Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 5 décembre 2019Vos flux RSS

Hair Love : un émouvant court-métrage sur la relation noueuse d’un père et sa fille

Par Shadows

Découvrez Hair Love, un court-métrage co-réalisé par Matthew A. Cherry (producteur exécutif de BlacKkKlansman), Everett Downing Jr. (animateur sur Là-Haut), Bruce W. Smith (créateur de la série Cool Attitude et animateur sur La Princesse et la Grenouille).

Ensemble, ils ont donné vie à un film émouvant qui met en scène un père apprenant pour la première fois à coiffer sa fille.
Outre une histoire qui passe quasi entièrement par l’animation, on appréciera le character design soigné du projet.

Créé en collaboration avec Sony Pictures Animation, le court-métrage avait fait l’objet d’une campagne Kickstarter qui avait permis de récolter 300 000$.

La mise en ligne du projet correspond à l’approche de la saison des remises de prix, et il est possible que cette disponibilité ne soit que temporaire : ne tardez donc pas à regarder le court !

Directors:
Matthew A. Cherry (Executive Producer, “BlacKkKlansman”)
Everett Downing Jr. (Animator, “Up”)
Bruce W. Smith (Creator, “The Proud Family,” Animator, “The Princess and the Frog”)

Producers:
Karen Rupert Toliver
Stacey Newton
Monica A. Young
Matthew A. Cherry
David Steward II
Carl Reed

Executive Producers:
Peter Ramsey (“Spider-Man: Into the Spider-Verse”)
Frank Abney (Animator, “Toy Story 4”)

Features:
Issa Rae (“Insecure”) as Zuri’s mother

Co-Executive Producers:
Jordan Peele
Andrew Hawkins
Harrison Barnes
Yara and Keri Shahidi

Associate Producers:
N’Dambi Gillespie
Gabrielle Union-Wade
Dwayne Wade Jr.
Gabourey Sidibe
Stephanie Fredric
Claude Kelly

Production Partners:
Lion Forge Animation
Chasing Miles
Matthew A. Cherry Entertainment

L’article Hair Love : un émouvant court-métrage sur la relation noueuse d’un père et sa fille est apparu en premier sur 3DVF.

Chiens, tirs et blessures pour John Wick 3 : El Ranchito dévoile les coulisses du film

Par Shadows

Le studio El Ranchito présente son travail sur le film John Wick Parabellum, troisième opus de la licence. L’équipe du studio a notamment géré plusieurs plans avec des chiens numériques (décès d’un animal, attaque d’un figurant), ajouté des effets liés aux nombreuses armes à feu, mais aussi créé plusieurs blessures.

L’article Chiens, tirs et blessures pour John Wick 3 : El Ranchito dévoile les coulisses du film est apparu en premier sur 3DVF.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

V-Ray Next disponible pour Revit

Par Shadows

Chaos Group lance V-Ray Next for Revit. La nouvelle version de son moteur de rendu propose de nombreuses avancées : meilleure intégration Revit, nouvel éditeur d’assets, un “gestionnaire d’apparence” qui permet de basculer automatiquement les assets vers des versions plus réalistes au moment du rendu, meilleure interopérabilité vers et depuis d’autres outils 3D comme Max, Rhino ou SketchUp, mise au point de la caméra par simple clic dans le viewport, simplification et amélioration des outils d’éclairage, outil d’analyse de l’éclairage, refonte des effets d’objectif de caméra, support des decals, denoising NVIDIA…
Outre ces nombreuses améliorations de workflow, V-Ray Next propose aussi et surtout un gain en performances de l’ordre de x2 en moyenne, tandis que le rendu GPU dispose de davantage de fonctionnalités.

L’article V-Ray Next disponible pour Revit est apparu en premier sur 3DVF.

https://github.com/keijiro/Grubo – Grubo, an audio visual...



https://github.com/keijiro/Grubo – Grubo, an audio visual experience with Roland MC-101 and Unity. I’ll use this in a live performance tomorrow >> https://channel21.peatix.com/

How to Master Alfred Hitchcock’s MacGuffin Technique

Par Jourdan Aldredge

The mystery and thrill of Alfred Hitchcock's MacGuffin: What it is and how it can be utilized in your next film and video project?

Insight TV partners with Astro’s 4K UHD Service in Malaysia

Par Way To Blue

Viewers across the country will have access to Insight TV’s exciting line-up of unique content in the highest quality Insight TV, the world’s leading 4K UHD HDR broadcaster and producer of native UHD content, is launching its 4K UHD content in Malaysia on the Astro platform. Astro Malaysia is the leading content and consumer company ...

