Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Microsoft reconnaît des problèmes d’affichage avec son Hololens 2

Par Pierrick LABBE
Problèmes d'affichage HoloLens 2

Depuis le mois de novembre, Microsoft a commencé à envoyer aux premiers utilisateurs le Hololens 2, son nouveau casque de réalité mixte. Cependant, des problèmes d’affichage croissants sont signalés.

Concrètement, ce sont les développeurs qui ont l’appareil entre les mains et autant dire que le résultat ne leur plaît pas à 100%. En effet, de sérieux problèmes de consistance des couleurs sont apparus.

#HoloLens2 The cat is out of the bag…@TonyRogersVAai @CharlieFink @Scobleizer pic.twitter.com/QsHnaMxjHb

— César Berardini (@cesarberardini) December 18, 2019

Problèmes d’affichage : l’Hololens 2, pire que le premier ?

Microsoft a déjà reconnu l’existence du problème d’affichage sur l’HoloLens 2 et a annoncé être en train de discuter avec les utilisateurs qui en ont fait part pour tenter de réussir à régler ces soucis techniques rapidement. Le précédent modèle souffrait déjà du même type de problème, mais c’était plutôt marginal. Là, les rapports qui remontent font état de véritables problèmes et importants. C’est notamment le cas avec un visuel ressemblant à un arc-en-ciel qui apparaît par-dessus les images visualisées.

« Microsoft continue d’investir et d’innover dans le domaine de la technologie d’affichage. Microsoft HoloLens 2 contient un nouveau type d’affichage qui fait plus que doubler le champ de vision de l’HoloLens d’origine et est le résultat d’un ensemble de compromis d’affichage équilibrés. Nous connaissons les rapports de certains développeurs rencontrant des problèmes avec leurs écrans et nous travaillons en étroite collaboration avec eux pour comprendre la cause sous-jacente » a annoncé Microsoft dans un communiqué aux sites spécialisés. Quand on sait que l’appareil coûte tout de même la bagatelle de 3500 dollars, Microsoft devrait sans doute se mettre à régler les problèmes d’affichage rapidement avant d’envisager une commercialisation de ses lunettes.

Cet article Microsoft reconnaît des problèmes d’affichage avec son Hololens 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Fin de partie pour Windows 7

Par Shadows

Hier se terminait officiellement la fin du support de Windows 7, après 10 ans de bons et loyaux services. Microsoft en a profité pour lancer une dernière salve de correctifs.

Autrement dit, si vous possédez une machine encore sous Windows 7, elle deviendra non sécurisée au fur et à mesure de la découverte et de l’exploitation de nouvelles failles non corrigées. Un changement d’OS, par exemple vers Windows 10 ou Linux, est donc recommandé.

A noter toutefois : un programme payant permet d’étendre le support de 3 ans supplémentaires. Destinée aux entreprises, cette offre “Extended Security Updates” de Microsoft a évidemment un coût :
– la première année, 25$ par mois/machine pour Windows 7 Enterprise, 50$ pour Windows 7 Pro ;
– la seconde année, 50 et 100 dollars respectivement ;
– la troisième année, 100 et 200 respectivement.

Autant dire que cette offre, si elle peut s’avérer utile pour des entreprises mal préparées, fait vite grimper la facture. Acheter une licence Windows 10 ou mettre à jour son parc informatique peut donc s’avérer plus judicieux.
Quel que soit votre choix, considérez dès à présent vos machines sous Windows 7 comme pouvant être compromises : y placer des données sensibles est fortement déconseillé.

Rappelons enfin que notre partenaire Progiss propose notamment, via la boutique 3DVF.fr, des stations de travail sous Windows 10. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les contacter par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com
Notez également que l’équipe Progiss est à votre disposition pour vous proposer des présentations des logiciels de la boutique, que ce soit dans leurs locaux (Villepinte, à côté de Paris) ou dans les vôtres.

L’article Fin de partie pour Windows 7 est apparu en premier sur 3DVF.

Trimble teste la résistance de l’Hololens 2 au maillet

Par Pierrick LABBE
Trimble HoloLens 2

Vous avez sans doute, comme tout le monde, vu le nouveau véhicule imaginé par Elon Musk et Tesla, le CyberTruck. Si on apprécie ou non son apparence physique, sa résistance semble à toute épreuve. L’HoloLens 2 est-il au même niveau ? C’est ce qu’a voulu savoir Trimble.

