Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 4 avril 2020Vos flux RSS

Genre Breakdown: The Different Types of Romance Films

Par Jourdan Aldredge

An in-depth guide to the Romance Film genre and the different types of sub-genres filmmakers use to pull at the heartstrings of audiences around the world.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Raspidometer : un compteur de vitesse sous Raspberry Pi simple et accessible

Par Pierre Lecourt

Le problème rencontré est simple, sur une vieille voiture de 1994 encore en état de marche, le compteur de vitesse est tombé en panne. Après une première expérience à partir d’un compteur externe autonome basé sur un GPS mais très lent au démarrage, l’idée a été de concevoir un nouveau compteur avec un Raspberry Pi. Compliqué ? Difficile ? Demandant beaucoup de matériel ? Cher ? Rien de tout cela. Ce projet a coûté moins de 100$ à Graham Leslie et n’a nécessité qu’une après midi pour être mis en place.

Le véhicule coupable

Les pièces nécessaires sont peu nombreuses pour créer ce Raspidometer : Une carte Raspberry Pi 4, une carte MicroSD, un boitier, un écran LCD 3.5″ compatible, un GPS USB compatible et un éventuel adaptateur allume cigare vers USB pour charger le tout. L’assemblage est assez facile, le haut du boitier n’étant pas nécessaire, il suffit de ne pas le fixer et de coiffer la carte avec l’écran LCD. Un pont HDMI est fait entre le Pi et l’affichage. C’est tout, il n’y a rien d’autre à bricoler mis à part la fixation de l’ensemble sur le tableau de bord. Un système de scratch autocollant sur la voiture et sur le dos du boitier étant suffisant pour accrocher l’ensemble tout en permettant de retirer le GPS si nécessaire, ce n’est pas la partie la plus délicate de l’opération.

VK-162Le GPS VK-162 compatible

D’un point de vue logiciel, rien de complexe non plus pour ce Raspidometer. Raspbian a été installé grâce à Noobs sur une carte MicroSD. Une fois la carte Pi démarrée et configurée de manière on ne peut plus classique, le système de guidage Navit basé sur Open Street Maps a été ajouté. Un système ouvert et que l’on peut modifier facilement en suivant les éléments de configuration documentés. La cartographie ne sera pas forcément parfaite mais la gestion de la vitesse restera toujours active. En branchant le GPS USB recommandé… le compteur était prêt.

Navit
Pour parfaire l’utilisation de l’ensemble, la session de Raspbian a été configurée pour démarrer automatiquement à l’allumage, sans demande d’authentification. Le système Navit se lance également automatiquement au démarrage pour ne pas avoir à sortir une souris dans sa voiture. Là encore, ces opérations sont très simples et le web fourmille de guides pour les réaliser en quelques minutes.

Raspidometer

L’alimentation est assurée par un adaptateur USB sur allume-cigares. Il sera peut être utile d’ajouter un câble USB avec un interrupteur pour éteindre votre Raspidometer si votre prise allume-cigares est alimentée en permanence. Vous pourrez également tout simplement débrancher votre câble USB… Il va de soit que ce système est perfectible. Avec une imprimante 3D, on pourra lui concevoir un châssis plus adapté, un système d’accroche et ajouter un interrupteur directement sur le boitier. Mais dans l’absolu, le montage de base est suffisant. La fixation de l’antenne GPS restera à votre discrétion, elle peut être placée idéalement sur le pare brise derrière votre rétroviseur, par exemple ou sur l’avant de l’engin. L’acquisition d’un signal mets 15 à 30 secondes à se faire pour commencer à indiquer correctement la vitesse du véhicule.

Petit point technique : Les compteurs de vitesse GPS sont nettement moins fiables en agglomération et, évidemment, indisponibles dans les tunnels ou autres parkings. La présence d’un odomètre qui va calculer le nombre de tours de roues est donc indispensable sur un véhicule en France. Je ne sais pas si c’est le cas aux US mais ce Raspidometer ne peut pas être votre seule source de mesure de vitesse à bord d’un véhicule.

