quest, Apple a décidé d’innover. Ainsi le partenaire dans la production d’IPhone et la firme ont réfléchi à des lentilles semi-transparentes à développer dans l’univers AR. Le PDG de la firme, Tim Cook, a affirmé voir dans ce domaine de grandes opportunités pour l’avenir.

    Les lunettes AR réputées légères et déjà présentes sur le marché posent un premier obstacle pour Apple, qui tente tant bien que mal de tenir la distance avec ses concurrents. Ce sont en effet les problèmes techniques qui vont faire obstacles en premier lieu. Passer de lunettes à des lentilles tout en gardant les mêmes fonctionnalités nécessite un effort soutenu de la part d’Apple et Foxconn Technolog.

    Une solution possible serait de reprendre le concept des casques de réalité virtuelle tout en mettant en place un moyen de voir “au delà” de son environnement. Cela déboucherait sur des fonctionnalités d’un mode AR combiné à de la VR pour les lentilles. Cette technique d’affichage est en cours d’étude, et d’autres firmes ont déjà essayé de s’approprier une fonctionnalité similaire. On peut ainsi citer Oculus Quest, Valve Index ou encore Windows MR.

    Microsoft aussi a essayé de développer cet aspect à travers son casque AR HoloLens. Cependant celui-ci s’est révélé être trop volumineux et présentait des problèmes d’affichage. Apple et Foxxconn cherchent ainsi précisément à éviter ces deux problèmes à travers leur prototype de lentilles . C’est pourquoi depuis 3 ans, ils se fixent des objectifs à atteindre en la matière pour toujours les perfectionner, si bien qu’aucune date de sortie n’a encore été dévoilée.

     

     

    Cet article Apple: une première série de lentilles AR entre en production pour des tests a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson

    La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson

    La société fabriquant des lunettes de réalité augmentée Magic Leap renouvelle ses rangs. 1 mois après la démission en tant que PDG du co-fondateur Rony Abovitz, le nom de sa remplaçante a été dévoilé, il s’agit de Peggy Johnson. Ancienne vice-présidente directrice du développement des affaires chez Microsoft, elle cumule 30 ans d’expérience dans le domaine de la technologie.

    Un vent de changement chez Magic Leap

    Ce changement de PDG s’inscrit dans une ère de renouvellement de l’entreprise d’informatique spatiale. En effet, cette société utilisant diverses technologies pour réunir le monde réel et numérique avait décidé une nouvelle orientation. Ses lentilles transparentes projetant des images virtuelles dans des environnements réels étaient à l’origine créées pour les consommateurs. Le prix de ces Magic Leap One se situe à 2295$. Toutes les applications répertoriées dans cet objet l’étaient grâce à de célèbres développeurs comme Insomniac Games. Cependant, ce sont désormais vers les entreprises que Magic Leap va se tourner après des ventes décevantes.

    Mme Johnson viendra ainsi essayer d’accélérer la croissance de la société en proposant aux entreprises des solutions transformatrices et innovantes. «En tant que PDG, j’ai hâte de bâtir stratégiquement des relations durables qui relient la technologie et le pipeline révolutionnaires de Magic Leap aux besoins numériques variés des entreprises de toutes tailles et de toutes industries», a indiqué Mme Johnson.

    Un parcours qui force l’admiration

    Peggy Johnson a tout du parcours idéal. En effet, elle apporte à Magic Leap son expérience dans la direction et la croissance d’entreprises, dans la création de partenariats stratégiques et dans l’exécution de transactions réussies. Elle a passé plus de 24 ans chez Qualcomm où elle a pu travailler à des postes dans l’ingénierie, des ventes, du marketing et du développement commercial. Elle siège actuellement au conseil d’administration de BlackRock. Son passé à Microsoft l’a doté” d’une riche expérience. La gestion du fond de capital-risque de la société (M12) lui incombait, tout comme les investissements stratégiques. Ainsi, elle a pu identifier des opportunités d’investissement stratégiques convaincantes tout en se créant des liens avec des partenaires externes dans le monde entier.

