Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Les jeux sur Quest et PC VR sont en solde pour le Nouvel An lunaire

Par : Joarson
Nouvel An lunaire

Plusieurs jeux Oculus Quest et PC VR sont à prix réduit ce week-end sur Steam et sur Oculus Store pour le Nouvel An lunaire. Vous devrez agir rapidement si vous voulez profiter de ces offres.

En ce Nouvel An Lunaire 2021, PC VR et Oculus Quest ont organisé une nouvelle vente populaire, avec des offres et des réductions sur divers titres de jeux. Pour une distribution et une disponibilité égale, la vente de cette année a commencé en même temps dans les pays occidentaux et orientaux du monde.

Les jeux en solde sur l’Oculus Store pendant ce Nouvel An lunaire

Certains articles sont disponibles dans le cadre d’un lot de jeux à prix réduits comme c’est le cas pour les ventes de Quest pendant le Nouvel An lunaire. Certains titres individuels bénéficient également de réductions.

Voici quelques-uns des titres et des lots de jeux Quest en vente :

  • Pack Sport sans pression entre amis comprenant Topgolf avec Pro Putt et Racket : Nx (29,99 $, 24 % de réduction)
  • Pack Favoris d’arcade moderne incluant Angry Birds : Isle of Pigs, Blaston et Mini Motor Racing X (39,99 $, 19 % de réduction)
  • Explorez, combattez, faites la compétition ! Le pack comprend Moss, Space Pirate Trainer, Wander et Walkabout Mini Golf (49,99 $, 15 % de réduction)
  •  In Death: Unchained, DLC Siege of Heaven inclus (23,99 $, 20 % de réduction)
  • Five Nights at Freddy’s: Help Wanted (22,49 $, 25% de réduction)
  • Cook-Out (15,99 $, 20 % de réduction)

Les jeux Steam qui seront à prix réduit pendant ce temps

Pour les soldes du Nouvel An lunaire 2021, des jeux Steam sur PC VR sont officiellement lancés. Comme pour les soldes d’été et d’hiver, cet événement offre des réductions sur de nombreux jeux en vente qui pourraient attirer l’attention des joueurs. Voici quelques-uns des jeux disponibles sur Steam :

  • Phasmophobia (12,59 $, 10 % de réduction)
  • Boneworks (23,99 $, 10% de réduction)
  • The Walking Dead : Saints & Sinners (31,99 $, 20 % de réduction)
  • Rick et Morty : Virtual Rick-ality (7,49 $, 75 % de réduction)
  • Pistol Whip (19,99 $, 20 % de réduction)
  • Arizona Sunshine (14,79 $, 63 % de réduction)
  • Moss (13,49 $, 55 % de réduction)
  •  Pavlov VR (17,49 $, 30% de réduction)
  • Superhot VR (14,99 $, 40% de réduction)
  • Skyrim VR (19,79 $, 67 % de réduction)
  • The Room VR : A Dark Matter (20,09 $, 33% de réduction)
  • Eleven Table Tennis VR (9,99 $, 50% de réduction)

Cet article Les jeux sur Quest et PC VR sont en solde pour le Nouvel An lunaire a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Population : One – la première saison Uprising ajoute de nouvelles armes

Par : Joarson
Population One Uprising

Le studio développeur de Population : One, BigBoxVR, a confirmé les détails concernant l’événement Uprising de la saison un à venir du jeu. Il commencera ce printemps et comprendra de nouvelles armes, des mises à jour de cartes et bien d’autres choses encore.

Il y a trois semaines, BigBoxVR a révélé que son événement Uprising arriverait sur Population : One. Il préparera le terrain pour un jeu de bataille royale continuellement mis à jour, où le combat ne sera plus jamais le même, selon le studio. La saison comprendra des tonnes de nouveaux contenus gratuits, de nouvelles armes, de nouvelles mises à jour de cartes, et plus encore.

Population : One – BigBoxVR est impatient de sortir Uprising

La saison un de Population : One, intitulée Uprising, durera 10 semaines. BigBoxVR est à la recherche de bêta-testeurs pour tester et évaluer le nouveau contenu. Le studio a annoncé qu’il n’y a plus de temps à perdre, la première saison devrait être lancée ce mois-ci avec de nombreuses nouveautés, dont l’entrée dans la gigantesque tour centrale.

Comme pour les autres jeux vidéo de type bataille royale, la nouvelle saison permettra aux joueurs d’accéder à de nombreux nouveaux éléments de jeu comme les nouvelles armes. Le jeu recevra aussi des mises à jour de la carte.

Parmi ces nouveautés, une mitrailleuse légère, une arme de soutien capable de contrer les tirs ennemis, est disponible. La première saison introduira également un couteau et un katana comme armes de mêlée, une mise à jour qui a été annoncée il y a quelques semaines.

BigBoxVR exploite davantage la faculté de la VR à travers son jeu

BigBoxVR n’a pas confirmé quand Uprising de Population : One sera disponible ce février, mais elle se déroulera jusqu’en avril. Les développeurs ont mentionné que le jeu supporte plusieurs casques VR, à savoir : Oculus Quest 1 et 2, Oculus Rift, HTC Vive, Valve Index et Windows Mixed Reality. Ce titre est l’un des rares à avoir dépassé les 10 millions de dollars de revenus rien qu’avec Oculus Quest.

“La mise à jour de la saison un s’appuie sur notre système de combat vertical pour donner aux joueurs encore plus de moyens de jouer et de créer des connexions sociales, ce qui n’est possible qu’en VR. Nous sommes impatients de bientôt partager plus de détails sur ce qui va se passer dans la saison un”, a déclaré Chia Chin Lee, PDG et cofondateur de BigBoxVR.

Cet article Population : One – la première saison Uprising ajoute de nouvelles armes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le MMORPG OrbusVR : Reborn est devenue plus populaire sur Quest 2

Par : Joarson
OrbusVR Reborn Quest 2

Un événement anniversaire d’OrbusVR : Reborn est organisé sur Quest 2. OrbusVR est le premier MMORPG en VR et il est déjà en ligne depuis plus de trois ans. Pour célébrer l’occasion, le studio Orbus Online a lancé une mise à jour apportant des améliorations et des fonctionnalités spécifiques.

OrbusVR a été repris à peu près au même moment que la sortie de la Quest 2 avec sa version Reborn. Il est le premier MMORPG conçu exclusivement pour la réalité virtuelle à l’échelle de la pièce. A ses trois ans, l’événement Anniversaire est officiellement disponible. La chasse au trésor du troisième anniversaire est officiellement en cours.

OrbusVR : Reborn fête son anniversaire sur Quest 2

À l’occasion de cet anniversaire, OrbusVR : Reborn recevra des mises à jour et des améliorations spécifiques à Quest 2. Les joueurs pourront désormais voir les montures et les objets de la ceinture à outils des autres joueurs et ils pourront également voir les mains gauche et droite de manière appropriée. En raison des limitations de la Quest originale, ces éléments manquaient inexplicablement dans OrbusVR.

Le studio a également amélioré le processus de suppression des personnages, créé un bouton de verrouillage pour les inventaires et amélioré les bourses dans le jeu.

Parmi les autres contenus prévus pour le premier trimestre 2021, citons le Festival du printemps et la version en mode difficile du Raid sur la citadelle. Ils offriront également un gâteau d’anniversaire de trois ans et une cape. 

La révision de OrbusVR : Reborn a augmenté sa renommée

OrbusVR : Reborn a connu une énorme révision visuelle sur Quest 2. Une refonte complète de la structure du monde extérieur et un remaniement total de toutes les parties du jeu massivement multijoueur. Il s’agissait en fait d’une sorte de remake.

D’après le dernier bilan, la communauté a tué près de deux fois plus de monstres que les deux premières années combinées. Pour un MMO, c’est extrêmement encourageant. Cela montre que c’est un jeu prenant qui maintient l’engagement des gens. Le nombre de joueurs actifs augmente avec le temps et c’est crucial pour la survie d’un MMO sans abonnement.

Au cours des deux premières années, les joueurs ont enregistré un total de 95 ans, 6 mois, 8 jours et 6 heures de temps de jeu. Rien que l’année dernière, ce chiffre a dépassé 173 ans de temps de jeu. C’est presque deux fois plus d’heures en deux fois moins de temps.

Cet article Le MMORPG OrbusVR : Reborn est devenue plus populaire sur Quest 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Niantic, le développeur de Pokémon Go, lance l’option d’abonnement Ingress

Par : Joarson
abonnement Ingress

Niantic a récemment annoncé qu’un abonnement mensuel sur Ingress sera bientôt disponible et des détails similaires pourraient apparaître sur Pokemon GO. La firme a planifié son lancement en discutant avec les membres de la communauté du jeu.

Bien avant le lancement de Pokemon GO, le développeur Niantic a travaillé sur un autre jeu multijoueur en ligne de grande envergure. Intitulé Ingress, le jeu utilise des fonctionnalités PokeStop et Gym pour promouvoir la guerre entre deux factions.

C.O.R.E. : le système de souscription sur l’abonnement Ingress

Niantic a mentionné pour la première fois qu’il travaillait sur les fonctions de forfait pour le jeu gratuit Ingress Prime il y a plus d’un an, et a planifié son lancement en discutant avec les membres de la communauté du jeu.

Aujourd’hui, le studio a enfin révélé son abonnement C.O.R.E., qui signifie Community, Offers, Recognition, and Expansion. Il s’agit d’un service d’abonnement mensuel facultatif pour les Agents Ingress. Bientôt disponible sur les stores mobiles, l’abonnement C.O.R.E. sera proposé au prix de 4,99 $ par mois.

C.O.R.E offrira certains avantages aux joueurs abonnés, comme des récompenses apparemment sans expiration. Sur le site officiel, les développeurs ont déclaré qu’en s’abonnant dès les 30 premiers jours du lancement, les joueurs recevront encore plus de bonus.

Une rumeur sur l’abonnement Pokémon Go

Le code relatif à une offre d’abonnement à Pokémon Go a également fait surface à plusieurs reprises via des groupes de fans tels que PokeMiners. Au cours de l’année dernière, ils ont constamment parcouru les fichiers du jeu. Cependant, Niantic n’a pas encore déclaré publiquement les travaux sur une telle fonctionnalité.

Par ailleurs, certains joueurs ont suggéré que l’offre d’abonnement à Pokémon Go pourrait ressembler à celle d’Ingress. Les deux jeux partagent de nombreuses caractéristiques et types d’interfaces. L’abonnement offrirait sans doute un grand intérêt pour les joueurs les plus engagés.

Cet article Niantic, le développeur de Pokémon Go, lance l’option d’abonnement Ingress a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Project Wingman : préparez-vous pour la bataille

Par : Serge R.
Project Wingman

Project Wingman vous emmène en plein ciel pour combattre dans un avion de chasse. Il s’agit donc d’un jeu de combat aérien de type arcade. Vous avez ici affaire à un véritable spin-off de la franchise Ace Combat. Voici notre test du titre pour en savoir plus sur ses détails.

Ça fait un bon bout de temps que les fans de jeux de combat aérien, comme Ace Combat, attendaient un titre bien digne de ce nom en VR. Heureusement pour eux, leur rêve se réalise désormais avec la sortie de Project Wingman. Il fait donc partie des jeux de combat aérien de type arcade. Mais qu’est-ce qu’il a à offrir de plus par rapport à ses prédécesseurs ? Les réponses à découvrir dans notre test.

Project Wingman : un spin-off d’Ace Combat ?

Comme il a été dit précédemment, Project Wingman est un jeu de combat aérien de type arcade, tout comme Ace Combat. De plus, comme ce dernier, il se déroule sur une Terre parallèle déstabilisée.

À cause de cela, certaines organisations militaires privées exploitent donc de grandes flottes de chasseurs à réaction. À noter qu’il ne s’agit pas d’un simulateur. Ainsi, pour jouer à ce jeu, vous n’avez nullement besoin d’avoir une connaissance spécifique en avion de chasse.

Il est bon de souligner que chaque mission du titre se révèle jouable sur SteamVR et sur les casques Oculus (PC). Vous pouvez de ce fait y jouer principalement avec les casques Valve Index, HTC Vive, Oculus Quest et Quest 2, Rift et Windows Mixed Reality.

Project Wingman : configuration de HOTAS un peu frustrante

Project Wingman prend bien en charge les manettes de jeu. Par contre, même s’il est censé être totalement compatible avec les périphériques HOTAS (Hands On Throttle And Stick), aucun des boutons et axes n’est malheureusement préassigné.

Ainsi, si vous utilisez l’un de ces périphériques, dès le lancement du jeu, vous ne pouvez même pas appuyer sur la touche « Start ». La raison est que ce titre n’a pas de mappages HOTAS par défaut, ce qui s’avère plutôt frustrant.

Et le pire, c’est qu’il n’y a pas non plus de support pour les contrôleurs VR, même pour parcourir le menu. Pour assigner les touches de votre contrôleur, vous devez donc relancer le jeu en mode non VR, à moins que vous ayez une manette de jeu connectée et prête à l’emploi.

Qu’en est-il du gameplay ?

Une fois le jeu lancé, vous constaterez à quel point il y a du plaisir à y jouer. Vous avez droit à 21 missions au total. Chacune d’elles devrait vous prendre environ 30 minutes en général si vous y jouez pour la première fois.

Vous pouvez bien évidemment rejouer les missions pour faire mieux, et pour gagner davantage de points. Tout comme dans Ace Combat, vous êtes amené à affronter une vague d’ennemis.

Vous devez ainsi faire face à des avions de chasse bien sûr, mais aussi à des bateaux, des canons et même à une gigantesque forteresse volante.

Les avions disponibles pour commencer le jeu

Au début du jeu, vous pouvez choisir entre deux avions des années 1960. Il s’agit ainsi du MiG-21 soviétique et du F-4 américain. Il est bon de souligner que le nom de chaque avion s’avère légèrement modifié par rapport à la réalité.

La raison est que cela permet d’éviter les éventuels soucis liés aux droits d’auteur. En tout cas, les modèles 3D se révèlent assez précis.

Au fur et à mesure que vous accomplissez des missions dans Project Wingman, vous gagnerez des points. Vous pouvez ensuite les dépenser pour débloquer et vous offrir des avions plus récents. À noter que vous avez droit à plus de 20 avions au total.

Quid des armes qu’on peut utiliser ?

Ce jeu met à votre disposition toute une gamme d’armes. De plus, elles se révèlent très différentes les unes des autres au point que cela nous a bien impressionnés.

Avant chaque mission, vous pouvez d’ailleurs choisir entre différentes options de chargement, car chaque avion en bénéficie. En somme, le gameplay reste frais, même lorsque vous faites face à une nouvelle vague d’ennemis.

Vous avez donc droit à des missiles antiaériens, des missiles antinavires et des missiles air-sol. Il existe aussi un large choix de pistolets. Certains d’entre eux s’avèrent moins puissants, mais dotés de beaucoup de munitions, tandis que d’autres ont une puissance plus remarquable.

Project Wingman : à propos des graphismes

Globalement, l’on a trouvé que l’esthétique visuelle est très réussie. Certains des effets se révèlent même très impressionnants, même si vous adoptez des réglages bas. Vous pouvez, par exemple, observer des gouttes de pluie qui coulent sur les côtés du cockpit.

Il y a également les missiles qui s’envolent et explosent d’une manière plutôt spectaculaire.

Le hic, c’est que les manettes et les boutons virtuels ne bougent pas dans les cockpits. De plus, il n’y a aucun moyen de garder le HUD de l’avion sans le HUD de jeu. Et pourtant, cela s’avère possible dans Star Wars Squadrons.

Quelle est la configuration PC nécessaire ?

En général, les jeux de vol sont difficiles à exécuter en VR quand on pousse à pleine fréquence d’images. À cause d’énormes environnements volants et de la combinaison de cockpits très détaillés, tout PC peut avoir du mal à faire tourner ces jeux correctement.

Lors de ce test, nous avons utilisé une carte graphique NVIDIA RTX 2070 accompagnée d’un Intel i5-9600K et d’une RAM de 32 Go. Comme plateforme, nous avons recouru à un Quest 2 en mode Link à 90 Hz, avec une résolution de 1624 × 1648 par œil, soit celle définie par défaut.

Avec une telle configuration, qui semble déjà assez puissante, nous avons dû baisser la majorité des réglages sur Low afin d’obtenir un solide 90 FPS. De plus, on a remarqué un étrange bug lorsqu’on essaie de faire une capture d’écran ou de lancer d’autres programmes. Même le menu Oculus Dash refuse de répondre.

Ce qu’il faut savoir sur les options de confort

Il ne faut pas oublier que Project Wingman est un jeu de combat aérien basé sur le cockpit. Ainsi, l’intégralité du jeu se passe à l’intérieur de divers cockpits. Il faut avouer que cela aide à atténuer le mal des transports en VR puisque votre vision se révèle ancrée dans un cockpit.

