Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Epic Games poursuit sa politique de rachats et met la main sur Quixel

Par Shadows

Epic Games, l’éditeur d’Unreal Engine, a décidément l’appétit vorace. L’entreprise accumule les acquisitions externes ces derniers mois, et profite d’un évènement londonien pour en annoncer une nouvelle.

En effet, Quixel et ses librairies d’assets Megascans rejoignent le géant de la 3D temps réel. Les assets associés (plus de 10 000) vont devenir gratuits pour les clients Unreal Engine. Si vous disposiez d’un abonnement Quixel pour Unreal, il vous sera donc remboursé.
Pour les personnes utilisant d’autres moteurs de jeux, pas de panique : il restera possible d’accéder aux assets, mais l’abonnement payant déjà en place restera en vigueur. Ce dernier est toutefois largement assoupli avec un prix revu à la baisse (là encore, des remboursement auront lieu). Enfin, Bridge et Mixer seront gratuits dans leur version 2020.
L’annonce détaillée vous donnera les précisions utiles pour vous faire rembourser.

En parallèle de cette offre revue, la centaine d’employés de Quixel rejoint Epic Games. Pas de licenciements annoncés, donc.

Ce rachat fait suite à des partenariats entre Quixel et Epic Games, notamment autour d’une démo de production virtuelle.

Pour Epic Games, ces rachats ont évidemment du sens : l’entreprise peut ainsi proposer une offre qui vise un public de plus en plus large, toucher des segments variés (jeu, architecture, production virtuelle et donc VFX…) et renforcer sa position de leader.

Ci-dessous : quelques exemples d’assets Quixel.

L’article Epic Games poursuit sa politique de rachats et met la main sur Quixel est apparu en premier sur 3DVF.

Quixel Megascans : multiples annonces autour de la librairie d’assets

Par Shadows

L’éditeur Quixel annonce avoir dépassé les 10 000 assets pour Megascans, sa librairie d’assets issus de scans 2D/3D.
L’entreprise en profite pour modifier son système d’abonnement : pour rappel, le modèle économique de Megascans est celui d’un abonnement mensuel, qui donne droit à un certain nombre de « points » mensuels à dépenser sous forme d’assets. Le nouveau modèle, donc : 2 points par surface, 4 par modèle, contre jusqu’à 12 auparavant. Les assets d’autres types (decals, displacement maps, atlas) seront proposés pour 1 point. Au final et selon le type d’assets qui vous intéressent, un même abonnement devrait permettre d’utiliser « jusqu’à 6 fois plus de contenu » sans dépenser plus, selon Quixel.
Toujours au rang des bonnes nouvelles, les clients ayant un abonnement actif ont droit à 100 points bonus. L’offre aussi est valable pour les personnes qui s’abonnent d’ici la semaine à venir.

Enfin, Quixel annonce que « des milliers » de nouveaux scans sont prévus cette années, capturés un peu partout : villages médiévaux, campagne japonaise, désert de sable sont notamment évoqués, de même que des éléments urbains et des surfaces de type tissus, cuirs.
Enfin, des assets de grande dimension devraient arriver : montagnes, terrains, arbres.

L’article Quixel Megascans : multiples annonces autour de la librairie d’assets est apparu en premier sur 3DVF.

❌