Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Philips Living White : compatibles Hue et HomeKit

Par Pierre Dandumont

Il y a de nombreuses années, j’expliquais que les Living White de Philips, des ampoules basse consommation, fonctionnaient sur un pont Hue. A l’occasion d’un déménagement, j’en ai profité pour (re)tester.

Les Living White dont des ampoules basse consommation, donc au mercure. Elles s’allument moins rapidement que des LED, consomment plus (20 W selon mes mesures) mais éclairent un peu plus (1 200 lumens annoncés). J’avais des ampoules de ce type quand les Hue coûtaient vraiment très cher, en B22 (baïonnette, mon ancien appartement était équipé). A l’époque, ce n’était pas dans le plan marketing de Philips, mais elles utilisaient déjà le ZigBee comme les actuelles.

Une ampoule Living White en B22


Un adaptateur B22 cheap. N’achetez pas ça

L’ajout est un peu compliqué, en fait. Elles n’ont pas de numéro de série visible, je ne connais pas la méthode de reset (s’il y en a une) mais iConnectHue (7 €) et sûrement d’autres logiciels permettent de connecter les lampes. Il faut en fait passer par la technique TouchLink. Elle nécessite d’approcher la lampe du pont (moins de 30 cm) et de faire une détection précise. Une fois que la lampe est ajoutée par iConnectHue, elle apparaît dans l’application Hue… et dans HomeKit. C’est plutôt une bonne nouvelle : les ampoules d’autres marques ne le font pas.

La méthode


L’ampoule détectée


Et dans HomeKit

Les Living White ne permettent que le réglage de la luminosité (comme des ampoules Hue basiques) et il est possible que Philips décide un jour de ne plus les supporter, mais pour le moment ça fonctionne. Bien évidemment, les avantages des ampoules en question sont moins évidents en 2019. J’avais payé ~40 € pour trois ampoules B22 en 2014 (7,5 £ pièce), à une époque ou une Hue Lux, moins efficace, valait ce prix là. En 2019, on trouve des Hue standards à 20 € en temps normal, et pour un peu moins en promotion.

IKEA, INNR, OSRAM : compatible Hue mais pas HomeKit

Par Pierre Dandumont

Dans les monde des ampoules connectées, il y a celles qui utilisent le Wi-Fi, celles qui passent en Bluetooth et celles qui utilisent le ZigBee. Et avec cette norme, il y a une compatibilité basique entre les marques : vous pouvez en théorie relier des ampoules d’une marque à un pont d’une autre marque.

Dans le cas de cet article, je vais parler d’un cas précis : un pont Hue et des ampoules d’une autre marque. La première raison, c’est que l’écosystème de Philips est largement le plus complet, avec un énorme choix d’ampoules et d’accessoires, et un support assez large. Philips propose une API, la marque existe depuis 2012, les applications sont complètes, etc. La seconde, c’est que pas mal de marques mettent en avant la compatibilité Hue : OSRAM ou INNR, par exemple, indiquent bien que ça fonctionne sur du Hue, même si les deux sociétés proposent des ponts. Du reste, le pont Hue n’est pas le plus cher et se trouve facilement à bas prix, que ce soit dans des kits (il y en a régulièrement en promotion) ou d’occasion. Beaucoup de gens achètent des kits complets en promotion pour les ampoules et revendent le pont. En pratique, les écosystèmes Aqara ou IKEA peuvent éventuellement faire l’affaire, mais le pont Hue reste la référence. Enfin, la raison principale, les ampoules OSRAM, INNR ou IKEA (ou d’autres) sont moins onéreuses que les Hue. Parfois à raison (les IKEA couleur sont moins bonnes que les Hue), mais pas nécessairement.

Pour toutes ces raisons, donc, je m’intéresse essentiellement à la connexion d’ampoules tierces à un pont Hue, même si en pratique ça doit fonctionner avec d’autres ponts. Au passage, il n’y a pas nécessairement d’un pont dédié : certains produits connectés comme l’Echo Plus d’Amazon (une enceinte Alexa) disposent d’un hub ZigBee intégré.

ZigQuoi ?

Le ZigBee (IEEE 802.15.4) est une norme de communication sans fil, similaire au Bluetooth ou au Wi-Fi. Elle vise essentiellement les objets connectés et utilise la même bande de fréquence que le Wi-Fi et le Bluetooth en Europe, celle des 2,4 GHz. Il existe une variante spécifique pour les ampoules, et c’est cette norme que pas mal de marques utilisent. Le ZigBee est lent, mais la portée est bonne, essentiellement grâce au maillage. En simplifiant, le ZigBee est un réseau et chaque appareil peut servir à transmettre les messages. Si une ampoule est trop loin du point d’accès, elle peut passer par les autres ampoules (ou accessoires) pour relayer le signal. Si vous avez une grande surface à couvrir, les messages passent donc d’appareils en appareils, en supposant qu’ils soient actifs.

