Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Hors Piste : un bijou d’humour absurde à découvrir

Par Shadows

Léo Brunel, Loris Cavalier, Camille Jalabert & Oscar Malet ont temporairement mis en ligne Hors Piste, coméde absurde réalisée au sein de l’Ecole des Nouvelles Images.

46 prix dont un BAFTA du meilleur court étudiant, plus de 150 sélections : le film a déjà connu un grand succès et reprendra sa course dans un mois. Il ne sera alors plus visible en ligne, ne tardez donc pas !

Côté scénario, Hors Piste nous fait suivre les péripéties d’un blessé et de deux sauveteurs en haute montagne. Un trio dont la descente va s’avérer plus complexe que prévu…

L’article Hors Piste : un bijou d’humour absurde à découvrir est apparu en premier sur 3DVF.

GB Labs and Trams target new market sectors for storage solutions

Par Manor Marketing

Aldermaston, UK, 4 November 2019 –  GB Labs, innovators of powerful and intelligent storage solutions for the media and entertainment industries, has formalised a storage systems partnership with Trams Ltd, the award-winning IT solutions provider. GB Labs and Trams have already enjoyed success in selling and supporting GB Labs systems to some of Trams’ top customers, primarily to ...

The post GB Labs and Trams target new market sectors for storage solutions appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement

Par Shadows

Christophe Brejon est un lighting lead passé par de nombreux studios à travers le monde. D’Illumination Mac Guff à ON Animation en passant par Cinesite, Weta Digital, Animal Logic, il a eu l’occasion de travailler sur des projets d’animation et effets visuels très divers : Comme des Bêtes 1 et 2, L’étoile de Noël, Playmobil, le Film, La Planète des Singes : Suprématie, Les Minions, Avatar, Lego Batman

Souhaitant rendre à la communauté une partie de ce qu’elle lui a apporté au long de toutes ces années de carrière, il travaille depuis deux ans sur l’écriture d’une véritable bible du lighting : un livre dans lequel il donne de nombreux conseils artistiques et techniques, sans oublier le monde du travail.

Le tout est disponible en ligne, en anglais et gratuitement. Nous ne saurions trop vous conseiller de vous y plonger, même si votre spécialité n’est pas le lighting : les conseils indiqués restent passionnants pour toutes les personnes dont le métier touche à l’artistique, et certaines sections comme le « guide de survie » (chapitre 10) comportent des conseils universels dans l’industrie de l’animation et des effets visuels.

L’article Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement est apparu en premier sur 3DVF.

Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement

Par Shadows

Christophe Brejon est un lighting lead passé par de nombreux studios à travers le monde. D’Illumination Mac Guff à ON Animation en passant par Cinesite, Weta Digital, Animal Logic, il a eu l’occasion de travailler sur des projets d’animation et effets visuels très divers : Comme des Bêtes 1 et 2, L’étoile de Noël, Playmobil, le Film, La Planète des Singes : Suprématie, Les Minions, Avatar, Lego Batman

Souhaitant rendre à la communauté une partie de ce qu’elle lui a apporté au long de toutes ces années de carrière, il travaille depuis deux ans sur l’écriture d’une véritable bible du lighting : un livre dans lequel il donne de nombreux conseils artistiques et techniques, sans oublier le monde du travail.

Le tout est disponible en ligne, en anglais et gratuitement. Nous ne saurions trop vous conseiller de vous y plonger, même si votre spécialité n’est pas le lighting : les conseils indiqués restent passionnants pour toutes les personnes dont le métier touche à l’artistique, et certaines sections comme le « guide de survie » (chapitre 10) comportent des conseils universels dans l’industrie de l’animation et des effets visuels.

L’article Deux ans de travail pour une bible du lighting disponible gratuitement est apparu en premier sur 3DVF.

La Noria : découvrez la terrifiante beauté du court de Carlos Baena

Par Shadows

En 2015, nous vous avions invités à découvrir un projet de financement participatif porté par Carlos Baena et Sasha Korellis. L’équipe avait alors récolté plus de 60 000€.

Le projet s’est depuis concrétisé, et arrive enfin en ligne. Voici donc La Noria, un court-métrage d’une douzaine de minutes mettant en scène un enfant passionné par les grandes roues. Sa rencontre avec des créatures étranges va renverser sa vie…

En s’appuyant sur une équipe internationale d’artistes, le réalisateur Carlos Baena et la productrice Sasha Korellis ont su créer un projet fort. En l’absence de dialogues, les émotions passent par la réalisation et, bien entendu, par les expressions du personnage principal. On appréciera également le choix d’un projet qui explore l’horrifique, un genre souvent délaissé en animation.

Quelques vidéos avaient été mises en ligne autour du processus créatif :

Modeling: Juan Solis (Boy) / Alvaro Gasco (Monster) / Set (Ramon Lopez) / Prop (Laura Soriano)
Shading (Chars/Props/Set): Yasin Hasanian
Animation / LiveAction Reference: Jordi Girones
Simulation: Osmel Carrizo / Andrea Goh
Cache: Maria Gonzalez
Lighting: Sylvain Parcheminier
LensFX: Javier Nieto Moncó
Part 1: Boy Design
Work (in order of appearance) by:
Dei Gaztelumendi, Grangel Studios, Sergio Pablos and Jose Manuel Fernandez Oli.
Music: Johan Soderqvist.
Modeling/Shading work by:
Ramon Lopez, Frank Tai, Cecilia Puglesi, Laura Soriano, Eva del Prado, Yasin Hasanian, Javier Borrego, Álvaro Gasco, Estefanía Arasa, Lauren García, Gonzalo Díaz-Palacios and Juan Carlos Gracia Rebelles.
Music:
Early La Noria sketch by composer Johan Soderqvist.

