Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Be Earth, une expérience en réalité virtuelle sur le changement climatique

Par Pierrick LABBE
Be Earth expérience en réalité virtuelle changement climatique Davos

Be Earth est une expérience en réalité virtuelle développée par XR Impact avec le financement d’Oculus, Sida et réalisée en collaboration avec les Nations Unis et des experts climatiques.

Pour beaucoup de personnes, le changement du climat n’est guère visible au quotidien. En utilisant de lointains souvenirs, il est possible de noter des différences. Il est vrai que ce changement est progressif mais qu’il affecte ponctuellement certaines régions du monde de façon dramatique et soudaine. Même si les images des journaux télévisés nous en donne un aperçu, cela reste lointain et beaucoup se sentent peu concernés. Cette expérience en réalité virtuelle vous transporte dans la forêt amazonienne pour vivre en immersion les ravages causés par le dérèglement climatique.

Be Earth vous sensibilise au changement climatique

Cette expérience s’intitule Be Earth # 13 et vise à en apprendre davantage aux utilisateurs sur le changement climatique. L’expérience a fait sa première lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse. Cependant, il sera également mis à disposition gratuitement. L’expérience transporte le spectateur vers la forêt amazonienne où le changement climatique a un impact clair et présent et invite les participants à incarner la terre et à en apprendre davantage sur le changement climatique, à prendre des mesures et à assumer leurs responsabilités personnelles pour aider à mettre fin au réchauffement climatique.

Le titre complet, Be Earth # 13, fait référence aux 17 objectifs de développement durable des Nations Unies, dont le treizième traite justement de l’action climatique. Cette expérience est la première d’une plate-forme VR prévue, avec d’autres expériences qui traitent de certains des 16 autres objectifs. Comme mentionné précédemment, l’expérience sera également publiée gratuitement à un moment donné. Aucune date n’a été avancée pour le moment pas plus que les plates-formes de sortie ou les casques pris en charge. Pour ceux qui pourraient vivre à Davos, en Suisse ou de passage, vous pourrez découvrir le projet au salon Equality de l’hôtel Davos Panorama du 21 janvier  jusqu’au 24 janvier.

Cet article Be Earth, une expérience en réalité virtuelle sur le changement climatique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Que penser des cours d’éducation sexuelle en réalité virtuelle ?

Par Pierrick LABBE
Education sexuelle en réalité virtuelle

L’éducation sexuelle est un sujet tabou et souvent occulté. De nombreux jeunes se tournent alors vers le porno pour cet apprentissage… L’éducation sexuelle en réalité virtuelle est elle une bonne solution pour autant ?

 L’éducation sexuelle à l’école est très limitée et n’explique pas comment faire correctement l’amour. Pour beaucoup l’apprentissage de la sexualité se fait par la pratique, en lisant des tutoriels sur internet ou bien encore, pour une majorité de jeunes, en regardant des films X. Or, la pornographie est très loin de la réalité et est donc un très mauvais professeur. Un important studio a films pornos en réalité virtuelle a lancé des tutoriels en réalité virtuelle. Est-ce une bonne solution ?

L’éducation sexuelle en réalité virtuelle une idée intéressante

C’est le très connu studio BaDoink VR qui est à l’origine de ce programme d’éducation sexuelle. Deux vidéos tutoriels sont disponibles pour le moment. Vous les trouverez ici. Elles permettent d’apprendre aux femmes à avoir une sexualité épanouie et de mieux connaître certains actes sexuels. Les deux vidéos en réalité virtuelle sont des programmes interactifs d’éducation sexuelle. Ils permettent aux femmes de s’épanouir en toute discrétion et ce, dans le confort de leur maison. Le studio pense sortir des vidéos pour les hommes prochainement aussi.

A sa sortie, des voix se sont élevées pour dénoncer le fait qu’un site de porno en réalité virtuelle fasse de telles vidéos d’éducation sexuelle en réalité virtuelle alors que l’on connaît justement les dérives du monde de la pornographie. Pourtant, même s’il s’agit d’acteurs de films X, les programmes ont en fait été développés par des femmes qui plus est expertes dans le domaine puisqu’il s’agit de sexologues renommées. Fait intéressant, ces vidéos sont téléchargeables gratuitement ou vous pouvez aussi les visualiser en ligne. Seul bémol, les vidéos sont uniquement en anglais. Les vidéos sont cependant suffisamment explicites si vous ne maîtrisez pas la langue de Molière.

Cet article Que penser des cours d’éducation sexuelle en réalité virtuelle ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La beta du navigateur Google Chrome 81 supporte la réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Chome 81 beta AR

C’est une très bonne nouvelle pour ceux qui ne sont pas chez Apple. La réalité augmentée s’apprête à faire un bond de géant avec la beta du navigateur Chrome 81 ainsi que sur Android.

La première beta de la version 81 de Google Chrome, disponible sur Android, Mac, Linux et Windows va désormais apporter le support de WebXR, l’interface qui permet de créer des applications AR et VR sur un appareil qui fonctionne avec Google Chrome .

Chrome 81 embrasse la réalité virtuelle et augmentée

C’est une prise en charge que Google avait promis depuis désormais un moment, mais qui se faisait encore attendre. Désormais, avec cette beta de Chrome 71, c’est (presque) là pour tout le monde. Cette nouvelle fonctionnalité s’appuie donc sur des mises à jour déjà lancées depuis plusieurs mois mais aussi des nouveautés. C’est le cas de la nouvelle API Hit Test, qui facilite le placement d’objets virtuels dans des environnements réels, sur une surface ou sur d’autres objets.

WebXR était déjà arrivé depuis Chrome 79 mais se limitait jusque-là à la réalité virtuelle. Cette nouvelle version Chrome 81 touche donc aussi à la réalité augmentée. Bonne nouvelle aussi pour ceux qui avaient déjà pris leurs habitudes pour ce qui est de la VR, les changements sont minimes, tout se joue au niveau des propriétés quand vous créez un objet. Vous ne devriez donc pas être dépaysés au niveau de l’interface. C’est sans doute du côté de la publicité que le potentiel est le plus intéressant pour l’instant comme l’a déjà montré 8th Wall.

Cet article La beta du navigateur Google Chrome 81 supporte la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Phoenix FD 4.0 : découvrez les nouveautés du simulateur de fluides, fumée et feu

Par Shadows

Chaos Group présente un webinar d’un peu plus d’une heure autour de la version 4.0 de Phoenix FD, sa solution de simulation de fluides liquides et gazeux (eau, fumée, feu, etc) pour Maya et 3ds Max.

Notez que des versions d’essai du produit sont disponibles, de même que les scènes utilisées dans le webinar (via la description de la vidéo sur Youtube) : vous pouvez donc expérimenter sur votre propre machine les éléments présentés.

L’article Phoenix FD 4.0 : découvrez les nouveautés du simulateur de fluides, fumée et feu est apparu en premier sur 3DVF.

La sortie de Dreams pour PlayStation VR est pour bientôt

Par Pierrick LABBE
Dreams PlayStation VR

Très attendue, la version PlayStation VR de Dreams est désormais prochaine. La plateforme permet de créer aisément des jeux en réalité virtuelle pour le casque de Sony.

