Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Prix miraculeux et histoires à dormir debout, les nouveaux escrocs en ligne

Par Pierre Lecourt

Vous êtes vous déjà fait accosté par un escroc dans la rue ? Un type qui commence par vous demander l’heure et qui, très jovial et sympathique, vous explique qu’il est PDG d’une grosse boite de confection. Souvent, il prend un accent Italien ou Espagnol, roule dans une belle voiture et fait très propre sur lui. Au bout d’un moment, il vous confie qu’il est sur place pour un salon quelconque et qu’il doit rentrer au pays. Et là, il vous propose une bonne affaire.

2020-01-22 14_59_42-minimachines.net

Il ouvre son coffre et vous montre une caisse d’habits neufs, sous leurs protections plastiques transparentes. Des manteaux, pantalons, chemises… Des trucs qui semblent impeccables. Il vous propose une remise folle, parce que vous lui êtes sympathique. Le coup de foudre. De moins 70% à moins 80% sur tout. La veste à 100€ tombe à 30€. Le pantalon est à 20€. Le blaser à 50€. Si vous achetez, vous devez le payer en espèces parce que c’est plus simple. Le gars se fait pressant, il doit repartir au plus vite.

Toute la combine de l’escroc est là, vous parler, beaucoup, abreuver votre cerveau en permanence d’informations, plus ou moins utiles tout en alternant avec des blagues et souvent des contacts physiques pour détourner votre concentration. Un appui sur l’épaule, une pression sur le poignet, enfermer votre main dans la sienne. Un art hypnotique destiné à vous manipuler, vous empêcher de réfléchir. Parce qu’en prenant un peu de recul, tout cela est une fable évidemment. Le type est aussi Italien que je suis Chinois. Il achète des habits bas de gamme qui lui reviennent à une misère mais qui paraissent correctement coupés dans des tissus synthétiques façon flanelle ou soie. De quoi faire illusion… quelques minutes. D’où son empressement très perceptible et sa volonté de ne pas sortir les habits de leurs housses en plastique. 

Si vous payez, il prendra l’argent, enfournera ses “précieux habits” dans un sac de supermarché et gardera ses housses avant de démarrer en trombe. Si vous refusez, l’escroc perdra immédiatement son visage jovial, remontera en voiture et partira à la recherche d’un autre gogo à plumer. C’est là tout le problème de ces gens. Leur méthode est efficace et ce type d’escroquerie (et bien d’autres du même genre) fonctionnent mais cela reste de l’artisanat. C’est lent, il faut attaquer les pigeons un par un, il y a beaucoup de temps perdu pour une rentabilité pas forcément folle au final. 

2020-01-22 15_00_39-minimachines.net

Et puis le Web est arrivé. Et tout a changé pour ces escrocs

Au lieu de passer des heures en maraude dans une voiture à la recherche du candidat idéal. Risquer au passage un contrôle de police. Il vaut mieux pour un escroc investir son temps dans la création d’une autre histoire. Une histoire en ligne. Bétonner un site web pour toucher un maximum de monde et ainsi se remplir les poches facilement et sans risques. 

Pour le type en voiture avec les fringues en synthétique, le web lui a permis de devenir un commerçant tout à fait “respectable”. Grâce au Dropshipping. La méthode dont je vous ai déjà parlé de vente sans stock. On trouve un fournisseur capable de livrer directement ses clients en pantalons de “flanelle 100% Pétrochimie” et on raconte une seule fois son histoire de “design Italien”. Dans le meilleur des cas, on paye un mannequin et un photographe, sinon on compte sur les images produites par le fournisseur.

Le plus dur sera de trouver des moyens de faire connaitre son site web. Mais pour cela, on peut compter sur la large participation d’influenceurs moins regardants sur les produits que sur les virements vers leur compte en banque mais aussi sur la bienveillance de sites comme Facebook, Instagram, Youtube et autres pour délivrer le message pile poil à sa cible contre quelques piécettes. 

Une fois le site lancé, l’argent rentre tout seul, les colis sont envoyés par le fournisseur et si les gens crient un peu trop parce que, quand même, c’est coupé comme un goret et le cachemire semble avoir été fabriqué au Polyamidistan. Et bien ce n’est pas très grave, on ferme le site. On change le nom de domaine et on relance l’histoire avec un nouveau logo.

