Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Minix NEO G41V-4 : un MiniPC fanless sous Celeron N4100

Par Pierre Lecourt

L’engin n’est pas parfait mais Minix a largement retravaillé son concept pour livrer un MiniPC fanless qui ressemble à quelque chose. Avec un châssis largement percé d’aérations, le Minix NEO G41V-4 prévu pour le mois de Novembre, a de quoi facilement encaisser les 6 watts de TDP de son processeur Gemini Lake embarqué.

2019-09-16 11_11_22-minimachines.net

Conçu pour fonctionner 24H/24 et 7J/7, le Minix NEO G41V-4 vise avant tout le marché professionnel des équipements d’affichage ou de distributeurs automatiques. Il pourra également venir équiper des particuliers mais il a quelques limites problématiques dans son fonctionnement.

La principale vient du choix de la marque de souder la mémoire vive de l’engin sur la carte mère. Les 4 Go de DDR4-2400 sont ainsi installés à demeure sans que l’on puisse ajouter d’extension via un slot So-DIMM. Dommage de se cantonner à 4 Go de mémoire vive sur un processeur de ce type puisque ces puces Gemini Lake sont capables de choses étonnantes à l’usage. Le stockage est mieux loti avec une base de 64 Go en eMMC 5.1 et surtout un SSD au format M.2 2280 SATA 3.

2019-09-16 11_11_13-minimachines.net

Ce dernier est d’ailleurs accessible directement depuis le fond du châssis du NEO G41V-4 de telle sorte qu’il sera possible d’ajouter ce composant sans avoir à démonter totalement la machine. 

Capable de la plupart des tâches du quotidien, le Celeron N4100 sera ainsi correctement dissipé sans qu’il ne fasse aucun bruit. L’engin pourra parfaitement encaisser des tâches multimédia avec une excellente prise en charge vidéo en UltraHD, sera à même de travailler vos documents bureautiques ou d’effectuer des tâches de retouche photo légères ou de jouer à des titres peu gourmands.

2019-09-16 11_10_47-minimachines.net

La connectique de l’engin propose un port Ethernet Gigabit, trois sorties vidéo avec un HDMI 2.0a, un VGA et un DisplayPort. Une sortie audio jack 3.5 mm stéréo, deux USB 3.0 Type-A et deux USB 2.0. Le NEO G41V-4 proposera également un Wifi5 et du Bluetooth 4.2.

L’engin sera proposé à 270$ pièce… Ce qui me parait un poil cher même pour une marque comme Minix. Une solution comme le MiniPC Kodlix sorti depuis quelques mois est proposée bien moins cher pour une philosophie assez proche. Dépourvu de ventilation, cet engin embarque le même Celeron N41000 mais propose 8 Go de DDR3L, 64 Go d’eMMC, un emplacement pour un stockage M.2 2280 et un emplacement 2.5″ supplémentaire. Ce Kodlix se négocie généralement à moins de 210€

Source : Notebook Italia

Minix NEO G41V-4 : un MiniPC fanless sous Celeron N4100 © MiniMachines.net. 2019

Barnfind Adds Future-Proof Functionality and Flexibility to All-In-One 12G-SDI & HDMI 2.0 Fiber Transport BTF1-41 Frame at IBC 2019

Par Desert Moon Communications

Barnfind Adds Future-Proof Functionality and Flexibility to All-In-One 12G-SDI & HDMI 2.0 Fiber Transport BTF1-41 Frame at IBC 2019 BNC-32 mid-board increases network of functions via electrical interface Amsterdam  – (September 13, 2019) — Barnfind Technologies, an international leader in fiber transport solutions, is showing its all-in-one 12G-SDI & HDMI 2.0 Fiber Transport BTF1-41 Frame ...

Helor X36 : un MiniPC Core i7-5550U complètement rond

Par Pierre Lecourt

Sur le papier le Helor X36 est un MiniPC intéressant. Il est correctement équipé, il peut évoluer et il est même dépourvu de ventilation. Mais, en pratique, le constructeur a choisi le pire format d’intégration. Le Helor X36 s’intègre dans un châssis rond. L’idée est toujours aussi étonnante parce que l’on ne voit pas bien ni le côté esthétique de ce choix, ni évidemment son avantage pratique.

2019-09-05 13_27_52-minimachines.net

D’un point de vue design, on pourrait se dire que le côté rond est original, c’est vrai, pourquoi pas. Mais cela ne vaut que quand le boitier est inutilisé. Dès que vous lui ajoutez la connectique nécessaire à son emploi, il se transformera en pieuvre. Avec des câbles tentaculaires qui sortiront de tous côtés. Transformant l’esthétique originale de l’engin en une création à la fois laide et peu pratique.

2019-09-05 13_28_52-minimachines.net

Et c’est bien dommage car sur le papier cet Helior X36 est intéressant. Il propose un processeur de génération Broadwell Intel Core i7-555U. Pas la puce la plus récente du marché puisqu’elle a été lancée en… 2015. Mais une solution encore assez efficace avec 2 coeurs et 4 threads cadencés de 2 à 3 GHz. elle propose 4 Mo de cache et un circuit Intel HD Graphics 6000 allant de 300 MHz à 1 Ghz. Elle fonctionne avec un TDP de 15 watts.

