Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Apantac Will Showcase Modular Multi-Format Multiviewer: T# at The 2020 NAB Show

Par Andres Benetar

  As a leading designer and developer of high quality, cost-effective image signal processing equipment, Apantac LLC prides itself on providing users with flexible and innovative tech solutions for image processing, and signal extension and processing. In fact, last year, Apantac LLC added UHD outputs to its T# and Mi Multiviewers, which will come in ...

The post Apantac Will Showcase Modular Multi-Format Multiviewer: T# at The 2020 NAB Show appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

Rappel – Concours 3DVF / NVIDIA / LDLC : plus de 5000€ de lots à gagner !

Par 3dvf

Pour fêter dignement ce début d’année, 3DVF lance en partenariat avec NVIDIA et LDLC un concours de rendu.
Le thème : “GPU hivernal”
Paysage enneigé, rendu d’intérieur au coin du feu, créatures liées à l’hiver, avalanche au coeur des montagnes… Votre réalisation devra, d’une manière ou d’une autre, évoquer l’hiver.

Les étapes essentielles pour participer :
– disposer d’un compte sur le forum 3DVF (ou vous inscrire si ce n’est pas déjà le cas) ;
– créer et rendre (une image fixe) une scène 3D de votre choix du moment qu’elle évoque l’hiver directement ou indirectement ;
– vous êtes libres d’utiliser les outils que vous voulez, du moment que le moteur de rendu s’appuie sur le GPU d’une manière ou d’une autre (y compris avec un denoiser GPU). Vous pouvez aussi utiliser un moteur qui propose un mode CPU et un mode GPU (comme Arnold ou V-Ray) et faire votre rendu dans l’un ou l’autre mode.
En clair : seuls les moteurs de rendu 100% CPU sont exclus du concours.
– créer un sujet de forum dédié à votre projet, dans la section du concours et en postant au moins 2 mises à jour pour montrer votre avancement.
– poster votre rendu final en suivant les instructions données dans la rubrique dédiée de cette page, et en respectant la date de fin du concours.

N’hésitez pas à consulter la FAQ en bas de page pour plus de précisions !

Les Lots

Quatre participations gagnantes seront désignées et remporteront des lots qui vous permettront de profiter des GPUs NVIDIA dernière génération. Au total, près de 5600€ TTC de lots sont à remporter !

– pour la première place, un ordinateur portable Gigabyte Aero 17 HDR XA-7FR4130SQ, doté d’un GPU NVIDIA GeForce RTX 2070 (Max-Q) et d’une valeur de 3000€ environ ;
– pour la seconde place, une carte graphique ASUS GeForce RTX 2080 Ti DUAL-RTX2080TI-O11G d’une valeur de 1380€ environ ;
– pour la troisième place, une carte graphique Gigabyte GeForce RTX 2080 SUPER GAMING OC 8G (rev. 2.0) d’une valeur de 835€ environ ;

– enfin, un prix spécial du jury sera attribué avec une carte graphique Gigabyte GeForce RTX 2060 OC 6G d’une valeur de 380€ environ.

Le Jury

Le jury est composé de :
– L’équipe du site 3DVF.com ;
– Un employé de NVIDIA France ;
– Un employé de l’équipe Progiss (partenaire de 3DVF) ;
– Mathieu Maurel, infographiste et co-administrateur du groupe Facebook 3D / CGI News.

Les critères

Les participations gagnantes seront retenues en fonction de l’originalité et de la qualité artistiques du rendu proposé, mais aussi de la difficulté technique du sujet choisi.

