Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Une bande-annonce au poil pour Pierre Lapin 2 : Panique en ville

Par Shadows

Suite au succès de Pierre Lapin en 2018 (314 millions d’euros de recettes mondiales pour un budget de production d’environ 45 millions), c’est sans surprise qu’une suite a été mise en chantier.
Prévue pour le printemps prochain, elle se dévoile via une première bande-annonce. Aux effets visuels, on retrouve entre autres Animal Logic et Rising Sun Pictures, deux studios qui avaient déjà travaillé sur le premier opus.

Rappelons au passage que nous vous avions proposé une interview sur Pierre Lapin premier du nom, en compagnie de l’artiste Jordan Soler. Spécialiste du grooming, surfacing et lookdev, il avait notamment évoqué le travail sur les fourrures des animaux et l’herbe numérique.

L’article Une bande-annonce au poil pour Pierre Lapin 2 : Panique en ville est apparu en premier sur 3DVF.

Plaisir Sucré : le collectif MegaComputeur est de retour, avec des donuts

Par Shadows

Le collectif d’artistes MegaComputeur revient, et il apporte le goûter !
Voici Plaisir Sucré, un projet produit chez Passion Pictures.

On y retrouve la marque de fabrique du collectif : un humour absurde et décalé soutenu par un style visuel assez cartoon. Dans ce nouveau projet, un employé de bureau va faire face à… Un donut vivant.

Pour en savoir plus sur MegaComputeur, rappelons que nous avions interviewé l’équipe début 2018. Vous trouverez dans l’interview d’autres projets de la même équipe.

Directing & CG : MegaComputeur
Production : Passion Pictures
Grading : Katie Dymmock – Coffee & TV
Sound Mixing : Pierre-Francois Renouf – Studio Le Refuge
With the help of the « Off Courts Trouville » festival grant.

L’article Plaisir Sucré : le collectif MegaComputeur est de retour, avec des donuts est apparu en premier sur 3DVF.

Nouvelle bande démo pour Digic Pictures, entre cinématiques et série

Par Shadows

Le studio Digic Pictures présente une nouvelle bande démo. On y retrouvera des projets récents gérés par les 250 personnes environ de l’équipe, située à Budapest : des cinématiques pour différents jeux vidéo, mais aussi des extraits d’épisodes de la série Love, Death and Robots diffusée sur Netflix.

L’article Nouvelle bande démo pour Digic Pictures, entre cinématiques et série est apparu en premier sur 3DVF.

PPixel : le studio japonais Polygon Pictures (Star Wars Resistance, BLAME!) dévoile son avenir

Par Shadows

Polygon Pictures est un studio bien connu pour son approche stylisée du rendu. De Ghost In The Shell 2 : Innocence et Sky Crawlers dans les années 2000 aux plus récents Human Lost, Godzilla : La planète des monstres, Blame!, en passant par les séries Star Wars Resistance et Tron: Uprising, vous avez sans doute eu l’occasion de voir les capacités de ses artistes.

Le studio profite de la rentrée pour dévoiler une partie de son futur. Polygon Pictures annonce en effet travailler sur un nouveau moteur de rendu, PPixel. Spécialisé dans le rendu non photoréaliste (NPR), PPixel permettra entre autres de créer des images dans le style cel-shading cher au studio, mais pas seulement : Polygon Pictures souligne qu’en termes de rendu stylisé, la demande du marché ces dernières années a nécessité une grande diversité de styles visuels.

Polygon Pictures ajoute que PPixel devrait lui permettre de réduire ses temps de rendu et d’optimiser encore plus son pipeline, donc de pouvoir obtenir des images de meilleure qualité grâce aux gains de productivité.

Enfin, Polygon Pictures précise avoir choisi de développer en interne d’autres outils nécessaires à son travail quotidien. Une stratégie qui, selon l’entreprise, lui permettra de conserver son statut dans les années à venir.

L’article PPixel : le studio japonais Polygon Pictures (Star Wars Resistance, BLAME!) dévoile son avenir est apparu en premier sur 3DVF.

Les coulisses de Pawny, mini-extraterrestre de Men In Black: International

Par Shadows

Sony Pictures Imageworks dévoile les coulisses de la création de Pawny, le sidekick haut de quelques centimètres visible dans le film Men In Black: International.

Si ce dernier a essentiellement un rôle comique, il dispose néanmoins d’un passé : il est censé être un assassin galactique et un concepteur d’armes. Des éléments qui ne sont pas montrés dans le film, mais qui ont été utiles aux animateurs pour établir une personnalité.

Autre élément créatif utilisé : la performance de l’acteur Kumail Nanjiani, qui a joué des scènes avec un rig facial : de quoi donner des références utiles. Enfin, un modèle en impression 3D servait à créer des références de lighting sur le plateau.

Côté animation, il a rapidement été clair que le personnage ne pourrait pas marcher au sol : vu sa taille, aller à la vitesse des humains impliquait de le faire courir à des vitesses absurdes. D’où le choix du transport dans une poche.
Autre conséquence des proportions de Pawny : les éléments classiques d’animation ne suffisaient pas forcément à donner des mouvements crédibles, et il a fallu s’appuyer sur d’autres points de l’anatomie, comme des mouvements d’épaules.

L’article Les coulisses de Pawny, mini-extraterrestre de Men In Black: International est apparu en premier sur 3DVF.

Comment Sony a construit une Tour Eiffel pour Men In Black: International

Par Shadows

Le dernier-né de la licence Men In Black met en scène une séquence au coeur de Paris, sur et autour de la Tour Eiffel.
Entre les contraintes physiques d’un tournage sur ce lieu et la nécessité de mettre en place certains effets, la décision a été prise de gérer le monument entièrement en numérique. Comme l’explique le superviseur Chris Waegner de Sony Pictures Imageworks, l’équipe d’artistes s’est appuyée sur des plans et scans de référence pour créer une jumelle de la tour.

Le monument seul ne suffisait évidemment pas à réaliser des plans larges : il a fallu reconstruire en 3D environ 1km² d’immeubles et lieux situés aux alentours, mais aussi prendre soin d’adopter une tonalité adaptée. Pour ce dernier point, c’est une atmosphère embrumée qui a été retenue.

L’article Comment Sony a construit une Tour Eiffel pour Men In Black: International est apparu en premier sur 3DVF.

❌