Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Maxtang MTN-FP50 : un autre MiniPC sous AMD Ryzen

Le Maxtang MTN-FP50 est un MiniPC qui vous fera sans doutes penser aux solutions récemment vues sous AMD Ryzen. Je vous signalais l’ouverture de la boite de Pandore il y a quelques mois maintenant en vous présentant le Minisforum Deskmini DMAF5, un engin sous AMD Ryzen 5 3550H qui signait à mon sens le véritable intérêt du marché “noname” pour ces puces AMD.

Maxtang MTN-FP50

Longtemps ignorées par les constructeurs chinois, les puces AMD Ryzen ont été laissées de côté pendant presque un an et demi avant de les voir doucement apparaître dans divers engins du marché. Ceci s’explique par la peur du changement depuis “une recette qui marche” avec le Celeron N4100 depuis près de trois ans. Mais également parce que les Ryzen ont commencé à être clairement réclamés par les clients et acheteurs et que le catalogue d’un marché secondaire s’est peu à peu étoffé de ces pièces. L’apparition des Ryzen de première génération a coïncidé avec la sortie des Ryzen de seconde génération. Les marques comme Maxtang exploitant les miettes laissées par les géants du marché, il faut que ces grandes marques relâchent la pression sur leurs achats pour que les autres existent.

Cette sortie du Maxtang MTN-FP50 est également parfaite pour faire le point sur mon conseil de ne pas acheter un engin comme le Deskmini DMAF5 de Minisforum. Non pas, comme je vous le disais, parce que le produit est mauvais. Mais bien parce qu’il n’y a aucune raison d’acheter ce genre de machine en financement participatif

La campagne Indiegogo est terminée depuis 24 heures pour le Deskmini mais personne n’a rien reçu encore depuis Juin. Les machines sont toujours en cours de production. Depuis, des concurrents sont apparus et des MiniPC comme ce Maxtang sont entrés dans le jeu d’une guerre de prix. De telle sorte que ceux qui ont pré-commandé en Juin un MiniPC sur Indiegogo se retrouvent dans une position assez délicate.

  • Ils ont avancé de l’argent depuis la mi Juin. 399$ pour la version 8/256 Go du MiniPC sous Ryzen 5 3550H.
  • Ils n’ont pas été livrés. 
  • Ils n’auront aucune garantie (le fait d’être investisseur et non pas client ne leur offre aucune garantie légale).

Et pendant ce temps là, la concurrence avec un fonctionnement plus classique, fourbit ses armes. Le Beelink GT-R doté du même processeur Ryzen est sorti et il est en vente dès aujourd’hui dans plusieurs versions du Barebone au modèle mieux équipé (480€ pour une modèle 2/256Go + 1To de HDD stocké en Europe). D’autres concurrents comme ce Maxtang MTN-FP50 sont également désormais disponibles. Ils vont chambouler les tarifs et amener les premiers acteurs à réviser leurs positions.

Le système de financement participatif perd ici tout son intérêt pour les investisseurs qui ne gagnent littéralement rien à financer ainsi leurs machines. Si ce type de financement a été inventé, c’est bien pour aider un projet à innover ou un créateur à porter une idée à bon terme. Pas pour servir de banque à 0% d’intérêt et d’argumentaire marketing à des constructeurs ne voulant prendre aucun risque.

Ce petit point étant fait, intéressons nous un peu au Maxtang MTN-FP50.

Maxtang MTN-FP50

Il s’agit d’une référence mais l’engin cache en réalité deux processeurs différents. Il est disponible en Ryzen 5 2500U ou en Ryzen 5 3500U. Les deux processeurs étant livrables avec des options de mémoire différentes : d’un modèle barebone à du 16/512 Go en passant par des options en 8/256 et 8/512 Go. Les prix progressent allant de 225€ pour le modèle le plus entrée de gamme à 510€ pour le plus complet.