Dans son crash-test, Elon Musk et Tesla ont mené des tests de durabilité plutôt extrêmes, sans avoir eu un résultat parfait dans chaque épreuve. Comment l’Hololens 2 réagit-il dans les mêmes conditions ? La réponse en images.

L’Hololens 2 attaqué au maillet par Trimble

Dans certains environnements, comme les chantiers ou l’usine, on sait que l’HoloLens 2 devra parfois être porté avec la protection d’un casque de chantier. C’est là que l’équipe a voulu mener son premier test de résistance. Cet ensemble customisé a même eu le droit à son petit nom de la part de Trimble, qui parle d’un équipement « certifié dans le monde entier pour la protection contre les chocs et la sécurité électrique, la protection de base de la visière contre les impacts et la sécurité intrinsèque ».

Dans le premier test, on a donc pu voir un ouvrier de Trimble utiliser un maillet, comme dans le test mené avec Tesla. Aucun souci. Le second met à profit une large balle de métal afin de savoir si, à la différence d’une voiture Tesla, le casque ne pourrait pas être détruit. On vous laisse voir ce que donne le résultat dans la vidéo ci-dessous. On vous conseille tout de même de ne pas faire la même chose à la maison.

Cet article Trimble teste la résistance de l’Hololens 2 au maillet a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft compte émuler le x86 64 bits sur Windows ARM

Par Pierre Lecourt

C’est une critique récurrente des solutions employant Windows 10 ARM. Le catalogue d’applications compatibles est limité aux produits 32 bits ce qui limite énormément les choix d’utilisateurs. Ceux qui veulent passer d’un Windows classique à un Windows ARM se voient limités dans leurs choix, beaucoup de leurs applications habituelles sont manquantes et c’est un vrai souci à l’usage.

Surface Pro X

Cela fait partie de la stratégie de Microsoft. Proposer un système identique dans l’interface entre les solutions classiques proposées par Intel et AMD et les versions ARM propulsées par des puces Qualcomm. Cette interface identique amène l’utilisateur à considérer l’usage de la machine comme équivalent sur les deux plateformes. En pratique donc, il n’en est rien puisque le système refusera toute installation d’application 64 bits. Ce qui peut amener à une certaine frustration1 de la part de l’utilisateur.

Microsoft envisage donc l’ajout de l’émulation x86 64 bits dès le premier semestre 2021 pour ses machines tournant sous Windows 10 ARM. Une mise à jour majeure du système devrait ajouter cette fonctionnalité  aux produits existants. Cette évolution enlèverait une grosse limitation des machines actuelles en libérant la totalité du catalogue d’applications de l’univers Windows sur ces engins.

Il faut bien entendu attendre la publication de cette évolution pour la juger sur pièces, les testeurs du programme Windows Insider devraient pouvoir mesurer ses capacités dès 2020. Mais on ne peut que difficilement s’empêcher de spéculer sur les performances de cette émulation. En 32 bits déjà, les nouvelles tablettes Microsoft Surface Pro X sont assez décevantes pour utiliser un mot doux et élégant. Lentes, très lentes, surtout au regard du prix demandé par Microsoft, elles proposent en émulation 32 bits les performances données par une solution équipée d’un Celeron Gemini Lake classique.

Surface Pro X

Le challenge est énorme pour le système d’exploitation, la technologie d’émulation utilisée par les puces ARM Snapdragon de Qualcomm est plus performante en x86 32 bits qu’en x86 64 bits ce qui, si le moteur n’est pas drastiquement amélioré, apportera un service encore plus lent en 64 bits qu’en 32 bits. Autrement dit un retour en arrière de performances de plusieurs années pour ces plateformes. Pas sur que le public soit ravi d’investir dans une solution aussi faible. 

Il y a bien sur la possibilité que Microsoft trouve une parade technique pour pousser les puces ARM dans leurs retranchements, je ne vois pas trop comment mais c’est envisageable. Même si il ne faut pas perdre de vue que le x86 n’attendra pas ARM sur ce segment. Intel et AMD continuent de développer leurs propres gammes de puces de plus en plus rapides et efficaces reprenant un à un tous les avantages prêtés aux processeurs ARM sur ce segment : Autonomie, tactile, stylet actif, 4G, performances et fonctions câblées comme la lecture vidéo de codecs exigeants en UltraHD. L’intérêt de la solution ARM sous Windows s’estompant alors peut à peu.

