Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Mars Express : le film de Jérémie Périn se dévoile à Annecy, entre polar et SF

Par : Shadows

C’est dans une salle bien remplie, mais aussi devant de nombreux accrédités en distanciel, que le réalisateur Jérémie Périn (Lastman) et son équipe nous ont présenté ce mardi un aperçu du futur long-métrage animé Mars Express.

Porté par Everybody on Deck et Je Suis Bien Content mais aussi EV.L Prod, Plume Finance et France 3 Cinéma, Mars Express mêle science-fiction et policier dans une aventure interplanétaire :

Aline Ruby, détective privée obstinée, et Carlos Rivera, réplique androïde de son partenaire décédé voici cinq ans, se lancent dans une course contre la montre à travers Mars. Ils doivent retrouver Jun Chow, simple étudiante en cybernétique en fuit, avant que les mercenaires assassins qui sont à ses trousses ne l’abattent.

La séance Work In Progress à Annecy a été l’occasion de découvrir de nombreux éléments visuels, du concept à l’animatique, mais aussi d’en savoir plus sur les intentions artistiques de l’équipe.

Mars la (presque) verte

Jérémie Périn nous a par exemple expliqué que le côté polar est un très bon prétexte pour explorer ce monde futuriste (aux alentours de 2200), car l’enquête justifie d’explorer des classes sociales et lieux très divers.
Le lieu principal, d’ailleurs, peut surprendre. Si le film propose des thématiques résolument cyberpunk (Carlos Rivera en tant qu’humain décédé dont la conscience a été replacée dans un robot, une jeune étudiante qui a « déplombé » un androïde, autrement dit lui a ôté les lois robotiques contraignant ses actions), Mars est ici présentée en tant que planète semi-colonisée, dans laquelle on trouvre beaucoup d’espace et de soleil. Aux antipodes, donc, des cités surpeuplées, polluées et sombres des canons du genre.

En pratique, le film nous invitera à découvrir Noctis Labyrinthus, véritable formation géologique martienne composée de canyons. Dans l’univers de Mars Express, c’est ici que se sont formées les premières colonies, les humains vivant d’abord dans des grottes à l’abri des radiations, avant de s’aventurer dans les canyons eux-mêmes, recouverts de dômes de verre.

Entre 2D et 3D

Artistiquement, Mars Express fait le pari du mélange entre animation 2D et 3D. Alors que bien souvent ce choix est guidé par les contraintes économiques, Jérémie Périn nous a expliqué avoir été guidé par une volonté artistique : il voulait que les humains soient animés par des humains, les robots « animés en 3D par des machines » avec un décalage visible lors des mouvements entre l’animation 2D organique et ses imperfections, face à une 3D qui respecte parfaitement les volumes. Même si les robots du film sont considérés comme vivants, ils sont donc présentés comme clairement distincts.

Le pipeline a du coup suivi cette logique, avec l’utilisation d’outils 2D classiques mais aussi de Blender pour la 3D, l’outil Grease Pencil s’avérant parfait pour les scènes dans lesquelles des robots 3D interagissent avec des humains 2D. Laëtitia Nurdin (Première assistante réalisatrice – Je Suis Bien Content) voit aussi dans Blender un choix philosophique, l’open source étant de son point de vue l’avenir des outils de travail.

Laetitia Nurdin (Je Suis Bien Content), Jérémie périn (Everybody on Deck), Mikael Robert (directeur artistique – Everybody on Deck), Hanne Galvez (Je Suis Bien Content), et Patrick Eveno à la modération.

En pratique, l’équipe de fabrication est dispersée dans 5 studios, notamment pour faciliter le financement avec les aides locales : Tchack à Lille pour les décors, Gao Shan à La Réunion (éléments animés en 3D tels que voitures et robots, blocking), Autour de Minuit et Borderline (Grease Pencil), Amopix à Strasbourg (compositing).
Un des enjeux de la production est donc de rendre la fabrication transparente pour les équipes, de faire en sorte que les artistes puissent travailler sans avoir à se soucier de la technique sous-jacente liée aux échanges de données.
Autre enjeu, bien entendu, celui de l’adaptation à Blender pour une partie de l’équipe : la cheffe animatrice Hanne Galvez a expliqué qu’elle et le chef animateur Nils Robin ont suivi une formation Blender spécifiquement en vue de ce film.

Un projet à suivre

Actuellement au stade du layout et posing (avec quelques tests d’animation déjà effectués), Mars Express est encore loin d’être terminé. Néanmoins, les images que nous avons pu voir nous donnent le sentiment d’un projet très prometteur, qui sera distribué par Gebeka dans les salles françaises.

Entre un scénario au potentiel intéressant, une équipe manifestement passionnée et des choix artistiques forts, Mars Express sera très clairement une production à suivre. En attendant d’en savoir plus, on pourra voir ou revoir les images qui avaient servi lors de Cartoon Movie à boucler une partie du financement du film.