La plateforme de développement de jeux-vidéo contient un vaste ensemble d’outils, tous assez accessibles à saisir, que vous pouvez utiliser pour créer pratiquement n’importe quel type de jeu que vous souhaitez et ce en 3D. La preuve est la bibliothèque de jeux créés par les utilisateurs et qui comprend déjà des jeux de tir, des jeux de plateforme, des jeux narratifs, des animations 3D et bien plus encore. Cependant, la possibilité de transposer cet ensemble d’outils à la réalité virtuelle est véritablement passionnante et ouvre de nombreuses portes.

Dreams sur PlayStation VR est presque terminé

Dans une récente interview avec nos confrères du journal « Eurogamer », Alex Evans, un développeur chez Media Molecule qui développe Dreams a expliqué : « La réalité virtuelle est en préparation et est presque terminée pour être honnête » avant d’ajouter : « Mais ce que nous allons faire, c’est que nous allons travailler en parallèle sur quelques points. Et la VR est la plus aboutie d’entre eux ».

Cette déclaration nous indique donc que Dreams pour PlayStation VR sera prochainement disponible. Cependant, le lancement de la plateforme se fera d’abord sans la réalité virtuelle. Les outils pour développer sur PlayStation VR seront disponibles après le lancement de la version classique. Pour différents experts, cette sortie est la plus attendue sur PSVR pour l’année 2020, du moins pour le moment. Si vous êtes familier avec Tilt Brush, Quill, Medium ou d’autres outils de création en réalité virtuelle, vous saurez exactement ce qui est possible avec ces types de plates-formes.

Cet article La sortie de Dreams pour PlayStation VR est pour bientôt a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Blender 2.82 est de sortie avec de nombreuses avancées

Par Shadows

L’équipe Blender dévoile la nouvelle version 2.82 du logiciel, avec de multiples nouveautés :

– les effets physiques sont nettement plus réalistes : améliorations sur les tissus/vêtements, nouveau système de simulation de liquides et gaz s’appuyant sur Mantaflow ;
– intégration complète du système UDIM pour les textures ;
– export au format USD (Universal Scene Description) de Pixar ;
– denoising à l’aide de NVIDIA OptiX pour le moteur de rendu Cycles ;
– Eevee : aperçu des passes dans le viewport, gestion correcte des effets volumétriques combinés à des matériaux transparents ;
– nouveaux outils de sculpting comme une brosse de posing en cinématique inverse ;
– grease pencil : interface revue, Dopesheet amélioré, nouveaux outils de tracé et matériaux ;
– améliorations mineures de l’interface.

Pour plus de détails, on consultera la vidéo ci-dessous et le site officiel. Blender 2.82 peut être téléchargé dès à présent.

L’article Blender 2.82 est de sortie avec de nombreuses avancées est apparu en premier sur 3DVF.

Apple Quick Look permet le shopping en réalité augmentée sur iPhone

Par Bastien L
apple ar quick look

Apple Quick Look permet désormais de visionner des produits en réalité augmentée depuis n’importe quelle appli native iOS pour iPhone ou iPad, et de passer directement à l’achat. Plusieurs grandes entreprises ont commencé à profiter de cette nouvelle fonctionnalité…

Il existe déjà de nombreuses applications mobiles permettant de visualiser des meubles dans son appartement via la réalité augmentée. On peut notamment citer IKEA Place, Wayfair, Houzz ou DecorMatters.

À vrai dire, il s’agit sans doute pour l’instant du principal cas d’usage de la réalité augmentée pour le grand public après le jeu vidéo. Cependant, par le passé, il était nécessaire de télécharger une application pour profiter de cette fonctionnalité.

En 2018, Apple a donc décidé de simplifier les choses avec une fonctionnalité directement intégrée à iOS pour iPhone et iPad : Quick Look. Celle-ci permet tout simplement de lancer une visualisation en réalité augmentée depuis n’importe quelle appli iOS native comme Safari, Messages ou Mail.

Il suffit au vendeur de fournir un modèle 3D au format USDZ, afin que le rendu puisse être affiché dans le monde réel grâce à Apple ARKit. L’utilisateur peut donc ensuite visualiser le meuble dans son environnement réel, afin de décider s’il souhaite l’acheter.

Apple Quick Look intéresse les géants du retail

Jusqu’à présent, Quick Look permettait uniquement de visualiser les produits. Désormais, les développeurs peuvent ajouter un bouton personnalisable. Celui-ci peut notamment permettre de passer directement à l’achat en lançant Apple Pay.

S’ils le souhaitent, les vendeurs peuvent aussi utiliser ce bouton pour lancer d’autres actions comme une discussion avec le service client ou l’affichage d’une liste des boutiques physiques proposant le produit à proximité.

En outre, l’ajout de l’audio spatialisé à Quick Look permet désormais aux modèles 3D d’émettre du son de façon réaliste en fonction de leur emplacement dans la pièce. Ceci permet par exemple de vérifier si une enceinte sera bien placée, ou si un jouet ne sera pas trop bruyant dans le salon.

À travers cette mise à jour, Apple stimule le développement du shopping en réalité augmentée. Or, il pourrait s’agir d’une excellente nouvelle pour les commerçants. Selon le CEO de Houzz, les utilisateurs sont 11 fois plus enclins à faire un achat lorsqu’ils utilisent les outils AR. De même, Build.com estime que les chances qu’un produit soit renvoyé sont réduites de 22% après un essai en réalité augmentée;

Plusieurs grands retailers ont déjà commencé à déployer leurs implémentations Quick Look. C’est le cas de Home Depot, Wayfair, Bang & Olufsen ou encore 1-800-Flowers. Dans un avenir proche, le shopping en réalité augmentée pourrait donc se démocratiser…

Cet article Apple Quick Look permet le shopping en réalité augmentée sur iPhone a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Du Skateboarding avec les doigts grâce au hand-tracking du Quest

Par Pierrick LABBE
Skateboarding avec les doigts hand-tracking Oculus Quest

Difficile pour l’instant de voir les limites et le potentiel réel du hand-tracking déployé par Facebook pour l’Oculus Quest. Mais les développeurs semblent beaucoup s’amuser comme ce jeu de Skateboarding avec les doigts.

Depuis ses débuts au mois de décembre dernier, les développeurs expérimentent autour du logiciel de développement offert par Facebook pour le hand-tracking. On vous présente le travail de Daniel Beauchamp.

Le hand-tracking et ses usages multiples con le skateboarding avec les doigts

On a déjà vu que certains développeurs ont lancé quelques petites applications s’amusant avec le concept qui sont disponibles via SideQuest. Pour l’instant, pas encore de grand projet ambitieux et c’est normal tant l’innovation est récente. C’est cependant aussi du côté des vidéos que des concepts intéressants sont actuellement testés comme le note UploadVR. Daniel Beauchamp, qui s’occupe de la réalité augmentée et virtuelle du côté de Shopify, semble s’amuser à en explorer les limites et a déjà imaginé un moyen de locomotion ayant recours au hand-tracking. On vous laisse le découvrir dans la vidéo ci-dessous. C’est particulièrement original, il faut le dire.