Règlement

  • Le concours est gratuit et sans obligation d’achat.
  • Le concours se tiendra du 20 janvier au 29 février 2020 à minuit (heure française).
  • Le concours est ouvert à toutes et tous, quel que soit votre pays.
  • Les participations ne doivent pas s’appuyer sur des licences/propriétés intellectuelles n’appartenant pas aux personnes participantes, ni utiliser de modèles issus de banques dédiées. En revanche, vous pouvez utiliser des modèles et assets que vous avez personnellement créés par le passé.
  • Une seule participation par personne sera acceptée, et les participations par équipe ne sont pas autorisées. Si plusieurs rendus sont envoyés par une même personnes, seule la dernière participation sera prise en compte.
  • En participant, vous vous engagez, en cas de victoire, à autoriser 3DVF et NVIDIA France à utiliser votre participation à des fins de communication et de promotion en ligne uniquement. Vous conservez bien entendu tous les droits d’auteur de votre création, et toute utilisation de votre rendu par 3DVF ou NVIDIA se fera en mentionnant votre nom.
  • En participant, vous vous engagez, en cas de victoire, à rédiger à l’aide de l’équipe 3DVF un making-of de votre création ; il vous faudra également envoyer la scène du projet de manière à ce que des tests de performances (rendu CPU vs GPU ou GPU avec différentes cartes) puissent être effectués dans le cadre du making-of.
  • Vous pouvez choisir librement le rapport hauteur/largeur de votre rendu (une image fixe), mais le plus petit côté doit faire au moins 1000 pixels.
  • La personne gagnante sera prévenue via un message envoyé via l’e-mail associé à son compte 3DVF. Le lot lui sera envoyé dès que les formalités techniques (adresse d’envoi) auront pu être finalisées.
  • Les membres du jury ne sont pas autorisés à participer. En revanche, ils pourront interagir avec les personnes participantes, par exemple en partageant idées et retours sur le forum du concours.

Le concours sur le Forum 3DVF

– La section du forum dédiée au concours, dans laquelle vous créerez un sujet de forum sur votre projet ;
– Un sujet dédié (également accessible via les commentaires de cet article) vous permettra de poser des questions si nécessaire ;
– Vous n’avez pas encore de compte sur le forum ? Pas de panique : sur la page d’accueil de ce dernier, un lien “S’inscrire” en haut à droite vous permettra de créer votre compte.
Une fois votre compte validé par l’équipe (merci de votre patience !), vous pourrez vous connecter. N’hésitez pas ensuite à personnaliser votre compte en cliquant sur votre pseudo en haut à droite du forum. En particulier, la section “détails du compte” vous permettra de changer d’Avatar si vous le souhaitez.

L’envoi des rendus finalisés

Pour envoyer votre participation finale, voici la marche à suivre :
– en étant connecté sur le forum, rendez-vous sur cette page ;
– cliquez sur Upload File puis choisissez votre fichier et valider ; une barre de progression vous montrera la progression de la mise en ligne, si votre image est volumineuse ;
– enfin, cliquez sur le bouton “sauvegarder”.

FAQ

(cette section sera complétée avec les réponses à d’éventuelles questions récurrentes)

Peut-on utiliser des moteurs 3D temps réel / des moteurs de jeux ?
Oui !

Pouvez-vous préciser la règle sur les assets prédéfinis ? Et peut-on utiliser des outils comme SpeedTree ?
La règle vise surtout à éviter que votre premier plan / votre sujet principal ne soient issus de modèles sur lesquels vous n’avez pas travaillé.
Pour les décors, vous pouvez donc utiliser modèles prédéfinis (par exemple pour de la végétation) ou des outils comme Terragen, Vue, SpeedTree, Quixel…En revanche, pour le premier plan, n’utilisez que des assets que vous avez créés, qu’ils soient issus de modélisation 3D, scan 3D effectué par vos soins, ou créés à l’aide d’un outil de génération.

Pour les matériaux :
Evitez d’utiliser des matériaux déjà tous faits tels quels, en revanche vous pouvez partir de photos, textures, presets pour créer vos propres matériaux.

Pour les light probes HDRI : pas de contrainte.

– Que signifie exactement la mention sur les licences/propriétés intellectuelles ?
L’utilisation d’une marque, d’un personnage ou élément sous droit d’auteur pourrait poser des problèmes juridiques : l’idée est donc d’exclure les éléments de ce type. Par exemple, un rendu de Batman aux sports d’hiver est à éviter.

– Où poser des questions ? Et où poster le sujet de forum avec mon projet ?
Ici pour les questions, pour les sujets.

L’article Rappel – Concours 3DVF / NVIDIA / LDLC : plus de 5000€ de lots à gagner ! est apparu en premier sur 3DVF.

Un pavé numérique qui fait office de calculatrice… en ADB

Par Pierre Dandumont

Il y a longtemps, j’avais reçu avec un Mac un pavé numérique. Et je ne l’ai remarqué quen rangeant un peu, il possède une fonction calculatrice assez intelligente.

