Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 23 octobre 2019Vos flux RSS

DJ Fundamentals: Using Delay Effects

Par Ean Golden

Ean’s back with the first video in his new series back on YouTube. In this video, he goes over some of the fundamentals behind using Delay. If you’ve ever wondered all of the ways in which delay works, what each parameter of it does in DJ software, and how to effectively deploy it in a […]

The post DJ Fundamentals: Using Delay Effects appeared first on DJ TechTools.

Hier — 22 octobre 2019Vos flux RSS

Pond5 Launches Marquee, a Premium Content Collection for Creative Agencies

Par Zazil Media

New York City, NY – October 22, 2019 – Pond5, the world’s largest royalty-free video marketplace, today announced the launch of Marquee, a new content collection on Pond5, made up entirely of premium-quality footage, found exclusively on Pond5 and hand curated to appeal to the most high-end creative agencies in the world. Each piece of ...

The post Pond5 Launches Marquee, a Premium Content Collection for Creative Agencies appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Colorist Lucie Barbier-Dearnley Joins Sim, New York

Par Artisans PR

Former Company 3 artist hits the ground running with documentary and feature work. New York — Continuing to build the pool of talent at its post-production facility in New York, Sim has hired Lucie Barbier-Dearnley as senior colorist. Barbier arrives from Company 3, London, and brings expansive credits across features, episodic television and documentaries. Her ...

The post Colorist Lucie Barbier-Dearnley Joins Sim, New York appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Pokémon Go et Comic Con Paris vous offrent des cadeaux en jeu

Par Gwendal P
pokémon go comic con

Le Comic Con Paris et Pokémon Go mettent en place un événement pour les dresseurs pendant toute la durée du festival. Les joueurs pourront ainsi obtenir des bonus spéciaux en jeu.

Le festival Comic Con Paris 2019 a annoncé qu’il allait s’associer à Pokémon Go. Durant tout l’événement qui se tiendra du 25 au 27 octobre prochains à la Grande Halle de la Villette, les dresseurs de monstres virtuels pourront obtenir des cadeaux. Sans trop de détails sur cette offre, nous savons simplement qu’il sera possible de récupérer des bonus spéciaux en jeu. Cela, en arpentant les allées du salon pendant les trois jours, mais aussi en se baladant dans toute la ville de Paris.

Ce n’est pas la première fois que le festival de pop culture et le jeu en réalité augmentée collaborent ainsi. Déjà, pendant l’événement qui s’est déroulé à Utrecht au Pays-Bas en mars dernier, les deux entités avaient fait part de leur association. Celle-ci avait alors permis à certains Pokémon particuliers d’apparaître plus fréquemment et de donner plus de poussières d’étoiles. Seuls les joueurs présents sur place ont pu en profiter. Niantic voit donc plus grand à Paris puisque c’est toute la capitale qui participe cette fois-ci.

Pokémon Go et Comic Con ensemble depuis 2016

Sur ses terres d’origine, aux États-Unis, la vague Pokémon Go avait envahi la Comic Con de San Diego en 2016, quelques semaines seulement après la sortie du jeu. À l’époque, John Hanke, fondateur de Niantic, devait donner une conférence pendant le festival dans une salle pouvant accueillir moins de 500 personnes. Devant l’engouement immédiat que cette expérience en réalité augmentée a reçu, les organisateurs ont changé le lieu de son discours. C’est finalement dans un hall qui pouvait contenir entre six et sept mille personnes que John Hanke a fait ses annonces.

Cet article Pokémon Go et Comic Con Paris vous offrent des cadeaux en jeu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Dell Blue Creates Visceral “Everything Counts” Spot For Alienware

Par priyapr

Dell Blue, the internal creative agency for Dell, recently created a thrilling :60 spot for Alienware, a provider of premium gaming laptops and desktops. Centered around the tagline “Everything Counts,” the spot features a cast of real-life gamers headlined by Yiliang “Peter” Peng a.k.a. Doublelift, a professional League of Legends player who currently plays for ...

The post Dell Blue Creates Visceral “Everything Counts” Spot For Alienware appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Pokémon Go : toutes les astuces pour réussir le Raid Darkai

Par Bastien L
pokémon go darkrai raid

Le Pokémon légendaire de quatrième génération Darkai est enfin disponible dans Pokémon Go. Découvrez toutes les astuces pour le vaincre en tant que boss de raid pour ensuite pouvoir le capturer…

Dans le cadre de l’événement d’Halloween 2019 de Pokémon Go, le Pokémon légendaire de type ténèbres Darkai fait enfin son apparition dans le jeu mobile de Niantic. Pour le capturer, vous devrez le vaincre en tant que boss de raid 5 étoiles.

Ce monstre terrifiant est le second Pokémon du ” duo lunaire “, aux antipodes de Cresselia. Il est issu de la quatrième génération, et donc de la région de Sinnoh. Alors que Cresselia réside sur l’île Pleine Lune, Darkai vit sur l’île Nouvellelune.

Il a la capacité de créer et d’envahir les cauchemars, empêchant ses victimes de se réveiller. Autant dire que Darkai est l’un des Pokémon les plus sinistres et effrayants du Pokédex toutes générations confondues…

Pokémon Go : les meilleurs Pokémon pour vaincre Darkrai

Pour le vaincre en tant que boss de raid, vous devrez prendre votre courage à deux mains et réunir une équipe composée de Pokémon de type Insecte, Féé ou Combat. Parmi les créatures les plus efficaces contre Darkrai, on compte Mackogneur, Hariyama, Braségali, Togekiss, Gardevoir et Chapignon.