Deuxième expérimentation dont le résultat a aussi été dévoilée, une vidéo de skateboarding avec le tracking des doigts (visible ci-dessus). On vous laisse découvrir le résultat plutôt surprenant. Une chose est sûre, Facebook expérimente actuellement avec le concept de tracking des mains et des doigts. La semaine dernière, une mise à jour a été déployée sur l’Oculus Quest qui permet de basculer plus facilement entre le tracking manuel  ou le contrôleur. S’il reste encore du chemin à parcourir, les prémices sont encourageants.

Cet article Du Skateboarding avec les doigts grâce au hand-tracking du Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Virtual Tour Pro : une solution clés en mains pour vos visites virtuelles

Par Shadows

Découvrez Virtual Tour pro, logiciel édité par 3DVista. A première vue, un produit assez classique, qui permet de créer des vues 360° interactives avec système de hotspots.

L’intérêt du produit vient évidemment du support de technologies en vogue : vidéo 360° avec hotspots dynamiques, panoramas statiques mais en relief, HDR adaptatif sont gérés. Il est même possible d’intégrer des cartes, vidéos, modèles 3D. En revanche, il n’est pas possible de se déplacer comme on le ferait, par exemple, avec un projet Unreal : il faudra passer par le système de hotspots et sauter de panorama en panorama.
Le tout peut être visualisé sur PC, tablette, smartphone mais aussi en réalité virtuelle.

Le site officiel vous donnera plus de détails ; un ensemble de projets d’exemples vous donnera par ailleurs une bonne idée des capacités et limitations de l’outil. Nous avons eu l’occasion de tester ces exemples sur Oculus Quest : en dehors de quelques soucis spécifiques à cette plateforme (en ouvrant un exemple dans un onglet, si le hotspot ouvre un lien dans un nouvel onglet, la navigation s’en trouve perturbée), l’expérience est satisfaisante et les performances également.

L’article Virtual Tour Pro : une solution clés en mains pour vos visites virtuelles est apparu en premier sur 3DVF.

MSC Software et l’importance des logiciels de simulation en fabrication additive

Par Mélanie R.

La conception est extrêmement importante pour tout processus de fabrication. Si vous voulez obtenir les performances et les réductions de délais offertes par les technologies de fabrication additive, vous devez commencer par choisir la bonne méthode de conception. MSC Software, […]

Oculus Quest : vous pouvez maintenant personnaliser votre espace d’accueil

Par Pierrick LABBE
Espace d'accueil Oculus Quest personnalisé

Oculus Quest vous permet maintenant de modifier complètement votre environnement d’accueil en optant pour des environnements comme les Simpson ou d’autres programmes de télévision.

Cela a commencé depuis l’an dernier, mais les utilisateurs n’étaient pas encore touchés. L’option permettait de choisir entre deux environnements Oculus Home classiques et deux autres.

Oculus Quest étend la liste des possibles pour l’espace d’accueil

En effet, jusque-là, on avait le droit à un décor de cabane hivernal ou bien au début du RIFT. Mais, face à des options limitées, les utilisateurs ont pu avoir à disposition des méthodes plus artisanales en ayant notamment recours à SideQuest. Résultat, ils ont donné vie à des environnement d’accueil tous plus fous les uns que les autres, basés sur la culture populaire, des séries ou encore des films . Parmi les options que l’on peut voir dans la vidéo ci-dessous figure la maison des Simpson, le garage de Rick et Morty, la salle du trône de Game of Thrones ou encore la vision de Gotham City par la fenêtre.

On peut voir partiellement un niveau de détails plutôt impressionnant dans ces environnements. Surtout, ils sont beaucoup plus étendus que les modules originaux proposés par l’Oculus Quest. Une expérience à tester pour vraiment réaliser à quel point l’immersion peut vraiment démarrer avant même de lancer un jeu ou une autre application en réalité virtuelle sur le casque. On ne peut vraiment que vous recommander de joindre le Discord dédié pour en apprendre plus sur ces espaces d’accueil personnalisés issus de la culture populaire.

Cet article Oculus Quest : vous pouvez maintenant personnaliser votre espace d’accueil a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

KeyShot 9.1 en beta : du dépliage UV à l’horizon

Par Shadows

Luxion a annoncé hier le lancement d’une beta publique pour KeyShot 9.1, future version de sa solution de rendu et animation à destination, notamment, du secteur du design.

Une avancée notable de cette version sera l’arrivée d’un nouvel outil de dépliage UV permettant de créer des projections de texture adaptées aux géométrie complexes : une planche déformée, un câble tressé qui généraient jusqu’ici des erreurs sont désormais correctement pris en compte. Des vidéos de démonstration accompagnent ces exemples.

L’article KeyShot 9.1 en beta : du dépliage UV à l’horizon est apparu en premier sur 3DVF.

Project Lavina disponible en test : Chaos Group voit l’avenir en raytracing temps réel

Par Shadows

Nous vous l’avions annoncé cet été lors du SIGGRAPH, il a depuis été lancé en version beta : voici Lavina, futur produit de l’éditeur Chaos Group (bien connu pour son moteur V-Ray).

Le concept : un outil permettant de manipuler et explorer les scènes V-Ray en temps réel et en raytracing, grâce aux cartes graphiques NVIDIA RTX.

Au vu des fonctions mises en avant, on peut y voir une solution de visualisation, par exemple pour des visites virtuelles. Reste à voir quelles sont les ambitions de Chaos Group à moyen et long terme : le positionnement du produit pourra évidemment évoluer.

Pour l’heure, si vous souhaitez tester le logiciel il vous faudra disposer d’une licence V-Ray Next Render, de Windows 10 (1809 ou plus récent), d’une carte graphique NVIDIA RTX (Lavina en supporte même jusqu’à deux, mais pas plus) et d’un driver NVIDIA 419 ou plus récent. Enfin, il vous faudra au moins autant de RAM que de mémoire GPU.

L’article Project Lavina disponible en test : Chaos Group voit l’avenir en raytracing temps réel est apparu en premier sur 3DVF.

BigScreen met le cinéma d’horreur à l’honneur

Par Pierrick LABBE
Big Screen semaine films horreur

A l’occasion d’une semaine spéciale, Bigscreen va diffuser uniquement des films dédiés à la thématique de l’horreur avec, entre autre, les films Cloverfield, Ring ou encore Wold War Z.

Depuis le 7 février et jusqu’au vendredi 14, c’est l’occasion de revoir vos plus grands classiques de terreur à travers la célèbre application de salle de cinéma en réalité virtuelle.

BigScreen, le cinéma d’horreur à prix réduit

L’idée est donc de montrer quatre films d’horreur pendant cette semaine. World War Z en 3D, The Ring,  Cloverfield ou encore Cloverfield 10 Lane. A chaque fois, vous pouvez acheter votre « ticket » de cinéma virtuel pour 3,99 dollars. Pour rappel, l’application Big Screen s’efforce de recréer en réalité virtuelle, une expérience comme vous étiez au cinéma, mais sans avoir besoin de bouger votre salon. Il suffit d’enfiler votre casque de réalité virtuelle. Si vous voulez avoir le planning complet des prochaines semaines, tout est détaillé dans ce visuel, parfait pour prévoir vos séances au cinéma.

