Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Un développeur VR modifie le Rift S pour le rendre plus agréable à porter

Par : Gwendal P
rift s flip up

Mark Schramm a mis en libre service un kit de bricolage pour l’Oculus Rift S. Il permet de lui ajouter une charnière afin de faire pivoter le casque vers le haut.

Un développeur a mis au point un système pour rendre le port de l’Oculus Rift S plus confortable. En effet, à la manière d’un HTC Vive Cosmos, il a ajouté au casque une charnière qui permet de faire basculer vers le haut toute la partie qui occupe les yeux. Ainsi, plus besoin de retirer l’appareil pour passer du monde virtuel au monde réel. Avec ce système, comme pour les masques des soudeurs, il suffit de relever la visière pour retrouver la réalité. Cela est particulièrement utile pour les développeurs VR qui doivent sans cesse passer du réel au virtuel lorsqu’ils travaillent. Or, enlever le casque et le remettre à chaque fois peut vite devenir pénible.

C’est pourquoi Mark Schramm, l’homme derrière cette amélioration précise que pour le moment, son invention est réservée aux développeurs. Il déconseille très fortement à l’utilisateur lambda de reproduire son système. En effet, cela nécessite une bonne dose de bricolage et la main inattentive pourrait endommager le casque de manière irréversible. D’autant plus qu’avec les stocks peu abondants en ce moment, il sera compliqué à remplacer.

Un montage à la façon d’un meuble en pièces détachées

Mark Schramm a l’habitude de l’Oculus Rift S et le connaît de A à Z. En tant que développeur, il a travaillé sur les jeux Superhot VR, mais aussi Gravity Lab et Nighttime Terrors. Il a donc conçu ce kit spécial à l’aide d’une imprimante 3D. Tous les plans sont disponibles sur le site MyMiniFactory. Ils sont accompagnés de guides et de conseils de son concepteur. Il détaille la marche à suivre et indique tout le matériel nécessaire pour le bricolage. Enfin, il affirme qu’il est possible de revenir à la configuration originale à tout moment et que le casque n’est en rien dégradé par cette modification.

Les plans sont accessibles gratuitement, mais encore une fois, recommandés seulement pour les développeurs. Nous vous encourageons néanmoins à prendre les plus grandes précautions avant d’entamer cette procédure. Ne prenez pas de risques inutiles.

Cet article Un développeur VR modifie le Rift S pour le rendre plus agréable à porter a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Good Goliath, un jeu de combat de géants assez délirant

Good Goliath

Parfois, on a juste envie d’enfiler le casque de réalité virtuelle et de se défouler. C’est exactement ce que rend possible Good Goliath, la démesure et le délire en plus.

Pour ceux qui se souviennent du jeu Giant Cop, le concept de ce jeu en réalité virtuelle est un peu la même. Cependant, au lieu de protéger des gens, vous allez pouvoir les utiliser comme des armes pour de gigantesques combats.

Good Goliath, une guerre des géants

Dans ce jeu qui vient d’être annoncé par le studio Knock Twice Games, vous participez donc à une guerre contre des géants et des monstres. Précision utile, vous êtes de taille… littéralement. Comme vous pourrez le voir dans la vidéo ci-dessus, vous pourrez attraper des ennemis de plus petite taille et vous en servir comme de projectiles. Visuellement le rendu semble particulièrement séduisant et l’atmosphère compte une bonne dose d’humour. Du bowling au lancer de requins, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Neuf niveaux sont annoncés, ce qui devrait donc vous permettre de vous amuser un certain temps avec Good Goliath.

Ne vous attendez pas non plus à une révolution technique ou visuelle, mais la petite expérience parfaite pour vous amuser. Mauvaise nouvelle toutefois, avant de pouvoir vous lancer dans Good Goliath, il va encore falloir s’armer d’un peu de patience. Le jeu sera ne lancé sur PlayStation VR et les casques Rift et Vive qu’à partir du printemps 2020. Pour l’instant, aucune version sur l’Oculus Quest n’est encore annoncée, mais les choses peuvent changer !

Cet article Good Goliath, un jeu de combat de géants assez délirant a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus ouvre la porte à de nouvelles méthodes de curation

Curation Quest plateforme

Chris Pruett, le responsable des contenus de l’écosystème Oculus s’est exprimé dans une longue publication sur Twitter sur la direction que la curation des contenus pourrait prendre pour la plateforme.

On vous en parlait récemment, pour approcher de nouveaux contenus, des expériences, SideQuest est une solution évidente pour les utilisateurs de l’Oculus Quest. Cependant, les choses pourraient évoluer.

Oculus s’ouvre vers l’extérieur de son Store pour la curation

Récemment, Oculus s’est retrouvé au cœur d’une polémique après avoir rejeté pour la seconde fois Crisis Vrigade. Une curation incompréhensible pour beaucoup alors que l’expérience a déjà plus de 72.000 téléchargements sur SideQuest. Pour Chris Pruett, la solution pourrait donc être du côté d’une solution alternative au store pour proposer de nouveaux contenus. A l’heure actuelle, c’est bien sûr SideQuest qui a toutes les attentions des utilisateurs pour ce qui est  des contenus non-approuvés. Cependant, si on en croit la publication de Pruett, Oculus pourrait bien être en train de préparer une alternative qui serait cette fois bel et bien officielle.

La solution de curation pourrait notamment être d’ajouter une catégorie Early Access à l’Oculus Store. Il faudra cependant réussir à être plus convaincant que SideQuest. A l’heure actuelle, ce système est tellement efficace que certains développeurs y ont même proposé du contenu payant, comme par exemple ceux du jeu To The Top. Autant dire que SideQuest a des arguments pour se défendre mais aussi des inquiétudes à avoir alors que la puissance de Facebook pourrait bien (enfin) se mettre en branle.

Cet article Oculus ouvre la porte à de nouvelles méthodes de curation a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Une raquette de tennis de table imprimée en 3D pour la réalité virtuelle

Raquette de tennis de table imprimée en 3D Elven

C’est un petit projet particulièrement abouti qui vient d’être dévoilé. Ce simulateur de raquette de tennis de table est idéal pour ceux qui veulent jouer au jeu de réalité virtuelle Elven avec le bon équipement.

Pour de nombreuses activités, c’est le ressenti dans la main qui fait la différence pour l’immersion en réalité virtuelle. Si ce n’est pas réaliste, alors on a plus de mal a se sentir immergé dans l’expérience. Le problème devrait être réglé si vous êtes équipés comme avec ce simulateur imprimé en 3D.

Elven, avec une raquette de tennis de table presque réaliste

Derrière ce projet on trouve donc deux ingénieurs, Florian Auté et Alexis Roseiller. Ils ont réussi à imprimer en 3D, une raquette de tennis de table. Enfin,  au moins le ressenti au niveau de la poignée, comme si vous l’aviez dans la main. Leur accessoire peut ensuite s’adapter sur les contrôleurs Oculus Touch. Pour rappel, Elven, déjà disponible sur PC VR a été lancé sur l’Oculus Quest la semaine dernière. Le jeu se targue de pouvoir reproduire une partie de tennis de table plutôt réaliste.

Le rendu est plutôt intéressant du côté haptique, une performance rendue facile par le poids somme toute très limitée d’une balle de ping-pong qui ne produit pas de véritable retour. Cependant, pour beaucoup de joueurs, le problème se situe au niveau du ressenti de la raquette de tennis de table qui diffère beaucoup de la réalité offerte par un contrôleur. Les deux ingénieurs en mécanique dont donc commencé à s’attaquer au problème. Les deux hommes originaires de France, vivent désormais aux Pays-Bas et en Allemagne. Le poids total est de 167 grammes, et se révèle plutôt convaincant. A tester.