Maxtang MTN-FP50

Le stockage est confié à une solution SSD NVMe M.2 2280 associé à une baie 2.5″ classique au format SATA 3.0. La mémoire vive se place sur deux emplacements SoDIMM DDR4 classiques. De telle sorte que l’on peut facilement acheter un modèle barebone et le faire évoluer à son rythme ou suivant ses besoins.

Maxtang MTN-FP50

Le module Wifi est un 802.11AC associé à un Bluetooth 4.0. La connectique est assez bonne avec deux ports USB 2.0 à l’arrière et trois ports USB 3.0 en façade, deux prises jack audio 3.5 mm pour casque et micro séparés, un port réseau Gigabit signé par un chipset Realteck RTL8111H et deux sorties vidéo au format HDMI 2.0. Le tout entre dans un châssis de 13 cm de profondeur sur 12.8 cm  de largeur pour une hauteur de 5.2 cm. Il est bien entendu ventilé activement.

Je ne doute pas une seule seconde – à vrai dire je triche puisque de nombreuses marques noname me l’ont confirmé – que des engins de ce type vont sortir chez quasi tous les fabricants de ce petit monde. Du Ryzen 2500U au Ryzen 3550H. Chaque sortie jouera le rôle habituel de rouleau compresseur concurrentiel sur les tarifs. Certains joueront sur la quantité, d’autres sur la qualité. Beelink, par exemple, est un des premiers à dégainer avec un GT-R qui semble déjà très abouti. Un modèle avec un suivi propre à la marque est des mises à jour de BIOS. D’autres joueront leur jeu habituel de “one shot” en dégainant une référence produite en 1000, 2000 ou 3000 pièces avant de passer à autre chose.

Conseiller d’acheter une solution de ce genre en financement participatif reste donc un pari très hasardeux et surtout… sans grand intérêt.

 

Maxtang MTN-FP50 : un autre MiniPC sous AMD Ryzen © MiniMachines.net. 2020.

Red Giant Universe 3.3 Adds Tools for Animated Light Trails and Powerful Blend Modes

Friedrichsdorf, Germany – August 18, 2020 – Red Giant has just released an update to Universe, its collection of GPU-accelerated plugins for editors and motion graphics artists. Universe 3.3 delivers two brand new tools and an update to four current ones in the existing Universe suite. Visual artists will have access to an even greater ...

The post Red Giant Universe 3.3 Adds Tools for Animated Light Trails and Powerful Blend Modes appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Cityscape Pro : un plugin pour créer villes, zones urbaines et bien plus encore

Par : Shadows

Simpolium nous invite à découvrir Cityscape Pro, son plugin de modélisation paramétrique pour 3ds Max. L’outil est pensé pour créer des zones urbaines et gère routes, trottoirs, terrains, neige, lacs, herbe…

Pour séduire par rapport à la concurrence, Simpolium met en avant le fait que son plugin est capable de gérer des modèles massifs (à l’échelle d’une ville), et propose un workflow non destructif reposant sur des splines (la géométrie étant générée automatiquement). Enfin, Cityscape Pro propose une librairie de matériaux.
Compatible 3ds Max 2017 à 2021, Cityscape pro comporte quelques restrictions sur le rendu : si la géométrie ne posera aucun souci quelque soit le moteur, certains points (presets de la librairie de matériaux, et certains paramètres influant sur l’apparence des routes) ne sont compatibles qu’avec V-Ray ou Corona. Le plugin d’herbe Supergrass, lui, ne fonctionne de son côté qu’avec V-Ray.

L’outil est proposé en abonnement au mois ou à l’année. Afin de vous faire une idée des capacités de Cityscape Pro, outre la version d’essai, voici un aperçu vidéo des fonctionnalités, suivi d’une compilation de projets créés par Cicada Design avec ce plugin.

L’article Cityscape Pro : un plugin pour créer villes, zones urbaines et bien plus encore est apparu en premier sur 3DVF.

