Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Huawei Matebook 13 2020 : un reboot efficace

Par Pierre Lecourt

Construit en alliage d’aluminium et respectant les lignes imposées par les machine modernes, le Matebook 13 2020 est une mise à jour materielle du modèle précédent. On retrouve un design très inspiré d’Apple et de ses MacBooks de dernière génération et un châssis qui reste compact. 28.6 cm de large pour 21.1 cm de profondeur et 1.49 cm d’épaisseur pour ce bébé de 1.3 Kg.

Matebook 13 2020

A l’intérieur de ce châssis la vraie différence vient de la présence d’une puce Intel de dixième génération, des puces Comet Lake-U  Core i5-10210U ou Core i7-10510U accompagnées d’un chipset graphique externe NVIDIA GeForce MX250. La marque n’aura pas recours à une solution MX330 ou MX350 tout juste disponibles. La mémoire vive oscillera entre 8 et 16 Go de mémoire vive DDR3 cadencée à 2133 MHz. Le stockage pourra quand à lui grimper jusqu’à 512 Go de SSD au format M.2 PCIe NVMe. 

Matebook 13 2020

La connectique est classique pour ce type de machine qui se veut ultra moderne. C’est à dire nulle. On retrouve deux ports USB 3.1 Type-C. Le premier permettra de recharger sa batterie et permettra le transfert de données tandis que le second sera uniquement capable de communiquer. On retrouve également un port jack audio 3.5 mm combo. C’est tout et c’est maigre car il faudra obligatoirement passer par la case accessoire pour se connecter à un écran ou un réseau. Glisser une simple carte SD est ici encore une fois impossible et c’est vraiment une pitié pour les usages en mobilité.

Matebook 13 2020

L’autonomie du Matebook 13 2020 est pourtant bonne avec une annonce de lecture vidéo pouvant tenir presque 12 heures sur batterie, de quoi voyager en long courrier jusque l’autre côté de la planète. La batterie et une 41,7 Wh et on ne connait pas ses performance dans un usage mixte global, probablement quelque chose entre 8 et 9 heures suivant les options activées. La solution processeur et chipset graphique ne permettant pas vraiment de jouer aux derniers jeux 3D en date dans de bonnes condition on restera sur un usage plus classique.

Matebook 13 2020

Le gros morceau de bravoure de ce Matebook 13 2020 vient de son affichage, la dalle 13 pouces affiche en IPS évidemment mais également en 3:2. Un écran adapté aux usage bureautique et de programmation comme à la lecture avec une définition de 2160 pixels de large par 1440 pixels de haut. On grimpe à 200 points par pouce de densité et comme l’écran est calibré pour couvrir 100% de la colorimétrie sRGB, on aura également une bonne base pour travailler de l’image. Le rétro éclairage assurera une luminosité de 300 nits.

Pas de date précise pour la commercialisation en France, pas plus que de tarif. Le calendrier des constructeurs est fortement bousculé par l’épidémie de Coronavirus et l’annonce de ce Matebook 13 2020 qui devait avoir lieu pendant le MWC a été annulée à cause du virus. La reprise plus ou moins partielle de la fabrication locale donnera une meilleure visibilité au calendrier des livraisons. Quand au tarif, suivant la rapidité de la reprise il y aura autant de gens qui voudront vider leurs stocks sur certains postes que d’autres ne pouvant pas fournir de composants. Difficile donc de se hasarder a estimer le prix des machines sur le marché dans les mois à venir.

Huawei Matebook 13 2020 : un reboot efficace © MiniMachines.net. 2020.

MatePad Pro, la nouvelle tablette 10.8″ de Huawei

Par Pierre Lecourt

L’écran de la Huawei MatePad Pro en dit long sur l’ambition de la marque sur ce modèle. Avec une technologie sAMOLED, cette dalle de 10.8″ en 2560 x 1600 pixels offrira une image riche et belle, bien contrastée et agréable à regarder. Cet écran est associé à un ensemble d’accessoires qui ouvrent la porte à beaucoup d’usages et… à une évidente comparaison.

MatePad Pro

Dock clavier et stylet actif, la MatePad Pro se place face à la solution iPad Pro d’Apple en terme de fonctionnalités. Avec un petit truc en plus, une option 5G. Des versions Wifi5 et 4G seront bien disponibles mais il y aura la possibilité de commander la tablette en version 5G. Un détail qui semble au départ un gros avantage mais qu’il faut évidemment rapporter aux possibilités actuelles de ce format. Pour le moment, en France et dans le reste de l’Europe comme dans la plupart des pays du monde, la 5G n’est qu’une promesse.