The post Insight TV partners with Astro’s 4K UHD Service in Malaysia appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

RME présente son nouveau DAC: l’ADI-2 DAC FS

Par admin

RME, distribuée en France par Audio-Technica a annoncé une mise à jour de l’ADI-2 DAC qui devient l’ADI-2 DAC FS, intègre le convertisseur haut de gamme AK4493, dispose d’une télécommande Multi-Remote-Control et d’une sortie pour casques intra auriculaires.

Avec l’ADI-2 DAC, RME a créé un convertisseur numérique vers analogique de très grande qualité et particulièrement flexible qui a rapidement trouvé sa place dans le cœur des utilisateurs, aussi bien dans le monde de la Hifi que dans le monde des studios.

Cet appareil est désormais disponible dans une version modernisée. L’intégration du convertisseur AK4493 (précédemment AK4490) améliore le rapport signal/bruit, la distorsion est réduite de 10 dB pour atteindre un fantastique -120 dB au niveau digital maximum. Le sensationnel -118 dBu, qui permet une sortie pour casque intra auriculaire totalement silencieuse est désormais amélioré pour atteindre -120 dBu.

Si les caractéristiques de base et les fonctionnalités de l’ADI-2 DAC restent inchangées, l’appareil est dorénavant livré avec une télécommande améliorée, la MRC (Multi-Remote-Control) qui pourra contrôler jusqu’à 4 futurs appareils RME. Actuellement, seul l’ADI-2 DAC est supporté. Avec les améliorations apportées au niveau de l’appareil et la nouvelle télécommande, RME aspire à perfectionner un convertisseur déjà presque parfait.

L’ADI-2 DAC FS est disponible au prix public indicatif de 999€ TTC.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le blog Audio-Technica

L’article RME présente son nouveau DAC: l’ADI-2 DAC FS est apparu en premier sur SoundLightUp..

KRK Limited Edition ROKIT G4 “White Noise” Monitors Now Available

Par D Pagan Communications

NASHVILLE, DECEMBER 2, 2019 – KRK Systems, part of the Gibson family of brands, is adding a new family of studio monitors to its latest ROKIT Generation 4 (G4) range, the limited  edition ROKIT G4 White Noise. Available in 5-, 7-, and 8-inch bi-amp models, these stylish limited-edition monitors offer the same impressive features as the newly ...

The post KRK Limited Edition ROKIT G4 “White Noise” Monitors Now Available appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Comment faire un câble Oculus Link de 5 mètres

Par Pierrick LABBE
Câble Oculus Link

Le câble officiel de l’Oculus Link devrait arriver dans les prochaines semaines. Cependant, en attendant, vous êtes sans doute un peu bloqués. Bonne nouvelle, il existe une solution, plutôt simple pour réaliser un câble de 5 mètres de longueur.

Trois mètres, c’est la tailler officiellement la plus longue disponible actuellement pour transformer votre Oculus Quest en casque compatible PC VR avec l’Oculus Link. Cependant, une extension peut vous permettre d’améliorer les choses dans de nombreuses occasions.

Un câble de 5 mètre pour rendre l’Oculus Link plus accessible

Avec cinq mètres, le câble de l’Oculus Link vous permettra de bénéficier d’une latitude importante d’ici peu de temps. Cependant, avec des câbles d’extension, une alternative immédiate est disponible. Il existe toutefois un défaut évident et clair lié à la nature des câbles USB 3.0. Certains d’entre eux assureront une transmission parfaite des données en 3.0, permettant à l’Oculus Link de fonctionner correctement. D’autres retomberont au niveau 2.0, de façon temporaire, ruinant ainsi quelque peu la qualité de votre expérience. Bonne nouvelles, certaines caractéristiques permettent de réduire les éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer.

Ainsi, les câbles USB Type-C se montrent plus fiables que les USB  Type-A puisqu’ils sont souvent de seconde génération ou avec un meilleur contrôleur. Si vous avez une carte graphique NVIDIA RTX, c’est encore plus idéal puisqu’il compte déjà un port USB de Type-C qui sera au niveau des prérequis nécessaires d’un point de vue technique. Avec un câble USB Type-A, la fiabilité sera quelque peu moindre, mais le câble Anker fonctionne très bien avec l’extension de 2 mètres Amazon Basics.