2018-09-26 15_47_37-minimachines.net

Mais depuis peu, c’est de pire en pire sur le web. Il y a eu un rush sur le financement participatif avec des histoires qui ont du faire rêver les escrocs de toute la planète. On se souvient par exemple du Mi MiniPC qui a réussi à lever 1.3 million de dollars avec une histoire abracadabrante de MiniPC vendu des clopinettes sur Indiegogo. Rien n’a jamais été livré, évidemment. Le gars a simplement disparu dans la nature avec son pseudonyme et la photo d’un inconnu en guise de bio. Indiegogo a bien reçu son pourcentage au passage mais le gars derrière cette histoire s’est gentiment payé une belle retraite en échange d’une fiche produit, de quelques images et d’une petite demie heure quotidienne de présence sur les commentaires  de sa page pendant quelques mois. Pas mal pour un résultat de centaines de milliers de dollars de bénéfices sans rien livrer et, évidemment, net d’impôts.

Et il y a eu bien d’autres histoires du même genre car c’est là tout l’intérêt du web pour les escrocs. Au lieu de traiter les pigeons un à un, on balance du grain à la volée et ils rappliquent par milliers. Avec leur sens inné de la mauvaise affaire et la peur maladive de passer à côté, on peut les plumer de manière très efficace en ligne. 

D’autres histoires croustillantes existent. Il y a quelques jours Stéphane Marty de la chaîne vidéo Deus Ex Silicium a publié une nouvelle vidéo. Un examen approfondi d’une puce censée limiter l’action des ondes électro magnétiques.  Si vous ne connaissez pas la chaîne de Stéphane, c’est un ingénieur en Micro-électronique qui publie des vidéos d’information et à but pédagogique. Il connait son métier et dispose d’une ribambelle d’appareils professionnels pour effectuer mesures et analyses. C’est un contenu expert et très enrichissant qu’il nous livre régulièrement. 

Sa dernière vidéo montre donc en détail un “appareil” aux vertus extraordinaires. Comme il le dit lui même, si la puce E-Chip de I+Like était réellement fonctionnelle, elle vaudrait au moins à ses créateurs une intense réflexion de la communauté scientifique sur leur découverte. Au final, je vous laisse le découvrir en détail dans la vidéo, la solution n’a absolument aucun effet scientifiquement mesurable. La marque joue à fond sur l’effet placebo du dispositif et enrobe le tout d’un énorme charabia pseudo-scientifique pour embobiner le visiteur. La fin de la vidéo ne laisse pas trop de doute quand à la pertinence du produit. 

Incroyable, suite à ma vidéo d’hier sur la puce anti-ondes électromagnétiques, le CEO de la société a envoyé par e-mail à tous ses clients le communiqué ci-dessous pour les rassurer. La personne qui m’avait envoyée la puce vient de le recevoir. Le texte est juste grandiose ! ☺️ pic.twitter.com/rFUO0snNOU

— Deus Ex Silicium (@dexsilicium) January 21, 2020

 

 

 

 

 

Que fait une société normale quand quelqu’un explique que sa technologie, son gagne pain, est une vaste fumisterie ? Elle vous attaque en justice. Amène des experts à la barre et expose l’efficacité de son produit en démontrant, publications scientifiques à l’appui, que l’objet produit bien les effets escomptés de manière fiable et mesurée. 

Que fait la société I+Like face à une vidéo mettant en cause le sérieux de leur produit ? Expliquant que tout cela n’est qu’une grotesque supercherie ? Elle tente de noyer le poisson avec une interprétation de charabia digne des plus grands bonimenteurs de foire. Une manière de colmater les brèches face au mécontentement des pigeons qui comprennent d’un coup qu’on leur a vendu un bidule inefficace et surtout hors de prix.

2020-01-22 12_44_52-minimachines.net

Exceptionnelle cette dérive sur le web ? Pas du tout. Il y a quelques jours Brice m’a envoyé des informations concernant un quadricoptère soit disant “révolutionnaire”. Le XDroneHD. Il s’agit d’un produit lambda, connu sur le marché asiatique comme un drone entrée de gamme et proposé sur leur page comme un modèle haut de gamme. Vendu normalement 199.98€ il est remisé de 50% pour l’achat de 1 pièce et peut tomber beaucoup plus bas si vous en achetez 2 ou 3 d’un coup. 

