Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Les chargeurs de smartphones, des outils à risque

Cette vidéo à deux très grandes qualités. Elle sert tout d’abord de piqûre de rappel sur le fonctionnement du courant électrique chez nous et son transport de la production jusqu’à vos appareils. C’est rapide mais suffisant pour se rappeler du fonctionnement global du système tout en appuyant sur les éléments indispensable à une sécurité électrique.

Abonnez vous ! Abonnez vous ! Abonnez vous !

Mais là où cette vidéo s’illustre vraiment, c’est parce qu’elle démystifie le fait que les chargeurs de smartphones, qui délivrent en général des  tensions et des courants très faibles, ne sont pas des outils anodins. Au travers de plusieurs modèles de différentes marques, on découvre que ces accessoires ne doivent pas être pris à la légère. Certaines marques, et surtout certains modèles noname, sont clairement de moins bonne facture que les autres.

Le chargeur d’iPad mis en cause dans la vidéo est celui livré avec un appareil en “Refurb” et il s’agit sans doute d’une contrefaçon et non pas d’un chargeur officiel. Il n’est nullement estampillé Apple et son électronique semble franchement médiocre. L’auteur de la vidéo, Stéphane Marty, le signale dans la vidéo et dans les commentaires de la vidéo et cherche à se procurer un chargeur Apple officiel pour examen.

Cette différence de conception entre les différents chargeurs de smartphones est difficile à appréhender pour un acheteur quel qu’il soit. Les noname sont en général moins bien équipés en composants que les modèles de grandes marques. Les fabricants de renom n’ont strictement rien à gagner à proposer un produit de mauvaise qualité, celui-ci peut leur faire perdre beaucoup d’argent en détériorant un smartphone haut de gamme. On imagine également la mauvaise publicité qu’un géant de l’électronique aurait à subir si un de ses accessoire venait à mettre le feu à une habitation…

Risques et Dangers potentiels des chargeurs de smartphones
Pour autant, tous les chargeurs de smartphones les moins chers ne sont pas à mettre à la poubelle. Certains sont très bien conçus et bénéficient de composants sérieux. Je reçois énormément d’appareils en tous genres et beaucoup sont livrés avec des chargeurs de ce type, j’en ai des dizaines et j’ai pour habitude d’écarter rapidement ceux qui chauffent énormément, par exemple. Certains sont véritablement inquiétants tant leurs corps montent rapidement en température. Je n’ai pas essayé de mesurer la qualité de leur électronique mais il se pourrait que cela soit utile à terme. La vidéo pourra d’ailleurs servir de guide pour y parvenir.

A noter un autre élément qui n’a pas été mis en cause dans cette séquence, la qualité des plastiques fournis, ceux de grande marque sont en général traités avec un retardateur de flamme ou des matériaux ininflammables, de telle sorte que même en cas de court-circuit, l’appareil ne puisse pas prendre feu. D’autres sont au contraire de vraies petites bombes à retardement et s’enflamment très rapidement.

Fake !Ne faites pas ça chez vous

Que choisir au final ? La réponse est très difficile, il n’y a pas de recette miracle sur ce point. Peut être faut t-il juste faire preuve de bon sens. Comme expliqué en fin de vidéo, même si votre smartphone est censé résister à l’eau, l’utiliser dans son bain n’est jamais la meilleure idée qui soit. Mais le faire avec un câble vous raccordant au secteur est une pratique à tout simplement proscrire. Si votre smartphone n’a plus de batterie et que vous prenez un bain, laissez le hors de portée pendant qu’il se recharge. De la même manière que vous ne prendriez pas votre sèche cheveux ou votre toaster pour vous baigner…

Enfin, si vous cherchez quel petit appareil USB de mesure de tension et de courant est utilisé dans la vidéo pour analyser les différents chargeurs de smartphones, vous pourrez en trouver plusieurs références sur internet. 

riden um24_um24c usb 2.0 color lcd display tester
Par exemple, le Riden UM24C à 13.68€ qui propose en plus de son petit écran LCD couleur une connexion Bluetooth pour récupérer des infos sur votre PC ou sur smartphone Android. Le modèle UM24 à 10.03€ a les mêmes fonctions mais sans Bluetooth. Ce modèle propose une sortie USB Type-A et une prise mâle de même format en USB 2.0. Il reconnait les modes Quick Charge 2.0 et 3.0. C’est ce type de modèle utilisé dans la vidéo.