Cet article Une raquette de tennis de table imprimée en 3D pour la réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Toute l’importance de SideQuest pour l’Oculus Quest

Importance SideQuest

La curation a régulièrement été un problème de fond pour l’Oculus Quest. Trouver des bons contenus qui soient originaux, n’est pas le fort du système de Facebook.SideQuest représente une vraie opportunité

En 2013, avant le rachat par Facebook, Oculus proposait déjà Share, un système basé sur des recommandations. Désormais c’est sur le store officiel, que certains contenus sont mis en avant. Ils sont généralement très bons. Mais pour avoir des nouveautés, des  choses à tester, c’est vers la plateforme parallèle qu’il faut se tourner.

SideQuest favorise l’innovation pour l’Oculus Quest

Pour comprendre à quel point la plateforme est désormais essentielle pour les utilisateurs (ceux qui la connaissent en tout cas), quelques exemples suffisent. Virtual Desktop, rejeté par Facebook y est présent. Avant l’Oculus Link on pouvait déjà streamer. On a aussi pu y trouver une expérimentation temporaire qui a permis de découvrir le jeu Half-Life original en réalité virtuelle. Récemment encore, en décembre quand Facebook a lancé son expérimentation avec le hand tracking, c’est sur SideQuest que l’on a vu débarquer de très nombreuses démos qui ont permis d’explorer rapidement le potentiel de cette innovation.

Si on restait sur Oculus Quest, les tests rendus possibles se limitaient alors au menu. Surtout, pour Facebook, c’est désormais aussi une question d’image. Alors que la mainmise du géant sur le système Oculus fait grincer des dents, l’ouverture rendue possible par SideQuest, le sentiment d’être sur une plateforme « Open », permet alors de changer les choses. En quinze minutes, n’importe qui peut devenir un développeur. Laissant ainsi libre cours à l’expérimentation. Notez toutefois que le jeu Crisis VRgade, le jeu le plus téléchargé sur la plateforme parallèle vient d’être refusé, pour la seconde fois, par le Store officiel Oculus Quest.

Cet article Toute l’importance de SideQuest pour l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Parti d’une blague, le jeu Banana for Scale devient réalité (virtuelle)

Banana for Scale jeu en réalité virtuelle délirant

Banana for Scale est parti d’un ancien meme. Plusieurs années plus tard, la bonne blague est devenue un jeu en réalité virtuelle assez délirant. Découverte de ce jeu pas banal avec des bananes.

Selon Know Your Meme, la première utilisation connue de ce qui deviendra plus tard le mème « échelle de banane » remonte à 2005. Maintenant, 15 ans plus tard, la blague a été reprise à tel point qu’elle existe désormais comme un jeu en réalité virtuelle à part entière où vous utilisez des bananes virtuelles pour mesurer des objets virtuels… à l’échelle de bananes !

Banana for Scale une histoire pas banale pour ce jeu délirant

D’après le site qui retrace l’histoire de meme, c’est le 30 mars 2005, qu’une photo d’une banane placée contre un téléviseur a été publiée sur le blog Rockdogdesigns avec une description expliquant que le téléviseur était à vendre : « Je ne sais pas quelle est la taille de l’écran, nous bougeons et je ne trouve pas le mètre à ruban. Mais j’ai une banane. Pour l’échelle. Oh attendez, mon mari dit que c’est 19 pouces. Oh bien. Je vais laisser la banane pour l’intérêt ». Le concept a ensuite été utilisé à de nombreuses reprises et connu sous le nom de Banana for Scale ou une banane est utilisée pour donner une indication de la taille d’un objet.

Désormais, un jeu en réalité virtuelle éponyme a vu le jour. Le concept est aussi stupide qu’hilarant. Vous prenez des bananes virtuelles dans un distributeur. Vous mesurez l’objet donné à chaque niveau et videz la quantité appropriée de bananes dans un tube pour confirmer la hauteur de l’objet… en taille bananes. Les concepteurs ont poussé encore plus loin le concept délirant de Banana for Scale en ajoutant des bananes spéciales. Le jeu est maintenant disponible via Steam pour 11,99 $, avec la prise en charge des casques Oculus Rift, HTC Vive, Valve Index et Windows MR.

Cet article Parti d’une blague, le jeu Banana for Scale devient réalité (virtuelle) a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le jeu Terminus se dévoile et lance une campagne Kickstarter

Terminus

Après avoir lancé une démo prometteuse du jeu Terminus, les développeurs du studio CVR viennent d’annoncer ouvrir une campagne Kickstarter pour financer la finalisation du jeu sur Oculus Quest.

Un jeu d’action avec une bonne dose de terreur dans les couloirs du métro d’un Paris post-apocalyptique, c’est ce que propose ce jeu en cours de développement. Après avoir lancé une démo du gameplay sur la plateforme SideQuest, les développeurs du jeu très prometteur viennent d’annoncer qu’une campagne de financement participatif sur la plateforme Kickstarter sera prochainement lancée dans le courant du mois. Une autre démonstration du jeu d’action et de terreur sera proposée à ce moment là.

Une campagne Kickstarter pour financer le jeu Terminus

La démo alpha initiale du jeu Terminus (visible ci-dessus) et lancée en janvier nous permet d’explorer Paris après qu’une invasion ait balayé cette ville. La démo vous permet de vous faufiler devant de grands nuages ​​noirs de brume qui patrouillent dans l’environnement pendant que vous parcourez un labyrinthe de tunnels de métro pour trouver une sortie. Un environnement angoissant au possible pour ce jeu de type survival horror en réalité virtuelle. Quelques moments de terreur et de sursaut sont prévus même si ce n’est pas l’objectif premier du jeu.

Le studio CVR a expliqué sur son site web qu’une campagne de financement participatif sur la plateforme Kickstarter sera lancée le 17 mars prochain. Les développeurs ont ainsi expliqué la nécessité de recourir à une telle campagne de financement : « Un grand projet implique des fonds. Pour Terminus, nous avons beaucoup d’ambitions et nous avons la capacité technique de réaliser ces ambitions. Le manque est d’ordre financier ». Le site précise qu’une autre démonstration sera offerte lors du lancement de la campagne. Le jeu devrait sortir sur le casque de réalité virtuelle Oculus Quest mais aucune date de sortie n’a été avancée pour le moment.

Cet article Le jeu Terminus se dévoile et lance une campagne Kickstarter a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Une mise à jour SideQuest V10 améliorera l’organisation du contenu

SideQuest V10 mise à jour

L’équipe SideQuest a annoncé qu’une mise à jour V10 est à venir pour la plateforme. Elle améliorera notamment la visibilité des mises à jour d’applications et une meilleure organisation du contenu.

SideQuest, la plateforme de téléchargement de contenus pour Oculus Quest qui n’ont pu entrer dans le Store de la filiale de Facebook, est devenue assez populaire notamment à la faveur d’applications gratuites. Certaines applications ont même été téléchargée plus de 72.000 fois. Cette plateforme parallèle à celle du Store officiel de l’Oculus Quest n’est cependant pas optimale. Une nouvelle mise à jour a été annoncée et celle-ci devrait faciliter son utilisation pour les usagers. Explications sur les améliorations à venir.

SideQuest V10 va faciliter les mises à jour d’applications

C’est sur la plateforme Reddit que la version 10 de SideQuest a été annoncée. Il s’agira d’une grande actualisation après la refonte graphique opérée par la version 8. La nouvelle mise à jour, V10 (il n’y aura pas de mise à jour version 9), améliorera la visibilité des applications pour lesquelles il existe une nouvelle version. Ainsi, les utilisateurs pourront facilement identifier et installer les mises à jour des applications qu’ils ont installées depuis la plateforme non officielle de l’Oculus Quest. Cette mise à jour V10 de SideQuest se concentrera principalement sur des changements en coulisses avec quelques améliorations mineures pour l’utilisateur.