    Sa notoriété n’est plus à faire puisqu’elle a été reconnue par de nombreuses organisations. On connait Mme Johnson comme une des «40 femmes puissantes leaders de la technologie du monde» selon Silicon Republic. Bien d’autres titres viennent s’ajouter à celui-ci et offrent à la future PDG un beau palmarès. Le fondateur de Magic Leap déclare à son sujet: «Alors que Magic Leap se dirige vers la commercialisation de l’informatique spatiale pour les entreprises, je ne peux pas penser à un leader meilleur et plus capable que Peggy Johnson pour poursuivre notre mission.»

    Cet article La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible!

    Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible!

    La réalité virtuelle avait déjà séduit Snapchat, tout comme d’autres entreprises mondialement connues, mais un nouveau cap va être franchi. En effet, l’entreprise américaine va désormais l’utiliser pour le lancement de sa campagne de chaussures en collaboration avec Gucci. Vous pourrez à présent essayer grâce à “Try-on” les modèles les plus emblématiques de la marque de luxe italienne.

    Des baskets de luxe à portée…de pieds

    Tous les utilisateurs de Snapchat pourront voir défiler à leurs pieds quatre paires de chaussures Gucci sans même les porter. L’entreprise américaine parie à son tour sur la réalité augmentée. Via deux nouvelles Lenses qui s’ajoutent à la collection déjà disponible sur l’application, différentes paires de baskets seront proposées.

    Pour cela, il suffit de scanner deux nouveaux QR code snapchat. La visualisation se fera alors facilement et rapidement. Pour continuer dans cette même lancée, acheter les paires de chaussures essayées sera tout aussi simple. Avec le bouton “Acheter maintenant”, l’achat se fait instantanément sur l’application.

    La réalité augmentée séduit Snapchat

    Depuis le Snap Partner Summit 2020 de juin où Snapchat a annoncé cette nouvelle fonctionnalité, c’est la première fois qu’elle est utilisée avec une autre marque. Cependant Gucci représentait déjà un allié fidèle de la célèbre application, puisque deux précédentes collaborations avaient déjà eu lieu. D’une part, avec l’île aux couleurs de Gucci où les Snapchatters pouvaient se rendre grâce à une Portal Lens. Et d’autre part lors du lancement en édition limitée d’une des paires de lunettes “Spectacles” en collaboration avec le réalisateur et artiste Harmony Korine.

    Selby Drummond, Head of Fashion and Beauty, Snap Inc., renchérit sur son partenaire. Gucci fait preuve d’une incroyable créativité et capacité d’innovation, c’est pourquoi les deux entreprises enchainent les collaborations. “Nous savons que dès que nous les approchons avec de nouvelles opportunités, ils comprennent immédiatement la puissance de notre technologie et de nos utilisateurs.”. De plus, Snapchat et Gucci ont tous les deux compris que: “l’usage de la réalité augmentée du Try-on va être extrêmement important pour le futur du commerce.”

    Il est à noter que seuls les utilisateurs des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de France, d’Italie, des Émirats Arabes Unis, d’Arabie saoudite, d’Australie et du Japon pourront utiliser la Lense “Try-on”.

    Cet article Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible! a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Les lunettes de réalité augmentée à nouveau dans le viseur de Google?

    Les lunettes de réalité augmentée à nouveau dans le viseur de Google?

    Les lunettes de réalité augmentée ont la côte. Après l’échec des Google Glass, Alphabet serait prêt à se remettre en selle et partir à la conquête de ce nouveau marché. Grâce au rachat du spécialiste canadien en la matière North, le pari semble relancé pour Google. 

    Une rumeur qui suscite l’intérêt

    Loin de ne concerner que les start-ups, les grandes filiales sont elles aussi désormais inclues dans le marché de la réalité augmentée. Facebook et sa filiale Oculus sont d’ores et déjà sur le coup. L’entreprise Apple serait aussi en train de plancher sur le sujet. Il serait alors logique que Google s’y mette aussi, ou plutôt s’y mette de nouveau.