Si vous le capturez, les Points de Combat de Darkrai seront compris entre 2048 et 2136. Cependant, par temps brumeux, sa puissance sera augmentée et ses CP seront compris entre 2560 et 2671. Si le brouillard se lève, profitez-en donc pour vous rendre à l’arène la plus proche…

Darkrai peut apprendre deux attaques rapides différentes, et trois attaques chargées. Son attaque rapide sera Feinte ou Aboiement (deux techniques de type ténèbres), et son attaque chargée sera Vibrobscur (ténèbres), Exploforce (combat), ou Ball’Ombre (fantôme).

Cet article Pokémon Go : toutes les astuces pour réussir le Raid Darkai a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go : Niantic accusé de collecter vos données GPS quand vous ne jouez pas

Par Bastien L
pokemon go niantic données

Niantic, le développeur de Pokémon Go et Harry Potter Wizards Unite, fait l’objet d’une vive controverse. À l’issue d’une enquête approfondie, le site web Kotaku accuse la firme américaine de collecter et de stocker les données de géolocalisation des joueurs même lorsqu’ils n’utilisent ses applications…

Avec plus de 100 millions de joueurs actifs, Pokémon Go est sans nul doute l’un des jeux mobiles les plus populaires. Malheureusement, les nombreuses qualités du jeu cachent une facette plus sombre

C’est tout du moins ce qu’affirme le site web Kotaku, au travers d’une enquête accablante sur le développeur Niantic. Selon ce rapport, la firme américaine collecte et enregistre toutes sortes de données et d’informations sur les utilisateurs de ses applications.

L’enquête de Kotaku ne se focalise pas sur Pokémon Go, mais sur le dernier jeu en date de Niantic : Harry Potter Wizards Unite. Un jeu très similaire à Pokémon Go, dont la principale différence est qu’il prend place dans l’univers de la saga Harry Potter.

Lors de l’installation de l’application, les joueurs autorisent Wizards Unite à suivre leurs mouvements via le GPS, le WiFi et la triangulation des antennes 4G.

Dans le cadre de leur étude, les journalistes de Kotaku ont fait appel à plusieurs joueurs européens. Ces derniers ont été chargés d’effectuer des requêtes d’informations, auxquelles Niantic est contraint de répondre par le RGPD : le Règlement Général pour la Protection des Données européen en vigueur depuis 2018.

L’entreprise américaine a donc envoyé à ces joueurs les données qu’elle avait stockées à leur sujet. Kotaku a alors découvert que Niantic conservait des informations telles que le nombre de calories brûlées en jouant, la distance parcourue ou encore les promotions par lesquelles les joueurs se sont laissés séduire.

Pokémon Go : Niantic collecte les données GPS des joueurs 3 fois par minute

En outre, les données de géolocalisation précises des utilisateurs étaient également sauvegardées. Pour l’un des joueurs, la position a été enregistrée 2304 fois en seulement cinq jours de jeu.

En moyenne, Wizards Unite enregistrerait la position géographique des joueurs trois fois par minute. Et ce, même lorsqu’ils ne jouent pas

À partir de ces données de géolocalisation, les journalistes ont réussi très facilement à analyser les mouvements quotidiens des joueurs pour déterminer où ils travaillent, où ils habitent, à quel endroit ils mangent et bien plus encore. Une fuite de données pourrait donc être dramatique.

De prime abord, Niantic a affirmé à Kotaku que son jeu ne collecte pas de données en arrière-plan. Quelques jours plus tard, cependant, la firme est revenue sur ses propos en déclarant avoir identifié ” un bug dans la version Android du code client le menant à continuer à contacter les serveurs par intermittence lorsque l’application était ouverte en arrière-plan “.

Si l’on veut être optimiste, on peut faire confiance à Niantic et se laisser convaincre par cette explication. Cependant, il est surprenant que Niantic n’ait découvert ce bug qu’après avoir été notifié par Kotaku

On peut donc craindre que Niantic, comme Facebook et beaucoup d’autres entreprises du secteur de la tech, collecte sans scrupules les données des joueurs afin de les revendre à des agences publicitaires ou à d’autres entreprises tierces

Cet article Pokémon Go : Niantic accusé de collecter vos données GPS quand vous ne jouez pas a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go : le guide de l’événement Halloween 2019

Par Bastien L
pokémon go halloween 2019 événement

Découvrez toutes les belles surprises qui vous attendent dans le cadre de l’événement Halloween 2019 de Pokémon Go : Pokémon obscurs, première apparition de Tutafeh, costumes Halloween pour les starters et Darkrai en boss de raid feront partie des réjouissances !

Comme l’annonçaient les rumeurs, un nouvel événement d’Halloween s’apprête à prendre place dans le monde de Pokémon Go. Et cette année encore, les joueurs seront gâtés en cette période automnale…

Pendant toute la durée de l’événement, davantage de Pokémon Obscurs pourront être délivrés des griffes de la Team Rocket. En se rendant aux PokéStops, les dresseurs pourront ainsi secourir Aspicot, Coconfort, Dardagnan, Elektek, Magmar, Lokhlass, Wattouat, Grainipiot, Pifeuil, Ténéfix, Kraknoix, Cacnea, Polichombr et Skelénox en version Shadow…

De nouveaux objets d’avatar seront également disponibles dans la boutique. Vous pourrez notamment acheter un Sac Nosferapti, une Grenouillère Pikachu, une casquette Osselait, une casquette Funécire, et un sac Mimiqui pour votre avatar.

