Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 14 août 2020Vos flux RSS

A quick way to add stutter/cut FX in Ableton Live

Par : Dan White

Today we’re joined by a guest educator to DJTT, Stranjah – who’s hosting a live drum and bass/jungle production class starting next week. In this video, he shares a clever plugin that he uses for both production and live performance purposes. The plugin is called Shaperbox 2 (by Cableguys), and to some, it might feel […]

The post A quick way to add stutter/cut FX in Ableton Live appeared first on DJ TechTools.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Future DJ Gear Concepts: Traktor Kontrol S6

Par : DJ Glitch

Next up in our Future DJ Gear series is a Traktor a Kontrol S6 controller. The Traktor Kontrol S4 Mk3 is a fantastic controller that provided serious competition with other, similar-sized controllers such as Pioneer DJ’s DDJ-SX3 and Denon DJ’s MC7000. Its haptic feedback, magnetically-tensioned, motorized jog wheels were a fantastic new feature that provide […]

The post Future DJ Gear Concepts: Traktor Kontrol S6 appeared first on DJ TechTools.

It’s Official: NAMM 2021 is Cancelled.

Par : Dan White
NAMM 2021 Cancelled

We’ve long expected that the COVID-19 situation here in the United States would continue to lead to cancellations of industry events. Today, the NAMM Show officially announced that they’re cancelling the 2021 NAMM show: “Given the current realities of the COVID-19 pandemic and the health and safety of NAMM members as our first priority, it […]

The post It’s Official: NAMM 2021 is Cancelled. appeared first on DJ TechTools.

Freevox distribue RME

Par : admin

En plein redéploiement dans ses nouveaux locaux de Montevrain qui abriteront tout CSI Audiovisuel, Freevox ajoute une remarquable cerise sur le gâteau via le retour au bercail au 1er septembre de RME, la marque indispensable en audio numérique, et d'Alva. Lire la suite

L’article Freevox distribue RME est apparu en premier sur SoundLightUp..

Dynacord présente la MXE5 : matrice audio hautes performances

Dynacord introduit une nouvelle matrice audio numérique, la MXE5, premier modèle d’une gamme de matrices MXE. Elle dispose de fonctions de routage et de mixage, avec 12 entrées analogiques micro/ligne, 8 sorties niveau ligne et 24 canaux audio Dante. Lire la suite

L’article Dynacord présente la MXE5 : matrice audio hautes performances est apparu en premier sur SoundLightUp..

The Large-Format, Wide-Angle Cinematography of Wally Pfister

Let’s break down the high-concept, blockbuster cinematography of Academy Award winner Wally Pfister. To talk about acclaimed cinematographer Wally Pfister is to talk about his long-running creative ...

Khoreo: An audiovisual project with Unity and Roland MC-101...



Khoreo: An audiovisual project with Unity and Roland MC-101 groovebox. BRDG published the full-length video on YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=P6Dy3iWpNMc Also, I uploaded the Unity and MC-101 project files to GitHub. https://github.com/keijiro/Khoreo Enjoy.

Nouveau VIO L1610, extrême puissance et qualité en 3 voies

Par : admin

Les italiens de dBTechnologies lancent VIO L1610, un line array compact à 3 voies actives équipé de deux woofers 10” et d'un moteur coaxial MF / LF entièrement néodyme, offrant 141 dB SPL Max avec des performances audio de premier ordre et d'une grande musicalité. Lire la suite

L’article Nouveau VIO L1610, extrême puissance et qualité en 3 voies est apparu en premier sur SoundLightUp..

ATX2AT Smart Converter : l’adaptateur pour alimenter vos vieux Mac

Mon ancien collègue (et rédacteur en chef) de Canard PC Hardware, Samuel Demeulemeester, est un fou d’électronique, et il fabrique des trucs. Et parfois, des trucs intéressants, comme l’ATX2AT Smart Converter. Et malgré son nom, il fonctionne avec de vieux Mac.

Avant de commencer, il faut être clair : j’ai acheté l’adaptateur sur Kickstarter, comme n’importe qui. Samuel m’a juste fourni un câble pour alimenter un vieux Mac (un LC III), avec en plus une petite surprise : il s’était trompé dans le brochage. Donc je vais dire du bien de son adaptateur… parce que c’est un bon produit.