Riden um34c

Le Riden UM34C à 15.50€ est la version plus évoluée du même modèle avec prise en charge de l’USB 3.0 et de plusieurs autres modes de charge : Apple et Samsung compris. Il propose également des entrées MicroUSB et USB type-C pour analyse. Ce modèle dispose d’une application Android et iOS avec interface en Français. Le modèle UM35 moins cher ne propose pas le Bluetooth. Ce modèle-ci, plus récent permet par exemple de vérifier l’impédance des câbles USB Type-C.

Les chargeurs de smartphones, des outils à risque © MiniMachines.net. 2020.

Trottinettes 2020 : Un état des lieux

Un dossier trottinettes 2020 en Mars ? Alors qu’on ne sait pas chaque matin si on doit mettre un vêtement de pluie ou non ? J’ai préféré prendre les devants et offrir la possibilité d’étoffer le contenu de cette page au fur et à mesure tant les questions au sujet de ces engins envahissent ma boite aux lettres.


La trottinette électrique fait désormais partie du paysage et du code de la route en France. La loi LOM est passée et désormais ces engins ont le droit de rouler dans nos villes et sur nos pistes cyclables. Le marché s’en donne à coeur joie et déploie une quantité de modèles pour répondre à la demande de citadins trop contents de ne pas avoir à sortir leur voiture pour s’engouffrer à toute vitesse dans… des bouchons.

Avec l’arrivée du beau temps, même si les giboulées de ce mois de Mars vont sûrement encore en surprendre plus d’un à deux roues, le marché de la trottinette électrique va reprendre. Déjà les questions fusent par email et, autour de moi, on m’interroge sur les modèles à privilégier. J’ai donc décidé de monter ce petit dossier pour vous éclairer sur ce marché avec un bref récapitulatif de la loi, des pratiques et des modèles en lice pour ce début de saison 2020.

 

Trottinettes 2020

Les trottinettes électriques et la Loi

La Loi LOM est passée et autorise donc ces engins qui n’avaient jusqu’alors aucune existence légale – et donc aucun droit de rouler sur la voie publique – à circuler en France. L’entrée es EDPM dans le code de la route a mis les choses au clair et a permis à l’écosystème de mieux grandir. Reste que beaucoup d’utilisateurs et d’autres usagers de la voie publique ne connaissent toujours pas les règles qui régissent l’univers des EDPM, ce qui pose soucis.

Les trottinettes électriques sont des EDPM, elles doivent donc suivre les règles édictées pour cette nouvelle catégorie d’Engin de Déplacement Personnel Motorisé. Et cela commence par des limitations techniques.

Les engins ne doivent pas pouvoir rouler par construction à plus de 25 Km/h. Au delà de ces 25 Km/h, ces engins sont illégaux et peuvent donner lieu à des amendes de cinquième catégorie soit 1500€. Les contrevenants peuvent également se voir confisquer leur véhicule par les forces de l’ordre. En pratique, cela n’est pas si anodin car les policiers et les gendarmes commencent à contrôler les EDPM. Il arrive qu’ils vérifient les modèles en vous faisant descendre de votre trottinette électrique. Les témoignages en ce sens s’accumulent ces dernières semaines.

Il faut bien comprendre le sens de ce “par construction” dans la pratique. Il n’est pas là pour que chaque véhicule soit estampillé d’une pastille “garantie constructeur 25 Km/h” mais pour éviter aux forces de l’ordre de sortir le radar. Nul besoin pour un policier de vérifier votre vitesse réelle sur la machine pour vous verbaliser. Il suffira qu’il constate que votre engin est capable, d’après le constructeur, d’aller à plus de 25 Km/h pour vous verbaliser. Et cela même si vous étiez sagement à 20 Km/h au moment du contrôle. Ce sont les engins capable de rouler au delà de cette vitesse qui sont interdits par essence, pas le comportement de celui qui roule. C’est la même logique qui veut qu’on ne puisse pas rouler avec un fusil de chasse chargé sur son siège même si on est détenteur d’un permis de port d’arme . 

Gendarmerie nationale

Les gendarmes ne vont pas installer des radars sur les pistes cyclable mais si ils reconnaissent un modèle haut de gamme capable d’atteindre les 40, 60 ou plus, ils vont l’arrêter et pouvoir le verbaliser. Je vous conseille donc d’avoir dans vos affaires quand vous roulez une copie quelconque de la fiche technique du fabricant de votre engin. Un document imprimé montrant qu’il est bien limité à 25 Km/h et qui vous évitera bien des ennuis. 