Il faut en outre savoir que chaque avion bénéficie d’un style de cockpit différent. Cela peut également contribuer à la réduction des nausées et des éventuels maux de tête.

En tout cas, il faut dire que les avions volent très vite, et font toujours beaucoup de vrilles. Cela peut de ce fait devenir intense à tout moment au cas où vous êtes sensible. Il n’y a d’ailleurs aucune option de confort particulière à modifier.

Project Wingman : nos dernières impressions

En somme, Project Wingman constitue vraiment un spin-off de la série de jeux Ace Combat, surtout si vous y jouez en mode non VR avec une manette de jeu. Cependant, se servir de cette dernière en VR ruine l’immersion pour la plupart.

Et pourtant, la configuration d’un périphérique HOTAS se révèle frustrante. On espère alors une certaine amélioration de la part du développeur du titre.

Dans tous les cas, il faut avouer que ce titre propose un gameplay bien intéressant grâce à sa large gamme d’avions de chasse et d’armes. Il ne faut pas non plus oublier les différentes options de chargement de chaque avion.

Points positifs

  • Esthétique visuelle globalement très bien
  • Toute une gamme d’armes disponibles
  • Modèles 3D des avions assez précis

Points négatifs

  • Configuration d’un périphérique HOTAS compliquée
  • Aucun support pour les contrôleurs VR

Cet article [TEST] Project Wingman : préparez-vous pour la bataille a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Harry Potter : Wizards Unite – tout savoir sur l’événement Adversaries de février

Par : Joarson
Wizards Unite Adversaries

Pour ce mois de février, Harry Potter : Wizards Unite va recevoir un événement Adversaries en deux parties pour aider les joueurs à rester occupés tout au long du mois. En même temps, les joueurs du jeu mobile AR de Niantic peuvent désormais consulter le calendrier de tous les événements qui se dérouleront en 2021.

Le mois de février est arrivé. Les sorciers vont pouvoir célébrer le nouvel évènement Adversaries de Harry Potter : Wizards Unite deux fois ce mois-ci avec un tout nouveau type d’événement récurrent. L’événement se déroule du 5 au 8 février.

Harry Potter : Wizards Unite – rencontre avec Lockhart et le Basilic

Comme beaucoup de joueurs l’espéraient après l’événement surprise des Adversaries de décembre, il semble qu’un nouveau type d’événement va apparaître de façon récurrente. Mais étonnamment, il y en a en fait deux événements, contrairement aux deux derniers mois qui n’en comportaient qu’un chacun.

Tout comme les autres événements récents, celui-ci saisira une sélection d’ennemis supplémentaires apparaissant sur la carte du jeu. Une courte chaîne de tâches sera à accomplir afin que les joueurs gagnent des récompenses intéressantes et puissantes en cours de route.

Les fans de Wizards Unite auront l’occasion d’affronter différents adversaires ce mois-ci dans Adversaries. Cet événement met en vedette l’odieux Gilderoy Lockhart et le Basilic de Serpentard. Espérons que ces rencontres accrues devraient suffire à aider les joueurs à accomplir tous les challenges qui leur sont proposés lors de ce court événement du jeu AR de Niantic.

Des livres DADA et d’autres récompenses à saisir lors de l’évènement

Les joueurs ne tarderont pas à remarquer qu’il y a une tonne de livres DADA à saisir. La pile de livres DADA devrait presque certainement être suffisante pour motiver la plupart des joueurs à participer.

Cette fonction a déjà suscité un certain engouement dans la communauté, il semble donc très probable que cet événement sera très populaire. Cela signifie qu’une fois de plus, la liste des tâches et des récompenses à accomplir est très longue.

D’autres récompenses seront présentes dans l’événement :

–          5 Défense contre les Livres D’arts Sombres

–          1 Marque Des Ténèbres Comestible

–          500 Wizarding XP

–          60 unités d’or

–          30 Énergie des Sorts

Les développeurs cherchent à motiver les joueurs à intégrer la nouvelle fonctionnalité Adversaries dans Harry Potter: Wizards Unite. N’oubliez pas qu’il s’agit du premier de deux événements Adversaries. Cet événement aura lieu ce week-end, tandis que l’autre sera organisé dans les semaines à venir.

Cet article Harry Potter : Wizards Unite – tout savoir sur l’événement Adversaries de février a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les utilisateurs de casque VR dépassent le taux d’usage de 2% sur Steam

Par : Joarson
utilisateurs Steam

En janvier, environ trois utilisateurs de Steam sur 50 sont équipés d’un casque PC VR, selon l’enquête de Valve sur le matériel. Mais Valve vient d’actualiser les données de janvier en donnant à Quest 2 sa propre ligne. Auparavant, elle était contenue dans “Autres”.

L’enquête est proposée chaque mois à un échantillon aléatoire d’utilisateurs de Steam. S’ils acceptent, Steam télécharge les spécifications de leur PC ainsi que le journal de SteamVR de tous les casques connectés au cours du mois écoulé.

Des sociétés comme Facebook, Valve et HTC ne révèlent pas les chiffres de vente, c’est pourquoi l’enquête sur le matériel Steam reste l’indicateur le plus fiable concernant l’adoption du PC VR. En mars 2020, Valve a modifié le fonctionnement de l’enquête.

Steam collecte ses données à partir du suivi du nombre d’utilisateurs

L’enquête sur le matériel Steam est proposée chaque mois de manière aléatoire à une partie des utilisateurs de Steam. S’ils acceptent, Steam télécharge les caractéristiques de leur système. Ces spécifications sont rassemblées publiquement chaque mois, ce qui donne aux développeurs de PC un aperçu des capacités matérielles de leur marché.

Si de nombreux propriétaires de casques PC VR gardent probablement leur casque branché, certains préfèrent le débrancher et le stocker. Cependant, avant ces changements, il avait une limitation majeure : ne déclarer que les casques d’écoute actuellement connectés au PC.

Depuis lors, le chiffre d’adoption le plus élevé a été de 1,96 % en novembre 2020, après le lancement du Quest 2. La croissance de ce mois-ci est presque entièrement due à Oculus Quest 2. Les casques Oculus représentent désormais 58 % des casques utilisés sur Steam.

Les nouveaux casques VR augmentent le taux d’utilisation chaque année

La croissance de la part d’utilisation de l’Oculus Rift S et Valve Index semble s’être arrêtée, mais la catégorie Windows MR a connu une croissance pour la première fois en 8 mois. Cela coïncide avec le lancement récent du HP Reverb G2. En novembre, le G2 était déjà en rupture de stock jusqu’en janvier.

En mars 2020, les premières données de la nouvelle méthode de Valve ont indiqué que l’utilisation du PC VR était de 1,29%. Il est clair que la plateforme connaît une croissance lente mais réelle chaque année. Mais gardez à l’esprit que ce pourcentage diminue lorsque la base d’utilisateurs non VR de Steam augmente, à moins que les ventes de casque VR ne suivent le rythme.

Cet article Les utilisateurs de casque VR dépassent le taux d’usage de 2% sur Steam a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

I Expect You to Die 2 : une suite pour l’Escape Game VR qui a rapporté 6 millions $

Par : Joarson
I Expect You to Die 2

Schell Games revient à sa populaire série de puzzles en VR avec I Expect You To Die 2 : The Spy and the Liar. Le studio a mentionné que le jeu original a rapporté 6 millions de dollars de revenus, ce qui pourrait expliquer comment il peut se permettre de faire une suite.

I Expect You to Die 2 est la séquelle de l’excellent début du même nom, développé par le studio Schell Games à qui l’on doit également le titre Until You Fall récemment.

L’original était plus ou moins une salle d’évasion sur le thème de l’espionnage en VR, et le second semblait être plus du même type. Ce qui n’est pas forcément malvenu dans un monde où les jeux d’Escape Games réels ne sont pas vraiment accessibles pendant une pandémie.

I Expect You To Die 2 : une nouvelle histoire axée sur Zoraxis

Les développeurs de I Expect You to Die 2 annoncent une histoire approfondie dans laquelle nous pouvons en apprendre plus sur Zoraxis et interagir avec d’autres super-vilains qui ont prêté allégeance au Dr Zor. L’Agence continue de croire que le Dr Zor est la priorité absolue, mais de récents renseignements indiquent qu’il y a d’autres personnes que vous devrez enquêter.

Le joueur devra tester son habileté et sa ruse avec de nouvelles missions et des puzzles complexes. La suite surprise s’appuiera sur les énigmes du jeu original I Expect You To Die, sur le thème de l’espionnage, dans lesquelles les joueurs devront résoudre diverses épreuves et défis, souvent dangereux.

Une suite qui contribuerait à la reprise commerciale de la VR

Schell n’a pas encore défini sur quelle plateforme de la VR arrivera le jeu. Des rumeurs naissent qu’il sortira sur Steam et Playstation 5, en espérant la prise en charge des casques Vive, Index et Windows Mixed Reality.

Heureusement, cette annonce montre que la VR sort d’un marasme. Elle a connu un succès certain en 2020, avec la sortie de Half-Life : Alyx et l’Oculus Quest 2, mais une année de succès n’indique pas nécessairement une tendance.

Comme pour toute chose, le contenu est roi et la VR devra continuer à avoir des sorties qui tuent pour gagner des parts de marché. Certes, I Expect You to Die 2 n’a pas tous les mérites, mais s’il peut reproduire le même succès que son prédécesseur, il pourrait être le signe d’une reprise du marché de la VR.

Cet article I Expect You to Die 2 : une suite pour l’Escape Game VR qui a rapporté 6 millions $ a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Echo VR : un nouveau ” Season Pass ” à 10€ pour customiser votre avatar

Par : Bastien L
echo vr echo pass

Echo VR s’étoffe avec un nouveau système de pass saisonnier. Pour un prix de 10€, les joueurs pourront profiter de nombreuses options de personnalisation esthétique de leur avatar. Une nouveauté qui devrait relancer l’intérêt du jeu, et permettre à Ready at Dawn de monétiser son titre à succès…

Le jeu Echo VR compte indubitablement parmi les meilleurs jeux VR multijoueur disponibles à l’heure actuelle. Le studio ” Ready at Dawn “, détenu par Facebook, porte très bien son nom puisqu’il semble avoir une longueur d’avance dans le domaine de l’eSport en réalité virtuelle.

Toutefois, malgré son succès, ce jeu n’est pas très rentable pour ses créateurs puisqu’il est proposé gratuitement sur tous les casques de la gamme Oculus. Afin de ” monétiser ” son titre à succès, le développeur annonce l’ajout imminent d’un ” pass saisonnier “.

Cet Echo Pass permettra notamment aux joueurs de débloquer de nouvelles options de personnalisation pour leurs avatars. Ils pourront accéder à de nouveaux motifs, tags, teintes, emotes, bannières et emblèmes, mais pourront aussi pour la première fois customiser leurs châssis, brassards et propulseurs.

Echo VR va enfin vous permettre de changer de visage

Vous pourrez par exemple revêtir un masque de dinosaure. Cette nouveauté est bienvenue, puisque les avatars étaient jusqu’à présent très uniformes. Il sera aussi possible d’ajouter un titre sous votre pseudonyme, toujours dans une optique de personnalisation.

Chaque saison devrait durer environ deux mois. Les abonnés recevront des ” Points d’Expérience de Tiers ” au fil de la saison, et débloqueront progressivement de nouvelles récompenses.

Le Pass Premium coûte environ 10€, ou 1000 ” Echo Points “ pouvant être achetés séparément. Par la suite, Ready at Dawn prévoit d’ajouter d’autres façons de dépenser ces points d’ici la fin 2021…

On ignore pour l’instant à quelle date ce nouveau pass saisonnier sera disponible pour tous. Pour l’heure, un serveur de test privé ouvre ses portes dès aujourd’hui. Pour les joueurs qui souhaitent essayer cette nouvelles version, le studio recommande un casque Oculus Quest 2…

Cet article Echo VR : un nouveau ” Season Pass ” à 10€ pour customiser votre avatar a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Mare : une aventure et des vues à couper le souffle

Par : Serge R.
Mare

Mare est un jeu à privilégier pour ceux qui recherchent une expérience tout à fait confortable en réalité virtuelle. Vous avez affaire à un jeu d’aventure et de puzzle à la troisième personne dans lequel vous guidez une jeune fille à travers une ancienne ruine. Pour en savoir plus sur ce titre, découvrez notre test de celui-ci.

Vous avez un faible pour les aventures à travers d’anciennes ruines en réalité virtuelle ? Mare constitue dans ce cas une bonne option pour vous. Étant une vraie beauté à couper le souffle, le titre vous promet une expérience VR bien captivante. Retrouvez dans notre test les détails de ce jeu d’aventure et de puzzle.

Mare : enfin sorti après des années d’attente

Les premières images de Mare ont été publiées il y a déjà quatre ans. Des bandes-annonces prometteuses circulaient également à l’époque. En somme, le titre ne date pas d’hier, mais a eu un développement étiré pour ne finalement sortir que maintenant.

Il y avait donc un long silence de la part du développeur japonais Visiontrick Media. Il a attendu ce début de l’année 2021, plus précisément le 7 janvier dernier, pour le sortir sur Oculus Quest et Quest 2.

Une version Rift est d’ailleurs prévue prochainement. Les propriétaires de ce casque VR d’Oculus pourront donc aussi en profiter.

Mare : un jeu plutôt simpliste dans sa progression

À première vue, l’on a trouvé que Mare est un jeu plutôt simpliste dans sa progression. Mais en entrant dans les détails, le jeu révèle une ambiance et un univers d’une beauté à couper le souffle, notamment avec ses paysages marqués par l’épreuve du temps.

La direction artistique du jeu est très fortement inspirée par les œuvres de Fumito Ueda. Les vues époustouflantes et brumeuses d’Ico ou The Last Guardian ainsi que les gigantesques châteaux qui tombent en ruine prennent vie ici en réalité virtuelle, comme un hommage.

Les constructions monolithiques et les passerelles en bois branlantes qui sont omniprésentes dans le jeu vous promettent également une expérience VR encore plus exceptionnelle. Il en est de même pour les ennemis qui sont généralement des ombres silencieuses, et votre compagnon IA qui communique dans une langue perdue.

Focus sur les mécanismes de base du jeu 

Dans Mare, vous allez guider une jeune fille d’à peine 10 ans à travers une ancienne ruine, et sur huit niveaux. Pour ce faire, vous devez contrôler un oiseau mécanique qui saute entre les perchoirs.

Pour faire simple, vous avez donc pour mission de tracer le bon chemin que la petite fille doit suivre. Ainsi, si vous survolez un perchoir, par exemple, il se peut qu’elle se retrouve dans une impasse.

Au cours de l’aventure, vous êtes d’ailleurs amené à la défendre contre des forces mystérieuses et à l’encourager à faire certains mouvements de temps en temps.

Qu’en est-il des jeux de puzzle ?

Comme il a été dit précédemment, Mare est un jeu d’aventure et de puzzle. Pour ce dernier, il se révèle assez léger. Parmi les casse-têtes les plus éprouvants, il y a, entre autres, la localisation d’objets de collection qui permettent de débloquer une fin secrète. Celle-ci allonge la campagne initiale, qui dure 2 heures, à 3 ou 4 heures environ.

Il faut dire que l’expérience sensorielle est toujours au rendez-vous avec ce titre. Si Ico semble être la base qui a permis à Mare de voir le jour, le jeu parvient sans problème à décoller et atteindre des hauteurs stratosphériques grâce à ses environnements enchanteurs.

Dans tous les cas, force est de constater que la direction artistique polygonale du jeu privilégie le style au lieu des détails exhaustifs.

Des graphismes et une immersion à couper le souffle

Il faut avouer que Visiontrick Media a développé une véritable merveille étant donné les graphismes et l’immersion proposés par ce jeu à la troisième personne. Effectivement, vous ne manquerez pas, entre autres, d’avoir envie d’inhaler l’air glacial qui est omniprésent à tous les niveaux.

Vous pourrez aussi être désireux de sentir le fouet du vent qui ondule les vêtements et les tissus sur votre visage. Le titre propose d’ailleurs une curieuse utilisation de l’imagerie de la guerre.

Il y a, par exemple, le recours récurrent à des aides volantes qui rappellent les pigeons voyageurs ayant aidé les communications dans les deux guerres mondiales.

Mare : de l’inconfort ressenti à certains niveaux

Dans ce jeu, la relation que vous partagez avec votre compagnon, c’est-à-dire la jeune fille, peut être vexante à certains niveaux. Il faut savoir en effet que sa protection a de temps en temps un prix élevé. En d’autres termes, cela peut être rudement compliqué.

La forcer à bouger en électrocutant les structures à proximité ne convient, par exemple, jamais, alors que ça peut être indispensable dans certaines situations. À ce moment-là, la petite fille émettra un cri perçant.