    Les Google Glass n’ont en effet pas rencontré le succès escompté lors de leur sortie en 2013, principalement en raison du prix élevé: 1500$. C’est pourquoi en 2015, Google annonce la fin de la production de celles-ci. Mais comme écrit précédemment, une rumeur voudrait que Alphabet se relance dans le marché de la réalité augmentée. Selon un article récemment publié par le site Globe and Mail, une possible acquisition à 180 millions de dollars de North par la maison mère de Google serait en cours. Le spécialiste canadien possède en effet de très bons employés, des brevets mais aussi des lunettes connectées plus discrètes et séduisantes ses concurrents.

    Comment Snapchat injecte plus d’AR à sa plateforme

    Par : Sitraka R
    ar sur snapchat

    La technologie semble enfin avoir rattrapé les ambitions de Snapchat concernant le potentiel de l’AR pour améliorer notre vie quotidienne.

    Ainsi, la plateforme peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir plus de 170 millions de personnes qui utilisent la réalité augmentée sur son application chaque jour. De fait, cette performance est le résultat d’efforts continus sur plusieurs années de la part de l’entreprise pour améliorer la technologie AR au centre de ses Lenses. En deux ans, le nombre de ces filtres est passé de 100 000 à 1 000 000.

    Mais Snapchat sait bien que ces filtres AR sont ce qui attire les utilisateurs vers son application. Aussi, la firme ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Elle conçoit donc actuellement un ensemble de services interconnectés tournant autour de la réalité augmentée.

    Dans cette optique, elle vient d’annoncer une série de mises lors de son événement annuel dédié aux développeurs. Un fil conducteur s’en dégage : apporter plus d’intelligence aux Lenses.

    La voix pour sommer les filtres AR de Snapchat

    Glisser d’un filtre à l’autre était un moyen simple et efficace pour trouver celui qu’on voulait quand il n’y en avait qu’une douzaine. Aujourd’hui, le million de lenses nécessite un système de découverte plus adapté. Et quoi de mieux que la recherche vocale pour cela ?

    Si elle réussit l’intégration de cette fonctionnalité, baptisée Voice Scan, Snapchat pourrait passer de plateforme de divertissement à fournisseur de divers services AR. Pour l’heure, les utilisateurs pourront demander à l’assistant de trouver un filtre pour une action particulière (changer de couleur de cheveux, créer un décor spécifique, etc.). Pour activer la reconnaissance vocale, il suffit de dire un « Hey Snapchat », à la manière d’un « Hey, Siri ».

    Phosphore n°424 : Snapchat - Collectif - Livre
    Annales - Occasion - Bon Etat - Phosphore - 2016 - Revue - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
    3,79 €
  • 55,25 €
  • Facebook veut contrer Apple avec ses propres lunettes AR

    Par : Sitraka R
    Facebook veut contrer Apple avec ses propres lunettes AR

    Facebook travaillerait sur des lunettes AR en réponse aux rumeurs persistantes sur la paire qui serait en développement chez Apple.

    Non seulement cela, mais le futur appareil du réseau social s’inspirerait également des fonctionnalités attendues du prochain iPhone 12 de la firme à la pomme. En tout cas, c’est que l’on peut tirer d’un brevet déposé par l’entreprise et repéré par le site Patently Mobile (rapporté par VRRoom). Dans celui-ci, on découvre que Facebook s’essaie à une nouvelle technologie de réalité augmentée utilisant un capteur Time of Flight (ToF). Celui-ci n’est pas si différent du LiDAR qui devrait se retrouver sur l’iPhone 12.

    De fait, cette dernière technologie calcule les distances en fonction de la vitesse des photons d’un laser. Pour note, Apple l’utilise déjà sur son iPad Pro 2020, permettant à l’appareil de prendre en compte la profondeur et la portée pour produire des images en réalité mixte.

    Pourquoi les lunettes AR de Facebook seront différentes

    Le résultat ? Des graphismes AR fidèles qui se fondent correctement dans l’environnement capturé par la caméra. Par exemple, là où Pokémon Go met automatiquement un objet virtuel au centre de l’image, le capteur ToF peut le placer derrière un objet dans l’environnement.