2019-09-05 13_29_10-minimachines.net

Drôle de  choix puisque il existe de nombreux nouveaux processeurs sur cette tranche des 15 watts qui auraient pu être intégrés dans ce boitier fanless. Le châssis haut en métal porte un énorme dissipateur en aluminium qui vient coiffer le processeur situé au centre de la carte mère. Autour, on retrouve 8 Go de mémoire vive sur un slot de DDR3L. Ainsi qu’un emplacement mSATA pour un stockage de 240 Go.

2019-09-05 13_26_51-minimachines.net

L’engin propose un autre slot PCI pour une carte Wifi qui semble livrée avec un module Wifi4… Heureusement, un port Ethernet est présent au format Gigabit. Le reste de la connectique n’est pas mauvais avec quatre ports USB 3.0, une sortie HDMI 1.0, un port VGA, des sorties casque et micros séparées en jack 3.5 mm et même une sortie S/PDIF optique. L’ensemble mesure 5 cm de haut pour 15.5 cm de diamètre. Il est livré comme supportant Windows 10, ce qui signifie qu’aucune licence ne sera livrée avec la machine.

Je crois comprendre le scénario de ce choix : Le côté design associé au processeur Core “i7” qui a fait mouche. En mettant en perspective l’usage réel de l’engin, son côté peu pratique, son Wifi 802.11 b/g/n quand même très lent aujourd’hui, je ne suis pas sur qu’on gagne au change. Le Core i7-5550U est très capable encore pour des usages bureautiques et web mais il n’apporte rien de plus qu’un Celeron basique de génération Apollo Lake plus récent. L’engin est proposé à 386€ en ligne aujourd’hui… ce qui est à mon goût bien trop cher !

Pour un budget bien inférieur de 124€, je serais tenté de conseiller un MiniPC Acute Angle AA-B4. Il propose un Celeron N3450 aux performances identiques à ce Core i7, avec 8 Go de mémoire vive et un duo de stockage composé de 64 Go de eMMC et 128 Go de SSD. Il propose du Wifi5, du Bluetooth 5.0, une connectique complète et même une licence de Windows. C’est un meilleur choix si on veut garder cet aspect “design” original. Lire son billet-analyse.

 

Pour un budget légèrement en dessous tout en gardant un design original, l’autre choix serait le MiniPC Imation F-Migrate sous AMD Ryzen 3 2200 GE avec 8 Go de mémoire vive et 240 Go de stockage sur un SSD évolutif accompagné d’un emplacement 2.5″ pour rajouter encore plus de stockage. Là, les performances sont clairement au dessus avec un Ryzen bien plus rapide en jeux 3D que le core i7-555U et autrement plus performant en matière de vidéo. Sur ce modèle, Windows non plus n’est pas livré par défaut et il faudra donc rajouter une licence ou passer à Linux. Ce modèle se négocie à 333€. Lire son billet-analyse.

Si c’est le côté fanless qui est important, Le Hystou P03B propose un i5-7260U accompagné de 8 Go de mémoire et 256 Go de SSD. Il peut parfaitement faire l’affaire au vu du profil. Il est moins “design” mais mieux équipé et moins cher. Sans ventilateur embarqué, il fonctionnera sans un bruit et apportera les même fonctionnalités que le Helor X36 mais de manière plus efficace. Il est également capable d’accueillir un stockage 2.5″. Il se négocie  à 346€. Lire son billet-analyse.

Enfin, pour un budget plus bas, le MiniPC MoreFine S100 semble mieux équipé même si son design est franchement plus sobre. Avec un Core i5-8250U bien plus véloce, toujours 8 Go de mémoire vive et 240 Go de SSD, une extension pour un stockage SATA 3.0 en 2.5″, du Wifi5, de l’USB Type-C, un HDMI 2.0… Une machine qui sera rapide et efficace. Ce modèle se négocie à 358€ avec un code promo. Lire son billet-Analyse.

Si ce format de “réponse mail” vous intéresse, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires et… à me poser des questions au sujet de vos futurs achats.

Helor X36 : un MiniPC Core i7-5550U complètement rond © MiniMachines.net. 2019

Marshall Electronics’ Cameras Head to the Rodeo

Par D Pagan Communications

CALGARY, ALBERTA, CA, AUGUST 15, 2019 – Mason Goodchild, owner of Morsando Media, knew he needed a compact POV camera that could outlast the elements to film the Calgary Stampede. For the second year in a row, Marshall Electronics’ cameras captured high-octane footage of the rodeo to complement the broadcast. Marshall Electronics All-weather CV502-WP and ...

New Australian Sci Fi Film Quanta Shot on URSA Mini Pro and Graded with DaVinci Resolve

Par Zazil Media

Fremont, CA – August 15th, 2019 – Blackmagic Design today announced the new sci fi film “Quanta” was shot entirely on an URSA Mini Pro, while grading was done using DaVinci Resolve Studio. The film is one of the first globally distributed films by the new Melbourne based film production company and film collective Raygun, and ...

