Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 18 février 2020Vos flux RSS

Storage: A Critical Ally That’s Empowering Broadcasters and Content Creators

Par Broadcast Beat Magazine

Today’s content creation environment can be summed up in one word: more. More content, more demand for efficiencies, more high-resolution files, and more need for faster turnaround, amid static or even shrinking budgets. It all adds up to more pressure and a daunting challenge for the media and entertainment industry. New workflow complexities, formats and ...

The post Storage: A Critical Ally That’s Empowering Broadcasters and Content Creators appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Insight TV Expands Footprint in Poland

Par Way To Blue

Insight TV signs partnership with East & West, offering its Polish viewers access to high-quality adventurous content in 4K.  Leading 4K UHD HDR broadcaster and content creator Insight TV has announced its latest launch on Polish cable platforms East & West, City Net and Gawex. This announcement follows a slew of recent partnerships and distribution ...

The post Insight TV Expands Footprint in Poland appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

GB Labs FastNAS F-16 Nitro Installed at Kingdom Creative

Par Manor Marketing

Aldermaston, UK, 17 February 2020 – GB Labs, innovators of powerful and intelligent media storage solutions for the media and entertainment industries, today confirmed that the specialist video production company, Kingdom Creative Studios, has installed GB Labs’ FastNAS F-16 Nitro storage system. Kingdom Creative founder and Managing Director, Simon Harrison, said, “Our talented in-house team ...

The post GB Labs FastNAS F-16 Nitro Installed at Kingdom Creative appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Hier — 17 février 2020Vos flux RSS

Les Sharpy Plus exhalent le glamour de Dita Von Teese

Par Patrick Cussigh

Dita Von Teese, la reine internationale du Burlesque, est revenue en Australie avec son spectacle le plus somptueux, « Glamonatrix ». C’était la première sortie des projecteurs hybrides Beam/Spots Sharpy Plus Claypaky de Phaseshift Productions.
Alex Goldberg, directeur de production et concepteur lumière de Dita, était ravi d’avoir 9 de ces nouveaux projecteurs pour commencer sa tournée mondiale.

©Angel Legas

Avec « Glamonatrix », les fans ont eu droit à toute une soirée de comédie et de strip-tease sophistiqués qui a célébré la diversité de la beauté. Loin d’être un spectacle burlesque habituel, « Glamonatrix » transcende et renouvelle le spectacle de variété classique des années 1940 en rendant gloire aux formes masculines et féminines d’une manière positive pour le corps qui stimule et relève le niveau.

©Wild Kat

« C’est le genre de spectacle qui offre à un concepteur lumière l’occasion d’être un élément actif dans la présentation elle-même », explique Goldberg.
« Souvent, lorsqu’on a un artiste sur scène, l’éclairage devient une partie essentielle du spectacle qui interagit avec les prouesses des danseurs, entretient l’allure séduisante de chacun et transforme toute l’ambiance pour créer de magnifiques instants. Pour moi, c’est important d’aider le public à se concentrer franchement sur l’interprète tout en sculptant une belle image scénique. »

Le Sharpy Plus est un projecteur hybride qui possède deux modes de fonctionnement indépendants. En mode Faisceau, ses effets volumétriques se distinguent grâce à son extraordinaire flux lumineux. En mode Spot, sa lumière est distribuée de manière plus homogène et permet la projection d’effets visuels uniformes.

Sharpy Plus

« Compte tenu de leur format, leur puissance est remarquable », dit Goldberg. « Je trouve que le choix de gobos est soigné et offre une belle variété de possibilités aux concepteurs d’éclairage. Il offre plein d’options pour toutes sortes de situations. »
Goldberg qualifie le choix de deux prismes de « vraiment cool. Qui n’aime pas avoir des outils en plus pour jouer ? » Il ajoute que, « le fait de pouvoir les combiner permet de créer des effets spectaculaires, pas seulement en volume, mais aussi en projection sur une surface. »
Il a utilisé cette option lorsque Dita a exécuté son emblématique numéro du verre de Martini, pour lequel il a combiné la roue d’animation et le prisme pour créer un effet de pluie saisissant.

« J’ai mis la roue d’animation et la roue à prisme radial sur une rotation lente combinée à un gobo tournant, pas tout à fait net, et j’ai obtenu un très bel effet », explique-t-il. « Le Sharpy Plus délivre un magnifique faisceau de lumière blanche parallèle et net qui permet de sculpter un bel espace. Le réducteur de faisceau sur la roue de gobos statiques m’aide à atteindre un point chaud intense, mais avec un faisceau qui a exactement le diamètre nécessaire pour obtenir l’effet souhaité. »

Goldberg a poussé le mode Beam pendant le numéro Lipteese de Dita, où elle chevauche un tube de rouge à lèvres géant. « Le Sharpy Plus m’a vraiment impressionné en mode Beam. J’ai utilisé cet effet dans Lipteese pour fournir un champ hypnotique et vibrant de faisceaux étroits et blancs qui accompagnait parfaitement la forte énergie du numéro de Dita. »

©Claire Alexander

La taille compacte du Sharpy Plus a également aidé Goldberg à tirer le meilleur parti de l’espace limité du camion de la tournée où chaque centimètre devait être pris en compte.
« Je n’avais jamais utilisé le Sharpy Plus auparavant, mais je suis satisfait de ses performances et de ce qu’on peut en tirer pour un projecteur de cette taille », rapporte-t-il. « Le nombre de fonctions que Claypaky a réunies dans un appareil de cette taille est phénoménal. »

Plus d’infos sur le site Dimatec et sur le site Claypaky

L’article Les Sharpy Plus exhalent le glamour de Dita Von Teese est apparu en premier sur SoundLightUp..

À partir d’avant-hierVos flux RSS

L’Huracan X au festival EMD HiJinx de Philadelphie

Par admin

Pour la deuxième édition du Festival EMD, HiJinx, Cort Lawrence, le concepteur de production, est monté en puissance avec les projecteurs Huracán-X Ayrton pour proposer des graphismes dynamiques et des effets très colorés.
En toute fin d’année 2019, HiJinx a attiré une foule d’environ 25 000 personnes avec, en têtes d’affiche, Bassnectar, Excision, Slander, GRiZ, Porter Robinson, Skrillex et Zeds Dead.

Cort Lawrence qui a repris son rôle de conception du design scénique adapté à la prestation de chacun des d’artistes, a découvert le nouvel Huracán-X au LDI, soit un mois avant le festival, et l’a immédiatement identifié comme un outil graphique extraordinaire à utiliser dans ses futurs projets de conception.
L’Huracán-X offre un flux lumineux monstrueux, un système de mélange de couleurs complexe capable de générer 281 milliards de couleurs (dépôt de brevet), des optiques propriétaires, une section de couteaux évoluée et un système graphique complet avec des gobos innovants et des effets.

« HiJinx exigeait de la polyvalence, et ce projecteur est le plus polyvalent du marché à ma connaissance, explique Lawrence. Il possède toutes les fonctionnalités que l’on peut souhaiter. J’avais besoin d’un projecteur capable de se démarquer réellement, et, en particulier, je voulais un luminaire capable de peindre les murs du Convention Center avec des graphismes et des animations.
J’ai senti que le Huracán-X nous donnerait un effet vraiment original et j’ai contacté ACT Lighting (le distributeur exclusif d’Ayrton pour l’Amérique du Nord) pour savoir combien de projecteurs seraient disponibles à temps pour le spectacle. »

Lawrence a placé les Huracán-X au-dessus du public pour éclairer la foule, afficher des graphiques sur les murs et donner au festival une véritable ambiance de club. « Avec les Huracán-X, explique Lawrence, j’ai pu créer des effets originaux pour le spectacle, et les concepteurs d’éclairage et les programmeurs de chaque artiste étaient libres de présenter leur propre style.
Certains d’entre eux se sont contentés d’utiliser L’Huracan de façon classique alors que d’autres en ont approfondi les possibilités créatives. C’est très facile de créer des choses simples avec l’Huracán-X, mais on peut aussi en tirer de fantastiques visuels. »

Sur ce projecteur, Lawrence applaudit la roue à 7 positions recevant des gobos ou cassettes d’effets interchangeables. Elle est équipée en standard de cinq gobos rotatifs et de deux cassettes créant des effets dynamiques par superposition de deux images inversées complémentaires, une fixe et l’autre rotative (dépôt de brevet).
Une deuxième roue est équipée de sept gobos tournants interchangeables ; une roue d’effets monochromatique multiposition crée des effets de flammes, d’eau et de rayonnement (dépôt de brevet). Une roue CMY multicouche produit des effets multicolores.