A la base, l’adaptateur a été pensé pour les vieux PC : il permet d’utiliser une alimentation moderne (ATX) avec un appareil qui demande de l’AT. Et surtout, il fait bien ça. Premièrement, il fournit une tension de – 5 V. Pas mal vieux ordinateurs (et surtout quelques vieilles cartes ISA) nécessitent en effet cette tension négative pour fonctionner, et c’est d’ailleurs le cas sur certains Mac. Deuxièmement, il permet de gérer correctement la demande en énergie : les ordinateurs modernes utilisent essentiellement du 12 V, les anciens du 5 V. L’adaptateur va limiter (et monitorer) ce qui passe pour éviter de voir de la fumée sortir de l’appareil. Il est programmable, il offre un petit écran qui affiche les informations, et il est possible de choisir les limites pour chaque tension. Enfin, il protège votre alimentation (et le matériel) des accidents éventuels. Il vaut ~50 € directement chez l’auteur.

La carte avec l’adaptateur Mac


Les câbles AT et Mac

Maintenant, parlons de mon cas particulier. Je l’ai acheté pour mes vieux Mac, notamment un Macintosh LC III dont l’alimentation est parfois capricieuse. Plus généralement, c’est assez courant sur ce modèle de se retrouver avec une alimentation qui claque (littéralement, elle font une sorte de tac tac tac) et qui nécessite des réparations. Et au lieu de la réparer ou de trouver un bloc d’occasion pour un usage occasionnel, passer par l’adaptateur et une alimentation ATX a du sens. Ce n’est pas forcément intéressant pour un usage standard : les alimentations ATX sont souvent volumineuses et le prix monte vite, mais pour des tests ponctuels, c’est très efficace. Et au pire, il reste possible d’installer l’adaptateur et une alimentation « Pico ATX » (des modèles très compacts) directement dans le boîtier, vu la consommation assez faible de ces modèles.

L’alimentation d’origine

Le Macintosh LC III (comme tous les LC) a un bloc assez basique, et l’ordinateur s’allume uniquement avec un bouton physique, pas par le clavier. J’avoue que je ne sais pas comment l’adaptateur fonctionne avec les modèles qui s’allument au clavier et nécessitent une tension permanente (même si elle est faible) sur le 5 V. Pour le Macintosh LC, le brochage est simple : deux fils pour la masse, un pour le + 5 V, un pour le + 12 V et un pour le – 5 V. Samuel m’avait fait un câble (en inversant le + 5 et le – 5 par erreur), donc pas de soucis. Au passage, le brochage est inscrit sur le PCB de la carte mère, donc ce n’est pas trop compliqué.

Par défaut, l’adaptateur limite à 4 A pour le 5 V (20 W) et 0,5 A pour le 12 V (6 W). J’ai donc vérifié sur l’alimentation d’origine et réglé l’adaptateur sur les bonnes valeurs. Elle fournit 3,75 A sur le 5 V (c’est OK) et 0,75 A sur le 12 V. Pour tout dire, par défaut, l’adaptateur arrête le Mac en indiquant qu’il y a un problème sur le 12 V, au démarrage, il demande bien donc plus que 0,5 A. Une fois réglé sur 1,5 A, pas de soucis. Les limites hautes sont 8 A en 5 V et 4,75 A en 12 V, donc c’est assez large pour les vieux appareils. Plus largement, le connecteur en sortie de l’adaptateur fournit la msse, le + 5 V, le – 5 V, le + 12 V et le – 12 V, donc c’est adaptable assez facilement à n’importe quel vieil ordinateur qui se base sur ces tensions.

Les valeurs de l’alimentation d’origine

Lors de mes tests, je n’ai pas eu de soucis : j’ai alimenté le Mac avec une vieille alimentation ATX, fait des benchs, etc. Tout fonctionne bien, et une fois réglé sur les bonnes valeurs en sortie, c’est stable. En dehors de la sécurité, l’adaptateur permet surtout d’utiliser des alimentations ATX qui sont souvent silencieuses (surtout sur des charges faibles) et bien plus efficaces que les alimentations de l’époque.