MatePad Pro

Le marché de la tablette Android étant actuellement en berne avec peu de machines et une production qui s’oriente surtout sur l’entrée de gamme, la MatePad Pro sort évidemment assez bien son épingle du jeu. Le duo tablette 10.8″ et clavier physique fonctionnera à la manière d’un netbook moderne sous Android. Avec la possibilité de retrouver des performances élevées sur ce type de système grâce à un équipement moderne.

MatePad Pro

Le système est piloté par un SoC Kirin 990. Un SoC combinant 2 coeurs Cortex-A76 à 2.86 GHz, 2 coeurs Cortex-A76 à 2.36 GHz et 4 coeurs Cortex-A55 à 1.95 GHz en plus d’un chipset Mali-G76MP12 à 600MHz. 

Cette puce sera épaulée par 6 Go de mémoire vive de base et jusqu’à 512 Go de stockage. Un module Bluetooth 5.1 sera également de la partie ainsi qu’un ensemble GPS / Glonass.

MatePad Pro

Le reste de l’équipement de la MatePad Pro est intéressant. On retrouve, par exemple, un système de chargement classique et rapide via port USB 3.1 Type-C en 40 Watts mais également une solution sans fil en 27 Watts. Ce système étant à la fois capable de capter de l’énergie mais également d’en émettre. On pourra donc recharger un smartphone compatible sans fil avec sa tablette. La batterie 7250 mAh pousse le poids de l’engin à 460 grammes, ce qui est très appréciable pour un engin de ce gabarit. La tablette mesure 24.6 cm de large pour 15.29 cm de haut et 7.2 mm d’épaisseur. 

MatePad Pro

Deux webcams seront embarquées avec un module frontal de 8 MP et un second au dos de la tablette en 13 MP et quatre haut-parleurs semblent être disposés pour permettre de spatialiser le son. Pas de prise casque sur l’appareil, il faudra utiliser un adaptateur USB type-C pour brancher son jack préféré.

MatePad Pro

Reste un détail, et pas des moindres, la tablette ne sera pas livrée avec un accès au Google Play Store et n’aura pas droit aux applications de Google par défaut : Pas de Gmail, pas de Maps, pas de Drive ni même d’accès à l’application Youtube. Un vrai souci pour certains utilisateurs qui ne se satisferont pas des solutions mises en place par Huawei pour contrer cette restriction liée aux soucis entre la marque Chinoise et le gouvernement US. Le fabricant proposera son propre magasin d’applications et il ne vous faudra que quelques clics pour installer vous mêmes les services Android manquants, mais cela reste une grosse épine dans le pied de cette MatePad Pro.

Les prix varieront suivant les offres avec une disponibilité annoncée pour le moment pour le mois de Juin.

Pour les versions MatePad Pro Wifi on aura :

6 Go / 128 Go : 549€

8 Go / 256 Go : 649€

8 Go / 256 Go + stylet et pochette : 749€

Pour les versions MatePad Pro 4G :

6 Go / 128 Go : 599€

8 Go / 256 Go : 699€

Pour les versions MatePad Pro 5G :

8 Go / 256 Go : 799€

8 Go / 512 Go : 949€

Les accessoires seront vendus également séparément. La pochette de protection sera commercialisée 39€, le clavier sera proposé à 129€, le stylet à 99€ et la protection Folio à 39€.

Sources : Anandtech

MatePad Pro, la nouvelle tablette 10.8″ de Huawei © MiniMachines.net. 2020.

Huawei D920S10 : la marque pousse ses SoC ARM vers le marché PC

Par Pierre Lecourt

Si Huawei est présent sur le marché ARM, c’est au travers de ses SoC Kirin qui équipent ses smartphones. Mais la marque, “titillée” par le gouvernement US avec les interdictions successives d’Intel, AMD, ARM, Google et Microsoft de travailler avec elle et même si ces interdictions ont largement été levées aujourd’hui, a compris que son sort était entre les mains de beaucoup d’acteurs du Pays de l’Oncle Sam.