L’article La Noria : découvrez la terrifiante beauté du court de Carlos Baena est apparu en premier sur 3DVF.

Yona : une rencontre mystique au fond des bois

Par Shadows

Gautier Alfirevic et Kevin Rose nous dévoilent Yona, court-métrage réalisé au sein SupaRésidence de Supamonks. Rappelons que la SupaRésidence, comme son nom l’indique, est un système de résidence avec mise à disposition d’un espace, de stations de travail et d’une renderfarm à de jeunes réalisateurs.

Après une expédition ayant mal tourné, Chester Cornell, capitaine au sein de l’Union, se retrouve gravement blessé. Alors qu’il s’apprête à mourir, une rencontre inattendue le mettra face à ses peurs et doutes.

Le duo nous précise que l’objectif était de proposer un parti pris artistique différent des codes classiques, avec un rendu stylisé se rapprochant de leurs concepts de base.

L’article Yona : une rencontre mystique au fond des bois est apparu en premier sur 3DVF.

Pisces : introspection avec un poisson dans un court de Florine Paulius

Par Shadows

Florine Paulius dévoile Pisces, son court-métrage de fin d’études à l’EMCA. Un projet touchant et humoristique, animé en 2D dans un style crayonné efficace qui permet de faire passer les émotions de son personnage principal, une jeune fille dont la soirée ne se passe vraiment pas comme prévu :

No, jeune fille sensible et perturbée, se réfugie dans les toilettes pour dissimuler ses larmes aux yeux de son copain. Un poisson sort du lavabo.

Voici également la dernière bande démo de la réalisatrice :

L’article Pisces : introspection avec un poisson dans un court de Florine Paulius est apparu en premier sur 3DVF.

Animation Mentor présente les travaux de ses élèves

Par Shadows

L’école d’animation en ligne Animation Mentor présente une compilation des travaux de ses élèves. L’occasion de découvrir quelques talents :

L’article Animation Mentor présente les travaux de ses élèves est apparu en premier sur 3DVF.

Out of Range : un court des Gobelins au coeur de la forêt

Par Shadows

Yijia Cao, Lana Choukroune et Cécile Guillard dévoilent Out of Range, leur court de fin d’études aux Gobelins. Un film qui vous emmènera loin des réunions PowerPoint et autres revues de projets…

Sue, une avocate qui vit à cent à l’heure, se rend au meeting le plus important de sa carrière. En chemin, une panne de voiture la contraint à s’enfoncer dans la forêt, et c’est en s’y perdant qu’elle saura se retrouver.

Musique / Soundtrack : CHOUZIER Etienne
Montage sonore / Sound design : TIGER Mathieu
Mixage / Mix : TIGER Mathieu

L’article Out of Range : un court des Gobelins au coeur de la forêt est apparu en premier sur 3DVF.

Masterclass : découvrez les coulisses de la série Culottées, le 24 octobre

Par Shadows

La série animée Culottées, adaptée de la bande dessinée en deux tomes de Pénélope Bagieu, est en cours de fabrication au sein de Silex Animation, à Angoulême. Prévue pour l’an prochain, la série mettra en scène des portraits de femmes historiques, connues et inconnues.

Le projet est manifestement très attendu : l’aperçu proposé en juin dernier au Festival d’Annecy était plein à craquer, et de nombreuses personnes n’ont pu y assister faute de place. Nous avions pu nous glisser dans la salle et vous proposer un compte-rendu.

Les Culottées
Les réalisatrices durant le Festival d’Annecy

Bonne nouvelle : une masterclass sera proposée le 24 octobre à Paris autour de la création de cette série. Une grande partie de l’équipe sera sur place : Phuong Mai Nguyen et Charlotte Cambon de Lavalette (réalisatrices), Priscilla Bertin (productrice de Silex Films), Philippine Gelberger (productrice exécutive), Elise Benroubi (co-auteure) et Tiphaine de Raguenel (France Télévisions). Virginie Boda de l’association Les Femmes s’Animent assurera la modération.

Le contenu devrait se rapprocher de la conférence du Festival d’Annecy. Si vous aviez déjà lu notre compte-rendu de l’époque, vous y trouverez tout de même votre compte : pour des raisons évidentes de confidentialité, nous n’avions par exemple pas pu reproduire les très nombreuses images de coulisses et extraits proposés par l’équipe.
Par ailleurs, Silex Films nous précise que des ajouts sont prévus par rapport à cette conférence. La présence de la co-scénariste Elise Benroubi devrait par exemple permettre de davantage explorer le travail d’écriture.

La conférence se tiendra le jeudi 24 octobre, au Forum des Images (1er arrondissement de Paris) et à partir de 19 heures. L’entrée est payante mais des réductions sont proposées (étudiantes/étudiants, personnes sans emploi, moins de 25 ans…).
Pour plus de détails et vous inscrire, rendez-vous sur le site du Forum des Images.

Culottées sera visible début 2020 sur France Télévisions, avec 30 épisodes de 3 minutes 30 animés en 2D.

L’article Masterclass : découvrez les coulisses de la série Culottées, le 24 octobre est apparu en premier sur 3DVF.

Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX

Par Shadows

Nous avions eu l’occasion d’annoncer le lancement de l’école Creative Seeds, située à côté de Rennes. La première promotion de l’école a bouclé ses deux premières années de formation et entre dans sa 3ème et dernière année dans l’établissement : l’occasion de vous présenter plus en détail cette école atypique, dont le but est de former chaque année une trentaine de jeunes artistes prêts à intégrer un studio.

Creative Seeds rompt avec l’approche pédagogique classique de plusieurs manières. Tout d’abord, la spécialisation est précoce : chaque élève dispose de deux années pour explorer son domaine de prédilection.
Plus surprenant : l’école fonctionne comme un studio, avec des départements (animation, rigging, lighting, etc). Les élèves de différentes promotions y sont mélangés, et les enseignants font donc cours à des groupes de niveaux différents. Une approche qui, là encore, évoque le studio avec un lead qui fait progresser une équipe dont le niveau n’est jamais homogène.

Farfalla – production libre d’élèves de 2ème année

Cette philosophie studio se retrouve aussi dans une volonté de ne pas faire travailler les élèves chez eux.
Des projets personnels sont évidemment prévus, en solo (en particulier en première année, un projet solo complet permettant à chaque élève de trouver sa voie) ou en groupe. Dans ce second cas, il peut s’agir de films de commande (courts-métrages de pré-séance pour des festivals, à la manière des courts des Gobelins diffusés durant le Festival d’Annecy) mais aussi des courts libres. Pour les courts libres, l’idée est ici encore de respecter une approche studio : un élève spécialisé en rigging ne fera que du rigging sur un court, contrairement à ce qui se produit dans d’autres écoles. Par ailleurs, l’équipe pédagogique aide la promotion à cibler les objectifs en fonction des effectifs des différents départements : le nombre de personnages, l’ampleur du travail d’animation ou encore le nombre de décors sont ainsi adaptés pour coller aux possibilités concrètes.

Bien évidemment, dans un studio, les leads aussi sont censés travailler… Et justement, l’équipe pédagogique constituée d’artistes crée ses propres courts. De quoi faire de la veille technologique, mais aussi valider certaines approches : un des courts créés a par exemple été fabriqué avec les contraintes des films de première année.
Voici les courts déjà produits :

On pourra trouver plus d’informations sur le site de l’école, dont les tarifs (un étalement des paiements est possible, mais en raison de la jeunesse de l’établissement les bourses ne sont pas disponibles) et les modalités d’inscription. Les inscriptions commencent dès novembre, avec plusieurs sessions de sélection étalées jusqu’en été. Enfin, la galerie des élèves vous donnera une idée du niveaux des élèves en 1ère et 2ème année. La galerie de 3ème année sera créée dans le courant de cette année scolaire.

L’article Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX est apparu en premier sur 3DVF.

Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX

Par Shadows

Nous avions eu l’occasion d’annoncer le lancement de l’école Creative Seeds, située à côté de Rennes. La première promotion de l’école a bouclé ses deux premières années de formation et entre dans sa 3ème et dernière année dans l’établissement : l’occasion de vous présenter plus en détail cette école atypique, dont le but est de former chaque année une trentaine de jeunes artistes prêts à intégrer un studio.

Creative Seeds rompt avec l’approche pédagogique classique de plusieurs manières. Tout d’abord, la spécialisation est précoce : chaque élève dispose de deux années pour explorer son domaine de prédilection.
Plus surprenant : l’école fonctionne comme un studio, avec des départements (animation, rigging, lighting, etc). Les élèves de différentes promotions y sont mélangés, et les enseignants font donc cours à des groupes de niveaux différents. Une approche qui, là encore, évoque le studio avec un lead qui fait progresser une équipe dont le niveau n’est jamais homogène.

Farfalla – production libre d’élèves de 2ème année

Cette philosophie studio se retrouve aussi dans une volonté de ne pas faire travailler les élèves chez eux.
Des projets personnels sont évidemment prévus, en solo (en particulier en première année, un projet solo complet permettant à chaque élève de trouver sa voie) ou en groupe. Dans ce second cas, il peut s’agir de films de commande (courts-métrages de pré-séance pour des festivals, à la manière des courts des Gobelins diffusés durant le Festival d’Annecy) mais aussi des courts libres. Pour les courts libres, l’idée est ici encore de respecter une approche studio : un élève spécialisé en rigging ne fera que du rigging sur un court, contrairement à ce qui se produit dans d’autres écoles. Par ailleurs, l’équipe pédagogique aide la promotion à cibler les objectifs en fonction des effectifs des différents départements : le nombre de personnages, l’ampleur du travail d’animation ou encore le nombre de décors sont ainsi adaptés pour coller aux possibilités concrètes.

Bien évidemment, dans un studio, les leads aussi sont censés travailler… Et justement, l’équipe pédagogique constituée d’artistes crée ses propres courts. De quoi faire de la veille technologique, mais aussi valider certaines approches : un des courts créés a par exemple été fabriqué avec les contraintes des films de première année.
Voici les courts déjà produits :

On pourra trouver plus d’informations sur le site de l’école, dont les tarifs (un étalement des paiements est possible, mais en raison de la jeunesse de l’établissement les bourses ne sont pas disponibles) et les modalités d’inscription. Les inscriptions commencent dès novembre, avec plusieurs sessions de sélection étalées jusqu’en été. Enfin, la galerie des élèves vous donnera une idée du niveaux des élèves en 1ère et 2ème année. La galerie de 3ème année sera créée dans le courant de cette année scolaire.