2020-01-22 12_41_21-minimachines.net

Jusque là rien d’anormal, vous pouvez très bien vendre en France un produit trois ou cinq fois son prix si vous trouvez un client d’accord pour payer ce tarif. La page web use de tout ce qu’il faut d’artifices pour vous convaincre de l’urgence de l’achat avec des rappels de l’offre spéciale ayant lieu “aujourd’hui”, des frais de port offerts, des défilés de pseudos clients achetant en ce moment même l’engin…

2020-01-22 12_41_12-minimachines.net

Tout cela a le même rôle que le charabia du vendeur de fringues dans son coffre de voiture. Vous faire perdre de vue le réel : Que vaut réellement ce quadricoptère, d’où vient t-il, qui va me livrer ? Pourquoi autant de cadeaux ? Moins vous réfléchirez entre le moment où vous arrivez sur le site web et le moment où vous allez payer, mieux ce sera pour le vendeur.

2020-01-22 13_14_36-minimachines.net

Car avec une recherche de 5 minutes on finit par tomber sur la source de cet achat. Il s’agit évidemment de Dropshipping et le fameux Xdrone est en réalité un produit Eachine qui sera expédié dans le meilleur des cas par un revendeur comme Banggood depuis la Chine pour une trentaine d’euros sans frais de port ou depuis AliExpress. Le prix demandé par XDrone est donc très élevé et le prix de base de 199.98€ est totalement fantaisiste. Le choix de ce modèle est lié à sa grande ressemblance au Mavick Pro de DJI, un quadricoptère performant et vendu beaucoup beaucoup plus cher. Si le Eachine E58 proposé ici est beaucoup plus petit, Tout cela reste néanmoins totalement légal. 

Ce qui l’est moins, beaucoup moins, c’est la publicité faite par cette marque pour son drone. C’est ce qui a fait tiquer Brice. Il est tombé sur cette vidéo au travers de ses déambulations en ligne. L’histoire est délirante, elle raconte comment un soit-disant “Didier Médard” se serait fait virer de chez un grand fabricant de drones – aucune marque n’est mentionnée mais le logo DJI est clairement visible – après s’être rebellé contre la course au profit des dirigeants de la marque.

2020-01-22 13_20_04-minimachines.net

On a ici une belle histoire d’escroc bonimenteur : Entre complotisme et ingénierie, les ingrédients pour expliquer la bonne affaire sont excellents. Un internaute peu au courant du marché qui se fera servir cette vidéo par Youtube depuis une de ses chaînes habituelles pourra tomber facilement dans le panneau. 

2020-01-22 13_19_45-minimachines.net

Sauf que là, c’est totalement illégal. Cette pub montée avec des images vidéos libres de droit et quelques tournages repiqués à droite ou à gauche, raconte une histoire farfelue. Elle mélange des vues du Eachine E58 et du Mavic Pro et joue clairement sur la ressemblance des deux produits pour tromper le consommateur.

Problème, cette vidéo et les publicités reprenant cette marque sont très difficiles à prendre en compte pour un éventuel contrôle. Les autorités ne peuvent pas vraiment passer leur temps à surfer en ligne jusqu’à tomber sur ce genre de vidéo. Le site de vente du quadricoptère n’affiche rien d’illégal de son côté, rien qui puisse être facilement remarqué car évidemment répréhensible. Tout l’argumentaire bidon est visible via des publicités stockées via Instagram, Youtube ou Facebook. La vidéo ci dessus n’est pas référencée par Youtube, elle n’apparaît nulle part comme spécifiquement liée au site. En cas de doute d’une surveillance un peu trop proche des autorités ou le signalement de leur activité comme avec cet article, il sera possible de mettre en pause toutes les campagnes de publicité et de faire disparaitre ces éléments en quelques minutes (j’ai évidemment fait une sauvegarde).

Le vrai problème est donc lié au format de ces arnaques. Quand l’escroc en voiture travaillait avec sa méthode artisanale, il n’avait finalement pas beaucoup de temps libre. A vrai dire, il aurait pu se trouver un vrai boulot vu le temps passé et les conditions de vie générées par son système de vente à la sauvette. Mais pour des escrocs qui sévissent en ligne, la donne est toute autre. Une fois le site de quadricoptère terminé, il reste beaucoup de temps libre alors que l’argent commence à rentrer dans les caisses. Qu’en faire ? Il faut certes gérer l’aspect publicitaire de l’affaire et répondre aux pigeons clients. Mais une fois cela fait ? 