Le changement le plus important sera une fonctionnalité qui avertit les utilisateurs, via la barre de menus, lorsqu’une application téléchargée via SideQuest a reçu une nouvelle version depuis son installation. Dans la version actuelle de SideQuest, il n’y a pas de fonctionnalité comme celle-ci et les utilisateurs ne savent si une application a reçu une nouvelle version que s’ils voient passer l’information de la mise à jour ailleurs ou s’ils la recherchent manuellement sur la liste des applications. La nouvelle mise à jour coïncidera également avec une meilleure infrastructure de serveur pour SideQuest, ce qui se traduira par des temps de chargement plus rapides et moins de risques de pannes. Notez qu’il y a eu deux pannes au cours des derniers mois, pendant de brèves périodes.

Cet article Une mise à jour SideQuest V10 améliorera l’organisation du contenu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Malgré 72.000 téléchargements, Oculus refuse toujours Crisis VRigade

Crisis VRigade

Crisis VRigade est le jeu le plus populaire sur la plateforme de téléchargement SideQuest. Malgré cela, le Store d’Oculus Quest a refusé, pour la seconde fois, que le jeu soit ajouté à la boutique officielle.

Oculus semble très exigeant sur le choix des jeux et applications pouvant entrer dans le Store officiel de l’Oculus Quest. Les développeurs du jeu le plus populaire sur la plateforme latérale du casque autonome d’Oculus ne comprennent toujours pas les raisons du second refus de la part de la filiale de Facebook. Quelques raisons peuvent être avancées mais ne semblent guère convaincantes. Explications…

Crisis VRigade encore refusé par le Store Oculus Quest

Crisis VRigade est un jeu d’action de type shooter à la première personne. Vous incarnez un membre d’une compagnie d’intervention de police qui fait face à une prise d’otage et de tirs nourris lors d’un cambriolage de banque. Bien qu’un peu léger au niveau du contenu, le jeu est de très bonne qualité et soigné. Après un premier refus, les développeurs du studio Sumalab ont proposé leur jeu en version gratuite sur la plateforme SideQuest. Rapidement le jeu a plu et a su trouver son public.

Pourtant, malgré plus de 72.000 téléchargements sur la plateforme SideQuest, le studio vient de recevoir un second refus de la part du Store d’Oculus. Dans un courrier, le Store explique simplement : « Après un examen approfondi de votre soumission, votre demande n’a pas été acceptée pour recevoir l’accès à la publication Oculus Quest pour le moment ». Sans donner de véritables raisons, l’e-mail suggère de soumettre le jeu à Oculus Start, un programme pour soutenir les développeurs VR indépendants.

Un refus d’Oculus sans explications claires

Interrogé par nos confrères du journal spécialisé, « Upload VR », l’un des développeurs de Crisis VRigade a fait part de son étonnement. Il a avancé quelques raisons : « Peut-être les graphiques en blocs qui peuvent être trompeurs sur la capacité graphique du Quest ». Le développeur a aussi spéculé sur une autre raison : « Une autre supposition concerne les masques Trump que nous utilisons comme hommage à Point Break (un film culte de 1991 avec des cambriolages de banques par des malfaiteurs utilisant des masques d’anciens présidents des Etats-Unis). Aucune intention pro / anti Trump ici, mais cela peut avoir des sensibilités que nous ne connaissons pas ». Les développeurs ne voient pas d’autres raisons à ce refus.

Un refus qui laisse le studio derrière Crisis VRigade dubitatif car, à la différence de Sony pour le PlayStation VR, Oculus ne fournit aucune indication concernant ce qui a déplu et nécessiterait d’être amélioré. Facebook s’est effectivement, depuis le début, montré très strict sur la qualité des jeux attendus pour l’Oculus Quest. De nombreux développeurs ont vu leurs demandes rejetées par la plateforme officielle de l’Oculus Quest les forçant à publier leur application sur SideQuest, une plateforme parallèle qui offre une visibilité nettement moins importante que le Store officiel de l’Oculus Quest. D’autres titres ayant connu un gros succès sur d’autres casques de réalité virtuelle ont aussi du batailler ferme pendant des mois avant d’être autorisés sur le Store officiel.

Cet article Malgré 72.000 téléchargements, Oculus refuse toujours Crisis VRigade a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

19 minutes impressionnantes de gameplay du jeu Half-Life: Alyx

Gameplay Half-Life: Alyx

IGN et Valve viennent de publier 3 bandes-annonces de gameplay et 1 vidéo de 9 minutes de séquence de Half-Life: Alyx. L’occasion de découvrir plus en détail ce jeu extrêmement prometteur.

Le jeu devrait être lancé le 23 mars prochain. Le moins que l’on puisse dire est qu’il est très attendu. Annoncé comme étant le jeu AAA que la réalité virtuelle attendait, l’annonce de sa sortie a provoqué une ruée sur les casques Valve Index provoquant une rupture de stock. 3 semaines avant sa sortie, IGN et Valve proposent enfin plusieurs vidéos montrant la façon dont se jouera le tout premier jeu en réalité virtuelle complet de Valve.

19 minutes de gameplay de Half-Life: Alyx

Cette première bande-annonce donne un aperçu des monstres et du genre de combat lent que proposera le jeu. Le gameplay nous permet également de découvrir le mécanisme « saisir et tirer » pour les objets à proximité, qui est une sorte d’ajustement gestuel au « tirage de force » typique de nombreux autres jeux VR. Nous avons également un aperçu des stations de mise à niveau que le joueur utilisera tout au long du jeu pour améliorer ses armes.

Ce second gameplay du jeu montre davantage les énigmes qui seront à résoudre. Il faudra à la fois être astucieux et rapide pour résoudre certains casse-tête. Cette bande-annonce révèle un peu plus la complexité du jeu.

Cette troisième vidéo met bien davantage l’accent sur le combat à haute intensité. Hal-Life : Alyx sera donc un mélange de combat lent, de combat rapide et d’énigmes à résoudre. La bande-annonce montre aussi combien le joueur peut interagir avec son environnement comme, par exemple, en tirant une portière de voiture pour se protéger des balles.

Cette dernière vidéo montre près de 10 minutes de gameplay du jeu. Différents aspects sont présentés. Le jeu est véritablement spectaculaire et fait appel à de nombreux éléments différents qui le rendent particulièrement attrayant.

Cet article 19 minutes impressionnantes de gameplay du jeu Half-Life: Alyx a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Megalith, l’exclusivité PS VR, sera bientôt lancé sur les casques PC VR

Megalith

C’est une très bonne nouvelle pour les amateurs du genre. Megalith, le jeu en arène de bataille en ligne multijoueur (MOBA) va quitter les rayons de la seule PlayStation VR pour devenir plus accessible et débarquer sur les casques PC VR.

Dans la jungle des MOBA, la concurrence peut s’avérer particulièrement sérieuse. Cependant, ce jeu lancé en janvier 2019 a réussi à se faire aimer grâce à une approche séduisante. On (re)fait les présentations.

Megalith, l’arène en 2 versus 2

Dans ce jeu qui vous plonge dans une arène relativement classique, c’est la réalité virtuelle qui fait bien entendu la différence. Vous avez le choix entre cinq Titans différents, chacun avec leurs pouvoirs et capacités spécifiques qui vous permettront d’affronter vos adversaires. Megalith, tout comme Dota 2 ou League of Legends, fonctionne aussi dans une logique vous poussant à détruire des tours et des murs. La seule différence c’est qu’ici vous le faites vous-même, à la première personne et en réalité virtuelle.

Jusque-là, Megalith était uniquement disponible sur PlayStation VR mais il va donc être accessible en PC VR même si on ignore, pour le moment, avec quels casques. Ce sera surtout via Steam VR bien entendu, mais on ignore si le cross-play est au programme avec le PlayStation VR. Pour l’instant, on ne peut que s’armer de patience en attendant de savoir quand exactement il sera lancé sur les casques PC VR. Selon le studio Disruptive, plus d’informations devraient  bientôt être disponibles. Pour ceux qui auraient encore des doutes, la note de 4,5/5 constitue un argument sérieux sur la qualité du jeu.