L’article Creative Seeds : l’école-studio, une autre façon d’apprendre l’animation et les VFX est apparu en premier sur 3DVF.

Abominable : la contestation s’étend, Universal abandonne la sortie en Malaisie

Par Shadows

Mise à jour du 21 octobre 2019 (voir plus bas pour l’article initial et le contexte) : Mêmes causes, mêmes effets ou presque : dans la foulée du Vietnam, d’autres pays du Sud-Est asiatique ont réagi face à la présence dans le film d’animation Abominable d’une carte qui entérine les volontés expansionnistes chinoises.
Aux Philippines, le Ministre des affaires étrangères a appelé à un boycott, mais le film n’est pas interdit.
En Malaisie, l’organisme officiel de validation des films (Lembaga Penapis Filem) avait donné son accord pour la sortie, à condition que la scène de la carte soit coupée. Hors de question pour Universal. Son distributeur United International Pictures a officiellement indiqué à Reuters : « Universal a décidé de ne pas appliquer la censure demandée par l’organisme de censure malaisien, et par conséquent ne sera pas en mesure de sortir le film en Malaisie ». D’autres sources ont précisé à Variety qu’il s’agit d’une « décision collective des studios ».
La branche française d’Universal n’a de son côté pas réagi publiquement.

Si l’on pouvait initialement se demander si la présence de la carte avait été validée en connaissance de cause par DreamWorks, les réactions du studio et d’Universal semblent confirmer que ce fut effectivement le cas.
La question n’a de toutes façons plus d’importance : DreamWorks, Pearl Studio et Universal auraient très bien pu prévoir, ou annoncer après le début de la polémique, une version spécifique du film pour des pays comme la Malaisie. Couper ou modifier la scène n’aurait demandé qu’un travail minime. A ce stade, on peut difficilement considérer la position des studios aurement que comme un choix délibéré et assumé de s’aligner sur la politique chinoise.

Côté chinois, d’ailleurs, cet aspect patriotique ne semble pas si efficace : Abominable n’a pas encore atteint les 14 millions d’euros de recettes sur place.

Publication initiale le 15 octobre 2019. Article d’origine :

Il y a quelques jours, Blizzard était au coeur de l’actualité (voir par exemple cet article du Monde) après avoir décidé de bannir de ses tournois un joueur ayant publiquement affiché son soutien aux manifestants de Hong-Kong. Face aux protestations de joueurs mais aussi d’employés, le géant du jeu vidéo avait choisi d’adoucir la peine initialement prévue.

Ce type de problématique était clairement voué à revenir sur le devant de la scène : l’immense marché chinois est une incitation forte à ne pas froisser le gouvernement local, ou à aller dans son sens.

Et justement, une nouvelle polémique surgit avec Abominable, film d’animation produit par DreamWorks et Pearl Studio (ex Oriental DreamWorks, le studio américain ayant revendu ses parts en 2018).

Abominable – DreamWorks Animation

Le film met en scène une jeune fille, ses amis et un yéti dans un périple qui les amène à voyager dans toute la Chine. Or, dans une scène au début du film, l’héroïne contemple une carte sur laquelle sont positionnés des lieux qu’elle aimerait visiter en Chine.
Le hic ? Une petite ligne en pointillés en apparence anodine, visible sur le bas de cette carte :

Capture (de mauvaise qualité) issue du film Abominable

Il s’agit en fait de la « Ligne en neuf traits« , une ligne des revendications territoriales chinoises en mer de Chine méridionale. On y trouve Taïwan, mais aussi une zone maritime massive (environ 2 millions de kilomètres carrés). Si l’espace marin en question est essentiellement vide (en dehors de petites îles peu hospitalières), il s’agit d’une zone d’un intérêt géopolitique, économique, stratégique et militaire majeure, avec des sous-sols très riches et la possibilité de contrôler les flux maritimes.

Problème : la Chine n’est pas la seule puissance à revendiquer cette zone. Japon, Vietanam, Philippines, Brunei, Malaisie… Chaque état de la région veut défendre ou étendre son contrôle, et les revendications se recouvrent massivement, comme le montre cette carte :

Source : Le Dessous des Cartes – Mer de Chine : bataille navale ?

Résultat : des tensions régionales fortes, avec des états qui tentent d’assurer leur demandes en occupant des îlots inhospitaliers transformés en bases militaires. Cette vidéo du Dessous des Cartes (émission diffusée sur Arte) explique assez clairement ces enjeux en une douzaine de minutes, si vous souhaitez aller plus loin.

Mais revenons à Abominable : suite à la découverte de ce plan, le Vietnam a annoncé le retrait du film des salles du pays, et le gouvernement compte lui retirer sa licence d’exploitation.

Il sera intéressant de savoir dans quelle mesure DreamWorks, l’équipe de production et la réalisatrice Jill Culton étaient au courant du contenu du plan : s’agit-il du travail isolé d’un artiste qui serait passé inaperçu ? On peut en douter, vu le nombre de passages en revue que subissent assets et plans animés. Inversement, on peut trouver peu plausible que DreamWorks s’empêtre sciemment dans une telle polémique, même si l’exemple de Blizzard donné en début d’article montre que ce genre d’approche n’est pas totalement improbable.