Cela dit il  pourrait être intéressant de porter ce concept à d’autres usages : à de la plaisance par exemple, en construisant un Raspidometer étanche pour un petit voilier. En adaptant le concept à un Raspberry Pi Zero W pour intégrer ce système sur des véhicules légers comme des trottinettes ou des vélos… bien que les smartphones fassent très bien office de GPS sur ces véhicules avec leur GPS et leur batterie intégrée. C’est en tout cas un projet simple, peu coûteux et intéressant à développer.

Source : Gleslie

Raspidometer : un compteur de vitesse sous Raspberry Pi simple et accessible © MiniMachines.net. 2020.

Sanctuaire japonais, nature islandaise : évadez-vous virtuellement

Par Shadows

Artiste basé en Australie, Caves RD a publié ces derniers mois plusieurs promenades virtuelles réalisées sous Unreal Engine 4 : de quoi vous balader dans des paysages faits de pixels à défaut de pouvoir sortir librement en cette période de confinement.

Au menu de ses trois derniers projets : le sanctuaire de Fushimi Inari-taisha au Japon et ses milliers de toriis, Mýrdalssandur aux alentours de la côté Sud de l’Islande, une forêt en Nouvelle-Zélande.

Vous pouvez les télécharger gratuitement sur itch.io (avec possibilité de faire un don), et sur Steam pour les deux plus récents. Notez également que moyennant quelques euros, vous pourrez disposer d’une version compatible VR.

L’article Sanctuaire japonais, nature islandaise : évadez-vous virtuellement est apparu en premier sur 3DVF.

Let’s Play Apple Pippin : Tetsuman Gaiden

Par Pierre Dandumont

Comme je suis confiné, j’en profite pour tester quelques jeux Pippin en vidéo, ce que j’avais fait il y a un moment. Cette semaine, Tetsuman Gaiden.

Je sais que c’est assez artisanal, le montage vidéo (et le stream), ce n’est pas mon truc. Mais je pense que c’est intéressant d’avoir des images des jeux Pippin. Pour info, j’utilise OBS avec une carte d’acquisition (un Elgato Cam Link) avec un adaptateur VGA vers HDMI. J’ai monté ça rapidement, et a qualité est quand même meilleure que dans les vieux tests ou je faisais l’acquisition en S-Video.

Tetsuman Gaiden, donc, est un titre hybride qui fonctionne sur Pippin et Macintosh. Il utilise correctement la manette de la console, ce qui est plutôt rare. Le jeu est en japonais, avec pas mal de voix. J’ai joué pendant une dizaine de minutes sans trop savoir ce que je faisais. Il y a pas mal de petites épreuves, mais je ne sais pas à quoi elles correspondent. Je ne peux pas vraiment juger le jeu, je n’ai pas compris réellement le but.

Le jeu n’utilise pas de fonctions spécifiques de la Pippin en dehors de la manette, donc pas besoin de RAM, pas d’impression, etc.

La pochette


Compatible Macintosh (68K)

Scrubber : mieux se laver les mains avec Raspberry Pi

Par Pierre Lecourt

Alors pourquoi ? D’abord pour rappeler le temps nécessaire à un bon lavage de main. Laisser ses mimines traîner trois secondes sous l’eau n’est pas suffisant face au COVID-19. Même en temps normal, il faut un bon et laborieux savonnage pour que l’opération produise un effet autre que Placebo.

Se laver les mains ? Je sais faire !
L’homéopathie manuelle, l’opération qui consiste à passer ses mains sous l’eau 3 secondes en considérant qu’elles sont propres, n’est bon que pour votre pilosité palmaire. Pas pour combattre un virus. Il faut frotter. Et frotter longtemps. Bien trop longtemps pour une époque où tout doit aller très vite.

Du coup le Scrubber entre en action en vous balançant aux oreilles 20 secondes (ou plus) de signal sonore. Un temps que vous devrez respecter en vous nettoyant les mains avec le savon récupéré avant de pouvoir les passer sous l’eau claire. Ce signal sonore peut, grâce aux possibilités offertes par le Raspberry Pi W qu’il embarque, être très varié. Vous pouvez écouter vos morceaux préférés, écouter un morceau de podcast, choisir une radio internet au hasard ou piocher dans n’importe quelle source sonore.