Il en est de même lorsque vous l’exposez aux ennemis sombres du jeu pendant un certain temps. À cause de tout cela, Mare peut être considéré comme un jeu énervant pour certains joueurs.

La comparaison avec la trilogie Ico ne fait pas que du bien

Toujours en parlant de votre relation avec votre compagnon, il n’y a jamais vraiment de raison ni de temps de développer un lien durable entre vous.

En somme, Mare est un jeu un peu trop similaire à la trilogie Ico. Or, cela lui nuit dans le sens où sa portée n’atteint pas vraiment celle du matériel original. L’on ne peut ainsi s’empêcher de lui trouver un manque de profondeur et côté un peu trop propre qui ne lui permettent pas de s’élever au niveau du chef-d’œuvre

Néanmoins, grâce au plaisir rétro qu’il propose, il gagne toujours des points avec la réalité virtuelle.

Mare : nos impressions finales

Mare propose une expérience sensorielle bien intéressante par rapport aux autres jeux de sa catégorie. En étant un jeu d’aventure et de puzzle à la troisième personne à la fois, il vous offre une immersion VR assez surprenante.

Bien qu’il soit simpliste dans sa progression, il vous promet tout de même des vues à couper le souffle. Il est vrai que ce titre n’est pas le classique Ico instantané, mais il se sert quand même de la trilogie pour s’envoler.

D’une beauté époustouflante, il vous emmène dans un univers aux inspirations variées. La jeune fille du jeu n’attend que vous pour la guider.

Points positifs

  • Une vraie beauté à couper le souffle
  • Jeux de puzzle assez légers
  • Une expérience sensorielle toujours au rendez-vous

Points négatifs

  • De l’inconfort dans la relation avec la jeune fille à certains niveaux
  • Jeu trop similaire à la trilogie Ico

Cet article [TEST] Mare : une aventure et des vues à couper le souffle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Hitman 3 : les six lieux révélés pour le prochain volet sur PSVR

Par : Joarson
Hitman 3 PSVR

IO Interactive a révélé les six lieux présentés dans Hitman 3, donnant un aperçu des endroits où l’agent 47 se rendra dans le dernier volet sur PSVR.

Le jeu commence à Dubaï et se termine en Roumanie, avec des missions au Royaume-Uni, en Allemagne, en Chine et en Argentine entre les deux. Même si Hitman 3 semble inclure une mission de moins que Hitman 2, vous pouvez vous attendre à une carte très vaste afin de poursuivre et d’éliminer les cibles.

Hitman 3 : de nouvelles aventures furtives sur PSVR

Hitman 3 sort le 20 janvier et les informations concernant le jeu en VR promettent déjà des aventures palpitantes. Ce troisième volet est censé apporter une conclusion appropriée à la trilogie radicale World of Assassination qui a débuté avec le titre d’IO Interactive de 2016, Hitman.

Comme dans les précédents volets, l’agent 47 doit se fondre dans n’importe quel scénario et imite presque tous ceux que vous voyez, du gardien de sécurité au barman, afin d’exécuter sa cible et d’atteindre ses objectifs. Le jeu de la furtivité est la clé de réussite de chaque mission.

Alors que les premiers jeux Hitman suivaient un scénario linéaire, dans lequel vous passez d’un niveau à l’autre comme dans n’importe quel autre jeu, la trilogie World of Assassination a bouleversé les choses en introduisant des cartes du monde ouvertes.

Une occasion de visiter des villes graphiquement détaillées

Dans ce volet en VR, l’agent 47 fait le tour du monde avec des cartes étonnamment détaillées pour s’infiltrer dans des lieux et éliminer ses cibles. Hitman 3 cherche à poursuivre l’action furtive typique des deux précédents épisodes dans de nouvelles villes et de nouveaux défis.

Vous trouverez ci-dessous la liste des endroits où l’agent 47 effectuera ses missions :

Dubaï, Émirats arabes unis

Dartmoor, Royaume-Uni

Berlin, Allemagne

Chongqing, Chine

Mendoza, Argentine

Montagnes des Carpates, Roumanie

IO Interactive a déclaré que tous les niveaux des deux volets précédents dans la nouvelle trilogie seront également mis à jour pour inclure le support de la VR. Ainsi, si vous possédez ces niveaux sur votre PS4, vous pouvez les importer dans Hitman 3 et les jouer également sur PSVR. Dans l’ensemble, cela fait beaucoup de contenu.

Cependant, il ne faut pas oublier que ce jeu est uniquement en DualShock 4, les contrôleurs de mouvements PS et le contrôleur de visée PS ne sont pas pris en charge.

Cet article Hitman 3 : les six lieux révélés pour le prochain volet sur PSVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go coûte des milliards de dollars en accidents de la route

Par : Bastien L
pokémon go voiture accidents

Pokémon Go coûterait des milliards de dollars et des vies humaines, à cause des accidents de la route provoqués par ceux qui jouent en conduisant. C’est ce que révèle une étude édifiante menée par les chercheurs de la Purdue University.

Pokémon Go est souvent loué pour sa capacité à faire sortir les joueurs, à les inciter à faire du sport. Toutefois, il existe un revers de la médaille…

Selon une étude menée par les chercheurs de la Purdue University, ce jeu mobile à succès augmenterait fortement le nombre de collisions entre véhicules et d’accidents de la route. Pour cause, de nombreux joueurs commettent la grave erreur de jouer en conduisant.

L’étude a été menée dans la région de Tippecanoe, dans l’Indiana, aux États-Unis. Les chercheurs ont analysé 12 000 rapports de police, et leurs conclusions font froid dans le dos.

Rien qu’à l’échelle de ce comté de 120 000 habitants, les dégâts matériels et humains (blessures ou décès) provoqués par Pokémon Go sont estimés à 5,2 millions de dollars. Les accidents sont particulièrement fréquents à proximité des ” PokéStops ” où les joueurs doivent s’arrêter quelques secondes pour obtenir des objets virtuels.

Selon les données de la National Highway Traffic Safety Administration, les accidents de la route mortels ont augmenté aux États-Unis en 2011 après 25 ans de déclin. Aux yeux des chercheurs de la Purdue University, ce revirement est vraisemblablement lié à l’apparition des smartphones et à leur usage au volant.

Ne jouez pas à Pokémon Go en conduisant !

Si de nombreuses personnes écrivaient déjà des SMS en conduisant, Pokémon Go est particulièrement pernicieux puisque jouer en conduisant permet de se déplacer plus vite. Les joueurs peuvent donc capturer plus de Pokémon et visiter plus de Pokéstops.

C’est la raison pour laquelle les collisions près des PokéStops de Tippecanoe ont fortement augmenté après le 6 juillet 2016 : date de lancement de Pokémon Go. Ces accidents ont eux-mêmes augmenté le montant des dégâts sur les véhicules, et du nombre de personnes blessées ou décédées.

Dans le détail, 134 collisions survenues près de PokéStops dans les 148 jours qui ont suivi le lancement de PoGo peuvent être reliées au jeu. Ces accidents représentent 47% de l’augmentation du nombre total de collisions dans le comté.

Ils auraient généré 498 567 dollars de dégâts matériels sur les véhicules, soit 22% de l’augmentation totale du montant des dégâts dans les 148 jours après l’introduction du jeu. Au total, 31 personnes ont été blessées près de PokéStops dans ces accidents.

Le coût total des collisions provoquées par des joueurs de Pokémon Go à Tippecanoe serait d’au moins 5,2 millions de dollars. La ” grande majorité ” de cette somme est liée aux vies perdues dans ces accidents tragiques.

À l’échelle des États-Unis, le coût des accidents causés par Pokémon Go est estimé entre 2 milliards et 7,3 milliards de dollars par les deux chercheurs. Il est difficile de transposer les conclusions de cette étude à la France, car les habitudes sont différentes.

On peut espérer que les Français soient plus raisonnables que les Américains, et soient moins nombreux à jouer en conduisant. Néanmoins, il est fort probable qu’une partie des accidents survenus sur les routes de l’hexagone soient liés à ce comportement…

Le créateur de Pokémon Go, Niantic, a mis en place un système de limitation de vitesse pour dissuader les joueurs d’utiliser l’appli au volant. Si la vitesse suggère que le joueur est en voiture, le jeu se bloque. Malheureusement, cette restriction est facilement contournable et beaucoup d’utilisateurs en profitent…

Cet article Pokémon Go coûte des milliards de dollars en accidents de la route a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pas de COVID pour Pikachu ! Pokémon Go a rapporté 1,92 milliards $ en 2020

Par : Bastien L
pokemon go covid revenus 2020

En 2020, malgré la pandémie de COVID-19 et les confinements, Pokémon Go a rapporté 1,92 milliard de dollars. C’est ce que révèle un rapport de Super Data.

L’année 2020 aurait pu être un vrai coup dur pour Niantic. En effet, les jeux mobiles basés sur la géolocalisation, comme Pokémon Go ou Ingress Prime, poussent les joueurs à s’aventurer hors de chez eux pour explorer le monde réel en même temps que le monde virtuel.

Or, ce concept semble incompatible avec le confinement instauré dans de nombreux pays face à la pandémie de COVID-19. On aurait pu s’attendre à ce que les revenus générés par ces jeux s’écroulent totalement.

Et pourtant. Selon un rapport publié par Super Data, Pokémon Go a rapporté 1,92 milliard de dollars en 2020. Il s’agirait du cinquième jeu mobile ” free-to-play ” le plus rentable de l’année.

Cette prouesse est d’autant plus impressionnante que les joueurs de Pokémon Go n’étaient pas en mesure de sortir pour jouer durant plusieurs mois. Cependant, grâce aux changements apportés par Niantic, les fans ont pu continuer à jouer depuis chez eux et ont donc continué à dépenser leur argent dans la boutique pour acquérir des objets virtuels.

Tous les jeux basés sur la géolocalisation et la réalité augmentée n’ont pas connu un destin si clément. La semaine dernière, Mojang Studios a annoncé la fin de son jeu Minecraft Earth pour juin 2021. Une triste fin directement attribuée à la pandémie.

Comme Pokémon Go, le marché des jeux VR est en pleine forme

Les trois premières places du classement des jeux mobiles les plus rentables sont occupées par Honor of Kings de Tencent (4,5 milliards de dollars de revenus) Roblox (2,29 milliards de dollars) et League of Legends (1,75 milliard de dollars). Au total, l’industrie du jeu mobile a rapporté 73,8 milliards de dollars en 2020.

En comparaison, le marché des jeux PC a engrangé 33,1 milliards de dollars. Celui des jeux sur console a rapporté 19,7 milliards de dollars. Dans son ensemble, l’industrie des jeux vidéo et des médias interactifs a rapporté 139,9 milliards de dollars en un an.

Toujours selon le rapport de Super Data, les jeux VR ont rapporté 598 millions de dollars en 2020. Le nombre de casques VR vendus a diminué, mais le montant généré par les jeux a augmenté de 118 millions de dollars. Le marché semble donc avoir pris une nouvelle tournure…

Cet article Pas de COVID pour Pikachu ! Pokémon Go a rapporté 1,92 milliards $ en 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Harry Potter : Wizards Unite – Les événements de janvier 2021

Par : Joarson
Wizards Unite

Les joueurs d’Harry Potter : Wizards Unite peuvent se préparer à un mois d’événements passionnants.

Une nouvelle année est arrivée et cela signifie qu’il est temps de passer à un premier mois passionnant, riche en événements, dans le monde magique d’Harry Potter : Wizards Unite. Cette semaine annonce un janvier chargé d’événements qui devraient préparer le terrain pour une année passionnante dans le jeu AR sur mobile.

Wizards Unite : un événement spécial pour le maître des potions

La plupart des événements mensuels dans Wizards Unite se dérouleront au cours des prochaines semaines. Cependant, il y a également des événements surprises qui se produiront pour ajouter un peu plus d’excitation et de motivation à la connexion.

Ce week-end, par exemple, un petit événement sera organisé pour célébrer l’anniversaire de Severus Rogue. Étant donné que Rogue est l’un des personnages les plus controversés et les plus connus de la franchise Harry Potter, cette fête devrait être assez populaire dans le jeu.

En plus de la fête de Rogue, il y aura également l’habituel « Événement Brillant Partie 2 » et la traditionnelle « Journée Communautaire ».

Défiez le Tournoi des Trois Sorciers

Ce mois-ci, l’événement brillant a pour thème les secrets du « Tournoi des Trois Sorciers ». L’événement devrait permettre de découvrir des « Retrouvables » très intéressants. Il faut également espérer de puissantes récompenses pour les joueurs qui parviennent à accomplir la liste complète des tâches et des bonus lorsque l’événement sera mis en ligne.

Voici donc la liste des événements avec leurs dates et heures précises :

Anniversaire de Severus Rogue : 

Toute la journée samedi 9 janvier de 00h01 à 23h59, heure locale

Surprenez votre maître des potions et célébrez l’anniversaire de Rogue !

Événement Brilliant partie 1 – Secrets du Tournoi des Trois Sorciers : 

Du mardi 12 janvier à 11h au mardi 19 janvier 11h, heure du Pacifique

Événement des Adversaires de janvier : 

Du mardi 19 janvier 11h au vendredi 22 janvier 11h, heure du Pacifique

Journée communautaire de janvier : 

Toute la journée samedi 23 janvier de 12h01 à 23h59, heure locale

Événement Brilliant partie 2 – Secrets du Tournoi des Trois Sorciers : 

Du mardi 26 janvier à 11h au mardi 2 février à 11h, heure du Pacifique

Pour le moment, c’est tout ce qui est prévu pour janvier 2021 sur Harry Potter : Wizards Unite. Mais il faut garder à l’esprit que Niantic peut toujours organiser une ou deux surprises. N’oubliez pas de consulter fréquemment les mises à jour et les guides plus détaillés de chacun de ces événements à mesure qu’ils arrivent.

Cet article Harry Potter : Wizards Unite – Les événements de janvier 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Hitman 3 sur PSVR : un nouveau trailer dévoile le gameplay

Par : Joarson
Hitman 3 PSVR

IO Interactive vient de lancer une autre bande-annonce pour le support PSVR de Hitman 3, un peu moins de deux semaines avant le lancement complet du jeu.

La nouvelle bande-annonce pour Hitman 3 sur la PlayStation VR vous présente une introduction détaillée au vaste monde de l’assassinat en réalité virtuelle. Les propriétaires de PSVR pourront vivre l’action furtive acclamée de la série en première personne, directement à travers les yeux de l’agent 47.

Hitman 3 PSVR : dans la peau du célèbre assassin chauve

La bande-annonce vous donne un meilleur aperçu de la prise en charge de la VR du jeu d’action. En visionnant le trailer, vous constaterez que le support VR change radicalement l’expérience de Hitman 3. Pour la toute première fois, vous jouez à la première personne dans le rôle de l’agent 47 et utilisez les commandes de mouvement pour une expérience plus réaliste.

Le joueur se verra lui-même pointer ses armes, utiliser des attaques de mêlée, traîner des corps et bien plus encore en utilisant sa main. Cependant, le jeu utilise le DualShock 4 pour le suivi des mouvements. L’équipe de développement n’a pas mis en place le support pour les contrôleurs de mouvements “Move”. Ne vous attendez donc pas à des contrôles à deux mains dans ce jeu.

Une occasion de revivre en VR les précédent volette du jeu

L’un des avantages de ce troisième volet en VR est la possibilité d’importer des niveaux de Hitman 1 et 2 dans le jeu. Cela signifie que, si vous possédez ces jeux, vous pourrez également les revisiter en VR.

Hitman 3 sera officiellement lancé le 20 janvier. Pour l’instant, le support VR est exclusif à la version PSVR. Par conséquent, vous devrez posséder une version PS4 du jeu pour l’utiliser, même si vous jouez sur PS5. En effet, IO Interactive a inclus la version de dernière génération avec les achats sur PS5. L’adaptateur PSVR de Sony sera bien sûr également nécessaire pour pouvoir jouer au jeu en VR sur PS5.

Malheureusement, il semble que la prise en charge de la réalité virtuelle sera exclusive à la PlayStation, du moins pour le moment. Les joueurs sur PC devront attendre de voir s’ils pourront un jour brancher leur casque et enfiler la cravate rouge de l’Agent 47.

Cet article Hitman 3 sur PSVR : un nouveau trailer dévoile le gameplay a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Boneworks : des informations du développeur sur les “prochains jeux” en 2021

Par : Joarson
boneworks

Stress Level Zero, le développeur de Bonework promet de nouvelles informations concernant leurs prochains titres en 2021

La semaine dernière sur Twitter, Brandon J Laatsch, un des développeurs du studio Stress Level Zero, a révélé qu’il y aura plus d’informations à partager sur les “prochains jeux” de l’équipe l’année prochaine. 