Source : Neowin

Microsoft compte émuler le x86 64 bits sur Windows ARM © MiniMachines.net. 2019

Microsoft HoloLens 2 officiel – Tout savoir sur le nouveau casque AR

Par Bastien L
microsoft hololens 2 officiel tout savoir

Le Microsoft HoloLens 2 vient enfin d’être lancé officiellement ce 7 novembre 2019. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce nouveau casque de réalité augmentée : caractéristiques techniques, design, fonctionnalités, applications, prix…

En 2015, Microsoft se plaçait comme un précurseur de la réalité augmentée en lançant le HoloLens : un casque AR à 5.000 dollars conçu pour les professionnels. Cet appareil permet de visualiser des images virtuelles superposées au monde réel, par exemple à des fins de visualisation de produit ou d’assistance à distance. C’est ce que Microsoft appelle la ” réalité mixte “.

Entre temps, toutefois, de nouveaux acteurs ont fait leur entrée sur le marché. Depuis l’été 2018, Magic Leap propose par exemple son casque de réalité augmentée Magic Leap One pour un prix de 2.295 dollars. De même, le bruit court qu’Apple lancerait son propre casque AR en 2020.

Il était donc plus que temps pour Microsoft de lancer une nouvelle version du HoloLens. C’est chose faite. Le dimanche 24 février 2019, dans le cadre du MWC de Barcelone, Microsoft a dévoilé le HoloLens 2. Le 7 novembre dernier sortait officiellement la seconde génération de lunettes de réalité mixte de Microsoft. Proposé pour la somme de 3.500 dollars, ce nouveau dispositif offre une meilleure qualité d’image ainsi qu’un confort et une simplicité d’utilisation accrus. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cet appareil.

Microsoft HoloLens 2 : un design modifié pour plus de confort

Selon le CEO de Microsoft, Satya Nadella, l’informatique est désormais ” intégré à notre monde, partout et de toutes les manières “. En guise d’exemples, il cite par exemple les frigos et les machines à café connectés, ou encore les instruments chirurgicaux intelligents.

C’est la raison pour laquelle Microsoft a modifié son approche de la technologie qu’il produit. Désormais, ” ce n’est plus l’appareil qui est au premier plan, mais l’humain “. Plusieurs améliorations ont donc été apportées au design afin de rendre l’expérience plus confortable.

Dans ce sens, le HoloLens 2 est équipé d’une visière pouvant être facilement levée ou abaissée. Ceci permet de revêtir l’appareil avec plus de simplicité, mais aussi de pouvoir l’utiliser avec des lunettes. Pour les personnes atteintes de problèmes de vue, il s’agit d’un véritable avantage par rapport au premier HoloLens ou à d’autres casques comme le Magic Leap One.

De même, le poids du casque a été légèrement réduit pour davantage de confort. Le premier HoloLens pesait 579 grammes, cette seconde version pèse 566 grammes.

Microsoft HoloLens 2 : caractéristiques techniques

Sous le capot du Microsoft HoloLens 2, on retrouve un CPU Qualcomm Snapdragon 850 Compute Platform. Ce processeur est combiné à une Holographic Processing Unit de seconde génération fabriquée par Microsoft, qui occupe le rôle du GPU.

L’écran quant à lui offre une définition de presque 2K par oeil avec un champ de vision de 52 degrés, pour un total de 47 pixels par degrés. En comparaison, le premier HoloLens se contentait d’une définition de 720 par oeil avec un champ de vision de 30 degrés. En façade, une caméra 8 MP est pensée pour les vidéoconférences et permet de filmer en définition 1080p à 30 FPS.

En termes de connectivité, le HoloLens 2 est pourvu d’un port USB Type-C. Il est compatible avec le WiFi 802.11a 2×2, mais pas avec les données cellulaires. On retrouve par ailleurs un microphone à 5 canaux, et un audio spatialisé grâce à deux haut-parleurs.

Microsoft HoloLens 2 : un champ de vision deux fois plus large

L’un des changements les plus importants apportés au HoloLens 2 concerne le champ de vision de l’écran. Pour rappel, le ” FoV ” détermine l’ampleur du champ de vision de l’utilisateur lorsqu’il met le casque sur sa tête.