J’ai eu un peu de mal à trouver le modèle exact, mais en cherchant avec le FCC ID (FTR9602), je suis remonté à la société à l’origine du produit, puis à une vieille page : il s’agit donc d’un Calculator Keypad KP9602 dans sa variante M9 (Macintosh), de chez Parex. Ce pavé numérique ADB propose donc une calculatrice et un câble ADB assez long, mais – malheureusement – pas de second port ADB ni de connecteur amovible. Il vise donc essentiellement les PowerBook et ne permet pas de chaîner une souris. Sur un Mac de bureau, vous ne pourrez souvent pas le brancher étant donné que les Mac n’ont qu’un seul ADB.

Le pavé

Les touches sont classiques pour un pavé numérique, avec évidemment les chiffres et les opérations, mais aussi une touche esc, un retour arrière, des flèches, une touche ⌘ accessible via une touche de fonction, etc.

La partie calculatrice affiche l’heure en mode pavé numérique

La partie calculatrice s’active avec une touche dédiée, et des touches de fonction permettent de gérer les opérations classiques, une mise en mémoire, etc. C’est un peu compliqué à cause des nombreuses indications sur les touches, mais avec un peu d’entrainement (et sûrement le manuel que je ne possède pas), ça doit être plus évident (j’espère). L’écran à cristaux liquide est lisible, et une touche send permet d’envoyer le résultat d’une opération à l’ordinateur. C’est assez intéressant pour ceux qui font beaucoup de calcul : ça évite de recopier la réponse.

La touche Send envoie la réponse dans le Mac

Dans les trucs à noter, le fait que par défaut l’écran affiche un compteur. Je suppose qu’il est possible de régler l’heure et sûrement une alarme, mais je n’ai pas trouvé comment sans le manuel. L’autre point intéressant, c’est que la calculatrice fonctionne par défaut sur des piles (4 piles boutons LR44) mais qu’elles ne sont nécessaires que pour un usage autonome. Une fois relié à un Mac, le pavé numérique peut alimenter la calculatrice avec le bus ADB. Attention, le bouton pour éteindre la calculatrice se trouve à côté des piles et il est petit.

Quatre piles dans un format un peu atypique et un interrupteur bien caché

Snapdragon 7c et 8c pour des portables Windows 10 plus accessibles

Par Pierre Lecourt

Cela fait un moment que Microsoft cherche à trouver la meilleure équation possible pour proposer une version de Windows pour ARM. Les Snapdragon 7c et 8c pourraient être une nouvelle combinaison efficace pour venir à bout du problème posé. Plus accessibles, ils permettraient de construire des machines compétitives face  à la concurrence du duo Microsoft/x86.

2019-12-09 15_38_24-minimachines.net

Snapdragon pour tout le monde.

Si les premiers essais de Windows sur ce terrain n’ont pas été couronnés de succès avec un Windows RT moribond dès son lancement et depuis des machines pas franchement folichonnes en terme de performances par rapport à leur prix. Microsoft se bat avec… Microsoft en proposant un système d’exploitation qui se met en concurrence entre deux plateformes matérielles.

Avec le Snapdragon 8cx, Microsoft propose des solutions entrant en compétition avec les puces Intel de séries U. Gros avantage pour la solution ARM de Qualcomm, elle ne consomme que 7 watts contre 15 pour les puces d’Intel. Gros désavantage pour la solution de Qualcomm, la puce ne propose pas une performance au niveau des x86 concurrents… sa faible consommation ne compense pas le temps passé à attendre qu’une opération quasi instantanée sur un Core-U se déroule. 

Le problème est tel que de toutes les annonces de sorties de portables employant la plateforme Microsoft/Qualcomm ont été soit repoussées à une date inconnue, soit… laissées sans nouvelles. Les constructeurs semblent en avoir un peu assez d’essuyer les plâtres et de se retrouver avec énormément de machines invendues. Le seul produit commercialisé pour le moment est le Surface Pro X à 1670€ et qui propose un Microsoft SQ1, une version optimisée du Snapdragon 8cx. 

La solution est donc peut être d’utiliser une autre voie, de s’orienter vers des machines plus abordables pour rentabiliser le développement de ces puces et viabiliser le concept. Avec des machines moins chères, le parc pourrait s’agrandir et donc attirer des développeurs qui créeraient des applications. De quoi se distancer du catalogue classique de Windows et de la problématique de l’émulation du x86.