Au vu du nombre de lavages quotidiens que l’on est censé suivre, le format Scrubber d’un savonnage en musique est une assez bonne idée pour rompre la monotonie de l’opération et la rendre plus agréable et efficace avec les plus petits.

Scrubber

L’autre point positif de l’opération est le temps que prend le montage d’un Scrubber. La documentation fournie indique un temps de montage d’environ quatre heures et un investissement tournant autour de 30$. Evidemment, si vous n’avez pas les pièces nécessaires, cela sera difficile de monter ce projet en confinement. Il faut un Raspberry Pi W, une batterie et un Adafruit Speaker Bonnet. Le code et un guide complet d’assemblage sont disponibles sur Github. Evidemment, il est également nécessaire au préalable de sacrifier un distributeur de savon liquide… Si vous avez le matériel et que vous tournez en rond pendant ce confinement, l’opération est une bonne idée à réaliser avec des plus jeunes.

Si vous n’avez pas le matériel, il est possible, et même relativement aisé, de proposer le même genre de solution avec d’autres ressources. Vous pouvez facilement imaginer monter un appareil proposant un décompte de temps avec une bête carte Arduino Micro à quelques euros et une LED qui restera allumée 20 ou 30 secondes avant de s’éteindre après une pression sur votre pompe à savon. Là, l’opération ne vous coûtera qu’une dizaine d’euros tout au plus avec une batterie 18650 de récupération.

Correct technique to wash your hands for proper disinfection. #CoronavirusOutbreakindia #CoronaVirusUpdate #COVID #CoronaVirusUpdate pic.twitter.com/1WeDwlCaF6

— Harjinder Singh Kukreja (@SinghLions) March 19, 2020

Vous l’aurez compris, le Scrubber est autant didactique d’un point de vue électronique que d’un point de vue hygiène. C’est son grand intérêt puisqu’il est aussi simple de compter dans sa tête quelques secondes pendant que l’on frotte ou d’adopter une technique de lavage efficace qui prendra de toutes façons tout le temps nécessaire.

Source : Deeplocal via Engadget

Scrubber : mieux se laver les mains avec Raspberry Pi © MiniMachines.net. 2020.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @loeilaguillaume⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Y’a des...




⁣⁣
⁣#repost @loeilaguillaume⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Y’a des formations comme ça… #logicielregievideo #millumin2 #millumin #qlab #maitrise #perfectionnement #ocs #midi #hap #vp #mediaserver #reseau #imagination #mapping #projectionmapping #lepied #espacevirtuel #media #artnumerique #pixels #creation #regisseurvideo (at CFPTS)
https://www.instagram.com/p/B-MHrvwJsAA/?igshid=gr5tkudoxsap

Edgeware adds automated QoE optimization to its multi-CDN control platform StreamPilot

Par rlyl

Broadcasters and content providers will benefit from unified view and automated problem mitigation to optimize QoE when delivering content in multi-CDN environments Stockholm, Sweden – March 24, 2020 – Edgeware has today announced the addition of its automated optimization capability to its multi-CDN control platform StreamPilot. Referred to as AutoPilot, the feature gives broadcasters and ...

The post Edgeware adds automated QoE optimization to its multi-CDN control platform StreamPilot appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Un Raspberry Pi 4 embarqué pour lire les plaques d’immatriculation

Par Pierre Lecourt

Si le but avoué de cette expérimentation de détection de plaques d’immatriculation n’est pas des plus clairs – car on se demande bien à quoi peut servir pour un particulier de les relever sur les voitures autour de lui – il est très impressionnant dans sa réalisation. Il va même jusqu’à poser des questions sur l’accessibilité de ces technologies aux particuliers dans le futur.

immatriculation

Le projet de Robert Lucian Chiriac tel qu’il est présenté le 22 Février dernier, consiste à installer une solution Raspberry Pi 4 dans sa voiture, montée sur le pare brise intérieur de l’habitacle, afin qu’il puisse filmer les véhicules situés devant lui. Sur chaque véhicule, le Raspberry Pi détecte les plaques, ce qui est déjà un challenge en soit. Car détecter un format “plaque d’immatriculation” dans une scène de rue avec des véhicules différents et du mouvement, cela n’est déjà pas très facile. 