Chaque trottinette électrique en circulation devra disposer de certains éléments techniques dès le mois de Juillet de cette année : Un système de freinage efficace pour commencer. Cela veut dire au moins une solution mécanique capable de  vous arrêter en quelques mètres. C’est du bon sens mais ce n’est pas anodin. Un éclairage avant et arrière doit être intégré à la machine ainsi qu’un avertisseur sonore. Une petite sonnette suffisante pour prévenir devant vous. Des éléments réfléchissants sur les côtés du véhicule sont également indispensables. Vous ne pouvez pas expliquer que votre trottinette n’a pas de catadioptres parce que votre blouson à des bandes réfléchissantes, le véhicule doit être équipé de ces éléments.

Il faut impérativement avoir au moins 12 ans pour conduire une trottinette électrique. Vous ne devez pas porter de casque audio et, comme leur nom l’indique avec “personnel”, vous ne pouvez pas rouler à deux sur l’engin. La trottinette qui permet de transporter son enfant jusqu’à l’école est totalement à exclure, comme l’est tout autant de se déplacer avec une valise en bagage sur l’engin. 

Dernier détail “technique”, les EDPM ne sont que des engins à station debout. A l’exception des gyropodes qui peuvent avoir un siège, tous les autres véhicules ne comportent pas de selle. Les “draisiennes”, trottinettes aménagées et autres bidules du genre même vendus comme des trottinettes sont considérés comme des cyclomoteurs illégaux et vont vous coûter les 1500€ d’amende plus une seconde amende pour défaut d’assurance…

amende

La loi s’applique pour TOUTES les trottinettes

Enfin, ces engins sont limités à la circulation dans les agglomérations, là où la vitesse légale ne dépasse pas les 50 Km/h. A l’exception des voies vertes et des pistes cyclables qui peuvent augmenter leur rayon d’action, les EDPM seront donc cantonnés aux villes. Dans ces lieux vous aurez l’obligation d’emprunter les pistes cyclables1 et, si elles disparaissent d’un coup comme on sait si bien le faire avec nos plans d’urbanisme en France, vous pourrez alors longer la route sur le bas côté. A noter qu’un EDPM, comme un cycliste, peut très bien et légalement, choisir de se déporter au milieu de la route si il le juge nécessaire pour sa sécurité. Par exemple lorsque la piste cyclable sert de garage à des voitures en double file ou qu’un risque important d’ouverture de portière est présent comme à proximité d’une école pour la fin des cours par exemple. Les trottoirs sont totalement interdits à moins que la mairie les ouvre à la circulation comme elles en ont le pouvoir légal, ce qui sera le plus souvent le cas sur certains trottoirs, par exemple dans les villes côtières disposant d’une “promenade”.

Il est indispensable d’être assuré spécifiquement pour se déplacer avec une trottinette électrique. Plusieurs compagnies d’assurance ont mis en place des polices adéquates. 

nope

Dans la plupart des cas, sauf pour l’amende de 3e catégorie pour un véhicule interdit sur la voie publique si il permet de rouler à plus de 25 Km/h, les amendes sont relativement  légères. Rouler à deux vous coûtera 35€ si un fonctionnaire de police zélé vous tombe dessus. Idem si vous avez gardé votre casque audio sur la tête pauvre fou que vous êtes. Rouler sur le trottoir vous coûtera 135€… Le problème est en réalité plus grave car en cas d’accident, si vous avez un casque sur la tête, si vous percutez un piéton sur le trottoir ou si vous roulez à deux ou autres infractions, c’est que vous n’aurez absolument aucune assurance. Votre assureur refusera généralement de vous couvrir si vous ne respectiez pas la loi. C’est une chose de payer 45€ et d’avoir un sermon d’un policier en fonction. C’en est une autre de devoir payer les frais liés à un accident. Si vous vous blessez d’une part mais, pire encore, si vous blessez quelqu’un d’autre ou occasionnez des dégâts. 