Minimachines en Minivacances !

Par Pierre Lecourt

L’actu est molle, j’ai besoin de repos. C’est l’heure de décrocher un peu pour partir m’aérer la tête. Le site ne ferme pas et je mettrai probablement quelques nouvelles pendant les jours qui viennent, mais c’est officiellement les vacances pour Minimachines.

On reprendra du collier à la fin du mois histoire de voir ce qui se trame pour  la rentrée et l’IFA. Je reste dans les parages pour surveiller la santé du site. La Miniboutique est comme d’habitude ouverte mais les commandes ne seront pas traitées avant la fin du mois.

J’ai quelques surprises en réserve pour cet été, je serai probablement assez présent sur Twitter également. J’essayerai de répondre à vos demandes de bons plans si possible en mettant à jour une page dédiée Les Bons Plans de Vacances que je daterai à chaque mise à jour tout en changeant la photo d’illustration.

En attendant, Bonne vacances à tous et surtout bonne reprise à tous les autres !

Minimachines en Minivacances ! © MiniMachines.net. 2019

From Tiny Lavaliers To Award Winning Headsets – DPA Microphones Has Something To Suit Everyone At IBC 2019

Par whitenoise

Hot on the heels of its recent Red Dot Design Awards success, DPA Microphones will be showcasing its incredible 6000 series of Subminiature Microphones at this year’s IBC exhibition in Amsterdam (Booth 8.D70). Since its launch in 2018, DPA’s 6000 series has continued to astonish end users and reviewers because it is so small and ...

Iru M7 : Un MiniPC classique et évolutif sous Core i5-8250U

Par Pierre Lecourt

Cet Iru M7, on le connait déjà très bien d’un point de vue design. C’est le châssis de nombreuses machines de marques OEM ou non. On retrouve, par exemple, les solutions de Vorke comme le V2 Pro, des Hystou, des Neive et plein d’autres à avoir embarqué un MiniPC dans ce petit coffret de métal à la ventilation si particulièrement reconnaissable.

2018-04-05 15_26_31-minimachines.net

Le Vorke V2 Pro

Sous le Iru M7, on découvre une large ouverture de ventilation avec un dessin très particulier, au dessus, en façade, un bouton central pour démarrer la machine. C’est ce design qu’emploient désormais plus d’une demie douzaine de constructeurs pour proposer leur MiniPC.

2019-07-24 12_26_00-minimachines.net

Le Iru M7

Le Iru M7 est donc, comme les autres, un assemblage de différents composants proposé par un constructeur qui va assurer derrière un marquage du boitier pour les identifier. en fin de chaîne, juste avant un emballage souvent neutre, l’assembleur propose un petit marquage du châssis avec le logo de son choix.

2019-07-24 12_26_53-minimachines.net

Le Iru M7 profite donc d’un châssis que l’on connait bien et propose un équipement assez standard. Pour commencer un Core i5-8250U, une puce Kaby Lake R quadruple coeur et octuple threads tournant de 1.6 à 3.4 Ghz avec 6 Mo de mémoire cache pour un TDP de 15 watts. L’engin est également décliné avec d’autres processeurs qui vont du Core i5-7200U au i7-6500U. La mémoire vive varie de 4 à 8 Go de DDR4 et le stockage de 128 à 256 Go. Des versions Barebones totalement nues, sans mémoire ni stockage sont également disponibles.

2019-07-24 12_26_44-minimachines.net

Pour le reste pas de surprises, le châssis propose une ouverture facile pour mettre à jour la machine ou lui ajouter un stockage 2.5″ SATA 3 supplémentaire. Il propose une sortie HDMI, deux ports USB 2.0 et deux autres en USB 3.0, un Ethernet Gigabit, une sortie S/PDIF, et une prise jack audio stéréo classique. La machine propose également un Wifi5 et du Bluetooth 4.0. Un port Antivol Kensigton Lock est également présent.

2019-07-24 12_27_02-minimachines.net

Elle mesure 12.9 cm de large pour 12.5 cm de profondeur et 3.9 cm d’épaisseur pour un poids de 450 grammes. Elle est livrée avec un adaptateur VESA. Son prix de base varie suivant son équipement de 267€ en Barebone à 365€ en 8/256 Go en passant par 311€ pour la version 4/128 Go. Pas forcément une machine très intéressante à l’achat à ces niveaux de prix mais la confirmation que la marque Iru est bien une OEM comme les autres. Ce qui signifie que son autre MiniPC,  sous Core i7-7700HQ et GeForce GTX 1060, devrait être dérivé sous une forme ou une autre, par d’autres constructeurs.

Iru M7 : Un MiniPC classique et évolutif sous Core i5-8250U © MiniMachines.net. 2019

Le MiniDisc Data (introduction)

Par Pierre Dandumont

Cet article est le premier d’une sérioe sur une technologie intéresante : le MiniDisc Data de Sony.

