Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Intinor to feature Direkt link range at NAB Show New York 2019

Par Manor Marketing

Booth N447, 16-17 October, NAB Show New York 2019, Jacob Javits Center: Intinor, Sweden’s leading developer of products and solutions for high quality video over internet, will feature its Direkt link range at NAB Show New York 2019 at the Jacob Javits Center from 16-17 October. Sharing Booth N447 with its North American distribution partner, ...

Kirsten Lepore nous invite au musée… Et dans le futur

Par Shadows

Découvrez la dernière réalisation de Kirsten Lepore : un court-métrage intitulé Natural History Museum, qui nous donne un aperçu du futur…
Derrière l’humour se cache en fait un projet de commande pour une marque d’alcool et la chanteuse Janelle Monae.

L’article Kirsten Lepore nous invite au musée… Et dans le futur est apparu en premier sur 3DVF.

Un prototype de Macintosh LC sur eBay

Par Pierre Dandumont

La semaine dernçère dernière, je parlais d’un prototype de Macintosh LC sur Reddit. Cette semaine, un autre sur eBay. Avec un vendeur qui en espère 10 000 $ (lol).

Ce modèle, nom de code Elsie (c’est écrit sur la ROM) a le même look externe qu’un modèle commercial, contrairement à celui de Reddit. Par contre, la carte mère ressemble bien à celle du premier prototype : pas d’emplacement pour la VRAM, connecteurs RAM à un endroit différent, etc. Je ne pense pas que quelqu’un mette 10 000 $ pour ça, mais ça reste un prototype intéressant, assez différent d’un point de vue technique de la version finale.

La face avant ressemble à un modèle commercial


La carte mère diffère fortement de la variante commerciale


La ROM Elsie

Un prototype de Macintosh LC sur Reddit

Par Pierre Dandumont

Vu sur Reddit, un prototype de Macintosh LC. Il possède une façade un peu différente (notamment la trappe du lecteur de disquettes) et une carte mère qui diffère elle aussi de la version commerciale.

Je vous mets des photos du prototype, et ensuite celle d’un Macintosh LC qui traînait au boulot.

L’avant du Mac, avec un lecteur de disquettes différent


La carte mère de la machine


On voit bien les différences sur la face avant, notamment sur le lecteur de disquettes. Au niveau de la carte mère, c’est assez proche mais certains composants (comme les emplacements RAM) changent de place. La carte mère finale possède aussi un emplacement pour une barrette de mémoire vidéo, absente.

V-Nova announces first implementation of upcoming standard MPEG-5 Part 2 (LCEVC) as part of its P+ SDK

Par Page Melia PR

• P+ includes the industry’s first highly optimized implementations for encoding and decoding the forthcoming MPEG-5 Part 2, low-complexity enhancement video coding (LCEVC) standard • LCEVC is codec agnostic and offers higher compression efficiency to any video distribution workflow, whilst simultaneously reducing encoding costs • P+ adds further compression efficiency gains along with a range ...

Artificial Arcadia – Measured and adjustable landscapes

Par Filip Visnjic
Artificial Arcadia – Measured and adjustable landscapes
Created by Fragmentin in collaboration with KOSMOS architects, 'Artificial Arcadia' is an interactive installation that creates a performative scenographic landscape for visitors to explore and calls them to consider how contemporary landscape entangles natural, artificial and digital realms.

Le Snapdragon 855 Plus et la recette de grand mère

Par Pierre Lecourt

Le Snapdragon 855 Plus est comme son grand frère le 855 classique, un octuple coeur Kryo de chez Qualcomm. Huit cœurs qui ne seront pas cadencés à la même manière et avec une bonne vieille recette pour le premier de ceux-ci. Voilà comment cela fonctionne.

2019-07-16 11_48_57-minimachines.net

Un premier “étage” de 4 coeur Kryo 485 “Silver” cadencés à 1.8 GHz au maximum sert de groupe de base dans la solution. Ce sont ces cœurs qui seront en charge en solo ou à plusieurs des calculs les plus basiques et à des fréquences pouvant être beaucoup plus basses.
Un second “étage” de 3 cœurs Kryo 485 “Gold” cadencés à 2.42 Ghz qui se mettront en marche si les premiers ne suffisent pas pour exécuter les tâches prévues. Il s’agit d’une construction bigLITTLE classique d’ARM.