L’offre 2020

J’ai donc choisi un ensemble de trottinettes électriques dans une approche correspondant à la loi. Il en existe bien d’autres sur le marché du loisir mais vous ne pourrez pas rouler avec sans la crainte de vous faire arrêter ou de passer votre vie  à rembourser des frais en cas d’accident. Je suis donc sagement resté sur des modèles correctement équipés et limités à 25 Km/h. Principalement des modèles que j’ai pu tester plus ou moins rapidement mais aussi une offre qui vient de sortir et sur laquelle on m’a interrogé.


La Kugoo Kirin S1

Kugoo Kirin S1

La Kugoo Kirin S1 est une nouveauté tout juste annoncée sur le segment entrée de gamme du marché des trottinettes électriques. A moins de 300€, elle présente un certain nombre de bons points pour une solution de ce type mais également de larges concessions techniques.
Lire la suite

 


La Kugoo ES2

Kugoo ES2

La trottinette électrique Kugoo S2 est un modèle milieu de gamme parmi les derniers sortis de cette marque très prolifique sur ce secteur. Robuste et à la fiche technique très semblable aux modèles les plus populaires, elle cache quelques détails assez importants à connaitre.
Lire la suite

La Mega Motion M5
Mega Motion M5

La trottinette électrique Mega Motion M5 est un modèle milieu de gamme qui se situe au même niveau qu’une Xiaomi M365 en terme de fonctionnalités. Robuste et correctement équipée, c’est une solution pratique pour les transports quotidiens comme pour la balade.
Lire la suite

La Ninebot ES2

Ninebot ES2

La Ninebot ES2 est sortie en 2018 pour se positionner en plein sur le milieu de gamme. Ninebot, qui fabriquait également la Xiaomi 365, a ainsi pu truster le marché de ses productions pendant 2 années. Est-ce encore un modèle intéressant en 2020 ?
Lire la Suite

La Xiaomi M365

Xiaomi M365
La Xiaomi M365 est peut être l’engin qui a le plus popularisé ce mode déplacement en France ces dernières années. Bien qu’ayant peu évolué depuis 2018, elle reste une valeur sûre pour un usage urbain d’un véhicule de ce type.

Lire la suite

La Xiami M365 Pro

Xiami M365 Pro
La Xiaomi M365 Pro est une excellente trottinette électrique. Plus chère que la moyenne mais justifiant totalement son tarif au vu de ses performances et du confort qu’elle propose.

Lire la suite

La Ninebot Max G30

Ninebot Max G30

La Ninebot Max G30 est un modèle de trottinette haut de gamme destiné à ceux qui veulent définitivement remiser leur voiture au placard pour des voyages quotidiens. Belle, intelligente, bien construite, agréable et performante, c’est une solution sans véritable faute qui demandera un budget conséquent.

Lire la suite

Si vous avez des suggestions de modèle à tester, dans la limite de modèles qui ont le droite de rouler légalement en France, vous pouvez toujours m’en faire part dans les commentaires ou via la page contact du site.

Trottinettes 2020 : Un état des lieux © MiniMachines.net. 2020.

Trottinettes 2020 : La Xiaomi M365

La trottinette Xiaomi M365 est un engin assez ancien désormais, qui a eu le droit d’ailleurs à un test complet sur le site. Cette ancienneté n’empêche pas le modèle de continuer à être un des meilleurs de sa catégorie.

Xiaomi Mijia M365

C’est devenu un vrai étalon pour évaluer le marché de ce type de mobilité. La Xiaomi M365 se posant comme la solution milieu de gamme par excellence. Vendue 349€, longtemps employée par les systèmes de free floating, compatible avec notre code de la route, c’est un des modèles les plus répandus en Europe et parmi les plus populaires en France. Est t-il toujours intéressant en 2020 ?

Xiaomi M365

Performances

La Xiaomi M365 propose une vitesse de pointe de 25 Km/h et un mode croisière de 18 Km/h, son moteur affiche une puissance de 250 watts nominal, ce qui lui offre une nervosité théorique assez inférieure aux modèles plus récents qui affichent volontiers des moteurs 300 ou 350 watts. En pratique, Ninebot qui a conçu cette machine, livre un moteur très efficace qui tient encore bien la route. Les accélérations seront plus douces, plus progressives que sur des engins plus haut de gamme mais cela correspondra bien à certains usagers.

