Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 12 décembre 2019Vos flux RSS

L’étrange Paper Beast sera lancé début 2020… Un nouveau trailer disponible

Par Pierrick LABBE
Paper Beast

C’est au premier trimestre 2020 que sortira le très étrange et surréaliste jeu en réalité virtuelle, Paper Beast, sur PlayStation VR. Le studio nous propose un nouveau trailer qui nous en dit davantage sur le gameplay.

C’est au créateur du jeu culte, Another World sorti en 1991, que nous devons cette expérience surréaliste et assez étrange d’une faune en papier dans un monde différent. Initialement annoncé pour la fin de l’année, la sortie du jeu est repoussée. Désormais, le studio annonce une date de sortie dans le premier trimestre 2020. Pour combler un peu la déception de ce retard, le studio Pixel Reef nous propose un nouveau trailer, disponible ci-dessous, qui nous en apprend davantage sur le gameplay du jeu qui sortira sur PlayStation VR.

Paper Beast : découverte d’un nouvel écosystème

Bien que cela ne soit pas précisé, Paper Beast semble nous plonger sur une autre planète d’aspect assez désertique avec des dunes de sable. Cet environnement n’est cependant pas complètement désert puisqu’une faune assez particulière y vit ainsi que des arbres produisant des fruits. Un véritable écosystème donc que vous pourrez parcourir mais aussi avec lequel vous pourrez interagir.

Une vie sauvage surréaliste que vous pourrez contrôler. Vous y trouverez des prédateurs et des proies qui tentent de se défendre. Vous pourrez aussi jouer avec le terrain et les fluides pour interagir avec la faune du jeu en réalité virtuelle. Paper Beast vous plongera à la fois dans un monde magique et mystérieux. Le jeu sortira donc au premier trimestre 2020 sans plus de précisions pour le moment.

Cet article L’étrange Paper Beast sera lancé début 2020… Un nouveau trailer disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Des commandes vocales pour l’Oculus Quest et le Link qui accepte AMD

Par Pierrick LABBE
Oculus Quest commandes vocales link AMD

Une nouvelle mise à jour du logiciel de l’Oculus Quest proposera des commandes vocales. L’Oculus Link, de son côté va désormais supporter certaines cartes graphiques AMD. Explications…

Oculus se focalise beaucoup sur le Quest qui est un véritable succès commercial. Alors qu’une nouvelle mise à jour en cours de déploiement propose le suivi des mains pour se passer de contrôleurs, une autre mise à jour va permettre d’utiliser la voix pour contrôler le casque. Le système Oculus Link qui permet de relier le casque autonome à un PC pour profiter des applications et jeux fonctionnant sur le Rift va aussi désormais supporter des cartes graphiques du constructeur AMD. D’excellentes améliorations juste avant noël pour pourraient inciter papa noël à déposer de nombreux casques autonomes sous le sapin…

L’Oculus Quest aura des commandes vocales

Ce sont nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, « Upload VR », qui ont sorti l’information. Les commandes vocales vous permettront de naviguer dans le menu, de lancer des applications et faire des recherches. Facebook a précisé que cette fonctionnalité se déploie progressivement. Donc, même si vous obtenez la version 12 du logiciel du casque autonome, vous ne pouvez pas obtenir les commandes vocales immédiatement.

En plus de la bonne nouvelle des commandes vocales pour le Quest, la filiale de Facebook a indiqué que l’Oculus Link prendrait désormais en charge certains modèles de cartes graphiques AMD. Les séries 200 et 300 ne sont pas prises en charge, mais Facebook « travaille directement avec AMD pour prendre en charge autant de leurs cartes que possible avant la fin de la période bêta ».

Cet article Des commandes vocales pour l’Oculus Quest et le Link qui accepte AMD a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

All aboard vMix 23!

Par vmix

vMix 23 is all about transporting video and audio where it needs to go! Launching today, vMix 23 is the first live production software with full SRT support. SRT, also known as Secure Reliable Transport, is an open standard that allows content creators to send secure and reliable live video and audio anywhere in the ...

The post All aboard vMix 23! appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Matthews Panel Stand Cranks up Lights, Monitors, & More

Par Vika Safrigina

Burbank, California – Matthews Studio Equipment, offers yet another smart solution that makes life on set a bit more convenient. New Panel Stand vimeo.com/348274238 answers the need for a quick set-up stand that aptly supports today’s panel and balloon-style lighting fixtures, LED monitors, screens, overhead frames and backdrops. What’s more, convenient wheels add on-set mobility ...

The post Matthews Panel Stand Cranks up Lights, Monitors, & More appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Signiant Revamps its Global Sales Team to Support Explosive Growth

Par Denise Williams

The high-growth trajectory of our SaaS business has continued in 2019, with Media & Entertainment customers deploying ever-larger footprints of our innovative solutions to power their mission-critical workflows. Our SaaS platform now connects more than 25,000 companies across all facets of the global media supply chain from nearly every country in the world. The growth ...

The post Signiant Revamps its Global Sales Team to Support Explosive Growth appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Zoom Server NDI Return to Caller Audio Distorted – Clicks/Drops

Par rlsafran
I use NDI Scan Converter and Virtual Input with VB Cable for Zoom servers. All audio record/playback sources are set to 48 KHz (44.1 doesn’t work either). The audio returned to a Zoom caller is severely distorted with clicks or drops. This has been happening since last year.