Cet article Megalith, l’exclusivité PS VR, sera bientôt lancé sur les casques PC VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

The Room VR : A Dark Matter va vous donner envie de faire des puzzles

The Room VR: A Dark Matter

The Room VR : A Dark Matter, le jeu de Fireproof Games, a récemment envoyé une nouvelle démonstration de plusieurs heures qui s’avère particulièrement séduisante. On fait les présentations.

Les puzzles sont un concept qui marche en réalité virtuelle. Cependant, on pense sans doute avoir déjà tout vu ou presque. Ce jeu prouve qu’il y a encore de la place pour l’innovation.

The Room VR : A Dark Matter, la nouvelle référence du genre ?

En effet, The Room VR: A Dark Matter a le potentiel pour tout simplement devenir la nouvelle référence des jeux de puzzle en réalité virtuelle. Fireproof nous avait déjà éblouis par le passé sur les appareils mobiles. Cette fois, c’est la frontière de la réalité virtuelle qui est repoussée. Le jeu qui peut fonctionner nativement sur l’Oculus Quest est très impressionnant d’un point de vue visuel. Bien sûr, ce n’est pas encore tout à fait la qualité que l’on peut attendre sur un jeu en PC VR, mais le résultat s’avère très convaincant.

Contrairement à ce que son nom indique le jeu The Room VR : A Dark Matter ne se déroule pas dans une seule pièce, à la différence de ce que l’on avait pu tester avant dans la franchise. Vous aurez à la place une vraie expérience surnaturelle avec l’ambition de découvrir l’inconnu. N’espérez toutefois pas réussir à résoudre tous les puzzles immédiatement, il vous faudra un certain temps d’adaptation. Comme disait un sage, tout le plaisir est dans le chemin que l’on parcoure pour atteindre l’objectif. Pas le résultat.

Cet article The Room VR : A Dark Matter va vous donner envie de faire des puzzles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Voici comment désactiver le Guardian Boundary de l’Oculus Quest

Désactiver Guardian Boundary Oculus Quest

Le Guardian Boundary est le système utilisé par l’Oculus Quest pour vous indiquer que vous êtes toujours dans la zone de jeu. Voici comment le désactiver et dans quels cas il est nécessaire de le désactiver.

Il s’agit là d’un élément particulièrement important de l’Oculus Quest. Ce dispositif vous permet de vous protéger des murs et obstacles lorsque vous vous déplacez dans la zone de jeu du casque de réalité virtuelle. Le désactiver vous met donc en danger de vous cogner contre un mur ou bien encore de tomber sur un obstacle si vous vous déplacez avec le casque sur la tête. De plus, sa désactivation entraîne aussi celle du suivi positionnel 6 DoF (degrés de liberté) n’offrant alors que 3 degrés de liberté comme l’Oculus Go ce qui peut être particulièrement troublant pour les expériences nécessitant 6 degrés de liberté. Pourtant, dans certains cas, sa désactivation est nécessaire. Voici quand et comment désactiver cette fonction.

Pourquoi désactiver le Guardian Boundary ?

Désactiver le Guardian Boundary peut être très déconcertant pour certaines personnes et nous vous recommandons de ne désactiver cette fonction que dans les situations où vous resterez immobile. Dans la plupart des cas, vous ne souhaiterez pas désactiver cette protection de votre casque de réalité virtuelle. Certaines situations cependant se prêtent mieux à 3DoF, principalement la consommation de médias comme des vidéos. L’Oculus Quest nécessite une salle bien éclairée pour faire fonctionner les systèmes de suivi 6 DoF.

Si vous vouliez regarder un film sur votre Quest dans une pièce faiblement éclairée ou complètement sombre, cela ne serait normalement pas possible. Cependant, si vous désactivez le Guardian Boundary, vous pourrez vous asseoir dans une pièce sombre et regarder un film sans vous soucier de la perte de suivi de position de votre casque Oculus Quest. Cette désactivation peut également être utile lorsque vous êtes au lit, ou lorsque vous êtes dans un avion ou dans une voiture où les turbulences et / ou les mouvements peuvent faire des ravages avec le suivi de position.

Désactiver cette fonction de l’Oculus Quest

Désactiver la fonction de Guardian Boundary est assez simple.

  • Accédez au menu complet des paramètres de votre Quest en cliquant sur « Paramètres », puis sur « Tout voir » dans la barre de menu inférieure de l’accueil.
  • Sélectionnez ensuite l’onglet « Appareil » et faites défiler vers le bas.
  • Désactivez enfin le bouton Suivi pour désactiver votre Guardian Boundary et le suivi de position.

La fonction de détection de position dans l’espace de jeu est désormais désactivée et le suivi de position de votre Oculus Quest est inactif. Lorsque la fonction est désactivée, vous pouvez réinitialiser l’orientation de la vue de votre casque en maintenant enfoncé le bouton Oculus en bas de la manette tactile droite.

Pour réactiver votre Guardian et le suivi, revenez simplement au même menu de paramètres, réactivez l’option de suivi et confirmez votre le Guardian Boundary. Notez que si votre Oculus Quest est en mode développeur, vous pouvez également désactiver seulement le Guardian Boundary, tout en conservant le suivi 6DoF complet. Seul le mode développeur de l’Oculus Quest permet de désactiver l’un sans désactiver l’autre.

Cet article Voici comment désactiver le Guardian Boundary de l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Hello Puppets ! est un jeu d’horreur original presque adorable

Hello Puppets !

Le jeu « Hello Puppets », se révèle particulièrement immersif, plein d’humour noir mais aussi de frayeurs, brefs, une expérience que l’on pourrait presque apprécier… à condition de ne pas avoir trop peur !

C’est un jeu en réalité virtuelle qui avait été lancé l’an dernier, développé par Other World Interactive et financé par Oculus Studios. Cette exclusivité du RIFT S, sans se montrer particulièrement inventif, se joue avec plaisir.

Hello Puppets ! et l’horreur classique

De quoi parle-t-on ici ? D’un jeu avec des mécaniques plutôt classiques en ce qui concerne les puzzles et une histoire linéaire mais plutôt engageante. Ce qui fait le charme de Hello Puppets ! est qu’au début de la partie, une poupée nommée Scout est cousue à votre main secondaire et prend vie en vous provoquant mais aussi en vous guidant tout au long de la partie. Vous êtes donc connectés, physiquement mais aussi narrativement, pour un concept qui se révèle plutôt original et permet à ce jeu de sortir quelque peu de l’ordinaire, tant au niveau de l’expérience que des mécaniques de jeu.

Votre personnage est un journaliste qui enquête dans un hangar abandonné. Vous ferez face à deux marionnettes maléfiques, Riley et Mortimer. Ils enlèvent des humains et les transforment comme vous avec Scout. La différence, c’est qu’ils ne gardent pas le contrôle comme avec vous. Charge désormais à vous de réussir à vous échapper tout en étant poursuivi. On apprécie l’approche simple à jouer et les petits détails. Hello Puppets est disponible sur le Store d’Oculus tant pour le Rift S que pour le Quest.

Cet article Hello Puppets ! est un jeu d’horreur original presque adorable a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook acquiert Sanzaru Games, le développer d’Asgard’s Wrath

Par : Bastien L
facebook acquiert sanzaru games

Facebook annonce l’acquisition de Sanzaru Games, le studio derrière les jeux VR Asgard’s Wrath et Marvel Powers United. La firme de Mark Zuckerberg semble déterminée à régner sur le marché du VR gaming…

Pour continuer à dominer le marché de la réalité virtuelle, Facebook est conscient qu’il sera nécessaire de proposer du contenu exclusif de qualité sur ses casques VR.