Par ailleurs, toujours dans l’esprit d’Halloween, les Pokémon de type Ténèbres et Spectre apparaitront plus fréquemment dans la nature, dans les oeufs et dans les Raids. Niantic cite notamment Fantominus et Cornèbre en guise d’exemple.

Pokémon Go : Tutafeh et Darkrai font leur apparition

En outre, le Pokémon Tutafeh fera sa première apparition dans le jeu. Si vous êtes suffisamment chanceux, vous le rencontrerez peut-être en version Shiny…

Plusieurs Pokémon revêtus d’un costume Halloween seront également ajoutés dans les raids et dans la nature. Bulbizarre portera son costume Munja, Salamèche un costume Osselait, Carapuce un costume Tutafeh, et Pikachu un costume Mimiqui. Tous ces Pokémon spéciaux pourront être rencontrés en version Shiny.

Cependant, le point d’orgue de cet événement est sans nul doute l’apparition de Darkrai en Boss de Raid 5 étoiles. Les joueurs qui triomphent de ce boss auront l’opportunité de le capturer.

Enfin, une mission d’étude spéciale vous permettra de capturer un Pokémon dont l’identité est encore tenue secrète. L’événement Halloween 2019 prendra place du 17 octobre au 1er novembre dans Pokémon Go, alors à vos pokéballs !

Cet article Pokémon Go : le guide de l’événement Halloween 2019 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Out of Range : un court des Gobelins au coeur de la forêt

Par Shadows

Yijia Cao, Lana Choukroune et Cécile Guillard dévoilent Out of Range, leur court de fin d’études aux Gobelins. Un film qui vous emmènera loin des réunions PowerPoint et autres revues de projets…

Sue, une avocate qui vit à cent à l’heure, se rend au meeting le plus important de sa carrière. En chemin, une panne de voiture la contraint à s’enfoncer dans la forêt, et c’est en s’y perdant qu’elle saura se retrouver.

Musique / Soundtrack : CHOUZIER Etienne
Montage sonore / Sound design : TIGER Mathieu
Mixage / Mix : TIGER Mathieu

L’article Out of Range : un court des Gobelins au coeur de la forêt est apparu en premier sur 3DVF.

Google Pixelbook Go : le Chromebook hors sol

Par Pierre Lecourt

Proposé à un tarif de base de 649$, le Chromebook ne s’encombre plus de considérations concurrentielles. Le prix demandé est sans rapport avec la performance proposée. Avec le Pixelbook Go, Google compte satelliser le concept Chromebook dans une autre sphère d’usages que celle des PC traditionnels.

Pas encore prévu pour la France, le Pixelbook Go est un 13.3″ qui s’adresse à certains marchés anglophones comme les Etats-Unis bien sûr mais également l’Angleterre et le Canada. Il sera décliné dans plusieurs versions d’équipement dans ces trois pays sur la base suivante :

2019-10-17 10_50_45-minimachines.net

Le Pixelbook Go de base emploiera un processeur Intel Core M3 accompagné de 8 Go de mémoire vive et de 64 Go de stockage SSD. Son écran affichera en un FullHD classique. Son prix de 649$ le place frontalement face à des offres “classiques” sous Windows 10 parfois mieux équipées.

Pour 200$ de plus, soit 849$, on passera à une version Core i5 avec autant de mémoire vive mais 128 Go de stockage SSD. Une seconde version en core i5 atteindra 999$ avec toujours un écran 1920 x 1080 et 128 Go de stockage électronique mais 16 Go de mémoire vive. Enfin, la version la plus haut de gamme de l’engin proposera un Core i7 Intel, 16 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage. Son écran passera du FullHD à l’UltraHD pour 1399$.

Tous ces tarifs sont indiqués en dollars hors taxes et concernent des engins sous processeurs Intel de huitième génération. Il faut donc compter sur des prix plus élevés au final. Avec 20% de TVA on arrive à 700€ pour le modèle entrée de gamme, 920 pour le premier Core i5, 1080€ pour le second et 1514€ pour la version Core i7.

Des tarifs plutôt élevés donc au vu du matériel embarqué et face à la problématique de durée de vie programmée de ces engins. Avec 5 années de support après leur lancement, la date de fin de vie des Pixelbook Go est déjà en ligne de mire. A la fin de leur support, les engins seront inutilisables, et cela malgré des compétences techniques importantes puisque ces machines devraient proposer de très bonnes performances sous ChromeOS.

2019-10-17 10_51_08-minimachines.net

Google ne cherche plus a entrer dans le jeu de la comparaison. La marque n’y a aucun intérêt puisque en pratique des engins sous MacOS, Windows ou une distribution Linux classique, auront plus de compétences que ces chromebooks. Google place donc cette nouvelle gamme sur le terrain du confort. Ce nouveau cap visé permet de s’extraire des comparaisons purement techniques d’une note de performances. Pour y parvenir, le Pixelbook Go joue donc sur le même tableau qu’Apple avec ses MacBook Air. Celui d’engins légers, confortables et pratiques avant d’être des machines performantes.

Plus légers avec 900 grammes, les Pixelbook Go sont des 13.3″ aériens et très fins. Leur épaisseur est contenue avec 13 mm au point le plus haut et malgré tout, le moteur de recherche les présente comme très solides grâce à une coque en alliage de magnésium. Des détails intéressants ont été pensés pour rendre ces Chromebooks plus agréables au quotidien. Le châssis est donc renforcé et sa partie inférieure comporte un léger relief pour mieux le tenir en main. A la fois parce qu’ils proposera une meilleure accroche mais également parce que ce genre de relief permet d’ajuster sa prise en main puisqu’on sent physiquement l’engin glisser entre ses doigts.