Instant Teleseminar’s return to caller is just as severe and a Skype return has less noticeable scratching sounds that occur above 6k intermittently.

I have Zoom engineering working on the issue but am not able to help them replicate it without using a TriCaster as NDI Test Patterns returns perfectly if Zoom “Use Original Audio” is enabled and the client’s mic is muted (I always enable “Use Original Audio”, but the Zoom distortion happens either way).

Instant Teleseminar returns perfect 1 K tone from the TriCaster, but music files (.wav or 48KHz) have the noise.

Anyone else using Zoom or ITS back to a TriCaster? I’ve tried it on four different Zoom server systems with NDI 3.8, 4.0 and 4.1 and it always occurs from both a 460 AE2/3 or a TC1 (where NDI Test Patterns returns perfectly to the caller).

Attached is an audio file demonstrating the audio distortion - clicking/drops. The noise between
0:21 – 0:23 is me handling the headset.

2019Dec-NDI Return Audio Clicks_zoom_0.zip

Thanks,
Rob
Attached Files

Boneworks explose les compteurs lors de son lancement

Par Pierrick LABBE
Boneworks

C’est ce que l’on appelle un lancement très réussi. Boneworks, le jeu de tir en réalité virtuelle des équipes de Stress Level Zero, Boneworks, a explosé les compteurs en quelques heures.

Cela faisait désormais un petit moment qu’il se faisait attendre et le public était au rendez-vous dès sa mise en ligne. Au bout de seulement quatre heures, il est rentré dans le top 100 des jeux avec le plus joueurs actifs de Steam.

Boneworks, la future star de la réalité virtuelle ?

Le jeu en réalité virtuelle a été lancé le 10 décembre et déjà, c’est une référence pour de nombreux joueurs. Après seulement quatre heures, et en pleine journée, alors que de nombreux joueurs potentiels n’étaient pas encore chez eux, retenus au travail ou à l’école, on comptait déjà plus de 8.700 personnes sur Boneworks. Pour vous donner une idée de ce que cela donne en comparaison, c’est déjà plus que ce qu’avaient No Man’s Sky ou Star Wars Jedi : Fallen Order, quatre heures après leur lancement.

Quand on sait que Boneworks ne peut être joué qu’avec un casque de réalité virtuelle pour PC, on réalise l’ampleur de la performance. Il n’est en effet toujours pas disponible sur l’Oculus Store. Ce n’est cependant pas forcément une surprise non plus, Boneworks se révélait très prometteur au niveau des visuels, de la mécanique des jeux, des mouvements… Si la campagne solo n’est pas aussi parfaite que ce que l’on aurait été en droit d’espirer, cela reste très bon. Et les joueurs semblent être d’accords même au niveau des commentaires sur le jeu.

Cet article Boneworks explose les compteurs lors de son lancement a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Colorfront Launches Express Dailies 2020 On New Mac Pro With Annual Rental License

Par Ron Prince

Budapest, December 10, 2019 – Coinciding with Apple’s launch of the latest Mac Pro workstation, Colorfront (www.colorfront.com) – the Academy, Emmy and HPA Award-winning developer of high-performance dailies and transcoding systems for motion pictures, broadcast, OTT and commercials – today announced a new, annual rental model for Colorfront Express Dailies that dramatically reduces the cost of ...

The post Colorfront Launches Express Dailies 2020 On New Mac Pro With Annual Rental License appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

North annonce les lunettes AR Focals 2 et abandonne la 1ère génération

Par Bastien L
north focals 2

North annonce la deuxième génération de ses lunettes de réalité augmentée Focals. En outre, afin de se concentrer sur ce projet et suite à leur échec commercial, les premières Focals ne seront plus commercialisées…

En janvier 2019, l’entreprise américaine North lançait ses lunettes de réalité augmentée Focals. Malheureusement, tout comme Magic Leap avec ses ML1, les North Focals n’ont clairement pas rencontré le succès escompté.

Moins d’un mois après le lancement, la firme s’est vue contrainte de baisser drastiquement le prix de 999 dollars à 599 dollars. Dans le même temps, 150 employés ont été licenciés.

Néanmoins, North n’a jamais admis ouvertement cet échec commercial. Selon le CEO et co-fondateur de l’entreprise, Stephen Lake, ces licenciements étaient nécessaires pour continuer à développer les lunettes AR.

Les North Focals 2 seront disponibles dès 2020

Près d’un an après le lancement de son premier appareil, North annonce aujourd’hui le lancement des Focals 2 pour 2020. On ignore pour l’instant quelles seront les spécificités de cette seconde génération, hormis le fait que l’écran offrira une définition supérieure et que le casque sera 40% plus léger.