Après avoir acquis le créateur de Beat Saber en novembre 2019, la firme de Mark Zuckerberg annonce aujourd’hui l’acquisition de Sanzaru Games. Ce studio a déjà produit plusieurs pépites de jeux VR, en exclusivité pour Oculus.

Depuis 2016, Sanzaru a développé quatre jeux pour Oculus : Ripcoil, VR Sports Challenge, Marvel Powers United VR et enfin Asgard’s Wrath paru fin 2019. Ce titre est considéré comme l’un des meilleurs jeux en réalité virtuelle toutes plateformes confondues, et c’est sans doute son succès qui a fini par convaincre Facebook d’acheter le studio.

Facebook semble décider à acheter les meilleurs studios de jeux VR

Il n’est pas surprenant que Facebook acquière Sanzaru Games, puisque les quatre jeux VR produits par ce dernier étaient des exclusivités Oculus. Cependant, cette décision démontre que le géant américain souhaite à tout prix empêcher ses concurrents tels que Sony et Valve de profiter du meilleur contenu du marché.

Facebook refuse de dévoiler le montant déboursé pour cette acquisition. Le groupe de développeurs rejoindra Oculus Studios, mais continuera à opérer de façon indépendante hors des bureaux d’Oculus situés aux États-Unis et au Canada.

Selon le communiqué de Facebook, la firme ” explore de nombreuses façons d’accélérer la réalité virtuelle, et 2020 va être une année incroyable pour le lancement et les annonces de jeux VR… il ne s’agit que de l’une des annonces formidables que nous gardons en réserve pour cette année “.

Cet article Facebook acquiert Sanzaru Games, le développer d’Asgard’s Wrath a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Boneworks s’offre une grosse mise à jour dont des points de sauvegarde

Mise à jour Boneworks

L’excellent jeu Boneworks vient d’avoir le droit à une vraie mise à jour, avec du nouveau contenu et des fonctionnalités qui devraient faire plaisir aux amateurs. On fait le tour des nouveautés.

Le jeu en réalité virtuelle avait explosé les compteurs lors de son lancement. Cependant, plus de deux mois après, la hype est-elle encore là ? Pour s’en assurer, le studio de Stress Level Zero propose une grosse mise à jour avec des nouveautés bienvenues.

Boneworks passe à la vitesse supérieure

C’est donc une grosse mise à jour pour Boneworks qui a été présentée dans une vidéo (visible ci-dessus) du développeur Brandon J Laatsch. Parmi les nouveautés attendues, on trouve notamment l’apparition de points de sauvegarde à la moitié des niveaux, un paramètre qui devrait permettre de maintenir l’attention des fans. Ils sont désormais disponibles dans tous les niveaux, à plusieurs endroits et vont sauvegarder tous les éléments qui se trouvent dans votre inventaire.

Un mode mêlée a aussi été présenté, qui vous permettra d’affronter vos adversaires favoris dans un mode arena que l’on imagine déjà très couru chez les fans. Vous pouvez en effet choisir les ennemis, les vagues et la quantité d’adversaires. Parfait pour ceux qui cherchent un bon défouloir. La Sandbox a aussi reçu plus de 50 nouveaux équipements, y compris plusieurs issus de la campagne. Enfin, des améliorations plus générales ont été apportées à Boneworks afin d’améliorer la fluidité, la mécanique du jeu, sa stabilité ou encore son optimisation. Cela inclut notamment le système d’escalade. De quoi éviter bien des prises de têtes.

Cet article Boneworks s’offre une grosse mise à jour dont des points de sauvegarde a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Star Wars : Vader Immortal a bien faillit être totalement différent

Star Wars : Vader Immortal

La série épisodique Star Wars : Vader Immortal a rencontré un large succès et a été très appréciée des fans. Pourtant, l’expérience a bien faillit être très différente de celle que vous connaissez…

Le premier épisode de la trilogie Star Wars en réalité virtuelle est sorti au printemps dernier et les deux suivants sont sortis dans les mois suivants. La série, exclusive à l’Oculus Quest, a rencontré un grand succès notamment du fait de l’immersion dans un personnage de la saga Star Wars. Pourtant, la trilogie en réalité virtuelle avait été pensée, à l’origine, de manière totalement distincte comme l’a révélé le réalisateur de la série lors d’une interview.

Star Wars : Vader Immortal aurait dû être une histoire à la troisième personne

Dans une vidéo du making of de Star Wars : Vader Immortal, le réalisateur de la série Ben Snow a révélé que la série était à l’origine davantage une expérience passive dans laquelle les joueurs n’incarnaient pas du tout un personnage. Le réalisateur affirme, qu’à l’origine, l’expérience devait être narrative et vue à la troisième personne. Quelques mois plus tard, Ben Snow explique que : « Nous avons donc en quelque sorte mis Vader Immortal, ou ce qui est devenu Vader Immortal en attente, puis nous nous sommes concentrés sur cette expérience interactive ».

Le réalisateur ajoute ensuite, après avoir pris du recul avec le projet : « Vous savez quoi ? Les gens vont en profiter davantage s’ils ne sont à regarder à la troisième personne. Ils sont en réalité virtuelle, c’est vraiment décevant de rester en VR et de regarder deux autres personnes avoir une conversation autour de vous. Nous voulons que vous en fassiez partie ». L’équipe a donc travaillé à un nouveau pitch ou les utilisateurs vivraient l’expérience à la première personne dans la peau d’un personnage pour devenir ce qu’est désormais Star Wars : Vader Immortal.

Cet article Star Wars : Vader Immortal a bien faillit être totalement différent a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Soul Axiom va être prochainement compatible avec la réalité virtuelle

Soul Axiom réalité virtuelle

Don’t Knock Twice, le développeur derrière le jeu de puzzles cyberpunk Soul Axiom, sorti en 2016, vient de proposer une nouvelle version de son jeu. On fait les présentations.

Cette nouvelle version du jeu qui vous plonge dans un univers cyberpunk avait déjà été annoncée pour les PC plus tôt dans le mois. Cependant, au-delà des nouvelles fonctionnalités et du règlement des bugs, on trouve désormais aussi une compatibilité avec la réalité virtuelle.

Soul Axiom est à découvrir en réalité virtuelle

Soul Axiom va donc avoir une compatibilité optionnelle en réalité virtuelle. C’est un add-on, par rapport à la version classique du jeu mais qui sera sans aucun doute apprécié pour les possibilités qu’il offre. Dans ce jeu, vous devez assembler des pouvoirs pour résoudre des énigmes et puzzles dans un environnement à l’ambiance résolument futuriste. Selon le développeur, cette nouvelle version devrait offrir entre 20 et 30 heures de jeu. Pour ceux qui ne sont pas forcément adeptes de la réalité virtuelle, on trouve aussi des améliorations au niveau des objectifs, des niveaux plus grands et une histoire repensée.

Bonne nouvelle aussi pour votre porte-monnaie, le prix du jeu en réalité virtuelle n’est « que » de 12,99 dollars, vient avec un artbook digital et des chansons en DLC gratuits. Cependant, si vous vouliez mettre la main sur le jeu original pour comparer, ce n’est plus possible. Il a été retiré du magasin Steam. Soul Axiom, qui n’avait pas forcément été très bien reçu dans un premier temps, sera disponible sur HTC Vive, Oculus Rift, Valve Index et les casques Windows Mixed Reality à partir du 27 février.

Cet article Soul Axiom va être prochainement compatible avec la réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Ironlights, sans doute le meilleur du jeu de mêlée en réalité virtuelle

Ironlights

Les jeux de combats, ont parfois du mal à s’adapter à la réalité virtuelle. Qu’il s’agisse du poids de vos armes ou de vos mouvements face à l’adversaire. Cependant, Ironlights règle une partie de ces difficultés.

Le jeu n’est bien sûr pas parfait à 100% , mais il trouve sa solution, son approche, qui se révèle particulièrement efficace à l’heure de nous procureur un sentiment d’immersion particulièrement avancé pour ce type de jeu de combat en mêlée.