L’article Mars Express : le film de Jérémie Périn se dévoile à Annecy, entre polar et SF est apparu en premier sur 3DVF.

Biolum, une oeuvre VR lovecraftienne (NewImages/XR3/Annecy)

Par : Shadows

Sélectionnée au sein du NewImages Festival mais aussi dans la sélection VR du Festival d’Annecy, Biolum est une oeuvre franco-germanique d’Abel Kohen qui vous invite à explorer les profondeurs.

Incarnant une scientifique en pleine plongée, vous découvrirez de surprenantes créatures : autour de vous, de multiples animaux luminescents stupéfiants nagent, vivent et vous observent. Mais rapidement, la plongée prendra un tournant inattendu, lorsqu’un parasite décidera de voir en vous son nouvel hôte…

Le soin graphique apporté au monde de Biolum en fait sa richesse : plantes, poissons, crustacés, invertébrés sont nombreux, et l’équipe n’a pas lésiné sur cet aspect (quitte à ce que l’expérience soit plus gourmande en ressources que la majorité des projets VR actuels).
Scénaristiquement, l’utilisation d’une grotte est un bon prétexte pour contrôler l’avancée narrative, ce qui aurait été difficile en plein océan, tout en jouant sur nos peurs les plus primaires : enfermement, absence de fuite, obscurité, inconnu.

Nous avons nottamment apprécié la richesse des créatures, clairement inspirées de la faune des grands fonds (vers géants Riftia vivant dans des tubes, isopodes). Le studio Albyon, en charge de la modélisation et de l’animation, prouve une fois de plus sa capacité à mettre en oeuvre des univers complexes et crédibles.
La conclusion de l’histoire, que nous éviterons de révéler, fait également un bon usage des possibilités de la VR. Enfin, l’utilisation d’un casque avec HUD est sans doute une bonne idée pour limiter les risques de cinétose (mal des transports/mal de VR) malgré l’utilisation de translations pour les déplacements.

Quelques regrets en revanche : le dialogue entre les deux personnages aurait mérité plus de subtilité dans sa progression, et surtout le guidage du spectateur aurait pu être plus précis. Si l’expérience nous empêche en théorie de sortir de la grotte en traversant les murs, en pratique il est arrivé que notre tête passe à travers la paroi, en nous éloignant un peu du guide visuel proposé : l’immersion en souffre.

Ceci étant dit, Biolum est une expérience immersive solide qui s’inscrit dans la tradition du fantastique et de la SF, et nous vous recommandons de vous y plonger.

Biolum est issu d’une collaboration entre IKO, Reynard Films, Prefontal Cortex, Albyon. Le projet est visible dans le cadre de NewImages Festival et XR3, et sera présenté durant le Festival d’Annecy, sur place. L’application sera aussi disponible sur Steam en octobre.

L’article Biolum, une oeuvre VR lovecraftienne (NewImages/XR3/Annecy) est apparu en premier sur 3DVF.

Sauve qui pneu : une folle course-poursuite venue de l’ESMA

Par : Shadows

Amaury Bretnacher, Chloé Carrere, Théo Huguet, Leia Jutteau, Louis Martin, Charlie Pradeau, Mingrui Zhuang dévoilent Sauve qui pneu, leur court de fin d’études à l’ESMA (promotion 2020). L’histoire d’un braquage qui ne se déroule pas tout à fait comme prévu…

Suite à son braquage, un homme se retrouve forcé d’embarquer dans la voiture d’une petite mamie pour échapper à la police à travers les rues colorées de Cuba.

Musique / music: José Vicente
Son / sound: José Vicente, Sébastien Fournier, Yoann Poncet, Tristan Le Bozec – Studio des Aviateurs
Voix / voice: Antoine Perrichon

L’article Sauve qui pneu : une folle course-poursuite venue de l’ESMA est apparu en premier sur 3DVF.

PREVIEW le nouveau soft de prédiction d’Electro-Voice

Par : admin

PREVIEW offre aux concepteurs système un outil logiciel pour configurer les line arrays Electro-Voice pour une couverture optimisée. Calcule la configuration idéale et l'affiche en 3D couleur. Recommande des combinaisons mécaniquement valides d'enceintes et d'accroche. Lire la suite

L’article PREVIEW le nouveau soft de prédiction d’Electro-Voice est apparu en premier sur SoundLightUp..

Un prototype de la première Apple Watch

Quand Apple a testé l’Apple Watch, la marque avait décidé de cacher le design dans une sorte de boîtier assez moche, qui ressemblait un peu à un iPod nano. Et on a quelques photos et même une vidéo.

C’est AppleDemoYT qui montre ça sur Twitter (et YouTube). L’OS est une version de test, mais finalement assez proche de la version finale, et le look est évidemment moins réussi que pour la version finale.