2019-10-17 10_50_28-minimachines.net

Le clavier a été traité pour qu’il propose une frappe silencieuse. Il dispose d’un rétro éclairage pour plus de facilité de lecture dans une ambiance sombre. La batterie est plus importante pour une autonomie annoncée de 12 heures. Le pavé tactile est immense et il est recouvert d’une couche de verre pour une glisse plus agréable. Bref, beaucoup de détails qui se conjuguent avec la simplicité du système pour proposer un engin qui se veut différent du reste du marché. Ajoutez à cela la partie tactile de l’écran qui permettra de retrouver les applications Android directement sur l’engin et vous aurez une solution significativement différente du reste des propositions concurrentes.

La connectique comporte un port jack audio stéréo 3.5 mm et deux prises USB type-C. Un Wifi5 est disponible associé à un Bluetooth 4.2. Deux enceintes stéréo sont présentes en façade. L’engin se rechargera grâce à un bloc secteur de 45 watts en USB type-C. Les finitions colorées sont assez classiques avec un modèle noir qui sera bientôt disponible et un autre rose qui devrait arriver plus tard. Les deux sont traités avec une finition mate.

Google PixelBook

Le Pixelbook de 2017

Le Pixelbook Go est bien moins cher que les anciens chromebooks de la marque. 

Mais je pense que leur cible est différente et c’est probablement ce qui explique ce repositionnement de tarif. Les anciens modèles de Chromebooks proposés par Google n’avaient pas une vraie vocation commerciale. Ils étaient chers, très chers et Google s’en servait comme étendards de gamme  pour marquer les esprits sur la pertinence du concept. Avec un modèle de Pixelbook à 1199$ en 2017 qui suivait le Chromebook Pixel original de 2015 à 1299$, les machines de Google ont toujours visé un segment  de prix élevé. Ils ont également toujours été produits à d’assez petites échelles.

Le Chromebook Pixel a, par exemple, servi à amorcer la pompe d’un intérêt envers le format Chromebook chez les développeurs en 2015. La marque s’est payé le luxe d’offrir un engin à 1299$ aux centaines de développeurs et journalistes assistant à sa conférence alors. But du jeu, pousser les premiers à travailler sur des applications prévues pour ChromeOS et les seconds à parler du système d’exploitation.

Le Pixelbook de 2015

Ces nouveaux Pixelbook Go visent à mon sens un beaucoup plus large public avec des prix plus abordables. Prix que certains constructeurs classiques de Chromebooks atteignent désormais avec leurs productions. Le Go du nom de ces chromebook semble signifier un usage en mobilité mais c’est peut être le départ de la marque sur ce terrain de jeu en tant que fabricant. La marque a bien compris qu’elle avait désormais un rôle à jouer sur le marché comme elle a su en trouver un avec sa gamme de smartphones Pixel.

Reste à savoir si il sera plus pertinent en 2020 de choisir un engin plus classique, au même tarif, avec ou sans système d’exploitation et de choisir celui qu’on voudra utiliser. ChromeOS est un système intéressant mais il ne faut pas perdre de vue sa date d’exploitation limitée. Autant un PC traditionnel peut être basculé sous Chromium OS sans soucis, peut fonctionner sous Windows ou une distribution Linux jusqu’en 2030… Autant le Pixelbook Go vient de retourner le sablier de son support qui prendra fin dans 5 ans.

Google Pixelbook Go : le Chromebook hors sol © MiniMachines.net. 2019

Google abandonne sa plateforme VR Daydream

Par Pierre Lecourt

On n’en avait plus de nouvelles depuis longtemps, le projet Daydream n’était pas supporté par les derniers smartphones de Google ni même les avant-derniers. D’autres compagnies autrefois intéressées par son support ou ayant développé des outils avaient déjà jeté l’éponge… Cette fois-ci c’est officiel, Daydream est mort.

DayDream Android VR

Les applications compatibles Daydream de Google avaient déjà disparu des écrans radars du PlayStore. Les constructeurs comme HTC avaient abandonné la plateforme… Trois années après son annonce par le moteur de recherche, le système de gestion de contenus VR se retrouvait sans contenu.

Google explique les raisons de ce revirement et les explications sont assez drôles car elles ressemblent à la fameuse phrase d’un projet où on a mis la charrue avant les bœufs. C’est plutôt ce moment où les bœufs se retrouvent dans la charrue qu’ils sont censés tirer. Il s’avère que Daydream ne plaisait pas aux utilisateurs parce qu’il les prive de leurs smartphones… Les constructeurs de ces engins font tout pour que les utilisateurs considèrent leurs téléphones comme des instruments indispensables pendant que Google développe un produit cherchant à les faire disparaitre au profit d’un usage secondaire. Recevoir un appel ou un message lorsque l’on a un casque de réalité virtuelle posé sur les yeux a un effet assez désagréable. Il détruit immédiatement toute plongée dans l’univers virtuel que l’on visite. Avoir un rappel de mail en retard alors qu’on pourfend des pirates ou que l’on explore un vaisseau inconnu a quelque chose de légèrement désagréable. Je comprends que les développeurs de jeux VR, ceux qui essayent de construire une expérience de ce type ne soient pas spécialement enchantés par cette idée.

DayDream Android VR

Un rêve ou un cauchemar pour les constructeurs ?

Cette dépendance du smartphone crée un antagonisme évident. Les utilisateurs ne veulent pas perdre l’objet de vue et même si il se retrouve sous leurs yeux avec la solution Daydream qui intégrait donc l’écran de l’engin dans un casque dédié à la VR, il n’était plus exploitable. Ajoutez à cela le  manque d’intérêt de la part des développeurs pour la plateforme et vous avez un cocktail qui ne pouvait pas vraiment fonctionner. 