Le premier HoloLens offrait un champ de vision de seulement 30 degrés, et il s’agissait de son principal point faible. Or, le nouveau HoloLens 2 offre un champ de vision de 52 degrés. Le nombre d’éléments virtuels pouvant être affichés à l’écran simultanément est donc considérablement accru.

Microsoft HoloLens 2 : le tracking des yeux et des mains le plus avancé du marché

Grâce à des capteurs intégrés au casque au niveau du nez et pointés vers les yeux, le HoloLens 2 est désormais capable de suivre les yeux de l’utilisateur. Ceci permet par exemple de déverrouiller l’appareil grâce à Windows Hello, ou encore de sauvegarder les paramètres d’utilisation individuels en cas d’utilisation partagée. Les développeurs tiers pourront également utiliser le Eye Tracking pour les applications qu’ils créent.

En parallèle, le tracking des mains a été fortement amélioré par rapport au premier HoloLens. Sachant que ce nouveau casque ne fonctionne toujours pas avec des contrôleurs, les utilisateurs devront se servir de leurs mains et de leur voix (via l’assistant Cortana) pour interagir. Alors que le premier HoloLens pouvait reconnaître des gestes basiques de clic et de pression, cette seconde mouture peut reconnaître 21 points d’articulation par main et permet des mouvements de mains plus réalistes. Le système de hand tracking du HoloLens 2 est donc le plus avancé du marché à l’heure actuelle.

Microsoft HoloLens 2 : batterie et autonomie

Avec le HoloLens 2, plus question de recharger son casque après chaque utilisation. Microsoft a tout mis en oeuvre pour proposer une autonomie supérieure à celle proposée par la première génération.

Comme le Magic Leap One, ce nouvel appareil pourra donc être utilisé 3 heures d’affilée entre chaque recharge. C’est un vrai progrès, même s’il n’est pas encore possible de garder le casque sur le nez toute la journée sans interruption.

Microsoft HoloLens 2 : nouvelle vague d’applications par Microsoft et ses partenaires

Parallèlement à son casque, Microsoft a aussi annoncé une nouvelle fournée d’applications pour le HoloLens conçues pour les entreprises. Par exemple, l’application Dynamic 365 Guides permettra aux entreprises de rassembler des instructions didactiques dans la réalité mixte.

L’application Dynamic 365 Layout, quant à elle, permet de créer une carte persistante du bâtiment dans lequel se trouve l’utilisateur et de sauvegarder cette carte. Ainsi, l’utilisateur pourra par exemple placer un hologramme sur une table dans une pièce, et cet hologramme sera toujours en place s’il revient ultérieurement et même avec un autre HoloLens connecté au même compte.

Parmi les applications développées par des tiers et mises en avant par Microsoft, on peut citer le logiciel de vidéo-conférence et de collaboration développé par Spatial. Cette application permet d’avoir l’impression de communiquer avec les interlocuteurs comme s’ils étaient dans la même pièce.

Airbus développe une appli HoloLens 2 pour l’armée américaine

La division Défense d’Airbus a créé une application militaire intitulée ” Holographic Tactical Sandbox ” pour le Microsoft HoloLens 2. Cette application permet d’afficher la carte du terrain et les mouvements des troupes en temps réel en 3D. L’objectif ? Permettre aux officiers de disposer d’une vision détaillée du champ de bataille.

Comme on le découvre dans la vidéo de présentation, les militaires sont en mesure de modifier la carte, de l’agrandir ou encore de la faire pivoter via de simples gestes. En outre, la carte peut être consultée en temps réel par plusieurs officiers séparés par la distance. Il seront alors représentés par des avatars holographiques…

Microsoft HoloLens 2 : un système ouvert

Avec le HoloLens 2, Microsoft a fait le choix de proposer un système ouvert. Comprenez par là que n’importe qui pourrait créer une boutique d’applications pour ce nouveau casque.

De même, c’est ce qui a permis au développeur de Fortnite, Epic Games, de créer des outils de programmation pour le HoloLens. De son côté, Mozilla propose son navigateur web en réalité mixte Firefox Reality.

En ouvrant son écosystème aux tiers, l’intention de Microsoft est évidente. La firme espère que de nombreux développeurs vont créer des applications pour le casque, augmentant ainsi son intérêt aux yeux de nouveaux utilisateurs potentiels.