«Ayrton qualifie le Huracán-X de « graphiquédélique », et c’est sûr qu’il l’est! explique Lawrence. Pour les spectacles d’EMD, il est parfait. Il correspond parfaitement à l’ambiance et à la nature de cette musique ».
Chaque soir, les trois meilleurs artistes ont demandé à leur équipe visuelle de peindre les murs du Convention Center durant leur prestation, alors que Lawrence pilotait la projection pour les autres artistes. Des graphiques et des effets étaient présentés presque sans discontinuer tout au long de la soirée.

Lawrence a également été impressionné par : « la puissance et la luminosité du projecteur. Dans une salle pleine de vidéo et de lasers, il se distinguait vraiment. Il pouvait tout dominer. Le Huracán-X est un appareil exceptionnel, et beaucoup d’autres concepteurs d’éclairage étaient très heureux de l’utiliser, pour eux, c’était un régal absolu. »
Il brûle d’impatience d’utiliser le Huracán-X sur de futurs projets où il aura le temps d’explorer plus de fonctionnalités. « Je voudrais approfondir le système de couleurs et les couteaux intégrés », note-t-il.

Plus d’infos sur le site Axente et sur le site Ayrton

 

L’article L’Huracan X au festival EMD HiJinx de Philadelphie est apparu en premier sur SoundLightUp..

Matrox Announces Maevex 6152 Quad 4K Decoder, Set to Debut at ISE 2020

Par Joelle Medina

All-in-one, low-latency decoder with HDCP and multi-stream-layout support delivers unprecedented multi-screen decoding performance and versatility MONTREAL — February 7, 2020 — Matrox® is pleased to announce the latest addition to the Maevex 6100 Series family: the Matrox Maevex 6152 quad 4K decoder. Built on the same core technology as the award-winning Maevex 6100 encoders, Maevex ...

The post Matrox Announces Maevex 6152 Quad 4K Decoder, Set to Debut at ISE 2020 appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Sohonet’s ClearView Pivot Offers Studios a Remote Post Collaboration Solution

Par Ignite Strategic Communications

LOS ANGELES (Feb. 13, 2020)–Sohonet, the global experts in connectivity, media services and network security for the media and entertainment industry, is introducing ClearView Pivot, a solution for real-time remote editing, color grading, live screening and finishing reviews at full cinema quality. The new solution will provide connectivity and collaboration services for productions around the ...

The post Sohonet’s ClearView Pivot Offers Studios a Remote Post Collaboration Solution appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

SpotMe adopté dans le ballet “Sacre” au théâtre de Nuremberg

Par Mo
SpotMe Robert Juliat

© Staatstheater Nürnberg Theatre / Jesus Vallinas

Comptant parmi les plus grandes scènes d’Allemagne, le Théâtre National de Nuremberg avec ses 600 employés, sous la direction du metteur en scène Jens-Daniel Herzog, propose plus de 750 représentations par saison – opéras, pièces de théâtre, ballets et concerts – attirant près de 300 000 spectateurs.
Pour le ballet Sacre dirigé par le directeur du ballet, Goyo Montero, le Théâtre National de Nuremberg a choisi d’utiliser le SpotMe de Robert Juliat, avec une poursuite Victor et le serveur dédié Maestro.

SpotMe est un système capable de produire des informations de suivi 3D en temps réel. Il n’a besoin ni d’émetteurs ni de caméras sur les artistes ou les objets. Il utilise le travail et l’expérience du poursuiteur pour asservir l’ensemble des projecteurs aux mouvements exécutés par la poursuite.

Karl Wiedemann, responsable lumière du Théâtre National, précise : « Pour donner vie à cette création, il était essentiel de pouvoir contrôler un anneau de lumière créé par 40 projecteurs motorisés accrochés au-dessus de la scène pour suivre automatiquement un danseur et le voir « jouer » avec la lumière. Suspendu à des palans motorisés en huit points, l’anneau devait pouvoir s’incliner dans toutes les directions. »

SpotMe commade les 40 projecteurs de l'anneau

© Staatstheater Nürnberg Theatre / Jesus Vallinas

« Nous avons divisé les 40 projecteurs asservis en quatre groupes et leur avons attribué plusieurs positions en 3D en fonction des différentes inclinaisons du cercle de lumière », poursuit Karl Wiedemann. « Nous avons pu contrôler ces groupes grâce au SpotMe. En complément, nous avons également utilisé le serveur Maestro de Robert Juliat, qui traduit les signaux PosiStageNet (PSN) pour notre pupitre lumière ».

Le SpotMe se compose d’un serveur et de capteurs spéciaux montés sur la fourche et le trépied de la poursuite. Ces capteurs permettent de récupérer les informations relatives aux mouvements de pan et de tilt initiés par le poursuiteur.
Facile à installer et à calibrer, SpotMe génère et transmet des coordonnées de position via PosiStageNet (PSN) vers la console lumière ou le serveur Maestro. Le PSN est un format de données de positionnement ouvert utilisé pour la capture, le suivi et la transmission des données de position d’objets ou de personnes en mouvement dans l’espace scénique. Ce format a été développé en coopération par les sociétés VYV et MA Lighting, ce qui signifie que les consoles grandMA2 sont parfaitement compatibles pour traiter directement ces données PSN.

SpotMe au theatre de Neremberg dans Sacre

© Staatstheater Nürnberg Theatre / Jesus Vallinas

Le serveur Maestro a joué un rôle clé au Théâtre National de Nuremberg, car la console lumière de ce lieu n’était pas compatible PSN. Le serveur Maestro permet au SpotMe de fonctionner avec n’importe quelle console DMX, de sorte que ce serveur dédié complémentaire permet de calculer en temps réel les mouvements de tous projecteurs asservis suivant les mouvements exécutés par la poursuite.

SpotMe est compatible avec toutes les gammes de poursuites Compactes, Longue Portée et Tout-Terrain de Robert Juliat. Les poursuites existantes peuvent également être équipées en rétrofit.
Le SpotMe de Robert Juliat a été fourni au Théâtre National de Nuremberg par la société Lightpower, distributeur exclusif de Robert Juliat pour l’Allemagne et l’Autriche.

Plus d’infos sur le site Robert Juliat

 

L’article SpotMe adopté dans le ballet “Sacre” au théâtre de Nuremberg est apparu en premier sur SoundLightUp..

Meyer Sound présente la ULTRA-X20 et le sub USW-112P à l’ISE 2020

Par Mo

Meyer Sound présente à l’ISE 2020 d’Amsterdam la ULTRA-X20 et le sub USW-112P, deux nouveaux modèles amplifiés et compacts disposant des dernières technologies afin d’offrir la meilleure polyvalence d’emploi en usage fixe ou mobile.

ULTRA-X20, enceinte compacte point source

L’ULTRA-X20.

La toute nouvelle ULTRA-X20 est une version compacte de la ULTRA-X40 présentée à l’ISE de l’année passée. Elle en partage le design et les composants très innovants, mais emploie des transducteurs plus petits dans une ébénisterie très compacte, quelque chose de nouveau pour Meyer Sound.