Google Daydream

Google préfère continuer son travail dans la réalité virtuelle avec ses autres solutions mais préfère abandonner les recherches du côté smartphone pour le moment. Ce qui ne laisse pas beaucoup de doutes sur l’avenir de ce pan de l’industrie pour les années a venir.

Que restera t-il à ceux qui ont investi dans un dispositif Daydream ou ceux qui ont développé pour ? Pas grand chose. Le système restera en place et l’application sera toujours maintenue mais il y a fort à parier que sans la possibilité d’avoir de nouveaux utilisateurs les studios de développement abandonnent immédiatement leurs travaux  et se tournent vers d’autres solutions.

Google Daydream

Un résultat assez inquiétant pour les développeurs. Les méthodes de Google ne changent pas vraiment et leur désinvestissement rapide de ce type de projet peut faire peur pour le futur. Pour des projets à venir mais également pour d’autres lancements en cours comme Google Stadia par exemple. Quel sera le sort de ce système si Google a du mal à le faire vivre face aux solutions concurrentes de Sony ou Microsoft ? Le risque de voir le moteur de recherche tirer sur la prise pour l’éteindre ne devrait pas rassurer ni les clients potentiels ni, bien sûr, les développeurs.

Google abandonne sa plateforme VR Daydream © MiniMachines.net. 2019

Pixel 4 : Google abandonne la réalité virtuelle et sa plateforme Daydream VR

Par Bastien L
google pixel 4 vr

Avec le lancement de son smartphone Pixel 4, Google annonce l’abandon de sa plateforme de réalité virtuelle Daydream VR et de son casque Daydream View. La firme californienne ne croit plus en la réalité virtuelle, tout du moins sur smartphone…

En 2016, Google se lançait sur le marché de la VR mobile avec son casque Daydream View et sa plateforme logicielle Daydream VR compatible avec un éventail de smartphones Android. A l’époque, le géant de Mountain View voyait beaucoup de potentiel dans cette technologie permettant de se plonger dans le virtuel à tout moment de la journée en dégainant son téléphone pour l’insérer dans un casque.

Malheureusement, au fil du temps, la firme américaine a dû faire face à la désillusion. Le marché de la VR mobile n’a jamais vraiment décollé, dissuadant les développeurs d’applications de s’y intéresser, et les quelques utilisateurs du casque Daydream View l’utilisaient de moins en moins au fil du temps.

En réalité, la plupart des utilisateurs de smartphones ont tout simplement la flemme de prendre le temps de l’insérer dans un casque pour profiter d’applications à l’intérêt limité qui consommeront la batterie de leur appareil à grande vitesse. De plus, peu de gens ressentiront le besoin de se lancer dans la VR au beau milieu d’un espace public ou dans les transports en commun…

Face à l’apparition de casques VR autonomes comme l’excellent Oculus Quest, les jours des casques VR pour smartphones semblaient naturellement comptés. Déjà en début d’année 2019, on pouvait sentir le vent tourner puisque le smartphone Pixel 3a lançé par Google n’était pas compatible Daydream. De plus, plusieurs chercheurs spécialisés dans la VR ont quitté Google au fil des derniers mois.

Pixel 4 : Google ne croit plus en la VR et se concentre sur la réalité augmentée

A présent, tout comme Facebook vient de faire ses adieux au Samsung Gear VR, Google vient d’enfoncer le dernier cloud du cercueil de Daydream avec le lancement de son smartphone Pixel 4. Ce nouvel appareil n’est pas compatible Daydream VR, et le casque Daydream View n’est plus disponible à la vente. L’application et la boutique resteront disponibles pour les utilisateurs existants, mais plus aucune nouveauté n’est à attendre autour de Daydream.

Le titan californien compte désormais se concentrer sur la réalité augmentée, une technologie promise à un avenir nettement plus radieux. Google a déjà commencé à investir dans ce domaine au travers d’expériences AR comme Google Lens, la navigation en réalité augmentée dans Google Maps, ou encore la recherche en AR sur Google Search. Dans un futur proche, on peut s’attendre à ce que la firme fasse son retour sur le marché du hardware avec un Google Glass destiné au grand public pour concurrencer les lunettes AR d’Apple

Cet article Pixel 4 : Google abandonne la réalité virtuelle et sa plateforme Daydream VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Insight TV launches branded block on Virgin Media’s 4K UHD channel in the UK

Par Clara Zerbib

Insight TV, the world’s leading 4K UHD HDR broadcaster and producer of native UHD content, is expanding its reach within the UK with the launch of a branded block on Virgin Media’s 4K UHD channel in the UK. From 15th November, Virgin Media customers will be able to watch Insight TV’s popular shows in 4K ...

The post Insight TV launches branded block on Virgin Media’s 4K UHD channel in the UK appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Content Delivery & Security Association Launches Content Protection Month with Bob Gold & Associates

Par bobgold

NBCUniversal, Amazon Studios, BBC Studios, Paramount and Other Industry Leaders to Participate in Global Entertainment Industry Initiative The Content Delivery & Security Association (CDSA), the international industry advocate for content security, has selected Bob Gold & Associates, a nationally recognized boutique public relations agency, as its communications agency to promote and bring awareness to the ...