Après un certain temps (réglable), l’adaptateur coupe l’écran


Ca fonctionne bien

Donc si vous travaillez souvent avec de vieux ordinateurs, l’ATX2AT Smart Converter a sa place dans votre boîte à outils, aux côtés de l’émulateur de disquettes et de l’adaptateur pour remplacer un HDD par de la mémoire flash.

Enfin, il y a aussi une application Windows pour effectuer les réglages facilement, mais je ne l’ai pas encore testée.

Future Tree, une structure en béton imprimée en 3D qui rappelle la nature

L’utilisation du béton dans l’impression 3D est en train de révolutionner l’industrie de la construction. Des maisons aux passerelles pour piétons, la fabrication additive offre une grande liberté de conception qui dépasse les limites de l’imaginable. Grâce à sa rapidité…

Cover-futuretree

Interview to Paco Gramaje

This is our interview to Paco Gramaje, art director of the Paco Gramaje Studio in Barcelona.

The studio creates immersive multidisciplinary AV shows, especially focusing on the fusion between projection mapping and dance performance.

We asked Paco a few questions about his background and creative career and also about the new projects he has been cooking up during the quarantine period.

1. When did you start working on the interaction between audiovisual and dance performance, and how did you get involved? What are the aspects that are more appealing to you about working in this interdisciplinary field?

It all begun in 2009. After quitting my job as an engineer I moved to Madrid to study a Master in Motion Graphics while making my first experiences in the world of video art. 

In 2010 I started up several collaborations with art organizations in Madrid and they proposed to me to shoot a dance performance by the choreographer Iratche Ansa.

The performance was going to be held at the Matadero in Madrid. From that recording I put together my first video dance “Comunicación Interpretación Automática” which had a very good reception.

I had discovered the potential of dance from an audiovisual perspective and the inner revelation of what I wanted to do in the next few years.

A few months later I made my first dance pieces with live visuals with choreographer Barbara Fritsche.

Thanks to those projects I was able to work on the musical “Hoy No Me Puedo Levantar” in 2013. In 2014 I directed my first proper theatre show: “Girasomnis”.

Interview to Paco Gramaje
2. You are the creator of “Girasomnis”, an itinerant project that has been traveling around the world. Can you tell us about the creative process behind the inception of this innovative project?

I try to “connect” the visuals with the dancers. Sometimes I encourage the dancers to “connect” or follow my visuals.

In this project I also composed the music. This is very useful as I have better control of the creative process. With this project I tried to evoke feelings in the audience without words: just images, dance and instrumental music.

Paco Gramaje - Audiovisual artist
3. Paco Gramaje Studio recently launched the “Dance Mapping Virtual Tour 2020” which it’s fundraising on Gumroad. This is in preparation for a new cutting-edge AV dance project in 2021 involving a 360 immersive environment . Can you give us some insights about the whole project?

This quarantine caused an abrupt stop in my job, but also gave me time to start imagining something new.

The idea was born during the first week of confinement. At the start, It was simple: I just wanted to publish some of our best projects and make them public. But I also felt a need for a change.

The last 3 years I was quite disconnected from my artistic side due to working mostly on commercial projects. 

I was just focusing on making money to pay my bills and trying to have a stable team for audiovisual production. The outbreak of the Covid-19  has been an absolute shift in our work. We started questioning the possibility of doing our shows as we did before.

Therefore I needed to devise another type of format for the new normal awaiting us: a fully immersive virtual Dance Mapping Show.

As my previous theatre production, without the pressure of a client and using the Girasomnis music.

So, in April I started to visualize and write a synopsis of this new project. I then decided to publish “Dance Mapping Virtual Tour 2020” as a memorandum of all these years of physical shows. 

Now it’s time to go further. I want to gather all the knowledge I gained during the last 10 years and apply it to a virtual reality show, where I can break the limits and make an immersive 360º visual performance with dancers.

This new production is planned to be released in VR and physical 360 projection format in late 2021.

4. When working on a project how do you pick your collaborators? What are the main roles you look for in your team? 

When I have the budget I can work with some powerful audiovisual freelancers from my network of collaborators. Failing that I work alone.

I also work with very talented dancers/choreographers from Barcelona. During the years they started to understand my ideas and transform them in beautiful choreographies. 