La ULTRA-X20 est équipée de deux HP de grave de 5”, un moteur de 2” débouchant sur un guide d’onde pouvant pivoter de 90° et ouvrant à 110° x 50° dans un montage concentrique.
La puissance est fournie par un triple module en Classe-D disposant d’un puissant DSP et l’ensemble est contenu dans une ébénisterie d’à peine 19,5 cm de large, 48,4 cm de haut et 21,8 cm de profondeur pour un poids de 11,8 kg.

Les données préliminaires font état d’une réponse en fréquence utile allant de 60 Hz à 18 kHz, une réponse en phase de ±45° (100 Hz – 16 kHz) et un niveau de SPL Max de 123,5 dB mesuré avec le M-Noise maison.

« Le ratio puissance/taille de la ULTRA-X20 est totalement inédit, » précise Pablo Espinosa, vice-président et designer en chef des enceintes chez Meyer Sound.

Le chef du développement des enceintes Meyer, Pablo Espinosa

«Elle est 30 % plus petite et 7 % plus légère qu’une UPJunior tout en offrant une pression équivalente et, grâce à son montage exclusif, une couverture beaucoup plus homogène en deçà de la fréquence de coupure.»

La ULTRA-X20 peut être commandée avec trois types différents de panneaux de connexion. Les deux versions secteur disposent d’un double port PowerCON avec au choix pour l’audio et le réseau RMS, les deux séparés ou bien réunis sur une XLR-5. Une dernière version prévue pour l’intégration est équipée du système IntelligentDC™ avec audio et alimentation CC sur un multipaire finissant par un bornier à 5 points.

Deux variantes d’ouverture du guide d’onde de la X20 sont proposées et prennent le nom de ULTRA-X22 (80°x 50°) et ULTRA-X23 (110°x 110°). En ce qui concerne le transport, fixation et accroche, le nombre de possibilités est quasi infini. Une poignée de transport est notamment fournie en standard mais peut être retirée très facilement.
Deux pas de vis M8 sur les côtés, haut et bas, ainsi que 4 points M6 sur la face arrière permettent tout type de déploiement et angle. Une option pour l’extérieur rend étanches les connecteurs et évite l’emploi des volets anti-pluie.

Pour étirer la réponse dans le grave, la ULTRA-X20 peut être appairée au nouveau sub USW-112P, au 750-LFC ou enfin au USW-210P. La ULTRA-X20 est alignée en phase avec le 750-LFC afin d’en simplifier et d’en accélérer la mise en œuvre à la verticale de ce sub.

USW-112P Subwoofer

Le subwoofer amplifié et compact USW-112P délivre une solide performance dans le bas du spectre dans un format de seulement 30 cm de profondeur. La platine de connexion arrière spécifique permet de le coller à un mur droit ou couché ce qui en fait un excellent choix lorsque la place fait défaut.

L’USW-112P.

Le USW-112P embarque un unique 12” à longue excursion alimenté par un ampli Classe-D et un DSP spécifique. L’ébénisterie comporte un évent à basse vitesse dérivé de celui qui équipe le USW-210P, et accordé afin d’optimiser la réponse et limiter la distorsion. Les données préliminaires font état d’une réponse en fréquence comprise entre 35 Hz et 140 Hz et une réponse en phase de ± 30° (45 Hz – 120 Hz).

Le USW-112P mesure 59 cm de haut, 34,3 cm pour une profondeur de 30 cm. Son poids est de 21,3 kg. Il existe en version secteur ou bien équipé pour fonctionner en courant continu via le système exclusif à Meyer IntelligentDC où alimentation et audio serpentent dans un seul multipaire depuis un rack distant. Ce sub est équipé du système de contrôle à distance RMS.

Comme pour la tête X20, le 112P dispose d’une poignée de transport amovible et d’un ensemble d’accessoires et de points d’accrochage. Ce sub peut enfin être tropicalisé au niveau de ses connecteurs pour en faciliter l’emploi en extérieur.

« Le USW-112P est un sub formidablement polyvalent, » dit Pablo Espinosa. « Avec sa taille réduite et son poids plume, il trouve sa place partout, des clubs aux restaurants en passant par les petites salles de spectacle. »

Plus d’infos sur le site Best Audio et sur le site Meyer Sound

 

L’article Meyer Sound présente la ULTRA-X20 et le sub USW-112P à l’ISE 2020 est apparu en premier sur SoundLightUp..

L-Acoustics dévoile LA2Xi, puissance et connectivité Milan en 1U

Par admin

L-Acoustics présente à l’ISE, LA2Xi, son premier contrôleur amplifié 1U, bridgeable, 4 x 4, dédié à l’installation. Délivrant 630 W par canal, il peut alimenter toute la gamme de Marcoussis. Certifié Milan, il offre aussi des entrées analogiques et AES.

Afin d’accompagner la demande croissante des intégrateurs de disposer d’un contrôleur amplifié abordable et très polyvalent, L-Acoustics lance son premier modèle destiné spécialement à ce marché.
Destiné en un premier temps à alimenter les modèles de taille petite et intermédiaire de la marque, son architecture ouverte 4 x 4 lui permet de délivrer sa puissance sur le nombre voulu de canaux, ce qui lui donne la possibilité d’être couplé aussi à des enceintes de grande taille et à tout volume sonore. LA2Xi est entre autres le choix idéal pour les systèmes distribués, les enceintes de contrôle ou les audis privés.

Une face arrière sentant bon l’intégration et particulièrement bien achalandée.

LA2Xi s’adapte aux différents besoins rencontrés, permettant d’alimenter des enceintes sur ses 4 sorties mais aussi 3, 2 ou 1 seule. En configuration 4 x 4, il est en mesure de s’attaquer à 16 X4i et autant de 5XT, des modèles coaxiaux de petite taille. En résidentiel où une exploitation à très fort SPL est peu fréquente, LA2Xi peut alimenter une paire de Syva et Syva Low.
En pontant LAX2i en mode 4 x 2, les deux fois 1260 W seront parfaits pur la gamme A10i et A15i voire le sub KS21i. En mode 4 x 3, il est le compagnon idéal d’une paire de têtes X8 et d’un sub SB15m. Enfin en pontant tous les étages en mode 4 x 1, il délivre 2 550 W à un KS28 !
Conçu pour tenir dans un rack 1U, LA2Xi a spécifiquement été pensé pour l’intégration. On retrouve sous le capot, le même DSP que celui qui équipe le modèle phare LA12Xi, y compris l’ensemble de management, protection et calibration de la diffusion en aval.

Certifié AVB-Milan, LA2Xi dispose aussi d’entrées analogiques et AES, les trois disposant d’un système automatique de redondance. La face arrière comporte des connecteurs à vis pour pour les entrées de l’audio, les sorties HP plus 4 GPIO et une entrée 24 V DC de secours pour la carte DSP, permettant un contrôle externe et garantissant un rallumage rapide en cas de coupure secteur.

Genio Kronauer

« Nous sommes fiers d’élargir notre gamme de contrôleurs amplifiés, reconnue pour ses performances et son efficience, en direction du marché de l’installation, » nous explique Genio Kronauer, le directeur du développement électronique de L-Acoustics.
« De la première étude à son lancement, nous n’avons jamais perdu de vue les besoins spécifiques de nos partenaires intégrateurs. LA2Xi est flexible de bout en bout et est un apport important à notre gamme de contrôleurs. »

LA2Xi sera disponible en septembre 2020 et peut être découvert dés à présent à l’ISE d’Amsterdam sur le stand 7-X200 (hall 7).

D’autres informations sur le site L-Acoustics

 

L’article L-Acoustics dévoile LA2Xi, puissance et connectivité Milan en 1U est apparu en premier sur SoundLightUp..

