Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Trottinettes 2020 : Ninebot ES2

La Ninebot ES2 est sortie en 2018 pour se positionner en plein sur le milieu de gamme. Ninebot, qui fabriquait également la Xiaomi 365, a ainsi pu truster le marché de ses productions pendant 2 années. Est-ce encore un modèle intéressant en 2020 ?

Ninebot ES2

La Ninebot ES2 ressemble ainsi beaucoup aux propositions de ces deux dernières années et à la M365 en particulier. On retrouve les mêmes fondamentaux techniques. Elements justifiés par les impératifs légaux que les constructeurs internationaux ont cherché à imposer ces dernières années. La trottinette offre cependant des nuances qui ont guidé une bonne partie du marché tout au long de l’année dernière et qui a encore un certain impact aujourd’hui.

Ninebot ES2

Performances

La Ninebot ES2 propose trois modes de conduite qui se signalent simplement sur l’écran de l’engin. Le mode de base laissera la trottinette rouler à 15 Km/h, ce qui est très pratique pour circuler dans des pistes cyclables embouteillées. Le mode standard fera apparaître un S blanc sur l’écran et poussera le moteur à 20 Km/h. Enfin, dans le mode Sport, le S passe en rouge et la trottinette peut atteindre les 25 Km/h. A noter que l’application permet de jouer avec la vitesse de base en la limitant encore plus. Un détail pas si désagréable si vous voulez initier quelqu’un à ce type de conduite.

Le moteur embarqué est un 300 watts classique et, sans surprise, la machine décline toutes les caractéristiques habituelles du genre. Elle supportera de transporter 100 Kg au et pourra assumer des pentes de 15° maximum en montée. Comme toujours, ces chiffres ne sont pas magique et jamais 100 Kg de bagage ne parviendront à grimper une côte de 15° à 25 Km/h avec cet engin. 

Ninebot ES2

Autonomie

La Ninebot ES2 propose une autonomie théorique de 25 Km pour une recharge de sa batterie 5200 mAh en 3H30. Ninebot donne sa méthode de calcul qui doit, du reste, être à peu près la même pour tous les constructeurs. Les 25 Km sont ainsi atteignables en considérant pas mal d’éléments dans l’équation. Il faut par exemple que vous ne pesiez que 75 Kilos sur le deck de la trottinette, habits et bagages compris. La température extérieure doit être de 25°C et la vitesse doit correspondre le plus souvent possible à 60% de la vitesse maximale. Autour des 15 km/h, donc. Si vous suivez toutes ces instructions à la lettre, si vous n’avez ni côtes ni vent de face, alors vous pourrez tenir les 25 Km annoncés.

Pas de grosse surprise ici, la plupart des constructeurs, tous matériels confondus, ont toujours une recette de test qui parait un peu extravagante hors laboratoire. En pratique, la ES2 tiens les 20 Km d’usage classique. Suffisant pour un voyage en ville au quotidien, pour vous emmener au boulot et vous ramener chez vous. Attention cependant, l’état de la batterie a un réel impact sur les performances de la machine. Tout juste déconnectée de son chargeur, batterie à bloc, la Ninebot ES2 est nerveuse et répond très confortablement à toutes les sollicitations. Elle grimpe sans soucis à 25 Km/h et offre de bonnes reprises. Mais quand la batterie atteint 35% de sa charge, le conducteur déchante quelque peu. Les performances globales s’écroulent, les pentes les plus douces commencent à freiner l’engin et sa vitesse maximale passe de 25 à 15 ou 16 Km/h seulement.

Avec la batterie supplémentaire

Ninebot commercialise une batterie supplémentaire que l’on peut attacher à la trottinette pour la transformer en Ninebot ES4. Une bonne idée qui pose quelques problèmes. D’abord, elle alourdit la potence ce qui demande plus d’effort à l’arrêt pour la manipuler. Cela déséquilibre également quelque peu l’engin qui aura tendance à basculer plus facilement vers l’avant. Enfin, si cela permet d’augmenter très sensiblement l’autonomie, on frise alors les 40 Km, cela a également un impact sur la vitesse maximale. Avec cette extension, la Ninebot ES2 peut atteindre les 30 Km/h et donc perdre tout droit de rouler légalement sur la voie publique en France.