    D’après le brevet de Facebook, ses lunettes AR auront une caméra en haut de la monture. Sur les verres, des écrans transparents se placent en dessous des dispositifs nécessaires à la technologie waveguide.

    L’USPTO, l’autorité américaine compétente en la matière, a accordé le brevet à Facebook en mars 2020. Néanmoins, le développement d’un appareil de concept à produit fini prend du temps. Ainsi, il se peut que la firme de Mark Zuckerberg ne puisse rattraper son retard sur Apple pour la commercialisation de lunettes de réalité augmentée.

    • 45,00 €
  • 61,00 €
  • Apple Glass : prix, date de sortie et fuite d’infos sur les lunettes AR d’Apple

    Par : Gwendal P
    logo apple glass

    Apple pourrait commercialiser ses lunettes de réalité augmentée à partir de la fin de 2021. Ses Apple Glass seraient vendues au prix de 499 $.

    Nous savons qu’Apple prépare des lunettes de réalité augmentée depuis un bout de temps. Sans infos concrètes, des rumeurs font surface à intervalles réguliers, essayant de tout prédire à leur sujet. Le moindre mouvement dans l’univers de la XR de la firme à la pomme est scruté à la loupe. Certains sont même allés jusqu’à trouver des fichiers cachés dans le système d’exploitation iOS 13.1, révélant par la même occasion quelques précieux détails. Et si ces infos sont toujours bienvenues, les principales manquent toujours à l’appel.

    Cela a peut-être changé aujourd’hui. « Peut-être » parce que c’est encore du domaine de la rumeur. Cependant, Jon Prosser, l’homme à l’origine de la fuite et habitué du genre se trompe rarement. Il a plusieurs fois par le passé annoncé avec précision l’arrivée de certains produits, iPhone, iPad ou MacBook. Ainsi, il donne cette fois-ci des informations sur ce qu’il appelle les Apple Glass. Celles-ci seraient commercialisées à partir de la fin de l’année 2021 ou début 2022. Le prix de cette future monture pour la réalité augmentée serait de 499 $. Cela ne prend toutefois pas en compte le prix des verres correcteurs qu’il faudra ajouter.

    Des Apple Glass qui respectent la vie privée

    Dans cette vidéo, Jon Prosser affirme que les Apple Glass afficheront des informations sur chaque verre, utilisant donc le principe de la stéréoscopie. En outre, si le prix semble particulièrement peu élevé (d’autant plus pour un produit Apple) c’est parce que les lunettes laisseraient l’iPhone s’occuper de toute la partie calcul. Néanmoins, elles devraient quand même être équipées d’un LiDAR pour tout ce qui concerne la reconnaissance des mouvements. Ce serait la même technologie intégrée actuellement au dernier iPad Pro de 2020. Pas de caméra en revanche, apparemment pour des raisons de protection de la vie privée.

    Une sortie des Apple Glass au début de l’année 2022, voire fin 2021, comme Jon Prosser semble penser, donnerait à Apple une bonne marge d’avance sur ses concurrents. En effet, d’après les derniers rapports, Facebook tablerait sur 2023 pour le lancement de sa gamme de produits AR. Il ne reste désormais plus qu’à Apple d’infirmer ou de confirmer ces dires. Or, c’est souvent ce dernier qui est constaté après les vidéos du « leaker » pro.

    Cet article Apple Glass : prix, date de sortie et fuite d’infos sur les lunettes AR d’Apple a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple confirme son rachat de la startup NextVR

    Par : Gwendal P
    nextvr nba courtside

    La rumeur apparue au mois d’avril selon laquelle Apple aurait racheté la startup NextVR vient d’être confirmée. C’est le journal Bloomberg qui le rapporte.

    Nous vous rapportions au début du mois d’avril qu’Apple avait vraisemblablement opéré le rachat de la startup NextVR. Nouvelle non confirmée à ce moment-là, c’est maintenant chose faite. En effet, le journal Bloomberg annonce qu’un représentant d’Apple a validé l’information. Le rachat s’est bien effectué. En revanche, le journaliste ne précise pas le montant de la transaction, estimée à 100 millions de dollars. En outre, le site web de la startup est devenu vide de tout contenu et il ne reste plus que l’indication « NextVR se dirige dans une nouvelle direction ».