Et bien on lance un autre produit avec un autre site employant la même recette. Comme cette fameuse “colle” révolutionnaire créée par un soit disant dentiste Français et un “ingénieur en chimie”  qui reprend les mêmes ingrédients. Le duo “Yves Belair” et “Christophe Broutin” qui découvrent une colle révolutionnaire UV-Fix. La publicité n’hésite pas à se rapprocher d’une autre marque connue qui est Bondic et qui propose le même genre de produit tout à fait légalement. Elle raconte une histoire de découverte farfelue et propose d’aller cliquer sur leur site pour faire l’affaire du siècle. Même méthodes, même escroc.

2020-01-22 14_10_09-minimachines.net

 

Et que découvre t-on sur ce site ? Une présentation identique à celle du quadricoptère… Mieux encore, elle est répétée dans toutes les langues grâce aux outils de traduction automatisés de Google… On nous propose ici une jolie remise encore une fois avec une colle à 29.99€ le tube au lieu de 59.98€… 39.99€ pour trois tubes, wow ! Bonne affaire !

2020-01-22 14_12_39-minimachines.net

Sauf quand on considère le prix de l’objet en Chine, soit 1.84€ pièce frais de port compris… La bonne affaire laisse tout de même une jolie marge à notre ami le “dentiste”…

Qui est derrière ces deux produits, qui emploie ces méthodes de vente peu scrupuleuses avec l’accord des régies publicitaires de Youtube et consorts ? La société MDE Commerce Ltd située à Malte. Une probable société écran quelconque qui doit s’abriter derrière les lois du pays et un système de domiciliation opaque pour cacher cette activité illégale.

2020-01-22 14_22_53-minimachines.net  2020-01-22 14_23_09-minimachines.net  2020-01-22 14_23_33-minimachines.net

Que faire pour se prémunir de ces escrocs ?

Malheureusement pas grand chose. Le nombre de site et de produits vendus de cette manière est délirant. Montres connectées, électroménager, accessoires auto et j’en passe, ce sont des dizaines de produits qui sont ainsi proposés avec des tarifs mirobolants et des réductions délirantes. 

Le problème est que le public pour qui sont destinés ces produits est un public de pigeons. La plupart des internautes seront vigilants et comprendront en quelques clics qu’il s’agit bien de mauvaises affaires. Mais comme pour les scams par email vous proposant de recevoir des millions de dollars en cadeau, il suffit que ça tombe sur la bonne personne au bon moment pour que l’arnaque fonctionne. Une mamie à qui sont petit-fils a parlé de quadricoptère, un papi qui ne sait pas comment réparer ses lunettes. Une personne seule à qui on promet la lune. Ou des gens fragiles psychologiquement à qui on promet une réduction d’ondes via un achat en ligne depuis un ordinateur ou un smartphone.

La meilleure méthode reste à se demander si on achèterait ce type de produit à un gars sortant de sa voiture et ouvrant son coffre pour vous les vendre à la sauvette. Si cela ne vous parait pas très clair, passez votre chemin. Si vous êtes plus expérimenté, vous pouvez faire une recherche rapide par l’image du produit pour tomber en quelques clics sur le vrai tarif de l’objet. Si vous avez peur que quelqu’un de votre entourage se fasse avoir par ce type de produit, n’hésitez pas à les encourager à vous envoyer un email ou à vous passer un coup de fil. Apprenez leur à faire une recherche par image ou une capture d’écran qu’ils pourront partager avec vous.

Il semble malheureusement assez difficile pour les autorités de lutter contre ce type d’arnaques mais vous pouvez également les signaler à la DGCCRF.

Prix miraculeux et histoires à dormir debout, les nouveaux escrocs en ligne © MiniMachines.net. 2020.

7 Essential Buy Guides for Cameras, Gear, and Equipment

Par Jourdan Aldredge

Investing in new cameras, gear, and equipment? Purchase with intention with these helpful filmmaking camera and gear roundups.

Le Must-Have des accessoires qui simplifient les tournages

Par Sébastien François

En tournage, on monte, on démonte, on transporte, on installe, on bricole. Le tout dans un temps record. Nous avons sélectionné ici 10 accessoires qui rendent la vie plus simple et la production plus efficace. Et ceci, pour quelques euros seulement.

