Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 24 septembre 2020Vos flux RSS

Sony A7C : une version compacte du Sony A7 III

Par : Thomas

Sony Alpha 7C A7C

Les photographes et vidéastes étant à la recherche de compacité vont être heureux de découvrir le Sony A7C ! Les marques foncent toutes sur le même segment, des appareils plus compacts et moins chers que leur flagship afin de convaincre le grand public. On retrouve donc le Sony A7C qui est une version compacte du […]

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Onyx Boox Air et Onyx Boox Max Lumi, deux nouvelles “liseuses” sous Android

Pour se démarquer sur un marché compliqué où deux grosses sociétés occupent fortement le terrain de la liseuse grand public, de plus petites structures se spécialisent sur des modèles haut de gamme. Onyx fait partie de celles-ci et annonce deux solutions en 10.3 et 13.3 pouces.

On est loin des diagonales des Kindle et autres Kobo, la Onyx Boox Note Air affiche une diagonale de 10.3 pouces pour un prix de base de 480$, la Onyx Boox Max Lumi grimpe quand à elle à 880$ pour 13.3 pouces de diagonale d’encre numérique. Des tarifs… compliqués pour des engins destinés à la lecture de documents mais évidemment un confort qui correspond aux diagonales indiquées et des fonctions plus avancées qu’une simple liseuse classique.

Onyx Boox Max Lumi

La Onyx Boox Max Lumi est un assez beau bébé de 31 cm de haut pour 22.8 cm de large 7.9 mm d’épaisseur. Elle pèse 570 grams et affiche en 2200 x 1650 pixels au travers d’une solution d’écran flexible Mobius. Cette encre numérique proposera donc 207 points par pouce, une densité de pixels assez haute pour proposer une lisibilité et une finesse de détails appréciable pour ce type d’affichage. Elle offrira, en outre, une interface tactile Wacom avec 4096 niveaux de pression permettant la saisie au stylet pour prendre des notes et dessiner directement sur sa  surface.

Onyx Boox Max Lumi

Elle embarque un SoC non identifié proposant 8 coeurs, 4 Go de mémoire vive DDR4 et 64 Go de stockage UFS 2.1. Petit détail important, ce modèle est piloté par un système Android 10. Il sera donc possible d’installer des applications via le magasin de la marque mais également celles de votre choix, ce qui ouvre des perspectives intéressantes avec ce modèle. D’autant que l’engin est sans doute compatible avec divers accessoires Bluetooth comme un clavier, une souris ou autre ce qui peut laisser imaginer des usages alternatifs à l’ensemble.

Onyx Boox Max Lumi

On retrouve d’ailleurs une connectique plus proche de la tablette que de la liseuse avec un port USB Type-C OG mais aussi une sortie MicroHDMI pour dériver le signal sur un écran externe. La Onyx Boox Max Lumi embarquera un module Wifi et du Bluetooth. Cerise sur le gâteau, elle vous proposera un son stéréo si vous désirez lire en musique.

Onyx Boox Max Lumi

Avec une batterie 4300 mAh, la liseuse proposera 6 semaines d’autonomie en veille, ce qui ne veut évidemment pas dire grand chose. Si la partie affichage est plus économe qu’un écran IPS classique, l’objet aura sans doute une plus grosse consommation sous Android qu’une liseuse ordinaire. Il n’est évidemment pas question des mêmes usages puisqu’on ne pourra pas jouer ou regarder un film dans de bonnes conditions avec un écran e Ink. Mais les usages peuvent varier et la consommation également avec l’usage de réseaux sans fil. L’impact sur la batterie du SoC est également à prendre en compte. A noter que la liseuse est compatible QuickCharge 4.0 et proposera une recharge de 65% en 2 heures.

Sa petite sœur baptisée Onyx Boox Note Air mesure 10.3″, est plus raisonnable et propose tout de même un assez joli assortiment de fonctions. Elle affiche en 1872 x 1404 pixels soit une densité de pixels supérieur de 227 ppp. Toujours équipée d’une encre numérique E Ink Carta mais cette fois-ci avec 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage de type eMMC et le même SoC non identifié 8 coeurs pour piloter le même Android 10.