Mais la carte va en plus séparer l’environnement de la plaque et lire le texte de la plaque pour l’identifier. Le tout permettra en plus de noter précisément le lieu de l’identification grâce à un système 4G et GPS. 

immatriculationimmatriculation

Pour parvenir  à ce tour de force, une carte Raspberry Pi 4 est connectée à une Pi Cam classique. Le tout est enfermé dans un châssis imprimé en 3D, lui même monté sur une rotule fixée au pare-brise. L’ensemble est monté de façon à ne pas gêner la vision du conducteur.

immatriculation

Une fois en place, il a fallu entraîner l’ensemble des programmes mis en oeuvre dans la détection, l’identification et la lecture des plaques. L’ensemble utilise un processus de 3 programmes principaux. La lecture des plaques est faite par YOLOv3 depuis des images envoyée à 30 images par seconde en 800 x 450 maximum. Cet algorithme de détection des objets crée ensuite les boites rouges autour des plaques détectées depuis les images capturées par la caméra. Chaque image est ensuite envoyée vers l’algorithme de détection de texte CRAFT. Une fois que chaque lettre est identifiée, l’ensemble est transmis à CRNN pour deviner le texte complet.

fonctionnement

Les plaques identifiées sont ensuite affichées sur une page Web et sauvegardées en fichier texte. Les coordonnées GPS sont également sauvegardées ainsi que l’heure de détection. Pour parvenir à ce résultat, Robert Lucian Chiriac utilise les capacités de calcul d’Amazon AWS. Le relais 4G sert à transferer des données optimisées vers le service.

Le résultat est tout bonnement impressionnant. La fluidité des calculs et la qualité de la prédiction sont très bons et le principe est tout à fait valide. Le processus est détaillé  étape par étape sur une page Medium

vidéo verbalisation

 

Pour quoi faire ? Finalement, ce n’est pas la question

Ce qui m’épate le plus dans cette histoire c’est de voir comment un particulier, certes très doué et compétent, arrive à ce résultat. La première fois que j’ai entendu parler de ce genre de technologie, il s’agissait de solutions embarquées sur des véhicules destinés à lire des plaques afin de dresser des procès  verbaux. Ces technologies coûtaient alors une véritable fortune et leur intégration tout autant. Le résultat se devait, pour des raisons légales évidentes, être le plus juste possible. 
Mais à quelques années de distance, un particulier arrive à bricoler un produit quasi équivalent “tout seul dans son garage” pour quelques dizaines d’euros… Cela me parait fou mais c’est la suite logique à laquelle la technologie nous a habitué depuis toujours. 

NEC promeut sa solution de reconnaissance faciale 

Je ne vois pas spécialement l’usage de cette solution, connaitre les plaques autour de mon véhicule ne me parait pas franchement utile. La question que je me pose est plus simple. Aujourd’hui, les systèmes les plus sophistiqués du marché permettent de faire de la reconnaissance faciale dans des banques de données énormes. Demain, les particuliers pourront peut être parvenir à des résultats similaires avec du matériel abordable. L’accès aux bases de données sera plus complexe mais avec les fuites quotidiennes de données, des millions de profils doivent déjà circuler en ligne.

Si demain une solution maison de ce type est possible et accessible, tout un chacun pourra braquer une caméra sur la rue et reconnaître les visages des passants. Transformer celle de sa boutique ou de sa société pour surveiller les clients comme le personnel. Plusieurs états cherchent en ce moment à généraliser l’usage de la reconnaissance faciale pour des raisons de sécurité. D’autres veulent au contraire les bannir des villes.