La vraie contrepartie dans ce moteur plus léger est dans la puissance pour monter les côtes. La trottinette sera moins apte à vous faire grimper des pentes raides et il faudra donc parfois descendre de l’engin et marcher à côté pour parvenir en haut de certaines. Si la trottinette peut accepter un poids total de 100 Kg maximum, elle aussi devra composer entre vitesse, pente et poids. Il n’y a pas de miracles à attendre de ce côté là. 

Xiaomi M365

Autonomie

La Xiaomi M365 propose une autonomie standard de 25 Km. En pratique, cela dépend évidemment de votre gabarit et de votre parcours sachant que pour l’avoir pas mal testée dans une ville ayant des pentes importantes, l’engin offre toujours une bonne vingtaine de Km réels de transport à l’usage. M’en servant personnellement dans des déplacements jusqu’à une gare pour rejoindre la capitale, la petite M365 m’a toujours permis de sillonner ensuite les rues Parisiennes de manière efficace et rapide. Largement partagée en famille, la Xiaomi M365 permet d’étendre l’autonomie de tous en ville sans avoir besoin de sortir sa voiture.

Xiaomi M365

Confort, conduite et ergonomie

Avec des roues de 8.5″ de diamètre composées de pneus et de chambre à air, la Xiaomi M365 offre un confort très appréciable en conduite. Les reliefs les plus faibles sont avalés par les chambres. La route est très bien gérée et l’adhérence des pneus très appréciée. Pour peu que votre gonflage soit précis et suffisant, le risque de crevaison sera faible. Les premières séries de cette trottinette ont été livrées avec des chambres à air très fines qui avaient une certaine tendance à la crevaison rapide. La mienne a crevé un jour, en pleine ville, à la descente un peu trop rapide d’un trottoir…

Xiaomi M365

Le changement de pneu m’a conduit à tester une solution de roue en gomme dure. Cela n’a pas duré car j’ai perdu beaucoup du confort que j’appréciais avec cet engin. J’ai remplacé cette roue par une autre en gomme plus souple et j’ai profité ainsi d’un modèle à la fois increvable et un peu plus confortable. Puis, parce qu’on m’a envoyé les dernières chambres a air de la marque pour test, j’ai remis des pneus classiques. Et ma Xiaomi M365 n’a pas crevé depuis. Je suis sans doute plus prudent et surtout je l’utilise moins souvent puisque j’ai changé de modèle. Cela dit, la M365 reste très employée par d’autres membres de la famille…

La conduite de ce modèle est un vrai plaisir, ce n’est vraiment pas la plus lourde du marché avec 12.5 kilos, elle reste donc assez facilement transportable sur de petites distances. De quoi descendre des escaliers ou la transporter à la main jusqu’à un bureau. On pourra la glisser à ses côtés en bus ou en train sans soucis et c’est probablement pour cela que la M365 a eu le succès qu’on lui connait. Elle s’utilise parfaitement bien en conjonction d’un autre moyen de transport.

Xiaomi M365

Pliable, avec un système de bascule assez haut sur le guidon et une accroche sur le garde boue arrière, la trottinette garde les deux roues au sol une fois pliée, ce qui permet d’utiliser sa béquille pour la maintenir debout sans frotter son châssis. 

Le système de freins est efficace avec une solution moteur qui permet de recharger – très légèrement – la batterie d’un côté et un frein à disque sur la roue arrière de l’autre. La prise en main du freinage se fait rapidement et sans grosses difficultés. L’accélération via la gâchette est progressif et relativement nerveux malgré le moteur 250 watts. Sur du plat, la montée en vitesse est appréciée car elle permet de repartir rapidement sur du 15-18 Km/h en quelques mètres après avoir cédé une priorité à un piéton ou s’être arrêté à un feu.

Xiaomi M365
La M365 ne propose pas un tableau de bord très évolué : pas de compteur de vitesse, par exemple, mais juste un signal sur 4 LEDs pour marquer l’état de la batterie avec une LED qui change de couleur pour indiquer le mode de limitation de vitesse. L’unique bouton servira également à allumer le phare avant et l’éclairage rouge arrière. Eclairage arrière sur le garde boue qui s’illumine également au moment du freinage, pour plus de visibilité. 

Xiaomi M365

Fonctionnalités annexes

La trottinette Xiaomi M365 propose une connectivité Bluetooth qui n’est pas franchement très utile. Elle permettra d’activer son système d’alarme, d’activer la fonction “croisière” qui permet de ne pas rester le doigt sur la gâchette d’accélération après un certain temps à vitesse fixe et de mettre à jour le firmware de la machine.