A ce stade, DreamWorks et Pearl Studio n’ont pas officiellement réagi : nous ne manquerons pas de relayer un éventuel commentaire.
Autre élément à suivre : les résultats au box-office. Abominable a déjà récolté 110 millions de dollars dans le monde. Il sortira le 23 octobre en France.

L’article Abominable : la contestation s’étend, Universal abandonne la sortie en Malaisie est apparu en premier sur 3DVF.

L’Université du Colorado mise sur la réalité virtuelle dans le domaine biomédical

Par Pierrick LABBE
Université Colorado réalité virtuelle biomédical

Dans le monde de l’éducation, l’investissement dans la réalité virtuelle reste encore un peu trop limité. Cependant, la « Colorado State University », vient de déployer tout un nouveau laboratoire dédié à l’enseignement en biomédical.

Le laboratoire, conçu pour accueillir 100 étudiants en même temps, permet de faire fonctionner des logiciels conçus sur mesure pour travailler sur des corps humains en réalité virtuelle.

Colorado State University, la réalité virtuelle au service du biomédical

Le lieu, nommé « Laboratoire d’entraînement en réalité immersive » fait partie d’une nouvelle unité dédiée à l’éducation dans le domaine de la santé et de l’enseignement biomédfical. On y trouve au total 100 casques de réalité virtuelle, regroupés par blocs de quatre qui permettent à un enseignant et plusieurs élèves de travailler en groupe. Ensemble, ils peuvent visualiser des images anatomiques 3D complexes dans un espace virtuel partagé. Le laboratoire s’inscrit dans un projet plus large d’éducation à l’anatomie qui permet d’explorer des modèles classique et ensuite de réaliser un diagnostic dans le laboratoire en réalité virtuelle.

Les étudiants travaillent ensuite aussi sur des cadavres bien réels. Ils pourront donc s’entraîner sur une dissection en réalité virtuelle avant de passer aux travaux pratiques. Le travail se révèle alors plus intuitif et peut aussi permettre une connaissance plus poussées des détails du corps humain. Du côté des équipements pour l’enseignement biomédical, on trouve 100 ordinateurs HP avec leurs casques Samsung Odyssey + et des systèmes de câbles rétractables pour une question de gestion de l’espace. La réalité virtuelle est un outil de plus en plus utilisé pour la formation et les résultats sont souvent meilleurs qu’un apprentissage classique.

Cet article L’Université du Colorado mise sur la réalité virtuelle dans le domaine biomédical a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Super Toon Studio : l’animation devient un jeu d’enfant

Par Shadows

La société française Ludimension nous présente Super Toon Studio, un concept d’application mobile (iOS, Android) avec une ambition : permettre aux plus jeunes de créer de petits films d’animation 3D, facilement et simplement.

Concrètement, l’enfant se sert de l’application pour ajouter des personnages stylisés et personnalisables dans sa scène. Il peut ensuite appliquer émotions, mouvements, animations : une bibliothèque de gestes et poses est fournie pour faciliter cette tâche. Pour les dialogues, un système intuitif est proposé : il suffit d’enregistrer les paroles, l’outil se charge d’animer les lèvres.
Côté caméra, un système de réalité augmentée permet de filmer les personnages comme s’ils étaient physiquement devant soi ; des décors réels sont aussi proposés, avec une caméra virtuelle.
Enfin, l’application propose divers effets d’image (sepia, noir et blanc, profondeur de champ…) et donne des conseils de prise de vue pour les cinéastes en herbe.

Histoire de se faire une bonne idée des possibilités, voici un aperçu de ce qu’il est possible d’obtenir :

A terme, Ludimension souhaite aller plus loin, avec par exemple une analyse de prises de vues réelles par intelligence artificielle pour proposer une motion capture basique, avec reproduction des expressions et des poses.
Un court-métrage destiné à mettre en avant les capacités de l’application est par ailleurs en cours de production.

L’application étant encore loin d’être finalisée, les versions iOS et Android sont gratuites. Un business model est toutefois prévu ultérieurement : l’idée sera de proposer des packs payants de décors, personnages, costumes, animations et musiques. Des partenariats avec fabricants de jouets et studios d’animation sont envisagés.

D’ici là, Ludimension propose de tester son application et d’envoyer des retours, par exemple sous cet article ou par e-mail (hello@ludimension.com).

L’article Super Toon Studio : l’animation devient un jeu d’enfant est apparu en premier sur 3DVF.

Les Ours envahissent la Sicile et les salles obscures

Par Shadows

Le film d’animation La Fameuse invasion des ours en Sicile est sorti hier dans les salles françaises. Réalisé par Lorenzo Mattotti et adapté du roman La fameuse invasion de la Sicile par les ours de Dino Buzzati, le film a été produit à Angoulême par Prima Linea Productions, studio lancé en 1995.

Voici le synopsis et la bande-annonce :

Tout commence en Sicile, le jour où Tonio, le fils de Léonce, roi des ours, est enlevé par des chasseurs… Profitant de la rigueur d’un hiver qui menace son peuple de famine, le roi Léonce décide de partir à la recherche de Tonio et d’envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l’aide de son armée et d’un magicien, il finit par retrouver Tonio et prend la tête du pays. Mais il comprendra vite que le peuple des ours n’est peut-être pas fait pour vivre au pays des hommes…

L’article Les Ours envahissent la Sicile et les salles obscures est apparu en premier sur 3DVF.