Cet article Comment faire un câble Oculus Link de 5 mètres a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

DPA’s New 4560 CORE Binaural Headset Microphone Simplifies Immersive Sound Capture

Par D Pagan Communications

ALLEROED, DENMARK, DECEMBER 2, 2019 – YouTubers, sound designers, podcasters, vloggers and other content creators, including filmmakers who want to capture authentic immersive audio for their projects, can now do so with ease thanks to the launch of the new 4560 CORE Binaural Headset Microphone from Danish manufacturer, DPA Microphones. The new binaural headset delivers ...

The post DPA’s New 4560 CORE Binaural Headset Microphone Simplifies Immersive Sound Capture appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Trimble teste la résistance de l’Hololens 2 au maillet

Par Pierrick LABBE
Trimble HoloLens 2

Vous avez sans doute, comme tout le monde, vu le nouveau véhicule imaginé par Elon Musk et Tesla, le CyberTruck. Si on apprécie ou non son apparence physique, sa résistance semble à toute épreuve. L’HoloLens 2 est-il au même niveau ? C’est ce qu’a voulu savoir Trimble.

Dans son crash-test, Elon Musk et Tesla ont mené des tests de durabilité plutôt extrêmes, sans avoir eu un résultat parfait dans chaque épreuve. Comment l’Hololens 2 réagit-il dans les mêmes conditions ? La réponse en images.

L’Hololens 2 attaqué au maillet par Trimble

Dans certains environnements, comme les chantiers ou l’usine, on sait que l’HoloLens 2 devra parfois être porté avec la protection d’un casque de chantier. C’est là que l’équipe a voulu mener son premier test de résistance. Cet ensemble customisé a même eu le droit à son petit nom de la part de Trimble, qui parle d’un équipement « certifié dans le monde entier pour la protection contre les chocs et la sécurité électrique, la protection de base de la visière contre les impacts et la sécurité intrinsèque ».

Dans le premier test, on a donc pu voir un ouvrier de Trimble utiliser un maillet, comme dans le test mené avec Tesla. Aucun souci. Le second met à profit une large balle de métal afin de savoir si, à la différence d’une voiture Tesla, le casque ne pourrait pas être détruit. On vous laisse voir ce que donne le résultat dans la vidéo ci-dessous. On vous conseille tout de même de ne pas faire la même chose à la maison.

Cet article Trimble teste la résistance de l’Hololens 2 au maillet a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Find Your New Favorite Tool: Five NLE Alternatives to Premiere

Par Caleb Stephens

Frustrated with Premiere? Tired of the subscription model? Today, we're taking a peek at some of the alternative NLEs available to editors.

DPA’s New 4560 CORE Binaural Headset Microphone Simplifies Immersive Sound Capture

Par whitenoise

YouTubers, sound designers, podcasters, vloggers and other content creators, incl. film makers who want to capture authentic immersive audio for their projects, can now do so with ease thanks to the launch of the new 4560 CORE Binaural Headset Microphone from Danish manufacturer, DPA Microphones. The new binaural headset delivers the superior sound quality for ...

The post DPA’s New 4560 CORE Binaural Headset Microphone Simplifies Immersive Sound Capture appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Ayrton Khamsin tourne avec la Roue de la Fortune aux US

Par Patrick Cussigh

Alors que La Roue de la Fortune entame sa 37e saison de tournage, le célèbre jeu télévisé a remplacé ses projecteurs à lampe par des luminaires à leds consommant moins d’énergie, générant moins de chaleur et ne nécessitant que peu d’entretien.
Des projecteurs à découpe Ayrton Khamsin fournis par Sony Set Lighting s’ajoutent kit lumière du plateau.

« Les LED sont aujourd’hui en mesure de remplacer les sources à décharge de 1 200 W », explique William McLachlan, directeur de l’éclairage et pupitreur. « J’ai déjà utilisé des projecteurs Ayrton sur d’autres shows ; ils construisent des lumières intéressantes et deviennent des sources principales d’éclairage. »

C’est grâce à ses relations de longue date avec ACT Lighting, le distributeur exclusif Ayrton en Amérique du Nord, qu’il a découvert les nouveaux Khamsin. « Nous voulions faire évoluer le concept avec des éclairages mobiles, et Khamsin venait de sortir. Il avait toutes les caractéristiques, le rendement et la qualité de lumière dont nous avions besoin.
Il s’est clairement démarqué. »

William McLachlan les a recommandés au directeur photo et concepteur lumière Jeff Engel et les Khamsin ont rapidement rejoint le kit de 85 projecteurs asservis accrochés au-dessus du plateau de 50 m x 84 m.
« C’est une grosse surface à couvrir, nous avions besoin d’éclairages utilisables à une trentaine de mètres, les possibilités du Khamsin sont bien au-delà », explique McLachlan.
« Ils nous permettent de gagner beaucoup de temps lors de la programmation des tableaux. Grâce à leurs couteaux motorisés ils assurent la fonction de découpe pour délimiter la lumière. Ils peignent le décor avec des motifs, des textures, de la douceur et des couleurs et offrent aux téléspectateurs un éventail de styles différents.