Afin de se focaliser sur ce deuxième appareil, North annonce par ailleurs qu’elle cesse dès à présent de vendre les premières Focals. Il est donc peu probable que ces lunettes AR aient rencontré un succès phénoménal, même si North se refuse à dévoiler le nombre d’unités vendues…

À l’instar de Magic Leap, il semblerait que North ait précipité la commercialisation de son produit pour être pionnier sur le marché. Dans les deux cas, ces lancements hâtifs se sont soldés par des échecs commerciaux. Pour cause, ces casques AR n’étaient tout simplement pas encore suffisamment attrayants et abordables pour convaincre le grand public. Néanmoins, rien n’est perdu pour ces deux entreprises qui pourraient corriger leurs erreurs avec les deuxièmes générations annoncées de leurs produits respectifs…

Cet article North annonce les lunettes AR Focals 2 et abandonne la 1ère génération a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Fusion Studio Used To Create Animated Feature, Latte & The Magic Waterstone

Par Zazil Media

Fremont, CA – December 10th, 2019 – Blackmagic Design today announced that Grid VFX relied on Fusion Studio throughout its in house compositing pipeline to deliver newly released children’s animated feature, Latte & The Magic Waterstone. Directed by Regina Welker, the team’s latest project ‘Latte & The Magic Waterstone’ involved the completion of more than 1,200 ...

The post Fusion Studio Used To Create Animated Feature, Latte & The Magic Waterstone appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Orbus VR : Reborn fête ses deux ans avec une mise à jour spéciale hiver

Par Pierrick LABBE
Orbus VR : Reborn

C’est il y a deux ans que le premier MMO en réalité virtuelle, Orbus VR : Reborn, était lancé. Après avoir eu à le droit à un reboot en 2019, la plateforme célèbre ses deux ans avec une grosse mise à jour.

On se souvient avec émotion du lancement original du premier jeu MMO en réalité virtuelle. L’expérience désormais proposée n’a plus grand-chose à voir avec l’originale, notamment grâce à une pluie de mises à jours en 2019.

Orbus VR : Reborn lance son festival d’hiver

L’équipe d’Orbus VR : Reborn a donc lancé le « Festival des étrangers », avec une thématique très orientée sur l’hiver, saison oblige, qui fonctionnera ainsi jusqu’au 7 janvier 2020. Que cela signifie-t-il concrètement ? Tout d’abord plein de nouveautés. Si le paysage a été considérablement retouché pour l’occasion, cela concerne aussi les quêtes, des missions et les monstres. L’éditeur annonce aussi des surprises plus particulières, mais sans donner plus de détails pour l’instant. Les nouveaux monstres sont connus comme les « étrangers » et arrivent à travers de dangereuses tempêtes de neige.

Il est possible de commencer une quête très rapidement en interagissant avec le personnage non joueur qui est à l’extérieur des portes de Highsteppe. Bonne nouvelle, les nouveautés du moment ne s’arrêtent pas là. Vous pouvez aussi capturer de nouvelles créatures, mettre la main sur des décorations spéciales pour Noël et des nouveaux meubles pour les maisons des joueurs. Visuellement, pour ceux qui ne connaissent pas Orbus VR : Reborn, l’expérience n’est sans doute pas la meilleure disponible actuellement mais la communauté mérite vraiment le détour.

Cet article Orbus VR : Reborn fête ses deux ans avec une mise à jour spéciale hiver a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Un procédé d’impression 3D de verre par photopolymérisation (DLP)

Par Mélanie R.

A partir d’une résine spécifique et d’un procédé de stéréolithographie, un groupe de scientifiques de l’ETH Zurich en Suisse a réussi à imprimer en 3D des objets en verre d’une grande précision, riches en détails et d’une porosité élevée. Leur […]

Commandez votre nouveau Mac Pro chez CTM Solutions

Par jcperney@ctmsolutions.com (Jean-Christophe Perney)
Capture_decran_2019-12-11_a_14.48.57Le nouveau Mac Pro est enfin disponible chez CTM Solutions : configuration de base 8 Coeurs à 3,5 GHz - 32 Go de RAM - SSD de 1 TB existe en version Tour ou Rack 19" à partir 5 800 € HT :

Magic Leap cible à présent les entreprises et annonce le ML2 pour 2021

Par Bastien L
magic leap one entreprise

Magic Leap change de stratégie et cherche désormais à vendre son casque de réalité augmentée Magic Leap 1 aux entreprises plutôt qu’au grand public. En outre, la firme annonce le lancement du ML2 pour 2021…

Il y a quelques jours de cela, The Information révélait que Magic Leap n’a vendu que 6000 casques de réalité augmentée au cours des six mois qui ont suivi le lancement du ML1. Un échec cuisant, d’autant que le CEO de la firme, Rony Abovitz, visait initialement un objectif d’un million de ventes en un an.

Cependant, Magic Leap ne compte pas s’avouer vaincue si facilement. Plutôt que de jeter l’éponge, elle semble avoir décidé de changer radicalement de stratégie commerciale. Alors que le Magic Leap One était jusqu’à présent vendu comme le premier casque AR destiné au grand public, la firme américaine annonce aujourd’hui un nouveau bundle destiné aux entreprises et tarifé à près de 3000 dollars.

Pour ce prix, les entreprises pourront profiter d’une garantie de deux ans, d’une plateforme de gestion d’appareils, et d’un service client privilégié. Le casque n’est désormais plus nommé ” Magic Leap One Creator Edition “, mais ” Magic Leap 1 “. En outre, des améliorations ont été apportées au hardware bien qu’elles n’aient pas encore été dévoilées.