Ninebot ES2

Confort, conduite et ergonomie

Les roues de la Ninebot ES2 sont en gomme dure sans chambre à air. Si leur adhérence ne pose pas de soucis, elles sont en revanche bien moins confortables à l’usage qu’une solution pneumatique. Cela malgré le petit amortisseur positionné sur la potence de l’appareil. Heureusement, ce modèle propose également un petit amortisseur arrière qui sépare la roue du deck avec un petit débattement de quelques centimètres. Cela permet d’absorber une partie des chocs et évite de transformer la route en un message de Morse à destination de vos cervicales. Les roues ne sont que de 8″ de diamètre contre une moyenne de 8.5″ pour beaucoup d’autres appareils. Elles seront donc plus sensibles aux petits obstacles de la route : Trottoirs et pavés évidemment mais également débris ou branches qui peuvent se rencontrer en chemin.

Ninebot ES2

L’amortisseur arrière de la ES2

Le secret est dans une bonne lecture du terrain, garder un oeil en permanence sur la piste pour éviter de se faire surprendre par un obstacle imprévu. L’autre secret est de conduire de manière souple et détendue pour éviter de faire remonter dans votre dos tous les reliefs de la route.La contrepartie de ces choix de Ninebot, c’est un poids assez léger pour l’ensemble avec 12.5 kilos. La trottinette sera donc transportable plus facilement et pourra vous accompagner jusqu’au train le plus proche. 

Ninebot ES2

Pliable, ce modèle profite d’un loquet situé à l’avant du deck pour plier l’ensemble. On appuie du bout du pied et le guidon bascule vers l’arrière avant de se bloquer grâce à une accroche classique au garde boue. Dans cette position, la machine est facilement transportable et assez pratique à glisser dans un coffre de voiture. La roue bascule cependant lors de l’opération, ce qui oblige à poser l’avant du châssis au sol pour poser la trottinette. Rien de grave mais un mode qui pourra en gêner certains. Un deuxième défaut est lié à ce choix, celui-ci provoque un encombrement maximal en longueur. Les 113 cm de hauteur du modèle doivent pouvoir prendre place là où vous le souhaitez. On pourra saisir la trottinette par son guidon et laisser la roue au sol pour la transporter n’importe où en roulant. 

Ninebot ES2

Le freinage est assuré par un double système. La petite gâchette gauche met en marche le frein moteur de l’engin mais également un frein mécanique. Il est également possible de pousser du pied sur le garde boue pour freiner directement sur la roue. Le trio fonctionne relativement bien à vitesse moyenne, un peu moins quand vous êtes lancé à fond. Il faut un peu de temps à s’exercer sur ce modèle pour trouver ses marques surtout lorsque l’on sort de solutions avec un frein à disque beaucoup plus efficace.

L’engin propose évidemment une LED avant assez visible mais pas de LED arrière directement visible par celui qui vous suit. Deux trio de LEDs rouges sont bien positionnés sur la partie arrière mais ils sont sur les côtés de la roue et pas directement orientés vers celui qui vous suit. Un choix étonnant car beaucoup moins visible dans la circulation. Deux bandes de LEDs RGB programmables sont également disposées sous la trottinette. Elles sont réglables via l’application Ninebot et peuvent donc permettre d’augmenter sa visibilité. Activées en blanc, en jaune ou en rouge par exemple, elles permettent de se distinguer quand il commence à faire sombre. 