De nouvelles fonctionnalités sont désormais au programme, notamment afin de pouvoir inviter plus facilement des amis dans votre salle de ciné, mais aussi pouvoir créer votre propre salle virtuelle et choisir les horaires de diffusion plutôt que de vous adapter à ce que propose la plateforme. Bigscreen veut aussi pouvoir proposer des films plus récents, du contenu sportif, des films d’animation… Enfin, côté technique, l’audio, le vidéo et le streaming devraient aussi bientôt considérablement s’améliorer. Il faudra toutefois s’armer de patience puisque la plupart de ces modifications ne devraient pas arriver avant la fin de l’année. En attendant, les fans d’horreur vont pouvoir se régaler…

Cet article BigScreen met le cinéma d’horreur à l’honneur a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

The Witcher : Cinesite dévoile l’outil employé pour simuler les foules de la série

Par Shadows

A découvrir sur le site de l’éditeur Tool Chefs, une interview de Gina Pentassuglia (Senior Crowd TD) du studio Cinesite. Elle explique comment son équipe et elle ont réussi à créer les foules de la série The Witcher.

L’équipe n’a pas utilisé une solution telle que Golaem ou Massive, et a préféré employer Atoms Crowd de Tool Chefs. Gina Pentassuglia précise que sur 16 plans de foule, le plus difficile se situe dans le premier épisode, lorsque deux armées entières se font face avec armes variées, chevaux et drapeaux. Elle souligne l’intégration aisée dans le pipeline du studio, et précise qu’Atoms Crowd lui semble aussi puissant que la solution propriétaire qu’elle a utilisée par le passé (chez MPC, elle avait notamment travaillé sur les foules du Roi Lion et World War Z).

Notez que Progiss, partenaire de 3DVF, est revendeur de la solution Atoms Crowd, que vous pouvez donc retrouver dans la boutique 3dvf.fr en location au mois, trimestre ou à l’année.
Atoms Crowd est par ailleurs gratuit dans sa version éducation, destinée aux écoles et formations.

L’article The Witcher : Cinesite dévoile l’outil employé pour simuler les foules de la série est apparu en premier sur 3DVF.

Une application WebXR permet de voir l’évolution de l’épidémie de coronavirus

Par Pierrick LABBE
coronavirus évolution épidémie VR

Une application WebXR vous permet de voir comment l’épidémie de coronavirus apparue en Chine à la fin du mois de décembre et qui se propage comme une véritable trainée de poudre. 

C’est la maladie dont on attend parler tous les jours ou presque. Le virus qui a désormais fait plusieurs centaines de mort et dont des cas ont été diagnostiqués dans une vingtaine de pays inquiète. Mais comment prendre l’ampleur de l’épidémie ?

Coronavirus, une carte effrayante

A l’heure actuelle, c’est bien entendu la Chine qui concentre la majorité des cas d’infection au coronavirus. On parle de plus de 20.000 personnes contaminées. L’Empire du Milieu mise sur la quarantaine et des restrictions de voyage pour limiter la propagation. Cependant, ces efforts semblent être insuffisants. Cette carte imaginée par le diplômé du MIT et stratégiste XR, Michael DiBenigno, permet de voir l’évolution du virus, jour après jour, jusqu’au 4 février à l’heure actuelle. Les informations sont sensiblement les mêmes que celles partagées par le Wall Street Journal récemment, qui collecte ces données auprès du centre John Hopkins, du Lancet et de Associated Press.

On apprécie la visualisation de l’application qui permet de voir comment l’épidémie de coronavirus se répand tout en le corrélant efficacement avec une timeline. Si on peut en profiter sur smartphone ou PC, c’est bien sur un casque de réalité virtuelle (tous ou presque) ou en réalité augmentée avec les dispositifs Microsoft Hololens ou Magic Leap 1 par exemple que vous pourrez vraiment voir l’ampleur de la crise. Essayez toutefois de ne pas vous alarmer trop en voyant les signaux se rapprocher de vous…

Cet article Une application WebXR permet de voir l’évolution de l’épidémie de coronavirus a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Apple crée un système de capture de vidéo VR / AR sous plusieurs angles

Par Bastien L
apple ar système streaming angles

Apple a déposé un brevet pour un système permettant la capture de vidéos sous de multiples angles. Cette innovation pourrait permettre le streaming de contenu en réalité virtuelle ou augmentée…

D’ici quelques années, lorsque les lunettes AR seront accessibles au grand public, il est fort probable que les plateformes telles que YouTube et Twitch proposent des vidéos en réalité virtuelle augmentée.

Sous doute dans l’optique d’anticiper cette nouveauté, Apple vient de déposer un brevet pour un système permettant le streaming de vidéos VR / AR sous de multiples angles. Plutôt que d’observer une vidéo sous un angle fixe, les spectateurs pourraient ainsi visionner la scène de différents points de vue.

Pour ce faire, Apple imagine un système permettant d’enregistrer plusieurs streams séparés. Ce système capturerait la scène à la fois depuis le perspective du caméraman, mais aussi des données additionnelles horodatées permettant au spectateur de changer d’angle.

Ces données seraient utilisées pour recréer la scène en utilisant les mêmes modèles 3D et l’audio positionnel intégré. Il serait ainsi possible de visionner la vidéo avec un casque de réalité mixte, ou même de changer d’angle de vue sur un écran 2D classique.

Apple pense déjà au futur du streaming à l’ère des lunettes AR

Apple suggère aussi d’utiliser ce système pour ajouter ou retirer certains éléments du stream, tels que la température, la luminosité, ou les participants. Le but de la Pomme est de créer des enregistrements VR / AR pouvant être facilement stockés et expérimentés de multiples façons.

Un plugin web pourrait par exemple présenter une vidéo classique, pouvant ensuite se transformer en contenu interactif si l’utilisateur clique dessus. Le système pourra être utilisé pour des publicités d’un genre nouveau, mais aussi pour le streaming de jeux en réalité augmentée su Twitch par exemple.

Le brevet a été déposé en août 2019, mais vient tout juste d’être publié. On ignore quand cette technologie pourrait effectivement voir le jour, mais elle pourrait accompagner le lancement des futures lunettes AR d’Apple

Cet article Apple crée un système de capture de vidéo VR / AR sous plusieurs angles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Beat Saber : télécharger et installer de nouvelles chansons customisées

Par Pierrick LABBE
Beat Saber chansons customisées

Si vous êtes un amateur de réalité virtuelle, alors vous avez sans aucun doute déjà goûté à Beat Saber. Ce jeu rythmique est vite devenu l’une des véritables références mais parfois, on le trouve trop limité.