    NextVR s’est spécialisé dans la retransmission en réalité virtuelle d’événements bien réels. Cela concerne ainsi la musique live en concert, mais plus particulièrement les événements sportifs. En effet, son succès vient entre autres de son partenariat avec la NBA. L’application de la startup permet donc de suivre la diffusion de matchs de la ligue de basketball professionnelle américaine, comme si l’on y était, au bord du terrain.

    Une transition vers la réalité augmentée pour NextVR ?

    Il n’est alors pas étonnant de voir des géants comme Apple s’intéresser à ce genre de technologie. Toutefois, la firme à la pomme n’a jamais vraiment montré d’intérêt pour la réalité virtuelle, mais plutôt pour la réalité augmentée. À ce propos, un récent rapport de l’analyste financier Ming-Chi Kuo prévoit que leurs lunettes AR devraient sortir en 2022. Ce personnage s’est fait une réputation en prédisant les sorties des futurs produits de la société californienne. Or, il tombe souvent juste. Ainsi, bien que nous puissions le supposer, nous ne pouvons cependant pas affirmer avec certitude que le rachat de NextVR participera à cette entreprise. D’autant plus qu’à part confirmer cet achat, Apple n’a pour le moment laissé aucun autre commentaire.

    Comment donc va évoluer NextVR sous la tutelle d’Apple ? Avec un peu de chance, nous n’aurons pas trop à patienter avant de le découvrir.

    Cet article Apple confirme son rachat de la startup NextVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Un Beat Saber miniature montre le futur des jeux en AR

    Par : Gwendal P
    Beat Saber Miniature

    Le système de suivi des mains de l’Oculus Quest donne naissance à quelques projets farfelus. C’est le cas de ce Beat Saber miniature qui se joue du bout des doigts.

    Le développeur Daniel Beauchamp a publié quelques vidéos d’un concept de jeu en AR intéressant. Plus connu sur Twitter sous le pseudo pushmatrix, il est réputé pour expérimenter et proposer des concepts loufoques en VR ou AR. Or, depuis que Oculus a ouvert la voie au suivi des mains sur son Quest, de nombreux projets ont vu le jour. Il s’agit cette fois d’un Beat Saber miniature qui se joue avec les doigts.

    Les trois vidéos qui présentent son concept se déroulent toutes dans le même lieu. Ainsi, installé dans le siège d’un avion, le développeur s’amuse à découper des mini cubes avec des sabres laser qui lui sortent du bout des doigts. Si le mode facile vous fait reproduire quelques gestes d’un chef d’orchestre, le mode expert semble un peu plus confus. Celui-ci donne plutôt l’impression de se retrouver dans la peau d’Edward aux mains d’argent alors qu’il taille une haie ou s’occupe de la coiffure d’une dame.

    Miniature Beat Saber. Would you play it? pic.twitter.com/LtKgXB2Z4B

    — Daniel Beauchamp (@pushmatrix) May 12, 2020

    « Well, sure but can you play it on a plane? »

    Même s’il est peu probable de voir arriver prochainement ce jeu dans nos casques, il préfigure ce que pourrait donner une adaptation en réalité augmentée d’expériences populaires en réalité virtuelle. En effet, pour le moment la trop grande latence de l’option de suivi des mains de l’Oculus Quest empêche ce genre de concept d’être viable. Cependant, rien ne dit que lorsque cette option se sera améliorée, l’on pourra alors apporter un Beat Saber Miniature sur la route, partout avec nous. C’est comme la version voyage des jeux de société, parfaits pour jouer dans un avion.

    Daniel Beauchamp, qui dirige la section AR et VR de Shopify, n’en est pas à son premier coup d’essai. Son fil Twitter regorge de projets impliquant la plupart du temps des expériences autour de la réalité augmentée et du suivi des mains. Nous aurons donc de quoi nous amuser quand Facebook aura décidé officiellement de lancer son système de Hand Tracking.