Les questions qui se posent vis à vis de ces technologies de surveillances sont nombreuses mais un des principaux problèmes à venir est celui soulevé depuis longtemps par la science fiction. Que faire et comment se protéger dans un monde où un particulier peut embarquer sur lui une solution mobile permettant de savoir qui est qui ? Quel est sa fortune ? Où il habite ? Quelles sont ses opinions ? Ses goûts ? Son mode de vie ? Ou même son métier…

Cette solution de surveillance technologique a un revers lourd, celui de pouvoir se transformer en surveillance généralisée. Entre de mauvaises mains, ce type de technologie pourrait conduire à des débordements facilement imaginables. Aujourd’hui, ce sont les policiers qui filment les manifestants pour identifier des visages. Demain, ce seront les manifestants qui identifieront précisément les policiers. Recouper des bases de données de clients de marques de luxe et mettre en place un scanner permettant d’en identifier au sein d’une foule parait être un fantasme en 2020. Qu’en sera t-il dans 5 ans ? Dans 10 ans ?

 

Un Raspberry Pi 4 embarqué pour lire les plaques d’immatriculation © MiniMachines.net. 2020.

Passifolia — Lightscape / Soundscape

Par beatrice.lartigue
Passifolia — Lightscape / Soundscape
Passifolia is a collective experience, made-to-mesure for La Gaîté Lyrique in Paris and made up of 16 interactive modules organically set up in space.

Albert Uderzo (1927-2020) nous quitte

Par Shadows

L’auteur de bande dessinée Albert Uderzo est décédé d’une crise cardiaque dans son sommeil et sans lien avec la pandémie actuelle, annonce sa famille. Il avait 92 ans.

S’il a aussi travaillé sur des licences telles que Tanguy et Laverdure ou Oumpah Pah, il restera évidemment mondialement connu pour Astérix, co-créé avec son complice René Goscinny. Le duo travaillera ensemble sur 24 albums (Goscinny à l’écriture, Uderzo au dessin). Après le décès de Goscinny, Uderzo continuera en solo sur 8 albums, avant de passer la main et le crayon à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.

S’il ne créait plus directement les histoires du petit gaulois, Uderzo conservait un droit de regard sur son oeuvre : il avait par exemple validé visuellement les films d’animation 3D adaptant les irréductibles, et continuait à donner des conseils sur la série Idefix et les Irréductibles en cours de fabrication chez o2o Studio (et sur laquelle nous vous avons proposé une interview/aperçu visuel).

Le dessinateur Albert Uderzo (D), créateur avec René Goscinny (G) du personnage d'Astérix, est décédé ce mardi à l'âge de 92 ans, a-t-on appris auprès de sa famille et de proches #AFP pic.twitter.com/c6UCxJ4snl

— Agence France-Presse (@afpfr) March 24, 2020

L’article Albert Uderzo (1927-2020) nous quitte est apparu en premier sur 3DVF.

Epic Games met la main sur Cubic Motion

Par Shadows

Epic Games annonce le rachat de Cubic Motion, une entreprise spécialisée dans l’animation faciale et la performance capture dont le nom vous dit sans doute quelque chose. Il s’agit en fait d’un partenaire de longue date d’Epic Games, et les deux entités avaient déjà travaillé sur des projets tels que Siren en 2018, Meet Mike en 2017.
Ce rachat a d’autant plus de sens qu’un autre partenaire de ces démos, 3Lateral (spécialisé dans la capture d’humains et de leurs mouvements), déjà été racheté en janvier 2019 par Epic Games.

Outre son travail commun avec Epic Games sur plusieurs démos temps réel, Cubic Motion a développé Personna, une technologie maison de capture et traduction de la performance d’un acteur vers sa doublure numérique, le tout en temps réel.

Avec ce rachat, Epic Games poursuit donc son objectif de proposer des outils de plus en plus puissants pour représenter des humains photoréalistes animés. Des technologies utiles à la fois pour le jeu vidéo, les cinématiques mais aussi l’animation et le cinéma : autant dire que ce rachat est en parfait accord avec la politique d’expansion tous azimuts de l’équipe derrière le moteur Unreal Engine.

L’article Epic Games met la main sur Cubic Motion est apparu en premier sur 3DVF.

The Good, the Bad and the Ugly of the Western Film Genre

Par Jourdan Aldredge

With new productions on the horizon, some say the once-dead Western film genre seems to be making a slow comeback. Did it ever really go away?

La Pippin aurait pu avoir une webcam (bis)

Par Pierre Dandumont

Il y a quelques années, j’expliquais que la Pippin aurait pu avoir une webcam, et en rangeant mon matériel, je suis retombé sur mes QuickCam.