1- Sans semelle au pied

01_RabbitKeyVous cherchez toujours votre pièce de 10 cents pour détacher vos semelles (camera plates) qui ne sont jamais universelles? Vous en avez marre des gros tournevis? Voici une paire de solutions qui vont vous éviter de fouiller vos poches et vous arracher les cheveux. La première est à acheter au Etats-Unis sur Adorama ou B&H. Elle s’appelle « Rabbit Key RBTK01 ». L’idée est si simple qu’on se demande pourquoi elle n’a pas été copiée. C’est tout simplement une clé de voiture dont l’embout plat s’adapte à toutes les vis Kodak (1/4 – 1/3). Vous l’attachez à votre trousseau et c’en est fini de chercher de la monnaie.
On peut s’en procurer ici pour moins de 10$

01_TompouceL’autre solution pour se défaire des semelle, c’est de se tourner vers un mini tournevis prévu à cet effet comme le Tom Pouce Akor. Il peut lui aussi être fixé à un set de clés. Bien que moins discret, il offre une meilleure prise en main et un meilleure couple de serrage. Vous en trouverez chez Cineboutique pour un peu moins de 25 euros. Ou encore ici
Enfin, une dernière solution peu onéreuse est de remplacer toutes les vis Kodak par les mêmes, mais avec un anneau intégré, comme le montre cette image:
01_vis kodak avec anneauDu coup, vous n’aurez plus besoin du moindre outil pour fixer vos périphériques. Ce type de visserie peut se trouver chez Smallrig par exemple, en vente sur Amazon.

2- Les câbles sans galère

02_Velcro strapsL’enfer des câbles, vous connaissez? L’art de les enrouler sans les emmêler, de les stocker proprement pour leur prochaine utilisation demande presque un diplôme… Mais heureusement, il existe un accessoire génial qui devrait être disposé sur chaque câble. Il s’agit tout simplement de Velcro sous forme de bandes trouées (Velcro Straps). Il suffit de les fixer à poste à l’extrémité de chaque câble. Ce dernier enroulé, il suffit ensuite de refermer la boucle pour maintenir le tout sans le moindre nœud. Ces Velcro existent dans toutes les tailles: des gros pour maintenir les rouleaux BNC/XLR de 50 mètres, jusqu’au plus fins pour attacher une simple alimentation USB. Et surtout ça ne coûte presque rien. En vente absolument partout.

3- Du côté de la trousse à outils: les 3 font la paire

Pour l’outillage de base, on va pas transiger. En production légère, l’essentiel se résume à trois « outils ». Le premier, c’est le fameux Leatherman, le second, c’est le Gaffer et le troisième, c’est le jeu de clés hexagonales/Torks.  En effet, les besoins en vidéo sont assez vastes, mais le champ d’outillage est assez réduit pour dépanner toutes les situations de tournage, tant que vous n’êtes pas chef déco ou électro.
D’abord, achetez un Leatherman. C’est un outil universel proche du couteau Suisse, mais sous forme de pince repliable et verrouillable. Il permet de couper, de visser… Bref, c’est l’accessoire à avoir toujours dans une poche pour régler toutes les situations. Certes, ce n’est pas donné, mais ça se garde toute une vie. Dans la gamme du constructeur, nous préférons personnellement le modèle Surge, le plus complet pour la vidéo ou à défaut, le modèle Wave+, moins encombrant.
03_leatherman

Et si l’on ne devait garder qu’une seule chose, ce serait le gaffer selon moi. Ce scotch a la particularité d’être découpable à la main, de ne laisser aucune trace quand on l’enlève tout en étant ultra solide. Ses utilisations sont presque infinies puisque vous l’utiliserez tout autant pour plaquer des câbles au sol, tout comme pour fixer des accessoires, ou encore pour maquiller des éléments de décor. Des dizaines de groupes existent sur Facebook pour montrer les réalisations les plus folles de ce fameux « scotch » pas ordinaire. Attention cependant à la qualité: le Gaffer est souvent imité mais rarement égalé. Il existe dans tous les coloris (dont le vert pour les Chromakey), mais le plus polyvalent reste tout de même le noir. 03_gaff_tape

Enfin, pour l’outillage, je garderai en dernier lieu, le jeu de clés hexagonales/Tork03_hexa_keyss, mais sous forme de couteau repliable et léger: l’immense majorité des périphériques vidéos (trépieds, cages etc), sont fixés avec de la visserie de ce type. Il est donc indispensable d’avoir un jeu de clés pour resserrer ou démonter. Vous pouvez trouver ce type d’accessoires dans les boutiques cinéma, mais aussi et surtout dans les magasin de sport: les vélos utilisent la même visserie et l’accessoire devient alors nettement plus abordable.