Régulièrement, l’équipe publie de nouvelles chansons en DLC, permettant de découvrir de nouvelles expériences pour ce jeu rythmique en réalité virtuelle. Ce qui fait cependant aussi la saveur de ce jeu, sans que certains ne s’en rendent compte, c’est sa communauté particulièrement importante qui permet d’en profiter potentiellement beaucoup plus longtemps et avec une variété inédite. Mais, pour en profiter, il faut savoir installer ces nouveaux contenus. Suivez le guide avec ce tutoriel complet mis à jour.

Quels outils utiliser pour ajouter des chansons à Beat Saber

Le plus simple à utiliser est bien sûr Mod Assistant, mais vous pouvez aussi avoir recours à Beat Drop 2. Dans cette explication, on va se concentrer sur le premier. On vous invite donc à le télécharger depuis GitHub puis à vous créer un compte sur Beat SaBer.

Si vous n’êtes pas familier avec les installations classiques, repérez dans quel fichier est actuellement installé Beat Saber afin de l’avoir à l’esprit plus tard. Il est probable qu’il se trouve sur votre disque C:// classique. Enfin, si c’est votre première fois, lancez tout de même Beat Saber avant sur votre casque de réalité virtuelle. Enfin, notez que les mises à jours de Beat Saber peuvent interférer avec votre usage de contenu externe et qu’il faudra malheureusement parfois recommencer le processus.

Tutoriel pour installer de nouvelles chansons customisées

Ouvrez donc pour commencer Mod Assistant et acceptez d’utilisation, avant de lui indiquer où se trouve votre fichier Beat Saber. Ouvrez ensuite Mods Tab. Cliquez ensuite sur « Install or Update » en bas. Puis attendez que la mise jour se termine d’installer. Si vous n’avez pas modifié les paramètres au niveau précédent, vous devriez pouvoir chercher et installer de nouvelles cartes directement depuis le jeu. L’option vous sera proposée à côté des « Release Notes ». Un onglet nommé « Mods », vous proposera l’option « More Songs » (plus de chansons).

Si vous préférez installer les cartes depuis votre ordinateur et lancez ensuite en VR, retournez dans Mod Assistant et allez dans les options en sélectionnant « Enable One Click Install » en sélectionnant Beat Saber. Il vous suffit alors de cliquez sur une carte pour l’installer. Votre navigateur vous demandera peut-être à ce moment-là l’autorisation d’ouvrir Mod Assistant pour ce jeu, il faut bien sûr cliquer oui. Une notification Windows devrait au bout de quelques instants vous indiquer que la nouvelle carte customisée est en train de s’installer.

Une fois que vous aurez suivi l’une ou l’autre de ces méthodes, l’option vous sera alors proposée dans le jeu, dans la sélection des chansons customisées. Un simple clic suffit pour les lancer. Il ne vous reste plus qu’à en profiter pour les découvrir. N’hésitez pas à renouveler la méthode régulièrement afin de découvrir des nouvelles chansons qui permettront d’augmenter considérablement la durée de jeu. De quoi redonner une nouvelle jeunesse à votre jeu Beat Saber.

Cet article Beat Saber : télécharger et installer de nouvelles chansons customisées a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : le hand-tracking peut désormais s’activer automatiquement

Par Pierrick LABBE
Hand-tracking automatique Oculus Quest

C’est une très bonne nouvelle d’un point de vue de la simplification des usages. Le système de hand-tracking intégré à l’Oculus Quest s’active désormais automatiquement si vous n’avez pas branché les contrôleurs Touch. 

Alors qu’Oculus déploie cette semaine la V13 de son logiciel pour le Quest, c’est assurément la mise à jour la plus attrayante et qui devrait faire des heureux.

Oculus Quest sur la route du hand-tracking

Cette mise à jour s’inscrit dans une certaine logique du côté d’Oculus et Facebook. En décembre, la fonctionnalité de hand-tracking avait été intégrée sous une forme expérimentale mais avait très vite séduit beaucoup d’utilisateurs. Même s’il reste du travail, la possibilité d’interagir avec les mains est beaucoup plus naturel qu’avec un contrôleur. Jusque-là cependant, il était nécessaire d’activer la fonctionnalité à chaque fois depuis le menu. Ensuite, vous pouviez abandonner les contrôleurs Touch. Pour arrêter, il fallait ensuite couper la fonctionnalité ou relancer votre casque de réalité virtuelle Oculus Quest.

Avec cette V13, vous pouvez donc décider que ce processus se fasse désormais de façon entièrement automatisée, simplement en prenant ou en posant vos contrôleurs Touch. Si vous utilisez déjà le hand-tracking, la fonctionnalité est déjà activée. Pour le cas (surprenant) ou vous voudriez la couper, vous pouvez y accéder depuis le menu “expérimental”. Il ne vous reste plus qu’à vous familiariser et à en profiter. Si ce n’est pas encore le cas pour votre casque, laissez le connecté à une prise de courant et au Wifi, pour que la mise à jour de la V13 se déclenche.

Cet article Oculus Quest : le hand-tracking peut désormais s’activer automatiquement a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

ZBrush 2020.1 est de sortie : quoi de neuf ?

Par Shadows

Pixologic annonce le lancement de ZBrush 2020.1, nouvelle version de son outil de sculpture 3D.

Sans surprise, la mise à jour est gratuite ; elle apporte 18 correctifs de bugs, un outil de diagnostic pour améliorer l’envoi de retours aux développeurs, une dizaine d’améliorations mineures pour les outils intégrés. Enfin, certains plugins sont mis à jour.

L’ annonce détaille la procédure à suivre pour mettre à jour votre installation.

Fixed: ZBrush UI - Mac Finder Blurry Text & Icons.
Fixed: Text box working in Japanese Windows with button Size set to <= 41.
Fixed: Translated UI that cut SubTool info off in Japanese / Korean languages.
Fixed: Size Sliders causing crash after changing size of a Project then reloading the Project.
Fixed: Bracket ( ] ) increase draw size hotkey was broken (MacOS).
Fixed: FiberMesh Curves OBJ Exporting was not creating OBJ (MacOS).
Fixed: Mesh Turns Black While Layer in Record Mode
Fixed: Tool:Masking:Go To Unmasked Center does not create an undo.
Fixed: Ghost SubTool names would remain when loading another project.
Fixed: ZAppLink Photoshop & PaintStop RGB Projection Errors.
Fixed: Switching to the lower subdivision during recording mode on Layers, the model turns to black.
Fixed: ZBrush would QuickSave a blank ZPR file that caused a crash.
Fixed: History Recall does not work if Split Screen is enabled.
Fixed: Slice Curve Brush to Morph UV mesh Crash.
Fixed: ZModeler vertex snapping with smaller meshes.
Fixed: Symmetry icons updating when switching from Local Symmetry to World Symmetry.
Fixed: Interactive Light causing crashes.
Fixed: Improved Mac fans issue on macOS.
Added: A diagnostic utility to improve the submission and resolution of future bug reports.
Updated: The Menus button has been placed back into the ZBrush UI.
Updated: Projection Master shortcut is now Shift +G.
Updated: Lasso Select brush will allow a larger selection.
Update: FiberMesh with Subdiv will not render PolyFrame color with BPR.
Updated: Size Sliders will only update if Enter is pressed.
Updated: Clip, Slice and Trim brushes will no longer be able to be used when in Morph UV mode.
Updated: Button Size Clips UI clipping (MacOS) with very large button size(>90).
Updated: User can now define colors for Draft Analysis.
Updated: When renaming SubTools the first letter will no longer be capitalized automatically.