Matrox Expands Award-Winning QuadHead2Go Family by Adding HDMI Input Card and Appliance Options

Par Joelle Medina

QuadHead2Go Q155 multi-monitor controllers natively support all HDMI sources and media players to streamline digital signage-based video walls designs MONTREAL — January 30, 2020 —Matrox® is pleased to announce the addition of Matrox QuadHead2Go™ Q155 multi-monitor controllers to the award-winning Matrox QuadHead2Go family range. Featuring HDMI® input support on both appliance and PCI Express® card form factors, the ...

The post Matrox Expands Award-Winning QuadHead2Go Family by Adding HDMI Input Card and Appliance Options appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Les premiers projets de Mvision et Eurosono réalisés avec Esprite

Par admin

Après avoir rejoint les parcs de location des deux prestataires Mvision et Eurosono, le nouveau Spot/Profile led Esprite Robe a brillé sur deux de leurs belles prestations :
le lancement de la nouvelle gamme Skoda avec Mvision et la soirée des 20 ans du F&K Bistroclub gérée par la société Tech and Live du Groupe Eurosono.

Lancement de la nouvelle gamme Skoda

Le lancement de la nouvelle gamme Skoda. ©Mvision

Mvision, qui a été le premier prestataire français à investir dans l’Esprite, en a fourni 55 pour éclairer le lancement de la nouvelle gamme Skoda au Centre International de Deauville (C.I.D) organisé par l’agence Hopscotch.

Le hall d’exposition. ©Mvision

Le design lumière a été réalisé par l’éclairagiste Nicolas Valette de 4Eleven, avec près de 300 sources Robe, dont 55 Esprite, 160 LEDBeam 150, 30 MegaPointe, 25 Pointe et 15 Spiider impliquées pour éclairer l’auditorium et le hall d’exposition du C.I.D.


Les 20 ans du F&K Bistroclub

Pour les 20 ans du F&K Bistroclub, le prestataire Tech and Live du Groupe Eurosono a dynamisé le restaurant/bar/club de Lyon Brotteaux avec 12 projecteurs Esprite, 12 Pointe et 6 robin600+ sur un rythme électro house…
La soirée, qui a commencé par le groupe Your Dream Band suivi de DJ Mome, s’est prolongée jusqu’au bout de la nuit pour le plus grand plaisir des lyonnais invités à l’événement.

Le F&K Bistroclub habillé de lumière pour son 20e anniversaire. ©Eurosono – Guillaume Perret

Plus d’infos sur le site Robe Lighting France

L’article Les premiers projets de Mvision et Eurosono réalisés avec Esprite est apparu en premier sur SoundLightUp..

Pawel Pajak fait de la magie avec Ayrton

Par Patrick Cussigh

Lorsque la société de production East Eventz a contacté Pawel « Spider » Pajak, et Percepto [Lab] (l’équipe responsable de la création visuelle), pour concevoir et fournir des solutions créatives d’un concert unique, ils ont choisi les MagicPanel-FX et Khamsin-S Ayrton pour créer des effets impressionnants et foisonnants de couleurs.

©Percepto (Lab)/H.Karapuda

Le concert réunissait le chanteur Dawid Podsiadlo et le rappeur Taco Hemingway devant 60 000 spectateurs. C’était le premier concert d’artistes polonais qui jouait à guichets fermés dans toute l’histoire du PGE Narodowy (stade National de Varsovie).

Pawel Pajak (alias Spider), concepteur de la production, de l’éclairage et du multimédia, explique son attachement aux projecteurs Ayrton : « Ce n’était pas ma première expérience avec des produits Ayrton car je les utilise depuis plusieurs années déjà. J’ai commencé avec le MagicBlade-R, puis je suis passé aux versions FX, et j’ai également utilisé le MiniPanel-FX, le MiniBurst et le MagicPanel-FX.

©Percepto (Lab)/H.Karapuda

J’ai maintenant adopté leur gamme plus classique de projecteurs asservis qui se distinguent toujours de l’offre du marché, en commençant par le Ghibli. Cette année j’ai ajouté l’un des tout derniers, le Khamsin-S, et je souhaite sincèrement que cette marque soit encore plus disponible sur le marché polonais.

« J’aime les appareils très polyvalents offrant des possibilités de contrôle des pixels, pour les utiliser, non seulement comme projecteurs, mais aussi comme surfaces vidéo à basse résolution. Je les contrôle toujours dans le mode le plus élevé pour une créativité maximale. Depuis plusieurs années, j’ai une entière confiance dans les luminaires Ayrton pour une multitude de productions différentes, depuis les tournées de club et les événements spéciaux, jusqu’aux très grands spectacles dans les stades. »

©Percepto (Lab)/H.Karapuda

Le kit lumière de cette soirée spectaculaire a été fourni par Transcolor. Il comprenait 64 MagicPanel-FX et 44 Khamsin-S. Pawel décrit sa conception et comment il a choisi d’utiliser les projecteurs : « Les MagicPanel-FX étaient accrochés en quatre lignes de 16 projecteurs chacun sur des structures distinctes, actionnées par des moteurs Kinesys. Chaque structure se compose de trois poutrelles assemblées en une seule structure.


©Percepto (Lab)/H.Karapuda

Les Khamsin-S étaient montés sur quatre ponts rectilignes au-dessus de la scène, également actionnés par des moteurs Kinesys. Chacun était équipé de 8 Khamsin-S que nous avons utilisés pour produire de nombreux effets de faisceaux et d’éclairage de scène selon les différentes positions des ponts.

« 12 autres Khamsin-S ont été positionnés à contre pour créer des effets de découpe derrière le groupe, très visibles avec les autres effets tout au long du spectacle. Ils ont également produit de jolies silhouettes. « Actuellement, lorsque je considère des luminaires à LED puissants et efficaces, les Khamsin-S sont définitivement en tête de ma liste.

J’ai vraiment adoré les moments où les groupes de MagicPanel-FX montent et descendent, et se transforment rapidement, passant en un instant de simples projecteurs à des écrans basse résolution qui diffusent du contenu à côté des écrans vidéo. L’ensemble des 64 MagicPanel-FX répartis sur quatre éléments de poutrelle indépendants m’a donné beaucoup de possibilités créatives et c’était amusant à utiliser.

©Percepto (Lab)/H.Karapuda

Je trouve les fonctionnalités de pixels mapping agréables et très utiles. Avec une matrice de 25 pixels, on peut vraiment créer une grande variété d’effets, et en utilisant des groupes de pixels à des fins différentes pendant une chanson, on a beaucoup de possibilités.

Le zoom variable est très utile, en particulier sur un seul pixel, car il permet d’avoir un joli faisceau de lumière unique et puissant ou un point lumineux diffus qui attire l’œil, et tout cela fonctionne aussi bien en groupe. »
Spider a également insisté sur la fiabilité et l’ergonomie des projecteurs Ayrton. « Je ne peux pas me plaindre ! Ils sont extrêmement fiables et sont incontestablement dignes d’être exploités en tournée. Certaines macros intégrées sont très utiles, surtout lorsque le temps est compté.
Les produits Ayrton sont l’un de mes premiers choix et cela depuis un certain temps. Il y a tellement de projecteurs sur le marché, il faut choisir ceux qui peuvent contribuer au mieux à forger le spectacle selon le concept de la création et être efficaces et agréables à tout moment. »

Plus d’infos sur :

L’article Pawel Pajak fait de la magie avec Ayrton est apparu en premier sur SoundLightUp..

Tascam Model 12, y’a que le look de vieux

Par admin

La Tascam Model 12 est une solution de mixage et enregistrement conçue pour la musique et la créa multimédia. Elle réunit 10 entrées, 12 pistes d’enregistrement, une interface audio USB, une MIDI, le contrôle de DAW, des effets et des fonctionnalités pour podcasting.