Vous connaissez peut-être le MiniDisc, un format destiné à l’audio. Il a eu un succès correct dans les années nonante et Sony a décliné son disque dans plusieurs variantes, dont une destinée au stockage de données, le MiniDisc Data. Dans un format identique (72 x 68 x 5 mm), Sony stockait 140 Mo. Face à une disquette ou même un Zip (plus gros), la capacité était intéressante mais le MD Data était assez lent (~150 ko/s, comme un lecteur de CD-ROM 1x) et fonctionnait surtout d’une façon un peu trop particulière.

Un MiniDisc Data

En fait, le MiniDisc Data implémente son propre système de stockage des données (MDFS, MD file system). Vous ne pouvez pas réellement formater un MiniDisc Data en FAT, NTFS, HFS (etc.), il faut passer par des pilotes Sony qui vont littéralement encapsuler les données sur le MiniDisc à la place des données audio.

Sony a sorti plusieurs appareils à base de MiniDisc Data, ça va de l’appareil photo (j’en parlerais un jour) à l’enregistreur d’images, en passant par les lecteurs destinés purement à un usage informatique. Officiellement, il en existe deux dans ce cas : le MDH-10 (un lecteur portable) et le MDM-111, un lecteur 3,5 pouces. Les deux modèles se connectent en SCSI à un PC ou un Mac. En réalité, il en existe un troisième : le MDM-110.

Le lecteur interne


MDM110


SCSI, mais pas de sortie audio

J’ai récupéré mon premier lecteur de MiniDisc Data au Japon, sous la forme d’un Sony DKR-700. Il s’agit d’un appareil industriel qui permet de faire de l’acquisition depuis des entrées analogiques, pour un usage notamment médical. Quand j’ai reçu l’appareil, il fonctionnait mais le lecteur n’acceptait pas mon MiniDisc Data. Une fois démonté, j’ai trouvé un lecteur interne en SCSI, le MDM-110. Comme il ne lisait pas les disques, je l’ai envoyé à un expert ès MiniDisc (John-John, allez lire son excellent site) qui l’a révisé.

Pour mes premiers essais, j’ai branché le lecteur dans un Mac. En dehors du fait que j’ai eu des soucis à cause d’une nappe SCSI daubée (pas de chance), le lecteur est reconnu. Par contre, impossible de formater le disque MD Data. Ca plante assez rapidement. Je ne sais pas si ça vient du fait que le lecteur n’est pas officiellement dans la liste, mais ça ne marche pas. Après l’installation des pilotes, il me propose bien de formater en MiniDisc, mais rien à faire.

MDFS


MDFS


Nope

Ensuite, j’ai testé sur un PC sous Windows 98. Là, premièrement, il est reconnu sans pilotes et il est possible de formater un MiniDisc Data en FAT (ce que Jonathan avait fait). Par contres, c’est extrêmement lent. Joie de Windows, l’installation des pilotes est une plaie : Sony fournissait deux fichiers qui devaient être décompressés sur une disquette pour fonctionner : impossible de les placer sur le disque dur (une Compact Flash dans le cas présent) pour lancer l’installation. La solution a été un peu idiote : copier les fichiers décompressés à la racine de mon MiniDisc Data. Et même comme ça… ça ne fonctionne pas. Une fois les pilotes installés, Windows 98 plante au démarrage. Les outils se lancent une fois le pilote VXD supprimé, mais ils ne reconnaissent pas les disques. Assez bizarrement, donc, le MiniDisc Data marche en FAT sans pilotes, mais pas en MDFS.

Ca marche sous Windows


Mais impossible de passer en MDFS

Point intéressant, les lecteurs MiniDisc Data lisent normalement les MiniDisc Audio. Sony fournit même un logiciel qui doit permettre de lire un MiniDisc avec une interface de lecteur audio. Il permet même de modifier les informations sur les différentes pistes avec le clavier du Mac, ce qui est plutôt intéressant et pratique. Mais j’ai eu deux problèmes. Premièrement, le MDM-110 n’a pas de sortie audio. Il possède bien l’emplacement, mais les broches ne sont pas présentes. Et sauf si vous avez un des rares MDH-110 avec un firmware bidouillé, il est impossible de récupérer le contenu des disques, pour d’évidentes raisons liées au piratage. Le programme de Sony ne lit pas réellement le MiniDisc, il envoie la commande pour que le lecteur réagisse et utilise sa propre sortie. Donc sans sortie, pas de son. Mon autre problème vient du fait que le programme ne lance tout simplement pas la lecture, que ce soit avec un MiniDisc pré-enregistré ou de vieux MiniDisc enregistrés manuellement. Sur le MiniDisc enregistré a la mano, j’ai bien pu changer le nom des pistes, même si l’enregistrement une fois les modifications effectuées est franchement long. C’est par contre impossible sur un MiniDisc préenregistré, ce qui est normal.

Un MiniDisc préenregistré


Mac OS voit le disque


Le programme de lecture


Il lit les pistes (et on peut modifier)


La version Windows et son look… perfectible

Pour le momùent, il s’agit donc du premier post sur le sujet, en attendant que je reçoive un lecteur plus adapté (un MDH-10) et que je fasse aussi quelques tests avec un appareil photo. Une fois que je l’aurais remonté (et que j’aurais compris son fonctionnement), je testerais aussi le Sony DKR-700.

