Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Pixel Power adds Software Defined Uncompressed IP Capability to established StreamMaster Integrated Playout

Par Manor Marketing

IBC2019, 13-17 September, Stand 7.A05: Pixel Power has today announced it will be adding uncompressed IP playout capability, based on the SMPTE ST 2110 family of standards, to its already well established StreamMaster playout technology. The development comes as a natural progression of incorporating new standards within its software defined technology platforms: StreamMaster Media Processing ...

Sim Introduces “Zero Emissions” Battery Packs for Film and Television Production

Par Artisans PR

Urban Power Source delivers zero-emissions, clean energy with low noise and no diesel odor. VANCOUVER — In a move to increase sustainability in film and television production, Sim is launching Urban Power Source, the largest, mobile, zero-emissions battery power packs available today built specifically for the entertainment industry. Sim has now taken delivery of the ...

Le PowerBook 3500c d’Apple, devenu G3

Par Pierre Dandumont

Sur l’excellent blog l’Aventure Apple, on a pu voir récemment un PowerBook 3500c. Si vous ne connaissez pas ce nom, c’est normal : il est sorti sous le nom PowerBook G3 en 1997.

Ce modèle un peu hybride n’a été vendu que quelques mois : il reprenait le design et la carte mère du PowerBook 3400c avec quelques modifications (bus plus rapide, plus de RAM) avec un changement important : le CPU PowerPC 603ev avait été remplacé par un PowerPC 750, aka G3. Cette machine a la particularité d’être le seul Mac doté d’un G3 et incompatible avec Mac OS X nativement. Chez l’Aventure Apple, ils ont trouvé des images de ce PowerBook 3500c dans un CD Apple destiné au marketing : une partie de la documentation parle bien de PowerBook G3 (le nom commercial) mais une autre partie, comme les noms de fichiers, continue à indiquer PowerBook 3500c.

Sur une des images (je n’ai pas ce CD dans ma collection, l’image vient de chez eux), on voit d’ailleurs le marquage PowerBook 3500c et pas PowerBook G3. Au passage, un site polonais vend des posters avec ce PowerBook 3500c (avec le même fond d’écran) et l’image du PowerBook G3 chez Every Mac vient vraisemblablement du même endroit.

L’image de l’Aventure Apple


Le poster

PowerKey Remote et l’arrêt automatique

Par Pierre Dandumont

Quand j’avais testé le dongle PowerKey, qui permet d’allumer un Mac avec un appel téléphonique, je n’avais pas le logiciel qui va avec. Mais grâce à Tommy Yune (fondateur d’un groupe sur le Mac du 20e anniversaire), j’ai récupéré une copie du logiciel.

Il contient une démo du PowerKey (en HyperCard) ainsi qu’un tableau de bord, UnWake. En fait, ce petit programme permet d’éteindre le Mac en cas d’inactivité. Avec un dongle PowerKey, il est ensuite possible de le rallumer à la demande. En 2019, ça n’a évidemment pas tellement d’intérêt vu que la mise en veille et le réveil par le réseau (filaire ou sans fil) fonctionne bien. La version 1.0 détecte les mouvements de souris, les frappes de clavier et l’activité sur le port série pour empêcher l’arrête automatique, avec la possibilité de mettre un message avant l’arrêt. Une version 2.0.3 du programme – que je ne possède pas – peut aussi détecter les accès à distance (via Apple Talk) et détecter si le Mac a été allumé via le PowerKey. Si c’est le cas, il peut bloquer l’arrêt.

Le tableau de bord

Comme la documentation l’indique, le programme ne fonctionne pas avec toutes les versions de Mac OS. Au-delà de Mac OS 8, le Finder bloque visiblement la fonction. Officiellement, ça fonctionne entre System 6.0.5 et Mac OS 7.6.1. Sur mon Power Mac G3 (sous Mac OS 9.2.2), ça ne fonctionne pas. Sue un vieux Performa 450 (LC III), ça fonctionne par contre, alors même que le PowerKey n’est pas utilisable. En effet, ce type de Mac ne peut pas être allumé par l’ADB. Après, le fonctionnement est assez aléatoire : sur le LC III, ça fonctionne quand l’ordinateur s’allume, mais plus ensuite par exemple. Ca donne un peu l’impression que le processus ne se lance qu’une fois. Quand ça fonctionne, un message apparaît, et l’ordinateur émet des bip plusieurs fois avant de s’éteindre. Sur le LC III (toujours), l’ordinateur ne s’éteint pas réellement : il affiche un message demandant d’éteindre l’ordinateur, à la manière des PC AT sous Windows 95. Pour un véritable arrêt, il faut un Mac qui supporte l’allumage en ADB.