2019-12-10 11_53_54-minimachines.net

La solution serait peut être de limiter ces acteurs et de proposer des produits développés en interne. Ce serait le cas de cette carte mère Huawei D920S10 équipée d’un SoC ARM baptisé Kunpeng 920 créé par HiSilicon. Il s’agit de la branche de Huawei qui conçoit  les puces pour serveurs au même titre que les SoC Kirin dédiés à l’équipement des machines mobiles. 

La grosse différence entre les puces habituelles pour serveurs et les Kunpeng 920 vient de la destination des produits : la carte mère Huawei D920S10 vise le marché des machines de bureau. 

2019-12-10 11_56_54-minimachines.net

Le Kunpeng 920 est un SoC ARM gravé en 7 nanomètres fonctionnant au maximum à 2.6 GHz décliné en quadruple ou en octuple coeurs. Il s’agit d’une variante des puces serveurs qui peuvent, quant à elles, embarquer jusqu’à 64 coeurs. Ils sont intégrés sur une carte mère baptisée Huawei D920S10 qui peut accueillir jusqu’à 64 Go de DDR4 grâce à 4 slots de mémoire vive. Elle peut également gérer six ports SATA 3.0 et deux ports de stockage M.2. Elle propose en outre trois slots PCI. Un PCIe 3.0 x16, un PCIe 3.0 x4 et un PCIe 3.0 x1. Sa connectique comporte, entre autres, quatre ports USB 3.0 et quatre ports USB 2.0 ainsi qu’un port Ethernet Gigabit et un support de fibre optique. 

Bref, une première carte dans un nouveau monde pour lequel Huawei déploie de multiples efforts. On sait que la marque développe un nouveau système d’exploitation pour avoir une alternative à Windows, qu’elle cherche de plus en plus d’indépendance vis à vis de ses fournisseurs US. Elle pourrait donc travailler sur cette puce Kunpeng 920 très activement et proposer un développement de son système maison optimisé pour celle-ci. 

Il va sans dire que le gouvernement Chinois verrait ce genre de développement d’un très bon oeil et que l’arrivée d’une carte de ce type serait encouragée. Par la force de son marché intérieur, la marque aurait de toutes façons un débouché immédiat pour son Kunpeng 920. Reste à savoir si Huawei aura l’audace de pousser hors de ses frontière un pareil produit.

Sources : Tom’s Hardware et ITHome via Liliputing

Huawei D920S10 : la marque pousse ses SoC ARM vers le marché PC © MiniMachines.net. 2019

Huawei Matebook D, AMD ou Intel au choix en 14 et 15 pouces

Par Pierre Lecourt

Parce que le Donald avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour mettre des bâtons dans les roues de Huawei et demandé à ce qu’aucun acteur US ne travaille avec la marque sous peine de lourdes amendes. L’avenir du segment entier qu’était la branche informatique PC du constructeur semblait compromise. Aujourd’hui, Microsoft a obtenu une autorisation pour continuer à vendre ses licences à Huawei du gouvernement américain. Et cela  change évidemment la donne.

2019-11-26 12_55_32-minimachines.net

Les Huawei Mate D 14 et Huawei Mate D 15 sont donc officiellement de sortie et les deux auront à leur bord une version de Windows 10 tout à fait légale lorsqu’ils débarqueront sur le marché Chinois dans quelques semaines. Si, pour le moment, aucun mot n’a filtré sur une éventuelle commercialisation en Europe, rien n’empêche techniquement le constructeur de proposer ces engins chez nous.

Les deux diagonales seront équipées de la même manière et, à vrai dire, il est fort probable qu’il s’agisse exactement du même matériel emballé dans deux châssis différents. Le constructeur emploie un mélange d’aluminium et de Mylar pour construire l’engin. On retrouvera cinq configurations quasi identiques qu’il s’agisse du Matebook D 14 ou 15. Deux solutions sous AMD pour commencer avec un processeur Ryzen 5 3500U dans les deux cas mais le premier proposant 8 Go de mémoire vive et 512 Go de SSD. Le second embarque le même processeur et le même stockage mais passe à 16 Go de mémoire vive. 

Les trois versions Intel sont déclinées autour de deux puces. Un Intel Core i5-10210U associé à une GeForce MX 250 de Nvidia servira de base à deux machines. La première proposera 8 Go de mémoire vive et 256 Go de SSD associé à un disque mécanique de 1 To. La seconde reprendra la même base mais passera, là encore, à 16 Go de mémoire.