2019-07-16 12_19_21-minimachines.net

Les premiers cœurs Kryo sont suffisants pour garder une tâche en travail de fond, vérifier vos emails ou autres. Cela ne réclame pas de performances. Mais si vous recevez une pièce jointe avec un gros document bien lourd à ouvrir, branle bas de combat, d’autres cœurs vont être réveillés par le système quand vous allez cliquer sur l’icône de votre document.Le système va alors lancer des applications plus gourmandes et ira piocher dans vos ressources.

Et le dernier de ces cœurs alors ? Le huitième Kryo 485 “Gold” est identique aux autres d’un point de vue architecture mais ne se limitera pas à 2.84 GHz mais pourra grimper à 2.96 Ghz. De quoi pousser un peu plus loin les performances des puces ? Oui, très probablement de quelques pouillemes d’image par seconde dans un jeu. Mais surtout dans les tests. Cette méthode d’overclocking est une vieille recette traditionnelle du monde PC. Elle permettra d’aller grappiller la meilleure note dans un test avec un nouveau modèle de smartphone mais ne poussera pas spécialement la réalité des usages en avant.

La partie graphique évolue également avec un Adreno 640 qui passe de 585 MHz pour le 855 classique à 672 MHz pour le Snapdragon 855 Plus. En tout Qualcomm promet 15% de performances en plus, c’est donc le meilleur scénario possible à envisager pour les jeux sur smartphones. Pas un mot sur l’impact de ces choix sur la consommation et l’autonomie et un maigre point sur l’utilisation d’un modem 4G. Pas de 5G au menu pour les joueurs.

2019-07-16 12_01_21-minimachines.netLe Xiaomi Black Shark, un smartphone de jeu…

Dire que ce Snapdragon 855 Plus est une opération marketing me parait être l’évidence, il vise un marché particulier, celui des smartphones de jeu… Une micro niche qui ne touche actuellement que quelques fabricants et offre une marge confortable sur quelques modèles pas forcément beaucoup plus onéreux à construire.

Pour avoir fait joujou avec un de ces smartphone à sa sortie, je n’ai pas vu de différence fondamentale entre son utilisation et celle d’un autre smartphone haut de gamme. C’est tout le problème de ce secteur, il a du mal à se démarquer face aux autres solutions concurrentes. La solution consiste donc à proposer un Snapdragon 855 Plus, une puce identique mais légèrement sur cadencée, qui ne sera pas disponible pour tous les modèles. Histoire de passer devant dans les tests et de faire briller les yeux de certains acheteurs potentiels. 

2019-07-16 12_12_50-minimachines.net

L’Asus ROG Phone 2 sera équipé du Snapdragon 855 Plus (image Tech Advisor)

Une avance en performance qui est régulièrement balayée par une mise à jour du marché. Les puces ARM sortent à un rythme impressionnant avec une concurrence énorme et une course à la performance étonnante. A vrai dire, c’est assez paradoxal car si on regarde bien le marché, on se rend compte qu’aujourd’hui les puces d’hier1 sont toujours capables de faire fonctionner un smartphone en jeu. On n’aura pas la meilleure des performances ni la plus belle des qualités. Mais il sera quand même possible de jouer et personne ne cherche l’expérience la plus réaliste et fine possible sur un écran de ce type avec une ergonomie de smartphone. Les puces plus récentes permettront de jouer 15% plus vite ? Mais à quels jeux ? Quel contenu va viser ces puces ? Aucun développeur n’a intérêt à construire un jeu uniquement pour un Snapdragon 855 Plus car ce marché sera trop limité. Si, en plus, l’acheteur sait que l’année suivante un nouveau SoC proposera dans un smartphone plus grand public, des performances équivalentes, je ne suis pas sur que l’intérêt soit énorme.

Intel Pentium Gold processors, announced in December 2017, are in market and based on the Kaby Lake architecture. (Credit: Intel Corporation)

Cette recette du processeur identique mais poussé dans ses retranchements techniques, on la connait très bien. C’est la recette des processeurs x86 identiques en design mais supportant des fréquences différentes en sortie d’usine qui sont donc baptisés en conséquence. C’est la recette des cartes graphiques qui sortent avec une énorme solution de dissipation par rapport au modèle classique afin d’atteindre des fréquences plus élevées. C’est une recette très très ancienne dans le monde PC classique. Et c’est peut être pas une si bonne nouvelle que le monde ARM se mette à la copier.