Maxon and Red Giant Debut New Tutorial on How to Create an Alien Invasion

Friedrichsdorf, Germany – July 9, 2020 – Today, Maxon and Red Giant released a tutorial on how to create an alien invasion during the 4th of July. Inspired by the 1996 hit movie Independence Day, Seth Worley took on the challenge of replicating the invasion, sans the octopus-like aliens from the film, opting instead for ...

The post Maxon and Red Giant Debut New Tutorial on How to Create an Alien Invasion appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

V-Ray 5 disponible pour 3ds Max, V-Ray Collection dévoilé : quoi de neuf ?

Par : Shadows

Chaos Group annonce le lancement de la version 5 de V-Ray pour 3ds Max, ainsi que l’arrivée de V-Ray Collection.

Si vous utilisez une autre déclinaison de V-Ray, elle sera bientôt disponible : la version Maya est encore en beta, par exemple, mais sera rapidement lancée. Les avancées ci-dessous vous donneront donc un avant-goût de ce qui vous attend.

En ce qui concerne V-Ray 5 for 3ds Max, voici les nouveautés :

  • Light Mix : un système permettant d’ajuster les paramètres de lighting (intensité, couleur) sans avoir à relancer le rendu. L’outil est proposé au sein du nouveau V-Ray Frame Buffer, dont l’interface a par ailleurs été revue.
  • Layer Compositor : là encore un nouvel outil du V-Ray Frame Buffer. Comme son nom le laisse deviner, cet outil vous permettra de travailler et post-traiter votre image sans avoir à passer dans un autre outil. Le tout de façon non destructive.
  • Matériaux : un nouveau système de gestion est proposé, doté de 500 matériaux prédéfinis qui devraient couvrir vos besoins courants. Plastique, métal, verre, plusieurs couleurs de cheveux…
  • De nouveaux outils de randomisation facilitent la création de variations minimes, ce qui évitera un effet de répétition artificiel dans vos scènes. Les couleurs VRayMultiSubTex peuvent être décalées en teinte et gamma, une map VRayUVWRandomizer pourra de son côté disposer d’ajustements variés (rotation, décalage, échelle des textures et matériaux procéduraux). Pour les texture maps qui se répètent, Stochastic Texture Tiling vous évitera les artefacts de répétition.
  • Support initial des géométries out-of-core pour V-Ray GPU : concrètement, il s’agit ici de ne plus être limité par la mémoire du GPU. En outre, V-Ray GPU se dote enfin d’un rendu progressif pouvant être relancé : plus besoin de repartir de zéro.
  • Nouveau système de Sun/Sky avec plus de précision quand le soleil est sur l’horizon.
  • Echantillonnage Blue Noise : l’image semble plus propre avec moins d’échantillons.
  • Mise à jour de V-Ray Scene : export des objets sélectionnés, y compris les points pivot, dans Project Lavina.
  • ACEScg : vous pouvez faire vos rendus dans le nouveau standard des espaces colorimétriques.
  • Light Path Expressions : le comportement de la lumière dans une scène peut être utilisé pour des render elements personnalisés.
  • Filmic Tonemapping : les images HDR peuvent désormais imiter un aspect cinématique.
  • Coat Layer, Sheen Layer pour vos surfaces.
  • Aperçus photoréalistes des matériaux avec prise en compte de l’illumination globale.
  • VRayDirtMtl s’améliore avec contrôle procédural de traînées pour vieillir vos surfaces.
  • Nouveau matériau Car Paint, qui consomme moins de mémoire.
  • Camera EV Control : ajustez l’exposition de la Physical Camera sans affecter motion blur ou profondeur de champ.

Pour plus de détails, outre la vidéo ci-dessous, on fera un tour sur la page produit officielle. Notez également qu’un webinar gratuit est prévu le 23 juin.

En parallèle, Chaos Group annonce le lancement de V-Ray Collection, un pack de 15 produits avec entre autres V-Ray, Phoenix FD (simulation de fluides), Project Lavina (exploration de scènes en temps réel), VRscans (librairie de matériaux haute résolution).