2019-11-26 12_44_39-minimachines.net

Enfin la dernière version proposera un Intel Core i7-10510U toujours accompagné d’un chipset Nvidia GeForce MX 250 avec 16 Go de RAM et le  duo 256 Go SSD et 1 To de disque dur. On imagine que les Huawei Matebook D ont tout le temps d’évoluer et que d’autres modèles pourront sortir à terme.

On récapitule :

Huawei MateBook D 14 sous processeur AMD

AMD Ryzen 5 3500U – 8 Go RAM – 512 Go SSD – 3999 Yuans / 516€
AMD Ryzen 5 3500U – 16 Go RAM – 512 Go SSD – 4999 Yuans / 645€1

Huawei MateBook D 14 sous processeur Intel

Intel Core i5-10210U – Nvidia MX250 – 8 Go RAM – 512 Go SSD – 5199 Yuans / 670€
Intel Core i5-10210U – Nvidia MX250 – 16 Go RAM – 512 Go SSD – 5499 Yuans / 709€ 2
Intel Core i7-10510U – Nvidia MX250 – 16 Go RAM – 512 Go SSD – 6499 Yuans / 838€

Huawei MateBook D 15 sous processeur AMD

AMD Ryzen 5 3500U – 8 Go RAM – 256 Go SSD – 1 To HDD – 3999 Yuans / 516€
AMD Ryzen 5 3500U – 16 Go RAM – 256 Go SSD – 1 To HDD – 4999 Yuans / 645€

Huawei MateBook D 15 sous processeur Intel

Intel Core i5-10210U – Nvidia MX250 – 8 Go RAM – 256 Go SSD – 1 To HDD – 5299 Yuans / 683€
Intel Core i5-10210U – Nvidia MX250 – 16 Go RAM – 256 Go SSD – 1 To HDD – 5599 Yuans / 722€
Intel Core i7-10510U – Nvidia MX250 – 16 Go RAM – 256 Go SSD – 1 To HDD – 6599 Yuans / 851€

Pour le reste, les engins sont très semblables, le Matebook D 15 mesure 22.99 cm de profondeur et 25.78 cm de largeur. il mesure 16.9 mm d’épaisseur et pèse 1.62 Kg. Le modèle 14″ mesure 21.48 cm de profondeur pour 32.25 cm de largeur et 15.9 mm d’épaisseur. Il pèse 1.38 Kg.

Le reste est à peu près identique entre les engins avec un affichage IPS en FullHD dans les deux cas, la marque indique une luminosité de 250 nits. Les précédents modèles étaient très confortables en terme d’affichage on peut espérer que ces nouveaux modèles suivent la même voie.

2019-11-26 12_54_57-minimachines.net

On retrouve un clavier Chiclet rétro éclairé bien distribué et que l’on peut espérer en AZERTY en France, un lecteur d’empreintes digitales et une paire d’enceintes stéréo.

2019-11-26 12_56_18-minimachines.net

On pourra même profiter de cette particularité des machines de la marque puisque le Matebook D propose sa fameuse webcam cachée sous une touche de clavier. Un gadget pas forcément formidable d’un point de vue usage puisque ce genre de solution filme dans un angle parfois étrange. Mais c’est ce qui permet à la marque de proposer un écran très compact en rognant la bordure supérieure de l’engin.

2019-11-26 12_53_22-minimachines.net

La connectique est quasi commune avec, pour les deux engins, un port USB 3.0 Type-A, un port USB 2.0 Type-A, un port USB Type-C, une sortie HDMI et une prise audio 3.5 mm combinant sortie casque et entrée micro.

2019-11-26 12_56_50-minimachines.net

Le modèle 15.6″ propose non pas une mais deux prises USB 2.0… Étonnant de voir une marque comme Huawei implanter deux ports à ce format dans un engin de ce type à la toute fin 2019. Le recours à de l’USB 3.0 semblerait plus logique. Un module Wifi5 et un Bluetooth 5.0 sont communs aux deux modèles, un choix étrange d’ailleurs puisque les puces Intel Comet Lake U employées embarquent une solution Wifi6 de base… A noter que les modèles 14″ sont équipés de batteries de 42 Wh contre une 56 Wh pour le modèle 15″, les deux modèles se rechargent en USB C grâce à un adaptateur 65 watts.

 

Huawei Matebook D, AMD ou Intel au choix en 14 et 15 pouces © MiniMachines.net. 2019

❌