The post Content Delivery & Security Association Launches Content Protection Month with Bob Gold & Associates appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Pokémon Go : attrapez Regigigas avant tout le monde en payant 7€

Par Bastien L
pokémon go regigigas

Le Pokémon Regigigas sera bientôt intégré à Pokémon Go en tant que boss de raid EX. Cependant, pour la première fois, les joueurs auront la possibilité de payer pour pouvoir le capturer en avant-première…

A compter du mois de novembre, le Pokémon légendaire Regigigas fera son apparition dans les Raids EX de Pokémon Go. Cependant, pour la première fois, il sera possible d’attraper cette créature en avance et sans avoir besoin d’invitation à un Raid EX.

Pour ce faire, il vous suffira d’acheter un billet virtuel proposé pour environ 7 euros. En vous acquittant de cette somme, vous obtiendrez l’accès à un scénario d’étude spécial intitulé ” Une Découverte Colossale “.

Cet événement scénarisé prendra place à partir du 2 novembre 2019, et se terminera par une rencontre avec Regigigas vous offrant l’opportunité de capturer le Pokémon en avant-première. En outre, vous recevrez une médaille ” Découverte Colossale, une pierre Sinnoh et une pierre d’Unys, une pose d’avatar exclusive et la possibilité de recevoir jusqu’à 10 Pass de raid gratuits en faisant tourner le PhotoDisque d’une Arène.

Pokémon Go va-t-il devenir un jeu ” Pay to Win ” ?

Cette nouveauté introduite par Niantic n’est pas du goût de tous les joueurs. Pour certains, Pokémon Go prend de cette manière un aspect ” Pay To Win ” au sens où les joueurs qui payent seront avantagés. Il était déjà possible de payer pour obtenir des objets supplémentaires dans la boutique, mais c’est la première fois qu’un événement complet nécessite de passer à la caisse. De plus, le billet ne pourra pas être payé en PokéPièces, mais uniquement en argent réel

Si vous choisissez de ne pas opter pour ce billet, vous pourrez attraper Regigigas dans les Raids EX dans le courant du mois de novembre 2019. En parallèle, du 1er au 4 novembre 2019, Regirock, Regice et Registeel font eux aussi leur retour en tant que boss de raids. Pour la première fois, vous aurez peut-être la chance de les capturer en forme Shiny !

Cet article Pokémon Go : attrapez Regigigas avant tout le monde en payant 7€ a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Women in Technology Luncheon to Feature Filmmaker and Creative Pamela B. Green

Par Ignite Strategic Communications

HPA and SMPTE announced today that Emmy nominated filmmaker Pamela B. Green will be the featured speaker at the annual Women in Technology Luncheon on Monday, Oct. 21, presented by HPA Women in Post and SMPTE. The popular gathering takes place October 21-24 during the SMPTE 2019 Conference at the Westin Bonaventure Hotel in downtown ...

The post Women in Technology Luncheon to Feature Filmmaker and Creative Pamela B. Green appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Pokémon Go : devenez Wayfarer et choisissez les nouveaux PokéStops

Par Bastien L
pokémon go wayfarer

Afin de mieux choisir les PokéStops dans Pokémon Go, Niantic s’en remet aux joueurs. Les participants au programme Wayfarer pourront désigner les PokéStops et noter ceux déjà existants…

Si vous jouez à Pokémon Go, vous connaissez forcément les PokéStops. Ce sont les points sur la carte où le joueur peut faire le plein de poké-balls et autres objets et depuis peu combattre la Team Rocket. En théorie, ces points relais sont situés aux endroits les plus intéressants du monde réel tels que les monuments historiques ou les merveilles naturelles.

Cependant, vous vous demandez peut-être comment Niantic choisit où placer les PokéStops. Pour le savoir, il est nécessaire de revenir à Ingress : le tout premier jeu mobile du développeur de PoGo.

Lors du lancement du jeu d’origine, Niantic avait lancé un programme Operation Portal Recon. A travers ce programme, les joueurs étaient invités à désigner des points d’intérêt et à donner leur avis sur ceux choisis par les autres.

Ces points choisis par les joueurs sont devenus les ” portails ” d’Ingress et Ingress Prime, et ont été repris sous forme de PokéStops dans Pokémon Go et plus récemment comme auberges dans Harry Potter Wizards Unite.

Pokémon Go : Niantic fait appel aux joueurs pour des PokéStops mieux choisis

Toutefois, vous aurez probablement constaté que certains PokéStops ne sont clairement pas situés à des endroits réellement dignes d’intérêt. Dans les grandes villes, un graffiti, une bosse sur le trottoir, une poubelle repeinte en verte peuvent faire office de PokéStops

Aussi pratique que cela soit pour les joueurs, il faut bien reconnaître que le jeu s’en trouve faussé. Afin de remédier au problème, Niantic annonce le programme Wayfarer.

Comme sur Ingress à l’époque, les joueurs participants à ce programme seront chargés de nominer des endroits suffisamment intéressants pour être élus PokéStops. Ils auront aussi pour rôle de passer en revue les nominations des autres participants.

Ceci permettra de s’en remettre à la sagesse des foules pour des PokéStops plus pertinents. Bien entendu, une certaine sélectivité sera appliquée et tout le monde ne sera pas éligible pour devenir un ” Wayfarer “. Pour l’heure, on ignore toutefois quelles seront les conditions pour pouvoir participer…

Cet article Pokémon Go : devenez Wayfarer et choisissez les nouveaux PokéStops a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

TAMI – An intuitive approach to the learning of trigonometry

Par franzel
TAMI – An intuitive approach to the learning of trigonometry
TAMI (Tangible Mathematics Interface) is an interface that facilitates the learning of the basics of trigonometry. Comprised of a tabletop display and a series of physical controllers, users can manipulate mathematical parameters and see the results on-screen in real-time.