Magic Leap entre en concurrence directe avec Microsoft HoloLens

Ce revirement stratégique pourrait s’avérer judicieux. En effet, contrairement à Magic Leap, Microsoft est parvenu à rencontrer le succès avec son casque HoloLens en l’adressant directement aux entreprises plutôt qu’aux consommateurs. Bien souvent, les entreprises sont moins dissuadées que le grand public par le prix élevé de nouvelles technologies comme la réalité augmentée.

En décidant de cibler la même clientèle, Magic Leap pourrait donc enfin réussir à écouler ses stocks de casques ML1. Toutefois, elle devra donc faire face à la concurrence féroce de Microsoft

Parallèlement à cette annonce, une mise à jour majeure vient d’être apportée au système d’exploitation LuminOS du Magic Leap One. La principale nouveauté est l’apparition des commandes vocales permettant de contrôler l’appareil au son de sa voix.

Pour terminer, Magic Leap confirme travailler sur le successeur de son casque AR. Le Magic Leap 2 devrait être lancé dès 2021, mais on ignore pour le moment quelles seront les améliorations proposées par rapport au premier modèle…

Cet article Magic Leap cible à présent les entreprises et annonce le ML2 pour 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Script School: 3 Writing Tips to Improve Your Short Film

Par Robbie Janney

Having trouble writing your script? Here are a few tips to get your creativity flowing so you can discover the path to a great story.

VLC Plugin

Par jaskie
Hi everyone (it's my first post on this forum)!
Recent NDI Tools installations contains VLC plugin, which is working excellently. But there is no additional documentation on it, especially about its configuration and usage. Furthermore, I have found a licence file installed with plugin .dll, which contains GPL licence. If the plugin is really licensed on GPU, its source code should be offered, as the licence states.
Where can I find more info about the plugin, and (maybe) it's source code?
Kind regards,
Jurek

A Look at Vimeo’s Mobile Shooting and Editing App

Par Jourdan Aldredge

Let’s take a quick look at the Vimeo mobile app and some of the updated technologies for smartphone shooting and editing.

Polar Graphics takes a stand at ISE 2020

Par Page Melia PR

LONDON UK, 11 December 2019: Polar Graphics, a UK leading distributor for the broadcast, post and pro-AV industries, has taken a stand with one of its longest serving partners Bluefish444 for ISE, taking place at the Amsterdam RAI from 11-14 February 2020. Bluefish444 is a manufacturer of the professional video industry’s highest-quality uncompressed 4K SDI, ...

The post Polar Graphics takes a stand at ISE 2020 appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Finepoint Broadcast gears up for 2020 with a major further investment in Canon UHD lenses

Par Page Melia PR

LONDON UK, 11 December 2019: As part of a strategy of continuing investment to track with the latest market requirements, Finepoint Broadcast, a leading UK dry hire provider of production and OB equipment to the global marketplace, has announced the further addition of a range of Canon lenses to its hire stock portfolio. The additions ...

The post Finepoint Broadcast gears up for 2020 with a major further investment in Canon UHD lenses appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Hier — 11 décembre 2019Vos flux RSS

Google ADT-3 : Une TVBox à destination des développeurs

Par Pierre Lecourt

La Google ADT-3 est une nouvelle version de la TV-Box maison du papa d’Android. Tournant sous la toute nouvelle version d’Android TV basée sur Android 10, elle vise un public de professionnels mais n’a pas de vocation grand public. 

Il s’agit d’une nouvelle version du modèle précédemment proposé par Google, la ADT-2. Cette ADT-3 est une simple mise à jour technique qui ne propose pas grand chose de neuf d’un point de vue technique. C’est surtout en réalité un bac à sable que Google peut distribuer plus facilement et pour beaucoup moins cher qu’en commandant un matériel identique à des tiers. 

A bord, on découvre une solution relativement classique et pas forcément des plus performantes, ce qui est en soi une excellente nouvelle. La nouvelle TV-Box embarque un SoC ARM non identifié qui propose quatre Cortex-A53 associé à 2 Go de mémoire vive DDR3. On n’a pas le détail de son stockage interne mais on peut supposer que l’appareil sera équipé de peu de mémoire eMMC. Typiquement 8 ou 16 Go maximum.

2019-12-11 14_34_17-minimachines.net

Un seul élément est notifié sur sa connectique avec l’unique mention d’une sortie au format HDMI 2.1 qui pourra décoder un signal vidéo UltraHD en 60 images par seconde. Il est fort possible qu’un port USB soit également de la partie. Actuellement en cours de production chez un fabricant tiers, la nouvelle ADT-3 devrait être disponible dans les prochains mois.

Pourquoi s’agit t-il d’une bonne nouvelle ? Parce que la solution n’est pas monstrueusement équipée et que les développeurs devront donc se fixer pour objectif de travailler avec cette base pour développer des applications grand public sur Android TV pour les trimestres – les années ? – à venir. cela veut donc dire que plus de solutions pourraient voir le jour, ce qui entraînera plus de concurrence et donc des prix probablement plus accessibles.