4- Un peu de lumière, mais pas trop

En tournage, on est très souvent sans lumière d’appoint. Un peu problématique quand il s’agit de « buller » (faire le niveau) d’un pied pendant une captation, ou de réparer une connexion. Il y a donc les adeptes de la lampe frontale façon spéléologie, de la Maglite genre NYPD, mais le plus utile selon nous, c’est la lampe de poche qui dispose tout simplement d’un habillage en caoutchouc/silicone, ou alors de la lampe stylo. Pourquoi? Parce que la lampe frontale n’est pas discrète, ni orientable quand on est dans un environnement de conférence par exemple. La Maglite pourrait convenir, mais le problème, c’est qu’elle est en métal et que pour disposer de ses deux mains, on est tenté de la tenir avec ses dents! Nous vous recommandons donc les lampes stylos ultra légères qui disposent d’un revêtement qui n’abîmeront pas le sourire, comme celle là.
04_Pen_Light

Au pire, vous pouvez toujours utiliser le fameux Gaffer pour entourer le corps de la lampe et préserver votre dentition sur des lampes torches « normales ».

5- Cachez ce micro-cravatte (lavalier mic) que je ne saurais voir…

05_Garfield_MicPoser un micro cravate est une chose assez simple si vous décidez de le laisser apparent. Les choses se corsent quand vous voulez le cacher, et notamment sur les dames qui portent souvent des hauts très fins ne permettant pas de fixer correctement la griffe du HF. On peut alors utiliser une fois de plus du Gaffer disposé en « amortisseur » ou alors, ces deux accessoires qui vont éliminer les frottements. Le premier est un simple mini tube de mousse dans lequel vous insérez la capsule du micro: il s’agit du Garfield Hush Lav.

Le second est selon moi plus intéressant puisqu’il s’agit d’un set de fixations en silicone. Hide-a-mic permet d’insérer des capsules Senken dans des « étuis » pourvus de fixations: T-Shirt, soutien-gorge, cravate… L’isolation contre les frottements est meilleure et surtout, le sujet peut le fixer seul sans que vous ayez à intervenir. Une nouvelle version baptisée « Flex » est encore plus astucieuse puisqu’il s’agit d’un support que l’on peut coller directement sur le peau sans plus se soucier des vêtements.
05_Hide_a_ mic05_b_flex

6- L’acier contre le sable

Autre problème de tournage: lester les pieds de lumières, les girafes et les grues pour éviter les accidents. La réponse traditionnelle consiste à utiliser les sacs de sable ou des bouteilles d’eau bricolées. Sauf qu’il faut du sable ou de l’eau sur place, ce qui n’est pas toujours le cas. Si vous êtes en panne, ou tout simplement en studio, préférez les poids d’haltérophilie.
06_weights-02Pourquoi? Parce qu’ils ne sont pas chers et que surtout, le diamètre du trou central s’adapte totalement à nos pieds lumière et autre grues. Mieux, vous pouvez aussi choisir la masse emportée, de 0,5 Kg à 5Kg en général et vous pouvez aussi les empiler en fonction du support à lester.06_weights
Vous trouverez ces articles dans toutes les boutiques de sport ou en ligne.
Il existe une version luxe et 100% cinéma de ces poids, chez Manfrotto.
06_manfrottocounterweight
Le fabricant propose des contrepoids qui on la particularité d’être équipés d’une pince intégrée. On peut ainsi les fixer n’importe où. Super pratique, mais assez cher.

7- Nettoyage express

07 dry dusterVous disposez sans doute d’un kit de nettoyage pour optique (pinceau, soufflette…). Indispensable, mais pour effectuer un nettoyage express (et notamment extérieur) de vos périphériques (caméras, pieds…), nous avons toujours avec nous une bombe d’air sec. La pression à la sortie permet de chasser la poussière sans toucher à l’appareil. Attention cependant, nous vous déconseillons de l’utiliser sur un capteur car si l’air va chasser la poussière, cette dernière se collera ailleurs dans la caméra et pourra revenir. Mais pour tout le reste, passez à l’air sec, pour quelques euros seulement.