Les secrets d’Ironlights

Nous vous avions déjà parlé d’Ironlights à plusieurs reprises bien entendu parce que ce jeu s’est vite révélé une très bonne surprise. Il propose une version multijoueur en ligne, mais aussi en LAN. Le plus séduisant dans ce qu’il propose c’est sans doute qu’il ne s’agit encore que d’un jeu en version bêta alors qu’il semble particulièrement abouti. Autant vous le dire tout de suite, au premier abord, il faut souvent un petit temps d’adaptation puisque les mécaniques ne sont pas les mêmes que celles auxquelles il faut vous habituer. Tout d’abord parce que le jeu se déroule en slow-motion et il faudra donc aussi vous y habituer.

Si cela peut sembler surprenant, le résultat est au final plus immersif que ne le serait un mouvement classique. Aussi, à chaque combat, votre arme disparaît et il faudra donc en « prendre » une autre dans votre dos. Si le concept peut sembler étrange, vous apprendrez rapidement à l’apprécier. Surtout, le fait que votre arme explose à l’impact fait disparaître le besoin d’un retour haptique. La version bêta d’Ironlights est à tester de toute urgence. La version finale sortira au printemps 2020 sur les casque PC VR et l’Oculus Quest.

Cet article Ironlights, sans doute le meilleur du jeu de mêlée en réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pistol Whip et Blood & Truth remportent les deux prix VR des Dice Awards

Dice Awards 2020 prix jeux réalité virtuelle

La cérémonie des Dice Awards 2020 a permit de connaître les gagnants des prestigieux prix. Deux catégories existent pour la réalité virtuelle. Pistol Whip et Blood & Truth ont été primés.

La 23ème édition de la cérémonie s’est tenue à Las Vegas ce vendredi 14 février. Depuis 2018, des récompenses annuelles sont décernées à des jeux-vidéo par l’Academy of Interactive Arts and Sciences. Bien que les jeux en réalité virtuelle peuvent être primés dans d’autres catégories, deux prix spéciaux récompensent désormais des jeux VR bien que l’institution préfère parler de réalité immersive. Il s’agit du prix pour la réalisation technique en réalité immersive et du prix pour le jeu de l’année en réalité immersive.

Pistol Whip et Blood & Truth remportent des prix Dice Awards

C’est Pistol Whip qui a remporté le prix du jeu de réalité immersive de l’année. Le jeu de tir rythmique a donc reçu le prestigieux trophée des Dice Awards 2020. Une petite surprise donc car beaucoup attendaient de voir des jeux comme Asgard’s Wrath, Stormland ou bien encore Westworld Awakening remporter le trophée. C’est Blood & Truth qui remporte le prix de la réalisation technique de réalité immersive 2020. Une petite surprise là aussi pour les experts. Le jeu exclusif au PlayStation VR était en concurrence avec d’autres jeux très appréciés. Stormland, qui était nominé et avait proposé une promotion lors de l’annonce de sa nomination, n’a pas été primé.

Notez que certains autres jeux en réalité virtuelle, ou des jeux avec support VR, ont également été nominés dans d’autres catégories aux DICE Awards 2020. Concrete Genie, qui a un mode réalité virtuelle sur PSVR, a été nominé pour une réalisation exceptionnelle en direction artistique et une réalisation technique exceptionnelle mais n’a pas gagné non plus. De même, l’exclusivité PSVR, Golem, a été nominée pour une réalisation exceptionnelle dans la composition musicale originale, mais n’a pas remporté le prix. DiRT Rally 2.0, qui est un titre en option VR, a été nominé pour le jeu de course de l’année, mais a perdu contre Mario Kart Tour.

Cet article Pistol Whip et Blood & Truth remportent les deux prix VR des Dice Awards a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Down The Rabbit Hole, inspiré d’Alice au pays des merveilles, sortira dans un mois

Down The Rabbit Hole

Down The Rabbit Hole est un jeu en réalité virtuelle directement inspiré du conte Alice au pays des merveilles. Le jeu, avec ses personnages intrigants, sortira dans le courant du mois de mars.

La première bande-annonce de ce jeu avait de suite déclenché curiosité et intrigue. Le studio Cortopia vient de publier un nouveau trailer, visible ci-dessous, qui nous met l’eau à la bouche. Il nous donne enfin une véritable idée de la façon dont l’adaptation d’Alice au pays des merveilles donne en réalité virtuelle. Un jeu en réalité virtuelle parsemé de sarcasmes et de personnages impertinents. Découverte…

Down The Rabbit Hole sortira le 26 mars prochain

Selon la page web de Down The Rabbit Hole, la date prévue de sortie du jeu en réalité virtuelle est fixée pour le 25 mars 2020. Le jeu sera disponible aussi bien sur Oculus Quest, Oculus Rift, HTC Vive, Valve Index que sur PlayStation VR. Vous incarnerez, parfois à la première personne et parfois à la troisième personne, le personnage d’Alice qui est entrée accidentellement dans le pays des merveilles. Vous serez en charge de contrôler son destin durant son voyage dans ce monde immersif en 3D qui s’enroule autour de vous.

Il vous faudra résoudre des énigmes pour poursuivre votre voyage au pays des merveilles. Vous y rencontrerez des personnages aussi fascinants qu’impertinents. Down The Rabbit Hole est le second titre du studio Cortopia. Le studio suédois était déjà à l’origine du jeu en réalité virtuelle, Wands. Le jeu permettait de lancer des sorts magiques avec une baguette…

Cet article Down The Rabbit Hole, inspiré d’Alice au pays des merveilles, sortira dans un mois a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sweet Games : un pack de jeux VR pour Quest en promo pour la Saint Valentin

Sweet Games Pack promotions Saint Valentin Oculus Quest

Pour la Saint Valentin, Oculus propose Sweet Games, un pack de 4 expériences en réalité virtuelle pour les couples… ou bien pour jouer seul. Découverte de cette offre spéciale intéressante pour l’Oculus Quest.

Vous l’aurez sans doute remarqué, aujourd’hui c’est la fête des amoureux. Outre les dîners aux chandelles, les boîtes de chocolat et les déclarations d’amour, la célébration devenue très commerciale s’étend désormais à de nombreux autres domaines. La réalité virtuelle n’y échappe pas et Oculus propose, pour l’occasion, un pack de 4 jeux multi-joueurs en promotion. Il s’agit de jeux pour l’Oculus Quest. Voici ce qu’il contient…

Sweet Games 4 jeux Oculus Quest en promotion pour la Saint Valentin

Baptisé Sweet Games, ce pack de 4 jeux est en promotion dès maintenant et ce jusqu’au 17 février à minuit heure du Pacifique. Pour célébrer une Saint Valentin avec des jeux en réalité virtuelle, Oculus propose un pack de 4 jeux en réalité virtuelle multi-joueurs qui inclus :

  • Dance Central
  • OrbusVR : Reborn
  • Rush
  • Sports Scramble

Il ne s’agit pas de jeux romantiques mais avant tout des jeux en réalité virtuelle qui peuvent être joués à deux. Sweet Games est donc parfait pour un couple un peu geek.

Dance Central est, comme vous l’imaginez un jeu de danse en réalité virtuelle. OrbusVR : Reborn est un MMORPG fantastique. Rush propose de voler à toute vitesse en Wingsuit. Sports Scramble enfin propose de pratiquer différents sports en mélangeant les accessoires. Retrouvez ce pack Sweat Games spécial Saint Valentin sur la page Oculus ici. Il est  vendu au prix de 84,99 dollars soit 29% de rabais sur le prix des 4 jeux.

Cet article Sweet Games : un pack de jeux VR pour Quest en promo pour la Saint Valentin a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Stormland est en promotion après sa nomination aux DICE Awards 2020

Stormland promotion

Bonne nouvelle si vous pensiez qu’il était temps de tester enfin Stormland sur l’Oculus Rift. Le jeu est en promotion pour fêter une récompense récente.