Source : Qualcomm

Le Snapdragon 855 Plus et la recette de grand mère © MiniMachines.net. 2019

Microsoft pourrait employer des solutions ARM et AMD dans ses Surface

Par Pierre Lecourt

Si Microsoft a déjà tenté par le passé de proposer des tablettes Surface sous Windows RT équipées de puces ARM, la douche a été glacée quand il a fallu faire le bilan des ventes de ces appareils. Depuis lors, toutes les machines de la marque sont sorties sous processeurs Intel. Depuis l’arrivée de Windows 10, l’éditeur pousse ses partenaires à l’adoption de sa version ARM pilotée par des processeurs signés par Qualcomm.

Surface Pro 6

Chose étrange, Microsoft n’a pas donné le bon exemple en ne proposant pas lui même une Surface ARM mais uniquement des modèles sous Intel. Préférant envoyer au casse pipe ses partenaires avec leurs modèles équipés de puces Qualcomm. Sans surprise, la première salve s’est mangé un refus massif des consommateurs. Peu de ventes, peu d’intérêt des revendeurs. Les poussées publicitaires – financées par Microsoft – n’ont pas eu beaucoup de levier sur le public. Le flop.

Mais cela pourrait donc changer, Brad Sams, analyste connu de la société Petri aux US, indique que Microsoft serait actuellement en train de tester des solutions ARM et AMD. Des Surface Laptop sous AMD et des versions de la tablette Surface Pro sous Qualcomm Snapdragon. D’autres sources semblent confirmer cette première information.

Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’elle soit vraie et si ces tests existent, ils ne signifient pas non plus que des engins seront commercialisés. Le laboratoire de Microsoft a sans doute tout intérêt à tester ces puces et ce serait même une faute professionnelle de ne pas le faire. Mais il reste beaucoup d’étapes entre un test en laboratoire interne et une mise en vente. Une étape de faisabilité (je ne doute pas un instant que cela soit faisable) et surtout une étape de validation par les services commerciaux. Il se peut qu’un bilan des ventes des marques partenaires soit suffisant pour freiner ce genre de velléité.

Malgré tout, cela pourrait faire partie d’un plan à plus long terme. Des solutions Surface AMD et surface ARM auraient du sens dans le paysage actuel, et si Microsoft veut que les autres marques continuent d’explorer avec lui ces nouveaux segments.

Microsoft Surface Studio

Microsoft Surface Studio

Pour un Surface Laptop sous AMD, les puces de la marque sont désormais parfaitement capables de venir s’y insérer, donc une déclinaison AMD ne semble pas du tout impossible? Elle semble même parfaitement attendue par une partie du public. Des solutions Surface AMD Ryzen pourraient même être présentes dans d’autres machines de la gamme comme les All In One Surface Studio de Microsoft. Ce choix aurait évidemment un grand impact sur le marché. Le grand public l’interpréterait comme un signe fort de validation de l’offre d’AMD et cela contribuerait sans doute à faire connaitre les Ryzen auprès du grand public.

Pour des Surface Tablet sous ARM, là encore cela aurait du sens car il faut absolument que Microsoft continue son effort avec Qualcomm pour retomber sur ses pieds financièrement. La marque ne peut pas continuer à laisser ses partenaires seuls sur ce segment. Cela fait deux ans que Windows 10 tourne sous ARM et deux ans que le public boude ces solutions. Principalement à cause de soucis de performances en émulation de la part des puces ARM quand il s’agit de lancer une application non disponible sur le Microsoft Store. Si les outils Office fonctionnent sans soucis, si beaucoup de programmes convaincants sont disponibles aujourd’hui sur le magasin d’applications de l’éditeur, il reste l’épine du jeu. Problème qui pourrait être largement gommé par l’apparition de solutions de streaming à l’avenir.

2018-12-07 18_14_18-minimachines.net

L’avantage poussé en avant par Microsoft pour des tablettes surface ARM serait toujours le même : Les puces Qualcomm Snapdragon que la marque emploie proposent une excellente autonomie et l’avantage d’être souvent compatibles nativement en 4G. La nouvelle gamme de puces Snapdragon 8cx pourrait même venir titiller Intel d’un point de vue performances. C’est en tout cas ce que Qualcomm indique en mettant en avant des capacités de calcul au niveau d’un Core i5 Intel.

