Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Carrier 37 : un synthétiseur vintage autour du Minilogue de Korg

Par Pierre Lecourt

Le designer s’est largement inspiré du design des Commodore SX-64 pour embarquer son Korg Minilogue dans un châssis original baptisé Carrier 37.

La création est très originale et le design n’est pas sans rappeler à la fois les Moog côté musique mais également les premiers ordinateurs portables signés IBM ou Toshiba avec leur clavier qui venait protéger l’écran et leur grosse poignée de transport.

2019-11-19 17_41_17-minimachines.net

2019-11-19 17_41_27-minimachines.net

2019-11-19 17_41_38-minimachines.net

2019-11-19 17_41_48-minimachines.net

2019-11-19 17_42_01-minimachines.net

Vous comprendrez aisément pourquoi cette création me plait. L’interface, la réalisation et même l’objet en tant que tels sont très réussis. J’ai toujours de grosses bouffées de nostalgies face à cette foule de boutons et potentiomètres…

Pour en savoir pas beaucoup plus, direction le site de Love Hultén.

 

Carrier 37 : un synthétiseur vintage autour du Minilogue de Korg © MiniMachines.net. 2019

SATIS-Screen4All 2019 : Unit Image revient sur Love, Death & Robots

Par Shadows

Dans le cadre des conférences du SATIS-Screen4All qui se tenait début novembre près de Paris, une table ronde était organisée autour de la production pour les services de VOD.

Célia Digard, directrice des productions au sein du studio Unit Image, avait fait le déplacement pour évoquer la manière dont elle et son équipe ont géré l’épisode Derrière la faille (Beyond the Aquila Rift en VO) de la série animée Love, Death & Robots visible sur Netflix.

Célia Digard – Directrice des productions – Unit Image

Contexte et fabrication

Initialement, Unit fut contacté par Blur Studio, structure lancée en 1995 par Tim Miller et qui était en charge de la production des épisodes. Si le talent des français n’était plus à prouver, il a tout de même fallu que Unit Image présente deux plans de proof of concept avant de valider le lancement de la fabrication.

La bande-annonce de la série Love, Death & Robots

La suite du projet s’est déroulée avec une grande fluidité, a expliqué Célia Digard : une fois le script reçu, Unit a pu proposer quelques modifications (pour des raisons de narration, fabrication ou durée). Malgré une durée d’épisode d’environ un quart d’heure, bien au-delà des bandes-annonces auxquelles les équipes et le pipeline du studio sont habitués, la fabrication s’est déroulée sans encombre. Des échanges avec le client ont évidemment eu lieu, mais Unit a pu bénéficier d’une grande liberté. Au final, la majeure partie de la communication avec Netflix a finalement eu lieu assez tôt, pour le choix des acteurs (Unit Image ayant eu la chance de pouvoir s’impliquer dès cette partie du projet). Le studio a aussi pu gérer la partie sound design et la musique (mais pas les voix), une nouveauté pour Unit : généralement, pour les cinématiques de jeux vidéo, le son ne fait pas partie des livrables.

Netflix, un client pointilleux

Outre quelques évolutions de pipeline, Célia Digard a souligné que ce projet a amené des contraintes juridiques spécifiques, notamment en ce qui concerne la confidentialité. Un point au final très positif puisque les éléments mis en place servent désormais de modèle pour les nouveaux contrats de Unit Image.
Autre spécificité du travail pour Netflix : le géant du streaming a pris un mois environ pour valider les images 2K générées par Unit Image. Célia Digard nous a précisé qu’en fait, Netflix cherche à vérifier les moindres détails, y compris dans des conditions de lecture inhabituelles : contraste et luminosité poussés à fond. L’objectif pour Netflix semble être d’avoir la certitude que quelles que soient les conditions de visionnage, quel que soit le support, l’image sera parfaite y compris dans les ombres. Une exigence et un perfectionnisme qui vont dans le sens d’échos que nous avions pu avoir d’autres studios.