Plugin Updates:
    ExportImport
        Fixed camera import error messages
        Improved support for more than one display on macOS
    Decimation Master
        Fixed path issue that affected some users on Windows
    Left and Right tray macro
        Right tray macro updated to open/close right tray.
    Polygroupit
        Will now launch on MacOs 10.15 (Catalina)
    UV Master
        Automatically selects Paint brush for control painting
    ZBrush to Photoshop
        Resolved Subtool layer issue
    3D Print Hub
        Updated 3DPrintHubAbout.PSD file
    SubTool Master
        Removed stray button in DoVisible options
    PaintStop
        Restored hiding of the top menus
    GoZ for Maya (Win/Mac)
        Support for Maya2020
    GoZ Installer
        Support for Maya2020

L’article ZBrush 2020.1 est de sortie : quoi de neuf ? est apparu en premier sur 3DVF.

Quelles sont les caractéristiques du logiciel SketchUp ?

Par Mélanie R.

Dans le secteur de l’impression 3D, il existe de nombreuses options de modélisation 3D afin de préparer votre modèle avant de le fabriquer. Certains logiciels sont aujourd’hui largement reconnus sur le marché bien qu’ils ne soient pas entièrement dédiés à […]

SideQuest se dote d’une liste de contenus Web VR

Par Pierrick LABBE
SideQuest Web VR

Les amateurs de l’Oculus Quest sont nombreux à s’être déjà convertis à SideQuest qui permet d’avoir d’autres contenus, qui ne sont pas sur le store officiel. Mais son usage devient plus facile avec une page qui recense les contenus Web VR. 

En effet, la plateforme a mis en place une page web, qui est encore sous forme de beta, mais se révèle particulièrement prometteuse.

Web VR : se retrouver dans la jungle de SideQuest

L’idée de cette page SideQuest est donc de pouvoir collecter et lister toutes les expériences de réalité virtuelle qui se basent sur un site web. Mais surtout, plus intéressant encore, ce n’est pas une approche limitée à l’Oculus Quest, puisque cela fonctionnera avec tous les casques qui sont compatibles avec le contenu Web VR . De quoi sérieusement simplifier l’accès à des expériences que vous n’auriez pas forcément trouvé le cas échéant. Les navigateurs compatibles avec les spécifications WebXR sont nombreux puisque cela inclut notamment Google Chrome pour PC VR ou encore l’Oculus Browser et Firefox Reality.

En naviguant sur une adresse avec du contenu compatible depuis le casque, il devient possible de la lancer immédiatement. Cette approche de catalogue SideQuest  se révèle alors idéale pour ne pas perdre de temps et permettre de découvrir des nouveaux contenus. Pour y accéder, il vous suffit donc de lancer la (courte) adresse suivante :  dans votre navigateur. Ensuite, vous y accéder de façon quasi instantanée ou presque. Si vous êtes comme nous, de nombreux contenus vous seront déjà connus, mais des surprises sont aussi au programme. A tester rapidement.

Cet article SideQuest se dote d’une liste de contenus Web VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Epic Games offre 250 000 dollars à un concurrent d’Unreal Engine

Par Shadows

Le moteur de jeu open source Godot a gagné en popularité ces derniers temps. De quoi y voir un concurrent sérieux pour les poids lourds du secteur ? Sans doute pas : Epic Games, manifestement pas effrayé, vient d’accorder à l’équipe Godot une bourse de 250 000 dollars.

Cette somme entre évidemment dans le cadre des Epic MegaGrants, programme d’Epic Games via lequel l’éditeur offre un total de 100 millions de dollars à des projets 3D (pas forcément liés à l’Unreal Engine).

L’équipe du Godot Engine a annoncé la nouvelle avec une joie non dissimulée, évoquant un “immense honneur” et remerciant explicitement Tim Sweeney (fondateur d’Epic Games) pour “ses encouragements et son soutien, et le partage de la croyance que les logiciels libres rendent le monde meilleur”.

La somme, précise l’annonce, servira notamment à améliorer le rendu graphique du moteur Godot ainsi que son langage de développement maison, GDScript.

La dernière bande démo du moteur centrée sur les jeux PC/Console.
Une seconde bande démo focalisée sur les jeux mobiles.

L’article Epic Games offre 250 000 dollars à un concurrent d’Unreal Engine est apparu en premier sur 3DVF.

Retard au décollage pour « Oculus for Business » toujours pas prêt

Par Pierrick LABBE
Oculus Business

Cela fait désormais plusieurs mois que le programme « Oculus for Business » devrait avoir vu le jour. Il reste cependant toujours indiqué comme étant « prochainement disponible ». Explications.

Annoncé en avril 2019 pour la première fois, la plateforme pour entreprise d’Oculus était un programme ambitieux de casques de réalité virtuelle optimisés pour le monde du travail, avec des logiciels spécifiques, un support avancé et des garanties techniques. Il devait être lancé à l’automne 2019. Force est de constater un retard à l’allumage.

Oculus for Business : une solution séduisante de la filiale de Facebook

C’est un programme qui avait clairement le potentiel pour attirer les entreprises pour son lancement prévu en à l’automne 2019. Annoncé à un tarif de 1.000 dollars par casque, avec l’Oculus Quest et une préparation pour un lancement à grande échelle dans une entreprise, « Oculus for Business » semblait taillé pour réussir. Cependant, si le site officiel semble prêt et définitivement opérationnel, on ne trouve pourtant encore que mention des partenaires pour le lancement et une mention selon laquelle le programme sera « bientôt disponible ». Des mois d’incertitude qui se révèlent particulièrement frustrants pour les entreprises.

Du côté de Facebook ce n’est pas vraiment plus clairs sur les délais auxquels il faut désormais s’attendre pour la sortie d’Oculus for Business. « Nous avons récemment terminé la beta avec un groupe fermé d’utilisateurs et le feedback a été extrêmement positif. Durant le mois de février, nous allons continuer à le déployer vers un nombre croissant de consommateurs, dans leur ordre initial d’achat et alors que le matériel devient disponible ». Pas vraiment rassurant quant à la capacité d’investissement d’Oculus pour les professionnels.

Cet article Retard au décollage pour « Oculus for Business » toujours pas prêt a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Phiar lance la beta de son application de navigation AR sur iPhone

Par Pierrick LABBE
Phiar app navigation iPhone

L’entreprise Phiar propose désormais de s’inscrire pour la beta privée qui va être lancée cette semaine. Entre 25 et 50 personnes seront choisies. On fait les présentations de cette future application de navigation pour iPhone.

En 2019, Google voulait déjà nous pousser à utiliser la réalité augmentée pour nous déplacements dans l’espace physique. L’entreprise de Redwood City en Californie relève désormais le défi pour les transports en voiture.