Les Khamsin accompagnent la nouvelle série de l’émission depuis juillet. « Nous avons terminé nos deux premiers cycles d’enregistrement, et les Khamsins fonctionnent très bien », déclare McLachlan.

Plus d’infos sur le site Axente et sur le site Ayrton

 

L’article Ayrton Khamsin tourne avec la Roue de la Fortune aux US est apparu en premier sur SoundLightUp..

Statmux Is Now Available On AWS Elemental MediaLive

Par Andres Benetar

  As an Amazon Web Services company, AWS Elemental MediaLive combines deep video expertise with the power and scale of the cloud to provide users with nimble/flexible software-based video processing and delivery solutions. AWS Elemental MediaLive allows for customers to adequately harness the elasticity of the cloud when necessary with on-demand and with pay as ...

The post Statmux Is Now Available On AWS Elemental MediaLive appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Roland Groovebox MC-101 and Unity



Roland Groovebox MC-101 and Unity

Marc Janowitz renouvelle la scénographie de MMJ avec GLP

Par admin

Le groupe de rock My Morning Jacket (MMJ) est une des valeurs sûres de la musique Rock du Kentucky depuis plus de 20 ans. Leur concepteur lumière depuis 13 ans, Marc Janowitz (E26 Design), a décidé de donner un grand coup de frais à leur scénographie grâce aux GLP JDC1 et X4 Bar 20.
Il a été un des premiers concepteurs lumière à utiliser les lyres à LED de la série X4. « Ces lyres Wash font partie de ma panoplie depuis de nombreuses années, de la X4 S jusqu’à la X4 XL avec tous les modèles intermédiaires. »

Photo: Jay Blakesberg Photography, Inc

MMJ a profité d’un break de 17 mois de sa tournée pour tester une nouvelle scénographie pour une série de 4 dates l’été dernier. Celle-ci comprenait 2 dates au Red Rocks Amphitheater dans le Colorado, une au Capital Theatre à Port Chester, New York (à la fois pour le 20eme anniversaire du groupe et la réédition de leur premier album), et une au Forest Hills Stadium dans le Queens.

GLP X4 Bar 20

« De la préparation à la fin de cette tournée, on a eu moins de trois semaines, note Marc. Nous voulions être sûrs que les premiers shows après un tel laps de temps sans tourner aient un look totalement innovant. »

Il est parti de la demande du groupe de disposer de différentes formes de lumière. « Du coup, j’ai refait la conception et rajouté 6 structures complètes sur l’arrière. Chaque structure a une forme de cristal, avec la bordure incorporant, entre autres, des X4 Bar 20 avec un stroboscope hybride JDC1 en plein centre. »

« Le show bénéficiait déjà de strates successives de programmations avec des X4 et X4 S issues des précédentes tournées de MMJ et je voulais partir de là pour construire. Parce que le moteur LED est identique, l’espace colorimétrique et le temps de réaction de tous les appareils se sont parfaitement fondus les uns avec les autres, et la X4 Bar 20 était un outil formidable pour cette application. »

Passant en revue le stroboscope hybride JDC1, il remarque, « Même si j’ai toujours aimé les stroboscopes Xénon, j’ai senti qu’il était temps d’ajouter plus de polyvalence et de variété dans mon arsenal. J’ai été impressionné par le JDC1 depuis que mon visage a fondu lors de sa présentation au salon LDI (rires) ! En fait je porte toujours des lunettes de soleil, sourit-il. Mais je suis content de pouvoir l’emmener faire un tour sur ces dates.