AppleDemoYT


AppleDemoYT


AppleDemoYT


AppleDemoYT


AppleDemoYT


AppleDemoYT

French Immersion : des bourses pour promouvoir vos oeuvres immersives

Par : Shadows

Malgré la croissance du secteur de la réalité virtuelle, les budgets sont encore serrés, et promouvoir son projet relève souvent du défi. La pandémie a en prime eu un impact direct sur les évènements physiques, et donc sur la mise en avant d’expériences immersives.

Dans ce contexte, le French Immersion (qui se présente comme un « programme de soutien à l’exportation d’œuvres immersives françaises aux États-Unis, créé par les Services Culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, en partenariat avec le CNC, l’Institut Français, UniFrance et la FACE Foundation« ) annonce une nouvelle série de bourses pour la promotion en ligne des oeuvres immersives.

Concrètement, votre projet pourra récevoir 1000 à 2000$.

Les oeuvres éligibles sont :

  • Oeuvres et expériences de réalité virtuelle (VR)
  • Réalité augmentée (AR)
  • Réalité mixte (MR)
  • Vidéos 360°
  • Expériences interactives accessibles via ordinateur ou téléphone portable (ex. applications mobiles, films interactifs).

Cette somme de 1000 à 2000$ sera utilisable pour différents types de frais, et en particulier :

  • Réalisation d’un teaser,
  • Prestation d’un influenceur,
  • Prestation d’une agence de communication spécialisée sur les réseaux sociaux,
  • Posts sponsorisés sur les réseaux sociaux,
  • Production d’un événement en ligne.

Pour profiter de ces bourses, rendez-vous sur la page officielle et candidatez d’ici le 16 juillet. Et si vous avez prévu des projets à plus long terme, pas de panique : le système de bourses a vocation à être renouvelée chaque année. 15 avaient d’ailleurs déjà été attribuées l’an passé.

Image d’illustration : Pierre Buttin

L’article French Immersion : des bourses pour promouvoir vos oeuvres immersives est apparu en premier sur 3DVF.

Sinclair Continues its IP and Cloud Transition with Imagine Communications

  Significantly expanded sports production and delivery capabilities demonstrate the broadcaster’s commitment to evolving business cases, workflows, and infrastructure   DENVER, June 10, 2021 – Sinclair Broadcast Group continues to lead the industry’s transition to the future of television, developing innovative solutions to meet its requirements for channel playout and live broadcasting. These include a ...

The post Sinclair Continues its IP and Cloud Transition with Imagine Communications appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

NewImages Festival : avec Namoo, Baobab Studios a-t-il su nous séduire ?

Par : Shadows

Dans le cadre du NewImages Festival, qui se tient jusqu’au 13 juin en ligne et sur Paris (au Forum des Images), le nouveau projet VR du prolifique Baobab Studios (à qui l’on doit déjà Invasion!, Crow: The Legend, Bonfire, Baba Yaga…) est présenté en compétition.

Un concept classique, une exécution sublime

Namoo, c’est son nom, est présenté comme un « poème narratif » qui nous invite à suivre la vie de son protagoniste. Premiers pas, découverte du dessin, premier amour, premiers moments difficiles, l’arrivée du travail et du temps qui file… Si Namoo (« arbre » en coréen ») ne brille pas par son originalité conceptuelle, le film dispose en revanche d’une exécution parfaitement maîtrisée. L’animation, réalisée sous Quill, est subtile et fourmille de détails. Les éléments du décors, comme autant de bribes de vie, vont, viennent et prennent vie avec un foisonnement jouissif. Même l’arbre présent en arrière-plan devient rapidement métaphorique, et les souvenirs viennent s’y accumuler.

L’usage de la caméra est classique, mais là encore efficace : nous commençons tout près du personnage encore bébé, et à sa hauteur, avant de progressivement prendre un peu de distance et de hauteur : autrement dit, nous grandissons littéralement à ses côtés. La mise en scène se veut accessible (les éléments clés sont présentés face au spectateur, qui n’aura pas à se retourner), mais propose tout de même quelques subtilités : un tableau représenté de dos nous a par exemple incités à nous pencher pour voir l’oeuvre qui était représentée.

Pour réaliser cette oeuvre poétique, Erick Oh s’est inspiré de la vie de sons grand-père décédé. Un projet très personnel, donc, et une origine qui explique le scénario : si le parcours de notre protagoniste semble déjà vu, c’est sans doute précisément car il nous conte la vie d’un humain comme les autres, avec des expériences de vie assez universelles…

Vous l’aurez compris : si le scénario ne vous surprendra sans doute pas totalement, Namoo reste une expérience charmante et un petit bijou qui exploite parfaitement éléments visuels et narration pour proposer une vision poétique de l’existence.