Xiaomi Mi TV Box

La Xiaomi Mi Box 3

L’appareil en lui même fait largement penser à la production de Xiaomi avec ses Mi TV Box. Un engin minimaliste dont l’unique but est de se glisser entre Internet et votre téléviseur. D’autres fabricants pourraient donc se pencher sur ce type de solution… et peut être s’intéresser d’un peu plus près au problèmes des DRM imposés par Google et ses partenaires. C’est l’autre point intéressant de cette TV-Box pour les pros. Elle pourra permettre d’identifier les besoins d’une chaîne complète de l’émetteur d’un service en streaming au récepteur situé dans votre salon. Avec toutes les étapes de gestion des flux et de sécurisation de ceux-ci.

2019-06-08 16_43_21-minimachines.net

L’ADT-3 ne sera pas disponible pour le grand public mais la solution pourrait paver la route d’une nouvelle gamme de TV-Box abordables et efficaces… Google en a absolument besoin pour la suite de son développement. Il devient vital pour la marque de proposer des supports abordables pour  ses nouveaux services et en particulier pour Stadia qui s’accommode assez mal, au final, de ses Chromecast Ultra… On comprendrait mieux pourquoi un des seuls points abordés par le blog d’Android est sur la capacité à décoder en UltraHD à 60 images par seconde.

 

Google ADT-3 : Une TVBox à destination des développeurs © MiniMachines.net. 2019

RADI-RAF 2019 : avec The Beast Makers, animez des textures 2D sur votre 3D

Par Shadows

Nous poursuivons la mise en ligne de nos captations des RADI-RAF 2019 d’Angoulême avec la conférence de la société française The Beast Makers. Christophe Petit, directeur technologique/rig supervisor, nous a offert une démonstration prometteuse de leur solution d’animation d’éléments 2D sur des modèles 3D.

Concrètement, l’outil TBM 2D Texture fonctionne sous Maya et s’avère parfait pour animer des personnages cartoon. Avec entre autres une gestion d’effets de perspective, la démo proposée nous a semblée très convaincante : cils, effet de profondeur au niveau de la bouche, bump, compatibilité large avec les moteurs de rendu, on sent que l’outil a été bien pensé. Déjà éprouvé en production, le plugin est actuellement en version 0.2 mais la 1.0 beta est disponible sur demande. Elle apporte notamment une interface dédiée.

Si TBM 2D Texture est payant, les écoles peuvent de leur côté en bénéficier gratuitement.

L’article RADI-RAF 2019 : avec The Beast Makers, animez des textures 2D sur votre 3D est apparu en premier sur 3DVF.

NVIDIA lance un nouveau Studio Driver

Par Shadows

Dans la foulée des annonces Autodesk sur Maya 2020 et Arnold 6, NVIDIA se félicite : le constructeur a en effet travaillé main dans la main avec l’éditeur pour certaines optimisations GPU.
En parallèle, NVIDIA indique aussi la sortie d’un nouveau pilote NVIDIA STUDIO. Estampillé 441.66, il propose des améliorations et un support optimal en prenant en compte Arnold 6, Maya 2020 et Unreal Engine 4.24.

Mais au fait, qu’est-ce qu’un driver NVIDIA Studio ?

Profitons de cette mise à jour pour rappeler ce qu’est et ce que n’est pas un driver estampillé NVIDIA Studio.
NVIDIA propose en fait deux types de drivers GeForce :

– Les drivers Game Ready, fréquemment mis à jour ;

– Les drivers NVIDIA Studio, mis à jour de façon moins rapprochée.

Les premiers sont surtout destinés aux joueurs invétérés qui veulent disposer aussi vite que possible des derniers correctifs pour leurs jeux, et qui lorsqu’ils lancent une application souhaitent qu’elle dispose de toute la puissance disponible.

Les drivers NVIDIA Studio, eux, se destinent plutôt aux besoin des créatifs. Ils sont testés bien plus rigoureusement par NVIDIA, et dans des conditions de travail multi-tâches intensif. Leur but est de fournir une stabilité optimale (le plantage d’un jeu étant moins critique que celui de Maya en fin de projet…), mais aussi de ne pas laisser l’application en premier plan cannibaliser toutes les ressources : la gestion du GPU est plus équilibrée.

Cela ne veut pas dire pour autant que les drivers NVIDIA Studio sont inutilisables en jeu : en pratique, et si votre jeu favori n’est pas concerné par les derniers correctifs d’un driver Game Ready, les performances seront en fait quasi identiques entre Game Ready et NVIDIA Studio.

Rappelons enfin que vous pouvez basculer d’un driver à l’autre en procédant comme pour une mise à jour : allez sur le site de NVIDIA, spécifiez votre matériel et indiquez juste “Studio Driver” ou “Game Ready” dans “type de téléchargement”. NVIDIA est évidemment conscient qu’une approche sans réinstallation complète, en quelques clics, serait bien plus pratique : le groupe nous a indiqué travailler sur une éventuelle solution, mais la complexité du problème demandera un peu de patience.

L’article NVIDIA lance un nouveau Studio Driver est apparu en premier sur 3DVF.