8- De l’énergie pour tous

08_ravpower bankAutre must-have lors des tournages, la banque d’énergie (power bank). Avec la généralisation des tablettes et autre téléphones pour contrôler les caméras, les drones ou plus globalement, tout ce qui est connecté, on tombe très vite en panne. La banque d’énergie est bonne à tout faire: recharger un iPad ou un ordinateur, alimenter une convertisseur HDMI/SDI, et même alimenter une caméra en continu jusqu’à 10h. Le tout est d’en choisir une grosse (plus de 25000 mAh) et d’investir dans un set d’adaptateurs USB vers DC afin de la raccorder à tous les types de périphériques (et pas seulement l’informatique, donc). Vous en aurez pour moins de 50 euros et vous ne serez plus jamais en panne.
usb_to_dc

9- Élastiques magiques

On adore cet accessoire. Les Think Tanks Red Whips, sont des élastiques réglables qui ressemblent beaucoup aux sandows que l’on trouve dans le monde la voile. Vous les portez comme des bracelets sans être donc encombrés et vous pouvez alors fixer n’importe quoi: un câble le long d’une grue, une power bank sur un pied… Vous pouvez aussi les utiliser pour ranger les câbles, comme les Velcro. Bref, pour moins de 10 euros les 10, vous auriez tort de vous en priver.
09 Bungees red whisps

10- Les filtres anti-casse et les Vari-ND

L’optique est l’élément le plus fragile lors d’un tournage: une seule rayure et vous retournerez à la case SAV. Et vous gâcherez votre shooting. Il faut donc équiper tous les cailloux d’un filtre de protection à visser en fonction de son diamètre. En cas de dommage, c’est cette « vitre » qui sera à changer, et non pas votre précieux objectif. N’hésitez pas à rechercher ces accessoires auprès des fabricants renommés (Hoya, Tiffen…): la qualité de ce filtre de protection doit être sans faille pour ne pas gâcher les qualités optiques de votre machine.10_hoya_filtre_protecteur_pro1_digital
Autre filtre à posséder absolument (et qui peut se visser sur celui de protection), le Vari-ND (filtre neutre variable). Ceci, même si vous tournez avec un caméra qui dispose de filtres neutres intégrés. L’idée, consiste à faire varier la quantité de lumière en le tournant afin de ne pas toucher au shutter. L’avantage, c’est que le fait de le faire tourner permet de régler cette quantité de lumière ultra précisément et non pas par « pas » prédéfinis (1/4, 1/16….) (steps). Vous pourrez donc conserver l’ouverture de votre choix et le shutter aussi. Là encore, il faut taper dans les marques et y mettre le prix afin d’obtenir de la qualité. Mais vous pourrez les garder toute votre vie.

 

 

L’article Le Must-Have des accessoires qui simplifient les tournages est apparu en premier sur Createinmotion.

EVA1: le guide complet par Barry Green

Par Sébastien François

Panasonic vient de mettre en ligne le guide complet de sa caméra EVA1. Le téléchargement est gratuit.
L’auteur,  Barry Green vous guide pas à pas à travers tous les menus, les réglages et les fonctions de la Panasonic AU-EVA1 dans ce livre électronique.

Le livre est téléchargeable au format PDF et eBook (pour mobile par exemple). Ces 220 pages vous permettront à la fois de (re)découvrir les notions de bases associées aux outils disponibles sur la caméra (zebra…), mais aussi d’aller jusqu’au bout de toutes les fonctionnalités les plus avancées de l’EVA1 (gestion de la sortie 5.7K RAW…). Bref, c’est un must have. Mais en anglais. Le langage est cependant suffisamment simple (car technique) pour être compréhensible par ceux qui ont simplement des notions de base dans la langue. Sinon, un petit coup de Google Translate devrait vous aider.
Vous pouvez aussi avoir accès à tous les tutos vidéos produits par Barry Green.

Pour le télécharger, cliquez sur l’image ci-dessous: il vous faudra cependant donner votre email.
EVA1 Guide website

L’article EVA1: le guide complet par Barry Green est apparu en premier sur Createinmotion.

❌