Barnfind to Show its All-In-One 12G-SDI & HDMI 2.0 Fiber Transport BTF1-41 Frame with More Future-Proof Functionality at IBC 2019

Par Desert Moon Communications

Barnfind to Show its All-In-One 12G-SDI & HDMI 2.0 Fiber Transport BTF1-41 Frame with More Future-Proof Functionality at IBC 2019 Frame offering long-distance fiber transport, routing, distribution and conversion in one convenient package now offers optional BNC-32 mid-board to provide electrical interface Sandefjord, Norway – (July 11, 2019) — Barnfind Technologies, an international leader in ...

Iru MiniPC : Un barebone Core i7-7700HQ et GeForce GTX 1060

Par Pierre Lecourt

Iru ? Inconnu au bataillon, je suppose qu’il s’agit là d’un produit OEM pur et dur qu’une marque a décidé de commercialiser pour son compte. Au final, on a un engin qui ne prend pas tant de risques que cela et un tarif pas forcément avantageux… Positionné à 799.99$ soit environ 713€, il n’offre pas assez d’intérêt à mon sens pour justifier une importation. Mais cette plateforme pourrait être déclinée et surtout, la carte mère employée pourrait atterrir dans des machines d’autres marques, plus connues. Des marques bénéficiant d’une plus grosse plate-forme client et pouvant donc proposer des prix plus bas.

2019-07-22 13_12_51-minimachines.net

Le MiniPC d’Iru est une solution au design original qui n’est pas sans rappeler les Nettops. Ces engins posés sur un pied qui proposent un format minitour assez passe partout. L’engin est un peu moins discret cependant, avec un motif rappelant un dragon , un nuage ou des flammes sur chaque côté. Sur la face avant, on ne retrouve pas grand chose si ce n’est un port USB et le bouton de démarrage de la machine.

2019-07-22 13_12_36-minimachines.net

Le boitier mesure 35 cm de large pour 20 cm de haut et 5 cm d’épaisseur. Cela reste raisonnable au vu du matériel embarqué puisque le Iru propose un processeur assez performant avec l’Intel Core i7-7700HQ. Un processeur quadruple coeur et octuple threads tournant de 2.8 à 3.8 Ghz et proposant 6 Mo de mémoire cache. Ce n’est pas une puce très récente, le marché Chinois en ce moment se sert des fonds de tiroirs des stocks Intel et il s’agit ici d’un Kaby Lake de première génération sorti au début de 2017. Il est néanmoins performant avec une capacité de mémoire vive maximum de 64 Go, de bons scores de calcul et un chipset graphique Intel HD 630. Cette puce propose un TDP de 45 Watts ce qui ne sera pas forcément très simple à dissiper dans un boitier de ce format.

2019-07-22 13_13_09-minimachines.net

Le circuit graphique secondaire associé est un Nvidia GeForce GTX1060 avec 6 Go de mémoire dédiée. Là encore, un bon choix même si il n’est pas des plus récent. La solution proposera une expérience de jeu robuste en FullHD pour peu qu’elle soit accompagnée de suffisamment de mémoire et d’un bon stockage.

Car le Iru MiniPC est un barebone et il est donc livré sans mémoire vive ni stockage et évidemment aucun système d’exploitation. Ce sera à vous de les ajouter. Deux slots de mémoire vive SoDIMM DDR4 sont disponibles. Le stockage est, quant à lui, divisé en deux solutions. Un support M.2 supportant à la fois une liaison NVMe et SATA3 ainsi qu’un emplacement mSATA 3.0.

2019-07-22 13_12_44-minimachines.net

La connectique arrière est assez complète avec deux sorties vidéo : Un DisplayPort tout en haut puis un lecteur de cartes SDXC, un HDMI, trois USB 2.0 et un USB 3.01. Un port Ethernet Gigabit est également présent ainsi qu’une prise jack audio et un jack d’alimentation 12V / 2.1A. Un système Wifi5 et Bluetooth 4.0 fait, semble t-il, également partie du package.

Je n’ai aucune idée du système de dissipation embarqué même si je suppose qu’il s’agit en fait d’un design de carte mère de portables intégré dans un format Minitour. Un échangeur de chaleur de type Caloduc associé à un ventilateur pour extraire l’air chaud de l’engin me semble être la solution la plus logique. Aucune idée évidemment du bruit qu’il peut générer. La fiche technique évoque un double ventilateur sans plus de détails ni d’images sur les entrailles de la machine.