    Cet article Un Beat Saber miniature montre le futur des jeux en AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    KaviAR Gate vous invite à visiter le monde depuis chez vous en AR

    Par : Sitraka R
    application ar kaviAR Gate

    Avant de retourner au travail lundi prochain, profitez des derniers jours du confinement pour explorer des endroits de rêve en réalité augmentée avec KaviAR Gate.

    Depuis votre chambre ou votre salon, partez à la découverte des plages de sable fin de Madagascar ou du temple mythique d’Angkor. Pour ce faire, il vous suffira de sortir votre smartphone de votre poche. Et à la manière de Dorothée arrivant au pays d’Oz, évadez-vous dans ces contrées exotiques par une porte « magique ».

    Comment faire du tourisme virtuel avec KaviAR Gate

    Bien évidemment, il faudra commencer par télécharger l’application mobile, disponible sur l’App Store et le Play Store. Une fois l’installation faite, vous pourrez choisir entre plusieurs destinations. Puis, l’application vous demande de diriger la caméra du smartphone vers le sol pour qu’elle puisse scanner l’environnement qui vous entoure.

    Vous n’aurez plus qu’à placer une porte virtuelle à l’endroit que vous désirez dans votre maison, puis à la franchir en réalité augmentée. KaviAR Gate vous téléporte alors dans l’endroit voulu en vous immergeant dans une vidéo ou une photo en 360°. Vous aurez tout loisir d’explorer à distance ces paysages à couper le souffle.

    La technologie derrière cette téléportation en AR

    Pour rendre la réalité augmentée accessible au plus grand nombre, la startup française KaviAR Tech a développé un logiciel spécifique. Disponible sur le web sur KaviAR.app, il permet à tout un chacun de faire apparaître un contenu (image, vidéo, objet 3D ou lien web) en AR. L’application est ainsi une extension de cet outil en ligne qui permettra de le démocratiser un peu plus.

    De fait, l’entreprise n’a pas que des visites touristiques virtuelles dans ses ambitions. En effet, elle espère que les professionnels se serviront de ses offres pour promouvoir leurs produits. On imagine bien visiter Disneyland depuis sa chambre, par exemple. Ou découvrir les dernières chaussures Nike en 3D dans son salon.

    Nous vous encourageons donc à profiter de ses petits bouts de voyage au soleil avec KaviAR Gate avant que les annonceurs n’envahissent inévitablement la plateforme.

    Cet article KaviAR Gate vous invite à visiter le monde depuis chez vous en AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Magic Leap met en garde contre un défaut majeur sur leurs lunettes

    Par : Gwendal P
    Magic Leap One prix

    Magic Leap a averti les possesseurs des lunettes de réalité augmentée Magic Leap 1 d’un problème majeur pouvant survenir sur leur appareil. Cela concerne la batterie et devrait être réglé par l’intermédiaire d’une mise à jour déployée en urgence.

    Les temps sont décidément difficiles pour Magic Leap. La semaine dernière, nous vous apprenions que le fabricant de lunettes de réalité virtuelle allait se séparer d’une bonne partie de ses employés. Aujourd’hui, l’on nous informe que la batterie des Magic Leap One souffre d’un problème majeur. Les possesseurs du produit, principalement des développeurs, ont reçu un e-mail mardi 28 avril les avertissant d’une mise à jour critique disponible pour leur appareil.

    L’e-mail avertit les utilisateurs d’incidents extrêmement isolés où la batterie a connu un problème grave. Contenue dans le lightpack, celle-ci aurait gonflé alors qu’elle était branchée à un chargeur sur une longue période. Le lightpack, relié en permanence aux lunettes et porté sur soi, en général à la ceinture, sert d’ordinateur au Magic Leap 1. Il contient le processeur, la puce graphique, la mémoire et donc la batterie.

    Une mise à jour pour basculer vers un mode d’économie d’énergie

    Ainsi, pour empêcher ce problème de se produire, Magic Leap a déployé en urgence une mise à jour logicielle. Elle est censée réduire ce risque de gonflement en basculant vers un mode d’économie d’énergie lorsque la batterie est branchée à un chargeur. Il est alors nécessaire de télécharger la dernière version de Lumin OS 0.98.11. Avec ce mode activé, la batterie ne sera pas chargée à 100%.