Phiar, une approche séduisante de la réalité augmentée au volant

Une vidéo de démonstration, filmée par Phiar avec un iPhone X a été publiée et nous donne une sérieuse idée de ce que l’on pourra voir. L’application permet de voir les éléments classiques d’un point de vue de la circulation, qui donne une ambiance à mi-chemin entre le gaming et le GPS. Des logos indiquent par exemple où il faut aller où encore les virages à venir. L’application devrait aussi fonctionner de nuit et dans des conditions compliquées de conduite comme la pluie.

On voit aussi qu’une petite carte est proposée, tout comme le niveau de la batterie et l’heure d’arrivée estimée à la fin de votre trajet. On a aussi une bonne idée de l’usage de l’intelligence artificielle qui utilise notamment le « machine learning » et la vision par ordinateur pour pouvoir reconnaître les autres éléments qui sont présents dans le champ de vision. Selon ce que l’on peut voir, il faut au minimum avoir un iPhone 7 pour participer à la beta et utiliser l’application. L’entreprise Phiar a levé 3 million de dollars en financement pour lancer son application.

Cet article Phiar lance la beta de son application de navigation AR sur iPhone a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La révolution de l’industrie par PTC à l’aide de la réalité augmentée

Par Gwendal P
compte rendu webinaire PTC Vuforia

Laurent Germain, expert IoT et réalité augmentée (AR) chez PTC a animé un webinaire sur l’importance de l’intégration de l’AR dans l’activité des entreprises. En effet, grâce à la suite de solutions Vuforia, celles-ci ont à leur disposition les outils essentiels pour les aider.  

PTC peut compter sur plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la conception numérique en 3D assistée par ordinateur. C’est pourquoi cette société est leader dans ce domaine et que 6000 clients lui font confiance. Elle possède également une forte présence dans l’IoT. En réunissant ces deux univers au cœur de sa stratégie, PTC aide les entreprises à tirer pleinement parti de la convergence des mondes physique et numérique et révolutionne la maintenance, la formation et le support après-vente grâce à l’AR

La réalité augmentée pour révolutionner la formation

La réalité augmentée superpose des données numériques au monde physique. Elle agrémente la réalité d’une couche d’informations supplémentaires. Ces informations sont utiles dans le cadre de l’ingénierie, de la vente et plus particulièrement du service après-vente. Ainsi, plus besoin de longs manuels difficiles à comprendre. Ils sont remplacés par des animations en 3D beaucoup plus claires. Dans le même esprit, c’est tout le secteur de la formation qui profite de cette technologie. Elle permet aussi de favoriser la collaboration instantanée entre un expert et un apprenti. Toutefois, celle-ci reste lourde et compliquée à mettre en place.

Ayant bien compris les enjeux et les apports de l’AR, PTC a développé sa suite de logiciels Vuforia. Cette solution clé en main a pour but de faciliter certaines activités clés de l’entreprise. De ce fait, les possibilités offertes sont très nombreuses. En outre, l’intégration des données de l’IoT permet de créer des expériences en réalité augmentée qui changent la donne. Avec son interface pensée pour tous, et sa simplicité d’utilisation, Vuforia se place comme l’outil de référence.

La continuité numérique en ligne de mire

Avec Vuforia Studio, Vuforia Engine, Vuforia Chalk et Vuforia Expert Capture, PTC met l’AR au service des entreprises. Assistance à distance, traçabilité de la qualité, documentation technique ou encore animations de montage et démontage en 3D numérique sont parmi les innovations offertes par ces logiciels. De plus, l’intégration native à leur plateforme IoT Thingworx rend le tout instantané et fluide. Les organisations qui les utilisent déjà ont constaté une augmentation de l’efficacité de leur personnel. Les opérateurs bénéficiant d’instructions en réalité augmentée sur tablette peuvent être jusqu’à 30% plus rapides dans l’exécution de leurs tâches et 90% plus précis comparés aux utilisateurs s’appuyant sur une documentation classique. C’est le cas chez Boeing.

Et PTC ne compte pas s’arrêter là. En effet, l’entreprise travaille déjà sur des projets importants comme le fait de pouvoir créer le jumeau numérique d’une usine offrant ainsi un accès direct aux informations de tous les équipements et un monitoring en temps réel. Ici encore, la réalité augmentée permet une économie des ressources et un gain de temps précieux pour ce qui concerne les activités de maintenance, d’entretien et de sécurité. Tout cela s’inscrit dans le cadre de la continuité numérique, point essentiel de l’industrie 4.0.

Pour aller plus loin

Ne manquez pas le 3 mars prochain le workshop Vuforia Studio et Engine au Pavillon Immersif à Paris. Ce sera l’occasion d’essayer ces outils afin de les découvrir plus en profondeur.

Cet article La révolution de l’industrie par PTC à l’aide de la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Quand la réalité virtuelle aide les enfants autistes

Par Pierrick LABBE
Réalité virtuelle enfants autistes

Une expérience menée dans un établissement de soins au Royaume-Uni démontre le potentiel de la réalité virtuelle pour aider les enfants autistes à comprendre le monde qui les entoure.

L’idée d’utiliser la réalité virtuelle dans ce contexte est plutôt simple : miser sur des scénarios qui aident les enfants souffrant d’autisme à faire face à ce qu’ils peuvent rencontrer hors de l’établissement.

Enfants autistes : la high-tech face au stress

Cette école, nommée « Prior’s Court », se trouve dans le Berkshire, une région du sud de l’Angleterre. L’idée du personnel est donc de miser sur les nouvelles technologies pour aider leurs patients autistes à s’adapter au monde réel. Le panel de situations proposées peut se révéler très varié : visiter un centre commercial ou encore monter dans un avion. Des situations dans lesquelles l’environnement pourrait être particulièrement stressant mais qu’ils peuvent tester en toute sécurité sans avoir à sortir de la salle de classe.

« Nos jeunes, ils ont des difficultés avec les problèmes sensoriels, ils peuvent donc trouver écrasant d’aller dans des endroits très fréquentés ou de passer à un nouvel endroit », explique Reuters Nuno Guerreiro, professeur d’information. Cette école compte environ 95 jeunes autistes, principalement des cas qui se trouvent à l’extrêmité grave du spectre de l’autisme, notamment des personnes qui sont incapables de parler. A noter que la réalité virtuelle est aussi utilisée pour d’autres cas plus classiques, des expériences divertissantes comme leur faire découvrir le ski ou encore la plongée sous-marine. Une approche bien plus attrayante, il faut le reconnaître pour ces jeunes. Réalité virtuelle et médecine font bon ménage.

Cet article Quand la réalité virtuelle aide les enfants autistes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

LogicKeyboard, les claviers Apple pour les pros du raccourci

Par Pierre Dandumont

Pendant les soldes, LDLC a mis en vente un truc un peu particulier : un kit LogicKeyboard pour les anciens claviers Apple (et pour Logic Pro 8). Un truc qui devait traîner derrière une armoire, vu que le clavier en question n’est plus en vente depuis 2007. Vu le prix, et avec un code promo (SNOW10), j’en ai acheté un.