Le workflow du Model 12 permet de se concentrer sur la partie créative. L’enregistreur multipiste intégré autorise l’enregistrement et la lecture via une seule touche et les sensations familières des faders de 60 mm, du compresseur « One-knob », de l’égaliseur 3 bandes et des effets Tascam permettent de travailler les mix et les sons de façon rapide et intuitive.
Grâce à leur très faible bruit de -128 dBu, les préamplis Tascam Ultra HDDA assurent silence, naturel et haute qualité aux prises. Outre les micros et lignes habituelles, toutes les entrées acceptent la connexion directe de sources à haute impédance.

Compact, le Model 12 regroupe 8 entrées micro sur XLR (avec alimentation fantôme 48 V commutable), 10 entrées ligne sur jack, une sur mini-jack 3.5 pour smartphone et une Bluetooth 5.0. Le casque bénéficie de deux circuits indépendants, avec sorties sur le panneau supérieur et permet d’écouter simultanément deux mixages sur les AUX 1/2 et/ou le bus des généraux stéréo.
PFL/AFL et Solo In Place (SIP) sont commutables, pour une écoute en toute souplesse de voies séparées, ce qui dispense de couper les autres en cours de mixage

Une face arrière qui donne envie et où l’on découvre que les deux premières entrées sur combo bénéficient aussi d’un bon vieil insert. A vous les vieux périphériques !

L’enregistreur 12 pistes interne du Model 12 s’utilise de façon intuitive, et permet de créer des fichiers WAV (jusqu’à 24 bits, 48 kHz) directement sur une carte SD. Il permet la lecture simultanée d’un maximum de 10 pistes.
Équipé de fonctions métronome, punch-in/out et overdub, il permet aussi l’importation de fichiers issus de la gamme Model, notamment les 12, 16 ou 24. Et bien sûr, il est possible d’exporter des pistes au format WAV. Un port USB facilite la connexion à un ordinateur, pour lecture et enregistrement avec les logiciels audio les plus utilisés.
Un contrôle tactile est intégré par émulation du protocole HUI/MCU compatible avec la plupart des logiciels de station de travail audio. Paramètres contrôlables : faders, Mutes, panoramiques, Solos, préparation en enregistrement, lecture, enregistrement, stop, avance/retour rapides, Jog.

Pour le look, rien de tel que des flancs en bois…

Une sortie dédiée pour le click, avec fonction TAP TEMPO, permet d’écouter un click lors d’un concert ou d’un enregistrement. On peut ainsi jouer par dessus des pistes enregistrées en utilisant le moteur intégré au Model 12, tout en suivant un tempo pré-établi. Le click peut aussi être assigné à chaque sortie MAIN, SUB ou AUX, ou, avec réglage de volume séparé, aux sorties casque 1 et 2.

Le Model 12 possède une entrée/sortie au standard MIDI, ce qui permet d’utiliser des contrôleurs et autres sources intégrant cette technologie. Vous pouvez aussi envoyer des commandes de lecture ou enregistrement vers un multipiste externe, ou synchroniser d’autres types de périphériques MIDI. Le Model 12 offre aussi un départ N-1, une entrée smartphone, plusieurs voies compatibles micro, un appairage Bluetooth et une double sortie casquerendant le podcast simple et rapide.

Le prix enfin reste très sage à 649 € HT

D’autres informations sur le site Tascam et sur le site Freevox

 

L’article Tascam Model 12, y’a que le look de vieux est apparu en premier sur SoundLightUp..

Nouveautés Prolights : Eclipse PAR, Pixie WashXB, Mosaico

Par admin

Un petit wash survitaminé Pixie WashXB à lentille PC, une gamme de PARs et un panneau d’éclairage TV/cinéma dans la gamme Eclipse, un petit projecteur de gobos Mosaico Jr classé IP… La marque Italienne Prolights a le vent en poupe.

Vidéo de présentations produits par Fabio Sorabella, Managing directeur de Prolights.


PixieWash XB

Le nouveau Pixie WashXB et son imposante lentille claire.

Cette petite lyre wash motorisée à leds et lentille de type PC, élevée à la testostérone, utilise une source RGB+W de 280W (contre 60 W pour le Pixie Wash classique) ainsi que d’un canal dédié à la gestion de la température de couleur, ajustable entre 2800 et 8000K.

Rappelons quelques autres fonctions : un zoom 6/45°, un IRC supérieur à 92, une roue de couleurs virtuelle, un pilotage DMX-RDM, Artnet et DMW sans-fil, une batterie interne pour gérer les paramètres internes hors tension… Le tout dans une machine de moins de 14 kg. Notons ce projecteur existe en version fixe sous la référence Pixie Zoom XB.

EclipsePAR

Deux des nouveaux PARs à leds de la série Eclipse, ici en blanc froid et blanc chaud.

L’Eclipse Par est proposé en version blanche TU en 3200 K ou DY en 6000 K avec un IRC élevé de respectivement 96 et 95, d’une source led de 177 W. Sous la référence Eclipse ParFC, il dispose d’une source RGB+blanc chaud de 150W.
Il existe aussi en version Eclipse Par UV avec un moteur de leds UV d’une puissance de 108W dont le spectre, très précis, se contente de faire ressortir les surfaces blanches ou fluo sans pour autant noyer la zone d’une couleur bleue/violacée. L’effet est plus que réussi.

Détail des lentilles disponibles avec chaque Eclipse Par, géométrie et texture différentes pour modeler le faisceau à sa convenance.

Tous ces petits appareils sont fournis d’office avec un kit de lentilles apparement bien travaillées autorisant différentes ouvertures et différents effets ovalisants.

Un mode de fonctionnement silencieux permet, moyennant un bridage de la puissance à 70%, de diminuer considérablement les émissions sonores du système de refroidissement.

Vidéo de présentation produit :


Eclipse Panel

L’eclipse Panel TWC 800 de face…

Point d’orgue de la gamme Eclipse, le Panel TWC 800 est un panneau de leds principalement destiné à l’industrie de la photo, du cinéma ou encore des plateaux TV.
Il utilise 740 W de leds RGB + blanc chaud, volontairement bridées à 452W dans un souci de longévité et de stabilité des sources.

…vu de dos, l’impression globale est très bonne et la qualité de conception et fabrication semble au rendez-vous.

Il dispose d’un CTC variable entre 2800 et 10000 K, d’une émulation tungstène, de réglages manuels de saturation, intensité, valeurs de vert/magenta…
Son soft permet de matricer la surface du projecteur en 8 zones via DMX ou des programmes internes.

Mosaico Jr

Le Mosaico JR conçu pour l’extérieur.

Mosaico Jr, le plus petit de la gamme Mosaico, est un projecteur de gobos spécialement conçu pour l’extérieur (IP66).

Sous sa robe blanche, il cache une led 7900K de 70W, une roue de 6 gobos rotatifs et indexables, une roue de couleurs à 8 positions, un zoom motorisé qui semble très efficace, variable entre 14 et 44°, ainsi qu’un focus motorisé. Notons qu’il est équipé en DMX sans fil.


Plus d’informations sur le site ESL et sur le site Prolights

 

L’article Nouveautés Prolights : Eclipse PAR, Pixie WashXB, Mosaico est apparu en premier sur SoundLightUp..

Apantac Debuts 8K Multiviewer at ISE2020

Par DM

Apantac, an internationally recognized manufacturer of multiviewers, video walls, extension and signal processing solutions announces the debut of its 8K Multiviewer at ISE 2020 on stand 10.S120. Model: MiniDE-4-QUHD accepts 4x HDMI 2.0 inputs and 4x HDMI 2.0 outputs up to 4K @60. It performs in two modes: Multiviewer mode and Video Wall Processor mode. ...

The post Apantac Debuts 8K Multiviewer at ISE2020 appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

DigiBox highlights pro-AV partners at ISE 2020

Par Manor Marketing

ISE 2020, 11-14 February, Stand 10.K165 — DigiBox, the UK’s leading distributor of technologies for the pro-AV and Broadcast industry, will participate in ISE 2020, the world’s largest pro-AV show, taking place at the RAI Amsterdam alongside partners Haivision, SNS and BirdDog. In conjunction with partner Haivision, a market-leader in video streaming solutions, DigiBox will ...