Onyx Boox Note Air

Pas de fonction de saisie Wacom mais un capteur de stylet plus basique. Cette version est plus accessible niveau prix mais largement moins bien équipée également. Si Onyx a gardé la prise USB Type-C, elle a par exemple oublié la prise MicroHDMI.

Onyx Boox Note Air

La batterie est constituée de deux éléments de 3000 mAh et offre 4 semaines d’autonomie en veille. Même la partie audio est revue à la baisse puisque le son passe en mono. L’engin mesure tout de même 22.94 cm sur 19.54 et 5.8 mm d’épaisseur.

Onyx Boox Note Air

La Onyx Boox Note Air doit probablement gagner son nom de son poids plume et de cette finesse, elle pèse 420 grammes, ce qui est assez peu pour une solution aussi fine et de ce gabarit de 10.3 pouces. Plus que le poids lui même, ce genre de rapport encombrement/poids est toujours assez bluffant une fois en main. Ce modèle est donné comme compatible avec un clavier Bluetooth adapté pour de la saisie en mobilité. 

Source : Notebook Italia

Onyx Boox Air et Onyx Boox Max Lumi, deux nouvelles “liseuses” sous Android © MiniMachines.net. 2020.

Atomos enable 4Kp60 ProRes RAW over HDMI from Sony’s Alpha 7S III with Ninja V free firmware update

(September 18, 2020) Atomos are today enabling RAW recording at up to 4Kp60 via HDMI from Sony’s new Alpha 7S III (ILCE-7SM3) full-frame mirrorless camera to the Ninja V HDR monitor-recorder.  The Alpha 7S III has a state-of-the-art CMOS image sensor and the Ninja V can record its full dynamic range in Apple ProRes RAW ...

The post Atomos enable 4Kp60 ProRes RAW over HDMI from Sony’s Alpha 7S III with Ninja V free firmware update appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Un livre pour créer des assets low poly sous Blender

Par : Shadows

Anthony Cardinale dévoile son nouvel ouvrage : Création d’assets 3D pour le jeu vidéo avec Blender. Ce livre se destine aux débutants en modélisation low poly.

Au menu, des exercices pratiques : création d’objets simples, d’un salon en style cartoon, d’un personnage, et enfin d’un kit modulaire typé architecture (un donjon).

Notez enfin que le livre s’appuie sur la version 2.83 LTS de Blender

L’ouvrage de 260 pages est disponible notamment via le site de l’éditeur (D-Booker Editions), en version imprimée (36€) ou consultation en ligne, avec et sans téléchargement (à partir de 19€). Il est aussi possible d’acheter les chapitres/modules à l’unité, par exemple si vous maîtrisez déjà les bases et souhaitez vous concentrer sur la partie architecturale modulaire.
Le site de l’éditeur vous donnera par ailleurs accès à des extraits : n’hésitez pas à les consulter pour vous faire une idée de l’approche pédagogique proposée.

L’article Un livre pour créer des assets low poly sous Blender est apparu en premier sur 3DVF.

Post New York Alliance (PNYA) to Examine Post-Production in a Post-COVID World

Free sessions slated for Thursday, August 6 at 4:00 p.m. NEW YORK CITY— What lies ahead for New York’s post-production industry in the wake of COVID-19? A panel of industry experts will provide a roadmap to the post-pandemic world—and offer advice on how to navigate it—in the latest edition of Post Break, the weekly video ...

The post Post New York Alliance (PNYA) to Examine Post-Production in a Post-COVID World appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Atomos to record 4Kp60 ProRes RAW over HDMI from Sony’s Alpha 7S III

July 28, 2020 Atomos are today announcing RAW recording at up to 4Kp60 via HDMI from Sony’s new Alpha 7S III (ILCE-7SM3) full-frame mirrorless camera to the Ninja V HDR monitor-recorder. The Alpha 7S III has a state-of-the-art CMOS image sensor and the Ninja V can record its full dynamic range in Apple ProRes RAW ...