Notez enfin que le benchmark V-Ray officiel reste pour le moment centré sur V-Ray Next et non V-Ray 5. Nous vous préviendrons évidemment de sa mise à jour.

Progiss, revendeur des solutions Chaos Group, est partenaire de 3DVF ; vous pourrez donc retrouver grâce à leur équipe :

  • V-Ray 5 for 3ds Max dans la boutique 3DVF.fr, que ce soit sous forme de licences perpétuelles, locations, mises à jour, render nodes ;
  • V-Ray Collection, disponible uniquement sous forme de location annuelle.

L’article V-Ray 5 disponible pour 3ds Max, V-Ray Collection dévoilé : quoi de neuf ? est apparu en premier sur 3DVF.

Maxon, Red Giant and Redshift Announce Blowout Summer Sale on 3D, VFX and Motion Graphics Tools

Friedrichsdorf, Germany – June 18, 2020 – Today, Maxon, Red Giant and Redshift announced their blowout Summer Sale – 30% off new annual subscriptions and Redshift licenses – will kick off on Tuesday, June 23, 2020. Running for 72 straight hours, customers will have access to sale prices starting Tuesday, June 23rd at 8:00 a.m. ...

The post Maxon, Red Giant and Redshift Announce Blowout Summer Sale on 3D, VFX and Motion Graphics Tools appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

MAX/MSP/Jitter Open Call: #MaxYourPatch

MAX/MSP/Jitter Open Call: #MaxYourPatch
Join the challenge and share your best patch made with Max/MSP/Jitter Deadline: 17.05.

Maxime Gastal, motion designer, infographiste 2D/3D/3D temps réel

Par : Shadows

Maxime Gastal nous présente un aperçu de son portfolio. S’il travaille notamment en tant que motion designer sur des films promotionnels d’entreprises, il dispose aussi de compétences en 3D temps réel et réalité virtuelle, comme le montre son tout dernier projet : Confinement VR Simulator, un petit jeu réalisé en 4 jours seulement autour de la situation actuelle.

Confinement VR Simulator :

Volkswagen – Voitures électriques et hybrides :

Compagnons du devoir – Hexamètre de Quintilien :

Animation de logos pour le groupe Andine :

France 24 – animation sur la place des femmes dans la finance :

SupremApp – Bouncy color (éléments 3D pour un jeu mobile, bande-annonce) :

Visualisation BMW :

Château de Vincennes (Reconstitution du donjon) :

Stage chez Dripmoon avec reproductions architecturales de la ville de Tours durant le XVème siècle :

Xtend – Valise connectée :

L’article Maxime Gastal, motion designer, infographiste 2D/3D/3D temps réel est apparu en premier sur 3DVF.

Passifolia — Lightscape / Soundscape

Passifolia — Lightscape / Soundscape
Passifolia is a collective experience, made-to-mesure for La Gaîté Lyrique in Paris and made up of 16 interactive modules organically set up in space.

M for Media installs GB Labs FastNAS intelligent storage

Aldermaston, UK, 10 February 2020 – GB Labs, innovators of powerful and intelligent storage solutions for the media and entertainment industries, today announced that M for Media, an Abu Dhabi-based media production house that produces TV shows and adapts international formats for the GCC and MENA region, has installed GB Labs’ FastNAS shared storage system. ...

The post M for Media installs GB Labs FastNAS intelligent storage appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

The Welcome Chorus – The voice of a community

The Welcome Chorus – The voice of a community
Created by Yuri Sizuki (Pentagram) in collaboration with Fish Fabrications and Counterpoint, 'The Welcome Chorus' is an interactive installation that brings together sound, sculpture and artificial intelligence.

Channel 5 Simplifies Workflows with Single-Point Infrastructure

  Platinum IP3 router brings together all central video and audio functionality   MOSCOW, 20 November 2019 – Channel 5, based in St. Petersburg, Russia, has dramatically rationalised its core technology by updating to a Platinum™IP3 router from Imagine Communications for its MCR and playout. The remarkable design of the Platinum IP3 incorporates much of ...