GLP JDC1

Je pilote les JDC1 en mode 68 canaux pour pouvoir les faire tantôt exploser en flashes ou scintiller. Ils étaient aussi intégrés dans le pixel mapping de la console Hog. Ils sont impressionnants dans leurs possibilités de stroboscopes en blanc, en couleurs, en décoration, en mouvement, et même en Wash standard vers le public ou sur la scène. »

Les barres motorisées X4 Bar 20 étaient également utilisées en mode pixel, parfois connectées au pixel mapping de la Wholehog, et d’autres fois comme des rideaux de lumière plus conventionnels avec des faisceaux serrés. « J’ai apprécié de pouvoir les utiliser en pixels séparés pour certaines chansons, ou en barres linéaires pour d’autres morceaux, explique-t-il. »

Tout l’équipement a été fourni par Pulse Lighting. « Ils ont été d’une grande aide,” apprécie Marc. Paul et Mikey, en tant que concepteurs lumières eux-mêmes, ont le chic de sentir tout de suite ce dont le concepteur va avoir besoin, et l’aider à tout préparer en amont. »

Un maillon essentiel de l’équipe s’est avéré être le pupitreur et assistant concepteur lumière Chase Nichols. « Il joue une part majeure dans tout le processus, affirme Marc. Je porte une double casquette sur cette tournée de concepteur lumière et directeur de production. Savoir que Chase s’occupe de faire tourner tout le kit lumière me permet de faire fonctionner tout le processus.
C’est aussi un très bon programmeur et il peut aider à apporter un regard avisé et créer des tableaux et des effets que je peux ensuite incorporer dans le spectacle. » « En fait toute l’équipe de MMJ est vraiment au top, il y a là un sentiment de faire partie d’une grande famille… le groupe, l’équipe, les fans. »

Plus d’infos sur le site GLP et sur la page GLP France

 

L’article Marc Janowitz renouvelle la scénographie de MMJ avec GLP est apparu en premier sur SoundLightUp..

MATCHevent s’équipe en Chauvet: 176 Maverick et Rogue

Par admin

La société de prestation événementielle MatchEvent, spécialisée en son, lumière et vidéo, vient d’investir dans 176 projecteurs motorisés à leds Chauvet Professional : 80 Maverick MK3 Wash, 48 Rogue R2X Wash et 48 Rogue BW.
Ils ont déjà été utilisés pour le congrès des Maires ou encore l’inauguration des illuminations des Champs Elysées.

Depuis sa création en 2008, MatchEvent est devenu un fournisseur important de prestations audio, vidéo et lumière, grâce à sa volonté de maintenir les plus hauts standards de service client et de rester à la pointe de la technologie.

« C’est suite à un atelier de démonstration organisé par l’équipe Chauvet Professional dans leur showroom que nous avons été impressionnés par la qualité des produits « , a déclaré Damien Legrez, directeur associé de MatchEvent. « Mais par-dessus tout, nous partageons les valeurs et l’engagement de Chauvet et de son fondateur, Albert Chauvet.
Notre parc machines nous permet de fournir des solutions optimisées et accessibles pour accompagner les projets innovants de nos clients.

Les projecteurs Maverick MK3 Wash, Rogue R2X Wash et Rogue BW ont été choisis après un processus d’évaluation minutieux et des comparaisons aux produits concurrents. Au final, la qualité de la lumière LED, et l’offre de Chauvet Professional ont fait la différence. Nous sommes extrêmement heureux de cette nouvelle acquisition. »

Plus d’infos sur le site Chauvet France

 

L’article MATCHevent s’équipe en Chauvet: 176 Maverick et Rogue est apparu en premier sur SoundLightUp..

Roland Groovebox MC-101 and Unity



Roland Groovebox MC-101 and Unity

AJA’s HDR Image Analyzer 12G Provides High Quality 4K/UltraHD HDR

Par Andres Benetar

For almost three decades, AJA Video Systems has been a marvel in the professional video industry by supplying a variety of leading manufacturers and developing partners through the integration of their product lineups. Several examples of  high-profile media companies, which include: Broadcasters Networks Post-production houses Mobile truck operators Cinematographers Film editors from all over the ...

The post AJA’s HDR Image Analyzer 12G Provides High Quality 4K/UltraHD HDR appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Implemented a variable resolution test pattern generator as a...



Implemented a variable resolution test pattern generator as a custom post processing effect https://github.com/keijiro/Kino

Implemented a variable resolution test pattern generator as a...



Implemented a variable resolution test pattern generator as a custom post processing effect https://github.com/keijiro/Kino

We Are Events reprend Production44

Par admin

L’activité de Production44 – société nantaise de prestation technique AV (sonorisation, éclairage, vidéo et structure) pour l’événement créée en 1986 – est dirigée par We Are Events (société par actions simplifiées) depuis le 1er octobre, dans le cadre d’une reprise de fonds de commerce suite au départ à la retraite de son fondateur, Bruno Alain.