The post Atomos to record 4Kp60 ProRes RAW over HDMI from Sony’s Alpha 7S III appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Sony investit 250 millions de dollars au sein d’Epic Games

Par : Shadows

Sony et Epic Games annoncent un partenariat de taille. En échange de 250 millions de dollars, Sony devient actionnaire minoritaire du créateur de l’Unreal Engine.

Si la somme est importante, la part de Sony reste minime : Epic Games pèse actuellement environ 18 milliards de dollars. Sony ne possède au final qu’environ 1,4% d’Epic Games.

En pratique, cette annonce est l’aboutissement d’un partenariat de longue date, qui s’était encore illustré récemment via une démo technique s’appuyant sur les futures versions 5 de l’Unreal Engine et de la PlayStation.
Le communiqué évoque une collaboration renforcée au sein d’une industrie à l’évolution rapide, et une vision d’expériences sociales 3D temps réel avec convergence du jeu, du cinéma et de la musique. Il faudra évidemment attendre de futures annonces pour en savoir plus.

L’article Sony investit 250 millions de dollars au sein d’Epic Games est apparu en premier sur 3DVF.

Dejero LivePlus Mobile App Revolutionizes San Diego’s KFMB-TV Emergency Reporting

    KFMB-TV anchors, reporters, producers tap Dejero’s mobile app on smartphones to deliver live high quality broadcasts on the move, from breaking news scenes and from home Waterloo, Ontario, June 30, 2020 — Dejero, an innovator in cloud-managed solutions that provide Emmy® award winning video transport and Internet connectivity while mobile or in remote ...

The post Dejero LivePlus Mobile App Revolutionizes San Diego’s KFMB-TV Emergency Reporting appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

PS5 : Sony présente la console et les manettes

Par : Shadows

Outre des jeux somptueux, Sony a dévoilé hier soir le design de la future PS5. Ou plutôt les designs : la console se déclinera en fait en deux versions, avec ou sans lecteur de disque. Attention toutefois, cette dernière version, la « Digital Edition », implique que vous ne pourrez pas revendre ou acheter des jeux d’occasion puisqu’elle ne s’appuiera que sur le dématérialisé. Son prix sans doute réduit impliquera donc un sacrifice.

Pour le reste, une robe blanche et futuriste a été choisie, avec des accents de bleu que l’on retrouve sur les nouvelles manettes sans fil DualSense. Ces dernières disposent notamment de détecteurs de mouvement.

De belles images nous sont proposées dans les vidéos ci-dessous, mais sans vraiment offrir plus de détails sur les caractéristiques techniques de la PS5. Nous devrions en savoir plus d’ici le lancement effectif, prévu pour la fin de l’année à un prix encore non officialisé.
On retrouvera évidemment en face la future Xbox Series X de Microsoft : un duel sans merci commencera alors. Quelle qu’en soit l’issue, une chose est certaine : ces nouveaux produits devraient permettre des avancées techniques majeures du côté des jeux, surtout si certaines promesses (comme une gestion particulièrement optimale du stockage chez Sony) sont tenues.

L’article PS5 : Sony présente la console et les manettes est apparu en premier sur 3DVF.

Sony Ericsson MMV-100 : le Media Viewer Péritel

Il y a de longues années, Sony Ericsson a sorti un appareil bizarre : le MMV-100. C’est en effet une sorte de dongle Péritel, qui permettait de recevoir des images sur un téléviseur en Bluetooth.

Physiquement, il se présente sous la forme d’un gros boîtier avec une prise Péritel mâle, et deux prises femelle. La première pour un chargeur de Sony Ericsson de l’époque, la seconde pour une sortie audio/vidéo en jack 4 points. Premier truc à savoir, il ne s’alimente pas par la prise Péritel, et en pratique, il ne sort même pas du RGB. Il a donc besoin de son chargeur, et si votre téléviseur (ou écran, projecteur, etc.) n’a pas de Péritel, il y a un câble jack 4 points vers RCA et composite.