Le grand public devra attendre le HoloLens 3

Face au prix élevé des casques AR de première génération, beaucoup espéraient que le HoloLens 2 amorce la démocratisation de la réalité augmentée grâce à un prix plus abordable. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Selon Microsoft, le HoloLens n’est toujours pas prêt pour un usage domestique par monsieur tout le monde. Cette nouvelle mouture reste destinée aux professionnels tels que les designers industriels ou les ouvriers du secteur de la fabrication, ainsi qu’au secteur militaire puisque Microsoft a signé un partenariat avec l’armée américaine. Dans tous les secteurs où les travailleurs ont besoin de recevoir des informations en gardant les mains libres, le HoloLens 2 peut s’avérer utile.

En revanche, pour le grand public, il faudra sans doute attendre le HoloLens 3. Selon Microsoft, celui-ci pourrait être disponible d’ici un à deux ans seulement et offrira encore plus confort et de simplicité d’usage.

Microsoft HoloLens 2 : prix et date de sortie

Le Microsoft HoloLens 2 est proposé pour la somme de 3.500 dollars : un prix inférieur au premier HoloLens à raison de 1.500 dollars, mais toujours plus cher que le Magic Leap One (2300 dollars) et beaucoup trop cher pour la plupart des particuliers.

Le casque est officiellement en vente depuis le 7 novembre 2019 et vous pouvez vous le procurez sur le site de Microsoft.

HoloLens 2 : comment l’intelligence artificielle avancée a été utilisée

La première fois que les personnes revêtent le nouvel HoloLens 2 sur la tête, l’appareil fait automatiquement leur connaissance: il mesure tout, de la forme précise de leurs mains à la distance exacte entre leurs yeux. Jamie Shotton, partenaire scientifique qui dirige l’équipe scientifique HoloLens à Cambridge au Royaume-Uni, a déclaré que la recherche et le développement en intelligence artificielle qui permettaient ces capacités « étaient étonnamment compliqués », mais essentiels pour rendre l’expérience de l’utilisation du dispositif « instinctuelle ».

« Nous voulons que vous sachiez utiliser HoloLens sans avoir à apprendre à l’utiliser », a-t-il déclaré. « Nous savons comment interagir avec les choses dans le monde réel et physique : nous relevons les choses, nous appuyons sur des boutons, nous montrons des choses. Nous visons, dans la mesure du possible, à traduire cela directement en réalité mixte ». Microsoft a annoncé le 7 novembre dernier que HoloLens 2 était désormais disponible pour les clients. Le casque d’informatique holographique bourré de capteurs utilise l’intelligence artificielle pour déplacer l’espace et le temps, créant ainsi une réalité mixte de personnes, d’endroits et de choses afin de faciliter l’une de nos pulsions humaines les plus fondamentales : l’échange de connaissances.

Alex Kipman, associé technique à Microsoft, a déclaré que le casque définissait le filigrane le plus élevé des périphériques intelligents : des technologies compatibles avec l’intelligence artificielle, capables de collecter et de traiter des données même sans connexion Internet fiable, et de partager tout ou partie de ces données avec le Cloud intelligent lorsqu’il est lié. Récemment, Kipman a dessiné un schéma de cette toile informatique omniprésente sur un tableau blanc numérique de son bureau. HoloLens, a-t-il déclaré, « est le premier appareil natif à avoir été inventé à partir de zéro avec cette vision du monde à l’esprit ».

Le mariage de l’intelligence artificielle dans HoloLens 2 avec les fonctionnalités d’intelligence artificielle d’Azure, la plate-forme d’informatique en Cloud de Microsoft, permet aux travailleurs directs et indirects d’acquérir des compétences qui font avancer leur carrière, et il est possible pour les personnes aux extrémités opposées de la Terre qui parlent différentes langues de collaborer avec un sens partagé de la présence physique. « Vous pouvez faire des choses vraiment intéressantes avec HoloLens et du Cloud », a déclaré Julia White, vice-présidente du marketing d’Azure chez Microsoft. « Mais quand vous voyez ces deux choses se confondre, cela change le jeu en termes de ce que les gens peuvent réellement faire ».