Nous vous conseillons donc de découvrir cette oeuvre, par exemple en physique au Forum des Images dans le cadre de NewImages Festival, ou via la proposition de code qui vous a sans doute été envoyée par mail, si vous êtes accrédité.
L’expérience devrait par ailleurs se retrouver dans d’autres festivals durant les prochains mois, avant d’être diffusée sur les plateformes VR.

L’article NewImages Festival : avec Namoo, Baobab Studios a-t-il su nous séduire ? est apparu en premier sur 3DVF.

Un théâtre luxembourgeois rénové avec le GEO M de NEXO

Par : admin

Le Mierscher Kulturhaus au Luxembourg marque la retour du spectacle vivant avec une refonte complète du système son de son auditorium avec le GEO M10 de NEXO, ainsi que les subs MSUB18 et les nouvelles coaxiales compactes P12 pour les premiers rangs. Lire la suite

L’article Un théâtre luxembourgeois rénové avec le GEO M de NEXO est apparu en premier sur SoundLightUp..

Vive Focus 3 : le dernier né de HTC désormais disponible en précommande en Europe

Par : Serge R.
vive focus 3 europe

Les entreprises en Europe ont désormais la possibilité de précommander le nouveau casque VR Vive Focus 3 de HTC. Annoncé en mai, ce dernier né de la firme taïwanaise est la solution tout-en-un par excellence pour la réalité virtuelle professionnelle. Il propose en effet aux différentes sociétés des caractéristiques techniques plutôt alléchantes.

HTC a annoncé son nouveau casque VR dédié aux entreprises Vive Focus 3 en mai dernier à l’occasion de l’événement Vivecon 2021. En même temps, il a dévoilé une nouvelle version du Vive Pro, le Vive Pro 2. Chacun de ces nouveaux appareils présente des performances intéressantes. Pour le Vive Focus 3 en particulier, il est disponible en précommande en Europe à partir d’aujourd’hui au prix de 1404 euros. Les professionnels peuvent passer leur précommande directement sur le site officiel de la société taïwanaise.

Vive Focus 3 : ce que le nouveau casque VR de HTC propose aux professionnels

Le Vive Focus 3 est équipé du processeur Qualcomm Snapdragon XR2 afin de mieux répondre aux besoins des professionnels. Pour éviter toute surchauffe, celui-ci est refroidi par un ventilateur et un tube en cuivre. Avec cette puce, le casque VR offre des performances nettement supérieures par rapport à ses prédécesseurs.

Côté affichage, les entreprises ont droit à une résolution totale en 5K, soit 2,5 K par œil. L’appareil leur propose aussi un champ de vision bien large de 120 ° ainsi qu’un taux de rafraîchissement de 90 Hz pour assurer une fluidité bien digne de ce nom. Une immersion exceptionnelle est de ce fait au rendez-vous.

Le screen door effect est d’ailleurs évité grâce aux subpixels RVB sur lesquels s’appuie le casque flip-up. Avec une telle qualité visuelle, la fidélité visuelle et la précision des éléments sont garanties. Étant donné ces caractéristiques techniques plutôt captivantes, beaucoup de sociétés en Europe ne manqueront probablement pas de précommander le Vive Focus 3, mais ce n’est pas encore tout.

D’autres points à connaître sur le nouvel appareil de HTC

Le Vive Focus 3 tourne sous le Système de réalité VIVE 2.0. Côté confort, il propose une meilleure répartition du poids, une nouvelle strap repensée et une batterie incurvée échangeable en quelques secondes seulement. Grâce à tout cela, il offre ainsi un confort supérieur.

Fait d’un alliage à base de magnésium, le produit présente d’ailleurs une meilleure résistance et est nettement plus léger. Sa paire de haut-parleurs assure enfin un son immersif et réaliste.

Cet article Vive Focus 3 : le dernier né de HTC désormais disponible en précommande en Europe a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HD+ Integrated into Samsung TVs to Deliver the first UHD TV broadcast event in Africa through My HD PLUS App

Par : visitechpr

SES HD PLUS Ghana collaborates with NAGRA and Samsung to deliver My HD PLUS on 4K ready TVs and will leverage on the rights that Multimedia Group has secured for the Euro 2020 to deliver the first 4K event via K-NET’s 4K studios Accra, 9. June 2021. SES HD PLUS Ghana, the country’s premium high-definition ...

The post HD+ Integrated into Samsung TVs to Deliver the first UHD TV broadcast event in Africa through My HD PLUS App appeared first on Broadcast Beat - Broadcast, Motion Picture & Post Production Industry News and Information.

Lucenti, la lumière scénique décorative connectée

Par : admin

Une jolie marque de lumière scénique décorative Lucenti arrive en France chez Sonoss. Elle propose deux lignes de produits à leds RGBW, autour de drivers dont l’intelligence réseau facilite l’installation et optimise le contrôle. Lire la suite

L’article Lucenti, la lumière scénique décorative connectée est apparu en premier sur SoundLightUp..

