Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Oscars 2020 : une sélection entre rugissements et corps perdus

Par Shadows

L’Academy of Motion Picture Arts and Sciences a révélé sa sélection pour les Oscars 2020. Comme chaque année, des projets animés et riches en effets visuels ont donc été retenus. Voici les catégories en question :

Meilleur long-métrage animé :
Dragons 3 : Le Monde Caché (Dean DeBlois, Bradford Lewis et Bonnie Arnold) ;
Rappelons que nous vous avons proposé une interview du réalisateur il y a quelques jours.
J’ai Perdu mon Corps (Jérémy Clapin et Marc du Pontavice) ;
Klaus (Sergio Pablos, Jinko Gotoh et Marisa Román) ;
Monsieur Link (Chris Butler, Arianne Sutner et Travis Knight) ;
Toy Story 4 (Josh Cooley, Mark Nielsen et Jonas Rivera).

Si la présence de DreamWorks et Pixar n’est pas une surprise, cette sélection met en avant des projets animés ambitieux et qui sortent des sentiers battus. Outre la stop-motion des studios Laika, on notera aussi et surtout la présence de Klaus et J’ai Perdu mon Corps, deux films ayant exploré de nouveaux horizons visuels et portés par des équipes manifestement passionnées. Entre l’animation 2D soignée de Klaus et le scénario adulte de J‘ai Perdu mon Corps, le secteur de l’animation prouve qu’il peut proposer des oeuvres originales et fortes, et le jury l’a très justement remarqué.

Meilleurs effets visuels :
Avengers : Endgame (Dan DeLeeuw, Russell Earl, Matt Aitken et Dan Sudick) ;
The Irishman (Pablo Helman, Leandro Estebecorena, Nelson Sepulveda-Fauser et Stephane Grabli) ;
Le Roi Lion (Robert Legato, Adam Valdez, Andrew R. Jones et Elliot Newman) ;
1917 (Guillaume Rocheron, Greg Butler et Dominic Tuohy) ;
Star Wars, épisode IX : L’Ascension de Skywalker (Roger Guyett, Neal Scanlan, Patrick Tubach et Dominic Tuohy)

Pas de grande surprise ici, on retrouve les projets majeurs de l’année écoulée. L’absence de Cats ne surprendra personne au vu de la réception critique du projet : le pari visuel a manifestement échoué. On notera par ailleurs l’absence d’Alita : Battle Angel et du Will Smith rajeuni de Gemini Man, alors même qu’un autre film faisant appel au rajeunissement (The Irishman) est dans la course. Nous vous proposions d’ailleurs il y a quelques jours un aperçu des coulisses de ce dernier film.
Reste à savoir si l’Académie préfèrera animaux, batailles à grand spectacle, guerre mondiale ou encore l’oeuvre de Scorcese.

Meilleur court-métrage animé :
Dcera (Daria Kashcheeva) ;
Hair Love (Matthew A. Cherry et Karen Rupert Toliver) ;
Kitbull (Rosana Sullivan et Kathryn Hendrickson) ;
Mémorable (Bruno Collet et Jean-François Le Corre) ;
Sister (Siqi Song).

Projets variés, sujets forts : une belle sélection et des projets qu’il sera sans doute difficile de départager.

La cérémonie des Oscars se tiendra le 9 février prochain. D’ici là, n’hésitez pas à nous livrer vos pronostics dans les commentaires.

L’article Oscars 2020 : une sélection entre rugissements et corps perdus est apparu en premier sur 3DVF.

Unity augmentera ses tarifs en 2020

Par Shadows

Les tarifs du moteur de jeu Unity grimperont au premier janvier prochain. Une hausse significative, selon l’annonce officielle :
– Unity Pro coûtera désormais 150$ par mois, contre 125 auparavant ;
– Unity Plus, de son côté, passera de 35 à 40$ par mois.

Concrètement, ces hausses sont donc respectivement de 20 et 14%. Ces hausses n’affecteront pas les souscriptions actuelles, et concernent uniquement les nouvelles souscriptions, extensions et renouvellements.
La version Unity Personal (accessible sous réserve d’avoir des revenus inférieurs à 100 000$ l’année précédente) reste gratuite.

Explications et analyse

Pour justifier cette hausse drastique, Unity souligne que ses prix étaient inchangés depuis la mise en place de son offre actuelle, en 2016. Le groupe souligne l’ampleur de ses investissements, les nouvelles fonctionnalités proposées qui améliorent, selon lui, la valeur de son produit.

Sous l’annonce, les commentaires des clients sont variés, certains utilisateurs soulignant les problèmes présents dans les dernières versions, tandis que d’autres soulignent qu’au fond, il ne s’agit que de quelques euros de plus par mois.
Outre ces considérations, on pourra souligner que face à Unity, Unreal Engine bénéficie de l’énorme usine à cash constituée par les jeux d’Epic Games. D’une manière ou d’une autre, la présence d’un concurrent aux finances solides est sans doute indispensable de façon à ne pas basculer dans une situation de quasi monopole, qui serait négative pour les studios et développeurs.

L’article Unity augmentera ses tarifs en 2020 est apparu en premier sur 3DVF.

FilmLight finishing gives distinction to Cannes winners

Par Caroline Shawley

  LONDON — 3 July, 2019: Two of the top prizes at this year’s Cannes Film Festival have gone to ground-breaking movies which rely on FilmLight colour science for their distinctive looks. Parasite, from Korean director Bong Joon Ho, took the Palme d’Or, while director Mati Diop won the Grand Prix for Atlantique (Atlantics), the ...

❌