Fournir une réalité mixte avec l’intelligence artificielle

Pour permettre des interactions instinctives avec HoloLens 2, Shotton et ses collègues ont développé, formé et déployé des modèles d’intelligence artificielle sur un appareil permettant de suivre les mouvements de la main et le regard de manière à ce que, par exemple, ils puissent percevoir un hologramme flottant devant eux et tendre la main pour le redimensionner ou le repositionner. Pour construire le système de suivi des mains, l’équipe a construit une plate-forme avec un dôme de caméras orientées vers l’intérieur, qui servait à enregistrer les mains de nombreuses personnes. Ensuite, l’équipe a utilisé le traitement en Cloud hors ligne pour créer un modèle 3D capable de représenter toutes les formes et tous les mouvements de la main.

À partir de ce modèle 3D, l’équipe a pu utiliser des graphiques informatiques pour restituer des images de mains réalistes et synthétiques, ainsi que des étiquettes synthétiques pour rendre le modèle robuste dans une variété de formes, de poses et de mouvements des mains. « Vous pouvez générer efficacement des quantités illimitées de données d’entraînement », a déclaré Shotton. L’équipe a utilisé ces données pour former un réseau de neurones profonds compacts, un type d’algorithme d’intelligence artificielle, qui s’adapte au processeur embarqué de HoloLens et fonctionne efficacement sur chaque image provenant du capteur de profondeur de l’appareil.

Lorsqu’un nouveau client utilise un HoloLens 2, le système utilise ce réseau de neurones pour aider à adapter un modèle 3D personnalisé à ses mains, permettant ainsi un suivi précis permettant une interaction instinctive avec les hologrammes. L’équipe de Shotton a adopté une approche similaire pour élaborer et former le modèle de suivi du regard, en portant une attention particulière à ce que l’on appelle la distance interpupillaire, ou la distance entre les centres des yeux des yeux, qui varie selon les personnes et affecte la perception qu’une personne a de près ou de loin des objets.

Le résultat est un modèle de suivi du regard qui permet à HoloLens 2 d’afficher avec précision des hologrammes devant les clients afin de permettre une interaction et une manipulation avec leurs mains et leurs yeux. « Sans suivi du regard, aligner les hologrammes sur le monde réel, en particulier la main physique de la personne, serait tout simplement impossible au niveau de précision requis pour permettre une interaction instinctive », a déclaré Shotton.

Cet article Microsoft HoloLens 2 officiel – Tout savoir sur le nouveau casque AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft annonce que le HoloLens 2 est désormais disponible

Par Pierrick LABBE
HoloLens 2 prix date sortie vente

La seconde version des lunettes de réalité mixte de Microsoft, les HoloLens 2, sont désormais en vente. Avec un prix de 3.500 dollars le dispositif se tourne résolument vers les professionnels.

Microsoft a été l’un des pionniers de la réalité mixte en proposant, dès mars 2016, ses lunettes HoloLens. Ce dispositif, révolutionnaire pour l’époque, était promis à un grand avenir. Sans véritable concurrent à l’époque Microsoft était le seul à proposer des lunettes de réalité mixte de cette qualité. Désormais avec les Meta 2 et surtout les Magic Leap One, Microsoft se retrouve face à une certaine concurrence. C’est sans oublier aussi la probable sortie prochaine des lunettes de réalité mixte signées Apple. Le géant américain vient donc de lancer officiellement sa seconde version de son dispositif pour se positionner auprès d’un public d’entreprises.

Les lunettes HoloLens 2 désormais en vente

Les lunettes HoloLens 2 avaient été officiellement présentées lors du Mobile World Congress plus tôt dans l’année. Le dispositif de réalité mixte diffère de son prédécesseur sur différents points. Le design tout d’abord qui est plus élégant, plus confortable mais est aussi plus facile d’utilisation. Le champ de vision a été amélioré, une reconnaissance des gestes et une technologie de l’Eye-Tracking ont aussi été ajoutées. D’autres améliorations mineures ont aussi été apportées.

Concrètement, le HoloLens 2 est un appareil entièrement autonome qui n’utilise pas de câbles. Il dispose d’une paire de lentilles qui projettent, sur la visière, des images virtuelles dans le monde réel. L’appareil permet d’interagir avec ces hologrammes et prend en compte l’environnement de l’utilisateur. Il faut compter la somme de 3.500 dollars pour se procurer les lunettes de réalité mixte soit 1.000 dollars de plus que le kit Magic Leap One Creator. Un tel prix oriente évidemment le dispositif vers les professionnels. Vous pouvez vous procurer les lunettes directement sur le site de Microsoft ici.