Un des SDK de la console contient en effet des extensions pour la QuickCam couleur et la version noir et blanc. Les deux se connectent sur le port série, donc sur la Pippin. J’ai donc ouvert toutes les ISO que je possède (une bonne partie des jeux sortis, même si ce n’est pas totalement exhaustif) sans trouver de titres compatibles. Je soupçonne Mug-o-Matic d’être compatible (mais il n’est jamais sorti). Sinon, on trouve une photo d’une Pippin avec une QuickCam dans un vieil article de PC Watch. Visiblement, CU-SeeMe avait été porté sur la console.

QuickCam

Broadcast Pix Now Shipping RadioPix breakthrough in easy to use, cost effective Visual Radio Production

Par Denise Williams

Broadcast Pix™ has started the first customer shipments of RadioPix,™ its new voice-automated, integrated visual radio production solution. RadioPix lets any radio station create compelling visual programming and generate new revenue streams through an easy-to-install, user-friendly system based on proven technology, all at an affordable price of $15,000. RadioPix Combines Macros with Voice Automation for ...

The post Broadcast Pix Now Shipping RadioPix breakthrough in easy to use, cost effective Visual Radio Production appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @desilence_⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣This...




⁣⁣
⁣#repost @desilence_⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣This installation we are doing with @janebeta7 at the @upfbarcelona pays tribute to all the women who worked in the textile factory Ca l'Aranyó since its opening in 1877. .⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣#llumbcn #llumbcn20 #videomapping #frame #videodesign #visualist #generativeart #millumin #madmapper #nightphotography #lightskin #lightworker #lighthouse (at Master Universitario en Artes Digitales UPF-IDEC)
https://www.instagram.com/p/B94OIV5pudn/?igshid=118x9p08zfcln

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @lusiolights⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣I want to...




⁣⁣
⁣#repost @lusiolights⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣I want to set up an experience like this in Occidental Park in Seattle. What do you think @downtownseattle ?! ;)⁣
⁣#Repost @mappingprojection⁣
⁣・・・⁣
⁣ARTCUBE // PROJECTION EXPERIENCE @cacumenfilms .⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣#mapping #projectionmapping #videomapping #projection #projectionexperience #installation #artcube @millumin2 #mdcommunity
https://www.instagram.com/p/B94OFjNJGhb/?igshid=rqcjdmo7d8av

4 simple things DJs and producers can do to thrive in isolation

Par Ean Golden

For the last 6 months, I’ve been living a life that in many ways mimics the challenging scenario many of us face now. Through that time, and in the last 20 years of working as a independent artist, I’ve developed a simple set of disciplines that have allowed me to thrive in the world when […]

The post 4 simple things DJs and producers can do to thrive in isolation appeared first on DJ TechTools.

La Pippin passe en 2020, contrairement aux Mac

Par Pierre Dandumont

En début d’année, je montrais que les Mac ne passaient généralement pas correctement en 2020. Mais la Pippin, elle, le fait correctement.

Pour mettre la Pippin à l’heure, il faut une pile interne en état (j’ai justement changé celle de ma PA-82001-S). Il faut ensuite passer par le Pippin Navigator CD du bundle, qui permet de fixer la date. Par défaut, la Pippin prend la date du 27 août 1956 mais on peut fixer 2020 sans soucis. Ce n’est pas l’interface la plus efficace du monde, mais ça marche.

13 mars 2020

Et j’ai bien évidemment totalement éteint la console pour vérifier qu’elle gardait bien la bonne date. Au passage, le problème des Mac qui passent mal en 2020 ne vient pas des Mac eux-même (la puce qui gère la date accepte de passer en 2020) mais bien du tableau de bord des vieux Mac OS. Comme la Pippin utilise son propre logiciel, ça fonctionne.

L’USB-C du Raspberry Pi 4 corrigé… il paraît

Par Pierre Dandumont

A l’origine, je devais vous montrer que la version 1.2 du Raspberry Pi 4 corrigerait enfin le bug de conception de la carte. Je n’en avais pas parlé ici, mais la carte sortie en juin ne fonctionne pas avec les chargeurs USB-C Apple.

