Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Pascal Bap (1960-2020) : un pionnier de la 3D française nous quitte

Par : Shadows

Nous avons appris le décès il y a quelques jours de Pascal Bap, qui a marqué l’histoire de la 3D en France.
Dans les années 80, il avait rejoint TDI (Thomson Digital Image). Il avait notamment participé au travail de TDI sur le film Terminus, avec Johnny Hallyday, en tant que directeur de production. Un film méconnu mais que nous avions déjà eu l’occasion d’évoquer sur 3DVF.

Plus tard, il deviendra le directeur général de la société mythique Ex Machina, qui marquera l’ensemble de la 3D française dans les années 90.

Malheureusement, Pascal Bap n’ayant pas participé aux conférences ces dernières années sur l’histoire de la 3D française, nous ne disposons pas de son témoignage direct sur son travail dans les années 80 et 90. Il apparaît cependant dans le bref making-of du projet 1789, un film en images de synthèse produit pour le bicentenaire de la révolution française commandé par l’Etat français. Vous pouvez retrouver ci-dessous le making-of et le film, grâce au précieux travail de recensement et conservation de Pierre Hénon.

Comme d’autres pionniers, Pascal Bap aura laissé une marque indélébile sur les débuts de l’industrie 3D en France, tout au long d’une période riche en prises de risques et innovations technologiques.

(Pascal Bap est visible dans le passage situé à la 6ème minute)

Enfin, pour les personnes ayant connu Pascal Bap et qui souhaiteraient présenter leurs condoléances à ses proches, une de ses filles a laissé ce message sur sa page Facebook :

L’article Pascal Bap (1960-2020) : un pionnier de la 3D française nous quitte est apparu en premier sur 3DVF.

Animation : retrouvez les réalisateurs qui ont marqué 2020 dans une table ronde vidéo

Par : Shadows

Animation Magazine dévoile son « Award Season Directors’ Roundtable », autrement dit une table ronde centrée sur les réalisateurs et réalisatrices de longs-métrages animés, à l’approche des remises de prix 2020.

Au programme, les films issus de studios tels que Pixar, DreamWorks, Bron Animation, Disney ou encore Cartoon Saloon, que vous avez pu découvrir en salles ou en streaming :

  • Joel Crawford (Les Croods 2 : une nouvelle ère) ;
  • Walt Dohrn (Les Trolls 2 : Tournée mondiale) ;
  • Glen Keane (Voyage vers la Lune) ;
  • Tomm Moore (Le Peuple Loup) ;
  • Kris Pearn (La Famille Willoughby) ;
  • Kemp Powers (Soul) ;
  • Gitanjali Rao (Bombay Rose) ;
  • Dan Scanlon (En Avant).

L’article Animation : retrouvez les réalisateurs qui ont marqué 2020 dans une table ronde vidéo est apparu en premier sur 3DVF.

Edmond Couchot, pionnier des arts numériques (1932-2020)

Par : Shadows

Nous apprenons le décès d’Edmond Couchot, enseignant, théoricien et artiste contemporain, qui a beaucoup œuvré dans le domaine des arts numériques.

Il avait notamment cofondé le département Arts et Technologies de l’Image à l’Université Paris 8, produit une abondante littérature sur les liens entre arts et technologies (en particulier dans le secteur des arts visuels).
Dès les années 60, il avait lui-même créé différentes œuvres interactives avec par exemple des « mobiles musicaux » capables de réagir au sons externes. On notera aussi, à l’aube des années 90, le dispositif Je sème à tout vent (réalisé par Michel Bret) permettant au spectateur de souffler sur des pissenlits virtuels, ou l’installation La Plume (Michel Bret, Edmond Couchot, Marie-Hélène Tramus), assez similaire mais centrée sur une plume virtuelle.
Nous avions eu l’occasion, en 2018, de tester Je sème à tout vent durant Laval Virtual (photo d’en-tête), et constater que l’oeuvre n’a rien perdu de sa force poétique.

La page Wikipedia d’Edmond Couchot vous donnera une idée plus précise de son parcours et de ses publications.

