Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

PPI, un nouveau mode de paiement original pour RealityCapture

Par Shadows

Le logiciel RealityCapture est un des outils de scan 3D et photogrammétrie les plus réputés du marché, mais son tarif est positionné en conséquence : il faut compter plusieurs milliers d’euros pour une licence perpétuelle. Une offre de licence mensuelle est aussi proposée, mais elle est par définition limitée dans le temps et reste imparfaite pour un usage peu fréquent.

A l’occasion de sa mise à jour de septembre, le logiciel se dote désormais d’une nouvelle option qui répond à ce problème : PPI, ou Pay-per-input. Le concept : vous pouvez installer et utiliser le logiciel gratuitement et comme bon vous semble, et c’est lors de l’export du modèle que vous paierez, en fonction du nombre de photos d’entrée et de leur résolution, ou du nombre de points scannés au laser. Un avantage de l’approche est donc de ne payer qu’après avoir reconstruit un modèle, et en sachant précisément ce que l’on achète.

Plus intéressant : il ne s’agit pas d’un paiement lié à un export unique, mais à l’ensemble des assets d’entrée. Ce qui signifie que si vous payez pour, par exemple, l’export d’un modèle issu de 500 photos et d’une session de LiDAR, vous pourrez indéfiniment retravailler et ré-exporter ces mêmes données d’entrée.

Précisons également que la même mise à jour apporte aussi le support des images 16 bits/HDR en entrée mais aussi lors de la création de textures.

Mise à jour du 11/09 : compléments sur le modèle économique

Comme nous le signale un lecteur en commentaire, en parallèle de cette nouvelle offre, l’éditeur a annoncé la fin de son offre « Promo », qui permettait de disposer d’une licence de 3 mois pour 100€, avec toutefois une limite de 2500 photos et 50 Megapixels par image.
Or, avec le système de crédits introduit via PPI, 100€ permet de disposer de 10 000 crédits, soit le paiement du traitement de 2000 images de 20 megapixels, ou de 3333 images de 12 megapixels.

Autrement dit : si vous utilisiez la licence Promo au maximum de ses capacités, le prix que vous deviez payer pour trois mois correspond désormais à un scan unique. Un scan que vous pourrez certes traiter et exporter indéfiniment, mais un scan unique.
La fin de cette offre Promo sera donc clairement une mauvaise nouvelle pour ses adeptes.

L’article PPI, un nouveau mode de paiement original pour RealityCapture est apparu en premier sur 3DVF.

L’outil Instant Terra dévoile ses capacités avec une bande démo

Par Shadows

Nous avions déjà eu l’occasion d’évoquer Instant Terra, une solution 3D temps réel de génération de terrains. L’outil est développé par l’équipe de Wysilab, à Montpellier.

Néanmoins, avant de se lancer et d’adopter une solution logicielle, il est toujours intéressant d’avoir une bonne idée des capacités d’un tel produit. Et justement, une nouvelle bande démo est disponible : elle vous permettra d’avoir un aperçu de ce que permet Instant Terra en termes de création et diversité.

Notez qu’Instant Terra se décline en trois versions selon vos besoins, les deux versions de base (Classique, Unlimited) étant très abordables. Le modèle économique est celui des licences perpétuelles. Enfin, une démo 30 jours est proposé, et des licences éducation gratuites pour écoles et élèves sont disponibles sur demande.

L’article L’outil Instant Terra dévoile ses capacités avec une bande démo est apparu en premier sur 3DVF.

Ronnie Rodriguez, 3d Modeler/Digital Sculptor

Par Shadows

Découvrez les travaux de Ronnie Rodriguez, artiste actuellement en poste chez Hasbro, à Los Angeles.

L’article Ronnie Rodriguez, 3d Modeler/Digital Sculptor est apparu en premier sur 3DVF.

Speedcut, nouvel outil de modélisation booléenne sous Maya

Par Shadows

Joe Wu, artiste 3D senior en Australie, lance en beta un outil Maya destiné aux adeptes de modélisation booléenne.
Pour le moment gratuit, SpeedCut propose un workflow non destructif. Il a été testé sous Maya 2018.5 mais devrait fonctionner sans problème sous d’autres versions.

L’article Speedcut, nouvel outil de modélisation booléenne sous Maya est apparu en premier sur 3DVF.

What If (short edit) – White Night Melbourne 2018

Par Eva Fechten

It is a short edit of our 6 min long artwork created for White Night Melbourne 2018 on the Royal Exhibition Building.

WHAT IF..
Buildings came to life and transformed?
Mythical, Magical creatures were real?
There was a 5th dimension?
Spirituality and higher consciousness had a visual presence?
There was a portal to another more perfect world?

Creative theme: David Atkins / White Night Melbourne
Creative concept: István Dávid, Csaba Világosi, Viktor Vicsek
Art Director: Csaba Világosi
Technical supervisor: Viktor Vicsek
3d modeling: Dániel Szalkó
Producer: István Dávid
3d animators:
Kornélia Csikós
Katalin Katona
Viktor Vicsek
Csaba Világosi
Ivó Kovács
András Nagy aka XYZ
Balázs Szőcs
Character animation: Bálint Benkovits
Music: AMB
Sound design: Fine Cut Bodies
Projectors and technical execution: Electric Canvas

The post What If (short edit) – White Night Melbourne 2018 appeared first on Video Mapping Blog.

Importer vos modèles directement de Sketchfab dans Blender

Par greg

Ce matin, je teste le nouveau plugin Sketchfab Importer qui permet d’importer directement sous Blender les centaines de milliers de modèles qui sont en Creative Commons qui sont sur le site sketchfab. Voilà, de quoi rapidement agrémenter vos projets sans passer votre temps à importer des fichiers externes et faire d’interminables recherches.  

❌