Une promesse qu’il faut prendre avec des pincettes puisque les précédentes tentatives de la part de Qualcomm ont été quelque peu mise à mal par la réalité des tests. Brad Sams indique par ailleurs qu’une collaboration intense entre Qualcomm et Microsoft serait en cours autour d’une puce au nom de code Excalibur qui serait optimisée pour Windows 10.

2018-10-19 12_31_37-minimachines.net

Le Samsung Galaxy Book 2 sous Snapdragon 850

Pour les partenaires de Microsoft, si le passage vers des solutions AMD est déjà acté avec de plus en plus de machines équipées en Ryzen aujourd’hui, l’expérience ARM n’a pas porté ses fruits. Les ventes sont mauvaises et plus personne n’a envie de s’y frotter à nouveau. Les antennes locales des constructeurs sont assez peu bavardes autour de ces ventes mais on comprend vite en filigrane que le retour sur investissement, malgré les campagnes de pub payées par Microsoft, n’y est clairement pas. Certains y ont laissé des plumes et, comme d’habitude, ce sont les plus petits les plus impactés.

Les revendeurs qui ont joué le jeu et qui ont stocké des machines Windows 10 sous ARM les ont toujours sur leurs étagères. Les grossistes également. Les marques ont calibré leurs achats au plus juste de leurs obligations mais cela n’a pas empêché une certaines grogne. Entre le plan marketing annoncé et les ventes promises et la réalité, il semble que le gouffre est assez grand. Microsoft devra donc convaincre toute sa chaîne pour que celle-ci se laisse à nouveau séduire. Cela veut dire de nouveaux forts investissements dans cette voie. En Recherche et Développement mais aussi en marketing et probablement sans grosses rentrées d’argent. Je doute que Microsoft charge énormément le prix des licences de Windows 10 sur des engins ARM.

Est-ce que l’arrivée d’une tablette Surface ARM redonnerait plus confiance aux partenaires et revendeurs ? C’est possible. Mais c’est un pari qui peut coûter très cher. D’autant qu’il est absolument exclu que Microsoft fasse un trait sur les puces Intel. La marque ne peut pas les abandonner. Les Surface AMD et Surface ARM seraient donc en concurrence avec les gammes “traditionnelles” de Microsoft. Celles qui se vendent et qui se sont toujours vendues jusqu’alors.

Microsoft pourrait employer des solutions ARM et AMD dans ses Surface © MiniMachines.net. 2019

What Is Panavision’s Liquid Crystal Neutral Density (LCND) Filter?

Par Caleb Stephens

Panavision recently announced its brand new LCND filter. We took a look at what it is, how it works, and what to expect from ND filters in ...

Regarder Roland Garros en 8K sur le satellite

Par Pierre Dandumont

Depuis quelques années, la France teste la diffusion d’évènements en Ultra HD, notamment sur le tournoi de Roland Garros. j’en avais parlé en 2014 . Et cette année, il y a même de la diffusion en 8K. Petit essai.

Cet article chez Les Numériques indique que la diffusion en 8K est testée sur la 5G (donc peu de chances de la recevoir), en local en fibre optique (idem) et via le satellite. Quelques recherches confirment que ça semble en clair sur HotBird (11219.25 MHz, polarisation horizontale, 8PSK, DVB-S2). C’est du HEVC à 50 fps, avec une image en 7 680 x 4 320 et un débit de 65 Mb/s.

Pour ceux qui veulent tester en Ultra HD (4K), un autre article explique que c’est diffusé en hertzien (Paris, Nantes, Toulouse). Il faut un tuner DVB-T2 (un téléviseur récent ou une carte PC récente) et un décodeur HEVC. C’est aussi diffusé sur le satellite (sur Fransat), sur Internet chez Orange ou sur pas mal d’appareils avec Eurosport 4K si vous êtes abonnés à Canal+.

La partie compliquée vient du fait que je suis sur Mac, et qu’EyeTV vieillit vraiment très mal. j’ai deux tuners DVB-S (un réseau, un USB, qui peut se relier au modèle réseau) mais EyeTV gère mal le DiSEqC, la norme qui permet de choisir un satellite avec une parabole dotée de deux récepteurs. De plus, la gestion du HEVC avec EyeTV est assez mauvaise. Le programme plante avec du HEVC en Ultra HD (et évidemment en 8K). A l’origine, je comptais simplement utiliser le tuner réseau avec VLC pour accéder directement au flux, mais impossible : la gestion foireuse du DiSEqC empêche ça.