La société danoise LogicKeyboard est spécialisée dans les claviers personnalisés pour les logiciels professionnels, de Logic Pro X à Final Cut X en passant par Premiere, Photoshop, etc. Si vous n’avez jamais vu ce genre de claviers, ils intègrent des touches colorées avec les raccourcis indiqués directement. Dans un contexte professionnel, et avec des logiciels qui font énormément appel à des raccourcis, le gain en productivité est assez important.

Avant


Après

Pouir l’exemple, je suis allé voir ce que la société propose pour Logic Pro X. On trouve donc des skins, c’est-à-dire des caches à placer sur les claviers classiques (MacBook Pro après 2016, MacBook Pro avant 2016 – 2012 à 2015, je suppose – et Magic Keyboard avec pavé numérique. Mais la société vend aussi des claviers complets. Il peut s’agit de claviers compatibles avec les Mac (avec des touches adaptées à macOS) ou tout simplement des claviers Apple modifiés en usine. Pour Logic Pro X, la société vend un ancien clavier Apple aluminium pour 140 €. Dans les années 2000, la société vendait aussi des touches en kit, quand il était possible de les enlever facilement. Le passage sur un format à ciseaux à évidemment sonné le glas de cette possibilité.

Un clavier Apple modifié

Le kit

Le kit nécessite un clavier Apple Keyboard (le blanc, sorti en 2003, référence A1048). Le kit, adapté à l’AZERTY (agencement ISO), comprend toutes les touches nécessaires et un outil pour échanger facilement les keycap. La qualité des pièces est correcte, même si le plastique semble subjectivement meilleur sur le clavier Apple. Les touches n’ont pas exactement le même marquage (la police utilisée est différente) et les lettres sont plus petites pour afficher les raccourcis. Le changement de touches est assez rapide, en quelques dizaines de minutes, vous devriez arriver à changer toutes les touches. La seule partie énervante vient des grandes touches, il faut enlever les barres de métal internes pour les placer dans les nouvelles touches.

Le kit


Les touches


Enlever une touche


Petite comparaison


Le résultat


Le résultat

Je n’ai pas trouvé le prix du kit à l’origine, mais c’était a priori intéressant si vous possédez déjà le clavier Apple.

Apple veut cartographier votre bout des doigts et votre visage

Par Pierrick LABBE
Apple brevets bout des doigts

Apple a déposé de nouveaux brevets destinés à améliorer la façon dont un utilisateur peut toucher et interagir avec des objets en réalité virtuelle ou augmentée.

Un autre brevet déposé aux Etats-Unis vise à étudier comment un casque pourrait être ajusté afin de mieux correspondre à la forme de la tête du porteur.

Apple veut améliorer l’expérience utilisateur

On le sait, Apple prépare bien des équipements à court ou moyen terme. La firme de Cupertino ne veut toutefois pas aller trop vite afin de s’assurer qu’ils seront bien reçus  par le public. Or, une grande partie de l’équation se joue en fait sur la qualité de l’expérience et l’utilité réelle d’une nouvelle technologie. La marque à la pomme vient de déposer deux brevets intéressants. Le premier est destiné à l’interaction avec des objets dans un espace virtuel. « Dans les systèmes de réalité virtuelle, des gants à retour de force peuvent être utilisés pour contrôler des objets virtuels. Les téléphones cellulaires peuvent avoir des écrans tactiles et des vibreurs qui sont utilisés pour créer un retour haptique en réponse à une entrée tactile. De tels appareils peuvent ne pas être pratiques pour un utilisateur, peuvent être encombrants ou inconfortables, ou peuvent fournir un retour inadéquat » explique ainsi le document.

Apple propose donc des capteurs minces pouvant être portés au doigt. L’autre brevet concerne la capacité à localiser et manipuler des objets. Apple sait que les casques actuels sont destinés à être remplacés par des lunettes, mais en attendant ils sont conçus pour s’adapter au plus grand nombre et ne sont donc pas forcément idéaux pour tout le monde. Apple imagine donc que les casques portent des capteurs similaires à ceux du Face ID pour scanner le visage de l’utilisateur. Un module d’ajustement facial personnalisé pourrait ensuite être utilisé pour ajustement le dispositif sur le visage.

Cet article Apple veut cartographier votre bout des doigts et votre visage a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Octi lance le premier réseau social en réalité augmentée

Par Bastien L
octi réseau social réalité augmentée

Octi a créé le tout premier réseau social en réalité augmentée. Cette application cherche à donner aux jeunes accros aux réseaux l’envie de renouer avec les relations humaines dans le monde réel…

La startup Octi vient de dévoiler le premier réseau social en réalité augmentée. Le fonctionnement est très simple. Après avoir ouvert l’application, il suffit de filmer une personne à l’aide du smartphone pour lui envoyer une demande d’ajout.

Une fois la requête acceptée, différents éléments virtuels apparaitront autour de la personne. Ces éléments numériques auront été choisis par cette dernière. Il peut s’agir de vidéos, de chansons, de photos et autres contenus multimédias.

L’utilisateur peut aussi ajouter des effets et des stickers sur le profil de la personne qu’il filme, et vice versa. Un ami Octi pourra par exemple vous faire porter un chapeau ou vous associer à une chanson.

Cette application repose sur la reconnaissance faciale, basée sur un réseau de neurones artificiels en périphérie du réseau. Comprenez par là que l’intelligence artificielle traite les images filmées par le smartphone directement sur l’appareil, plutôt que de les transférer sur le Cloud.

Cette approche ” Edge Computing ” permet d’économiser des ressources, de gagner du temps et de préserver la confidentialité. Pour une reconnaissance faciale encore plus rapide, Octi effectue une recherche parmi les amis des amis de l’utilisateur plutôt que sur l’ensemble de sa base de données. Ainsi, un utilisateur peut être identifié en seulement 20 millisecondes.

Octi veut donner aux jeunes l’envie de se rencontrer dans le monde réel

Le principal objectif d’Octi est de donner envie aux jeunes de renouer avec une vie sociale dans le monde réel. Contrairement aux réseaux sociaux les plus populaires, cette application AR incite les utilisateurs à se rencontrer en face à face. Il est possible de consulter le profil de ses amis à distance, mais l’expérience est optimisée pour des interactions dans le monde réel.

La startup a levé un total de 12 millions de dollars auprès de Live Nation, Anheuser-Busch InBev, Peter Diamandis’ Bold Capital Partners, Human Ventures, I2BF, Day One Ventures, Tom Conrad, Scott Belsky et Josh Kushner.

À l’avenir, elle compte étoffer son réseau social en réalité augmentée de nombreuses fonctionnalités et autres jeux en laissant notamment les développeurs tiers créer des outils et du contenu. Octi est disponible dès à présent sur iOS, et la version Android devrait être lancée dans le courant de l’année.

Cependant, Octi risque de s’attirer les foudres de Facebook. Actuellement, la firme de Mark Zuckerberg s’apprête à lancer Horizon : un réseau social en réalité virtuelle. Cependant, la firme américaine prépare aussi des lunettes de réalité augmentée et compte probablement lancer une version AR de Facebook…

Cet article Octi lance le premier réseau social en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