Les écoles Aries et ESMI changent de nom et deviennent l’Ecole Brassart

Par Shadows

Changement d’image et de nom pour les écoles Aries et ESMI, qui forment des créatifs aux quatre coins de la France. Il faudra désormais parler de Brassart.

Cette nouvelle identité fait suite à l’acquisition de ces centres de formation par le Groupe EDH, qui a signé en juillet 2018 le rachat du groupe Aries puis a annoncé en janvier dernier avoir mis la main sur le Groupe Brassart et ses cinq écoles à Tours, Nantes, Caen, Bordeaux (écoles ESMI), Paris.

« Brassart, l’école des métiers de la création » est donc désormais un ensemble de 13 campus proposant des filières variées : classes prépa artistiques, arts graphiques et illustration, design graphique et digital, bande dessinée, animation 3D/VFX, jeux vidéo et enfin audiovisuel. L’entité propose également de la formation continue sur des durées variables (1 jour à 12 mois).

Le groupe EDH, lui, comporte d’autres branches outre Brassart :
– EFAP, école des nouveaux métiers de la communication ;
– ICART, école du management de la culture et du marché et l’art ;
– EFJ, école du nouveau journalisme.

C’est donc un poids lourd du secteur de la formation qui gère désormais de nombreuses écoles françaises de la création.
Pour plus d’informations sur Brassart, on se reportera au site officiel.

L’article Les écoles Aries et ESMI changent de nom et deviennent l’Ecole Brassart est apparu en premier sur 3DVF.

Godot : comment se lancer sans attendre

Par Shadows

Le moteur de jeu open-source Godot se positionne en challenger face aux grands noms du marché (Unity, Unreal). Il peut cependant être délicat de s’y frotter, la communauté plus réduite impliquant un nombre plus faible de tutoriels.

Anthony Cardinale vient justement répondre à ce besoin avec son nouveau livre : Développer des jeux avec Godot Game Engine. Edité par D-BookeR, il propose en 300 pages de découvrir comment créer des jeux 2D mais aussi 3D. L’éditeur nous détaille son contenu :

Ce livre explique de manière pratique comment créer des jeux à l’aide du moteur de jeu libre et multiplateforme Godot. Son objectif est tout à la fois de vous initier à la conception de jeu et à l’utilisation du logiciel. Après une introduction aux concepts de base et à la programmation en GDScript (une sorte de Python spécifique à Godot), le lecteur développera deux projets complets : un jeu 2D en vue de côté et un jeu 3D (type Monkey Ball). Vous verrez comment créer un niveau, un personnage joueur, des objets interactifs, des ennemis ; comment ajouter du challenge, des animations, des bruitages et, pour la 3D, comment modéliser des objets simples avec Blender et les importer dans Godot. Vous y trouverez toutes sortes de conseils et de bonnes pratiques qui vous aideront à bien démarrer dans la création de jeux. À l’issue de ce livre, vous aurez toutes les clés pour développer vos propres projets.

Paru à la fin du mois dernier, l’ouvrage est proposé pour 34€ en version physique, 19€ en numérique. Nous vous invitons à consulter le site de l’éditeur pour plus de détails et des extraits du livre.

L’article Godot : comment se lancer sans attendre est apparu en premier sur 3DVF.

Python : apprenez à créer des applications avec interface graphique

Par Shadows

Thibault Houdon dévoile une nouvelle formation Python de près de 10 heures.

Au menu, la création de cinq applications avec Qt for Python (PySide2) : outil de prise de notes, explorateur de fichiers, convertisseur d’images, gestionnaire de tâches.
En outre, vous découvrirez comment packager ces outils avec le module fbs pour créer un exécutable quelle que soit la plateforme (Windows, Mac OS, Linux).

Comme à son habitude, Thibault Houdon propose une réduction pour les premiers clients issus de 3DVF : 94% de réduction à l’aide de ce lien [Mise à jour : la promotion est désormais terminée, le nombre de clients issus de 3DVF pouvant en bénéficier étant dépassé]. Vous trouverez aussi le sommaire détaillé de la formation.

L’article Python : apprenez à créer des applications avec interface graphique est apparu en premier sur 3DVF.

Toyota : la réalité virtuelle pour l’apprentissage des robots domestiques

Par Pierrick LABBE
Toyota réalité virtuelle formation robots domestiques

Le constructeur japonais, Toyota, forme ses robots domestiques avec la réalité virtuelle. Un concept simple mais très efficace. Explications sur cet usage peu banal de la VR.

Au Japon, comme dans de nombreux pays modernes, la population est de plus en plus âgée et la proportion de personnes dépendantes, du fait de leur grand âge, ne cesse de croître. Un robot domestique, propre à effectuer différentes tâches ménagères, est une bonne solution pour prolonger l’autonomie des séniors et que ceux-ci puissent rester dans leur domicile plus longtemps. L’apprentissage de ces robots est toutefois problématique du fait que chaque maison est différente. Aussi, Toyota a eu l’idée d’utiliser la réalité virtuelle afin de former ces robots à des environnements variés. Explications…

Des robots domestiques formés avec la réalité virtuelle

Du fait de la taille des pièces, de leur aménagement, du mobilier présent et d’éventuelles différences de hauteur, chaque maison a une configuration différente et unique. Il est donc techniquement impossible de créer une programmation unique pour des robots ménagers. Toyota a donc eu l’idée d’utiliser des opérateurs dotés d’un casque de réalité virtuelle et dont les images projetées sont celles des caméras du robot.