Ninebot ES2

Fonctionnalités annexes

La Ninebot ES2 propose une connectivité Bluetooth pour piloter les LEDs, donc, mais également effectuer divers réglages sur l’engin. Ajuster le système de récupération d’énergie disponible en 3 niveaux se fait grâce à l’application maison. On pourra faire ses mises à jour logicielles mais également récupérer des informations sur le chemin parcouru, la vitesse moyenne ou le kilométrage, l’état de la batterie et autres.

A noter que le mode de récupération d’énergie peut être… surprenant. Si vous l’activez au maximum, au moment ou vous prendrez de la vitesse, en relâchant la gâchette pour passer en roue libre vous pourrez ressentir un vrai “coup de  frein”. Pour récupérer un maximum d’énergie le système pompe vraiment comme une sorte de frein moteur sur votre allure. Cela peut surprendre.

Un mode croisière est disponible sur l’engin pour activer une vitesse constante sans avoir à continuer d’appuyer sur les gaz. Il suffit d’activer ce mode via l’application et de maintenir la même vitesse pendant 5 secondes pour que le régulateur de vitesse se verrouille dessus. Un simple coup de frein ou une accélération désactiveront immédiatement ce mode. Une option à réserver à ceux qui parcourent de grandes distances de plat continu.

Ninebot ES2

La Ninebot ES2 est résistante aux éclaboussures et à la pluie, avec une certification IPX54. Impossible de lui faire subir un nettoyage haute pression et bien entendu, il faudra éviter toute immersion ou un simple passage dans une flaque un peu profonde. Rouler dans du sable n’est pas spécialement conseillé non plus.

Le guidon permet de suivre la vitesse de la trottinette affichée en Km/h via de grosses LEDs. Un gadget pas indispensable mais toujours agréable qui se combine à un indicateur de batterie à 4 niveaux. Ce qui aurait été bienvenu et qui s’avère être indispensable, c’est la présence d’un avertisseur sonore sur le guidon. Il faudra impérativement en ajouter un pour respecter le code mais également, pour votre propre confort et votre sécurité. Un simple modèle à quelques euros suffit. Il s’agit avant tout de prévenir les gens qui partagent la route avec vous de votre arrivée.

Ninebot ES2

 

Disponibilité et tarif de la Segway Ninebot ES2

La Ninebot ES2 est disponible en France à partir de 339€ sur la place de marché de la Fnac. Un tarif qui me semble élevé pour ce modèle un peu mou mais qui peut correspondre à un usage sans “prise de tête”. Increvable, proposant un bon amorti, pas spécialement folle en vitesse et en autonomie, elle est parfaite pour des trajets “pistes cyclables” bien identifiés. 

Elle est également disponible dans le stock Allemand de Gearbest pour 339.51€ avec le code GBNEBES2 pour une livraison rapide.

 

Trottinettes 2020 : Ninebot ES2 © MiniMachines.net. 2020.

Trottinettes 2020 : Ninebot Max G30

La trottinette la plus aboutie en ce début de saison 2020 semble être la Ninebot Max G30. Sur tous les plans, cette dernière création de Segway/Ninebot semble se détacher. C’est également un des modèle les plus cher du marché avec un prix public de 799€. Pas un investissement a prendre à la légère donc mais un achat a réfléchir en détail par rapport à ses besoins.

La Ninebot Max G30 est un petit monstre de qualités sans aucun défaut autre que ceux inhérents à son statut. Elle est performante et donc se retrouve obligatoirement plus lourde et encombrante que de nombreuses concurrentes. Elle offre une belle autonomie ce qui se traduit par une plus grande difficulté a la manipuler et enfin elle se négocie moins bien que de nombreux autres modèles. Si on la trouve entre 640 et 740€ en ce moment, cela reste un engin plus cher que la moyenne.

Ninebot G30

Performances

La Ninebot Max G30 ou plutôt les Ninebot Max G30 sont des machines haut de gamme. Pourtant cela ne se traduit pas par une vitesse plus élevée que la moyenne. Limitations légales oblige. La trottinette électrique existe en deux versions. Le modèle de base, prévu pour l’Asie et les US, est limité à 30 Km/h et n’a donc pas sa place chez nous puisque les EDPM sont limités à 25 Km/h. Le modèle proposé en France est quand à lui respectueux de nos Lois et ne dépassera donc jamais les 25 Km/h. 