The post DigiBox highlights pro-AV partners at ISE 2020 appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

d&b présente aux intégrateurs le système KSLi et le 40D à l’ISE 2020

Par admin

La nouvelle famille KSLi y compris son nouvel ampli

Pour le dernier ISE à Amsterdam, d&b audiotechnik présente des solutions de forte et moyenne puissance spécifiquement étudiées pour le marché de l’intégration : le système KSLi, l’amplificateur 40D et les A-Series à courbure constante mais ajustable.

Puisqu’on parle d’intégration, voici la meilleure solution pour avoir un gros son tout en restant discret devant un mur blanc !

Le système KSLi comprend les deux têtes KSLi8 et KSLi12 complétées par le KSLi SUB en version accroche ou sol et le nouvel ampli 40D nécessaire à délivrer la puissance requise.

En plus du bois et de l’électronique a été prévu un vaste catalogue d’accessoires, de couleurs et de logiciels propre au marché de l’intégration.
L’arrivée de la déclinaison « i » du système KSL représente une nouvelle première de la part de d&b qui a fait le choix de fournir aux intégrateurs comme aux spectateurs les meilleurs performances possibles, y compris lors de déploiements permanents dans des salles.


Le KSL a besoin de puissance pour s’exprimer. d&b s’en charge avec le 40D

Dans sa démo room située dans le Pro Audio Corridor (E105 and E106) d&b proposera une session unique qui aura lieu quatre fois à 10, 12, 14 et 16 heures au cours des quatre jours du salon. Cette démo est appelée d&b Soundscapes.
Technique, art et au-delà. Elle permettra au travers de Soundscape, le procédé immersif par objets de la marque allemande, de faire unvoyage dans l’évolution des technologies dévelopées par d&b, et la manière de les mettre en œuvre dans des cas concrets. Ou comment joindre l’utile à l’agréable ;0)

Amnon Harman, le PDG de d&b audiotechnik Group

« L’ISE offre à nos équipes une occasion unique d’être au contact d’un grand nombre de professionnels de l’intégration audiovisuelle et de clients, » précise Amnon Harman le PDG de d&b audiotechnik Group.
« Pendant que nous travaillons quotidiennement avec des consultants et des intégrateurs, des salons tels que l’ISE nous offrent la possibilité non seulement de présenter nos dernières nouveautés, mais aussi de comprendre toujours mieux comment contribuer à chacun des projets sur lesquels ils interviennent. »

Pour plus de renseignement sur les produits, démos et horaires, cliquez ici.

 

L’article d&b présente aux intégrateurs le système KSLi et le 40D à l’ISE 2020 est apparu en premier sur SoundLightUp..

GLOBECAST NAB 2020 SHOW PREVIEW

Par Jump

On show at NAB 2020 (Booth SU9910) The new reality of cloud playout  Globecast will be highlighting its latest global cloud playout technological and service model developments as the company continues to lead the way across the next phase of real-world deployments. Globecast has worked with a portfolio of clients over the past two years ...

The post GLOBECAST NAB 2020 SHOW PREVIEW appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Presteigne Goes for Gold

Par Manor Marketing

Crawley, West Sussex, 06 February 2020 – Multi-location production solution provider, Presteigne Broadcast Hire, has joined Sports Video Group (SVG) Europe as a Gold level member. For nearly 15 years, SVG has provided support for all professionals who rely on video, audio, and broadband technologies to produce and distribute sports content. In addition to its ...

The post Presteigne Goes for Gold appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Stéphane Vélard créé le design de «Best of 80» sur Sapphire Touch

Par admin

La tournée “Best of 80” vient de débuter le 25 janvier dernier au Palais des sports de Paris et se poursuit dans toute la France. L’éclairagiste Stéphane Vélard, a utilisé le pupitre Avolites Sapphire Touch, fourni par MPM Audiolight, pour créer tout le design lumière.

« La Sapphire Touch est très complète, ergonomique et surtout très intuitive, dit-il. » Fidèle à Avolites depuis des années, Stéphane Vélard aime la puissance du software et les nombreux Faders, particulièrement accessibles sur la console.
« Je suis de l’ancienne école, ajoute Stéphane. Pour moi l’éclairagiste dans un concert live est un musicien de plus. » Il adapte les lumières et les couleurs en fonction de l’artiste, de l’univers crée et du rythme de la musique jouée. »

Pour la tournée « Best of 80 », la production a demandé une ambiance festive tout en laissant carte blanche concernant le design. Stéphane Vélard a ensuite réfléchi au choix des machines et de la console pour créer une dynamique et un univers différent pour chacun des nombreux artistes qui se produisent sur scène.

Plus d’infos sur le site Dimatec

 

L’article Stéphane Vélard créé le design de «Best of 80» sur Sapphire Touch est apparu en premier sur SoundLightUp..

DPP 2020 Predictions Reveal How Global Media Trends Are Impacting at the Local Level

Par Broadcast Beat Magazine

The DPP, the media industry’s business network, today published its annual media industry predictions, in partnership with DPP member company Imagen. The DPP 2020 Predictions reveal how the process of globalisation is creating challenges, as well as opportunities, through the media supply chain. “The DPP’s annual predictions could safely be advertised as ‘hype-free’,” says DPP ...

The post DPP 2020 Predictions Reveal How Global Media Trends Are Impacting at the Local Level appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Sinclair’s KSNV TV in Las Vegas enabled live demonstrations of NextGen TV applications at CES 2020

Par Josh Gordon

Hunt Valley, MD, January 29, 2020: CES 2020 was a time of great excitement for advocates of ATSC 3.0/NexGen TV. For the first time, TV sets were displayed that could receive NextGen signals. Also for the first time were demonstrations of many applications using live NextGen signals from a TV station. Before the Show began, Sinclair’s ...

The post Sinclair’s KSNV TV in Las Vegas enabled live demonstrations of NextGen TV applications at CES 2020 appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Marshall Electronics New IP Cameras are the Main Focus at ISE 2020

Par D Pagan Communications

Three New 30X Optical Zoom Cameras Offer 4K, UHD and HD Resolutions  AMSTERDAM, FEBRUARY 4, 2020 – Marshall Electronics, a leading provider of professional cameras, monitors and accessories for professional AV and broadcast production, will showcase three new IP cameras, the CV630-IP PTZ Camera, the CV420-30X-IP Camera and the CV355-30X-IP Camera, at ISE 2020 (Stand ...

The post Marshall Electronics New IP Cameras are the Main Focus at ISE 2020 appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Son et lumière 3D : SpotMe compatible avec L-ISA

Par admin

L-Acoustics annonce la sortie en janvier d’une importante mise à jour logicielle de sa technologie de son immersif hyperréaliste L-ISA, qui va permettre aux utilisateurs de contrôler le positionnement de tout objet suivi dans une vue 3D.
Avec le contrôleur L-ISA version 2.0, les paramètres d’une source, y compris le pan (positionnement dans la largeur de la salle), la largeur de la source sonore, sa hauteur, sa distance (positionnement en profondeur) et même son élévation, peuvent être mappés et adaptés à tout système de tracking certifié.

A ce sujet, parallèlement à la mise à jour L-ISA v2.0, L-Acoustics annonce avoir collaboré de manière officielle avec certains fournisseurs de logiciels de tracking dont les technologies sont désormais compatibles avec l’écosystème L-ISA, c’est en particulier le cas de Robert Juliat avec SpotMe.