Bruno Alain, Fondateur de Production44 : « J’ai vécu plus de 35 années passionnantes à diriger Production44. Le métier a beaucoup évolué ces dernières années et je suis très fier de céder ma société à Clément Robert et Julien Robert-Mercier, directeurs associés de We Are Events. Cette nouvelle génération porte un projet ambitieux et saura dynamiser l’entreprise. Je remercie tous les clients qui ont contribué au développement de Production44 depuis ses débuts. »

Clément Robert, directeur associé de We Are Events : « Le secteur de l’événementiel est challengé par de nouvelles façons de travailler, les matériels utilisés de plus en plus technologiques et des clients qui demandent flexibilité et réactivité. Nous faisons évoluer nos outils et notre organisation pour leur répondre avec plus de réactivité.
En 2020, nous prévoyons de créer un bureau d’ingénierie d’événement (conception 3D, vidéo) mais aussi d’investir 25 % de notre chiffre d’affaires annuel pour développer notre parc de matériel. Afin de soutenir ces investissements, nous procéderons à une augmentation de capital d’ici la fin de l’année. »

Julien Robert-Mercier, Directeur associé de We Are Events : « Production44 occupera une place stratégique au sein du groupe We Are Events, en proposant à partir de janvier 2020 un lieu de rencontres et d’expérimentation aux acteurs de l’événement :
– Un open space avec 10 postes de travail à louer à la journée ou au mois,
– Une salle de réunion équipée,
– Une salle de préproduction intégrant les solutions Wysiwyg, Autocad et le pupitre GrandMa 3,
– Un showroom de 350 m2 doté d’un grill motorisé.

A propos de We Are Events
Fondé en 2019 par Clément Robert et Julien Robert-Mercier, We Are Events est un groupe de services dédié au secteur de l’événementiel. Production44 by We Are Events conçoit des solutions sur-mesure mêlant scénographie, son et image. Production44 est titulaire du ” Label du Spectacle ” n°147.

Les deux frères, experts en communication et marketing, cumulent plus de 15 années d’expérience professionnelles.
Julien Robert-Mercier, 33 ans, diplômé d’un Master en Management de l’IPAG Business School Paris, a débuté sa carrière au sein du groupe GDF SUEZ, comme contrôleur de gestion stratégique en appui à la direction dans le cadre de la réorganisation de la business entity (B2B) et au développement de projets innovants en énergies renouvelables.
Il a ensuite intégré en 2013 le groupe pluri-média SFR Média comme contrôleur de gestion en charge de BFMTV/BFM Business, puis devient directeur administratif et financier de NewsCo Group en 2015, filiale de média et événements B2B de SFR Média.
Depuis 2017, il est entrepreneur et associé au sein de link media group, groupe marketing B2B (média et événements B2B) dont il est directeur général adjoint.
Il quitte ses fonctions en 2019 afin de fonder We Are Events.

Clément Robert, 30 ans, directeur associé, est diplômé en comptabilité et management d’entreprises culturelles.
Il a débuté sa carrière dans une société de production audiovisuelle parisienne. Il cumule plusieurs expériences de chargé de communication et d’administration au sein de sociétés de « l’économie créative » spécialisées en architecture, scénographie, événementiel et création-conception-fabrication d’objets Design et Mobilier (Métalobil, Block et Guinée*Potin).
En 2017, il prend en charge la communication (interne et externe) d’un groupe industriel, producteur indépendant d’électricité éolienne (green économie) et fournisseur de services. Il quitte ses fonctions en 2019 afin de fonder We Are Events.

L’article We Are Events reprend Production44 est apparu en premier sur SoundLightUp..

[ITW] Laurent Chrétien, directeur du Laval Virtual, aux VR Days 2019

Par Bastien L
laurent chretien laval virtual 2019

Dans le cadre du salon VR Days 2019, organisé à Amsterdam du 13 au 15 novembre, nous avons eu l’opportunité de nous entretenir avec Laurent Chrétien : directeur général de l’association Laval Virtual qui a co-organisé l’événement. L’occasion de revenir ensemble sur le long chemin parcouru par l’industrie de la VR depuis cinq ans…

Les VR Days 2019 prenaient place à Amsterdam du 13 au 15 novembre, pour une cinquième édition particulièrement réussie. Cet événement célébrait le premier « Lustrum » de la réalité virtuelle : un cycle de cinq ans débuté avec la première édition du salon en 2014, coïncidant aussi avec l’acquisition d’Oculus par Facebook. Dans ce contexte, nous avons interrogé Laurent Chrétien, directeur général de Laval Virtual, sur sa vision quant à la fin de ce cycle…

De quelle façon Laval Virtual est-elle impliquée dans l’organisation des VR Days ?