Les deux versions sont en réalité identiques et limitées lors de l’achat à 15 Km/h. Une fois votre compte ouvert chez Ninebot et votre numéro de série enregistré, votre trottinette s’adapte alors à la législation de son pays de distribution. En clair si vous achetez une G30 censée être vendue en Asie et que vous l’activez en France vous aurez un modèle capable d’aller à 30 Km/h. Si vous activez un numéro de série déployé en France, elle sera limitée automatiquement à 25 Km/h. Attention, il existe également un modèle Allemand qui sera quand à lui bridé à 20 Km/h.

Il existe une méthode permettant de transformer une 30 Km/h en 25 Km/h et inversement. Elle nécessite un smartphone Android et l’application Xiaoflasher qui permet de choisir très simplement la  “région” de votre trottinette. Cela a l’avantage de proposer un engin qui sera autorisé a rouler sur route en ville en le flashant en 25 Km/h mais également de le passer en 30 Km/h si vous désirez partir en ballade sur une voie privée. Attention,  je vous encourage vraiment a respecter la loi et a ne pas utiliser un modèle à 30 Km/h sur la voie publique. Dans votre intérêt et dans l’intérêt des autres, le respect du code de la route est primordial sur ce type de solution.

Le moteur de la trottinette est un 350 watts nominal capable de développer 800 watts de puissance de crête, un petit monstre qui offre beaucoup de tonus à l’engin. Cela se traduit par un couple très impressionnant et une réponse au doigt et à l’oeil lors de chaque accélération. Il faut clairement apprendre a doser son appui sur la gâchette d’accélération pour ne pas se laisser surprendre et passer en quelques secondes de 18 à 30 Km/h. j’ai pu tester le modèle chinois de l’appareil mais je suppose que le modèle Français doit proposer le même type de réaction. 

La Ninebot Max G30 propose 4 allures différentes dont une qui est surtout commerciale. Un mode “piéton” est ainsi mis en avant par la marque, une solution allant à 6 Km/h permettant de suivre facilement des personnes à pied. Une bonne idée sur le papier mais gâchée par un mode d’emploi mal pensé. Pour activer ce mode piéton il faut obligatoirement passer par l’application de la marque et donc sortir son smartphone. On pourra trouver cela utile si on sort d’un café et qu’on veut rester avec ses amis pour les raccompagner alors qu’ils sont à pieds… mais sortir son téléphone si vous rencontrez des gens dans la rue et décidez de rester à leur hauteur est fort peu pratique1.

Le premier mode activable avec la trottinette uniquement est le mode Eco qui limite à 15 Km/h la vitesse maximale de l’engin. C’est ce mode qui est a privilégier en cas de pistes cyclables un peu chargées par exemple. Le mode normal, baptisé Drive, poussera la vitesse à 20 Km/h et le mode Sport la fera grimper à 25 Km/h (30 Km/h pour la version Asie donc).

J’avoue que les 30 Km/h font parfois un peu peur en ville – en plus d’être illégaux – les versions 25 Km/h me paraissent amplement suffisantes. L’expérience d’une portière qui s’ouvre sur la voie devant vous à 7 mètres alors que l’on roule à 28 Km/h est assez éprouvante. Cela dit, en tant qu’utilisateur régulier, le propriétaire de l’engin témoignait quand à lui de son impression de “se traîner” quand il restait à 25 Km/h tant l’engin est ronronnant et confortable.