En théorie, il est possible d’ajouter une ampoule ZigBee à un hub ZigBee (le pont Hue). En pratique… ça dépend. La norme utilisée n’est pas nécessairement la même, les accessoires peuvent passer par des commandes propriétaires, le firmware peut poser des soucis (je vais y revenir), etc. Disons que le principal problème va être de mettre l’ampoule dans un mode appairage, pour la connexion. Sur certaines, c’est impossible (les anciennes Living White de Philips, j’en parlerais dans un futur post), pour d’autres, ça nécessite du matériel précis. Chez IKEA, par exemple, il faut un firmware précis pour connecter les ampoules sur un pont Hue et la mise à jour ne peut s’effectuer qu’avec un pont IKEA. Disons que pour faire simple, vous devriez pouvoir connecter des ampoules, mais pas des accessoires. Si vous avez besoin d’infos sur la compatibilité au sens large, la page d’aide de iConnectHue est très complète.

Le gros point à savoir si vous aimez les produits Apple : ça ne fonctionne pas avec HomeKit. Le pont Hue n’expose pas les ampoules d’autres marques à HomeKit, je suppose pour des raisons de certifications. Donc les ampoules OSRAM, IKEA et les autres, ainsi que les prises connectées resteront uniquement dans l’application Hue.

OSRAM

On commence par OSRAM. La marque vend des ampoules ZigBee en mettant en avant la compatibilité Hue, et même s’il existe un pont de la marque, il est difficile à trouver et moins complet que le Hue. OSRAM a aussi pas mal d’accessoires (dont des télécommandes) mais ils ne fonctionnent pas sur du Hue, sauf les prises connectées. Il existe des ampoules couleurs, blanches, des filaments, etc. Attention, il existe des ampoules ZigBee (compatibles Hue) mais aussi des Bluetooth.

Avant la détection de l’ampoule, j’ai dû la remettre à zéro. C’est un peu tordu : il faut allumer cinq fois l’ampoule avec 5 secondes entre chaque cycle. Ensuite attendre qu’elle clignote. Et je vous jure que j’ai dû passer par un chronomètre pour le bon timing. Une fois que c’est fait, elle a été détectée par l’application Philips. Les contrôles sont les mêmes que les ampoules Philips, mais comme prévu, pas de compatibilité HomeKit à l’horizon. Les ampoules Smart+ sont correctes, mais le rouge dérive un peu et quand elles s’éteignent, elles ont effet de fondu un peu désagréable.

Une ampoule OSRAM

INNR

INNR est dans le même cas qu’OSRAM : il existe un pont de la marque, mais c’est surtout la compatibilité Hue qui est mise en avant. La gamme est large, avec des bandeaux, des ampoules couleurs, des filaments, des spots en GU10, etc. Comme pour les OSRAM, il vaut mieux faire un reset avant la connexion. Première étape, allumer la lampe au moins 5 secondes. Ensuite, il faut éteindre et allumer six fois, avec un intervalle de 0,5 seconde. Elle clignotera deux fois, et c’est bon. Une fois que c’est fait, le pont Hue devrait détecter l’ampoule.


Elle est reconnue


Mais pas de réglage sur le comportement à l’allumage

Une fois connectée, elle fonctionne comme une Hue couleur dans le cas de l’ampoule testée, mais pour la moitié du prix. Par contre, on perd HomeKit et la gestion de la configuration à l’allumage.

IKEA

J’ai déjà parlé de la gamme Trådfri, mais en gros la solution d’IKEA est compatible Hue… dans certaines conditions. Il faut que les ampoules soient en firmware 1.2.217 au minimum, ce qui peut être vérifié avec le pont Trådfri (oui, ce n’est pas très pratique) ou sur la boîte. A priori le numéro à côté du code barre doit être supérieur à 1721. C’est normalement le cas en 2020, sauf si voius avez trouvé une (très) vieille boîte. Dans le cas contraire, pour mettre à jour l’ampoule, il faut le pont Trådfri et un accessoire.

Pour l’installation sur un pont Hue, première chose, commencez par faire un reset de l’ampoule. La méthode est encore une fois spécifique : il faut faire six cycles rapides (éteindre/allumer) et laisser allumer ensuite. La lampe clignote et c’est bon. Ensuiten une recherche dans l’application Hue devrait suffire. J’ai utilisé cette méthode avec une ampoule blanche réglable et ça a fonctionné. Avec une seconde ampoule (couleur), impossible. Je suis donc passé par la seconde méthode : TouchLink. Avec une application tierce (iConnectHue, etc.), il faut lancer une détection TouchLink en plaçant l’ampoule à moins de 30 cm du pont. Oui, ce n’est pas nécessairement pratique. Avec cette méthode, elle a été détectée et fonctionne dans l’application Hue. Attention, la lampe couleur a une luminosité plus faible que les Hue, et le vert est un peu bizarre. Mais comme elle vaut le tiers du prix d’une Hue, on peut pardonner.




La blanche réglable


La couleur


Elle se règle sans soucis

Chez IKEA, c’est donc mitigé. La détection est aléatoire, et si vous n’avez pas de chance, vous aurez besoin du pont pour faire une mise à jour. Mais si vous avez le pont, il faut être honnête : ça n’a pas réellement d’intérêt d’ajouter les ampoules sur celui de Philips. Surtout que le pont IKEA est HomeKit, alors que les ampoules IKEA sur un pont Hue ne fonctionnent pas avec HomeKit.