Un prototype d’iPhone 5 noir

Encore un prototype du plus beau des iPhone (j’aime vraiment le design), cette fois avec un marquage particulier.

Cet iPhone 5 noir vu sur Twitter n’est pas particulier sur le design ou la couleur, mais le marquage à base de XXX est toujours intéressant. Et il est bloqué pour 44 ans (à peu près).


XXX



Un peu bloqué

La trilogie Ayrton au concours de l’Eurovision 2021

Par : admin

Henk-Jan van Beek, responsable lumière du 65e concours Eurovision de la chanson, a utilisé 180 de projecteurs à leds Ayrton dans son kit - Huracán-X, Karif-LT et MiniPanel-FX - fournis par Ampco Flashlight. Lire la suite

L’article La trilogie Ayrton au concours de l’Eurovision 2021 est apparu en premier sur SoundLightUp..

Axient Digital pour les artistes de l’Eurovision 2021

Par : admin

Du concours de l'Eurovision 2021 et ses 200 millions de téléspectateurs à travers l'Europe aux festivals d'été, Shure signe le grand retour du Live avec ses systèmes numériques sans fil Axient Digital, prêts à répondre aux exigences de chaque type d’événement. Lire la suite

L’article Axient Digital pour les artistes de l’Eurovision 2021 est apparu en premier sur SoundLightUp..

Un joli prototype d’iPhone 5S

Vous avez peut-être remarqué, quand j’arrive au bout d’un Canard PC Hardware, je passe des posts rapides à écrire. Comme ce joli prototype d’iPhone 5S.

Vu sur Twitter, donc, cet iPhone 5S noir. Il date de 5 mois avant la sortie, et il a quelques différences avec le modèle du commerce. En dehors de la couleur plus foncée, il est mat, quand le 5S final brille un peu plus.

Il est mat


Sous l’OS de test



Learprint d’Alain Français cherche un lieu d’expression

Par : admin

Learprint, le chef d'oeuvre électroacoustique d'Alain Français cherche un lieu de création et une surface aptes à l'accueillir au plus tard cet été. Learprint est de loin la plus belle et la plus immersive façon d'écouter de la musique. Lire la suite

L’article Learprint d’Alain Français cherche un lieu d’expression est apparu en premier sur SoundLightUp..

Faire repartir une station Sun dont la NVRAM est morte (ou pas)

J’ai parlé il y a quelques jours de ma station Sun et de sa carte graphique, en expliquant que la puce NVRAM (TimeKeeper) était morte et que j’avais commandé une nouvelle. Du coup, voici la méthode pour faire repartir l’ordinateur, avec un twist à la fin.

Si vous avez une erreur U13, donc, la pile qui sauve les paramètres de la NVRAM (l’équivalent des paramètres du BIOS d’un PC, mais pas que) est vide. Et chez Sun, donc, il n’y a pas réellement une pile comme souvent dans les PC, mais un composant qui combine une pile (interne, donc) et la mémoire elle-même. Et si cette pile meurt… la machine ne démarre pas totalement. La solution de base consiste donc à remplacer le composant, un ST M48T59Y-70PC1.

Une fois la pièce changée, quand la machine redémarre, il faut taper plusieurs lignes de commande pour reconfigurer la NVRAM (en vrai, on peut le faire avec une NVRAM morte, mais c’est fastidieux de tout taper à chaque fois). La première étape consiste à remettre les paramètres à zéro, et ensuite à reprogrammer l’adresse MAC. Oui, c’est un peu idiot mais elle est stockée dans la NVRAM. Vous pouvez mettre ce que vous voulez, mais normalement il y a un stocker sur la puce qui contient les valeurs d’origine de la machine (les trois derniers segments). Les trois premiers sont toujours 8:2:20. Dans les lignes suivantes, j’ai mis les valeurs de ma machine (F9:39:64), donc remplacez les valeurs par les vôtres.

set-defaults
1 0 mkp
80 1 mkp
8 2 mkp
0 3 mkp
20 4 mkp
f9 5 mkp
39 6 mkp
64 7 mkp
0 8 mkp
0 9 mkp
0 a mkp
0 b mkp
f9 c mkp
39 d mkp
64 e mkp
0 f 0 do i idprom@ xor loop f mkp

Une fois que c’est fait, tapez banner pour afficher les nouvelles valeurs, qui doivent correspondre aux valeurs entrées.