The post Channel 5 Simplifies Workflows with Single-Point Infrastructure appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Adobe Offers Look into the Editing of “Terminator: Dark Fate”

From Adobe Max, the filmmakers behind Terminator: Dark Fate give a master class in editing the mega-blockbuster movie franchise.

Otu & Volàtil en Sónar Festival 2019 · Nuestro TOP 10 de la 26ª edición

Par : volatil

Ya han pasado casi dos semanas desde nuestra aventura en la 26ª edición de Sónar Festival. Nos ha dado tiempo de leer crónicas, artículos de opinión y resultados generales. 20.000 asistentes menos que en la edición anterior. Tal como aclamaba la última nota de prensa que recibimos “Un Sónar global, intercultural, femenino, queer y radical. 105.000 asistentes procedentes de más de 120 países».

Aquí va nuestra crónica de la parte más visual de la edición 2019. Fácil, sencilla, directa y sin rodeos, ¿vale? Hemos decidido compartir nuestro TOP 10. QUEREMOS DEJAR MUY CLARO QUE EL ORDEN NO ES IMPORTANTE,  todos serían el TOP1, se trata de seguir apoyando la escena visual, ese es nuestro objetivo. 

Pero antes queremos hacer una pequeña reflexión. Esta edición ha sido especial por muchas razones. Y aunque se presentaron muchos baches, la organización supo mantener la cabeza bien alta y demostrar su alto grado de profesionalidad como en todas sus ediciones anteriores.

1 – El cambio de fecha. Después de un cuarto de siglo teniendo lugar el tercer finde de junio, este año, como sabéis, se realizó un mes más tarde por intereses comerciales y económicos de Fira Barcelona.

2 – La huelga de «riggers» y el poco apoyo que ha recibido el festival por parte de l’Ajuntament o de la propia Fira dejó mucho que desear.

3 – La asistencia del fundador y creador de esta plataforma online, que empezó como un foro para Vj’s de habla hispana y se ha convertido en un amplificador de proyectos audiovisuales. Sí, Óscar Testón vino a Barcelona y vivimos esta experiencia juntos. Óscar tiene una mirada muy cultivada sobre el mundo de las visuales y las conversaciones después de cada show han sido súper enriquecedoras.

Y ya sin más preámbulos, nuestro TOP 10. ¡Allá vamos!

Top 1 – Empezamos por Desilence, dúo de Barcelona formado por Tatiana Halbach y Soren Christensen y que desde 2005 han ido llegando cada vez más y más lejos con todos sus proyectos. Sus visuales para Desert son belleza y magnífico tratamiento del color. Formas no figurativas sincronizadas con la música a la perfección.

Top 2 – Seguimos con Ouchhh talento directo a los sentidos desde Istanbul. El escenario del auditorio del sónar (Sónar Complex) vibró con la fuerza del dúo de psych-afro-tech-avant-rock español Za! La parte visual mantuvo la tensión logrando una experiencia multidisciplinar que conectó ciencia, arte y tecnología. Ouchhh es un estudio new media formado por varios creativos de diferentes disciplinas que trabaja en los campos de la inteligencia artificial y el arte a partir de datos. Te hablamos de ellos la crónica del Mira 2017.

Top 3 – No podíamos faltar al show de Los Voluble porque iríamos a todos los bolos que hacen. Porque son auténticos, puros y directos. Es que ya solo con el título “Flamenco is not a crime”, te despiertan la curiosidad y las ganas de ir a verles. Como viene siendo habitual: vanguardia, política y flamenco con mucho ritmo, clase y talento. Han creado su propio lenguaje audiovisual para denunciar o hacernos pensar sobre temas como la religión, la política y la actualidad.