L’appareil


Les deux prises latérales

Il reçoit quoi ?

L’appareil peut recevoir des images, d’abord, mais avec de grosses limites : JPEG, maximum 800 x 600. La documentation recommande de rester en VGA. Pour l’audio, il accepte l’AMR (un truc compressé pour la voix), avec une taille maximale de 30 ko. Il lit aussi le MP3, en 44 kHz, 16 bits et 128 kb/s au maximum. La capacité de stockage maximale n’est pas indiquée dans la documentation. Pour les profils Bluetooth, on a le Object Push Profile (un classique)n, le Basic Imaging Profile (rare, une spécialité de Sony) et le File Transfer Profile. C’est suffisant pour envoyer des données depuis pas mal d’appareils, tant que ce n’est pas un iPhone. On peut aussi noter qu’il est PAL ou NTSC, mais pas SECAM, et pas les deux. La documentation indique que ça dépend du pays… et ce n’est pas indiqué sur le mien. Vu la provenance (Espagne), j’ai supposé – à raison – qu’il était PAL. La présence du NTSC est d’ailleurs étonnante : les pays qui utilisent cette norme n’ont généralement pas de Péritel.

Pour tester, j’ai commencé avec une carte d’acquisition et le câble composite (parce que les cartes qui prennent du Péritel, c’est rare). macOS a vu directement l’appareil en Bluetooth, mais l’a visiblement pris pour une imprimante (?). Quand j’ai essayé d’envoyer un fichier JPEG, j’ai eu une erreur selon macOS, mais c’est tout de même passé. C’est lent, même pour du Bluetooth : un peu moins de 20 ko/s. QUand on envoie une image de plus de 800 x 600 (ou 600 x 800), une erreur apparaît à l’écran, comme prévu. L’option Parcourir les fichiers de l’appareil ne donne aucun résultat : c’est vide.

macOS le voit


Mais détecte une imprimante


Pourtant, il ne se montre pas comme une imprimante


On peut envoyer des fichiers


macOS voit des erreurs


Impossible de lire le contenu


L’interface

Une photo envoyée, à la bonne taille


Quand on envoie une image trop grande, on obtient ce message

Pour l’audio, c’est compliqué. J’ai essayé avec un morceau en MP3 à 128 kb/s, et ça n’a pas fonctionné. Il commence à afficher une icône de musique, parfois les tags ID3, mais pas de son. Idem, évidemment, avec un fichier à 160 kb/s (je n’ai plus beaucoup de fichiers à 128 kb/s, d’ailleurs). En compressant manuellement les fichiers avec les bons paramètres, ça marche… plus ou moins. En fait, l’appareil lit visiblement le MP3 en streaming et le MP3 à 128 kb/s est vraiment à la limite : ça saccade parce que le boîtier reçoit les fichiers entre 15 et 20 ko/s (120 à 160 kb/s). Avec un fichier encodé à 96 kb/s ou 64 kb/s, c’est évidemment plus efficace… mais assez mauvais.

Il lit normalement les tags ID3

Enfin, pour terminer les tests avec un Mac, c’est parfois instable. L’appareil a planté deux fois pendant les tests, essentiellement lors de l’arrêt un peu violent d’un transfert.

Appareil photo et téléphone

Avec le T610 et son affreux capteur, et le FX77, deux appareils Bluetooth en BiP, ça marche aussi. Dans les deux cas, c’est assez rapide et l’appareil photo de Sony redimensionne les images pour les envoyer dans la bonne définition. Je n’ai pas testé avec le Clié, il n’a pas d’appareil photo et c’est une plaie à réinstaller (mais a priori ça marche).

Selfie au T610


Selfie au FX77

Pour terminer, j’ai essayé de vérifier s’il sortait du RGB, mais sans succès. Mon adaptateur RGB vers VGA ne donne rien, et mon téléviseur n’indique pas le type de signal. Avec un adaptateur Péritel vers S-Video et composite, j’ai uniquement du composite (pas de couleur en S-Video), donc je suppose qu’il se contente du composite.

