Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

David Burke rejoint les studios Laika : de quoi renouer avec le succès ?

Par Shadows

Les studios Laika (L’étrange pouvoir de Norman, Les Boxtrolls, Kubo et l’armure magique, Monsieur Link) annoncent le recrutement de David Burke au poste de Chief Marketing Officer.

Ce dernier aura fort à faire : avec des budgets de production constants (de l’ordre de 60 millions de dollars), le studio a connu des résultats de moins en moins bons ces dernières années. Ainsi, si Les Boxtrolls (2014) et L’étrange pouvoir de Norman (2012) oscillaient entre 100 et 110 millions de dollars de recettes, Kubo (2016) n’avait engrangé que 70 millions environ. Monsieur Link (2019), lui, n’a pas su trouver son public et a récolté 17 millions seulement.
Si ces films ont évidemment leurs défauts, les résultats ne semblent pas à la hauteur de leurs qualités artistiques : le problème vient donc peut-être moins du fond que de la manière de les vendre. D’où le caractère crucial du marketing.

Travis Knight, président et CEO du studio Laika, résume l’attente qui découle de cette embauche : il explique dans le communiqué David Burke dispose de plus de 20 ans d’expérience dans le secteur du cinéma, et que son aide sera précieuse pour construire l’avenir de la marque Laika.
Burket a géré les sorties de plus de 380 films. A la tête de la branche irlandaise d’Universal, il a notamment géré les sorties des films d’Illumination avec succès… Mais aussi celles des films Laika.

La tâche s’annonce ardue, mais on ne peut que souhaiter que ce recrutement redresse le navire Laika : avec des histoires souvent originales, une vraie volonté artistique et des innovations technologiques (impression 3D, effets visuels au service de la stop-motion), les studios Laika avaient su apporter de la fraîcheur et un ton bien spécifique dans l’industrie de l’animation.

L’article David Burke rejoint les studios Laika : de quoi renouer avec le succès ? est apparu en premier sur 3DVF.

Marionnettes virtuelles et ragoût numérique : les surprenantes coulisses de Monsieur Link

Par Shadows

Dernier-né des studios Laika, le film Monsieur Link (Missing Link en VO) n’a pas su trouver son public : seulement 25 millions de dollars ont été récoltés en salles, à peine le quart du budget estimé. Il n’en reste pas moins que cette aventure au tour du monde fait une fois de plus la preuve du savoir-faire des studios Laika.
A l’occasion du SIGGRAPH, l’entité est revenue sur la fabrication de ce projet, via deux conférences désormais disponibles en ligne. On y découvre que le numérique prend une place sans cette croissante dans les créations du studio :

  • Chez SideFX, Peter Stuart (senior generalist TD chez Laika depuis 2006) et David Horsley (FX supervisor chez Laika depuis 2014) ont abordé plusieurs effets numériques : la création d’un ragoût, la surface du Loch Ness et enfin une tempête en mer.
  • Durant la soirée Pixar’s RenderMan, Eric Wachtman (CG Look Development Lead) a tout d’abord évoqué le processus créatif d’une manière assez générale, avant d’expliquer de quelle façon Laika utilise des doublures numériques de marionnettes, mais aussi des reconstructions 3D des décors réels.

Voici pour finir la bande-annonce du film :

L’article Marionnettes virtuelles et ragoût numérique : les surprenantes coulisses de Monsieur Link est apparu en premier sur 3DVF.

❌