Top 4 – Uno de los directos que más ilusión nos hacía de esta edición de Sónar Festival era el de Hamill Industries.  El sábado a las 14h en el auditorio y contra-programados por lo que viene siendo “la siesta”, nos ofrecieron una fiesta en toda regla. Sincronía de luces, imágenes y láser acompañada por unas buenas atmósferas. Una pena ese día la potencia de sonido en el auditorio que desmereció el show.

Top 5 –  De nuestro formato preferido, la Dome, en el espacio Sónar360 byMediapro, y dentro de la programación del Sónar+D, elegimos el show de Alba G. Corral junto al músico Alex Augier, el único espectáculo en directo en este espacio. Quizá por la magia del directo o por sus palabras antes de empezar la proyección, logramos meternos hasta el fondo dentro de ese mundo de escenarios generativos.

Top 6 – Lo de Daito Manabe es otra historia. Si ibas a ver el show sin saber nada del proceso creativo, la sensación era de decepción. Pero si te explican que “dissonant imaginary” es el nuevo proyecto en forma de show tecnológico y sonoro creado junto al doctor Yukiyasu Kamitani. Y si además, descubres que el procedimiento de toma de señales del cerebro (a partir de un scanner y un proceso de resonancia magnética) y posterior análisis y decodificación del Dr. Kamitani son utilizados por Manabe para crear un espectáculo visual y sonoro que puede marcar un antes y un después en la relación que se establece entre música y cerebro, la cosa cambia.

Top 7 – Max Cooper. Con su potencia y contundencia en directo. Como única apreciación se echaba de menos la figura de un vj en escena, ya que la propuesta visual que le acompaña es muy potente y eso hace pensar que parte de su show visual está enlatado… (upsss!!).

Top 8 – Joanie Lemercier nos mostraba su nueva obra «Nebulae» en la Dome con la música de Joshua Sabin (Subtext label). Un ejercicio de formas geométricas a su más puro estilo que sacaban partido al formato Dome, haciendo flotar de una escena a otra. Gran sorpresa nos llevamos al inicio de su set ya que empezó con imagen figurativa. Algo que en Lemercier nos sorprende.

Top – 9 – Mención especial a los directos de Nicola Cruz y SEBASTIAN. Del primero hemos descubierto que las visuales fueron obra de Fidel Eljuri, un artista visual de Quito al que le hicimos una entrevista súper interesante en 2016.

Top – 10 – Lo de SEBASTIAN fue muy grande. Su música, una mezcla de Justice y 2ManyDjs provoca en el público eso que pocos consiguen, que todos salten sin parar. Las visuales, muy simples, letras y colores. Me costó encontrar al autor pero lo logré, tras investigar un poco el Instagram del artista, que es ni más ni menos del director de cine Gaspar Noe. ¿Qué no te lo crees? Pues mira. No estaba proyectando ahí en directo pero le ha hecho parte del contenido para su show seguro.

No queremos terminar el artículo sin mencionar la instalación de Onionlab, un espacio interactivo e inmersivo de luz e imagen controlada por los movimientos de los visitantes. La experiencia de Onionlab para Desigual invita a encontrarse con el artista interior. Nos perdimos la combinación de proyección, lasers, cámaras, reconocimiento del movimiento, gráficos en tiempo real, sensores biométricos, proyección envelope y luces LED. Y es que entre una cosa y otra al final, no pudimos verla. Ojalá se repita pronto y ahí estaremos.

Cerramos la crónica con esta declaración de Otu (Oscar Testón). 

«Ha sido un placer vivir la experiencia del Sónar, no sólo por la cantidad de oferta cultural que te ofrece el festival, sino por la calidad de la gente que te encuentras. Viejos compañeros que ves tras años y te emocionas al volver a compartir unas horas o días y sobre a mis cercanos que me aguantaron carros y carretas. El año que viene prometo ir al Sónar noche».

La entrada Otu & Volàtil en Sónar Festival 2019 · Nuestro TOP 10 de la 26ª edición aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

❌