Du coup, pour l’époque c’était amusant pour les photos, mais il y a énormément de limites et la qualité n’est franchement pas géniale, même sur du cathodique. Un bon gadget, quoi.

Sony ZV-1, la caméra parfaite pour le vlog ?

Par : Thomas

Sony ZV-1 vlog

Nous ne vous apprenons rien, la tendance actuelle est de filmer, diffuser et partager un maximum de choses sur notre vie, nos activités ou notre métier. Ce sont donc des milliers de vidéos qui sont disponibles sur Youtube, Instagram, TikTok etc. L’ensemble de ces vidéos sont de plus en plus réussies et cela est en […]

Gameboard EGB-10 : la manette pour les téléphones Sony Ericsson

Dans les produits un peu particuliers du début des années 2000, il y a les accessoires de jeu pour les téléphones. Comme cette manette pour certains téléphones Sony Ericsson.

L’EGB-10 utilise le connecteur standard de l’époque (disparu avec le K750i en 2005) mais n’est pas compatible avec tous les appareils. La manette se présente sous la forme d’un pad assez basique, avec une croix directionnelle ronde et peu précise, et quatre boutons. L’ordre et les couleurs ne sont évidemment pas standards. La manette se place derrière un téléphone, avec une pince amovible prévue pour fixer le téléphone. Dans mon cas, j’ai la fixation pour un Z600 (un modèle à clapet) mais il en existe visiblement pour des modèles moins larges, comme le T610. Le connecteur mâle est sur un câble assez rigide, pour gérer les téléphones un peu grand, et l’accessoire possède aussi une prise femelle pour la charge.

La manette


Un guide à l’arrière pour le câble


Avec un T610

Sur un T610, le menu de l’accessoire passe bizarrement en anglais. On peut faire plusieurs choses pour adapter le pad aux jeux. Un système de profil permet de changer l’assignement des boutons, ce qui est pratique pour les jeux qui utlisent le pavé numérique, comme Q*bert. On peut aussi définir le fonctionnement au branchement, entre le profil par défaut et le choix d’un profil.

Menus en anglais

Avec mon T68i, c’est encore plus simple : ça ne fonctionne pas. Un « Not Supported » apparaît au branchement. En pratique, le menu fonctionne, mais c’est tout.

Pas de T68i

J’ai essayé avec quelques jeux sur le T610, et ça marche assez bien. En fait, le pad remplace directement le joystick en général (dans les menus aussi) et on peut assigner les boutons et la croix à n’importe quelle fonction. Le plus compliqué, surtout en 2020, c’est de trouver des jeux qui passent sur les vieux téléphones en Java, en fait. J’avais quelques jeux dans l’appateil, et j’ai installé OutRoad, qui marche assez bien avec la manette.

Q*bert


OutRoad


Un jeu de golf en allemand

Ce n’est pas vraiment l’accessoire du siècle, les boutons sont un peu cheap, mais pour les jeux mobiles de l’époque, c’est tout de même mieux que les touches du clavier et le joystick.

The Filmmaker’s Cinematic Quandary: S-Log2 vs. Cine4

Today, we'll discuss the pros and cons of the S-Log2 vs. the Cine4, and the importance of color and tones concerning the integrity of your project.

LYNX Technik Hires Daniel Kubitza as Director of Sales

Par : DM

LYNX Technik AG, a global manufacturer of award-winning signal processing solutions for broadcast and ProAV has appointed Daniel Kubitza as Director of Sales. In this position, Daniel will leverage his extensive broadcast industry background to work closely with the LYNX Technik sales team to provide comprehensive technical support to the company’s partner and distribution network. ...

The post LYNX Technik Hires Daniel Kubitza as Director of Sales appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Is the Sony A7R IV a Worthy Investment for Video?

In this review, we'll discuss the quality and affordability of Sony's Alpha 7 Line — past, present, and future — with an eye to its video capabilities.

❌