Un dernier point : si Célia Digard n’a pas pu nous révéler le montant du contrat, elle a tout de même précisé que le devis n’a pas été discuté par Netflix. De même, Netflix n’a pas demandé de pénalités en cas de retard.

Un bilan très positif

Vous l’aurez compris, et Célia Digard l’a clairement indiqué : Unit Image a beaucoup apprécié ce projet. Si le studio n’a malheureusement pas pu avoir de chiffres sur l’audience générée par son épisode, l’opportunité pour Unit de s’éloigner de sa zone de confort tout en ayant la confiance de son client a manifestement été une bonne expérience. Même les contraintes juridiques ont finalement eu un impact positif, comme nous l’évoquions plus haut.
Soulignons enfin que la série Love, Death & Robots a été renouvelée pour une seconde saison. On ne peut que souhaiter à Unit Image de pouvoir à nouveau en faire partie.

Pour aller plus loin

– La série Love, Death & Robots est visible sur Netflix.

– Pour un autre exemple de collaboration entre un studio français et Netflix, nous vous invitons à lire ou relire notre interview de D-Seed autour du film de science-fiction Io.

L’article SATIS-Screen4All 2019 : Unit Image revient sur Love, Death & Robots est apparu en premier sur 3DVF.

Nouvelle bande démo pour Digic Pictures, entre cinématiques et série

Par Shadows

Le studio Digic Pictures présente une nouvelle bande démo. On y retrouvera des projets récents gérés par les 250 personnes environ de l’équipe, située à Budapest : des cinématiques pour différents jeux vidéo, mais aussi des extraits d’épisodes de la série Love, Death and Robots diffusée sur Netflix.

L’article Nouvelle bande démo pour Digic Pictures, entre cinématiques et série est apparu en premier sur 3DVF.

Technicolor lance son « Postcast »

Par Shadows

Le groupe Technicolor lance un podcast audio centré sur la post-production, qui prend donc le nom de « Postcast ».
Au menu de ce premier épisode ? Un retour sur le film d’horreur Scary Stories d’André Øvredal, en compagnie d’une part de Mark Kueper (Senior Colorist) et d’autre part Matt Glover, VFX Supervisor chez Mr. X. Rappelons en effet que le studio d’effets visuels Mr. X fait partie du groupe Technicolor.

Voici par ailleurs la bande-annonce du film :

L’article Technicolor lance son « Postcast » est apparu en premier sur 3DVF.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @collectifarpis⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Nous...




⁣⁣
⁣#repost @collectifarpis⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Nous sommes très fiers de vous présenter le teaser de notre nouveau spectacle: #lesmurmuresdananké Ananké⁣
⁣⁣
⁣La video entière est dans la bio✅⁣
⁣⁣
⁣Nous serons à @avignonleoff cet été au @theatre.golovine ⁣
⁣du vendredi 5 au vendredi 26 juillet à 10h45.⁣
⁣Avec le soutien du @chateau_fmr (78), de la Région Ile-de-France, Théâtre Paris-Villette (75) et du @lecube_ (92). Dites-nous ce que vous en pensez ? On a hâte d'avoir vos retours.#millumin #unity @millumin2 @unitytechnologies #spectacle #mime #multimedia #creation #art #paris #love (at Paris, France)
https://www.instagram.com/p/BwxH44rB0nA/?utm_source=ig_tumblr_share&igshid=1srgskck3lvf

⠀
#repost @collectifarpis⠀
• • •⠀
Dernière réprésentation du...



⠀
#repost @collectifarpis⠀
• • •⠀
Dernière réprésentation du nouveau spectacle #lesmurmuresdananké au @gareautheatre de Vitry ce soir à 19h30
Cette semaine était riche en émotion et en émerveillement..
On repart comblé😊🙈
#spectacle #paris #vitrysurseine #gareautheatre #artnumerique @millumin2 @unitytechnologies #art #france @collectifarpis #love (at Gare Au Théâtre)
https://www.instagram.com/p/BtRCwW4HRG2/?utm_source=ig_tumblr_share&igshid=s992wtodeqwl

❌