5. Can you describe your general creative approach when starting on a new project?

I have mostly 2 ways of work. I compose a music draft and then I work on the visuals and choreography or vice versa: I make a draft of visual content with a draft choreography and I try to match the sounds and music.

Sometimes I give leeway to the dancer, so they can create their own choreography and then I create the visual content following their movements.

In the last few years I also worked with some talented musicians for a faster audiovisual production.

6. In 2015, Paco Gramaje Studio won an award at the International Mapping Festival in Girona for the Micro-mapping category. Could you share with us your thoughts about the concept of “Micro-mapping”? 

This was a concept from Roman Torre. In 2015 I shared a space with him and we collaborated together on a video mapping of a rotating stone. It was a nice project called Liquid Series.

In the video mapping area I also tried to develop innovative concepts, differing from the typical big projection on a building facade. 2 Years ago I started to develop the concept of “Holomapping”. I am planning to finish it next year as well.

7. We are aware you regularly teach courses and masterclasses of video mapping applied to performing arts, in Spain and Latin America.


What specific training would you recommend for digital artists who have just started their career and why? Which are the countries with more opportunities for audiovisual arts, in your opinion?

Nowadays, it is possible to learn a lot following digital online courses, but it is always better if somebody guides you. As with everything in life the best way to learn is practice, making mistakes and improving. 

Spain is not the best country for arts, I would say. As far as I know French artists or from other European countries have more grants and support from their governments, but everything is possible if you are passionate about your work.

Website

Facebook | Twitter | Instagram | Vimeo | YouTube

The post Interview to Paco Gramaje appeared first on Audiovisualcity.

GrandMA3 onPC command wing XT et Software version 1.2.0.2

Par : admin

Au croisement entre un Wing OnPC, un ordinateur et une console, la Wing XT est une nouvelle console MA Lighting accompagnée du soft en version 1.2.0.2. Lire la suite

L’article GrandMA3 onPC command wing XT et Software version 1.2.0.2 est apparu en premier sur SoundLightUp..

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @geraldinekwikmusic⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣I’m...




⁣⁣
⁣#repost @geraldinekwikmusic⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣I’m so proud of being part of this new mapping with my original music written for the casino Viage in Bruxelles played by night during full december. ( Boulevard Anspach 1000 Bruxelles )⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣Visual Artist : Simon Lebon ⁣
⁣Music and sound design : Geraldine Kwik ⁣
⁣Place : Grand Casino Brussels Viage⁣
⁣https://www.viage.be/fr/ ⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣#bruxelles ##brussels #casino #viage #casinonight #videomapping #loomprod  #originalsountrack #musicforpaintings  #mapping #composer #frenchcomposer #musicscore #ambient #composingmusic #sound #sounddesign #art #visual #millumin #madmapper #motiondesign #aftereffects #design #architecturalmapping #projectionmapping #movingimage #digitalartist #night (at Brussels, Belgium)
https://www.instagram.com/p/CDhG-Wipj7z/?igshid=uqppjxxumkcx

How to Render and Export in After Effects

When you're just getting started in After Effects, the program can be daunting. Here's a quick guide to exporting your project.

Technology Tools for Online Education: New Book

Technology Tools for Online Education is a new book from the StreamGeek’s Chief Streaming Officer Paul Richards. The book comes at a time when educators from around the world are being asked to make a transition to online teaching. With the Fall 2020 semester coming up soon, the book offers educators a detailed look at ...

The post Technology Tools for Online Education: New Book appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Brightline Expands LED SeriesONE Offerings for Studio Lights with Variable Color Temperature, RDM Control

Bridgeville, Penn. – Aug. 6, 2020 – Brightline, a leading manufacturer of energy efficient lighting systems, today announced it has upgraded its L1.2 and L1.4 LED SeriesONE studio light fixtures with variable color temperature and improved color rendering. Plus, the fixtures are now available with optional wireless DMX/RDM (remote device management) control that provides bidirectional ...

The post Brightline Expands LED SeriesONE Offerings for Studio Lights with Variable Color Temperature, RDM Control appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Signiant Awarded Patent for its Intelligent Transport Architecture

August 04, 2020 Signiant Inc, today announced, that it has been issued patent number 10,735,516 by the U.S. Patent and Trademark Office for its invention titled “Cloud-Based Authority To Enhance Point-To-Point Data Transfer With Machine Learning.” The patent describes methods and systems that incorporate machine learning to evaluate anonymized historical transfer information collected by its ...