Ninebot Max G30

Cette excellente motorisation offre également un couple impressionnant, l’engin peut gravir en théorie des côtes de 20° là où la concurrence piétine à 15° maximum. En pratique, comme toujours, il faut composer avec cette affirmation. Une personne avec un sac à dos qui arrive à la limite de poids des 100 Kilos supportés par l’engin sur une pente de 20° ne filera pas à toute allure. Mais cela donne dans tous les cas les meilleures performances du marché dans cette gamme de prix et avec un modèle ayant légalement le droit de rouler chez nous.

Avec une très bonne reprise, un couple fort et une vitesse que l’on peut doser précisément, la Ninebot Max G30 se comporte comme un vrai véhicule de ville. Un engin qui pourra vraiment remplacer un scooter ou une voiture au quotidien.

Ninebot Max G30

Autonomie

Meilleur élève de cette catégorie, la Ninebot Max G30 est théoriquement capable de transporter un conducteur sur 65 Km avant de devoir se recharger. La recette indiquée par Ninebot est toujours la même, ce calcul est fait avec une route plane, un utilisateur de 70 Kg et une vitesse limitée au mode Drive. En test, le gentil lecteur qui m’a fait essayer son joujou et qui, avec son bagage pour aller au boulot, frisait plus les 88-89 Kg, dépassait largement les 50 Km entre deux recharges sur un parcours Parisien pas vraiment plat. En mode sport uniquement (et donc jusqu’à 30 Km/h sur sa version chinoise), pour une virée loisir, la machine a pu le tracter sur plus de 40 Km en faisant une boucle jusqu’à chez lui. Il lui restait alors 14% de batterie.

La batterie est une 15300 mAh, un vrai monstre qui se loge dans le deck de l’engin et lui assure d’ailleurs une belle stabilité

Ninebot Max G30

Ce confort entre deux recharges est d’ailleurs amplifié par un détail très pratique. La trottinette bénéficie de deux système d’alimentation. Si un chargeur dédié est livré avec la machine, un de ces classiques bloc externe, elle possède également un circuit de recharge en interne que l’on pourra utiliser avec un simple câble tripolaire. Pas besoin de trimbaler votre bloc avec vous pour recharger votre G30, un simple câble suffit. Non seulement ce type de câble est courant et peu cher à l’achat mais il ne risque rien si vous le laissez dans un local partagé. Ce type de câble peut très bien rester au fond d’un tiroir au travail et n’être sorti que si votre trottinette montre des signes de fatigue. Cette très bonne idée conjuguée avec l’excellente autonomie de la machine en font également une solution robuste et sûre d’un point de vue autonomie. Un engin sur lequel on peut donc compter au quotidien. 

 

Ninebot Max G30

Confort, conduite et ergonomie

Le revers de la médaille de ces excellentes performances et de cette très bonne autonomie se ressent évidemment sur d’autres éléments à l’usage. A commencer par le poids de la machine et son encombrement. La Ninebot Max G30 accuse 19.1 Kg sur la balance ce qui ne la rend pas intransportable mais trop lourde pour imaginer faire plus de quelques pas en la portant à bout de bras.*

Soyons clair, sortir de votre chez vous jusqu’à la rue sera possible, hisser la trottinette dans son coffre de voiture ou l’en sortir également. Mais imaginer porter l’engin sur 30 ou 50 mètres ou descendre une longue volée de marches parait très difficile. Il est toujours possible de la faire rouler et de marcher à côté sans soucis mais il ne faut pas sous estimer son côté “poids lourd”. 

Elle est également la plus encombrante des trottinettes de cette sélection, plus profonde, plus large et plus haute qu’une Xiaomi M365 avec 1,167 mètre de longueur, 1,203 m de hauteur et 47 cm de largeur. Pas un petit gabarit donc.

Gros point fort lié à cet encombrement cependant, les roues sont des 10″ et non plus de 8.5″ comme sur la Xiaomi M365 Pro. Cela a beaucoup d’avantages et explique en partie les excellentes capacités de l’engin. Le rendement de ce diamètre lié à l’excellent moteur de la Ninebot Max G30 expliquent pourquoi la solution est si efficace. Mais au delà de ces performances, cette taille donne un vrai confort à la machine.