Le développeur de Boneworks révèle des indices très évidents

Le développeur a répondu à certaines questions concernant le développement de Boneworks. L’une des questions était de savoir si Boneworks pourrait ajouter des personnages féminins à l’avenir. Laatsch a répondu : “Boneworks est l’histoire d’Arthur Ford, donc pas pour Boneworks. Mais l’histoire ne concerne pas seulement Arthur, nous aurons des informations sur les jeux à venir l’année prochaine !”

Il y a deux informations intéressantes à tirer de ce tweet. Tout d’abord, et c’est le plus évident, cela signifie que des informations devraient bientôt s’afficher concernant le nouveau jeu qui se déroule dans l’univers de Boneworks. 

Il est très probable que ce prochain jeu sortira au moins sur Oculus Quest. Le jeu a été annoncé pour la première fois fin 2019, juste avant le lancement de Boneworks lui-même. Depuis, aucune information n’a été divulguée par le studio tout au long de l’année 2020.

Le studio sortirait plus d’un titre pour l’année prochaine

Il est important de noter que Laatsch parle aussi de projets, au pluriel. Cela confirme que l’équipe travaille sur au moins un autre titre au-delà du prochain épisode de l’univers de Boneworks.

Serait-ce un autre titre se situant dans ce même univers, quelque chose d’entièrement nouveau, ou peut-être même quelque chose qui se rattache aux deux premiers jeux VR du développeur, Hover Junkers et Duck Season ? 

Pour l’instant, le studio laisse mariner le suspense. Mais comme mentionné par Laatsch, les fans vont bientôt connaître de nouveaux titres ainsi que plus de détails sur les jeux. En tout cas, les dernières révélations du studio confirment déjà que le prochain jeu de l’équipe sera sur Quest et sur Steam. Cependant, il n’est pas certain qu’il s’agisse du titre Boneworks déjà annoncé ou de tout autre projet de l’équipe en cours de développement.

Cet article Boneworks : des informations du développeur sur les “prochains jeux” en 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Shooty Skies Overdrive : un shoot’em up VR rétro et délirant

Par : Serge R.
Shooty Skies Overdrive

Shooty Skies Overdrive fait partie de ces jeux de tir rétro en réalité virtuelle. Si vous avez un faible pour les jeux à l’ancienne, il est donc fait pour vous. Dans ce titre, vous êtes amené à tirer sur tout ce qui bouge, tout en esquivant la pluie de projectiles que vous envoient les ennemis. Pour en savoir plus, voici notre test du jeu.

Pour sortir un peu de l’ordinaire, il n’y a rien de tel que de jouer à un jeu vidéo rétro. Les titres de ce genre ne manquent pas d’ailleurs sur le marché, avec par exemple le réussi Pixel Ripped 1995. Et le meilleur, c’est qu’il y a désormais des jeux VR à l’ancienne. Shooty Skies Overdrive en fait partie. Découvrez tous les détails de ce jeu à travers notre test.

Shooty Skies Overdrive : un gameplay classique revisité

Les jeux de tir à défilement, plus couramment appelés shoot’em up. font partie des jeux les plus populaires des années 80. Dans ce genre de jeu, le joueur est amené à tirer sur des ennemis qui foncent droit sur lui. Ceux-ci remplissent d’ailleurs l’écran de projectiles souvent difficiles à esquiver.

Dans ce type de jeu de tir, il n’y a en outre aucun point de sauvegarde. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’abattre le maximum d’ennemis et d’atteindre le meilleur score.

C’est exactement le genre de gameplay que Shooty Skies Overdrive tente de vous proposer. Ses développeurs, Mighty Games Group Pty Ltd et Mighty Games, y ont juste apporté quelques éléments modernes.

Shooty Skies Overdrive : qu’en est-il de ses origines ?

À l’origine, ce jeu était connu sous le titre de Shooty Skies, un jeu de tir arcade mobile sorti en 2015. On a donc affaire ici à un remodelage en réalité virtuelle. Ainsi, Shooty Skies Overdrive conserve les mêmes visuels vifs et en blocs, à la Minecraft, de son aîné.

Néanmoins, il donne une touche immersive au gameplay. Comme il a été dit précédemment, la tâche est simple dans ce genre de jeu.

Vous n’avez qu’à tirer sur tout ce qui bouge, tout en faisant de votre mieux pour esquiver les projectiles étranges et lancés par centaines sur votre chemin.

Comment jouer à ce jeu ?

Pour jouer à Shooty Skies Overdrive, il n’y a rien de plus simple. Dans l’une de vos mains, vous tenez un avion qui vous sert à tirer sur vos ennemis. Vous devez également l’agiter brutalement afin de ne pas être touché par les projectiles.

Pour ce qui est de l’autre main, vous l’utiliserez pour obtenir les bonus. Ceux-ci apparaissent au hasard au cours du jeu. Grâce à tout cela, ce titre promet une expérience de jeu assez physique.

De plus, il peut être joué assis ou debout en fonction de vos préférences. Et pour faciliter l’esquive, il utilise l’environnement à l’échelle de la pièce dans laquelle vous jouez. Vous ne risquez pas de ce fait de ressentir de l’inconfort.

Les bonus : des atouts à ne pas rater

Dans Shooty Skies Overdrive, il vous est possible d’améliorer les capacités de votre avion à tirer à certains points de chaque niveau. Toutefois, l’utilisation des bonus est beaucoup plus amusante.

Vous avez ainsi droit à un assortiment d’articles aléatoires. Certains d’entre eux sont utilisables une seule fois, tandis que d’autres peuvent être employés pendant un temps limité.

Étant donné que les bonus sont aléatoires, vous ne pouvez donc pas élaborer une stratégie avec. Vous devez juste tirer le meilleur parti de chaque situation. Il faut en effet savoir que chaque article est utile. Dans tous les cas, la tronçonneuse, le second avion, l’aspirateur et le bouclier sont les meilleurs pour profiter de moments intenses.

Shooty Skies Overdrive : cinq niveaux au programme

Pour vous divertir pendant un bon bout de temps, Shooty Skies Overdrive vous propose jusqu’à cinq niveaux. Vous devez toutefois savoir que dans ce titre, l’action ne vous vient pas de tous les côtés. Vous avez plutôt affaire à un arc à 180 degrés, comme dans Space Pirate Trainer.

Cette caractéristique du jeu vous facilite amplement la tâche pour accéder aux niveaux supérieurs. Cependant, vous devez tout de même faire attention à ne pas vous faire avoir par les dessins de personnages mignons qui peuvent vous tromper.

À noter que dans ce titre, chaque niveau est inondé de couleurs. Il faut d’ailleurs avouer que c’est le paradis du rectangle, étant donné qu’il n’y a ni courbes ni objets circulaires. Les ennemis vous tirent dessus avec des cassettes ou des Rubik’s Cubes mortels.

D’autres défis à relever

Il est bon de souligner que les niveaux dans Shooty Skies Overdrive sont divisés par des points de contrôle. Ainsi, si un projectile capricieux parvient à vous atteindre, par exemple, vous n’avez pas à tout recommencer depuis le début.

Ces fameux points de contrôle sont surtout utiles lorsque vous vous trouvez dans les parties où vous devez affronter les boss. Il ne faut pas oublier que celles-ci ne sont pas toujours faciles à finir.

En tout cas, à part les cinq niveaux du titre, vous pouvez relever d’autres défis en même temps. Cela vous permettra de débloquer de nouveaux personnages. Vous avez même droit à un mode Chill au cas où vous souhaitez vraiment y aller doucement.

Shooty Skies Overdrive : notre verdict final

Disponible sur Oculus Quest, Oculus Rift et Steam VR, Shooty Skies Overdrive est un shoot’em up rétro bien divertissant. Il est fait pour vous pendant ces moments où vous voulez vous amuser à un jeu qui n’est pas trop compliqué en réalité virtuelle.

Grâce aux bonus que vous pouvez obtenir tout au long du jeu, la nature répétitive du gameplay du titre est brisée. Vous ne risquez donc en aucun cas de vous ennuyer.

Côté graphismes, il faut avouer que l’esthétique du jeu donne vraiment du charme à l’expérience globale. Tout ce qu’on peut dire, c’est que ce titre est idéal pour tous les âges, et donc, pour tous les joueurs.

Points positifs

  • Mêmes visuels vifs et en blocs que le jeu original pour les fans
  • Plusieurs bonus utilisables
  • Possibilité de jouer assis ou debout

Points négatifs

  • Dessins de personnages mignons trompeurs
  • Cinq niveaux seulement

Cet article [TEST] Shooty Skies Overdrive : un shoot’em up VR rétro et délirant a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Warhammer 40,000 : Battle Sister : du fun pour les fans de la licence

Par : Serge R.
Warhammer 40,000: Battle Sister

La licence Warhammer 40,000 entre officiellement à grand pas dans la réalité virtuelle avec ce titre. En effet, Battle Sister est un FPS exclusif au casque autonome Quest d’Oculus, dans un premier temps. Vous incarnez ici une sœur de l’ordre de l’Adepta Sororitas des forces de l’Imperium. En tant que défenseur de l’humanité, il vous faudra repousser des hordes des armées du Chaos. Est-ce que ce premier représentant en VR est à la hauteur de son univers ? Pour en savoir davantage sur ce jeu de tir run-and-gun, nous en avons fait un test.

La franchise Warhammer de Games Workshop a toujours fait de nombreux adeptes. Elle compte des légions de fans qui se trouvent un peu partout dans le monde. Ses fans l’adorent surtout pour les possibilités infinies que son univers offre, mais aussi pour le côté brute et impitoyable de ses personnages phares. Après plusieurs jeux dans des formats classiques, les développeurs de Pixel Toys ont décidé de franchir le cap de la réalité virtuelle. Ont-ils réussi la transition ?

Warhammer 40,000 : Battle Sister : une histoire axée sur les Sisters of Battle

Comme il a été dit précédemment, la franchise Warhammer de Games Workshop ne date pas d’hier, et a déjà d’innombrables fans dans le monde. Elle est surtout appréciée par ces derniers pour sa riche tradition et ses batailles épiques de figurines où s’affrontent des armées plus folles les unes que les autres.

Les Space Marines de Warhammer 40k, entre autres, n’ont pas manqué d’en intéresser plus d’un. Se battant pour défendre l’humanité, ces soldats sont souvent les personnages principaux de la plupart des jeux vidéo estampillés Warhammer. Toutefois, les Sisters of Battle, bien qu’elles soient des combattantes féroces et des guerrières légendaires utilisant la magie et la technologie pour gagner des batailles, sont moins connues.

Face à cela, le studio Pixel Toys n’est pas resté indifférent, et a décidé de partager leur histoire dans ce jeu de tir bourré d’action qu’il a baptisé Warhammer 40,000 : Battle Sister.

Les détails de l’histoire

Dans Warhammer 40,000 : Battle Sister, vous incarnez donc Sœur Ophelia. Elle apprend que sa sœur, perdue depuis longtemps et qu’elle croyait morte, est encore vivante. Elle commence alors son voyage pour la retrouver.

En même temps, il y a une guerre sans fin entre les forces du Chaos et d’autres ennemis plus dangereux à laquelle vous devez participer. Il est à souligner que vous n’avez pas vraiment besoin de connaître Warhammer 40k pour entrer dans le scénario.

Au cours de votre voyage, vous rencontrerez et ferez équipe avec une autre Sister of Battle. Elle vous viendra bien entendu en aide au combat avec son bolter lourd. Vous recevrez également l’assistance d’un imposant Black Templar de trois mètres de haut de l’ordre des Space Marine. Cependant, ceux-ci peuvent aussi vous gêner par moment.

Warhammer 40,000 : Battle Sister : la plus grande aventure pour les fans

La licence Warhammer avait déjà eu droit à deux jeux en réalité virtuelle qui sont Warhammer : Vermintide VR et The Horus Heresy : Betrayal at Calth. Sauf qu’ils n’avaient pas été pensés pour la VR à la base, mais simplement adaptés. Battle Sister a en revanche été conçu uniquement pour la VR. Cela se ressent tout de suite avec une immersion bien plus fluide.

Bien ancrée dans le Lore de Warhammer 40000, l’histoire principale ne marque pas vraiment les esprits. Néanmoins, les connaisseurs y reconnaîtront des scènes familières, revisitées pour l’occasion. En outre, le point des sœurs de bataille est quant à lui nouveau et apporte une certaine fraîcheur.

Pour le gameplay, rien de bien compliqué. Vous n’avez qu’à viser vos ennemis, et leur tirer dessus avec les balles de votre gros pistolet Bolter. Vous pouvez également en venir à bout à l’aide de votre épée tronçonneuse. L’action est bien au rendez-vous.

Warhammer 40,000 : Battle Sister : un jeu de tir assez simple ?

En tant que jeu de tir run-and-gun, Warhammer 40,000 : Battle Sister se révèle assez simple. Ainsi, si un ennemi donné dispose d’une arme à feu, par exemple, il se contente de se lever et de vous tirer dessus.

Par contre, pour ceux équipés d’épées et d’autres armes de mêlée, ils se précipitent vers vous, et se soucient donc moins de la couverture. L’IA n’est ainsi pas le point fort de l’aventure et les Space Marines du Chaos qui se lancent à vos troussent font jeu égal avec l’incompétence des Stormtroopers de Star Wars.

Une panoplie d’armes à votre disposition

Dans Warhammer 40,000 : Battle Sister, ce ne sont pas les armes qui manquent. À part celles citées précédemment, vous avez également droit à des lance-flammes, qui ont une portée bien satisfaisante, des Lazcannons, des Power Swords et un lance-grenades. Cet arsenal est vraiment un des point fort du jeu, et l’on prend un malin plaisir à dégommer les ennemis avec toutes ces armes à disposition.

Il est vrai que ces armes sont toutes surdimensionnées et ne sont pas particulièrement pratiques. Néanmoins, elles présentent une sensation de poids qui les rend plutôt amusantes.

À noter qu’il n’y a pas de rechargement manuel. Vous pouvez d’ailleurs atteindre facilement la tête de vos ennemis avec un tir net.

Warhammer 40,000 : Battle Sister : bien plus qu’un jeu de tir

En plus d’être un jeu de tir de type FPS, Warhammer 40,000 : Battle Sister propose aussi trois « Actes de foi ». Il s’agit de pouvoirs magiques qui se rechargent automatiquement quand vous tuez des adversaires.

Faith Push est donc le premier. Comme son nom l’indique, il permet de repousser un ennemi ou déplacer des obstacles. Cependant, il manque de cohérence. Effectivement, en essayant d’activer cette capacité, on a trouvé la mort à plusieurs reprises.

Les deux autres pouvoirs sont un ralentissement du temps et un bouclier momentané. Ceux-ci se révèlent plus cohérents par rapport au Faith Push.

D’autres incohérences remarquées

Au cours de la campagne, on a constaté d’autres incohérences à part celle remarquée sur le Faith Push. Il y a, entre autres, des soucis de clipping horribles où les Space Marines du Chaos se trouvent à moitié dans un mur. D’une manière générale, parce que le Quest a été choisi comme support principal, les graphismes sont en-deçà de ce que l’on est en droit d’attendre d’un jeu VR aujourd’hui.

Il y a aussi les impacts de balle qui flottent dans les airs. Il ne faut pas non plus oublier les armes qui s’échangent contre d’autres au cours du chargement des écrans.

Ce qui nous a également semblé étrange, ce sont les nombreuses armes vides disposées dans des caisses alors qu’il n’y a pas de munitions à certains endroits. Heureusement, Warhammer 40,000 : Battle Sister ne présente pas que des incohérences.

Warhammer 40,000 : Battle Sister : un tas de réglages de confort au programme

Malgré ces points négatifs mentionnés précédemment, Warhammer 40,000 : Battle Sister plaît quand même aux fans grâce à ses nombreux réglages de confort. Dans ce titre, vous avez en effet droit à une locomotion ou une téléportation en douceur.

Il vous est d’ailleurs possible de tourner instantanément. Vous pouvez aussi supprimer l’affichage HUD pour bénéficier d’une vue plus nette.

Vous pouvez enfin jouer assis en fonction de vos préférences. Le choix ne dépend que de vous.

Un gameplay agréable

Le gameplay de Warhammer 40,000 : Battle Sister est sanglant, mais en général, il est agréable, et ce, tout au long du jeu. Il faut avouer qu’il vous promet de bons moments de jeu.

L’action est toujours au rendez-vous au cours de votre voyage. Les ennemis ne vous laissent que rarement le temps de vous reposer.

Dans tous les cas, il vous suffit de prendre une arme pour commencer à tout faire exploser. Il faut dire que cela n’est pas une mauvaise chose.

Warhammer 40,000 : Battle Sister : que dire de plus sur le jeu ?

Warhammer 40,000 : Battle Sister propose une histoire qui intéresse à coup sûr les fans de la franchise Warhammer. Le scénario est bien captivant et l’action bien au rendez-vous. Vous ne risquez donc pas de vous ennuyer en jouant à ce jeu.