The post Signiant Awarded Patent for its Intelligent Transport Architecture appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

How Reed Morano’s Cinematography Turns the Camera into a Character

Explore the dark, beautiful, and personal cinematography of DP-turned-director Reed Morano and how filmmakers can turn their cameras into characters.

V-Nova and NETINT Technologies collaborate to enhance transcoding quality and speed with MPEG-5 LCEVC

• V-Nova and NETINT enhance Codensity™ T408 Video Transcoders with MPEG-5 LCEVC • V-Nova LCEVC enhancement provides significant quality and density uplift for NETINT modules • Represents the first step in roadmap to integrate LCEVC onto NETINT’s next-gen chips due in 2021 London, UK / Vancouver, Canada – 4 August 2020 – V-Nova, a leading ...

The post V-Nova and NETINT Technologies collaborate to enhance transcoding quality and speed with MPEG-5 LCEVC appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Cosmic Lab

Par : Marco Savo

Cosmic Lab is a multimedia studio formed by audiovisual artists and creators based in Osaka, Japan.

They combine art and technology to develop powerfully immersive audiovisual experiences.

We discovered this amazing collective thanks to ADAF 2020 and we fell in love straight away.

Cosmic Lab possibly represent the archetype of the audiovisual artist, rooted in the art world and the underground clubbing scene.

As many Japanese new media artists they are not afraid of experimenting and mixing up techniques and styles. As far is it’s punchy, alluring and visually stunning they will use it in their performances.

From immersive VJ sets to operatic projection mapping, from AV live graffiti to cutting-edge interactive installations. Cosmic Lab always achieves to captivate the audience and mind-blow even the more AV experts.

Here our top picks from their impressive portfolio of audiovisual projects:

Live Paint Showcase: “Magnetic”

Cosmic Lab - Audiovisual artists

As we said: no fear of experimenting. Here we see a very interesting fusion between hip hop and audiovisual culture.

At the opening event of MAGNET by SHIBUYA 109 “ShibuGekiSai”, Cosmic Lab and Doppel collaborated on a performance combining live painting and video projection.

The 3D video cubes are animated in motion graphics by the audiovisual artists guiding the graffiti artists on the patterns they will fill with their spray cans.

The DJ spins tunes throughout the performance linking graffiti and projection through the overall hip hop groove.

Buddhist Chant and Light Performance

An audiovisual feast and a once-in-a-lifetime experience to celebrate the Koyasan’s 1200th anniversary (The center of Shingon Buddhism).

We see something truly remarkable and unique: a fusion among the vibrating tones of the Buddhist chant, Japanese drums and an elaborate projection mapping.

Under the musical inputs and the AV latest technologies the great Pagoda comes alive. The result is spectacular, mesmerizing and sumptuous to honor the ancient tradition of Japanese Buddhism.

QUASAR

Here Cosmic Lab went a few steps ahead by reinventing the way of making AV live performances through a new tool called QUASAR.

It loosely reminded us of the Reactable Machine, developed in Barcelona in 2003 to make music through physical interaction.

In this next-generation AV instrument, each musical measure is not interpreted in a linear fashion, but as an endless loop.

Also the tangible interface gives a physical structure to the AV content making possible to build rhythm and layers in all new intuitive physical way. Impressive!

Cosmic Lab - Audiovisual artists

Contact

Website

Facebook | Twitter | Instagram | Vimeo | YouTube

The post Cosmic Lab appeared first on Audiovisualcity.

FL Group passe en Streaming avec Robe

Par : admin

Lucas Enguerrand et son frère Quentin, qui travaillent tous deux chez FL Group, voulaient garder le moral pendant le confinement. Lire la suite

L’article FL Group passe en Streaming avec Robe est apparu en premier sur SoundLightUp..

Mesurer la fréquence cardiaque avec des écouteurs et une Apple Watch

Récemment, je me suis (re)penché sur la santé, et j’ai ressorti des écouteurs un peu spéciaux : les Jabra Pulse Sport. Ils intègrent un capteur de fréquence cardiaque, avec un protocole de communication assez standard. Et ils sont utilisables avec l’Apple Watch.