Le moteur de rendu Arnold passe en V6 : le GPU à l’honneur

Par Shadows

Enfin ! Avec la nouvelle version 6 d’Arnold, il devient enfin possible de faire des rendus à la fois sur CPU et GPU.

Le nouveau mode Arnold GPU s’appuie sur NVIDIA OptiX et est optimisé pour tirer parti de la technologie RTX : une carte graphique récente sera donc bienvenue même si pas indispensable.
Si Arnold GPU avait été dévoilé en beta en mars dernier, la version 6 en fait un véritable outil de production, avec support des fonctions essentielles. Reste toutefois encore quelques limitations : une poignée de LPEs, de lights et de shaders ne sont pas encore gérés. La documentation vous donnera le détail de ces restrictions.

Outre Arnold GPU, le moteur de rendu progresse en ce qui concerne USD avec une collection de composants dédiés.
Enfin, une série d’optimisations sont annoncées :

faster creased subdivisions, Physical Sky shader improvements, dielectric microfacet multiple scattering, improved Oren-Nayer Diffuse Roughness Mapping, better rough thin wall transmission in Standard Surface shader, and more accurate albedo AOVs.

Arnold 6 est disponible dès à présent, en souscription standalone ou via les collections Autodesk. Arnold GPU est disponible via les plugins Maya, Max, Houdini, Cinema 4D, Katana.

L’article Le moteur de rendu Arnold passe en V6 : le GPU à l’honneur est apparu en premier sur 3DVF.

La gamme Era, une nouvelle ère pour Martin

Par admin

Après avoir repris la distribution Martin il y a près de 3 ans, la société Algam Entreprises est heureuse de nous présenter une toute nouvelle série de projecteurs, la série Era, avec pas moins de 6 modèles, dont une lyre led de 800 W et un modèle hybride étanche.
A cheval entre la gamme Rush et la gamme référence Mac, cette nouvelle lignée est développée par Martin pour Harman Professional Solution.

La boîte noire Martin lors des JTSE 2019.

Conçus au Danemark par le bureau d’études Martin, ces projecteurs sont fabriqués par des usines tiers suivant un cahier des charges précis, et un coût réduit pour soulager le portefeuille des clients fidèles à la marque danoise.
Nous avons interviewé Joël Azilinon, le très sympathique directeur technique lumière d’Algam Entreprises lors des JTSE afin d’en savoir plus.


Era 500 Hybrid IP

Projecteur Hybrid et étanche, l’Era 500 est prêt à affronter les éléments sans broncher. Équipé avec une lampe à décharge Philips Platinum 18R de 350 Watts, ce projecteur IP65 promet un flux quasi-irréel de 22 000 lumens avec une température de couleur de 7800 K et une durée de vie de 6 000 heures.

L’Era 500 est le premier projecteur IP65 conçu par Martin.

Le jeu d’optiques permet un rapport de zoom de 1:20, depuis le faisceau acéré d’un beam à 2° jusqu’à la large couverture d’un spot à 40°, augmenté d’un filtre spécial Wash.
Machine complète, sa trichromie CMY se complète d’une roue de 9 couleurs dont une déclinaison de filtres CTO en Full, ½ et ¼. Une roue de 15 gobos statiques côtoie une autre de 9 gobos rotatifs, aidés par deux jeux de prismes circulaires et linéaires capables de fonctionner en simultané, pour encore plus d’effets.

Si l’Era 500 met l’accent sur sa résistance à l’humidité et à la poussière, il présente aussi une résistance à la correction C3-M et une protection aux chocs IK07, indispensables pour supporter toutes les dures contraintes des installations extérieures. Son menu et l’ensemble de ses prises DMX et EtherCon sont bien entendu étanches, recouverts de capuchons certifiés Outdoor.

Comme tous les projecteurs étanches, l’Era 500 se pare d’une carrosserie robuste, striée en de nombreux endroits pour aider au refroidissement. Son poids conséquent de 46 kg est équilibré par la présence maintenant habituelle d’une paire de poignées supplémentaires en haut de sa lyre.
La sortie de l’Era 500 IP est prévu pour avril 2020.



Era Performance

Au début d’année 2019 nous avions découvert la petite lyre spot Era 300 Profile, sans nous douter qu’elle précéderait une large gamme de projecteurs led. Une surprise de taille nous attendait au JTSE avec trois autres modèles, bien plus aboutis, reprenant les codes des Mac Encore dans un échelonnage de puissance aussi complet que cohérent.

La gamme Era performance au complet avec, de gauche à droite, l’Era 600, l’Era 800 et l’Era 400.

Si certains s’interrogeaient il y a peu sur le futur de la marque Danoise, dont l’auteur de ces lignes, les voilà rassurés. Martin est toujours dans la partie, aussi bien dans des créneaux de prix contenus avec la ligne Era que prochainement avec la sortie de projecteurs haut de gamme sous l’égide Mac.

Les Era 400, 600 et 800 Performance sont des asservis à couteaux à insertion complète, dit Full-Frame, dont les puissances de leds sont respectivement de 300, 550 et 800 watts. Martin garde ainsi toujours son étrange dénomination historique ‘Profile’ pour les spots sans couteaux.