Luma Pictures Scales with AWS for “Spider-Man: Far From Home”

Par News Feed

Luma Pictures regularly contributes impressive visual effects for tentpole features, from superhero blockbusters and family-friendly fantasy to sci-fi thrillers, including recent films like “Once Upon a Time in Hollywood,” “Captain Marvel,” and “Jojo Rabbit.” Surprisingly, the studio is able to deliver this work with a modest headcount of roughly 200 artists across its Santa Monica headquarters ...

The post Luma Pictures Scales with AWS for “Spider-Man: Far From Home” appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

1871 : La Commune de Paris s’effondre dans le sang. 2019 : Les Gobelins se souviennent

Par Shadows

Vincent Chansard dévoile Pour la France, son court de fin d’études aux Gobelins. Pour son film, il a choisi d’évoquer la Commune de Paris, et plus précisément sa fin tragique.

Rappelons brièvement le contexte historique : en 1870, la guerre entamée par Napoléon III contre la Prusse vire au désastre. L’Empire s’effondre, remplacé par le « gouvernement de défense nationale ». Durant l’hiver 1870-71, Paris assiégée par les prussiens souffre de la famine. C’est alors que le gouvernement provisoire signe une paix avec les prussiens, tandis que l’Empire allemand est proclamé dans la Galerie des Glaces de Versailles.
Un faisceau d’évènements, de l’arrivée massive de monarchistes à l’Assemblée Nationale à la décision du gouvernement de désarmer Paris, achève de creuser le fossé entre gouvernement et peuple parisien. Ce dernier se soulève alors, créant la fameuse Commune de Paris : deux mois durant lesquels la ville met en oeuvre des pratiques issues des courants d’autogestion et du communisme, tandis que le gouvernement fuit à Versailles.

Cette situation sera de courte durée : du 21 au 28 mai 1871, la Commune de Paris est écrasée par la force. Les forces gouvernementales reprennent la ville dans le sang. Environ 20 000 personnes mourront, l’immense majorité du côté des communards.

C’est sur cette semaine que revient ici Vincent Chansard. Il met en scène deux personnages que l’Histoire a placés de part et d’autre des barricades…

Musique / Soundtrack : BERARDO Roy, OGERET Marc
Montage sonore / Sound Design : VAN LEUR Emmerek
Mixage / Mix : VAN LEUR Emmerek

Vincent Chansard adopte une animation 2D parfois très stylisée, choisissant par exemple de représenter de nombreux personnages sans yeux. On notera aussi l’importance de la musique de Roy Berardo, et la présence en fin de court-métrage de La Semaine sanglante, chant révolutionnaire que l’on doit à Jean Baptiste Clément, lui-même communard ; c’est également à ce chansonnier que l’on doit le fameux Temps des cerises.

Loin d’être une simple évocation historique, Pour la France est donc clairement un film politique, qui s’inscrit dans une longue tradition d’oeuvres artistiques liées à la mémoire de la Commune.

L’article 1871 : La Commune de Paris s’effondre dans le sang. 2019 : Les Gobelins se souviennent est apparu en premier sur 3DVF.

Growing digital following set to boost investment in women’s sport by almost 100%

Par Editor

Women’s sport has grown in prominence thanks to the rise of digital platforms and is now set to skyrocket. In fact, 94% of industry professionals are primed to increase investment in the creation, production and distribution of content, according to research from Imagen, the leading SaaS video management platform business. The survey of more than ...

Digital human technology gets an update: Cubic Motion’s Persona is now 70% smaller

Par Chris McMahon

Cubic Motion has announced a major hardware update to Persona – the technology behind the world’s first high-fidelity digital humans across video games, films, broadcast media, and immersive technologies. Known for bringing to life characters such as Siren, Meet Mike and most recently Akali, Persona continually captures and translates an actor’s performance onto a computer-generated ...

💾

Godot : comment se lancer sans attendre

Par Shadows

Le moteur de jeu open-source Godot se positionne en challenger face aux grands noms du marché (Unity, Unreal). Il peut cependant être délicat de s’y frotter, la communauté plus réduite impliquant un nombre plus faible de tutoriels.

Anthony Cardinale vient justement répondre à ce besoin avec son nouveau livre : Développer des jeux avec Godot Game Engine. Edité par D-BookeR, il propose en 300 pages de découvrir comment créer des jeux 2D mais aussi 3D. L’éditeur nous détaille son contenu :

Ce livre explique de manière pratique comment créer des jeux à l’aide du moteur de jeu libre et multiplateforme Godot. Son objectif est tout à la fois de vous initier à la conception de jeu et à l’utilisation du logiciel. Après une introduction aux concepts de base et à la programmation en GDScript (une sorte de Python spécifique à Godot), le lecteur développera deux projets complets : un jeu 2D en vue de côté et un jeu 3D (type Monkey Ball). Vous verrez comment créer un niveau, un personnage joueur, des objets interactifs, des ennemis ; comment ajouter du challenge, des animations, des bruitages et, pour la 3D, comment modéliser des objets simples avec Blender et les importer dans Godot. Vous y trouverez toutes sortes de conseils et de bonnes pratiques qui vous aideront à bien démarrer dans la création de jeux. À l’issue de ce livre, vous aurez toutes les clés pour développer vos propres projets.

Paru à la fin du mois dernier, l’ouvrage est proposé pour 34€ en version physique, 19€ en numérique. Nous vous invitons à consulter le site de l’éditeur pour plus de détails et des extraits du livre.