Toutefois, il n’y a pas beaucoup de profondeur dans l’expérience. Il n’y a d’ailleurs aucun secret à découvrir. Vous devez simplement prendre votre arme et tirer sur tout ce qui bouge.

En tout cas, ce titre constitue un FPS qui, sans sortir des sentiers battus, ne manque pas de faire plaisir aux joueurs passionnés de ce type de jeu.

Points positifs

  • Gameplay agréable
  • Beaucoup de réglages de confort
  • Possibilité de jouer assis

Points négatifs

  • Quelques problèmes de graphismes
  • Le pouvoir magique Faith Push incohérent

Cet article [TEST] Warhammer 40,000 : Battle Sister : du fun pour les fans de la licence a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Nintendo lunette AR : une conception inspirée d’un ancien produit

Par : Joarson
Nintendo lunette AR

Un designer a réimaginé la technologie du Virtual Boy des années 90 afin de l’adapter sur une conception plus moderne, donnant naissance aux lunettes AR Nintendo Joy-Glasses.

Qui se souvient du Virtual Boy des années 90 ? La première expérience de jeu en trois dimensions et immersive qui était “si avancée”, qu’elle ne pouvait pas être visionnée sur la télévision conventionnelle ou les écrans LCD. Malheureusement, ce pionnier de la console de jeu VR était en avance sur son temps et Nintendo a dû l’abandonner.

Nintendo Switch Joy-Glasses : un projet prometteur en lunette AR

Aujourd’hui, le Virtual Boy est considéré comme un échec dans la longue liste des succès innovants de Nintendo, mais sa conception est toujours aussi attrayante pour les concepteurs. James Tsai, un designer basé à Los Angeles, a mis sa créativité au service du Virtual Boy et lui a donné une mise au point moderne.

Suivant les tendances actuelles en matière d’esthétique rétro et de mobilité de jeu, Tsai a réimaginé l’expérience du VR de Nintendo avec les Nintendo Switch Joy-Glasses. Tsai a reconnu l’attribution hybride de la Nintendo Switch qui lui permet de se transformer d’une tablette de jeu portable en une console de jeu vidéo branchée sur la télévision.

“En exploitant avec succès la nostalgie des années 1990, Pokémon Go attire des millions de Millennials… Profitant de ce battage médiatique rétro, il est temps de remodeler la technologie existante et de créer quelque chose d’unique pour se connecter aux générations plus récentes”, a déclaré James Tsai.

Des caractéristiques et fonctionnalités innovantes

Profitant de l’hybridité de la Switch, les Joy-Glasses de Tsai projettent les jeux soit sur l’écran du casque intégré, soit sur des moniteurs externes comme les écrans de télévision ou d’ordinateur.

Les verres de transition s’adaptent également aux changements de lumière lorsque les joueurs passent de l’affichage du casque au jeu sur moniteur externe. Les Joy-Glasses intègrent la réalité augmentée et le double gameplay afin que plusieurs utilisateurs puissent profiter ensemble d’une expérience de jeu améliorée.

Les lunettes sont également équipées d’un haut-parleur intégré et d’un système audio à oreille ouverte, vous permettant de vous connecter et de communiquer avec d’autres utilisateurs de Joy-Glasses. Cette intégration de chats vocaux et de connectivité sociale fait le lien entre les fonctions de réalité augmentée du produit et la réalité du joueur, offrant une interactivité à plusieurs niveaux. 

Cet article Nintendo lunette AR : une conception inspirée d’un ancien produit a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Beat Saber OST 4 : sur le thème de la guitare et du métal pour 2021

Par : Joarson
beat saber ost 4

Beat Saber OST 4 sortira en 2021 et son thème est axé sur les guitares et le métal, selon l’affirmation du développeur Beat Games.

Beat Saber a connu une année de gloire en 2020, avec de nombreux nouveaux packs musicaux dédiés à des artistes populaires et l’ajout du multijoueur en ligne, mais il n’y a pas eu une seule nouvelle entrée dans le propre OST de Beat Games de toute l’année. Cependant, le studio compte faire bonne figure en 2021.

Beat Saber OST 4 : un pack musical pour un nouveau défi

Le directeur de la musique et ancien PDG Jaroslav Beck a confirmé la nouvelle lundi sur une vidéo en direct. Dans sa diffusion, Beck a travaillé sur un des nouveaux morceaux du pack en live, confirmant qu’il serait basé sur un instrument peu utilisé dans les OST de Beat Saber : les guitares.

“Le thème de l’OST 4 devrait être les guitares et les guitares synthétiques car on a l’impression qu’il y a beaucoup de musique électronique dans le jeu, beaucoup de packs musicaux de différents styles de musique”, a déclaré Beck. “Mais il n’y a pas vraiment de métal et j’ai pensé que certains d’entre vous pourraient aimer ça. Pour moi, c’est un grand défi parce que j’ai toujours voulu faire une chanson de métal”.

Des sabres et du heavy metal

D’après le passage joué en direct par Beck, le thème de la musique est bien dans le genre métal. Il est définitivement plus heavy que la plupart des morceaux existants que Beat Games a lui-même composé pour le jeu, bien qu’il conserve le style caractéristique de Beck. Ce ne sera pas le seul morceau de OST 4 et Beck a noté que le pack contiendra également un bon mélange de musique.

Beat Saber est devenu le blockbuster du jeu VR en 2020 avec son gameplay simple et intuitif. Sa popularité est également soutenue par la culture pop musicale qui fait ravage auprès de la nouvelle génération de mélomane.

Malgré un pack de musique par défaut assez limité dans le genre musical, le jeu a su conquérir un large public. Mais, le studio de développement du jeu, Beat Games, ne veut pas s’arrêter là. Avec le Beat Saber OST 4, le studio compte diversifier le rythme du jeu tout en attirant un nouveau public

Cet article Beat Saber OST 4 : sur le thème de la guitare et du métal pour 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] In Death : Unchained : préparez-vous pour une éternelle bataille

Par : Serge R.
In Death: Unchained

In Death : Unchained est un rogue-like qui vous emmène dans un univers envahi par différents types de créatures bibliques. Il reprend le titre original pour PC VR de Solfar Studios In Death sur le casque autonome Oculus Quest. Découvrez tous les détails du jeu à travers notre test.

Vous êtes un grand fan des roguelikes à la fois addictifs et impitoyables, et le jeu In Death de Solfar Studios vous a tout particulièrement intéressé ? Pour votre grand plaisir, ce titre est désormais disponible sur Oculus Quest sous le nouveau nom In Death : Unchained grâce à Superbright. Mais qu’est-ce qu’il apporte de plus par rapport au jeu original ? Découvrez les réponses à travers notre test.

Petit rappel sur le jeu original

Le jeu original In Death développé par Solfar Studios était un roguelike impitoyable et addictif. Vous êtes donc amené à affronter les forces de l’enfer et du ciel dans une éternelle bataille pour la gloire.

Le jeu se déroule dans un vaste vide blanc céleste à travers lequel s’étendent des églises magnifiquement conçues et générées de manière procédurale. Ce monde est bien entendu envahi par différents types de créatures bibliques, des créatures qui ne manquent pas d’ailleurs de vous donner la chair de poule.

Le nouveau studio Superbright a ainsi décidé de reprendre le titre sur le casque autonome Oculus Quest. Il a baptisé le nouveau roguelike In Death : Unchained.

In Death : Unchained : une qualité visuelle adaptée au Quest

La principale différence entre le jeu original et In Death : Unchained est la qualité visuelle. L’on a trouvé que c’est assez évident puisque c’est toujours le cas pour la plupart des titres PC qui ont fait le saut vers le Quest d’Oculus.

En somme, la sensation et l’ambiance de l’expérience n’ont donc pas beaucoup changé. Toutefois, les détails plus fins de l’environnement font défaut.

En ce qui concerne les petits détails, les Templiers agissent et ont toujours l’air formidables. Les archers moines sans visage, de leur côté, se démarquent toujours par leurs robes marron terne habituelles.

Quid des mécanismes de jeu de base ?

La qualité visuelle n’est pas vraiment le fort d’In Death : Unchained, certes, mais le titre conserve tout de même les mécanismes de base du jeu original. Vous devez ainsi affronter vos ennemis avec un arc, tout comme dans ce dernier. Mais vous pouvez aussi recourir à l’arbalète.

En fait, tout dépend de vos préférences, mais l’arc est quand même plus physique. Il semble d’ailleurs un peu plus précis à distance. L’arbalète, quant à elle, se révèle beaucoup plus facile à manier. Elle est également bien meilleure lorsque vous vous trouvez dans des situations où le tir rapide est sollicité.

Dans tous les cas, les deux armes utilisent les mêmes mises à niveau de flèche. Vous ne pouvez pas de ce fait choisir sur ce plan.

In Death : Unchained : un jeu construit autour de la répétition

Que vous choisissiez l’arc ou l’arbalète dans In Death : Unchained, vous devez faire de lui votre meilleur ami. Effectivement, il n’y a pas d’autres armes. Il n’y a donc aussi aucun inventaire à gérer. Tout ce que vous avez à faire, c’est de tuer vos ennemis avec l’arme que vous avez sélectionnée.

Il ne faut pas d’ailleurs oublier que la répétition est au cœur de l’expérience dans ce titre. Vous ne pouvez encaisser qu’un certain nombre de coups. Une fois mort, vous devez retourner au sanctuaire pour recommencer. Vous devez juste compter vos victoires et votre score.

À noter que ce processus vous permet de débloquer des succès. Ceux-ci vous seront utiles au cours de votre voyage. Il y a, entre autres, l’acquisition de nouvelles mises à niveau. Toutefois, vous devez savoir que plus vous obtenez des améliorations, plus vos ennemis deviennent coriaces, et il y a de nouveaux monstres à combattre.

Qu’en est-il du mouvement dans In Death : Unchained ?

Du côté du mouvement, In Death : Unchained se sert d’un système de téléportation en tirant des flèches, tout comme le jeu original. L’on a même trouvé qu’il s’agit de l’un des meilleurs mécanismes de téléportation.

Effectivement, vous êtes totalement libre de sauter rapidement sur de longues ou de courtes distances. Toutefois, il y a des moments où l’usage d’une flèche de téléportation n’est tout simplement pas assez rapide.

Dans une telle situation, il y a des éclats de cristal qui vous permettent de faire un saut très court pour échapper au danger. Cependant, ce système devient maladroit au fur et à mesure que vous avancez dans le jeu.

Un système de locomotion continue fait toute la différence

Lorsque vous vous trouvez face à un boss ou à une bande d’ennemis à combattre, le fait de tirer des flèches pour vous déplacer n’est donc pas du tout fluide. Heureusement, il y a un système de locomotion continue qui fait toute la différence.

Si vous pouvez vous servir de ce système, vous avez la possibilité de marcher tout en mitraillant avec votre arc.

De plus, vous pouvez bénéficier d’un réglage précis des virages. Vous avez également droit à certaines options pour le mouvement centré sur la tête ou le contrôleur.

In Death : Unchained : un gameplay qui s’adapte au niveau de compétence du joueur

Vu les caractéristiques d’In Death : Unchained, il faut dire que son gameplay s’adapte au niveau de compétence du joueur, mais aussi à sa progression pendant qu’il joue.

Cette expérience solo vous amène à parcourir sans relâche les adversaires. Malheureusement, il y a peu d’extras à collecter.

En tout cas, force est de constater que le jeu s’adapte parfaitement à l’Oculus Quest, et on ne parle pas seulement des graphismes. Il tire donc le meilleur parti de ce casque autonome étant donné que vous pouvez éviter le chemin des flèches, entre autres.

In Death : Unchained : notre verdict final

Pour les joueurs qui ont joué au jeu original, il faut avouer qu’In Death : Unchained n’a pas vraiment apporté d’énormes changements. Le principal atout de ce nouveau titre de Superbright est la liberté sans fil offerte par le casque autonome Oculus Quest.

Il y a aussi la nouvelle zone Abyss. Dans tous les cas, ce jeu est à ne pas négliger pour les personnes qui ont un faible pour les jeux de tir à l’arc, à l’instar d’Apex Construct. Il promet une aventure plutôt mouvementée.

Cependant, l’expérience est dépourvue d’âme étant donné qu’il n’y a ni personnage à incarner ni scénario. À la place, vous avez droit à un jeu d’arcade pur du début jusqu’à la fin. Néanmoins, le plaisir est instantané.

Points positifs

  • Grande liberté dans les mouvements
  • Excellent mécanisme de téléportation
  • Gameplay qui s’adapte au niveau de compétence du joueur

Points négatifs

  • Pas de scénario ni de personnage à incarner
  • Peu d’extras à collecter

Cet article [TEST] In Death : Unchained : préparez-vous pour une éternelle bataille a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Falcon Age : la fauconnerie est votre arme principale

Par : Serge R.
test falcon age vr

Falcon Age fait partie de ces jeux d’aventure-action en solo à la première personne qui n’ont aucun mal à charmer tous les joueurs, même les plus endurcis. Le jeu vous emmène dans un monde envahi par des robots où la fauconnerie est votre arme principale. Pour en savoir davantage sur cette aventure en réalité virtuelle des plus excitantes, découvrez notre test du jeu.

Si les animaux de compagnie constituent une partie importante de la vie quotidienne de certaines personnes, ils peuvent être de véritables armes pour d’autres. Et c’est justement le cas du faucon dans ce jeu d’aventure-action en solo en réalité virtuelle. Mais qu’est-ce que ce titre a-t-il de vraiment particulier ? Voici notre test du jeu pour le découvrir.

Falcon Age : l’histoire

L’histoire de Falcon Age se déroule sur une planète qu’une mégacorporation est en train de détruire lentement en supprimant toutes les ressources. Elle est ainsi conquise par une armée d’envahisseurs robotisés.

Les habitants ont riposté, mais au final, ils ont abandonné le combat et ont décidé d’exécuter les ordres de leur maître jusqu’à ce que l’héroïne de l’histoire intervienne.

Dans ce jeu, vous incarnez donc Ara, une jeune fille qui, pendant qu’elle est emprisonnée, devient l’amie d’un faucon, un lanier pour être plus précis. Celui-ci l’aide alors à s’échapper vers sa tante. Elle découvre qu’il y a une longue histoire de fauconnerie dans leur culture.

Bien plus qu’une simple amitié

Le lien qui s’est créé entre Ara et son faucon est bien plus qu’une simple amitié. Ce n’est d’ailleurs pas seulement le mécanisme de base du gameplay. Il s’agit surtout de la partie la plus gratifiante de toute l’expérience.

Effectivement, vous allez ressentir un véritable sentiment de connexion avec votre compagnon aviaire, assis sur votre main. Il est prêt à voler et à chercher de la nourriture ou attaquer tous les ennemis qui se trouvent sur votre chemin.

Il revient vers vous rapidement quand vous le rappelez avec un sifflement strident. Bien qu’on ait affaire à un jeu VR en solo, ce partenariat donne presque l’impression de profiter d’une aventure coopérative. De plus, vous ne devez pas oublier que vos deux destins sont étroitement liés.

 

Falcon Age : aucune place pour l’ennui

Le monde de Falcon Age se révèle assez compact. L’histoire ne prend d’ailleurs qu’environ 4 heures en fonction de la manière dont vous recherchez les secrets. Malgré cela, le jeu est capable de vous retenir pendant plusieurs heures en plus grâce aux diverses activités que vous pouvez faire.

A part la campagne, vous pouvez, entre autres, passer du temps avec l’oiseau majestueux en personnalisant les accessoires qu’il porte afin de lui donner du style. Toutefois, cela prendra un certain temps avant d’obtenir les meilleures améliorations pour votre copain aviaire.

Dans ce titre, il y a également pas mal de retours en arrière (backtracking) impliqués. C’est une occasion en or pour vous de chasser certains animaux qui n’apparaissent que dans des endroits précis. En somme, il n’y a vraiment pas de place pour l’ennui.

Un gameplay amusant

Au cours de votre voyage dans Falcon Age, vous devez faire face à plusieurs types d’ennemis. Il y a, par exemple, de petits drones rampants et ceux qui volent. Il y a même un mini-boss qui vous tire dessus avec des lasers.

Pour venir à bout de ces différents robots, vous ne devez pas seulement envoyer votre faucon pour les tuer. Vous êtes aussi équipé d’un bâton électrifié avec une fonction de fouet secondaire pour causer des dégâts, ce qui rend le gameplay du jeu bien amusant.

Vous pouvez vous en servir pour fouetter et retourner les petits robots. Il est à souligner qu’il s’agit de l’une des rares fonctionnalités qui offrent une belle action de réalité virtuelle immersive.

Le faucon à nourrir de temps en temps

Au cours des différents combats avec les envahisseurs robotisés, votre faucon peut s’affaiblir. Vous devez dans ce cas l’aider à retrouver ses forces. Pour cela, vous devez lui préparer de la nourriture. Il faut ainsi avouer que la cuisine tient une place importante dans ce titre.