Alors, je l’avais indiqué dans un vieil article, je m’en suis rendu compte en écrivant cet article, mais les écouteurs fonctionnent nativement avec l’Apple Watch. Si vous avez la montre d’Apple, vous avez peut-être déjà vu Appareils de santé dans les appareils Bluetooth. En fait, les appareils Bluetooth LE qui suivent le standard (un profil spécifique) peuvent apparaître à cet endroit, et c’est le cas des écouteurs de Jabra.


Une des oreillettes contient un capteur de fréquence cardiaque

Une fois les écouteurs allumés, il n’y a pas besoin de passer en mode appairage, c’est du Bluetooth LE en broadcast. La montre devrait donc voir directement les écouteurs comme un appareil de santé, et se connecter. Dans les écouteurs, il y a un truc pratique : ils parlent. Une fois connectés, ils remplacent le capteur de l’Apple Watch, ce qui permet des choses intéressantes. Premièrement, une lecture continue de la fréquence cardiaque, ce que ne permet pas le capteur d’origine. Pour ceux qui font du sport, la mesure est donc plus précise et plus fiable dans le temps. Attention, il faut tout de même jumeler les écouteurs pour la partie audio.

Connecté


Et il lit la fréquence

Ensuite, un truc amusant : on peut mesurer la fréquence cardiaque sans avoir la montre au poignet. Comme l’application de la montre passe par les écouteurs, ça fonctionne tout de même.

La fréquence, sans la montre au poignet


Des chercheurs impriment en 3D une pompe cardiaque humaine fonctionnelle

À l’université du Minnesota, des chercheurs ont imprimé en 3D une pompe cardiaque humaine fonctionnelle à l’échelle centimétrique. Les scientifiques pensent que cette découverte pourrait avoir des implications majeures pour l’étude des maladies cardiaques, l’une des principales causes de décès…

3dprintedheartpump

XCY M1T : un minuscule PC sous Celeron N4100

6.2 cm de côté sur 4.2 cm d’épaisseur, le XCY M1T est une vraie minimachine proposant des compétences tout à fait classiques et adaptée à un usage Web, multimédia et bureautique. 

XCY M1T
Le XCY M1T est équipé d’un Celeron Gemini Lake N4100, une puce très employée sur ce segment des MiniPC parce que répondant efficacement à beaucoup des besoins actuels tout en offrant un prix abordable et une dissipation thermique facilitée. La puce propose 4 cœurs et 4 threads cadencés de 1.1 à 2.4 Ghz avec 4 Mo de mémoire cache.

XCY M1T

Son circuit graphique Intel UHD 600 est capable de décoder des contenus UltraHD H.265 sans soucis et le processeur permet aussi bien de réaliser des retouches photos que de lancer des outils bureautiques ou des sessions web. Le processeur dégage 6 watts de TDP et la marque semble a  choisi de préférer l’usage d’un ventilateur pour en venir à bout plutôt qu’une solution de dissipation passive. Probablement pour préserver la taille ultra-compacte de l’engin. Comme souvent je me demande dans quelle mesure un de ces engin ne peut pas être facilement modifié pour fonctionner en silence via un dissipateur passif. 

XCY M1T

L’engin est équipé avec 8 Go de mémoire vive ce qui est largement suffisant pour une flopée d’usages différents. Son stockage de base est un SSD M.2 2242 SATA de 128 Go qui pourra évoluer vers des solutions plus importantes. Je ne suis pas sur que cela soit utile sur ce genre de machine de passer à 256 ou 512 Go de stockage interne mais c’est en tout cas une bonne chose de ne pas avoir de stockage eMMC figé en interne.

Un lecteur de cartes MicroSD est également présent pour ajouter des capacités de stockage à l’engin. La marque ne précise pas qu’il s’agit d’un MicroSDXC mais je doute qu’ils limitent cette option à un MicroSDHC et aux 32 Go maximum de stockage que cela imposerait.