Bien sur on ne pourra pas grimper de trottoir avec mais la trottinette avale sans soucis les petits reliefs. Les légères bosses comme les bouts de trottoirs. Ceux qui font sursauter le guidon d’une solution 8.5″ et bloquent des roues plus petites sont gérés sans problèmes. Les reliefs divers, cailloux, branches et autres pavés qui jonchent les parcours ne sont plus aussi gênant et si l’idéal est d’éviter de les franchir, cela n’est plus impossible ici.

Ninebot Max G30

Autre point clé, la Ninebot Max G30 utilise des roues tubeless. Des solutions gonflables mais sans chambres a air et donc beaucoup plus résistantes aux crevaisons. Les chambres ayant tendance à souffrir des chocs et des pincements, les 10″ de cette trottinette ne crèveront qu’en cas de rencontre fortuite avec un clou ou autre élément capable de venir à bout de leur structure renforcée. Plus chers à l’achat que les chambres a air, ils sont plus robustes et garantissent à la fois un confort pneumatique et une bonne résistance à la crevaison, le meilleur des deux mondes. Si vous ajoutez en prime la possibilité d’utiliser des mèches de pneus Tubeless de vélo, vous aurez compris l’énorme avantage de cette solution. Pas besoin de démonter toute la roue pour changer une chambre ou la rustiner. Avec un kit de mèches à 10€ on peu marcher à côté de la trottinette jusqu’à sa destination pour la réparer facilement sans démonte-pneus ni tournevis.

Le résultat en mobilité est excellent. D’abord parce que la prise en main met l’utilisateur immédiatement en confiance tant l’engin est lourd et robuste. Mais également parce que le relief, si il est “ressenti” par le corps, n’est pas gênant. Pas de soubresaut de guidon intempestif, pas de plateau qui vibre trop. La balade est agréable et les grandes roues confortables permettent de se concentrer totalement sur la conduite à 5 mètres et non pas sur le relief qui arrive sous les roues.

 

 

Ninebot Max G30

La petite béquille permet de garder la machine debout même lorsqu’elle sera pliée. La potence se casse comme sur les M365 mais avec un système intéressant et inédit. La charnière est toujours bloquée par une bague que l’on doit d’abord faire tourner sur la potence pour libérer le levier.

Ninebot Max G30

Le mécanisme est robuste, bien accroché et si une vis de serrage est toujours présente, elle ne semble plus nécessiter de réglages préalable pour proposer un guidon parfaitement fixe et stable. Le guidon s’accroche ensuite au garde boue pour tenir l’ensemble en triangle. 

Ninebot Max G30

Le système de freins est à l’image du reste de la machine avec une solution adaptée aux performances et au gabarit de l’engin. Au traditionnel frein moteur s’ajoute un frein mécanique à tambour au comportement efficace et progressif. En pratique on passe de 25 Km/h à l’arrêt en moins de 7 mètres temps de réaction compris, sinon je me serais copieusement mangé une portière pendant mon petit test…

Le gros avantage du tambour est dans son réglage d’usine, pas besoin de jouer au mécanicien au sortir du carton comme avec certains freins à disque. Si le freinage n’a pas le même mordant qu’une solution disque comme la M365 Pro,  il est plus progressif et permet de doser très efficacement son effet sans bloquer la roue et partir en dérapage.

Ninebot Max G30

La manette de frein illumine la LED arrière de la trottinette pour prévenir ceux qui vous suivent. Si la LED est très visible pour ceux qui sont loin derrière vous, elle l’est beaucoup moins pour un conducteur qui vous colle. A vous de garder l’info en tête quand vous êtes sur la chaussée. Une double LED située au dessus du garde boue en plus de celle située sur l’arrière aurait été un plus.