Dans Falcon Age, vous pouvez donc localiser des recettes pour votre oiseau. Cela va lui permettre de retrouver la santé, mais pas que. Vous pouvez également améliorer certaines de ses capacités, comme la défense ou la vitesse pendant un temps limité.

Le seul hic, c’est qu’il n’y a aucune considération pour vous-même. Il n’y a aucun moment où vous avez besoin de manger ou de boire quoi que ce soit. Il n’y a même pas de fontaines à boire. Ces dernières auraient cependant été un bon point de sauvegarde.

Falcon Age : quelques points qui ont affaibli le jeu

L’on a malheureusement trouvé que certains des mouvements dans Falcon Age sont assez difficiles. Il y a, par exemple, la recherche dans votre inventaire. Pour ce faire, vous devez aligner un petit point avec des indicateurs de flèche plutôt que de passer à travers.

Il en est de même pour l’ouverture de la machine de cuisson. Au lieu de saisir et d’ouvrir tout simplement, vous devez la mettre en évidence, puis cliquer dessus.

Il s’agit de petits détails, certes, mais à la longue, ils peuvent devenir frustrants. Heureusement que le jeu propose un gameplay amusant pour cacher un peu ces petits défauts. Toutefois, il y en a encore d’autres.

D’autres problèmes techniques à ne pas négliger

En cours de route, l’on a encore rencontré certains soucis techniques. Il faut avouer qu’Outerloop Games, le développeur de Falcon Age, a fait un travail formidable sur les détails plumeux du faucon, que ce soit sur Oculus Quest ou PSVR. Cependant, il faut dire que l’environnement manque vraiment d’optimisation.

Effectivement, il y a, entre autres, des roches changeant de forme ainsi que des éléments d’arrière-plan qui ne sont pas optimisés du tout. L’on a d’ailleurs remarqué d’autres problèmes, comme l’un des mini-boss qui n’attaque pas du tout.

Et le plus contrariant, c’est le message à propos du bâton qui ne disparaît qu’après avoir effectué ladite action à plusieurs reprises.

Falcon Age : nos derniers points de vue

Vu ses différents atouts, il faut dire que Falcon Age fait partie de ces petites aventures en réalité virtuelle qui ont beaucoup de caractère. Il ne manque pas de capter l’attention de toutes les catégories de joueurs.

La partie coopération et le scénario sont sans nul doute les principaux points forts du jeu. Vous avez pas mal de secrets à découvrir, ce qui vous tiendra loin de tout ennui.

Bien que le titre soit encore assez loin de la perfection à cause de ses petits défauts, il vous promet tout de même une belle expérience narrative où vous pouvez élever un faucon. Votre compagnon ailé n’attend alors que vous pour partir à l’aventure.

Points positifs

  • Gameplay amusant
  • Aventure coopérative
  • Scénario bien captivant

Points négatifs

  • Certains mouvements assez difficiles
  • Environnement non optimisé

Cet article [TEST] Falcon Age : la fauconnerie est votre arme principale a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Fortnite : tricher c’est gagner ?

Par : Sitraka R
Fortnite : tricher c’est gagner ?

Fortnite est indéniablement l’un des jeux vidéo les plus populaires dans le monde. Actuellement, des millions de fans jouent quotidiennement à ce jeu sur différentes plateformes. Avec une base de joueurs aussi massive dans un jeu très compétitif, certains joueurs utilisent des astuces, des hacks et des plugins afin d’obtenir un avantage sur les autres joueurs. Dans ce contexte, il existe plusieurs moyens de tricher à Fortnite. Toutefois, ces cheats agissent seulement sur deux modes de jeu : Battle Royale et Sauver le monde. Bien évidemment, notre but n’est pas de vous inciter à tricher, cela reste une pratique discutable. Toutefois, elle existe bel et bien et voici certaines des méthodes les plus connues.

Méthodes de triches pour Fortnite : les Cheats et Hacks

De nombreux cheats payants sont disponibles pour Fortnite. Par exemple, Teddax propose le Wallhack coloré, le Wallhack ESP, l’Aimbot, le Triggerbot et le mode No recoil. Le site fait payer son accès à vie en un seul et unique paiement, là où la majorité des concurrents font payer des abonnements mensuels à leur utilisateur.

Le Wallhack coloré

Le Wallhack coloré vous permet d’identifier tous les joueurs adverses, même s’ils ne sont pas dans votre ligne de mire. En effet, grâce à cette fonctionnalité, ces derniers seront colorés en vert vif.

Vous avez la possibilité de changer cette couleur pour mieux distinguer vos amis et vos adversaires. Cette méthode de triche vous permettra de survivre plus longtemps dans Fortnite. Sachez que le Wallhack coloré peut être installé sur tous les appareils compatibles avec le titre.

Le Wallhack ESP

Le Wallhack ESP ou Extra Sensory Perception est une autre fonctionnalité pour tricher sur Fortnite. C’est d’ailleurs l’un des cheats les plus avancés. Il vous donne une variété d’informations sur vos adversaires telles que la santé, la distance, les armes utilisées, etc.

Ce cheat est également appelé le hack radar, car il a la possibilité de localiser les objets et les joueurs à l’aide de lignes de type radar guidées. En général, le Wallhack ESP fait partie de l’un des rares hacks qui peuvent être difficiles à repérer.

L’Aimbot

L’Aimbot est simple d’utilisation comme les Wallhack. Grâce à lui, vous gagnerez 100 % de précision pour vos tirs. En effet, ce cheat redirige directement les coups vers la tête de vos ennemis, comme si vous étiez un véritable sniper.

Le mode automatique vous permet d’aller un cran plus loin, de sorte que tous les adversaires qui se trouvent dans votre ligne de mire soit automatiquement abattus. Pour se faire, vous devez attribuer une touche à cette fonctionnalité. Ainsi, vous appuyez simplement sur cette dernière pour activer la fonction Aimbot.

Afin de rester le plus discret possible, sachez que l’Aimbot vous offre la fonctionnalité Aimbot smooth. Cette option vous donne l’avantage de répéter les gestes d’un joueur humain.

Le triggerbot

Le triggerbot vous permet de tricher discrètement sur Fortnite. Lorsque vous activez ce cheat, il se met à tirer automatiquement dès qu’un adversaire surgit devant vous. Vous avez également la possibilité de définir un temps de latence pour paraître plus normal.

Le mode no recoil

Cette fonctionnalité désactive le recul de vos gadgets. En effet, le mode no recoil est avantageux si vous voulez marquer plus de victimes avec des tirs précis. Ce n’est pas un hack auto-gagnant comme l’aimbot.

Toutefois, il donne définitivement un avantage majeur lors des fusillades. Ce type de cheat est également difficile à détecter, car il se peut que de nombreux joueurs maîtrisent le recul des armes qu’ils ont choisies.

Triches pour Fortnite : les méthodes gratuites

Si vous disposez du mode Sauver le monde sur Fortnite, sachez qu’il existe de nombreuses façons de mettre la main sur des V-Bucks ou des manuels de formation gratuits simplement en jouant au jeu.

Bonus de connexion pour Sauver le monde

Le meilleur moyen d’obtenir gratuitement des V-Bucks est de recourir aux bonus de connexion. En effet, dès que vous ouvrez le jeu Sauver le monde, vous décrochez automatiquement un bonus. Il peut s’agir de V-bucks gratuits, de héros XP, d’armes, etc. Sachez que cette astuce n’est pas disponible sur Battle Royale VR.

En jouant quotidiennement pendant une année, dix mille V-Bucks vous seront offerts. En effet, vous obtiendrez cinquante V-Bucks au cours de la 11ème journée, 800 V-Bucks au 28ème jour, et ainsi de suite, cela augmentera au jour le jour. Votre compteur ne sera pas réinitialisé même si vous avez manqué une journée.

Triches pour Fortnite : V-Bucks gratuits des défis quotidiens

Quand vous avez fini l’étape didacticiel de Sauver le monde, vous passez aux défis quotidiens. En effet, ils vous livrent des objectifs à atteindre, comme démolir quelque chose. Vous gagnez plus de V-Bucks lorsque vous avez accompli une quête.

Voici quelques méthodes de triche pour accomplir les quêtes quotidiennes dans Sauver le monde de Fortnite :

  • Lorsque vous êtes tombé sur une quête assez difficile à réaliser, détruisez-la. En fait, vous avez le droit de remplacer une quête à chaque connexion.
  • Vous devez toujours récupérer votre défi quotidien. En fait, vous avez la possibilité de cumuler 3 quêtes. Soit 3 jours consécutifs.

Comment obtenir facilement des boulons et des écrous?

Pour collecter plus de boulons et d’écrous, suivez ces quelques astuces :

  • Chargez le plan de la ville avec le réglage privé. Ainsi, vous pouvez détruire librement des objets qui vous font gagner plus de boulons et d’écrous.
  • Vous pouvez également envoyer des héros en expédition. Avec cette technique, vous gagnerez des boulons et des écrous sans rien faire.

Triches pour Fortnite : Gagnez plus de manuels de formation dans le jeu Sauver le monde

Les manuels de formation sont disponibles sous forme de récompenses de quête, mais ils ne sont pas très faciles à trouver. Le moyen le plus fiable d’en obtenir est de retirer des héros, des survivants ou des défenseurs.

Ainsi, les méthodes pour tricher dans Fortnite ne manquent pas. Et si Epic Games, l’éditeur du jeu, n’approuve pas ces pratiques, elles gagnent de plus en plus d’adeptes. L’une des raisons à ce phénomène est sa facilité déconcertante, notamment avec des solutions payantes.

D’ailleurs, ces services rencontrent un certain succès, attirant non seulement les foudres d’Epic Games, mais aussi des joueurs professionnels. Pourtant, jusqu’ici, il semble assez difficile de freiner les triches.

Alors la prochaine fois que vous vous faites éliminer du jeu, rappelez-vous qu’il y a de fortes chances que ce soit à cause d’un programme informatique.

Cet article Fortnite : tricher c’est gagner ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go Circuit Kanto : comment capturer Mew Shiny pour les 25 ans de la saga

Par : Bastien L
pokémon go circuit kanto mew shiny

Nostalgiques de la première heure de Pokémon ? Bonne nouvelle : pour fêter les 25 ans de la saga, Niantic annonce l’événement spécial ” Circuit Kanto ” dans Pokémon Go. Une opportunité inédite de capturer les 151 premiers Pokémon en version Shiny dans le jeu mobile. Découvrez tout ce que vous devez savoir !

Il y a 25 ans, le phénomène Pokémon prenait le monde d’assaut. Au Japon, d’abord, puis aux États-Unis, et enfin en Europe.

Toute une génération d’enfants du monde entier se prenait de passion pour ces créatures imaginaires à collectionner, vouées à devenir omniprésentes dans les cours de récréation.

Toutefois, à l’époque, nul n’aurait imaginé que la flamme continuerait à brûler un quart de siècle plus tard. Encore aujourd’hui, pourtant, Pokémon reste l’une des franchises les plus populaires à l’échelle mondiale.

En 2016, Pokémon revenait sur le devant de la scène avec le succès planétaire du jeu mobile Pokémon Go. Les enfants des années 1990, devenus grands, replongeaient avec joie dans le monde fantastique créé par Satoshi Tajiri.

Pour fêter les 25 ans de Pokémon et les 5 ans de Pokémon Go, c’est à cette génération de fans de la première heure que Niantic a décidé d’offrir un beau cadeau. Dans le cadre de l’événement virtuel ” Circuit Kanto “, pour la première fois, les joueurs de PoGo vont pouvoir capturer les 151 premiers Pokémon en version Shiny !

Pokémon Go Circuit Kanto : un événement virtuel pour fêter les 25 ans de la saga

Cet événement prendra place le 20 février 2021, et s’étendra sur 12 heures de 9h à 21h heure locale. Pendant cette durée, les 150 Pokémon de la région Kanto pourront être capturés dans la nature, dans les raids, en récompense de missions de recherche et dans les oeufs.

Leurs formes chromatiques seront également disponibles, dont certains pour la première fois depuis le lancement du jeu. Il s’agit donc d’une occasion à ne pas manquer pour étoffer votre collection de monstres Shiny.

Même Mew, le fameux 151ème Pokémon, pourra être attrapé en version Shiny en complétant une mission d’étude spéciale. Ce n’est que la deuxième fois qu’un Pokémon mythique chromatique apparaît dans le jeu, après Celebi qui pourra être capturé la semaine du 14 décembre.

Ticket ” version Verte ” vs ticket ” version Rouge “

Pour participer à cet événement, vous devrez vous procurer un ticket virtuel pour un prix de 11,99$ dans la boutique du jeu. Deux tickets différents sont proposés, offrant chacun l’accès à des Pokémon exclusifs différents : rouge, et verte. Là encore, il s’agit d’un hommage aux deux premières versions du jeu parues sur GameBoy au Japon en 1996.

Avec un ticket Version Verte, l’encens permettra d’attirer Sabelette, Goupix, Miaouss, Chétiflor, Magmar et Scarabrute. Les joueurs auront aussi plus de chances de croiser Bulbizarre, Salamèche, Carapuce, Roucool, Pikachu, Sabelette, Nidoran mâle, Goupix, Miaouss, Psykokwak, Chétiflor, Racaillou, Noeunoeuf, Tygnon, Smogo, Saquedeneu, Hypotrempe, Magmar, Scarabrute, Évoli, Amonita et Minidraco en version chromatique.

Le ticket Version Rouge permettra quant à lui d’attirer Abo, Mystherbe, Férosinge, Caninos, Insécateur et Élektek. En outre, vous augmenterez vos chances de croiser les formes Shiny de Bulbizarre, Salamèche, Carapuce, Roucool, Abo, Pikachu, Nidoran , Mystherbe, Taupiqueur, Férosinge, Caninos, Ponyta, Kokiyas, Soporifik, Krabby, Kicklee, Excelangue, Insécateur, Élektek, Évoli, Kabuto et Minidraco.

Vous pouvez acheter votre ticket dès à présent, et choisir la ” version ” au dernier moment. Cependant, une fois la décision prise, il n’est plus possible de revenir en arrière.

Par ailleurs, les joueurs achetant leurs tickets avant le 14 janvier 2021 recevront aussi un ticket pour le scénario d’étude spéciale de la Journée Communauté de janvier 2021 prévue pour le 16 janvier. Pour un ticket acheté avant le 3 février, vous recevrez un ticket pour l’étude spéciale de la Journée Communauté du 7 février.

Capturez Mewtwo, Artikodin, Sulfura et Electhor avec des attaques inédites

Même si vous n’achetez pas de ticket, sachez que vous pourrez profiter du Circuit Kanto à travers plusieurs bonus accordés à tous les joueurs sans exception. Les Pokémon légendaires de première génération Artikodin, Électhor, Sulfura et Mewtwo feront leur grand retour dans les Raids légendaires de tiers 5.

Tous les joueurs pourront accéder à une Etude ponctuelle exclusive, et la distance des échanges sera augmentée à 40km. Les échanges de monstres de première génération pourront donc aller bon train…

Pour terminer, les Pokémon capturés ou évolués pendant l’événement pourront apprendre des attaques exclusives. Florizarre maîtrisera Plante Frénésie, Dracaufeu apprendra Rafale Fleu, Tortank connaîtra Hydro Canon.

Du côté des Pokémon légendaires, Artikodin pourra apprendre Vent Violent, Électhor connaîtra Eclair, Sulfura pourra utiliser Piqué, et Mewtwo aura la puissante attaque Frappe Psy. De quoi faire la différence en PvP dans les combats de dresseurs !

Vous savez tout sur l’événement Circuit Kanto de Pokémon Go. Ne ratez surtout pas ce grand rendez-vous… surtout si vous êtes fan de la première génération de jeux GameBoy !

Cet article Pokémon Go Circuit Kanto : comment capturer Mew Shiny pour les 25 ans de la saga a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Top 6 des meilleurs joysticks pour les simuateurs de vol en VR

Par : Serge R.
Top Joystick Simulateur de vol VR

Pour jouer à un jeu de combat aérien ou de simulation de vol en réalité virtuelle, comme Microsoft Flight Simulator, et profiter d’une meilleure immersion, vous êtes vivement conseillé de vous équiper d’un bon joystick VR. Cet accessoire vous permettra de piloter votre appareil comme si vous y étiez.

Lorsqu’on joue à certains jeux VR, le recours à des accessoires spécifiques peut être indispensable. Ceux-ci permettent de profiter d’une expérience de jeu exceptionnelle tout en bénéficiant d’une meilleure immersion. Pour les jeux de simulation de vol ou de combat aérien, à l’instar de Star Wars : Squadrons, voici notre sélection des meilleurs joysticks du moment.