2019-12-09 15_35_01-minimachines.net

Le Snapdragon 8c

Le Qualcomm Snapdragon 8c est un SoC 8 coeurs Kryo 490 associé à un circuit graphique Adreno 675 et un modem Snapdragon X24 LTE pouvant fonctionner avec un modem Snapdragon X55 pour apporter une connexion Wifi, 4G et 5G aux machines.

2019-12-09 15_40_31-minimachines.net

La puce proposera la prise en charge de vidéo UltraHD en HDR à 120 images par seconde et pourra également enregistrer au même format à 30 images par seconde. Qualcomm le positionne entre le Snapdragon 850 et le 8cx. 30% plus rapide que le premier mais en dessous du second, une solution qui sera donc parfaite pour équiper une machine ultramobile.

2019-12-09 15_33_25-minimachines.net

Un design de référence sous Snapdragon 7c

Le Snapdragon 7c est situé un cran en dessous, il visera des machines plus entrée de gamme avec huit cœurs Kryo 468 et un circuit graphique Adreno 618 ainsi qu’un Snapdragon X15 pour la 4G. La puce pourra, par exemple, prendre en charge l’UltraHD HDR à 30 images par seconde.

Avec ces deux solutions, Microsoft pourra proposer des machines sous Windows 10 très intéressantes : Elles seront légères, autonomes et probablement dénuées de toute ventilation. Elles pourraient surtout être vendues moins cher et s’adresser à différents formats de machines. Tablettes et autres solutions hybrides évidemment mais aussi, pourquoi pas, des portables et des MiniPC. Le format de ces puces Snapdragon 7c et 8c est parfait pour de nombreuses machines et je pense en particulier aux solutions de petit gabarit comme la nouvelle génération de netbooks en 7″.

2019-12-09 15_33_39-minimachines.net

Un design de référence sous Snapdragon 8c

Reste que ces solutions moins rapides que le Microsoft SQ1 devront forcément être vendues à des prix plus abordables, largement moins chères que la machine de Microsoft. Les marques doivent viser les solutions concurrentes sur une base de Celeron/Pentium chez Intel et Ryzen entrée de gamme chez AMD pour avoir une chance d’exister sur le marché. Sans une coupe drastique du prix des engins sur ces nouveaux Snapdragon 7c et 8c, la mayonnaise ne prendra toujours pas…

A moins que, et c’est le plus paradoxal, Qualcomm s’associe à un autre éditeur de système d’exploitation. Le principal souci de cette offre étant qu’une fois unifiées par Windows, les utilisateurs aspirent à un service d’applications et de fonctionnalités universel. Ce qui entraîne le recours à une émulation x86. En s’éloignant de Windows, les puces de Qualcomm auraient la possibilité d’exister de manière naturelle, sans se soucier de faire tourner un autre format d’architecture. Et donner tout leur potentiel.

Snapdragon 7c et 8c pour des portables Windows 10 plus accessibles © MiniMachines.net. 2019

Snapdragon XR2 : Un SoC pour la VR sous 5G

Par Pierre Lecourt

Le Qualcomm Snapdragon XR2 est un SoC créé sur-mesure pour piloter un casque de réalité virtuelle moderne. A la différence des modèles précédents, ce dernier ne se satisfait pas uniquement d’assurer un affichage performant des donnés, il permet également une connexion aux réseaux 5G. De quoi proposer des solutions sans fil et exploitables n’importe où à l’avenir.

Le précédent SoC XR1 de la marque est sorti l’année dernière, ce nouveau Snapdragon XR2 reprend le flambeau même si sa commercialisation au sein de casques VR ne devrait pas débuter avant quelques très longs trimestres. On imagine mal un constructeur s’orienter vers une coûteuse solution 5G alors que les infrastructures ne sont toujours pas installées.

Avec cette nouvelle puce, Qualcomm annonce viser des engins assez variés autour de la VR. A commencer par des casques totalement autonomes, débarrassés de fils reliés à un PC comme l’Oculus Quest par exemple. La solution permettant soit de piloter des contenus stockés en interne sur de la mémoire embarquée, soit de les streamer via sa fonction 5G.