XCY M1T

Le reste de la connectique est assez complet au vu de la taille de l’engin. On retrouve par exemple une sortie HDMI 2.0 ce qui permettra de sortir un signal UltraHD en 60 images par seconde pour en faire un MiniPC orienté multimédia ou simplement piloter confortablement un écran. On retrouve également deux ports USB 3.0 Type-A, une sortie audio et micro combinés au format jack 3.5 mm et pour finir un port USB Type-C qui ne servira que d’alimentation.

XCY M1T

Pas de port Ethernet donc et si il sera possible d’utiliser un adaptateur USB pour en proposer un à l’engin, il pourra également recourir à un Wifi5 et du Bluetooth 4.2 pilotés par un circuit Intel 7265AC.

XCY M1T

le MiniPC est livré avec un adaptateur secteur et un câble HDMI mais malheureusement sans adaptateur VESA pour le coincer derrière un écran. Au vu du format de l’engin je doute même que cela soit possible facilement.

Le XCY M1T est en vente sur AliExpress à 150.04€ grâce au coupon proposé par le vendeur sur sa page. Ce n’est pas le meilleur prix jamais rencontré pour ce type de machine mais un tarif très correct pour ce type d’engin à la destination précise. A noter qu’il est livré sans système mais devrait fonctionner aussi bien sous Linux que Windows.

Source : AndroidPC.es

XCY M1T : un minuscule PC sous Celeron N4100 © MiniMachines.net. 2020.

Parrallels : la solution pour porter les applications Windows sur ChromeOs

Google a planifié un support des applications Windows sur ses Chromebooks depuis longtemps. Cette perspective explique a elle seule une bonne partie de l’évolution des machines ces derniers mois et pourquoi certains constructeurs se sont mis a faire enfler les capacités de calcul de leurs engins, leur mémoire vive et leur stockage. 

Acer Chromebook Spin 713

Cette réaction de Google s’explique assez simplement, les Chromebooks rencontrent un succès croissant en entreprise et de plus plus  en plus de grande structures font appel au système pour leurs équipes. Mais certaines résistent à cette arrivée à cause de leurs investissements passés dans des outils développés pour Windows.  Que ce soit à cause de la conception – souvent fort coûteuse – d’un outil sur-mesures pour répondre à un besoin industriel ou à l’implication et la formation des équipes dans un logiciel commercial, certaines structures ne sont pas prêtes a faire l’impasse sur ces outils développés sous Windows.

L’idée de faire appel à Parallels pour pouvoir utiliser des applications Windows sous ChromeOS est donc très logiquement née dans l’esprit de Google. Avec une volonté d’étanchéité très claire. L’usage d’un outil Windows dans un Chromebook sera possible mais ne sera clairement pas encouragé. L’idée est de pouvoir lancer un programme dans l’univers ChromeOS mais pas de vivre sous Windows. 

L’image donnée par Cyrus Mistry, chef produit pour ChromeOS est assez amusante. Pour lui, tous les propriétaires de système audio-vidéo dernier cri, avec Dolby Atmos et compagnie, veulent régulièrement pouvoir lire une vieille VHS introuvable ailleurs. Pouvoir leur donner cette possibilité est importante pour Google. L’idée est de pouvoir lire cette vieille vidéo au besoin mais surement pas d’en faire leur quotidien. Evidemment ce sont les applications Windows qui sont comparées aux vieilles cassettes vidéo…

Acer Chromebook Spin 713

Cette option ne sera pas grand public mais liée à des offres d’entreprises et devra être pilotée par des administrateurs qui pourront activer ou non cette option en choisissant quels programmes pourront être lancés. Votre PME emploie un logiciel de calibration machine développé sur mesures sous Windows, vous voulez passer à ChromeOS. Vous pourrez en incluant votre logiciel dans les exceptions prises en charge par vos Chromebooks.

La manière dont Parrallels Desktop va prendre en charge Windows pour commencer est intéressante. Le système va démarrer une session complète de Windows en parrallèle de ChromeOS et du système de gestion d’Android. Les différents programmes seront donc lancés sous le système le plus adapté de manière transparente.
Mais le futur de cette évolution sera différent, l’idée sera de pouvoir exécuter uniquement l’application dont vous avez besoin. A la manière de MacOS qui permet de lancer des applications Windows de manière transparente grâce à la fonction Coherence de Parallels.