Système de suivi 3D SpotMe installé sur un suiveur Cyrano

Guillaume Le Nost, directeur exécutif de L-Acoustics, responsable des technologies créatives, remarque : « Avec nos derniers logiciels et nos récents partenariats en matière de systèmes de suivi, la reproduction audio incroyablement naturelle de L-ISA, associée à la précision des techniques de suivi en temps réel d’éléments visuels sur scène, promet d’élever la barre du son hyperréaliste encore plus haut pour notre public. »

François Juliat, directeur général de Robert Juliat ajoute :  » Nous sommes heureux de cette annonce qui permet d’associer deux marques françaises reconnues pour leur grande qualité de conception et de fabrication. SpotMe s’adapte à nos poursuites et ne nécessite aucun périphérique supplémentaire. Son installation et sa calibration sont faciles et rapides à mettre en place. Il ne complique pas la vie des techniciens et apporte de la modernité à l’outil poursuite ».

SpotMe.

SpotMe de Robert Juliat est un dispositif de suivi 3D manuel et ergonomique reposant sur un opérateur de poursuite. Facile et rapide à mettre en œuvre, il est capable de fournir des informations de suivi en temps réel sans émetteur ni caméra.

SpotMe se compose d’un serveur installé entre la fixation du projecteur de poursuite et le trépied, et de capteurs montés sur le trépied et le projecteur. Le serveur génère des données précises de position x, y, z permettant à la console de communiquer avec n’importe quel appareil utilisant le format PosiStageNet (PSN).
Le PSN est facilement converti en OSC dans la passerelle OSC de L-ISA, ce qui rend SpotMe parfaitement compatible avec la technologie de son immersif L-ISA.

Pour plus de détails sur le site L-ISA et sur le site Robert Juliat

 

L’article Son et lumière 3D : SpotMe compatible avec L-ISA est apparu en premier sur SoundLightUp..

Calling All Media Professionals, EditShare Academy Registration Now Open!

Par Zazil Media

Boston, MA – February 4, 2020 – EditShare®, a technology leader that specializes in collaboration, security, and intelligent storage solutions for media creation and management, today announced that registration is now open for its EditShare Academy authorized training and certification program. A modern approach to advancing professional development and technical mastery of EditShare solutions, EditShare ...

The post Calling All Media Professionals, EditShare Academy Registration Now Open! appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Brompton Technology: calibration dynamique des écrans LED

Par admin

Brompton au LDI

La calibration dynamique de Brompton Technology a été l’une des nouvelles technologies les plus considérées au salon LDI 2019 par les quelque 300 clients existants et potentiels du monde entier ayant assisté à la démonstration.

Brompton introduit maintenant cette technologie en Europe en exposant pour la première fois à l’ISE d’Amsterdam où, sur leur plus grand stand, seront organisées des présentations publiques de calibration dynamique et de restitution HDR Brompton.
Il lancera aussi le nouveau processeur de leds Tessera S8 et disposera de trois stations de démonstration montrant aux visiteurs la différence dont la famille de processeurs Brompton est capable sur la qualité du résultat final à l’écran.

Tessera S8

La calibration dynamique est une nouvelle technologie qui permet aux panneaux à LED de fournir une luminosité plus élevée et une gamme de couleurs plus large qu’avec les techniques de calibrage traditionnelles, tout en maintenant l’uniformité. Le calibrage dynamique est la technologie qui rend possible la fonction Brompton HDR, ainsi que des nouvelles fonctions d’amélioration des performances PureTone et ThermaCal.


La démonstration principale à l’ISE mettra en œuvre 98 panneaux ROE Diamond 2.6 fournis par 80six, partenaire de Brompton. Ces panneaux ne seront pas neufs, ils proviennent d’un stock de location opérationnel, et seront calibrés avec la caméra Hydra de Brompton, ce qui leur donnera un nouveau souffle et libérera toute la luminosité et la saturation de leurs leds.

Juste après la démonstration de calibration dynamique au LDI, plusieurs visiteurs, vraiment impressionnés par cette nouvelle technologie ont manifesté leur enthousiasme :

« Pour la première fois au LDI, j’ai compris pourquoi le HDR était nécessaire pour les écrans LED », a déclaré Graham Burgess, PDG du fabricant d’écrans à leds digiLED. « La calibration dynamique de Brompton a permis à un écran de cinq ans d’âge d’afficher le HDR comme je ne l’avais jamais vu auparavant. Tout comme les autres membres de l’équipe de digiLED basés aux États-Unis, j’ai été bluffé par les images présentées lors de ce lancement. On envisage à l’avenir de montrer cette technologie à nos clients sur des écrans digiLED. »

Roly Oliver d’Universal Pixels, une société de location basée au Royaume-Uni, partageait cet avis : « Merci pour cette superbe démo, dit-il. Le contenu était superbe et m’a permis de mieux comprendre la direction que prend l’industrie de la vidéo avec le HDR et son application révolutionnaire par Brompton. »

La calibration dynamique adopte une approche innovante pour maintenir l’uniformité, tout en délivrant tout le potentiel des leds permettant d’atteindre des niveaux de luminosité et de saturation des couleurs inimaginables. Le résultat est une progression considérable des performances visuelles pour tous les contenus, mais en particulier le HDR.
Des blancs plus lumineux, des contrastes plus élevés, des couleurs plus saturées et une fidélité des couleurs conforme à la réalité donnent une profondeur et un réalisme d’image auparavant inaccessibles. Et la calibration dynamique ne concerne pas seulement les panneaux neufs, il peut également donner une nouvelle vie aux panneaux existants à l’aide de la carte Tessera R2 de Brompton.

« Lorsqu’il s’agit d’affichage de contenu, la qualité de l’image ne réside pas nécessairement dans le pas des leds, mais plutôt dans le pilotage de la technologie d’affichage à LED », déclare Sarah Cox, vice-présidente des ventes de Notch, une société d’outils de création de contenu. Brompton a créé des outils qui inspirent le secteur, pour diffuser ces flux HDR d’une manière reproductible et standardisée. »

La calibration dynamique est rendue possible par le système Hydra de Brompton, une solution industrielle tout-en-un qui intègre tous les moyens de mesure et de traitement requis pour les mesures sur les panneaux.

« Après avoir visionné la démo de la nouvelle caméra Hydra et du HDR, cela confirme à nouveau les raisons pour lesquelles nous avons investi dans les produits de Brompton Technology », ajoute Graham Northam, installateur certifié et président de la société canadienne de location Apex Sound & Light. « Avec cette technologie, Brompton est en avance sur ses concurrents et insuffle une vie nouvelle dans notre stock actuel ! »


Comment ça marche ?

« Les méthodes de calibration couramment utilisées permettent d’obtenir l’uniformité en sacrifiant à la fois la luminosité et la gamme de couleurs, forçant chaque LED à s’aligner sur les LED les plus faibles et les plus blafardes de tout l’écran. Une fois le calibrage effectué, il sert pour tous les contenus pendant toute la vie du panneau », explique Chris Deighton, responsable technique de Brompton. « Mais avec une demande de plus en plus pressante pour une meilleure qualité d’image sans augmentation des coûts, on ne peut plus justifier de tels sacrifices de performances. »

Fig1 : le système de mesure et d’analyse Hydra est l’un des éléments majeurs de la calibration dynamique de Brompton Technology

La calibration dynamique de Brompton adopte une approche nouvelle pour maintenir l’uniformité, tout en libérant tout le potentiel des LED pour atteindre des niveaux de luminosité et de saturation des couleurs auparavant impensables.
Pour en bénéficier, un panneau à LED doit être équipé d’une carte de réception Brompton Tessera R2 et doit être mesuré à l’aide d’Hydra, un système de mesure spécialement conçu pour les panneaux à LED et exclusif à Brompton (Fig1).
La carte R2 s’insère dans un connecteur DIMM, présent sur de nombreux modèles de panneau à LED (Fig2).

Fig2 : La carte de réception Tessera R2, un des éléments importants de calibration dynamique, s’enfiche dans un connecteur SO-DIMM intégré à chaque panneau LED.