C’est une erreur de conception, les ingénieurs n’ont pas bien lu les spécifications, mais donc les Raspberry Pi ne démarrent tout simplement pas avec un chargeur USB-C Apple (que ce soit le 18 W, un modèle de MacBook Pro, etc.). Depuis quelques semaines, on voit des informations sur une nouvelle version de la carte (1.2) qui corrige le problème. Et donc j’ai commandé une carte pour le boulot. Et j’ai reçu une vieille carte. Puis une seconde, une troisième et une quatrième. Ensuite, j’ai arrêté les frais. Officiellement, la 1.2 est en production depuis fin 2019, mais visiblement les vendeurs ont un stock important de la version d’origine.

Et comme le magazine Canard PC Hardware arrive bientôt, je n’ai pas eu le temps d’écrire un autre article pour aujourd’hui. Mais du coup, je vous préviens : vous ne pourrez peut-être pas alimenter un Raspberry Pi 4 avec un chargeur Apple en USB-C. Et quand j’aurais une carte corrigée, on en reparlera.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @studio_phormatik⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣We...




⁣⁣
⁣#repost @studio_phormatik⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣We took a city icon, a vintage Ikarus bus, and positioned it on a prominent spot in Sofia. A 360° projection mapping installation created a unique spectacle for thousands of spectators.⁣
⁣#projectionmapping #publicart #installationart #lightart #3dmapping #immersiveart #lightinstallation #artandtechnology #3dmappingshow #modernart #abstractart #visualart #digitalart #outdoorinspiration #ikarus #millumin #gsgdaily #instaart #everyday #art_daily #sofia #phormatik #jokermedia #24_7production (at Sofia, Bulgaria)
https://www.instagram.com/p/B9nCn3BpmaJ/?igshid=1dm81kq4c3o4a

Production virtuelle et murs de LEDs : Pixomondo dans la lignée de The Mandalorian

Par Shadows

Pixomondo dévoile en vidéo une expérimentation mise en place en février dernier avec le SIRT Centre, APG Displays et Epic Games. A Toronto, le studio a créé une démonstration des possibilités de la production virtuelle.

L’ensemble évoque évidemment le travail d’ILM, The Third Floor et Epic Games sur la série The Mandalorian (à ce sujet, voir notamment notre interview de The Third Floor, agrémentée d’un making-of vidéo par ILM).
Trois pans de mur affichaient le décor virtuel, une caméra servant à la prise de vue. Cette dernière était manifestement trackée (on peut d’ailleurs voir des caméras de motion capture surplomber le plateau). A noter aussi, à la 54ème seconde, l’aperçu d’un système permettant d’ajouter des sources d’éclairage à volonté : l’opérateur pointe la position voulue sur un mur, définit couleur, taille et puissance. L’idée est évidemment intéressante : elle reste dans l’optique d’utiliser le mur de leds à la fois comme décor et comme source d’éclairage, sans matériel supplémentaire, mais permet en même temps de dépasser les limites d’un simple éclairage par le décor et d’ajouter une touche de créativité. On peut par exemple imaginer utiliser ce genre de source pour créer un effet de rim lighting sur une chevelure, ou améliorer les reflets sur un regard.

Une chose est en tous cas claire : ILM n’est sans surprise pas le seul studio à s’intéresser aux techniques de production virtuelle les plus récentes. On peut donc s’attendre à voir exploser le nombre de projets qui feront appel à ces méthodes.

L’article Production virtuelle et murs de LEDs : Pixomondo dans la lignée de The Mandalorian est apparu en premier sur 3DVF.

Light Move Festival

Par Hayley Cantor

Next edition expected September.

Light Move Festival is now in its 10th year in Łódź, Poland. It started back in 2010 with the idea of changing the way the city of Łódź is viewed, but painting its buildings with colourful light. Now it is a well-developed festival of light putting Poland on the map, which includes installations, projections, spatial light shows, 2D/3D mapping, and conferences.