Le génial jeu en réalité virtuelle vient en effet d’être nommé aux DICE Awards 2020 dans la catégorie « Immersive Reality Technical ». L’occasion de lui donner un petit coup de publicité.

We're celebrating our @Official_AIAS #DICEAwards nomination by having a @stormlandvr sale! Now $29.99 for a limited time. #DICE2020 @Oculus @OculusGaming pic.twitter.com/ZFS2rd6UPP

— Insomniac Games (@insomniacgames) February 12, 2020

Stormand à prix cassé pour sa nomitation aux DICE Awards

C’est la première fois depuis son lancement en fin d’année dernière que le jeu se trouve en promotion. Stormland, normalement vendu au prix de 39,99 euros est désormais bradé avec 25 % de réduction, de quoi faire chuter son prix à 29,99 euros dans le magasin Oculus. Le jeu, considéré par beaucoup comme la meilleure expérience de tir actuellement disponible en réalité virtuelle, a en effet été nominé aux côtés d’Asgard’s Wrath (une autre exclusivité du Rift), mais aussi Blood & Truth, Pistol Whip ou encore Westworld Awakening.

Si vous n’avez pas encore fait connaissance avec Stormland, vous incarnez dans ce jeu un robot qui doit sauver sa planète contre des envahisseurs. C’est un monde ouvert, dans lequel vous pouvez faire du multijoueur en co-op. Donc si vous l’avez déjà installé, n’hésitez pas à convaincre vos amis de se lancer, c’est sans aucun doute le moment ou jamais. On peut douter que son prix soit à nouveau revu à la baisse dans un avenir proche et cette offre n’est que temporaire. C’est donc une occasion à saisir. Et si vous ne le saviez pas, vous pouvez y jouer avec le Valve Index et le HTC Vive (en trichant un peu) ou encore avec l’Oculus Link.

Cet article Stormland est en promotion après sa nomination aux DICE Awards 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Guns’n’Stories : Bulletproof VR arrive sur l’Oculus Quest

Guns’n’Stories : Bulletproof VR Quest

Bonne nouvelle pour les amateurs de jeux de tir dans l’ambiance du Far West. le jeu Guns’n’Stories : Bulletproof VR se déploie sur un nouveau casque de réalité virtuelle.

Vous vous souvenez peut-être de ce jeu en réalité virtuelle, lancé il ya quelques années sur les casques de réalité virtuelle pour PC, puis sur le PSVR. C’est désormais l’Oculus Quest qui va pouvoir en profiter.

Guns’n’Stories : Bullerproof VR : le western en réalité virtuelle

Pour ceux qui ne se souviennent pas ou n’auraient jamais eu la chance de tester ce jeu en réalité virtuelle, vous y incarnez un vieux cow-boy qui se souvient des exploits héroïques (entre autres) de sa jeunesse dans le Far-West. Au programme, des duels bien entendu, mais aussi des hordes de bandits dont il faudra parfois vous débarrasser. Les critiques lors de sa sortie étaient plutôt favorables.  Loin d’être un simple jeu de tir, Guns’n’Stories : Bulletproof VR vous propose une véritable campagne avec une narration plutôt aboutie.

Bonne nouvelle, si vous voulez pouvoir tester le jeu avant de l’acheter, il y a une preview qui est disponible, et que vous pouvez tester grâce à l’Oculus Link. Attention tout de même, le jeu n’est plus tout à faire récent, donc il ne faut pas non plus s’attendre à une incroyable expérience visuelle. La version complète devrait bientôt être disponible à l’adresse suivante.  A noter que le studio ukrainien Mirowin qui est à l’origine de Guns’n’Stories : Bulletproof VR travaille toujours sur son prochain titre, Boiling Steel. Pas de date de sortie annoncée pour le moment mais on a désormais de quoi s’occuper en attendant.

Cet article Guns’n’Stories : Bulletproof VR arrive sur l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Du Skateboarding avec les doigts grâce au hand-tracking du Quest

Skateboarding avec les doigts hand-tracking Oculus Quest

Difficile pour l’instant de voir les limites et le potentiel réel du hand-tracking déployé par Facebook pour l’Oculus Quest. Mais les développeurs semblent beaucoup s’amuser comme ce jeu de Skateboarding avec les doigts.

Depuis ses débuts au mois de décembre dernier, les développeurs expérimentent autour du logiciel de développement offert par Facebook pour le hand-tracking. On vous présente le travail de Daniel Beauchamp.

Le hand-tracking et ses usages multiples con le skateboarding avec les doigts

On a déjà vu que certains développeurs ont lancé quelques petites applications s’amusant avec le concept qui sont disponibles via SideQuest. Pour l’instant, pas encore de grand projet ambitieux et c’est normal tant l’innovation est récente. C’est cependant aussi du côté des vidéos que des concepts intéressants sont actuellement testés comme le note UploadVR. Daniel Beauchamp, qui s’occupe de la réalité augmentée et virtuelle du côté de Shopify, semble s’amuser à en explorer les limites et a déjà imaginé un moyen de locomotion ayant recours au hand-tracking. On vous laisse le découvrir dans la vidéo ci-dessous. C’est particulièrement original, il faut le dire.

Deuxième expérimentation dont le résultat a aussi été dévoilée, une vidéo de skateboarding avec le tracking des doigts (visible ci-dessus). On vous laisse découvrir le résultat plutôt surprenant. Une chose est sûre, Facebook expérimente actuellement avec le concept de tracking des mains et des doigts. La semaine dernière, une mise à jour a été déployée sur l’Oculus Quest qui permet de basculer plus facilement entre le tracking manuel  ou le contrôleur. S’il reste encore du chemin à parcourir, les prémices sont encourageants.

Cet article Du Skateboarding avec les doigts grâce au hand-tracking du Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Ce câble Oculus Link vous coûtera deux fois moins cher que l’original

Oculus Link disponible

Ce nouveau câble Oculus Link USB 3.1 de PartyLink est presque aussi long que celui vendu par Facebook mais pour un prix qui n’a rien à voir. Il est toutefois un peu plus limité que l’original.

L’entreprise vient donc tenter de se placer en concurrence directe avec Oculus et Facebook en proposant un câble qui semble fonctionner avec Oculus Link Beta. Attention toutefois, ce n’est pas pour tout le monde.

Un câble Oculus Link limité par la technologie

Ce câble Oculus Link semble donc plein de promesses et permet de profiter de manière efficace et fonctionnelle du système Oculus Link Beta. Cependant, cet équipement de Party Link souffre aussi de quelques limitations. Il n’a pu être lancé que sur un port USB-C sur une carte graphique RTX 2080. L’équipe d’UploadVR explique qu’il n’a pas été possible de lancer l’Oculus Rift et ses application avec d’autres ports USB-C. Une différence majeure avec le câble officiel d’Oculus qui fonctionne avec tous les ports USB-C.

Par ailleurs, un autre problème a été soulevé par les journalistes qui l’ont testé. Cela ne semble pas fonctionner pour charger l’appareil quand votre casque est en mode veille, l’énergie ne transite pas de l’ordinateur à l’appareil. Une situation qui pose quelques problèmes. PartyLink a déjà expliqué dans les commentaires sur Amazon en expliquant en effet que cela ne marche pas avec toutes les cartes graphiques. Donc, même si ce câble Oculus Link n’est vendu qu’à 30 dollars, c’est aussi un véritable pari. A vous de voir si vous ne préférez pas payer 79 dollars le câble officiel à la place.

Cet article Ce câble Oculus Link vous coûtera deux fois moins cher que l’original a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : vous pouvez maintenant personnaliser votre espace d’accueil

Espace d'accueil Oculus Quest personnalisé

Oculus Quest vous permet maintenant de modifier complètement votre environnement d’accueil en optant pour des environnements comme les Simpson ou d’autres programmes de télévision.