Que penser de ce Barebone Iru au final ? Sur le papier, l’engin est intéressant malgré des manques assez gênants. Un seul USB 3.0 par exemple sur les 5 ports disponibles, un lecteur de carte SDXC sur la face arrière pas des plus pratique, pas d’infos sur son refroidissement, pas de système d’accroche VESA… Et un tarif pas forcément des plus accessible… L’engin reste à surveiller pour ce qu’il promet à savoir l’arrivée de ce duo GTX 1060 et I7-7700HQ sur le marché OEM Chinois. Pas vraiment pour ce qu’il est en tant que MiniPC classique…

Source : AndroidPC.es

Iru MiniPC : Un barebone Core i7-7700HQ et GeForce GTX 1060 © MiniMachines.net. 2019

Nvisen Y-MU-01 : un MiniPC évolutif sous Core i7-8565

Par Pierre Lecourt

Ce n’est pas le MiniPC le plus économique que l’on ait croisé. A 382.30€, il se pose plutôt dans la fourchette haute du genre. Mais ce tarif peut s’expliquer facilement puisque le Nvisen Y-MU-01 est plutôt très correctement équipé. 

2019-07-10 14_31_35-minimachines.net

Il propose pour commencer un Core i7-8565U, une puce quatre coeurs et huit threads fonctionnant de 1.8 à 4.6 GHz avec 8 Mo de cache. Lancée au troisième trimestre 2018, elle fait partie de la galaxie des processeurs Whiskey Lake et embarque donc un circuit graphique Intel UHD 620. Cette puce performante affiche un TDP de 15 watts qu’il faudra donc dissiper activement. Le boitier est percé de part en part pour laisser circuler l’air au coeur de l’engin

La puce du Nvisen Y-MU-01 peut gérer jusqu’à 64 Go de DDR4 et cela tombe plutôt bien car l’engin propose, et c’est assez rare, deux slots SoDIMM de mémoire à ce format. Il est livré par défaut avec 8 Go de mémoire vive mais pourra monter facilement à 16 ou 32 Go.

2019-07-10 14_31_42-minimachines.net

Le stockage est composé par défaut de 128 ou 256 Go au format M.2. il sera secondé par un emplacement 2.5″ SATA standard pour ajouter un disque mécanique ou un second SSD. Aucune image de la connectique arrière n’est proposée, la fiche technique indique cependant que l’engin dispose d’une sortie HDMI 2.0 et d’une sortie DisplayPort pour gérer deux affichages en UltraHD.

L’ensemble propose en tout quatre ports USB 3.0, deux ports USB 2.0, un port Ethernet Gigabit, un module Wifi4 et du Bluetooth 4.0 et des prises casque et micro. Le Nvisen Y-MU-01 mesure 13.6 cm de large pour 12.5 cm de profondeur et 4.3 cm d’épaisseur. 

2019-07-10 14_31_46-minimachines.net

En l’état et malgré une promo avec le code BGNV254 qui font baisser le tarif de l’engin à 363€ dans le panier, cela reste une solution en précommande totalement inconnue au bataillon. Aussi je ne vous la recommande pas spécialement pour le moment. Mais l’engin est intéressant à surveiller. Parce qu’il est évolutif et qu’il embarque un processeur performant, cela pourrait être une belle surprise.

 

Nvisen Y-MU-01 : un MiniPC évolutif sous Core i7-8565 © MiniMachines.net. 2019

Areia Creations Produces KPOP Music Videos with Blackmagic Design Cameras, Blackmagic RAW and DaVinci Resolve

Par Zazil Media

Fremont, CA – June 14, 2019 – Blackmagic Design today announced that South Korea based independent record label Areia Creations shot its latest music videos for the artists Musky and Ferry with a combination of Blackmagic Design Pocket Cinema Camera 4K and URSA Mini Pro cameras using Blackmagic RAW codec. The videos were then edited and graded using Davinci Resolve Studio with ...

How to Create a Mid-’90s DV Camcorder Look in After Effects

Par Lewis McGregor

Need that DV look for your '90s-era project? Here's how you can turn back the clock on your footage in Adobe After Effects

Document 1. – CAN’s new event series examines cross-disciplinary practice

Par Filip Visnjic
Document 1. – CAN’s new event series <br>examines cross-disciplinary practice
CAN has joined forces with UAL Creative Computing Institute to present the first in a series of events that examine new forms of cross-disciplinary art and design practice. Entitled "Document 1.", it’s comprised of a workshop, seminar, and symposium, and takes place March 11th–13th at UAL’s Camberwell College of Art in London.

Vuelve el Festival de luz a Barcelona: LLum Bcn 2019 del 15 al 17 de febrero

Par volatil

El año pasado se estrenó en Barcelona el festival de la luz y trazamos un recorrido recomendado. Este año, como no podía ser de otra manera, volvemos a las andadas. En esta edición repiten artistas como Alex Posada, Protopixel, Onionlab o Eyesberg y vemos caras nuevas de gran nivel como Daniel Caanogar, Joanie Lemercier o Xavi Lloses. Instalaciones de luz interactivas en todos los rincones del barrio de Poblenou. Barcelona se viste de luz del 15 al 17 de febrero. Aquí nuestras recomendaciones para esta edición.

Por segundo año, Llum BCN transforma las calles del Poblenou en un gran laboratorio de experimentación al aire libre, a través de la luz como medio creativo y del trabajo de artistas, diseñadores y arquitectos de todo el mundo que están explorando las posibilidades que ofrecen en el espacio urbano nuevas técnicas como la iluminación dinámica, la proyección a gran escala y los entornos interactivos.