Erreur


Les commandes


Ca démarre


Solaris

Ensuite, il faut redémarrer la machine (reset) puis – une fois sous Solaris – remettre la bonne date. Dans la console, tapez date avec la syntaxe suivante : mm (mois), dd (jour), HH (heure), MM (minutes), YY (année). Pour la date de publication de cet article, ça donne ça.

date 0605080021

Maintenant, le twist. J’ai éteint la machine pour vérifier que la nouvelle puce gardait les paramètres… et ce n’est pas le cas. Elle est donc visiblement morte, comme la mienne. La solution ? Ce que je voulais éviter et qu’on m’a recommandé en commentaires : bidouiller la puce pour ajouter un support pour une pile CR2032. Je n’avais évidemment pas ça sous la main, donc ça attendra un prochain article.

Chauvet Maverick Force, une gamme compacte et puissante

Par : admin

Développée avec la contribution de grands concepteurs lumière, cette nouvelle famille de lyres motorisées à leds - Maverick Force 2 Profile et Maverick Force 1 Spot - associe puissance, format compact et légèreté. Lire la suite

L’article Chauvet Maverick Force, une gamme compacte et puissante est apparu en premier sur SoundLightUp..

L’accès aux photos de l’iPhone enfin trié sous Windows

C’est iGen qui le note, Apple a (enfin) réglé un problème récurrent sous Windows : l’accès aux photos. Avec iOS 14.6, les photos sont triées par date.

Jusqu’à maintenant, un iPhone (ou iPad) connecté en USB sous Windows apparaissait dans le Poste de travail, mais les données étaient en vrac. Un tas de dossiers, sans logique apparente, avec les photos placées dedans. Pour les utilisateurs de Windows qui voulaient transférer les photos, c’était une plaie. Vraiment.

Sous iOS 14.5, en vrac

Avec iOS 14.6, donc, c’est enfin trié. C’est basique, mais les dossiers portent le nom de l’année et du mois (2021_05 pour le mois dernier, donc). Ce n’est pas parfait, mais ça permet de retrouver facilement les dernières photos ou un cliché en particulier, et ça simplifie les sauvegardes manuelles que certains apprécient.

Sous iOS 14.6, c’est trié.

Au passage, je le rappelle, l’iPhone est évidemment lisible sous Windows depuis des années (le début ?), même si certains affirment encore souvent le contraire 😅 et même si l’icône est moche).

L’iPhone apparaît bien.

CURRENTS New Media 2021 Festival

CURRENTS New Media 2021 Festival
CURRENTS New Media, Santa Fe’s annual art and technology festival, is back this summer with a hybrid exhibition of online and in-person work June 18th - 27th, 2021.

3 nouvelles tablettes MatePad sous HarmonyOS chez Huawei

Huawei lance trois nouvelles tablettes sans le soutien de Google. L’ancien partenaire est devenu persona non grata des entreprises Américaines, accusé d’être trop proche de l’armée et du gouvernement Chinois. 

Les MatePad 11, MatePad Pro 10.8″ et MatePad Pro 12.6″ vont donc être lancées en Chine et en Europe… sous HarmonyOS, le système “Maison” de Huawei. De gros guillemets à Maison puisqu’il s’agit d’une version d’Android grandement remaniée par Huawei avec une interface et des services développés par la marque. On n’aura pas accès au Google Store mais à un magasin maison.

Ce choix est déjà problématique dans les pays Européens, moins en  Chine où des services différents jouent le rôle de Gmail ou de Youtube par exemple. Mais en France et dans le reste de l’Europe, une des grandes forces du système de Google vient de ses synergies. On ne pourra plus faire cohabiter aussi facilement un smartphone Android avec une tablette HarmonyOS. Les utilisateurs du navigateur Chrome n’auront plus non plus les mêmes avantages.

Paradoxalement, deux de ces tablettes embarquent des puces Qualcomm qui sont censées être indisponibles pour la marque. Il est étrange de voir ce passe droit appliqué ici, comme si le gouvernement US autorisait le commerce avec la marque suivant les avantages économiques que cela procure à ses marques. Ce mouvement de Huawei est donc soit une temporisation dans l’espoir d’une nouvelle évaluation de son cas par les autorités US, soit une approche très pragmatique du terrain. Une manière conciliante de continuer à travailler malgré la tonne de poutres glissées habilement dans ses roues. Il est également possible que Huawei soit dans l’incapacité de produire facilement ses propres SoC en ce moment, la production de ce type de puce n’est pas brillante en ce moment.

Huawei MatePad Pro 12.6″

Huawei MatePad Pro 12.6″

On retrouve ici une tablette 12.6 pouces avec un affichage OLED en 2560 x 1600 pixels en 60 Hz. Un bel écran donc qui proposera une prise en charge du HDR10 et surtout d’une colorimétrie très travaillée. La dalle annonce en effet une colorimétrie 100% NTSC et surtout 100% DCI-P3. De quoi afficher de belles images et profiter d’une chaîne de gestion de couleurs complète.