« La calibration dynamique est une approche flexible qui utilise l’immense puissance de calcul parallèle du moteur dynamique de la carte R2 pour traiter la vidéo entrante d’une manière nouvelle et innovante », explique Deighton.
« Avant de prendre des décisions, le moteur dynamique compile un ensemble de données, incluant les valeurs des pixels vidéo d’entrée, les métadonnées du signal vidéo, les métadonnées de calibration dynamique, les capacités précises de chaque LED et les préférences de l’utilisateur quant à la façon dont l’image doit être affichée. » (Fig3)

Toutes ces informations sont traitées en temps réel et sans introduire de latence supplémentaire, pour déterminer intelligemment la meilleure façon de piloter chaque led. Les zones de l’image où la luminosité est ce qu’il y a de plus important du point de vue visuel exploiteront pleinement la luminosité maximale des leds. Les zones nécessitant une saturation extrême utiliseront pleinement la gamme de couleurs maximale des LED. Mais tout cela est réalisé sans sacrifier inutilement l’uniformité sur le reste de l’image.


Fig3 : concept de calibration dynamique

Le résultat de cette démarche est une avancée considérable dans la performance visuelle. Des blancs plus lumineux, des contrastes plus élevés, des couleurs plus saturées et une précision des couleurs fidèle à la réalité offrent un niveau de profondeur et de réalisme de l’image auparavant inaccessible. Des couleurs et une luminosité réalistes sans les compromis inhérents à la calibration conventionnelle.
Du fait de la nature dynamique du système, la luminosité, les couleurs primaires et le blanc de référence souhaités sont entièrement réglables par l’utilisateur. Ce qui nécessitait auparavant un processus de réétalonnage long donc coûteux peut désormais être effectué à tout instant à partir de la nouvelle interface utilisateur simplifiée DynaCal sur tous les processeurs Tessera, et les modifications se traduisent sur l’écran de manière transparente et en temps réel, même pendant un événement en direct.

On peut activer l’affichage de hachures qui signalent les zones critiques de l’image, qui risquent de conduire les leds au-delà de leur luminosité maximale (Fig4) ou de leur gamme de couleurs (Fig5), ce qui permet de régler rapidement et précisément les performances de l’écran en fonction du contenu, de l’environnement de visualisation et des préférences de l’utilisateur.

Fig4 : Hachures actives, montrant où la luminosité risque d’être excessive et provoquer la saturation des LED.

Fig5 : Hachures actives, montrant les zones de l’image qui risquent de sortir de la gamme de couleur fournie par les LED.

La précision des couleurs est gérée dans l’ensemble du système. Même sans configuration utilisateur, les couleurs sont parfaitement équilibrées, les tons chair semblent naturels et le contenu restitue exactement les intentions de son auteur. La calibration dynamique n’est pas réservée aux tout nouveaux panneaux LED, elle est prise en charge par tous les processeurs Tessera sous forme d’une mise à niveau logicielle gratuite.

D’impressionnantes fonctions dérivées

Grâce à la puissance de mesure, d’analyse et de correction de calibration dynamique, ainsi qu’à la puissance de calcul et la précision (nombre de bits pour le codage des couleurs et les calculs) de la carte R2, de puissantes fonctions d’amélioration du comportement des écrans à LED ont pu être développées et présentées au LDI 2019 :
ThermaCal, qui élimine les motifs dus aux gradients de température sur les panneaux LED qui chauffent, et PureTone (dérivée de DarkMagic), qui supprime les dominantes de couleurs sur les bas niveaux de luminosité, établissant un affichage équilibré et neutre.

ThermaCal

Les LED sont sensibles à la température. Elles ont toutes tendance à être un peu moins lumineuses lorsqu’elles s’échauffent. Mais l’ampleur de cet effet varie selon la couleur, les leds rouges étant les plus fortement affectées : une LED rouge qui s’échauffe de 10 degrés voit son flux lumineux chuter typiquement de 10 %.

Fig6 : Gradients thermiques sur deux panneaux à LED avec mention de leurs origines (simulation).

Du fait de cette différence de comportement entre les leds de différentes couleurs, les zones plus chaudes ou plus froides que la température à laquelle le panneau a été calibré peuvent présenter une dérive colorimétrique.

De plus, les panneaux chauffent fréquemment plus au centre que sur leurs bords, ce qui peut conduire à des motifs thermiques disgracieux qui font apparaître très visiblement chacun des panneaux qui constituent un mur vidéo (Fig 6–7).

Fig7 : Gradients thermiques dans un mur vidéo constitué de 48 panneaux à LED.

ThermaCal compense ces effets et donne à l’utilisateur la maîtrise du niveau de compensation requis en fonction de la température et de l’environnement du panneau. Il le fait en séparant les effets thermiques de la calibration optique et en profilant chaque modèle de panneau pour comprendre en détail ses caractéristiques thermiques pour une correction douce et adaptée au panneau. Le niveau de la correction peut être ajusté de manière dynamique, même pendant un spectacle, pour tenir compte des changements de température au fil du temps.

PureTone

Fig8 : Courbes de linéarité des LED R, V, B. On note un important écart de comportement du rouge, susceptible d’entraîner une dominante cyan dans les parties sombres des images.

Les LED et leurs circuits intégrés de pilotage ne sont pas parfaitement linéaires, et de ce fait, lorsqu’on leur demande de produire une luminosité donnée, elles peuvent ne pas l’atteindre avec une précision suffisante.
Couramment, les leds rouges, vertes et bleues ont des comportements différents (Fig8), ce qui signifie que de nombreux modèles de panneaux présentent une dominante de couleur dans les gris sombres ou lorsqu’ils sont utilisés à des niveaux de luminosité faibles.

La plupart des contenus ont des zones sombres et des zones claires. Cette non-linéarité constitue donc un réel problème, c’est-à-dire qu’on n’obtiendra peut-être pas des couleurs précises (Fig 9 – 10) et des gris vraiment neutres (Fig 11).
Très souvent, c’est aussi une raison pour laquelle les différents panneaux qui semblent s’associer parfaitement lors de l’affichage d’images de test à pleine luminosité paraissent différents de manière évidente lors de l’affichage de contenus réels comprenant des zones plus sombres.

Fig9 : Image affichée avec correction PureTone activée

Fig10 : Image affichée sans correction (simulation). On note d’importantes dérives colorimétriques dans les zones à bas niveau de lumière, dues aux différences de comportement non-linéaire des LED R, G, B.


Fig11 : Réponse s’un écran à LED à une échelle de gris (simulation). En haut : réponse brute, en bas, réponse corrigée par PureTone.

Auparavant, il était difficile, voire impossible, de corriger ce comportement non linéaire. PureTone s’appuie sur la technologie de Brompton pour permettre de profiler chaque type de panneau afin de compenser les non-linéarités, ce qui assure des couleurs vraies, propres et précises et des gris neutres à tous les niveaux de luminosité. Ceci est particulièrement important pour les prises de vues au cinéma et à la télévision, où les écrans fonctionnent souvent avec une luminosité beaucoup plus faible pour s’adapter à la sensibilité des caméras, et une parfaite neutralité des couleurs est essentielle pour une bonne image à la caméra.

PureTone s’appuie sur Dark Magic, qui améliore la qualité de l’image ou de la vidéo affichée sur les panneaux LED lorsqu’ils fonctionnent à une luminosité inférieure à la luminosité maximale, pour obtenir une profondeur de codage effective supplémentaire permettant de procéder à de très petits ajustements fractionnels des niveaux de sortie. Il travaille également en parallèle avec ThermaCal. ThermaCal et PureTone fonctionnent exclusivement avec les panneaux équipés de la carte Brompton R2 et avec la calibration dynamique activée.

Plus d’infos sur le site Brompton Technology

 

L’article Brompton Technology: calibration dynamique des écrans LED est apparu en premier sur SoundLightUp..

❌