Cela a commencé depuis l’an dernier, mais les utilisateurs n’étaient pas encore touchés. L’option permettait de choisir entre deux environnements Oculus Home classiques et deux autres.

Oculus Quest étend la liste des possibles pour l’espace d’accueil

En effet, jusque-là, on avait le droit à un décor de cabane hivernal ou bien au début du RIFT. Mais, face à des options limitées, les utilisateurs ont pu avoir à disposition des méthodes plus artisanales en ayant notamment recours à SideQuest. Résultat, ils ont donné vie à des environnement d’accueil tous plus fous les uns que les autres, basés sur la culture populaire, des séries ou encore des films . Parmi les options que l’on peut voir dans la vidéo ci-dessous figure la maison des Simpson, le garage de Rick et Morty, la salle du trône de Game of Thrones ou encore la vision de Gotham City par la fenêtre.

On peut voir partiellement un niveau de détails plutôt impressionnant dans ces environnements. Surtout, ils sont beaucoup plus étendus que les modules originaux proposés par l’Oculus Quest. Une expérience à tester pour vraiment réaliser à quel point l’immersion peut vraiment démarrer avant même de lancer un jeu ou une autre application en réalité virtuelle sur le casque. On ne peut vraiment que vous recommander de joindre le Discord dédié pour en apprendre plus sur ces espaces d’accueil personnalisés issus de la culture populaire.

Cet article Oculus Quest : vous pouvez maintenant personnaliser votre espace d’accueil a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook acquiert Scape Technologies pour améliorer son tracking via l’IA

Par : Bastien L
scape technologies facebook acquisition

Facebook annonce l’acquisition de la startup Scape Technologies, spécialisée dans la géolocalisation via la vision par ordinateur. Sa technologie de VPS pourrait être intégrée aux casques VR Oculus pour améliorer le tracking de position…

Fondée à Londres en 2016, Scape Technologies développe une technologie permettant le tracking de position avec une précision supérieure au GPS. Cette technologie, intitulée ” Visual Positioning Service ” (VPS), repose sur l’intelligence artificielle et plus précisément sur la vision par ordinateur (Computer Vision).

L’IA est ici exploitée pour permettre à n’importe quel appareil doté d’une caméra de reconnaître et de comprendre son environnement. L’ambition de la startup était de mettre ces données de géolocalisation extrêmement précises à disposition des développeurs d’applications.

La technologie de Scape Technologies est initialement pensée pour les applications de réalité augmentée, ou encore pour d’autres secteurs tels que la robotique. Quatre ans après la création de la startup, Facebook vient d’annoncer son acquisition.

Facebook va pouvoir intégrer la technologie VPS de Scape aux casques Oculus

Le géant américain détient désormais 75% de l’entreprise, suite à une acquisition dont le montant est estimé à environ 40 millions de dollars. Pour l’heure, Facebook n’a pas encore dévoilé ce qu’il compte faire des solutions développées par Scape Technologies.

Cependant, on peut s’attendre à ce que les SDK et les moteurs de la startup soient intégrés aux technologies VR / AR de la firme de Mark Zuckerberg. Ceci pourrait notamment permettre d’améliorer la précision du système de tracking inside-out des casques Oculus reposant sur des caméras embarquées.

La position des joueurs pourrait ainsi être identifiée avec une précision maximisée. De même, le Guardian System des casques autonomes comme l’Oculus Quest pourrait exploiter le VPS pour délimiter automatiquement le périmètre de sécurité et l’espace de jeu de l’utilisateur.L’installation et l’utilisation des casques s’en trouveraient encore simplifiée.

En outre, Scape Technologies prévoyait également de cartographier des villes entières pour permettre des applications de réalité augmentée persistantes et réalistes. Là encore, cette technologie pourrait intéresser Facebook pour ses futures lunettes AR.

Pour l’heure, il ne s’agit toutefois que de simples suppositions. Il faudra sans doute attendre la prochaine génération d’appareils Oculus pour découvrir quelles sont les véritables intentions de Facebook à travers cette acquisition…

Cet article Facebook acquiert Scape Technologies pour améliorer son tracking via l’IA a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Ghost Giant, le jeu de réalité virtuelle narratif, arrive bientôt sur l’Oculus Quest

Ghost Giant Oculus Quest

On l’attendait depuis le mois de novembre dernier, Ghost Giant, prévu initialement pour le mois de décembre aura été retardé. Finalement, c’est d’ici à la fin du mois qu’il va débarquer. 

La date de lancement de ce jeu en réalité virtuelle pas banal est en effet prévue pour le 20 février, comme l’a confirmé le développeur Zoink. On refait les présentations de ce jeu qui mérite sans doute un peu de votre attention.

Ghost Giant, une expérience qui sort de l’ordinaire

Ghost Giant est tout simplement un des jeux en réalité virtuelle qui est considéré comme les meilleurs du genre. En effet, il propose une expérience basée sur la narration particulièrement poussée. Dans ce jeu, vous devenez l’ami imaginaire d’un petit garçon nommé Louis. Mais, alors que les prémices peuvent sembler particulièrement mignons, l’histoire prend rapidement une tonalité plus sombre en abordant des thèmes particulièrement difficiles, mais d’une façon pour le moins originale.

Le jeu, qui est notamment disponible sur le PlayStation VR, propose vraiment de se plonger dans nos émotions et de s’ouvrir d’une façon que peu d’autres expériences en réalité virtuelle ont réussi à rendre possible jusque-là. La prochaine étape que beaucoup de curieux de cette expérience attendront désormais est celle des casques de PC VR. On peut espérer que ce soit la prochaine étape pour Ghost Giant. Il faudra toutefois sans aucun doute s’armer d’une bonne dose de patience. En attendant, le jeu est presque là pour les amateurs de l’Oculus Quest, et c’est une vraie bonne nouvelle !

Cet article Ghost Giant, le jeu de réalité virtuelle narratif, arrive bientôt sur l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Ven, un jeu de plateformes en réalité virtuelle inspiré de Ratchet and Clank

Ven jeu de plateforme en réalité virtuelle

Le studio polonais Monologic Games vient d’annoncer Ven, un nouveau jeu en réalité virtuelle à travers une courte bande-annonce. Autant dire que nous sommes conquis par avance.

Ce petit jeu qui a été dévoilé cette semaine s’annonce donc être un jeu de plateforme, à la façon d’Astro Bot ou de Moss. On vous explique de quoi il retourne.

Ven, un jeu qui mélange les genres

L’idée de ce jeu est donc à priori de vous offrir une double approche. Vous jouez un personnage à la première personne et le second à la troisième personne. Vous incarnerez un officier de la police intergalactique qui chasse de dangereux criminels. Sur votre route, vous rencontrez Ven, une créature qui ressemble  à un renard qui veut protéger sa planète natale, Runnies. Ce dernier ressemble beaucoup au personnage des célèbre jeux Ratchet and Clank. Ensemble vous allez donc parcourir la planète pour sauver les compagnons de Ven. Cela veut dire éviter des obstacles ou encore vous déplacer à travers différentes plateformes.

Le jeu se joue avec des contrôleurs de déplacement qui vous permettent d’interagir directement avec Ven. Dans la courte vidéo, on peut voir qu’il peut notamment se déplacer et semble armé de ce qui ressemble à une arme de mêlée. Ce jeu semble être la parfaite illustration de pourquoi les jeux de plateformes ont un réel potentiel en VR, notamment quand ils parviennent à être réellement immersifs. On se souvient aussi du succès de Astro Bot : Rescue Mission qui reste toujours un des meilleurs succès du PlayStation VR. On souhaite à ce jeu le même succès.

Cet article Ven, un jeu de plateformes en réalité virtuelle inspiré de Ratchet and Clank a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