Plou núvol
Plaça de les Glòries, davant del del Disseny Hub Barcelona
Aquí Houston
#plounúvol
Una tormenta del revés que se crea dentro de una gran nube artificial gracias a la participación activa de las cien personas del público que se reúnen en su interior y que reproducen, solo con su cuerpo, el sonido de todas las fases de una tormenta. Este sonido natural pone en marcha unos efectos visuales sorprendentes que crean un gran espectáculo visible dentro y fuera de la nube.
Polyhedra
Encants Barcelona – Fira de Bellcaire
(Av. Meridiana)
Av. Meridiana

Alex Posada i Xavi Bayona
#polyhedra
Polyhedra es una escultura de luz audiorreactiva que tiene forma de poliedro regular. La geometría luminosa flota en el espacio y aprovecha los reflejos de la cubierta de espejos del Mercado de los Encants, que multiplican y potencian la luz en todas direcciones. Un efecto que se ve reforzado con la programación dinámica de luminarias led y otros elementos de esta instalación, creada expresamente para este mercado emblemático.

Asalto Barcelona
Façana del Disseny Hub Barcelona
(Plaça de Josep Antoni Coderch

Daniel Canogar
Asalto Barcelona es una proyección de vídeo sobre la fachada del DHUB creada a partir de la participación del público. Un asalto y saqueo virtual del edificio por parte de los espectadores que evoca la toma de la Bastilla o el asalto al Palau d’Hivern, y que simula al público trepando por la espectacular fachada.

Lumin AV
Disseny Hub Barcelona, sala A

Onionlab
Lumin AV es un estudio lumínico que investiga el comportamiento y la coexistencia de diferentes tipos de fuentes luminosas en una misma instalación: proyecciones en una gran pantalla, luces móviles y led, acompañadas de música, combinadas y perfectamente sincronizadas. Todas juntas crean un espectáculo inmersivo en que los espectadores se verán rodeados de luz. Lumin AV hace coexistir diferentes técnicas de iluminación expresadas en un espectáculo integral que concibe la luz como un todo.

FAD Meeting Point
Vestíbulo de Àvila del Disseny Hub Barcelona
(Plaza de las Glòries Catalanes, 37-38, Accés pel c. d’Ávila)
Plaza de las Glòries Catalanes, 37-38, Accés pel c. d’Ávila

Robert Thompson
FAD (Fomento de las Artes y del Diseño)
#FADmeetingpoint
El FAD Meeting Point es un punto de encuentro para quienes quieran disfrutar del festival Llum BCN y un punto de partida para cualquier ruta por el Poblenou. Un gran tótem lumínico interactivo que permite a los y las visitantes dejar una señal efímera con luz de su móvil sobre un material fotoluminiscente, y deformar con su voz una superficie dinámica recubierta de espejos que animan todo el espacio que lo rodea.
Constellations, (2018)
Llac “Jardins de l’Elisava” – Disseny Hub Barcelona, Accès C/ Àvila, 185
(Plaça de les Glòries Catalanes, 37)

Joanie Lemercier i Paul Jebanasam

Constellations, (2018)
Llac “Jardins de l’Elisava” – Disseny Hub Barcelona, Accès C/ Àvila, 185

Joanie Lemercier es uno de los artistas europeos más interesantes que están expandiendo las posibilidades de la luz como medio. Tras explorar lenguajes como el videomapping, las instalaciones en galería y los espectáculos de visuales, en esta nueva pieza emplea un material poco habitual sobre el que presentar su trabajo elegante y meticuloso: el agua.
En “Constellations”, el lago del DHUB se convierte en una puerta para la exploración del cosmos. Los visuales en 3D nos permiten viajar desde el corazón de un agujero negro a las profundidades del espacio, recorriendo planetas y estrellas en la búsqueda de los límites del universo. “Constellations” es un fascinante viaje en que la estética vectorial y monocroma de Lemercier se da la mano con los paisajes sonoros electrónicos del productor Paul Jebanasam.
Joanie Lemercier es un artista francés que trabaja sobre la proyección de la luz y su influencia en nuestra percepción. Siempre ha tenido un gran interés en estructuras físicas como las geometrías, los patrones y las formas minimalistas. Desde el 2006 ha trabajado con la proyección de luz. Fue cofundador del sello audiovisual AntiVJ en el 2008, con Yannick Jacquet, Romain Tardy y Olivier Ratsi. En el 2013 fundó su estudio creativo para desarrollar instalaciones, piezas de galería y experimentos visuales.

Làser
Calle de Badajoz, calle de Sancho de Ávila y calle de Pere IV
Estudio Antoni Arola
#Làser
La luz afilada de tres haces láser traza un itinerario en tres dimensiones por las principales calles de Llum BCN. Un recorrido que vertebra el espacio urbano donde se desarrolla el festival. Cada una de las tres luces láser acaba su recorrido proyectándose hacia el cielo y haciéndose visible desde la distancia. Un proyecto de innovación lumínica urbana diseñado especialmente para el festival Llum BCN

Y tú, ¿qué pondrías bajo el foco?
Pasillo Mediapro
(av. Diagonal, 177)
(av. Diagonal, 177)

Eyesberg & ProtoPixel
#emocions
Emocions transforma la Torre Glòries en una gran antena amplificadora de las emociones del público. Una instalación interactiva donde los visitantes pueden crear sus propios momentos de luz y música, que se ven reflejados, en tiempo real, sobre la fachada de la gran torre para compartirlos con toda la ciudad. Un reto artístico y tecnológico que te hará sentir parte de una gran obra colectiva.