A son bord, un SoC Kirin 9000E de Huawei accompagné de 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage interne. La tablette est très classique avec un port USB Type-C permettant une recharge en 40 watts de sa grosse batterie 10 000 mAh. A noter également que ce modèle dispose d’une fonction de recharge sans fil en 27 watts.

Huawei MatePad Pro 12.6″

Pour le reste, on retrouve un port jack audio combo 3.5 mm et quatre capteurs embarqués ! En frontal, un module 8 mégapixels est présent tandis qu’au dos de l’appareil Huawei a choisi d’intégrer un premier capteur 13 Mégapixels, un second en grand angle en 8 MP et enfin, un troisième capteur offrant une mesure de profondeur généralement utile pour les portraits. C’est un équipement assez rare sur ce type d’engin de grande diagonale mais l’usage de ces tablettes pour filmer ou photographier semble être largement entré dans les mœurs désormais.

Dernier point intéressant de cet engin, la présence de 4 microphones pour vous enregistrer et dialoguer avec une correction de bruit ambiant et la gestion de la détection vocale pour piloter un éventuel assistant. Un atout pour la vidéo conférence puisqu’avec le capteur frontal en 8 MP, cette Huawei MatePad Pro 12.6″devrait être bien plus efficace qu’une webcam d’ordinateur portable classique. La partie sonore est également très bien pourvue avec pas moins de huit haut-parleurs disséminés autour du châssis, dans un système audio signé par Harman Kardon. La tablette sera livrée nue mais des accessoires optionnels pourront l’équiper utilement : un clavier/ cover et un stylet actif pour de la prise de note ou du dessin.

Vendue  en Chine dès demain, la tablette sera commercialisée à partir de 4999 Yuans soir 640 €. 

Huawei MatePad Pro 10.8″

La version inférieure, la MatePad Pro 10.8″ est une solution quasi identique mais de diagonale inférieure. Sa dalle passe à 120 Hz mais bascule en IPS. On retrouve un SoC Snapdragon 870 de Qualcomm avec toujours 8 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage. La batterie tombe à un respectable 7250 mAh. Ce modèle est annoncé à 3799 Yuans soit environ 490€ en version de base sans clavier ni stylet.

Huawei MatePad 11

Enfin, la MatePad 11 proposera un écran 11 pouces, toujours en IPS 2560 x 1600 pixels avec encore un rafraichissement de 120 Hz et une colorimétrie 100% DCI-P3. Son prix officiel Européen a été dévoilé avec un tarif public de 399€ chez nous. On retrouve ici un SoC Qualcomm Snapdragon 865+ avec 4 à 6 Go de mémoire vive et de 64 à 128 Go de stockage embarqué. Un lecteur de cartes MicroSDXC sera également présent pour étendre cette capacité de base.

On retrouve une disposition de capteurs plus classique avec deux objectifs. Un en 13 Mégapixels au dos de la tablette, un autre en 8 Mégapixels en façade. La batterie reste une 7250 mAh qui se rechargera via un port USB Type-C en 22.5W. Quatre haut-parleurs sont de la partie sur cet engin, de quoi proposer un rendu sonore puissant et peut être enveloppant même si Huawei ne précise pas de technologie de ce type.

Harmony OS

Difficile de voir à terme l’impact de ces modèles sous HarmonyOS pour les utilisateurs. Difficile même de voir si le logiciel est une vraie réponse de Huawei ou si il s’agit juste d’une solution d’intimidation de sa part. La menace la plus sérieuse pour Google est celle d’un basculement massif de produits vers HarmonyOS via des mises à jour. Le constructeur a en effet annoncé vouloir basculer plus de 100 smartphones et tablettes récents sous son propre système en remplacement de la solution native de Google. Un manque à gagner énorme pour le moteur de recherche car ces produits ont été massivement achetés ces dernières années par des millions d’utilisateurs en Asie et ailleurs. Cette transition massive devant se dérouler jusqu’en 2022, elle pourrait donner non seulement du poids à Huawei pour attirer des développeurs sur HarmonyOS mais aurait également un impact sur les services de Google.

Harmony OS

Huawei joue donc la montre avec la possibilité de réagir de manière différente suivant les scénarios qui se présentent. Si le gouvernement US rétro pédale et autorise à nouveau une collaboration avec Google. La marque pourra reprendre ses activités passées tout en continuant de travailler sur HarmonyOS. Si ce n’est pas le cas, il sera possible de récupérer un beau parc de machines employant la solution.

Harmony OS

Huawei met d’ailleurs les petits plats dans les grands en annonçant des nouveautés intéressantes et originales dans son système. La possibilité d’utiliser ces tablettes comme les écrans secondaire d’un PC sous Windows par exemple devient une fonction native de l’OS. Cette fonction, en plus d’un mode multi tâche permettant d’afficher jusqu’à 4 programmes en même temps à l’écran ou de lancer plusieurs fois la même application en parallèle. De quoi se différencier suffisamment des solutions de Google ?