Le message d’arrêt

Recycler une manette Logitech Powershell

Par Pierre Dandumont

Depuis un moment, je préparais un truc, et comme j’avais un peu de temps, j’ai tenté (et raté). Mais il reste un petit sujet tout de même. A la base, je comptais transformer une manette Logitech Powershell en stick arcade. Mais je suis tombé sur un os.

Vous trouverez assez facilement des tutos pour fabriquer un stick arcade à partir d’une manette de Xbox ou de PlayStation, en soudant directement des boutons sur le PCB de la manette. Comme j’avais deux manettes Powershell chez moi, je me suis dit que j’allais en démonter une pour fabriquer un stick arcade pour iPhone. La manette de Logitech, en plus d’être perfectible sur pas mal de points, a le défaut de nécessiter un vieil iPhone : ça ne marche qu’avec un iPhone 5, 5S ou éventuellement SE.

Mon problème, c’est que je m’attendais à des PCB sur lesquels je pourrais souder facilement les boutons, mais si la croix de direction est bien de ce type, les boutons latéraux et les boutons principaux, eux, ne reposent pas directement sur un PCB. Une nappe flexible, en plastique, part d’un côté de la manette vers l’autre et les boutons sont directement sur la nappe. Les fils sont imprimés sur la nappe en plastique, sans support solide derrière. Le problème, c’est que souder directement sur la nappe en plastique ne semble pas vraiment une bonne idée, et que je ne vois pas comment régler le problème simplement, donc j’ai abandonné.

L’intérieur de la manette


Les boutons et la nappe en plastique

Par contre, j’ai gardé une partie du projet. Par défaut, la manette Powershell doit recevoir un iPhone, qui se place en face de la prise Lighting mâle. Ce choix empêche d’utiliser la manette avec un autre appareil iOS, et elle ne fonctionne évidemment pas en Bluetooth. Mais il y a une solution très simple : une rallonge Lightning. J’ai la mienne depuis des années, mais un modèle comme celle-ci devrait fonctionner. Même avec la rallonge, iOS détecte bien la manette et elle est parfaitement utilisable sur un iPhone ou sur un iPad. Une fois branchée, la Powershell tient assez bien en main, même si elle a un défaut : elle ne possède que deux boutons latéraux et pas de stick analogique.

Une simple rallonge USB


Elle fonctionne comme manette pour un iPad

Forcément, avec l’arrivée d’iOS 13 et du support des manettes Xbox One et PlayStation 4, cette solution n’aura que peu d’intérêt.

Réparer des enceintes de Power Mac G4 Cube

Par Pierre Dandumont

Les enceintes du Power Mac G4 Cube, assez proches de celles de l’iMac G4 (Apple Pro Speakers), ont un gros problème : une partie de la structure ne supporte vraiment pas le temps. Ce post le montre, et les deux paires d’enceintes que j’ai eu entre les mains ont subi le même sort : les baffles (au sens technique du terme) se désagrègent.

Les enceintes du G4 Cube possèdent des baffles noirs et le caoutchouc se désagrège avec le temps. Les versions livrées avec les iMac (et quelques Power Mac) utilisent une version blanche, qui semble plus solide. Ma première paire d’enceintes avait complètement perdu le revêtement, ce qui a évidemment un impact sur le son. Sur la seconde, que j’ai reçu avec des baffles en bon état, le revêtement commençait à disparaître.

Ca se désagrège


Trois (minuscules) vis


Il faut bien nettoyer

J’ai donc suivi le tutorial de ce sujet. Première étape, enlever le caoutchouc. Il vaut mieux ouvrir les enceintes (il y a trois petites vis autour de la structure) et essayer de récupérer les résidus. J’ai nettoyé le tout avec des rondelles de coton imbibées d’isopropanol. Attention, si le processus a commencé, vous risquez d’avoir des résidus collants dans les enceintes et ce n’est pas facile à nettoyer.

Les résidus

Ensuite, j’ai commandé des baffles avec la bonne taille (35 mm). Le montage est un peu tendu (j’ai un peu raté une des deux enceintes) : il faut fixer le haut-parleur sur l’intérieur du baffle et l’extérieur du baffle sur la structure des enceintes. Le mieux est d’utiliser une colle qui ne laisse pas de traces – pas comme moi – pour un résultat propre. Dans son tuto, sunapple utilise de la colle à base d’eau, j’ai prise de la super glue.

En cours


Un résultat passable

Une fois que c’est fixé correctement, je vous conseille de tester avec de la musique qui fait vibrer pas mal (avec beaucoup de basses, par exemple) pour détecter rapidement les problèmes. Si vous avez un Mac un peu trop récent, je vous rappelle que Jean avait développé un petit programme qui active les enceintes sur un Mac moderne.

Loin d’être parfait, mais ça fonctionne

Même si le résultat n’est pas parfait, mes enceintes ont maintenant des baffles en bon état, en espérant que la nouvelle version ne se désagrège pas avec le temps…

❌