Nautilus
Centro comercial Glòries
(Avenida Diagonal, 208, planta -1)

Xavi Lloses
#nautilus
El Nautilus es una escultura sonora y visual y, al mismo tiempo, un instrumento. Recoge el sonido de las burbujas que estallan dentro de sus cilindros de metacrilato para procesarlo y amplificarlo. En el modo autónomo, interpreta una partitura generativa en que compone a tiempo real gracias a “randomizadores” de diferentes universos armónicos y rítmicos. Un armonio contiene el sistema nervioso del Nautilus y puede ser tocado por el público.

La entrada Vuelve el Festival de luz a Barcelona: LLum Bcn 2019 del 15 al 17 de febrero aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Alt-C – Designing for synergy between our ecosystems and network economics

Par Filip Visnjic
Alt-C – Designing for synergy between our ecosystems and network economics
Created by Michael Sedbon, Alt-C is an installation that uses electricity produced by plants to power a single board computer mining a cryptocurrency. The project questions our relationship to ecosystems in regards to networked technologies and abstraction problematics.

Festival Lumínica 2018 · del 4 al 6 de octubre · Resistencia (Chaco Argentina)

Par volatil

Los próximos 4, 5 y 6 de octubre, Resistencia (provincia del Chaco -Argentina), vivirá la cuarta edición del Festival Lumínica.
Un evento único en la región que reúne a realizadores, artistas audiovisuales y multimedia, programadores, diseñadores y estudiantes. Los interesados tendrán la oportunidad de formar parte de charlas abiertas, talleres, asistir a encuentros con artistas y todas las herramientas en relación al arte y la tecnología, con el objetivo de enriquecer de manera colectiva las producciones regionales.

Esta vez, las actividades se realizarán en la Casa de las Culturas (Marcelo T. de Alvear y Mitre); con entrada libre y gratuita.
El evento es organizado por la productora Chedé, con apoyo del Cecual, el departamento de Industrias Culturales del Instituto de Cultura de la provincia del Chaco y el Instituto de Turismo de la provincia del Chaco.

En esta cuarta edición la apuesta fue mucho mayor que en años anteriores, primero se realizaron exitosas muestras del festival a través de los llamados “pre Lumínica” que se realizaron en Resistencia, Corrientes, Misiones y Formosa. De esta manera, la comunidad lumínica conformada por Dj’s, Vj’s, audiovisualistas, diseñadores, programadores y artistas visuales logró que el público pudiera vivir la experiencia. Además, se realizaron charlas para la comunidad, momentos de intercambios de experiencias, workshops para realizadores y artistas visuales.

En Shows/Mapping los seleccionados fueron: Fiesta Amazonía (Estefania Blanco, Katharina Saporitti, Tatiana Rodríguez)
Agite Oberá (Maria Prima, Kmiac O Ojolote Cam, Alejandro Pace, TuGuaina, Ajitawira)
Cuestión (Mariana Alarcón, Yoselin Cabrera, Michelle Colcombet, Valeria Deiset, María Romero y Carolina Schaller);
Moya Moya (Fabricio Costa Alisedo, Emilio Moya, Cecilia Moya).

En instalaciones:
-Pscicodelical Bottle (Michelle Colcombet, Valeria Deiset, Carolina Schaller)
-Quiero Que Escuches Todo Esto. Sobre Todo Esto (Germán Ezequiel, Lorenzo Robert)
-Inmersión (Ana Belén Ghiano Aguzin, Giuliana Micaela Rubiolo)
-A Puerta Cerrada (Andrea Sánchez Bogado, Germán Andrés Ramírez, Julieta Ayub, Ana Pereyra Coimbra, Rocío Molina, Julieta Rabadán)
-Aequorea (María Belén Kunz Beuttenmüller, Rocío Mburucuyá Molina, María Florencia Sánchez Aquino)
-Homo Videns (Tami Lang Goy)
-La Piedra De Las Manos (Leonardo Lucas Guardianelli, Guillermo Canteros)

En Videoarte:
-Burla (Jonathan Alonso)
-Drogas (Ramiro Guillén Strusiat)
-Dsdna(Rt) (Marcos Montané)
-Alice No País Do Baurets (Rafael Bqueer)
-Soledad Urbana (Indiana Got).

En Espacio MediaLab: Ableton Live, Resolume Arena, VVVV, Arkaos GrandVJ, Arduino, Cámaras IP, Kinect, Isla MIDI e Isla Sintes, Edu Cabrera de VJ Mori Ya.

La entrada Festival Lumínica 2018 · del 4 al 6 de octubre · Resistencia (Chaco Argentina) aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

❌