Cet article Microsoft annonce que le HoloLens 2 est désormais disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Quand Microsoft s’inquiétait de notre santé

Par Pierre Dandumont

Récemment, j’ai acheté une vieille souris pour un test, et elle est arrivée dans sa boîte, avec son manuel. Et en feuilletant le manuel de la souris en question (une Basic Mouse de la fin des années nonante), je suis tombé sur des conseils amusants.

En fait, Microsoft explique et donne des conseils pour une excellente hygiène de vie et pour les postures à adopter… dans le manuel d’une souris d’entrée de gamme, que personne ne va lire. Ca semble un peu lunaire quand même de trouver ce genre de conseils avec une souris, non ?




Microsoft réfléchit aux usages de l’Eye Tracking en réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
microsoft eye tracking

Un article de recherche de 13 pages créé par des chercheurs de Microsoft a été dévoilé montrant comment l’Eye Tracking peut être utilisé pour améliorer les expériences en réalité virtuelle. On vous explique ce qu’il en est.

L’Eye Tracking peut être utilisé pour réduire la consommation d’énergie en réalité virtuelle ou améliorer les expériences. Cependant, de quoi parle-t-on exactement ? C’est ce à quoi ont réfléchi les chercheurs, Sebastian Marwecki, PHD à l’université de Postdam et Andy Wilson, Eyal Ofek, Mar Gonzalez Franco, Christian Holz, une équipe de chercheurs du géant des logiciels.

L’Eye Tracking, un pied dans le futur selon Microsoft

L’idée développée par les chercheurs est d’étudier comment il serait possible de modifier une image en se basant sur l’Eye Tracking. Concrètement, si on sait où l’utilisateur regarde, il devient alors possible de changer le reste de l’image subrepticement, ce qu’il ne peut pas voir, ce qui se trouve dans sa vision périphérique. Ce n’est pas une idée nouvelle bien entendu. Certains casques la même déjà en application. Cependant la prochaine génération de casques de réalité virtuelle pourrait l’utiliser de façon toujours plus poussée selon les chercheurs de Microsoft.

Par exemple, cela pourrait se modifier pour aider un joueur à résoudre un puzzle, ou encore deviner quelle option va choisir un joueur. L’intérêt principal est cependant bien sûr celui de la qualité, d’un rendu toujours plus précis et réaliste. Par ailleurs, les chercheurs pensent aussi que cela pourrait réduire le mal de mer que peuvent expérimenter certains utilisateurs. Bien sûr, il s’agit seulement de recherches pour l’heure, mais elles sont prometteuses selon les chercheurs de Microsofot.

Cet article Microsoft réfléchit aux usages de l’Eye Tracking en réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft Flight Simulator : un aperçu somptueux dans les nuages

Par Shadows

Entre leur rigueur (austérité, diront certains) et leurs graphismes sans cesse améliorés, les simulateurs de vol occupent une place à part dans le monde du jeu vidéo. Leur ancienneté permet aussi de les utiliser comme mètre-étalon des progrès techniques en matière de photoréalisme.

Justement, Microsoft a dévoilé lors de l’E3 des images de son futur Microsoft Flight Simulator, prévu pour 2020 sur PC et Xbox. Avec des visuels à couper le souffle :

Nos confrères de Canard PC ont pu vérifier si, en pratique, la promesse était tenue. Au vu de leur article (actuellement en accès libre) et de la vidéo d’aperçu ci-dessous, c’est le choc : un véritable « bond technologique gigantesque », comme le souligne le magazine, par rapport aux concurrents. Lumière, géométrie, détails, les résultats forcent le respect.

En pratique, le jeu s’appuie notamment sur les données de Bing et ses centaines de villes scannées en 3D par photogrammétrie aérienne. L’ensemble de la planète devrait en fait pouvoir être survolé. La simulation se veut toujours plus proche du réel, et les nuages volumétriques sont somptueux.

Si le jeu est gourmand, il n’est pas hors d’atteinte et tourne à 40fps environ sur une machine haut de gamme récente, en 4k. Un bon point, donc. En revanche, Canard PC nous précise que la réalité virtuelle ne sera a priori pas disponible au lancement : dommage, ce genre de jeu s’y prête à merveille. La VR est toutefois « en chantier » et devrait donc être proposée à terme.