    Pour savoir si la batterie est abîmée, Magic Leap conseille de vérifier le bas du lightpack. Cela se remarque si l’on constate qu’il s’est fait un certain jour entre les deux parties de la coque du boîtier. Cela veut dire que l’un des pans a été soulevé, voire déformé, par ce fameux gonflement. Cependant, le fabricant s’engage à remplacer gratuitement tous les appareils défectueux qui ont subi cette mésaventure. En outre, Magic Leap affirme que rien ne montre que ce problème peut entraîner un départ de feu.

    Magic Leap n’est pas le premier constructeur à connaître un défaut de batterie. Samsung ou Apple ont également dû affronter ce genre d’incident. Ils ont su s’en remettre, même si cela a évidemment entaché leur réputation. Magic Leap arrivera-t-il à s’en sortir ?

    Cet article Magic Leap met en garde contre un défaut majeur sur leurs lunettes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Magic Leap contraint de licencier des employés à cause du COVID-19

    Par : Gwendal P
    Rony Abovitz, fondateur et PDG de Magic Leap au Fortune Brainstorm Tech

    Le fabricant de lunettes de réalité augmentée Magic Leap a entrepris une phase de licenciement importante. C’est la conséquence de difficultés attribuées à la pandémie du Coronavirus.

    Dans un communiqué publié sur le site du constructeur, le fondateur de Magic Leap Rony Abovitz revient sur les difficultés actuelles que rencontre sa société. Et d’après lui, le principal facteur est la pandémie de Coronavirus qui sévit dans le monde. À cause de cette crise, les investissements sur du long terme ont diminué. Cela se traduit par une concentration de leur activité sur ce qui est le plus à même de leur garantir un ROI rapide. Or, c’est du côté des entreprises qu’ils ont le plus de chance d’y arriver.

    Ainsi, le fondateur de Magic Leap explique que pour assurer le futur de sa société, il l’a étudiée de près et en a conclu que certains changements étaient nécessaires. Malheureusement cela entraîne le licenciement d’une partie des employés. Rony Abovitz précise que cela concerne tous les niveaux de postes, de la direction à la manutention. En effet, tous ceux qui travaillaient sur des projets distants ou à destination du grand public, deux branches qui vont particulièrement souffrir de cette crise, seront probablement remerciés pour leur service.

    Magic Leap : des raisons d’espérer ?

    Cette pandémie touche donc de plein fouet Magic Leap qui avait déjà une santé fragile. Son casque de réalité augmentée Magic Leap One, vendu au prix de 2 300 dollars, n’a jamais rencontré le succès espéré. Nous vous rapportions début décembre que le constructeur n’avait vendu que 6 000 unités alors qu’il comptait en écouler un million pendant la même période de temps. Bien loin du compte, notamment en raison d’un prix de vente excessif pour les particuliers, Magic Leap avait alors décidé de changer d’angle d’attaque et d’orienter son offre vers les entreprises. Or, c’est la même stratégie que Microsoft a employée pour son HoloLens.

    Malgré cela, Rony Abovitz reste confiant pour l’avenir. Il estime que le monde post-coronavirus s’appuiera davantage sur les échanges à distance. Or, ceux-ci devront reproduire les caractéristiques des interactions physiques, tout en profitant d’une connexion ultrarapide. Une vision qui pourrait inclure les appareils de Magic Leap puisqu’ils répondent à ces besoins.

    Cet article Magic Leap contraint de licencier des employés à cause du COVID-19 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

    Par : greg

    La réalité augmentée (RA ou AR pour les anglophones) permet d’ajouter à un environnement existant filmé par une caméra des objets 3D en surimposition. Aujourd’hui, 2 SDK se partagent la vedette: Google ARCore pour les environnements Android et Apple ARKit pour iOS (iPad, iPhone). Je profite de la sortie de la version 1.5 de Google … Continuer la lecture de Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

    ❌