Ninebot Max G30

Une sonnette est intégrée au guidon même si elle est invisible. Sur là droite de la poignée gauche on trouve une petite roue grise qui tourne avec une bonne accroche grâce à un fort relief. En la faisant tourner, peu importe le sens, elle émet un son puissant. Un vrai bruit de sonnette de vélo à l’ancienne. Un bruit étonnant qui rappelle les traditionnelles boites de fer blanc des bicyclettes. Cela n’est pas si anodin que cela, c’est un son qui semble ancré dans nos têtes par le cinéma et la télévision, le “dring dring” fait immanquablement tourner la tête d’un piéton figé, nez rivé sur son smartphone, au milieu de la piste cyclable. L’avantage de ce son si familier est que le piéton ne va pas vous faire une grimace à votre passage mais qu’il aura plutôt tendance a avoir le sourire.

Ninebot Max G30

Le guidon affiche la vitesse de la machine sur un écran très lisible. On découvre l’ensemble de la signalétique habituelle avec le mode de vitesse choisi, le Bluetooth, l’état du phare avant et le niveau de charge de la batterie sur 5 niveaux. Des icônes supplémentaires, cachées, ne se révéleront à vous qu’en cas de panne ou de surchauffe. Le phare à LED à l’avant propose une lumière blanche, très visible et surtout qui éclaire largement la route avec une projection lumineuse plus rectangulaire que ronde. 

Ninebot Max G30
Fonctionnalités annexes

L’application disponible sur Android et iOS est indispensable pour démarrer la trottinette. Si ensuite elle n’est plus spécialement utile, elle saura vous informer de l’état global de l’engin et notamment de sa batterie. Elle est capable également de vous situer plus précisément votre autonomie restante ce qui peut s’avérer utile en balade pour décider du moment ou commencer a se mettre sur le chemin du retour. 

Avec un indice IPX5, c’est également la trottinette de ce type ayant la meilleure résistance à l’eau du marché. Avec cet indice elle est censée résister à un lavage au jet d’eau. Pas à un nettoyage haute pression mais plutôt avec un tuyau d’arrosage classique. En pratique je vous conseille plutôt de lui réserver les bons soins d’une éponge mouillée plutôt que de sortir l’arrosoir. Cela veut dire aussi que les sols humides et les flaques d’eau ne lui font pas peur, attention cependant de ne pas l’immerger, elle ne le supporterait pas.

Ninebot Max G30

Disponibilité et tarif de la Ninebot Max G30

La Ninebot Max G30 est la plus chère de ce listing de solutions, son prix public est de 799€. On la trouve cependant régulièrement moins chère et en ce moment elle est par exemple à 698€ sur la MarketPlace de RueDuCommerce avec une livraison gratuite ou à 725€ chez Amazon avec livraison gratuite également. Elle est également disponible en importation à 636.86€ chez Geekbuying depuis un entrepôt Européen. Attention pour ce troisième choix, il s’agira d’un modèle capable d’aller à 30 Km/h une fois identifié chez Ninebot. Il faudra donc le passer en 25 Km/h avec la méthode décrite plus haut dans le billet.

La Ninebot Max G30 est dispo chez Gearbest à 584.84€ (stock Pologne)

Avec ce prix important, la Ninebot Max G30 n’est plus un jouet, un caprice ou un gadget. Il s’agit d’un véhicule a part entière qui, si il n’est pas destiné a fonctionner hors de la ville, s’avère particulièrement bien adapté a elle. C’est un engin pour des déplacements quotidiens, pour avaler des kilomètres sans se poser de question. Un outil plus qu’un engin de loisir. Si l’investissement demandé est important c’est parce qu’il est a créditer comme un investissement sérieux. 

Un grand merci à Thibaud, lecteur discret en commentaire, qui a bien voulu me laisser essayer sa trottinette ! J’aurais aimé avoir plus de temps avec elle pour vous faire des photos et des vidéos, si l’occasion se présente je me ferais une joie d’un test plus complet.

Trottinettes 2020 : Ninebot Max G30 © MiniMachines.net. 2020.

❌