2019-12-09 13_44_39-minimachines.net

La marque pense également à des lunettes de consultation permettant de lire des contenus pilotés par un appareil décentralisé. Une manière de rendre sa technologie plus abordable et “ouverte” à la concurrence. On connecte des lunettes VR externe de différentes marques respectant un même protocole et une connectique standardisée à un boitier que l’on fixe à sa ceinture ou dans sa poche de veste par exemple.

2019-12-09 13_45_50-minimachines.net

Et si je me faisais un petit jeu de Zombies au milieu de l’aéroport, quelle bonne idée.

Le boitier propose le contenu et les lunettes affichent celui-ci. L’assurance de pouvoir faire évoluer son affichage et d’éviter de devoir payer à nouveau l’ensemble en cas de casse.

Des solutions compatibles PC se connectant à une unité centrale sans fil, Qualcomm fournissant alors la partie émission et le casque de réception du signal pour profiter de la puissance des contenus PC avec une meilleure liberté de mouvement. Dans le même esprit, des casques connectés en 5G profitant de solutions dans les nuages pour afficher des jeux ou autres. La marque ouvrirait la possibilité de piloter des applications de streaming ouvertes à la VR. Un appel du pied aux solutions récemment annoncées dans ce domaine comme Google Stadia pour le futur.

2019-12-09 13_42_38-minimachines.net

Le SoC se présente comme une large évolution du précédent sur d’autres points. Qualcomm indique une augmentation assez impressionnante des performances avec deux fois plus de vitesse de calcul et de capacité 3D que le XR1. Le SoC présente également de meilleures capacités pour gérer les hautes définitions et ajoute un peu d’Intelligence Artificielle à ses capacités.

2019-12-09 13_43_59-minimachines.net

Le Snapdragon XR2 peut désormais piloter des doubles affichages en 3K sur 3K avec un rafraîchissement de 90 images par seconde. Il peut également prendre en charge 7 capteurs vidéo et afficher des vidéos en 8K sur 360° à 60 images par seconde. La partie audio prend en charge un son spatialisé en 3D pour un rendu global plus immersif.

Snapdragon XR2 : Un SoC pour la VR sous 5G © MiniMachines.net. 2019

The future is video: IPV secures £4m investment to accelerate global growth

Par Page Melia PR

CAMBRIDGE, UK, 5 DECEMBER 2019: Media asset management software provider IPV has confirmed details of new growth capital that will enable it to further expand the global reach of its acclaimed MAM product, Curator. The £4m Series A round was led by SME-focused venture capital firm Mobeus Equity Partners, with additional ongoing finance secured from ...

The post The future is video: IPV secures £4m investment to accelerate global growth appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Qualcomm SnapDragon 865 : un SoC aux multiples promesses

Par Pierre Lecourt

Le Qualcomm Tech Summit est la grand messe de la marque, un moyen de communiquer largement sur ses nouveaux produits avec l’avantage d’avoir les yeux de la planète tech braqués et attentifs à ses annonces. Le meilleur endroit pour parler de son nouveau SoC haut de gamme, le Snapdragon 865.

Snapdragon 865 : un condensé d’innovations techniques

Ce nouveau SoC continue d’assumer un double rôle sur le marché de la téléphonie. Il sert de phare aux utilisateurs qui vont se fixer sur cette référence pour s’assurer d’un niveau de performances et de technique. Un point capital pour Qualcomm qui s’assure ainsi de diriger le marché dans le sens qu’il veut. Avec ce rôle, la marque crée et conserve une position de leader sur le marché dans tous les sens du terme. Le déroulé des prestations assurées par la puce permet donc de savoir comment et vers où le reste de la concurrence va se diriger. Et, mécaniquement, vers quoi va aller l’ensemble du marché mobile et tablette dans le futur.

2019-12-06 14_18_53-minimachines.net

Le Snapdragon 865 se compose d’une somme impressionnante d’éléments qui offrent chacun un service distinct au sein de la puce. Le premier est évidemment dédié au calcul des tâches habituelles demandé par le système d’exploitation et les applications. Qualcomm promet un bonus de 25% de performances pour ce nouveau modèle par rapport au 855 actuel. Un chiffre donné par Qualcomm et qu’il faudra évidemment passer à la moulinette de tests pratiques.