Ça fait maintenant quatre ans qu’on se connaît, lors de leur venue à Laval Virtual et on a décidé de coopérer ensemble sur la co-animation de nos cycles de conférences respectifs sur 2017 et 2018. Pour 2019, nous avons décidé conjointement d’aller plus loin.

Du coup, l’implication de Laval Virtual dans l’organisation des VR Days cette année a dépassé le stade des conférences. Notre équipe s’est occupée de l’intégralité du cycle de conférence qui a lieu pendant l’expo au Kromhouthal, et nos équipes ont participé très activement à la commercialisation de l’exposition.

Quel est lobjectif de cet événement ? De quelle façon sinscrit-il dans la stratégie de Laval Virtual ?

L’objectif de l’événement, ici à Amsterdam depuis 5 ans, est d’essayer de réunir la communauté VR / AR, aussi bien les faiseurs que les utilisateurs avec peut-être ici une connotation plus « contenu » qu’à Laval où nous sommes plus orientés « techno ». Les deux événements se complètent donc plutôt bien.

Tout comme pour Laval Virtual, le but est aussi de faire rayonner la ville de Laval. C’est aussi un excellent moyen de capitaliser nos réseaux relationnels, nos expériences et de se faire progresser mutuellement.

Quels sont les principaux changements par rapport à l’édition 2018 ?

Il n’y a pas énormément de changements. La partie forum investisseurs qui était auparavant sur le site de l’expo prend maintenant place au Théâtre DeLaMar en même temps que la conférence et je pense que c’est beaucoup mieux, car il y a plus d’investisseurs à la conférence qu’à l’exposition.

Il y a aussi une augmentation du nombre de conférences sur le lieu de l’exposition demain, et surtout une croissance de 30% sur le nombre d’exposants. Si on maintient ce taux de croissance pendant trois ou quatre ans, les VR Days arriveront au niveau de Laval Virtual.

Cependant, il ne faut pas toujours chercher à grossir la taille des événements. Dans le cas contraire, on risque de perdre l’âme. C’est d’ailleurs le choix qu’on a fait à Laval et qu’on fera sûrement ici à Amsterdam pour les VR Days.

Cet événement est placé sous le signe du « lustrum », selon vous est-ce un cycle qui se termine pour la VR ?

Spontanément je dirais que non, c’est plutôt une continuité, mais effectivement on arrive peut être à la fin de l’introduction. Les lunettes et visiocasques arrivent à une certaine maturité, des écosystèmes d’acteurs qui produisent du contenu de qualité en Europe se construisent, il n’y a plus d’enjeu sur la capacité à construire des choses.

En revanche il reste des enjeux sur les modèles économiques, notamment sur la partie « contenu ». L’autre chose qui va se passer dans les mois ou les années à venir, c’est que la réalité virtuelle va s’effacer en termes de technologie « évidente » pour se mélanger avec l’intelligence artificielle, la blockchain, la robotique, l’Internet des Objets, etc.

Dans le concept du « lustrum » il y a aussi la notion de sacrifice. Est-ce que vous pensez quil a fallu des sacrifices pour que lindustrie de la VR se développe ?

Oui, je pense qu’il a fallu faire des sacrifices au sens abnégation, au sens foi dans la technologie, au sens investissement. Des sacrifices de temps, de finances, d’énergie. Ce qu’on fait à Laval Virtual en est un exemple : les collectivités ont porté à bout de bras un événement pendant presque 15 ans sans qu’il soit absolument rentable.

Et puis progressivement, le marché a commencé à se développer, à exploser et a permis la croissance qu’on connaît à Laval Virtual et qu’on essaye de partager avec les acteurs comme les VR Days qu’on apprécie.

Va-t-on selon vous vers une démocratisation de la VR ?

On y va. Plus lentement que ce que les constructeurs aimeraient, mais on y va. Les déploiements auprès du grand public et en entreprise sont encore limités, mais ils se poursuivent. Ce sont d’ailleurs pour moi les ESN telles que Capgemini ou Accenture qui seront capables de déployer massivement en entreprise.

D’autres facteurs sont intéressants pour la démocratisation comme la standardisation. Par exemple, le Khronos Group y travaille avec son standard OpenXR. Bientôt, il sera possible d’utiliser n’importe quel contenu avec n’importe quel masque et cela va faire beaucoup de bien à l’industrie.