Ceux-ci sont alors à même de mapper la pièce, les meubles et la disposition des éléments comme, par exemple, de la vaisselle. A partir de ces informations le robot peut s’adapter en créant un algorithme spécifique à un nouvel environnement et offre ainsi une grande flexibilité d’adaptation. Notez toutefois que ces robots ne sont encore que des prototypes et aucune commercialisation n’est prévue pour le moment.

Cet article Toyota : la réalité virtuelle pour l’apprentissage des robots domestiques a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Killing Time : un court-métrage des Gobelins pour tuer le temps

Par Shadows

Camille Guillot, Fanny Hagdahl Sörebo, Aleksandra Krechman, Sarah Naciri, Morgane Ravelonary et Valentine Zhang dévoilent leur court de fin d’études aux Gobelins : Killing Time. Un projet qui nous invite à réfléchir sur la nature du temps…

Loukoum en a marre du Temps et décide de le confronter pour se libérer de son joug. Mais peut-on vraiment se débarrasser du Temps?

Musique / Soundtrack : DUCHÊNE Antoine Montage sonore / Sound Designer : TIGER Mathieu Mixage / Mix: TIGER Mathieu

L’article Killing Time : un court-métrage des Gobelins pour tuer le temps est apparu en premier sur 3DVF.

Pauline Sémont : démoreels animation, modeling, texturing (recherche de stage)

Par Shadows

L’artiste Pauline Sémont nous présente ses travaux. Issue de l’école Aries Toulouse (Bachelor Conception 3D VFX Animation), elle recherche actuellement un stage de fin d’études en animation 3D ou modeling/texturing.

Outre les deux bandes démo, vous trouverez ci-dessous son court de fin d’études (coréalisé avec Camilla Debaix-Martin, Hugo Lasvenes, Marine Morell, Nicolas Verdier) et son CV.

L’article Pauline Sémont : démoreels animation, modeling, texturing (recherche de stage) est apparu en premier sur 3DVF.

Umbrellas : un court en animation traditionnelle a besoin de votre soutien

Par Shadows

Moukda Production a lancé une campagne de financement participatif pour finaliser Umbrellas, un futur court-métrage en animation 2D mêlant fantastique et poésie. Son pitch :

Dans un village reculé où règne une pluie incessante, Kyna, 6 ans, passe ses journées à jouer avec insouciance, bien à l’abri sous la « barbe-parapluie » protectrice de Din, son père. Une nuit Nana, sa chienne adorée, disparaît. Pour la retrouver, Kyna devra embarquer dans une aventure à la découverte d’elle-même et affronter sa plus grande peur, la pluie.

Derrière son concept original, le projet se donne pour vocation d’évoquer les limites entre protection et surprotection, les imperfections humaines ou encore l’affrontement de ses peurs.
La forme rejoindra d’ailleurs le fond : l’univers est représenté du point de vue de la jeune Kyna, et tout ce qui est protégé de la pluie lui semble coloré, tandis que les zones non abritées sont représentées comme sombres et effrayantes. Les décors, pour faire écho au thème de l’eau, seront gérés à l’aquarelle.

Le duo de réalisateurs (José Prats, Alvaro Robles) et l’équipe du film ont besoin de 15 000€ pour boucler le budget. Contribuer vous donnera accès au film mais vous permettra aussi, selon le montant, de figurer au générique, recevoir divers goodies, accéder à un making-of.

L’équipe a déjà récolté plus de 2000€. Il vous reste 28 jours pour participer.

L’article Umbrellas : un court en animation traditionnelle a besoin de votre soutien est apparu en premier sur 3DVF.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @cacumenfilms⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣MAPPING...




⁣⁣
⁣#repost @cacumenfilms⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣MAPPING stories!! @cacumenfilms #projectionmapping #mapping #videomapping @universidad_icesi #experienciasdigitales #millumin #caliescreativa #orangeeconomy #cacumenteam @millumin2 #somoscacumen #inspiration #calidigital #cali #colombia @motiondesigners #animation #mappingprojection mappingprojection
https://www.instagram.com/p/B26O2nCHAe6/?igshid=18ij50zs1rev6

Oasis : une femme et son fils face au désert (court des Gobelins)

Par Shadows

Florencia Atria, Léonard Hicks, Man Luo, Claire Matz, Luana Nguyen Tri Luan, Marine Pétri dévoilent Oasis, leur court de fin d’études aux Gobelins (promotion 2019).

Menacés par l’avancée d’un désert stérile, une mère et son fils tentent de survivre dans une petite oasis.

Contact de l’équipe / team contact : oasis@gobelins.fr Musique / Soundtrack : Sébastien IWANSSON Montage sonore / Sound designer : Nadège FEYRIT Mixage / Mix : Cédric DENOOZ Année de production / Production year : 2019

L’article Oasis : une femme et son fils face au désert (court des Gobelins) est apparu en premier sur 3DVF.

En Nouvelle-Zélande, la VR pour lutter contre le chômage des maoris

Par Pierrick LABBE
Nouvelle-Zélande maoris formation VR

En Nouvelle-Zélande, les entreprises de construction optent pour la réalité virtuelle afin de former de nouveaux employés maoris face aux réalités du travail.

En France, Pôle Emploi propose aussi de faire des formations. L’idée néo-zélandaise est la même mais avec une sérieuse touche de technologie. Des entreprises avec le ministère du Développement social misent sur la réalité virtuelle comme l’outil de demain.