La marque emploie son propre coeur Qualcomm Kryo 585 pouvant atteindre une fréquence de 2,84 GHz. La partie graphique est également un développement sur mesure de la marque avec un circuit graphique Adreno 650. La puce se compose ainsi :

1 coeur Qualcomm Kryo 585 sous ARM Cortex-A77 cadencé au maximum à 2.85 GHz.
3 coeurs Qualcomm Kryo 585 cadencés au maximum à 2.42 GHz.
4 coeurs classiques ARM Cortex-A55 à 1.8 GHz

L’ensemble fonctionne de manière classique chez ARM en combinant leurs performances pour trouver en permanence le juste équilibre entre puissance et économie d’énergie. Relever vos mails réveillera d’une seule oreille un Cortex-A55 à une fréquence peu élevée. Lancer un jeu gourmand mettra au contraire en branle la totalité des capacités de calcul de la puce. Les activités situées entre les deux jongleront en temps réel avec les multiples compétences du SoC.

La mémoire vive prise en charge pourra aller jusqu’à la LPDDR5  à 2750 MHz et le chipset graphique Adreno 650 devrait ouvrir la voie vers de très hautes fréquences de rafraîchissement puisqu’il sera à même de piloter des affichages en 144 Hz.

2019-12-06 14_19_35-minimachines.net

Petit, costaud et intelligent.

Le SoC comporte également des éléments annexes intéressants avec en particulier un nouveau NPU Ai Engine dédié à l’Intelligence Artificielle. Qualcomm propose ici sa cinquième génération de puce. Cet élément est important dans l’usage de nombreux services indépendamment des solutions en ligne. La biométrie par exemple, ce qui permettra de reconnaître votre empreinte digitale ou votre visage pour débloquer votre smartphone. Mais également la reconnaissance de votre voix, de sons ou de visages à l’intérieur de vos photos. Le Sensing Hub évolue également, il est spécialisé dans l’analyse et la compréhension de contextes. Séparer votre voix d’un bruit de fond ambiant ou déterminer rapidement le sujet pour la mise au point d’une image. Là encore, la promesse de la marque est impressionnante puisque ces nouveaux outils seraient simplement deux fois plus rapides que ce que propose le Snapdragon 855 aujourd’hui.

2019-12-06 14_21_54-minimachines.net

La partie photo/vidéo n’est évidemment pas en reste puisque les performances des capteurs actuels sont de véritables moteurs dans les intentions d’achat de smartphones. Quaclomm promet donc des captures de vidéos en 8K à 30 images par seconde ainsi que la gestion de pas moins de 200 mégapixels. 

Evidemment, il faut prendre un certain recul sur ces annonces car filmer en 8K à 30 images par seconde n’a absolument aucun intérêt pour ce genre d’appareil. Non seulement l’utilisateur n’aura probablement aucun moyen de profiter de son film 8K mais tenir une seule minute de capture dans ses conditions aura un impact probablement monstrueux sur la totalité du smartphone. En terme de stockage et d’autonomie notamment.

Cette possibilité haute est néanmoins un marqueur rassurant pour les capacités plus classiques des machines équipées. Le Qualcomm Spectra 480 promet des débits très élevés et la prise en charge de capteurs de plusieurs dizaines de mégapixels sans broncher. La solution sera également à même de piloter des ralentis plus fluides et décomposés. Qualcomm promet également l’arrivée du Dolby Vision en plus du HDR classique et des fonctions avancées de pilotage de capteur. La séparation du premier plan par rapport au fond avec une gestion de Bokeh plus aboutie en mode portrait.

Ce nouvel ISP pourra également gérer 4 capteurs arrière et prendre en charge jusqu’à 200 mégapixels, assurera une stabilisation d’image avancée en FullHD et UltraHD. Certains constructeurs pourraient proposer des services originaux comme la capture de films sur plusieurs angles en même temps pour assurer un montage orignal ensuite mixant grand angle et capture plus serrée d’un sujet.

Wifi6, Bluetooth SWB et 5G de gré ou de force

Autre point cardinal de la proposition Snapdragon 865, les modems. Le Wifi6 aka 802.11AC devient la norme sur la puce. Ce qui devrait pousser le reste de la concurrence à basculer vers ce nouveau protocole plus rapide. Qualcomm promet un service d’excellence avec non seulement les débits élevés du protocole mais également une latence plus basse. Le fait que la solution soit désormais intégrée au SoC et ne nécessite plus de puce externe devrait permettre de pousser plus avant cette norme.