3 nouvelles tablettes MatePad sous HarmonyOS chez Huawei © MiniMachines.net. 2021.

RipX DeepRemix: split stereo files, create and remix stems with this AI software

Audio software manufacturer Hit’n’Mix has released a new source separation, sampling, and song creation program: RipX: DeepRemix. The new software sits at a price reachable for all levels of musicians: £79 inc VAT for UK, €85 inc VAT for EU, and $99 for North America & rest of the world. DeepRemix uses AI isolation algorithms […]

The post RipX DeepRemix: split stereo files, create and remix stems with this AI software appeared first on DJ TechTools.

Annecy/MIFA 2021 : le Mal-être des étudiants, quels facteurs, quelles solutions ?

Par : Shadows

Ces derniers mois l’ont malheureusement clairement montré : les années de formation peuvent s’accompagner d’un mal-être profond. Qu’il s’agisse d’isolement lié au confinement, de harcèlement en ligne ou physique, de sexisme, racisme ou LGBTphobies, de craintes liées à l’entrée dans la vie active, les causes sont nombreuses.
Et les filières du secteur de la création numérique ne sont évidemment pas épargnées.

Une conférence le 18 juin

Le RECA, association qui fédère une trentaine d’écoles françaises d’animation, jeux vidéo et effets visuels (ArtFX, ATI, Brassart, Gobelins, ESMA, Isart, Mopa, Rubika…), a décidé d’aborder ouvertement le sujet lors du prochain Festival d’Annecy.
Vendredi 18 juin, dans le cadre des conférences MIFA Campus ciblant les étudiants, une conférence dédiée sera consacrée au sujet, en Français.

Elle aura lieu de 10h à 11h15, se tiendra en ligne et sera disponible aux personnes accréditées (accréditations étudiants, étudiants online, mifa, mifa online).

Intitulée La condition des étudiants en animation : les écoles du RECA se mobilisent, la table ronde proposera à la fois un état des lieux du sujet, des échanges sur les solutions possibles, et une phase de questions-réponses avec le public :

Face au mal-être de certains étudiants, lié à différents facteurs (confinement, isolement, cyberharcèlement, peur de l’avenir…), les écoles du RECA se mobilisent pour proposer des solutions.

La question des souffrances étudiantes est un sujet prioritaire pour les écoles du RECA. Nombreuses sont celles qui proposent au sein de leur établissement des soutiens personnalisés (écoute, accompagnement…).

Après un état des lieux de la situation actuelle par l’Observatoire national de la vie étudiante, un psychologue, un responsable d’école et un étudiant échangeront sur leurs expériences (questionnements et solutions), et répondront aux questions du public.

Du côté des intervenants, on retrouvera :

  • Vincent Chiarotto, directeur de l’ECV Bordeaux ;
  • Gustave Soloy, étudiant à l’école Georges Méliès ;
  • Feres Belghith, directeur de l’Observatoire de la vie étudiante ;
  • Cédric Moens de Hase d’ArtFX ;
  • Catherine Constant-Grisolet, directrice de LISAA Animation & Jeux Vidéo.

Une initiative bienvenue

Cette conférence est évidemment un pas positif face à un problème qui touche toutes les filières, surtout dans un cadre de pandémie. On ne peut donc que saluer cette initiative allant dans le sens de la mise en place de solutions.

Nous en profitons au passage pour rappeler, une fois de plus, que des pistes existes si vous ou un proche avez besoin d’aide : le Ministère de la Santé liste par exemple des numéros d’appel anonymes et gratuits, des ressources en cas de crise suicidaire.

L’article Annecy/MIFA 2021 : le Mal-être des étudiants, quels facteurs, quelles solutions ? est apparu en premier sur 3DVF.

Bastien L’Hourre, étudiant à l’ESMA en recherche de stage

Par : Shadows

Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir les travaux de Bastien L’Hourre, élève en 2ème année à l’ESMA Nantes.
Il est actuellement en recherche d’un stage de deux mois minimum pour cet été :

Dans le cadre de mes études spécialisées dans l’animation 3D et les effets spéciaux, je souhaite réaliser un stage de 8 semaines minimum à partir du mois de Juillet, afin de découvrir le milieu professionnel ainsi que le travail en équipe.

Pour les studios qui utilisent notre plateforme emploi, notez que vous pouvez retrouver son profil dans la CVthèque.
Rappelons aussi aux personnes en recherche d’emploi/stage que vous pouvez créer votre profil gratuitement. Et comme annoncé la semaine passée, nous allons mettre en avant des profils de la CVthèque, comme ici, dans les semaines à venir : n’hésitez donc pas à vous inscrire !

L’article Bastien L’Hourre, étudiant à l’ESMA en recherche de stage est apparu en premier sur 3DVF.

❌