Nouvelle-Zélande : la réalité virtuelle pour acquérir des compétences

C’est un programme pilote qui s’avère particulièrement prometteur pour lutter face à un taux de chômage de 7,7 % dans le pays. Si c’est le plus faible depuis des années, c’est l’intégration des plus jeunes qui pose désormais problème. Dans le même temps, il y a un véritable problème de personnel dans le domaine de la construction. L’idée est donc de leur permettre d’acquérir ces compétences en ayant recours à la formation en réalité virtuelle.

Ils apprendront à conduire une pelleteuse, mais aussi à conduire un camion et comprendre que deux personnes doivent travailler ensemble dans un esprit de collaboration pour pouvoir résoudre leur problème”, explique James Coddington, un des responsables de la formation.

En temps normal, il faut 5 à 7 jours pour former quelqu’un dans l’industrie de la construction. La Nouvelle-Zélande avec ce programme estime pouvoir réduire ce temps à simplement 45 minutes. L’idée est désormais de proposer cette technologie dans le secteur rural. A terme, cette initiative sera aussi étendue à d’autres secteurs qui recherchent aussi du personnel. Un projet amené à croître au pays des kiwis et qui pourrait inciter d’autres pays à se tourner aussi vers la réalité virtuelle.

Cet article En Nouvelle-Zélande, la VR pour lutter contre le chômage des maoris a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

The Colour Project

Par Marco Savo

WE ARE CREATIVE CONTENT DESIGNERS AND VISUAL STORYTELLERS

Formed in 2012, The Colour Project is a UK based Motion Graphics and 3d Design studio specialising in video projection mapping.


We design shows and  visual content for, events, launches and epic architectural mapping shows. We produce original graphics, animations and bespoke video content to tell compelling stories and amaze audiences.

 
We’ve created shows internationally and at home, from galleries to World Heritage sites. Our audiences range from hundreds to tens of thousands and we work with brands and cultural organisations to create spectacular live events and installations in public spaces.

THE COLOUR PROJECT

info@colour-project.com

LINK BOX

Website

Instagram / Twitter / Facebook / Vimeo

The post The Colour Project appeared first on Audiovisualcity.

Toolün : une rencontre au fond de l’ocean

Par Shadows

Elise Neau, Karl Lutz, Coraline André et Simon Guillory présentent Toolün, leur court de fin d’études à l’Ecole Pivaut (promotion 2018).

Au bord d’une falaise, armé de son harpon, Ökho plonge dans la mer et part en chasse d’une mystérieuse créature…

L’article Toolün : une rencontre au fond de l’ocean est apparu en premier sur 3DVF.

La Reine des Neiges 2 : magie et créatures dans la nouvelle bande-annonce

Par Shadows

Les studios Disney dévoilent en VO et VF la nouvelle bande-annonce du film d’animation La Reine des Neiges 2, qui sortira fin novembre au cinéma.
Les images nous en apprennent un peu plus sur l’appel qui tourmente Elsa, et nous promettent un film riche en action : magie, effets impressionnants mais aussi créatures surnaturelles seront au rendez-vous.
Comme pour le premier volet, Jennifer Lee et Chris Buck sont au commandes du long-métrage.

© 2019 Disney. All Rights Reserved.
©2019 Disney. All Rights Reserved.
©2019 Disney. All Rights Reserved.

L’article La Reine des Neiges 2 : magie et créatures dans la nouvelle bande-annonce est apparu en premier sur 3DVF.

Institut Artline ouvre des formations centrées sur le jeu vidéo

Par Shadows

L’école en ligne Institut Artline nous annonce avoir ouvert deux nouvelles formations :

La première est une Prépa game / jeu vidéo. D’une durée de 9 mois (25h de travail au minimum par semaine), elle s’effectue en ligne à 100%, en classes de 12 élèves.
En pratique, le cursus se décompose en 9 Unités de Valeur (UVs) avec 75h de cours vidéo, 120h de classe virtuelle en direct :

Unité 1 : Industrie du jeu vidéo

Unité 2 : Initiation au Game / Level Design

Unité 3 : Jeux de rôle

Unité 4 : Techniques de dessin et retouche

Unité 5 : Croquis et architecture

Unité 6 : Moteurs de jeux & modélisation

Unité 7 : Algorithmie et programmation

Unité 8 : Spécialisation

Unité 9 : Création d’un jeu en équipe

L’entrée se fait via candidature en ligne, suivie d’un entretien. Enfin, les débouchés seront, typiquement, l’entrée en Bachelor 2 Game Design ou Game Art.

Seconde formation annoncée : un Bachelor Game Artist, là encore 100% en ligne. D’une durée de 29 mois (25h de travail par semaine au minimum) et par classes de 12, il comporte 215h de cours vidéo 280h de classe virtuelle, et des thématiques allant du level design à la direction artistique, en passant par l’animation ou la modélisation. Côté logiciels, les élèves auront l’occasion de se frotter à 3ds Max, Substance, Houdini, Unreal, ZBrush, Marvelous Designer ou encore Speed Tree.

Les débouchés sont doubles : les élèves pourront soit passer directement sur le marché professionnel, soit poursuivre leur formation via un Mastère Game Artist dont l’ouverture est prévue pour 2021.

Notez enfin que la responsable pédagogique du cursus Game Art est Kim Fournel, actuellement Level Artist chez Ubisoft.

L’article Institut Artline ouvre des formations centrées sur le jeu vidéo est apparu en premier sur 3DVF.

❌