La partie Bluetooth est également améliorée. On retrouve un aptX Adaptive et le True Wireless de la marque mais également le SWB qui permet en théorie la transmission très rapide de données en Bluetooth. En théorie parce que mis a part le Snapdragon 865, il n’existe pas vraiment de périphériques compatibles. A moins de vouloir transmettre d’un smartphone haut de gamme à un autre, le format risque d’être peu utile pendant ses premières années d’exploitation.

Dernier point de communication de cette puce, la 5G qui est désormais obligatoire même si elle est livrée en kit… Qualcomm veut associer sa puce au Snapdragon X55, son modem 5G maison au Snapdragon 865. Ce dernier ne propose pas de modem 5G interne mais force la main de ses clients pour basculer vers la 5G. Pas d’autre choix qu’un duo Qualcomm. A noter que le coût des matériels embarquant ce type de modem sera plus élevé que les versions 4G classiques et cela alors que vous ne pourrez pas profiter de la 5G en France avant un bon moment. Cette politique d’association ne sera probablement pas du goût de tout le monde mais les marques voulant proposer le SoC n’auront pas d’autres choix.

Le moins que l’on puisse dire dans cette proposition est que Qualcomm ne fait pas preuve de beaucoup d’empathie technologique sur la communication de sa puce. Que ce soit en Wifi, en Bluetooth ou en 5G, les clients paieront probablement fort cher des composants qu’ils ne pourront pour autant pas employer à plein. Qui va changer son modem pour un Wifi6 pour un unique appareil ? Qui va remplacer ses périphériques Bluetooth pour profiter du SWB ? Qui va profiter réellement d’une zone de couverture 5G en France l’année prochaine ?

Le Snapdragon 865 risque de se positionner sur le haut de gamme d’une toute nouvelle génération de smartphones en 2020. Il aura probablement les honneurs des gammes de nombreux constructeurs qui suivent la voie tracée par Qualcomm depuis quelques années déjà. La concurrence devra mener un travail de mise à niveau pour proposer, au moins en partie, le même niveau de performances sur certains postes pour tenter d’exister sur le segment. L’actuel 855 sera sans doute quelque peu déclassé au niveau prix et atteindra ainsi des gammes plus accessibles.

Qualcomm SnapDragon 865 : un SoC aux multiples promesses © MiniMachines.net. 2019

Artificial Arcadia – Measured and adjustable landscapes

Par Filip Visnjic
Artificial Arcadia – Measured and adjustable landscapes
Created by Fragmentin in collaboration with KOSMOS architects, 'Artificial Arcadia' is an interactive installation that creates a performative scenographic landscape for visitors to explore and calls them to consider how contemporary landscape entangles natural, artificial and digital realms.

LE PÈRE DU JEU VIDÉO JAPONAIS — NISHIKADO

Par greg

Connaissez-vous l’histoire du papa de Space Invader et tout le bordel que cela a créé au Japon ? La chaîne de P.A.U.L a réalisé dernièrement un petit documentaire (22 min) très intéressant sur le sujet. Je vous l’introduis et j’espère que cela vous donnera envie de le regarder. De 1968 à 1973, Nishikado perd son … Continuer la lecture de LE PÈRE DU JEU VIDÉO JAPONAIS — NISHIKADO

LE PÈRE DU JEU VIDÉO JAPONAIS — NISHIKADO

Par greg

Connaissez-vous l’histoire du papa de Space Invader et tout le bordel que cela a créé au Japon ? La chaîne de P.A.U.L a réalisé dernièrement un petit documentaire (22 min) très intéressant sur le sujet. Je vous l’introduis et j’espère que cela vous donnera envie de le regarder. De 1968 à 1973, Nishikado perd son … Continuer la lecture de LE PÈRE DU JEU VIDÉO JAPONAIS — NISHIKADO

#AV-HLC100, le nouveau mélangeur compatible NDI présenté en vidéo

Par Webmaster Panasonic

Julien Dulaurent nous présente toutes les fonctionnalités du nouveau mélangeur vidéo AV-HLC100. Ce mélangeur permet, entre autres, de piloter directement les caméras PTZ, mais aussi de récupérer l’audio et même de streamer directement la réalisation vers les plateformes en ligne (Facebook…). La norme NDI apporte l’interopérabilité des équipements.

❌