Notez enfin que ce Microsoft Flight Simulator est développé en France, chez les bordelais d’Asobo Studio.

L’article Microsoft Flight Simulator : un aperçu somptueux dans les nuages est apparu en premier sur 3DVF.

Pas de réalité virtuelle pour Microsoft Flight Simulator pour le moment

Par Pierrick LABBE
Microsoft FLight Simulator VR

Mauvaise nouvelle pour ceux qui se voyaient déjà commander un avion en réalité virtuelle avec le nouvel opus de Microsoft Flight Simulator. Il faudra à minima s’armer de patience et croiser les doigts.

Nombreux sont sans doute ceux qui en rêvaient mais, pour le lancement de la nouvelle version du simulateur de vol de Microsoft, pas compatibilité avec la réalité virtuelle n’est prévue. De quoi ramener les pieds sur terre.

Un très haut niveau de précision pour Microsoft Flight Simulator

Microsoft Flight Simulator est un jeu que les gamers ont pu découvrir à l’occasion de l’E3 2019. Annoncé sur Windows 10 et Xbox One, il a très vite fait rêver grâce à son usage d’image en très haute définition, issues de Bing Maps. Grâce à Microsoft Azur, les images sont ensuite utilisées pour générer l’expérience dans le jeu. S’il est accessible offline, le niveau de précision ne sera bien entendu pas le même. Cependant, sur Internet, le rendu est tout simplement bluffant. Certains ont pu reconnaître leur propre immeuble sans aucune difficulté. Les données météorologiques sont aussi issues du monde réel.

Bref, ce jeu est la prochaine génération de simulateurs aériens. Le problème est que pour son lancement, il ne sera tout simplement pas possible de l’utiliser en réalité virtuelle. Toutefois, Microsoft n’écarte pas non plus la possibilité, expliquant que ce sera « peut-être » le cas à terme avec Flight Simulator. De quoi décevoir les amateurs du genre qui devront se contenter de DCS ou Areofly FS2 disponible sur Steam. En attendant mieux, le plus vite possible on l’espère.

Cet article Pas de réalité virtuelle pour Microsoft Flight Simulator pour le moment a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Microsoft Certifies Sennheiser TeamConnect Ceiling 2

Par Footprint Consultancy

The Sennheiser TeamConnect Ceiling 2 microphone is now certified for Microsoft Teams Rooms when deployed with Microsoft-certified DSPs. The ceiling array microphone, which offers easy installation and patented dynamic beamforming technology, will be available from Microsoft as a solution for Microsoft Teams Rooms complete with a Microsoft-certified DSP. TeamConnect Ceiling 2 delivers flexibility and performance ...

Microsoft Turns the Gears of War with Lectrosonics

Par msmediainc

Vancouver, BC (September 23, 2019) —The Coalition, the award-winning development team responsible for managing the billion-dollar Gears of War franchise at Xbox Game Studios, uses best-in-class tools in crafting blockbuster games. In the critically-acclaimed Gears 5, The Coalition Audio Director John Morgan and his crew have been busy recording motion capture sessions of actors clad ...

Raytracing Temps-réel: RTX/Architecture Turing de Nvidia et DXR de Microsoft

Par greg

Aujourd’hui, on va parler de la nouvelle architecture Turing chez Nvidia avec la gamme de cartes RTX permettant d’effectuer du  Raytracing Temps-réel (enfin, en partie). On parlera aussi de la technologie DXR de Microsoft — et on fera le tout, durant une pause café ! C’est le fruit de 10 ans de travail chez NVidia, … Continuer la lecture de Raytracing Temps-réel: RTX/Architecture Turing de Nvidia et DXR de Microsoft

Raytracing Temps-réel: RTX/Architecture Turing de Nvidia et DXR de Microsoft

Par greg

Aujourd’hui, on va parler de la nouvelle architecture Turing chez Nvidia avec la gamme de cartes RTX permettant d’effectuer du  Raytracing Temps-réel (enfin, en partie). On parlera aussi de la technologie DXR de Microsoft — et on fera le tout, durant une pause café ! C’est le fruit de 10 ans de travail chez NVidia, … Continuer la lecture de Raytracing Temps-réel: RTX/Architecture Turing de Nvidia et DXR de Microsoft

❌