Nous vous invitons aussi à (re)découvrir la conférence qu’il avait donnée en 2011, dans le cadre de l’évènement Le Futur a Un Passé organisé dans le cadre de Futur en Seine et proposé par EnsadLab, l’INA, l’IRCAV (Université de Paris 3) et Paris ACM Siggraph, en partenariat avec 3DVF. Il y revenait sur la création d’ATI à l’Université Paris 8. L’occasion également d’évoquer les premières oeuvres des élèves et enseignants.

L’article Edmond Couchot, pionnier des arts numériques (1932-2020) est apparu en premier sur 3DVF.

12 FPS : l’animation s’écoute aussi !

Par : Shadows

Découvrez 12 FPS, un podcast centré sur l’animation et lancé par deux animateurs (Jean et Robin), parfois rejoints par d’autres personnes selon les épisodes.

Disponible sur de nombreuses plateformes (Youtube, Spotify, iTunes, Facebook…), le podcast est l’occasion de revenir sur des films d’animation variés, y compris des films peu célèbres, ou qui n’ont pas forcément eu l’écho qu’ils méritaient. On pourra par exemple citer le film Another Day of Life, évoqué dans l’épisode 7 en compagnie de trois animateurs ayant participé à sa création.
On trouvera aussi dans ce podcast des épisodes hors-série sur les principes de l’animation.

Pour vous donner un bon aperçu du contenu, voici le tout dernier épisode, consacré à Anastasia, suivi des playlists des épisodes classiques et hors-série.

L’article 12 FPS : l’animation s’écoute aussi ! est apparu en premier sur 3DVF.

Une nouvelle résidence d’écriture pour l’animation 3D ouvre ses portes

Par : Shadows

Une résidence d’écriture centrée sur les courts-métrages en animation 3D ouvre ses portes à Arles. L’objectif : permettre à une réalisatrice ou un réalisateur, durant 6 semaines, de développer un projet centré sur la notion de développement durable. La résidence permettra notamment de recevoir un soutien de personnes de l’industrie, et comporte un séjour à Annecy durant le festival pour démarcher des partenaires financiers.

La SAR (Sustainability Animation Residency), c’est son nom, nous dévoile son appel à candidatures pour sa première édition, que vous pourrez découvrir ci-dessous. Attention, la date limite des candidatures est fixée au 10 janvier.

Pendant 6 semaines, une réalisatrice ou un réalisateur pourra développer un projet de court métrage sur la thématique du développement durable en technique d’image de synthèse, plus communément appelée 3D.

La résidence est ouverte à toutes personnes diplômées d’une école d’animation, professionnel·le·s avec un showreel.

Durant la résidence, l’artiste sélectionné·e bénéficiera d’un suivi par les professionnel·le·s de la région. La participation à la résidence comprend également un déplacement d’une semaine à Annecy, lors du festival d’animation, pour démarcher les principaux partenaires financiers du secteur. L’artiste recevra un dédommagement pour sa venue, le temps de son séjour, et aura accès à des moyens de transport pendant toute la durée de son séjour.

Du 24 novembre au 10 janvier 2021 : date limite de candidature

Le 22 janvier : annonce de la shortlist des candidat·e·s 

Le 15 février : annonce du gagnant

Du 22 mai au 3 juillet : résidence

Du 14 au 19 juin : festival d’Annecy

Le 2 juillet : soirée de présentation du projet à la résidence

Située à 15 minutes d’Arles, la résidence se trouve dans les Alpilles et elle permet le recueillement nécessaire pour ce temps particulier qu’est l’écriture. Arles s’est construite autour de la spécificité de l’animation en 3D, avec tout d’abord l’implantation de l’école Supinfocom, devenue MOPA par la suite, suivie par la création du studio Tu Nous Za Pas Vus et la Station Animation. Aujourd’hui, c’est 50 employé·e·s du secteur du cinéma d’animation qui occupent la ville et plus de 200 étudiant·e·s en formation.