L’article Godot : comment se lancer sans attendre est apparu en premier sur 3DVF.

Levi’s Trucker Jacket : un nouvel essai avec le Jacquard de Google

Par Pierre Lecourt

Jacquard n’est pas une nouveauté de Google, ce projet date de 2015 et n’a pas eu pour le moment beaucoup d’effets sur le marché. Je ne sais pas trop quelle mouche a piqué les constructeurs à cette époque. Les géants de la tech voulaient coller des trucs connectés partout.Dans les bijoux, les lunettes, les accessoires et même dans les vêtements. Jacquard était une de ces idées dans l’air du temps alors… Bien qu’elle n’ait jamais eu de véritables échos.

Levi’s a bien construit un premier projet avec Google Jacquard, il faut dire que la marque était partenaire de Google pour le développement de cette idée, mais ce dernier a eu très peu d’impact dans nos vies. Enfin, si, il aura eu le mérite de nous distraire un peu. L’idée de cette veste connectée à 350$ qui serait moins pratique qu’un casque avec télécommande et qui ne garantirait que 10 lavages avant une panne était amusante. 

2019-10-07 14_32_40-minimachines.net

Pourtant Levi’s remet le couvert et présente une nouvelle veste qui se veut être plus accessible grâce notamment à l’emploi d’un module Bluetooth. La veste est désormais disponible à 198$ en version de base et disponible à 248$ dans une version “Sherpa” avec une doublure. Cela reste cher par rapport à une veste Levi’s classique sans électronique. Presque le double de son tarif. 

Mais avec une veste classique on ne peut pas faire ce que propose cette solution. Connectée à son smartphone, la veste permet de piloter une application Jacquard qui comprendra les gestes effectués sur la veste. Si vous la tapotez, la brossez ou si vous laissez votre main posée sur votre manche, tous ces gestes déclencheront des activités logicielles.

2019-10-07 14_31_54-minimachines.net

Vous pourrez par exemple lancer ou mettre en pause vos musiques, changer de chanson ou demander à votre assistant personnel de vous dire de quelle musique il s’agit en lisant le titre. Vous guider avec Google Maps, déclencher à distance la prise d’une photo. Mieux encore, une petite LED et un système de vibrations intégré à la veste permettront de vous prévenir d’un appel ou de votre éloignement de votre smartphone… Mais attention, pas plus de trois usages à la fois. Il vous faudra choisir entre les différentes fonctions proposées parce que la veste ne  sait pas faire plus de trois activités. Si vous voulez passer de la prise de photo au suivi de navigation Google Maps, il vous faudra vous arrêter et reprogrammer la veste !

Bref, pour 198$, vous pourrez avoir quelques fonctions supplémentaires que ce que vous proposer un bracelet connecté à moins de 25€ comme le Xiaomi Mi Band 4. Evidemment en plein été la veste restera sur votre porte manteau, vous n’aurez pas de fonction podomètre ou de suivi de rythme cardiaque quand vous ferez du vélo ou de la natation… Vous ne porterez pas votre veste sur vous endormant pour avoir un suivi de sommeil non plus… Mais bon, Levi’s ne fabrique pas de bracelets connectés… 

Autre souci, si vous tombez de cheval avec votre veste en jean, il en faut peu pour qu’en tapotant vos manches après vous être relevé pour enlever la poussière, vous preniez une photo, montiez le volume de votre téléphone et appeliez le dernier correspondant que vous avez eu. L’interface de l’objet est veste est par nature tout sauf pratique pour ce genre d’usage. On la frotte et la touche constamment et devoir se restreindre dans ses mouvements pour ne pas déclencher des fonctions de son smartphone parait très contraignant. La bonne nouvelle de cette annonce est peut être que si vous tombez sur le crottin de votre destrier, vous pourrez nettoyer votre veste sans problèmes. Le dispositif Bluetooth peut s’enlever avant lavage.

Je suis toujours dubitatif face à cette technologie. Parfois on se rend compte que Google est une hydre à plusieurs têtes. En développant ses interfaces vocales d’un côté et Android Wear de l’autre, le moteur de recherche coupe tout véritable intérêt à des solutions comme Jacquard.

2019-10-07 14_47_05-minimachines.net

Je pense que cette technologie aurait un bien meilleur impact d’usage qu’avec le mobile. Dans l’ameublement, par exemple. Pour habiller des murs et pouvoir modifier la puissance d’un éclairage en le touchant. Augmenter le son ou changer de piste audio depuis une zone précise d’un fauteuil confortable. Des choses qu’il est possible de faire avec des interrupteurs très discrets mais qui auraient un certain charme à rester totalement invisibles derrière un beau tissu connecté.

Levi’s Trucker Jacket : un nouvel essai avec le Jacquard de Google © MiniMachines.net. 2019

Killing Time : un court-métrage des Gobelins pour tuer le temps

Par Shadows

Camille Guillot, Fanny Hagdahl Sörebo, Aleksandra Krechman, Sarah Naciri, Morgane Ravelonary et Valentine Zhang dévoilent leur court de fin d’études aux Gobelins : Killing Time. Un projet qui nous invite à réfléchir sur la nature du temps…

Loukoum en a marre du Temps et décide de le confronter pour se libérer de son joug. Mais peut-on vraiment se débarrasser du Temps?

Musique / Soundtrack : DUCHÊNE Antoine Montage sonore / Sound Designer : TIGER Mathieu Mixage / Mix: TIGER Mathieu

L’article Killing Time : un court-métrage des Gobelins pour tuer le temps est apparu en premier sur 3DVF.

❌