Il reste des freins pour le grand public, comme l’isolement que confère le masque qui constitue un frein psychologique très fort. Pour y remédier, les jeux et services grands publics sociaux, collaboratifs, avec le déploiement de la 5G et des Clouds VR / AR vont aider à transgresser ce frein.

Nous n’y sommes pas encore. D’ici 10 à 15 ans, on peut s’attendre à ce que le casque VR soit aussi utilisé que le smartphone par tout un chacun. Une habituation naturelle va se faire en entreprise et passer au grand public.

Laval Virtual 2019

Beaucoup d’analystes prédisent un essor de la réalité augmentée au détriment de la VR. Quen pensez-vous ?

Technologiquement, la réalité augmentée est un peu en retard par rapport à la VR. La superposition d’éléments virtuels sur le réel n’est pas si simple que ça à réaliser et à organiser dans l’environnement. Alors que quand on est en réalité virtuelle, on est en réalité virtuelle, immergé dans un univers virtuel.

Néanmoins, en entreprise, la réalité augmentée a effectivement beaucoup plus de potentiel que la réalité virtuelle. Ça ne répond pas aux mêmes usages, même si les contenus en temps réel sont les mêmes, les cas d’application ne sont pas les mêmes.

Par exemple pour les formations la réalité augmentée va permettre les formations simples et massives, tandis que la réalité virtuelle permet des formations plus complexes, mais individuelles. Pour le grand public, en revanche, les deux technologies devraient profiter d’un développement fort.

Ici, aux VR Days, la réalité augmentée est moins présente, car il s’agit d’un événement historiquement orienté VR et plutôt sur le contenu. Cependant, cela devrait s’hybrider progressivement.

Selon vous, la France peut-elle compter parmi les leaders de l’industrie de la VR ?

La France, aux côtés des États-Unis ou du Japon, compte parmi les pionniers de la réalité virtuelle. Quelle que soit la technologie, toutefois, nous avons rarement été des pros du hardware. Nous avons donc un peu laissé échapper les startups hardware même si nous en avons régulièrement qui tentent leur chance et qui, je l’espère, réussiront à se démarquer.

Côté software, on a quelques belles réussites. Cependant, c’est surtout côté applicatif que nous sommes très forts et que nous avons un grand rôle à jouer. On est imaginatif et on sait développer correctement. Ceci représente un véritable eldorado, car nous n’avons exploré que la surface de ce qu’il est possible de faire de la réalité virtuelle.

On essaye d’aider les startups à la modeste échelle de Laval Virtual, via nos événements internationaux ou en travaillant avec Business France sur des programmes de développement de marché international. Les VR Days et Laval Virtual Asia participent aussi à cette démarche d’aider les startups françaises à exporter, à rencontrer de nouveaux marchés.

À Laval, le Laval Virtual Center est un formidable outil d’accélération pour les startups si elles le souhaitent. On est capables de leur faire gagner beaucoup de temps sur leurs marchés et sur les technologies parce que nous avons beaucoup de matière là-dessus, beaucoup d’expérience et des ingénieurs forts.

Quel futur pour la réalité virtuelle ? L’année prochaine et au-delà ?

Tout dépend à quel horizon on se place. À court et moyen terme, on peut attendre un déploiement massif pour très bientôt. C’est en train de prendre, on peut le voir à différentes échelles : sur un territoire comme le nôtre où de plus en plus de PME travaillent avec ces outils, et puis on commence à le sentir avec les ESN qui nous consultent de plus en plus pour accompagner leurs clients, les aider et les inspirer pour développer du cas d’usage massif.

Par la suite, il y aura probablement une convergence entre les lunettes de réalité virtuelle et les lunettes de réalité augmentée, avec la possibilité de passer du réel au virtuel instantanément. Cependant, je pense que l’aboutissement, d’ici 50 ans ou même 100 ans, sera que l’on aura plus besoin de device et que l’on s’immergera dans le virtuel via une connexion directe au cerveau

Cet article [ITW] Laurent Chrétien, directeur du Laval Virtual, aux VR Days 2019 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Insight TV expands footprint in Switzerland

Par Way To Blue

UPC subscribers in Switzerland are now able to watch Insight TV’s high-quality content Insight TV, the world’s leading 4K UHD HDR broadcaster, content creator and format seller, launched on Swiss cable operator UPC today. UPC is owned by Liberty Global, the world’s largest international TV and broadband company.   UPC subscribers can look forward to ...

The post Insight TV expands footprint in Switzerland appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

❌