All photos courtesy of LMF

Light.Move.Festival. combines sound, color, light and movement. In 9th edition in 2019 it developed into an international, anticipated event with a recognizable brand promoting Łódź as an innovative, multicultural, friendly and open city. Its ever-growing popularity contributes to the formation of a positive image of the city and gives reason to visit Łódź in late autumn, outside the tourist season. In 2019 alone, the festival gathered 850,000 guests, and all its previous editions – over 4 million!

On Instagram, #lightmovefestival, has an impressive rate of publication, where you can really see the success of the festival and its colourful installations and 3D mapping of buildings.

For more information:

Website | Facebook |Instagram

The post Light Move Festival appeared first on Audiovisualcity.

J’ai des jeux Pippin à vendre

Par Pierre Dandumont

J’ai pas mal de jeux Pippin en doublon, et donc je mets le tout en vente sur eBay.

Les jeux sont sur eBay, voici la liste (avec les prix). Si vous venez d’ici, vous pouvez faire une proposition un peu plus basse que le prix en indiquant que vous lisez le blog, et on peut discuter. Je ne suis pas fermé à une vente en lot avec une réduction, d’ailleurs. Les prix peuvent sembler élevés, mais c’est en-dessous des prix moyens sur eBay et le but est surtout de rembourser le prix d’achat. En général, ils viennent du Japon, donc en plus du prix là-bas, il faut ajouter l’envoi et éventuellement la douane. Vous trouverez les essais des jeux (enfin, pas tous) sur la page de la liste de mes jeux. Je fais l’envoi classique gratuitement en France, pour l’étranger, ça va dépendre, il faut voir sur eBay.

L-Zone (75 €).

Gundam Zion Military File (85 €). Avec sa big box.

Yellows (75 €)

Yellows 2.0 (75 €)

Gundam Tactics Mobility Fleet 0079 (75 €)

Les disques de démo fournis avec le magazine MacUser/MacBin (50 €)

Ugoku Block (65 €) (le boîtier est cassé sur la charnière)

Chisato Moritaka (75 €)

Hanako-san ga Kita (75 €)

Yellow Brick Road I (75 €)

Victorian Park (75 €)

Kids Box (75 €)

Dazzeloids (85 €) (sous blister)

Nemurenu (85 €) (sous blister)

T-Break (85 €) (sous blister)

With Open Eyes (85 €) (sous blister)

Music Island “Peter and the Wolf” (85 €) (sous blister)

Music Island “Carnival of the animals” (85 €) (sous blister)

Enfin, cette page va peut-être s’autodétruire ou être modifiée.

The High-Octane Production of “Guns Akimbo” on a Limited Budget

Par Paula Goldberg

Cinematographer Stefan Ciupek gave us the lowdown on the visual language, lenses, and filming locations behind Guns Akimbo.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @d_johns_⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Recent R&D...




⁣⁣
⁣#repost @d_johns_⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Recent R&D tests with Array experimenting with reflections. Enjoying a foray into the use of singular colour. #visualart #minimalism #lightdesign #installationart #reflection #darrenjohnston #mrlupin #millumin . New Array work coming soon ! Array research with @mrlupin
https://www.instagram.com/p/B9YpJQnplb9/?igshid=df12dizyuxr6

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @raio__⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣ #mapping3D...




⁣⁣
⁣#repost @raio__⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣ #mapping3D #videomapping by #RAIO #2016 #evolution #spheria #audiovisuales #multimedia #foley #moog #ableton #millumin #Estrenolapso #comingsoon #finalista #2018 #raiovisual #raiomusic more info : www.raiovisual.com
https://www.instagram.com/p/B9YpRshJNYZ/?igshid=lkm2u7fmdayr

Nostalgie : retour sur le passé animé de Sonic

Par Shadows

A l’occasion de la sortie cinéma du film Sonic, le vidéaste MrMeeea nous gratifie d’une nouvelle chronique. Vous y découvrirez ou redécouvrirez qu’avant cette adaptation cinéma, le petit hérisson bleu avait déjà eu droit à des versions animés dans des styles très divers. Comme toujours avec les chroniques de cette chaîne, la vidéo se veut riche en anecdotes et en humour.

L’article Nostalgie : retour sur le passé animé de Sonic est apparu en premier sur 3DVF.

❌