Era 400 Performance

L’Era 400 Performance est disponible en deux sources led, Cold ou Warm.

L’Era 400 se décline en deux types, en blanc froid étalonné à 6500K (le modèle 400 CLD) et en blanc chaud calibré à 3200K (Era 400 WRM). La version ‘lumière du jour’ est la plus puissante des deux, avec une prévision de 10 000 lumens contre 6 000 lumens pour la version ‘tungstène’.

Hormis cela, ces deux machines compactes de 22,5 kg offrent une base de travail agréable avec une nouvelle trichromie CMY en demi-lune, une cassette de 4 couteaux à rotation de 120° et un zoom 10°-30°.
Une roue de 9 couleurs, 9 gobos statiques et 7 gobos rotatifs issus du catalogue Martin, un iris, un frost et un prisme 3 facettes complètent les Era 400, dont le look plus sage tranche avec les dernières réalisations Martin.


Era 600 Performance

L’Era 600 est le projecteur le plus polyvalent de la gamme

L’Era 600 reprend les caractéristiques de l’Era 400 CLD, mais bénéficie d’une source led de 550 Watts à 6.500K, pour un flux théorique de 19 000 lumens.
Plus grand, plus puissant, l’Era 600 profite aussi d’un zoom qui s’étire de 6° à 45° sans compromettre l’homogénéité de son faisceau.

En sus de la trichromie CMY, la roue de 9 couleurs se complète d’un CTO linéaire. Les 8 gobos statiques et les 7 rotatifs s’accordent avec une roue d’animation et 2 prismes, un circulaire 4 facettes et un linéaire, ainsi qu’un iris et un frost.
Comme sur l’Era 400, la cassette de couteaux est particulièrement soignée, avec des croisements possibles entre lames.


Era 800 Performance

Fer de lance de la gamme Era, la 800 se place sous la barre des 40 kg malgré ses 800 Watts de led.

Si l’Era 800 est la plus puissance lyre à led conçue par Martin, sa fabrication économe lui permet de s’en tenir à un tarif raisonnable.

Autour de son module blanc froid 6500K de 34 000 lumens s’organise un ensemble d’effets complet.
Trichromie CMY, CTO progressif, roue de 6 couleurs se marient aux 7 gobos statiques et 6 rotatifs, aux prismes linéaire et circulaire, aux 2 frosts, à l’iris, à la roue d’animation et au module 4 couteaux Full Frame.

Sa lentille de 160 mm et son zoom 7°-56° la destinent aux grands espaces où elle exprimera tout son potentiel.


La société Algam propose un résumé condensé des différents modèles de la gamme Era.

Le retour des projecteurs Martin, certes dans des déclinaisons plus raisonnables économiquement, est une des bonnes nouvelles de ces JTSE. 2019 restera comme une année décidément très prolifique, à l’image de notre industrie du spectacle, dopée par une dynamique inespérée sur tous les fronts, autant en concert et en événementiel qu’en installation pérenne.

Plus d’infos sur le site Algam Entreprises

 

L’article La gamme Era, une nouvelle ère pour Martin est apparu en premier sur SoundLightUp..

« Fujii », le jeu de jardinage musical débarque sur PlayStation VR

Par Pierrick LABBE
Fujii

On avait pu découvrir cet ovni vidéoludique au mois de mai dernier. « Fujii », une application de  « jardinage créatif » et musical, arrivait alors sur les casques VR liés à des PC et l’Oculus Quest. Le PlayStation VR est le dernier à en profiter.

Derrière ce projet un peu fou se trouve Funktronic Labs, le studio qui avait signé, en 2017, le jeu délirant de stratégie en temps réel « Cosmic Trip ». On refait les présentations de ce jeu un peu particulier mais très attachant.

Fujii, une expérience déroutante est aussi désormais sur PS VR

L’expérience qui est désormais disponible sur le Playstation Store au prix de 15 dollars est donc une aventure mêlant musique, jardinage et créativité avec une ambiance propice à la méditation, au repos et à la détente. Avec Fujii, vous allez traverser une variété d’environnements plutôt déroutants qui vous permettront d’apporter un peu de magie au monde. L’histoire principale, qui propose une durée de vie déjà plutôt intéressante, se prolonge ensuite avec la possibilité offerte aux joueurs de collecter des graines et de faire pousser leurs jardins musicaux pour aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

Le studio décrit Fujii comme « un répit pour les voyageurs fatigués », mélangeant « l’exploration du monde extérieur et la créativité dans le jardinage ». L’ensemble très déroutant est plutôt intriguant et on en profite sans peine. Le jeu avait initialement été lancé le 27 juin dernier sur HTC Vive, Oculus Rift, Valve Index et les casques Windows VR. L’Oculus Quest avait été servi peu ou prou à des dates similaires.

Cet article « Fujii », le jeu de jardinage musical débarque sur PlayStation VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Prise en main du Beats Solo Pro et son adaptateur Lightning

Par Pierre Dandumont

J’utilise des AirPods (1re génération) depuis un moment, mais dans les transports, c’est franchement peu pratique : ça n’isole pas du tout. Du coup, quand Apple a sorti les AirPods Pro et le casque Beats Solo Pro, j’ai hésité.. et j’ai finalement craqué pour le Beats.