Pour le moment aucune date n’a été fixée, aucun prix non plus et on se doute qu’il s’agira d’un cas par cas pour déterminer le tarif de cette option. Uniquement disponible pour les entreprises, ce ne sera pas un ajout que l’on pourra télécharger en plus des fonctions habituelles mais bien un outil professionnel a prendre en compte au sein d’une flotte d’appareils. Il faudra également pouvoir le prendre en charge et donc compter sur des Chromebooks modernes et puissants. Inutile de compter sur des machines sous processeurs ARM, il vous faudra un processeur x86, typiquement un Core i5 ou i7 avec au moins 16 Go de mémoire vive. Voilà ce qui explique en grande partie la montée en puissance de nombreuses références de Chromebooks ces derniers mois.

Google a également pensé a proposer des fonctions de double boot pour ses machines, que l’utilisateur puisse choisir des démarrer au besoin ChromeOS ou Windows. Mais cette option se heurte a un élément capital pour ce type de machine : la politique interne de Google au sujet de la sécurité sur les Chromebooks. Google ne veut pas que les fonctions de base de l’engin soient moins bien sécurisées pour laisser une porte d’entrée à Windows : Le BIOS, le firmware des machines, toute la séquence de boot souvent critique et analysée par le système pour s’assurer qu’aucune intrusion n’a lieu dans chaque machine. Le système peut également se servir d’une image miroir sécurisée du système si la sécurité a été attaquée. Ce point est primordial car c’est un des grands argument qui ont fait de ChromeOS le système choisi par de nombreuses structures professionnelles et éducatives. 

L’idée est donc de proposer le meilleur des deux mondes. A la fois de la sécurité et de la rapidité avec un outil simple d’emploi mais également la possibilité d’utiliser un logiciel Windows qui n’existe pas sous ChromeOS. En attendant que, très logiquement, ces applications soient développées pour devenir compatibles nativement avec ChromeOS.

Microsoft a également des idées pour venir contrecarrer les plans de Google. L’éditeur va préparer ses propres solutions d’applications dans les nuages avec, pour lui aussi, une visée particulière pour les entreprises.

Windows 10X se rapproche pour beaucoup à la philosophie de ChromeOS. Le système lancera ses applications traditionnelles dans des containers étanches pour éviter tout risque de sécurité tout en permettant l’emploi d’applications en ligne. Pensé au départ pour des machines double écran, cette nouvelle version de Windows a finalement été ouverte à tous les portables et devrait arriver en 2021. Microsoft pourra donc employer ses applications classiques mais proposera ses propres “web apps” de son côté également .

Acer Chromebook Spin 713

Les deux sociétés proposant au final la même finalité mais dans une vision différente. Microsoft s’appuie sur son énorme catalogue d’applications classiques et s’ouvre vers un usage dans le Cloud. Google est orienté naturellement dans les nuages et proposera d’utiliser des applications Windows avec parcimonie. Le tout étant évidemment réservé pour ce dernier à un monde d’entreprise pour qui la sécurité est le premier défi et une ligne de dépense importante à l’année.

Parrallels permettra sans doute a Google de faire taire cette critique récurrente sur les outils manquants de ChromeOS. Elle permettra également de passer outre la remarque classique des investissements passés d’une entreprise. Dépenser des centaines de milliers d’euros en développement, année a près année, pour un logiciel maison sous Windows ne donne pas envie de passer à ChromeOS si il n’est pas exploitable dessus. 

Reste a savoir une chose, si ces évolutions modifient largement le paysage matériel des Chromebooks en poussant leurs caractéristiques et leur tarifs vers le haut, que va t-il rester au grand public ? Une bonne partie des particuliers achetant un Chromebook fait ce choix pour la simplicité de l’usage des machines mais aussi pour leur tarif souvent attractif. Si le parc entier évolue à la hausse, alors qu’ils n’auront pas le droit aux fonctions Windows de Parallels, comment le grand public va réagir ? Est-ce que les constructeurs vont proposer une gamme plus large de machines ? C’est la voie choisie par Acer qui propose d’un côté un engin sous SoC ARM pour le grand public et un autre sous Core i7 pour les entreprises. 

Source : TheVerge

Parrallels : la solution pour porter les applications Windows sur ChromeOs © MiniMachines.net. 2020.

❌