Le cas Aqara

Avec les ampoules Aqara (Xiaomi), c’est un peu différent. En théorie, elles sont ZigBee et fonctionnent avec un pont Hue. En pratique, je n’ai pas réussi. Le reset fonctionne en effectuant trois cycles d’allumage (donc on éteint, puis on rallume). Oui, une quatrième marque d’ampoules, une quatrième technique. Et même comme ça, le pont Hue ne détecte pas l’ampoule. La solution ? Selon quelques posts, le TouchLink fonctionne, mais chez moi… impossible. J’ai testé avec deux ZNLDP12LM sans succès, alors qu’elles fonctionnent avec le pont Aqara. Pour rappel, le TouchLink nécessite de rapprocher l’ampoule du pont, et de lancer une recherche spécifique, avec une application comme Hue Lights ou iConnectHue.

Pour terminer, ça doit marcher avec d’autres marques d’ampoules, comme les Sengled en ZigBee (attention, certaines sont Wi-Fi uniquement). Mais dans tous les cas, il faut trouver la méthode de reset ou passer en TouchLink, et vous perdrez la compatibilité HomeKit ainsi que la possibilité de régler le comportement à l’allumage.

Test des interrupteurs Friends of Hue de NodOn

Par Pierre Dandumont

C’est un problème que j’avais déjà évoqué : quand on s’équipe avec des ampoules connectées (Hue, mais pas que), le problème des interrupteurs se pose vite. J’avais expliqué mon problème il y a quelques mois, en montrant une solution : les modèles Friends of Hue, plus spécifiquement les Vimar, assez onéreux (comptez 65 à 70 €). Depuis, NodOn a sorti un modèle vendu moins cher.

Le NodOn vaut seulement 35 €, ce qui semble un peu plus abordable. La conception de base est la même que tous les autres interrupteurs Friends of Hue un mécanisme EnOcean à énergie cinétique, avec quatre boutons. En gros, il faut pousser de façon assez forte, ce qui va générer l’énergie nécessaire à la communication. J’ai le Vimar dans mon bureau, ça fonctionne dans 95 % des cas, et de temps je dois poussez plus fort/une seconde fois. Truc à savoir aussi, les boutons s’enfoncent mais reprennent la position initiale : la programmation s’effectue donc en double : une action pour le haut, une action pour le bas.

L’interrupteur

Le NodON fonctionne comme le Vimar : ça se configure dans l’application Hue, puis il suffit de l’ajouter à HomeKit (si on veut). Maison donne accès aux boutons, on peut programmer ce qu’on veut, c’est efficace.




En fait, le problème de l’interrupteur NodOn, c’est un peu la qualité. Il arrive dans une pauvre enveloppe matelassée, sans accessoires, avec un flyer mal imprimé. Et si la partie externe de l’interrupteur (sa structure) est dans un plastique correct (vaguement brillant), les boutons sont dans un plastique plus granuleux, qui fait un peu bas de gamme. Par rapport au Vimar, qui vaut le double, la différence de qualité reste notable. Ce n’est pas horrible, je ne parle pas de chinoisium qui va casser en cas de forte pression, mais tant visuellement qu’au toucher, le NodOn est un cran en-dessous. Au passage, aussi, il y a du double-face 3M sous les interrupteurs, mais dans une zone un peu enfoncée : donc impossible de les coller au mur directement.

L’emballage cheap


On voit (un peu) la différence de qualité

Reste que pour 35 €, c’est assez honnête : ça remplace bien les télécommandes Philips Hue.

Into The Flame : plongez dans un voyage mystique et graphique

Par Shadows

Hue&Cry présente Into The Flame, un court-métrage animé au concept surprenant et au traitement envoûtant.

On y suit Floyd, un homme d’affaires qui travaille trop. L’absence soudaine de sa femme fait basculer sa vie. Tandis que les questions s’enchaînent, l’apparition de papillons et la multiplication de visions le pousseront dans une fuite éperdue vers l’avant.

Entre intrigue mystérieuse et trip halluciné, Into The Flame nous propose donc de suivre un homme qui a de plus en plus de mal à comprendre le réel… Si tant est que ce qui l’entoure fasse encore partie du réel.

Un making-of est aussi disponible ; sa brièveté vous laissera sans doute sur votre faim, mais vous permettra de saisir quelques bribes du processus de fabrication.

L’article Into The Flame : plongez dans un voyage mystique et graphique est apparu en premier sur 3DVF.

Hue&Cry Teases “Into The Flame” Short Film

Par lumenadmin

  Into The Flame – Official Trailer from Hue&Cry on Vimeo. Written and directed by CD Sean McClintock, Hue&Cry’s upcoming animated short follows an overworked, unfulfilled salesman named Floyd Waters who’s life unravels when his wife leaves him to join a Lepidoptera cult. The Richmond, Virginia motion house promises the full version of “Into The […]

The post Hue&Cry Teases “Into The Flame” Short Film appeared first on LUMEN.

❌