Manette de jeu Logitech Extreme 3D Pro

Même si cela fait un moment qu’elle est disponible, la manette de jeu Logitech Extreme 3D Pro a fait l’objet de bonnes critiques des joueurs avec 4,5 étoiles sur près de 4000 notes. Ce joystick reste parmi les plus plébiscités, et cela grâce à son prix. En effet, il s’agit d’un accessoire d’entrée de gamme extrêmement abordable, car il est commercialisé à seulement 59,99 euros.

Tout comme le Thrustmaster T.16000M, cet appareil dispose de même d’un curseur intégré en bas qui peut faire office d’accélérateur.

Il est équipé de 12 boutons et d’un mouvement de bâton suffisant, ce qui vous permet de jouer à la plupart des jeux aériens ou autres qui nécessitent l’usage d’un joystick. Il faut avouer qu’il présente un excellent rapport qualité/prix.

D’autres atouts de ce joystick VR

Si la manette de jeu Logitech Extreme 3D Pro a autant de bonnes critiques, c’est assurément aussi grâce au contrôle précis de la gouverne. Elle jouit en effet d’un manche rotatif.

De plus, ce joystick VR est équipé d’une gâchette de tir rapide. Celle-ci est surtout idéale pour l’arcade. Vous pouvez bien entendu vous en servir à votre rythme.

Cet accessoire met enfin à votre disposition une poignée bien confortable. Son design incurvé épouse parfaitement la forme de votre main pour toujours vous offrir un bon confort lorsque vous jouez à vos jeux aériens favoris en réalité virtuelle.

Thrustmaster T.16000M FCS

En vous procurant ce joystick VR, vous allez remarquer en premier lieu qu’il s’agit d’un modèle bien robuste. Bien que vous ayez des mains musclées, il ne risquera pas donc de se casser avant bien longtemps.

Et le meilleur avec cet accessoire VR, c’est qu’il vous propose une excellente prise en main. Vous pouvez d’ailleurs vous passer des pédales et vous servir du joystick tout simplement, car il dispose d’un curseur intégré en bas qui peut être utilisé comme un accélérateur.

Vous n’avez ainsi qu’à employer votre pouce pour déplacer le curseur de gaz.

D’autres particularités de ce joystick VR

Une autre particularité du Thrustmaster T.16000M est qu’il vous est possible de le tordre, en plus de pouvoir le pousser vers l’avant, l’arrière, la droite et la gauche bien entendu.

Cette caractéristique se révèle idéale lorsque vous jouez à des jeux de simulation de vol ou de combat aérien pour le contrôle du lacet ou la rotation de votre appareil.

Il est à préciser que ce joystick VR est compatible avec un PC. Son prix s’étale de 70 euros pour le manche seul. Alors que le kit complet avec les pédales et la manette de gaz est à 240 euros sur le site officiel de Thrustmaster.

ThrustMaster T-16000M FCS joystick entièrement ambidextre compatible PC Noir/Orange

Non disponible
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Thrustmaster T-16000M SPACE SIM DUO STICK - HOTAS pack avec deux joysticks ambidextres compatible PC, 2960815

145.00
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Thrustmaster T-16000M FCS FLIGHT PACK joystick, manette des gaz et palonnier joystick, manette des gaz et palonnier compatible PC

219.99
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

ThrustMaster T-16000M FCS HOTAS joystick et manette des gaz compatible PC Noir/Orange

299.00
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

HORI HOTAS Flight Stick pour PlayStation 4

Conçu sur mesure pour la console de SONY PlayStation 4, ce joystick VR se révèle cher, certes, mais il vaut la peine de l’acheter, vu qu’il s’agit d’un modèle haut de gamme.

Aussi étonnant que cela puisse vous paraître, cet accessoire dispose d’un pavé tactile PS4 intégré pour vous permettre de vous plonger davantage dans vos jeux de combat aérien ou de simulation de vol en réalité virtuelle favoris.

Disponible à partir de 300 euros sur Amazon ou à 200 dollars sur le site web d’HORI. Il vous permet d’ailleurs de séparer l’accélérateur et le manche pour profiter d’un meilleur confort d’usage.

D’autres éléments à connaître sur ce joystick VR

Pour votre plus grand bonheur, il vous est de même possible de régler la résistance et la sensibilité de l’accélérateur du HORI HOTAS Flight Stick pour PlayStation 4.

Afin de vous promettre une immersion améliorée, il est également équipé d’une prise casque intégrée en plus du retour de vibration.

Bien que ce joystick VR soit conçu sur mesure pour la PS4, il faut savoir qu’il est tout de même compatible avec un PC sous Windows et une console PS3.

Thrustmaster T-Flight HOTAS X

Souvent recommandé dans les différents forums de discussion et Reddit, ce joystick VR est de même compatible avec un PC, mais aussi avec un PS3. Il y a même obtenu 4,5 étoiles après plus de 5000 notes.

Comme le modèle précédent, celui-ci se révèle également assez solide pour vous permettre de mieux profiter de vos jeux aériens préférés. De plus, il est proposé à un prix abordable puisque vous pouvez en acheter un à seulement 69,99 euros sur le site officiel de Thrustmaster.

Cet accessoire bénéficie d’ailleurs d’un design bien ergonomique, et ses 12 boutons sont facilement accessibles des deux côtés. Le seul hic, c’est qu’on trouve qu’il manque de boutons.

D’autres points qui distinguent ce joystick VR des autres

Outre ces points forts cités précédemment, le Thrustmaster T-Flight HOTAS X vous offre également une prise en main des plus satisfaisantes, sans parler de sa bonne stabilité. Vous pouvez surtout sentir cette dernière quand les deux modules sont associés.

La tension du manche est d’ailleurs réglable à souhait.

De couleur noire, ce joystick VR vous propose enfin cinq axes entièrement programmables, et bénéficie d’une haute précision.

T.Flight Hotas X - Joystick Thrustmaster pour Ps3/Pc

Non disponible
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

T.Flight Stick X - Joystick Thrustmaster pour Ps3/Pc

39.99
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Thrustmaster T.Flight HOTAS 4

On a également affaire ici à un bon kit de joystick VR pour jouer à Star Wars : Squadrons, mais aussi à d’autres jeux, comme EVE Valkyrie Warzone ou encore Ace Combat 7. Compatible avec un PC et une console PS4, il a vraiment tout pour vous plaire.

Effectivement, en jouant avec, vous ne manquerez pas sans doute d’apprécier son design et la sensation qu’il vous procure. Il a des caractéristiques assez proches de celles du Thrustmaster T-Flight HOTAS X.

Ce produit n’a pas encore reçu beaucoup d’avis avec seulement 440 notes sur Amazon, certes, mais il semble être un bon choix si vous recherchez un appareil de qualité sans vous ruiner.

D’autres points forts de ce joystick VR

Pour faire toute la différence, Thrustmaster T.Flight HOTAS 4 est également détachable. Il vous est de ce fait possible de le positionner de deux façons différentes.

Vous pouvez donc détacher la manette du joystick afin de recréer des conditions de pilotage authentiques ou garder les deux ensemble pour profiter de plus de stabilité.

Et le meilleur, c’est que ce joystick VR bénéficie d’une fonction de palonnier grâce à laquelle vous pouvez manœuvrer votre avion ou vaisseau spatial latéralement. Il est à noter que ce produit est disponible à partir de 80 euros sur le site officiel de Thrustmaster.

 

Thrustmaster HOTAS Warthog

Si vous recherchez une configuration premium de joystick VR pour PC, vous serez bien servi avec le Thrustmaster HOTAS Warthog. Ce modèle est en effet bien plus qu’un simple contrôleur de jeu.

En fait, il s’agit d’une réplique réelle de l’avion d’attaque A 10C de l’US Air Force. Ainsi, tous les commutateurs, les boutons et les composants physiques de cet accessoire VR sont similaires à ceux du cockpit de cet avion.

La précision de cet appareil est en outre tout simplement fantastique, et il comporte jusqu’à 19 boutons. Le hic, c’est que le bâton ne dispose pas de fonctionnalité de pivot.

Ce qu’il faut savoir de plus sur ce joystick VR

Il est bon de noter que le Thrustmaster HOTAS Warthog tient sa grande précision de la technologie à capteur magnétique H.E.A.R.T ou HallEffect AccuRate Technology.

Ce joystick VR se sert de même du Thrustmaster Advanced pRogramming Graphical EdiTor ou T.A.R.G.E.T, une suite logicielle qui vous permet de le programmer, de le configurer et de le tester.

Ce produit est enfin proposé à 499,99 euros sur le site officiel de Thrustmaster. Quand nous vous parlions de produit premium, nous ne plaisantions pas !

Un lot de joysticks VR qui vous feront plaisir

Voilà donc notre liste de recommandations de joysticks VR pour les jeux de combat aérien ou de simulation de vol en réalité virtuelle. Il s’agit bien entendu d’une liste non exhaustive, mais ces quelques modèles devraient tout de même faire votre bonheur.

Star Wars : Squadrons n’attend donc plus que vous pour le découvrir avec le joystick de votre choix.

Vous trouverez à quel point ce jeu de combat spatial de style arcade sera facile à jouer avec cet accessoire.

Cet article Top 6 des meilleurs joysticks pour les simuateurs de vol en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go : ne ratez pas Celebi shiny, le premier Mythique chromatique du jeu

Par : Bastien L
pokemon go celebi shiny

Pour accompagner la sortie du film ” Pokémon – Les Secrets de la Jungle “, Celebi Shiny apparaîtra pour la première fois dans Pokémon Go lors d’un événement temporaire. Voici tout ce que vous devez savoir pour ne pas rater ce petit monstre rarissime et l’ajouter à votre collection…

Pour les fans de la première heure, Celebi revêt une importance symbolique particulière dans l’univers de Pokémon. Apparu pour la première fois en 1999 dans les versions Or et Argent, cette créature mystérieuse reste l’une des plus rares de la saga.

Relativement difficile à obtenir, Celebi est tout simplement rarissime en version ” Shiny “. En 21 ans, les joueurs n’ont eu que deux opportunités de l’attraper sans tricher dans sa version chromatique teintée d’un rose du plus bel effet.

La première méthode consiste à réinitialiser la version pour console virtuelle de Pokémon Cristal plusieurs milliers de fois. La seconde occasion était une opération promotionnelle organisée par les cinémas japonais début 2020.

A présent, pour la première fois, les joueurs de Pokémon Go vont avoir une chance de capturer Celebi Shiny. Cette apparition dans le jeu mobile de Niantic est une manière de célébrer la sortie du film ” Pokémon : les secrets de la jungle.

Ce film constitue la suite de ” Pokémon, le film : Je te choisis ! ” sorti en 2017, lui-même remake du dessin animé originel de 1997. Ce nouveau long-métrage annoncé en janvier 2020 était censé sortir au Japon le 10 juillet 2020.

Cependant, il a été reporté à cause de la pandémie de Covid-19. A présent, sa sortie au cinéma est prévue le 25 décembre 2020 au Japon.

Le film raconte l’histoire de Koko, un jeune garçon ayant vécu toute sa vie dans la forêt parmi les Pokémon sauvages. L’enfant vit dans la crainte des humains malveillants, mais rencontre Sacha et Pikachu.

Pokémon Go : comment attraper Celebi Shiny

Le magnifique Celebi Shiny est présent dans ce film, et c’est la raison pour laquelle il sera intégré à Pokémon Go pour une durée limitée. Une annonce particulièrement importante, puisqu’il s’agit du premier Pokémon Mythique disponible en version chromatique dans PoGo…

Pour attraper Celebi Shiny, vous devrez impérativement vous connecter à Pokémon Go durant la semaine du 14 au 20 décembre 2020. Comme à l’accoutumée, vous devez effectuer une liste de tâches pour avoir la chance de mettre la main sur cette créature et d’agrémenter votre Pokédex.

Notons que la trame narrative de cet événement ne sera pas présentée par le professeur Willow, mais par Jessie et James de la Team Rocket. Là encore, il s’agit d’une grande première dans Pokémon Go.

D’autres Pokémon mis en avant dans le film “ Les Secrets de la Jungle ” surviendront aussi dans le jeu mobile en réalité augmentée pendant cet événement. Vous pourrez aussi capturer Pikachu avec un nouveau chapeau, et Furaiglon Shiny fera lui aussi sa première apparition dans les oeufs 5km.

C’est une fin d’année particulièrement chargée en actualité pour Pokémon Go. Pour rappel, la mise à jour ” Beyond “ vient d’être déployée avec un nouveau niveau maximum, des changements de saison, et une première vague de Pokémon de sixième génération

Cet article Pokémon Go : ne ratez pas Celebi shiny, le premier Mythique chromatique du jeu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Population : One, un jeu de tir addictif en mode Battle Royale

Par : Serge R.
Population : One

Population : One fait partie de ces jeux de tir de type Battle Royale en VR qui vous emmènent dans un monde extraordinaire. Il est disponible sur plusieurs plateformes. Alors, préparez vos armes et votre butin, et devenez le roi des tireurs.

Vous avez un faible pour les jeux de tir de Battle Royale en VR ? Les titres de ce genre ne manquent pas sur les différentes plateformes de jeu à l’heure actuelle. Population : One en fait partie. Mais que propose-t-il de plus par rapport aux autres ? Voici notre test du jeu pour découvrir ses atouts et ses éventuels points faibles.

Population : One : un jeu d’équipe par excellence

Avant toute chose, il est bon de savoir qu’on a réalisé le test de Population : One sur Oculus Quest 2. Toutefois, le jeu est disponible à la fois sur les casques Quest 1, Quest 2 et PC VR. L’achat peut d’ailleurs être effectué sur Rift et Quest.

Tout comme d’autres jeux de tir de Battle Royale, ce titre ne dispose pas de mode de jeu solo. Il n’y a donc que des trios. Aussi, il n’y a que six équipes au total.

Vous et les deux autres personnes qui composent votre équipe serez ainsi déposés sur une carte. Vous devez bien évidemment combattre tous les autres joueurs jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une personne ou une équipe debout.

Population : One : un jeu plutôt rapide

En général, les matchs dans Population : One sont assez rapides. De plus, vous pouvez vous déplacer rapidement et parcourir de longues distances en quelques secondes seulement grâce au wingsuit.

Bien qu’il y ait un champ dommageable qui se referme et qui rétrécit lentement la carte en cours de jeu, il faut avouer que celle-ci est bien large. Malgré cela, cette zone de jeu semble tout de même plus petite qu’elle en a l’air avec cette grande rapidité.

Dans tous les cas, chaque région de la carte est unique. Pour le cas du cimetière, par exemple, il est parsemé de pierres tombales. Il dispose aussi de nombreux points de couverture. La tour géante au milieu de la carte, quant à elle, peut être vue de n’importe où.

Un peu de dynamisme ne serait pas de refus

Toujours en parlant de carte, l’on a trouvé qu’elle est plutôt statique. Il n’y en a qu’une seule. Après avoir fait suffisamment de matchs, vous avez donc pratiquement tout vu. On souhaite alors que les choses soient un peu plus dynamiques.

Néanmoins, chaque jeu est toujours différent grâce à la variabilité de l’endroit où vous et votre équipe atterrissez. Il en est de même pour les équipes adverses.

Dans tous les cas, on espère vraiment qu’il y aura des modifications de la carte et des événements qui rendront le jeu encore plus attrayant. D’après certaines sources, ce genre de chose est déjà prévu, mais il n’y a pas encore de détails là-dessus pour le moment.

Population : One : qu’en est-il des microtransactions ?

Comme dans la plupart des autres jeux de tir de Battle Royale, il y a bel et bien des microtransactions dans Population : One. Bien entendu, tout est facultatif. Vous pouvez ainsi continuer à avancer et à venir à bout de vos ennemis, même si vous vous en passez.

En tout cas, une partie de ces microtransactions est gagnée dans le jeu, tandis qu’une autre partie semble être exclusive aux achats.

Vous pouvez alors vous offrir différents nouveaux éléments, comme des costumes, des cosmétiques de tout genre, etc. Et le meilleur, c’est que les développeurs du jeu continueront d’ajouter plus de choses au fil du temps. Ils planifient même des événements de style saisonnier.

Quid du gameplay du jeu ?

Il est vrai que certains amateurs de jeux de tir de Battle Royale préfèrent PUBG à Population : One. Toutefois, ce dernier propose un gameplay à la fois fluide et raffiné. Il offre aux joueurs des moments frais et excitants.

Ce jeu est d’ailleurs capable de maintenir un rythme léger. Effectivement, il vous est possible de grimper sur n’importe quelle surface. Aussi, vous pouvez glisser dans les airs et construire des couvertures et des murs à la volée.

Apparemment, le côté « construction » de ce titre est inspiré de Fortnite. Le côté « escalade », quant à lui, imite celui d’autres jeux de tir VR, comme Zero Caliber et Virtual Battlegrounds. Population : One combine donc tout cela pour mieux faire votre bonheur.

Que savoir sur les options de confort ?