L’option d’EyeTV

Je suis finalement passé par deux solutions. la première, bête et méchante, consiste à enregistrer avec EyeTV sans regarder le flux depuis le tuner USB relié au Mac. Avec une bonne réception, on obtient un fichier MPEG exploitable avec le flux vidéo. La seconde passe par un petit programme open source. Une fois lancé sur le Mac et après avoir activé le partage d’EyeTV vers un appareil iOS, il permet d’ouvrir le flux depuis un autre appareil du réseau… ou en local. Donc on peut ouvrir le flux depuis Iina ou VLC pour obtenir directement ce que le tuner satellite reçoit. C’est assez instable, ça prend un peu de CPU (ce qui pose un problème) mais c’est utilisable.

Ca rame


Vraiment


Mais alors vraiment


8K


8K

Dans la pratique, mon Mac (MacBook Pro 4 coeurs de 2017) est absolument incapable de lire la vidéo. C’est très saccadé et visiblement le GPU ne prend pas en charge l’image en 8K. Iina s’en tire un peu mieux que VLC, mais ça reste totalement impossible à regarder dans les deux cas. Avec un CPU plus puissant, comme un six ou un huit coeurs modernes, ça passe peut-être, mais je n’ai pas de quoi le faire. Même une simple capture d’écran en définition native prend plusieurs secondes, avec des fichiers PNG de plusieurs dizaines de Mo. Et mes deux tuners souffrent : la version réseau ne semmble tout simplement pas capable de fournir le débit nécessaire (65 Mb/s) sur le réseau, la version USB chauffe et n’est pas très stable.

Actuellement (en tout cas lors de mes tests), le canal ne diffusait pas Roland Garros, mais des images de démonstration. Comme souvent, on a des animaux, de beaux paysages et des trucs filmés lentement pour obtenir un résultat qui impressionne. De fait, les images (même compressées) sont plutôt sympathiques à regarder. Je vous mets quelques images dans la suite.




Densitron signs up as licensed HDMI® adopter

Par Page Melia PR

Kent, UK, 5 June 2019 – Densitron, a creator of HMI technologies and global leader in display, monitor and embedded computing solutions, has announced it has joined nearly 2000 worldwide adopters of the HDMI standard and is now a fully licensed manufacturer and supplier of HDMI 2.1 and later connectivity and devices. As a world ...

LE PÈRE DU JEU VIDÉO JAPONAIS — NISHIKADO

Par greg

Connaissez-vous l’histoire du papa de Space Invader et tout le bordel que cela a créé au Japon ? La chaîne de P.A.U.L a réalisé dernièrement un petit documentaire (22 min) très intéressant sur le sujet. Je vous l’introduis et j’espère que cela vous donnera envie de le regarder. De 1968 à 1973, Nishikado perd son … Continuer la lecture de LE PÈRE DU JEU VIDÉO JAPONAIS — NISHIKADO

LE PÈRE DU JEU VIDÉO JAPONAIS — NISHIKADO

Par greg

Connaissez-vous l’histoire du papa de Space Invader et tout le bordel que cela a créé au Japon ? La chaîne de P.A.U.L a réalisé dernièrement un petit documentaire (22 min) très intéressant sur le sujet. Je vous l’introduis et j’espère que cela vous donnera envie de le regarder. De 1968 à 1973, Nishikado perd son … Continuer la lecture de LE PÈRE DU JEU VIDÉO JAPONAIS — NISHIKADO

Producing Music On $1,700 Headphones: Crazy or Ideal?

Par Tenova

There's no denying that headphones are an essential part of any music production setup, but does more expensive always equate to a better product? Today, DJTT contributor Tenova takes tells all about some of the most sought after cans in the world---the Audeze LCD-X.

The post Producing Music On $1,700 Headphones: Crazy or Ideal? appeared first on DJ TechTools.

#AV-HLC100, le nouveau mélangeur compatible NDI présenté en vidéo

Par Webmaster Panasonic

Julien Dulaurent nous présente toutes les fonctionnalités du nouveau mélangeur vidéo AV-HLC100. Ce mélangeur permet, entre autres, de piloter directement les caméras PTZ, mais aussi de récupérer l’audio et même de streamer directement la réalisation vers les plateformes en ligne (Facebook…). La norme NDI apporte l’interopérabilité des équipements.

❌