Pour l’équipe de la résidence, le développement durable, qui pourrait être la traduction de “sustainability” est une priorité. Donner la possibilité aux films traitant ce sujet de trouver le lieu idéal pour se développer est une évidence. Tous types de sujets évoquant l’environnement sont les bienvenus, qu’ils soient des animations documentaires, fictions, expérimentaux, traités avec humour ou sur un ton plus grave, qu’ils évoquent l’impact que cela a sur nos sociétés autour du changement climatique, la gestion de la nourriture, le futur de nos villes, l’énergie, les moyens de déplacement,  la gestion de nos déchets, la mode, etc.

Pour candidater, il suffira d’envoyer en anglais, (cela n’excluant en aucun cas les candidatures de toutes nationalités):

– une lettre de motivation pour participer à la résidence ;

– un synopsis ou un traitement qui doit décrire votre projet en 3D, des esquisses et recherches graphiques ;

– le thème que vous souhaitez développer autour du développement durable, vos intentions, l’objectif et l’ impact éventuel ;

– un mood board, des recherches graphiques et/ou des références de son et musiques 

– un curriculum vitae ;

– un showreel ou vos précédents films

La résidence est initiée par Schliemann Residency Provence avec l’aide de Miyu Distribution et l’association Do Not Disturb qui regroupe les différents studios d’animation d’Arles. Nous sommes actuellement en train de finaliser la composition du ProJury et nous communiquerons prochainement à ce sujet.

Plus d’information sur le site internet : //sar-residency.org/

Contact : Luce Grosjean – contact@sar-residency.org

Facebook : https://www.facebook.com/sar.residency/

L’article Une nouvelle résidence d’écriture pour l’animation 3D ouvre ses portes est apparu en premier sur 3DVF.

Exprimer votre soutien à la lutte contre le covid-19

Par : HeavyM

Pour exprimer votre gratitude aux personnes qui s’impliquent dans la lutte contre le Covid-19, nous avons créé une animation visuell . . .

The post Exprimer votre soutien à la lutte contre le covid-19 appeared first on blog.

Réussir l’ambiance visuelle de vos événements grâce au vidéo mapping

Par : HeavyM

  Démystification de 2 idées reçues sur sa complexité    Devenu populaire grâce à la Fête des Lumières de Lyon, le vidéo . . .

The post Réussir l’ambiance visuelle de vos événements grâce au vidéo mapping appeared first on blog.

IAMAG Master Classes : Dylan Cole, Andrew Schmidt et affiliation

Par : Shadows

Mi octobre, nous vous présentions l’offre IAMAG Master Classes, une plateforme VOD centrée sur la création avec plus de 400h de contenu en développement visuel, concept art, VFX ou encore animation, avec des professionnels du secteur.
Pour rappel, la plateforme propose une réduction de 10% pour les personnes lisant 3DVF, en utilisant le code 3DFVIAMAGPASS lors de l’inscription.

Depuis notre article, quelques nouveautés ont été annoncées.

Tout d’abord, une présentation de Dylan Cole est désormais disponible (un aperçu vidéo est en ligne). L’artiste y présente son travail en matte painting et concept art pour l’industrie du cinéma. Un travail que vous avez forcément déjà eu l’occasion d’apprécier, puisqu’il a notamment fait partie des équipes des films Avatar, Le Retour du Roi, Maléfique. Il est actuellement co-production designer des suites d’Avatar.

A noter aussi, dans la liste des contenus en approche : une master class sera proposée par Andrew Schmidt de Dreamworks TV Animation. Disposant de 25 ans d’expérience en animation 2D traditionnelle et 3D, il a eu l’occasion de travailler sur Le Prince d’Egypte, Le Géant de Fer, Wall-E, Là-Haut, Rebelle. Plus récemment, il est arrivé chez DreamWorks TV Animation et a réalisé des épisodes de la série Chasseurs de Trolls de Guillermo Del Toro.

Enfin, IAMAG a mis en place un test de système d’affiliation : concrètement, après inscription, vous recevrez 15% de commission lorsque vous amènerez de nouveaux abonnés sur la plateforme. L’offre risque fort d’intéresser les artistes ayant déjà une communauté étoffée, que ce soit sur Youtube, Instagram ou autre.

L’article IAMAG Master Classes : Dylan Cole, Andrew Schmidt et affiliation est apparu en premier sur 3DVF.

❌