Il faut dire que les options de confort de Population : One correspondent bien à ce à quoi on s’attendait dans un jeu de tir rapide. Ce jeu de réalité virtuelle est bel et bien axé sur le multijoueur. Ses mouvements sont également fluides.

En jouant à ce jeu, il vous est d’ailleurs possible de sélectionner une rotation instantanée. Vous pouvez aussi activer une vignette de gradation FOV.

Cependant, certaines personnes peuvent avoir du mal à supporter les options de confort lorsqu’elles sont toutes activées. Si vous voulez lutter contre la maladie de la réalité virtuelle, mieux vaut alors les éteindre.

Ce qu’il faut savoir sur les options de combat

En ce qui concerne les options de combat dans Population : One, il y en a suffisamment pour le moment. Vous avez droit à votre assortiment d’armes habituel. Il y a donc les fusils d’assaut, les SMG, les fusils de sniper, les fusils de chasse, etc.

Toutefois, on a remarqué qu’il n’y a pas beaucoup de variations dans chaque type de pistolet. Il y a juste les niveaux de rareté indiqués par la couleur.

Il y a bien sûr aussi des grenades. Et pour la santé, il y a des bananes et des canettes de soda ainsi que des power-ups de bouclier. Dans tous les cas, on espère que les développeurs du jeu ajouteront régulièrement de nouveaux équipements.

Population : One : notre conclusion

Il faut avouer que Population : One a tout pour plaire aux joueurs à la recherche d’un nouveau jeu de tir VR addictif. Il a pas mal d’atouts à leur proposer, notamment avec son gameplay à la fois fluide et vif.

En somme, la jouabilité du jeu promet d’être fantastique, et ce, même sur le casque Oculus Quest de faible puissance.

On espère juste que les développeurs apporteront des améliorations pour rendre le jeu plus dynamique. Il faut en effet dire que la carte se révèle un peu statique. Dans tous les cas, Population: One est certainement le meilleur jeu de tir de Battle Royale en VR sur le marché.

Points positifs

  • Gameplay fluide et raffiné
  • Régions de carte uniques
  • Options de combat suffisantes

Points négatifs

  • Manque de dynamisme
  • Options de confort non optimisées

Cet article [TEST] Population : One, un jeu de tir addictif en mode Battle Royale a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon GO Beyond : Niantic annonce la gen 6, le niveau 50 et les saisons

Par : Bastien L
pokémon go beyond tout savoir

La mise à jour GO Beyond, tout juste dévoilée par Niantic, apporte son lot de nouveautés majeures dans Pokémon Go : sixième génération de monstres, niveau maximum porté à 50, introduction du concept de saisons… découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce changement majeur.

Depuis son lancement à l’été 2016, Pokémon Go a parcouru un long chemin. Le jeu mobile en réalité augmentée est devenu un phénomène mondial avec plus d’un milliard d’utilisateurs.

Au fil du temps, de nombreux ajouts ont rendu l’expérience encore plus intéressante. On peut citer par exemple les raids multijoueurs, les échanges, le système d’amis, les combats de dresseurs PvP et les méga-évolutions.

À présent, Pokémon Go s’apprête à prendre un nouveau tournant avec la mise à jour ” GO Beyond “. Dévoilée hier lors d’une conférence de presse virtuelle, cette mise à jour massive apporte plusieurs nouveautés extrêmement importantes.

Pokémon Go Beyond : le niveau maximum passe à 50

Tout d’abord, les joueurs ayant déjà atteint le niveau 40 vont enfin pouvoir poursuive leur progression. Le niveau maximum va en effet passer à 50.

Pour atteindre ce niveau, il sera non seulement nécessaire de gagner des points d’expérience, mais aussi de terminer de nouvelles missions très exigeantes. C’est donc un véritable défi pour les joueurs de haut niveau.

En parallèle, les nouveaux ” Bonbons XL “ vont permettre d’augmenter les Points de Combat des Pokémon par delà la limite actuelle. Cette mise à jour repousse donc les limites du jeu, et va bouleverser l’ordre établi.

Ceux qui n’ont pas encore atteint le niveau 40, de leur côté, vont pouvoir profiter de bonus d’expérience. S’ils parviennent à atteindre ce cap afin la fin de l’année 2020, ils recevront des récompenses exclusives telles qu’une médaille Héritière et un chapeau Léviator pour leurs avatars.

La sixième génération de Pokémon débarque enfin

Une autre très bonne surprise est l’introduction des Pokémon de génération 6, à savoir les petits monstres issus du continent Kalos des versions X et Y sorties sur Nintendo 3DS en 2013. Parmi les créatures déjà annoncées, on compte Marisson, Feunnec, Pandarbare, Grenousse et Passerouge. Notez que Trousselin apparaîtra en exclusivité en France !

Plusieurs événements ponctuels auront pour but d’introduire ces nouveaux Pokémon dans l’univers du jeu. Un premier événement ” Festivité Spéciale “ se déroulera du 2 au 8 décembre 2020.

Pokémon Go va vivre au rythme des saisons

La troisième grosse nouveauté de cette mise à jour GO Beyond est le concept de saisons. Tous les trois mois, comme dans le monde réel, une nouvelle saison débutera et ajoutera des changements ainsi que de nouveaux Pokémon.

De nouvelles méga-évolutions de Pokémon apparaîtront aussi chaque saison. Ces changements concerneront aussi la Ligue de Combat, qui passe de 10 à 24 rangs et se dote d’un nouveau système de récompense.

Les Pokémon en lien avec la saison apparaîtront plus souvent dans les oeufs, dans la nature ou dans les raids. Les saisons seront toutefois différentes entre l’hémisphère nord et l’hémisphère sud.

La première saison, la ” Saison des Festivités “ commencera le 1er décembre 2020. Les dresseurs auront l’occasion de participer à une série d’événements au cours desquels des Pokémon de différentes régions en lien avec la thématique apparaîtront. À la fin de la saison, un nouveau d’événement mondial sera dévoilé pour la première fois…

La mise à jour GO Beyond constitue sans aucun doute l’une des évolutions les plus importantes depuis le lancement du jeu. Elle sera déployée à partir du 30 novembre 2020

Cet article Pokémon GO Beyond : Niantic annonce la gen 6, le niveau 50 et les saisons a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[Test] Minecraft PSVR : vous reprendrez bien un peu de blocs en VR ?

Par : Serge R.
Test Minecraft PSVR

La sortie de la version PSVR de Minecraft ne laisse pas les fans du jeu indifférents. Elle en reprend les bases, tout en y apportant de nouveaux paramètres et fonctionnalités. Découvrez dans notre test les détails du titre.

Minecraft fait partie des meilleurs jeux qui ont marqué cette dernière décennie. Depuis tout ce temps, il a fait un long chemin, et est apparu sur plusieurs plateformes à la fois. Maintenant, il s’invite sur PSVR. Mais qu’est-ce qui démarque cette nouvelle version des autres ? Pour le savoir, voici notre test du jeu.

Minecraft PSVR : un long chemin parcouru avant sa sortie

Le jeu Minecraft a vu le jour il y a déjà plus de 10 ans. À son origine, il était une simple application Java pour PC. Bien qu’il soit basique dans son concept, il n’a pas tardé à devenir populaire. Rapidement, il est donc devenu l’un des jeux préférés de plus d’un.

Si vous faites partie de ces grands fans du jeu, vous avez sûrement déjà remarqué qu’au fil du temps, il s’est étendu sur plusieurs plateformes. Toutefois, ses versions VR sont assez rares.

En 2016, la prise en charge d’Oculus Rift a été ajoutée à la version Windows 10 du jeu. À partir de ce moment, les joueurs n’ont eu droit qu’à une mise à jour pour inclure la prise en charge du contrôleur tactile. Heureusement, il débarque désormais sur PSVR.

Minecraft : petit rappel sur le jeu

Avant d’entrer dans le vif du sujet, on va faire un petit rappel sur Minecraft au cas où vous avez oublié son fonctionnement. En tout cas, nous n’allons pas nous concentrer sur le gameplay de base.

Comme vous le savez, le jeu est ainsi un bac à sable à monde ouvert proposant un énorme potentiel créatif. Au début, vous devez passer par une suite d’événements. Vous devez construire une maison avant la nuit, vous cacher ou combattre les zombies, etc.

Le lendemain, vous devez vous aventurer un peu partout et agrandir votre base avec de nouveaux matériaux. Les choix ne manquent pas à ce propos, et c’est ce qui fait la beauté du jeu. Voilà à peu près les bases de Minecraft.

Qu’apporte la version PSVR de Minecraft ?

Il est bon de savoir que la version PSVR de Minecraft est disponible sous forme de mise à jour gratuite. Elle s’adresse donc à ceux qui disposent déjà du jeu sur leur console PS4. Néanmoins, si vous ne le possédez pas encore, un seul achat vous suffit pour y jouer.

Il en est de même pour l’édition Bedrock. Celle-ci inclut de ce fait le même contenu que les autres plateformes. Vous avez ainsi droit aux modes principaux du jeu. Il en est pareil pour le jeu multiplateforme. Vous pouvez aussi bien jouer en VR qu’en mode classique.

Dans tous les cas, Minecraft PSVR apporte aux joueurs tout un tas de nouveaux paramètres.

Minecraft PSVR : des changements plutôt notables

Parmi les changements qu’on a remarqués sur Minecraft PSVR, il y a la personnalisation du virage. Il y a aussi la distance HUD, mais pas seulement. En fait, les développeurs du jeu n’ont pas hésité à mettre à votre disposition un vaste ensemble d’options.

Et il faut avouer qu’ils peuvent très bien se féliciter pour ça. Ils vous donnent ces différents outils, notamment pour réduire les nausées et pour trouver une solution qui vous convient.

Malgré de telles améliorations, beaucoup trouvent encore le jeu assez nauséabond. Le mouvement artificiel rapide et la grande échelle des blocs en sont les principales raisons. Mais certains avouent aussi avoir rencontré d’autres problèmes.

Minecraft PSVR : le gameplay habituel au rendez-vous

En fin de compte, l’on a trouvé que Minecraft PSVR présente le même gameplay et contenu que les autres versions du jeu. Vous pouvez donc y retrouver tous les points marquants que vous avez aimés dans ces anciennes versions.

Cependant, par rapport à ces dernières, ce titre présente malheureusement quelques défauts remarquables. Le principal souci avec lui, c’est le manque de prise en charge du contrôleur PlayStation Move.

Pour jouer en mode VR, vous n’avez pas ainsi d’autre choix que de recourir à un contrôleur DualShock. Cela constitue un véritable problème pour un grand nombre de joueurs.

Minecraft PSVR : un jeu basé sur un réticule

Comme les autres versions du jeu, Minecraft PSVR est basé sur un réticule. Toutes vos actions dépendent ainsi de l’alignement de votre réticule sur quelque chose. Que vous ouvriez un coffre, tuiez des ennemis, etc., cela est toujours valable.

Toutefois, dans la plupart des jeux VR, les réticules sont gérés par des contrôleurs de mouvement. On peut citer, entre autres, Oculus Touch et PlayStation Move. Grâce à ceux-ci, il vous est alors possible de positionner un réticule indépendamment de votre tête.

Certains jeux, à l’instar de Dreams ou Firewall Zero Hour, utilisent même le gyroscope et la barre lumineuse du DualShock pour ce faire. Malheureusement, dans le jeu en question, la position du réticule est verrouillée sur votre tête.

Doit-on alors bouger physiquement la tête dans le jeu ?

Eh bien, contrairement aux jeux VR dont on a parlé précédemment, vous devez impérativement bouger physiquement votre tête pour déplacer le réticule dans Minecraft PSVR.

Ainsi, si vous voulez miner un bloc directement sous vous, vous devez le regarder bien droit. Le pire, c’est quand vous souhaitez couper les zombies avec votre épée tout en courant.

Effectivement, pour réussir vos coups, vous devez aligner parfaitement votre réticule en utilisant votre tête. On trouve ce système assez nuisible au jeu. Il rend même les tâches censées être faciles vraiment ardues et frustrantes.

Un système plutôt compliqué

Pour faire des virages rapides ou en douceur dans Minecraft PSVR, vous devez également utiliser le joystick droit. Cela est indispensable pour réaliser de grands mouvements de balayage. Bien entendu, vous devez ensuite ajuster avec votre tête.

On trouve que ce système est assez compliqué. De plus, il détourne facilement la concentration lorsqu’on joue au jeu.

Cela ressemble à un véritable défi de coordination. C’est comme si on vous demandait de vous frotter le ventre tout en vous tapotant la tête en même temps. Il faut avouer que c’est assez embarrassant.

Mode Living Room : une tout autre manière de jouer à Minecraft PSVR

Malgré ces quelques défauts cités précédemment, Minecraft PSVR essaie quand même de les corriger avec son mode Living Room. Il s’agit d’une autre façon d’y jouer. Ce système a été reporté de la version Rift.

Ce mode Salon fonctionne comme une application Netflix utilisée dans un casque VR. Il vous place dans une petite pièce faite de matériaux Minecraft, bien sûr. Le jeu, quant à lui, s’affiche sur un écran plat devant vous.

Les commandes, de leur côté, reviennent à une disposition de contrôleur standard. Le réticule est alors mappé sur le joystick droit.

Mode Salon de Minecraft PSVR : un système qui fonctionne bien

En optant pour le mode Living Room, vous trouverez qu’il s’agit d’un excellent moyen de jouer à Minecraft PSVR. En plus de bien fonctionner, cela ne présente en effet aucun des problèmes de contrôle liés au mode immersif complet.

Le mode Salon est même considéré comme une fonction de confort par les développeurs. Il vous est facile d’y basculer à tout moment. Il vous suffit d’appuyer sur le d-pad.

Pour éviter les nausées lorsqu’on commence à se sentir mal à l’aise avec l’immersion totale, il ne faut pas donc hésiter à passer en mode Salon.

Minecraft PSVR : nos derniers points de vue

C’est bien dommage que Minecraft PSVR ne soit pas vraiment jouable avec un contrôleur PlayStation Move. Le fait que la position du réticule est verrouillée sur la tête nous a également assez déçus. Il faut dire qu’on attendait un peu plus du jeu.

En tout cas, la version PSVR a apporté quelques changements notables à Minecraft. Ce titre reste d’ailleurs un jeu fantastique, et fait toujours partie des plus populaires.

Son mode Living Room nous a de même bien plu. On espère juste que les développeurs apporteront des solutions pour résoudre les petits soucis du jeu.

Points positifs

  • Reprise des bases de Minecraft
  • Mode Living Room réussi
  • Personnalisation du virage

Points négatifs

  • Pas vraiment jouable avec le contrôleur PlayStation Move
  • Système compliqué

Cet article [Test] Minecraft PSVR : vous reprendrez bien un peu de blocs en VR ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Medal of Honor: Above and Beyond pourrait débarquer sur le Quest 2

Par : Sitraka R
medal of honor vr oculus quest 2

Alors qu’Oculus Studios travaille encore sur Medal of Honor: Above and Beyond, le jeu VR prévu sur PC pourrait être disponible sur le Quest 2.

Toutefois, il faudra attendre que la version pour PC soit complète avant que les développeurs du studio se penchent sur le cas du casque autonome. Pour rappel, si Oculus Studios a développé des titres ambitieux pour ses casques PC VR, les jeux destinés à ses plateformes mobiles font souvent pâle figure à côté.

Or, le succès de la gamme Quest depuis l’année dernière indique clairement l’appétit du public pour des expériences plus poussées sur les appareils autonomes. Il faut cependant noter que porter le titre sur l’Oculus Quest 2 ne sera pas simple puisque le jeu est en développement depuis 2017, soit, bien avant le lancement du premier Quest.

Medal of Honor: Above and Beyond sur le Quest 2 : pas entièrement sûr

Sur Reddit, Mike Doran, producteur exécutif chez Oculus Studios, reste donc prudent, indiquant seulement aux fans qu’ils vont essayer, « une fois la version PC terminée ». Electronic Arts, le développeur principal, serait également partant.

Si avoir Medal of Honor: Above and Beyond sur l’Oculus Quest 2 reste une possibilité, tout dépendra donc du volet technique. De même en ce qui concerne la possibilité de le retrouver sur le premier Quest, malgré ses performances plus modestes.

Dans tous les cas, les possesseurs de Quest (1 ou 2) pourront toujours jouer au titre sur PC VR via le câble Oculus Link.

Il faudra attendre la sortie de la version PCVR du jeu, le 11 décembre prochain, pour avoir une meilleure idée sur la possibilité d’un portage sur le Quest 2. Et il faudra s’armer de patience, Mike Doran n’ayant donné aucun calendrier pour ce portage.

De leur côté, les utilisateurs de Steam pourront profiter du jeu plus tôt. En effet, Medal of Honor: Above and Beyond sortira également sur la plateforme. Espérons que Facebook n’oubliera pas les possesseurs de Quest.

Cet article Medal of Honor: Above and Beyond pourrait débarquer sur le Quest 2 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