Je ne vais pas vous tester le casque lui-même, il y a des tests de gens spécialisés dans le son un peu partout. Disons que pour résumer, le casque serre un peu, le son est bon, avec moins de basse que d’habitude (enfin, c’est plus équilibré) et la réduction de bruit est vraiment efficace.

Le casque

Le point intéressant du casque, c’est évidemment l’intégration à iOS : on peut paramétrer facilement la réduction : avec, sans ou un mode transparence, qui amplifie les sons extérieurs pour entendre des annonces sonores (par exemple). Comme d’habitude avec la réduction de bruit, je suis un peu déçu du comportement quand il y a du vent : ça amplifie ce bruit précis. Mais bon, dans l’ensemble ça fonctionne plutôt bien.

Comme j’utilise souvent le casque pour de la vidéo, et même si iOS compense assez bien la latence, j’ai acheté l’adaptateur Lightning vers jack. Pour résumer, le casque est uniquement Bluetooth, sans prise jack, mais Apple vend un adaptateur qui a d’un côté une prise Lightning mâle et de l’autre une prise jack mâle. Question qualité (surtout pour les 40 € demandés), c’est un peu limite : le câble est super fin, sans tressage, ni rien. Comme ça, à vue de nez, il ne va pas tenir des années en usage intensif, c’est assez évident.

Le câble, très fin

Il se branche sur le casque, sur sa prise Lightning, et j’avais espéré – un peu naïvement – qu’un adaptateur Lightning vers jack (femelle) Apple fonctionnerait. Malheureusement, non : impossible de réutiliser l’adaptateur que vous avez peut-être eu avec un iPhone sans prise jack. Qui plus est, l’adaptateur ne fonctionne que si le casque est chargé : il est impossible de passer en filaire passif si la batterie du casque est vide. Bon, le problème n’est pas réellement important : le Beats Solo Pro a une bonne autonomie (et j’ai eu un peu de mal à le vider pour tester). Au passage, d’ailleurs : le câble Lightning vers jack du casque est réversible : on peut l’utiliser pour brancher un iPhone en Lightning à un appareil qui a une entrée jack.

Dans les autres choses à savoir, Beats fournit une housse et un câble Lightning noir, mais avec une prise USB-A. C’est un peu dommage en ces temps d’USB-C. Au passage, personnellement, le Lightning ne me dérange pas pour la charge, vu que j’ai un câble à demeure pour les accessoires Apple (clavier, iPhone, etc.) mais je peux comprendre que ça fasse bizarre. Et la puce H1 du casque fonctionne bien, que ce soir pour le jumelage ou pour « Dis Siri ».

le câble Lightning noir

Le seul défaut réel, assez classique avec les casques à réduction de bruit, c’est le prix. 300 € ça pique pas mal.

« Instrument Studio VR » vous met aux commandes d’un studio d’enregistrement

Par Pierrick LABBE
« Instrument Studio VR » vous met aux commandes d'un studio d’enregistrement

Vous avez toujours rêvé d’être aux commandes d’un studio ? D’enregistrer des tubes ? De devenir le nouveau roi de la musique ? Cela pourrait (presque) être possible avec « Instrument Studio VR ». On fait les présentations.

Derrière ce projet très particulier, on trouve le musicien irlandais Paul Cullen, qui a passé deux ans a apprendre le développement en réalité virtuelle. Il a été accepté dans le programme Oculus Start en 2018, un programme de la filiale de Facebook destiné aux développeurs indépendants d’applications en réalité virtuelle.

« Instruments Studio VR », une touche indie, une vibe pro

Il est accompagné de Kenny et Carl, des spécialistes de l’audio qui appartiennent à Relish, un groupe irlandais connu. Leur objectif est de permettre à tous ceux qui ont envie de se lancer dans la musique de pouvoir composer facilement. Or, si c’est en effet plus facile, le prix des instruments et des studios d’enregistrement restent des barrières majeures. Ils espèrent en venir à bout grâce à « Instrument Studio VR » qui permet à des musiciens de créer et enregistrer de la musique, simplement grâce à un casque de réalité virtuelle et à des contrôleurs.

Le résultat est plutôt intéressant, notamment grâce à une latence faible et à des réponses dynamiques dans les tons et les volumes. Le retour haptique vous permet aussi de sentir ce que vous touchez et jouer. Pour se déplacer dans le studio, c’est très facile avec les contrôleurs. On appréciera particulièrement le goût des détails. Comptez 20 dollars pour vous procurer « Instrument Studio VR » sur le Rift. L’Oculus Quest et le Valve Index sont les prochains.

Cet article « Instrument Studio VR » vous met aux commandes d’un studio d’enregistrement a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Putting VR, Volumetric Video in Refresh Mode

Par Andy Marken

“I’m disappointed, not terribly, but still. It should have gone much further much faster. It’s okay, though, I know what the problem is.” – Jordan, “Real Genius,” Delphi III Productions, 1985   When you attend film festivals like Sundance, Toronto, Tribeca and most recently Cannes; all of the attention is on: The important (and self-important) ...

The post Putting VR, Volumetric Video in Refresh Mode appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

❌