La petite sonnette est suffisamment efficace pour permettre de signaler votre arrivée à un autre usager d’une piste cyclable ou un piéton mais ne suffira jamais a prévenir un conducteur de véhicule à moteur qui se rabat sur vous. Le petit “ting ting” qu’elle émet n’est pas magique et il faudra donc toujours rester prudent même si vous signalez ainsi votre arrivée. Avec une résistance à la poussière et aux éclaboussures efficace, la trottinette est certifiée IP54, vous pourrez traverser des flaques d’eau peu profondes et rouler sous la pluie. Il faudra par contre recourir à un nettoyage à l’éponge et non pas au jet d’eau et bien sur ne jamais immerger votre engin.

Xiaomi M365

Disponibilité et tarif de la Xiaomi M365

La Xiomi M365 est proposée à 349€ en France chez Darty ou chez Boulanger, un tarif correct pour un modèle de ce type qui correspond à la plupart des usagers. Certaine promotions permettent de faire baisser ce prix de 10 ou 20€ de temps en temps. On est loin cependant de l’opportunité présentée à la sortie de l’engin en 2018 lorsque l’on pouvait le trouver régulièrement en importation à moins de 300€.

Reste que la M365 est devenue une star sur le marché ce qui a de nombreux avantages. On trouve facilement les nombreuses pièces détachées qui la composent, de nombreux professionnels savent la remettre en état aussi bien chez les spécialistes que chez des réparateurs de scooters par exemple. Et les assureurs connaissent très bien ce modèle, ce qui permet d’avoir de larges choix dans vos polices d’assurance. La Xiaomi M365 reste une valeur sûre.

Vous pouvez retrouver son test complet ici.

Trottinettes 2020 : La Xiaomi M365 © MiniMachines.net. 2020.

Trottinettes 2020 : Xiaomi M365 Pro

La Xiaomi M365 Pro est une évolution du modèle classique sorti en 2018. La marque a intelligemment continué à capitaliser sur sa gamme déjà très identifiée par le grand public pour proposer une version plus aboutie de sa solution.

Xiaomi M365 Pro

Pratiquement tout a évolué sur le concept de base et sous un aspect très semblable, la nouvelle venue propose une solution vraiment plus aboutie. Plus nerveuse, plus efficace mais toujours aussi robuste et esthétique, la M365 Pro est un très bel engin de déplacement urbain réellement convaincant.

Xiaomi M365 Pro

Performances

Compatible avec notre code de la route, la trottinette troque le moteur 250 watts du modèle d’origine pour un 300 watts vraiment plus efficace. Ces chiffres sont à comprendre de manière théorique car au contraire de beaucoup de marques noname, il ne s’agit ici que de la puissance nominale des moteurs. Le 250 watts de la M365 propose en réalité le double en puissance de crête, ce qui réserve un bon réservoir d’énergie à l’engin. Ici, même recette, la puissance de crête double celle d’origine avec 600 watts disponibles à la demande. Cette performance de moteur donne un couple très intéressant à l’ensemble. Je ne sais pas comment s’est débrouillé le constructeur pour y parvenir mais si les 50 watts d’écart semblent presque anodins sur le papier, la réactivité et les possibilités de la machine sont très à l’avantage du modèle pro sur le terrain.

L’engin restera limité à 25 Km/h mais sa puissance est plus impressionnante que le précédent modèle. La Xiaomi M365 Pro parvient ainsi à franchir aisément des côtes que la M365 de base ne pouvait même pas envisager. A utilisateur identique, c’est le jour et la nuit sur ce genre de dénivelé. La Pro avale les pentes sans sourciller et garde au finish la même énergie pour une endurance à peine entamée. La nervosité de l’ensemble est également affectée car on sent une poussée plus forte à la moindre pression franche de la gâchette d’accélération. Si la vitesse ne changera pas en fin de course, la maniabilité en est largement améliorée. On remercie souvent de sentir cette réserve de puissance dans le flux de la circulation. La trottinette propose 3 modes de navigation. Un Eco qui reste sagement à 16 Km/h et qui est très pratique pour s’insérer dans une piste cyclable encombrée. Un second mode permet de passer à 20 Km/H et le dernier au maximum de  25 Km/h. Le poids admissible est de 120 Kg  et la trottinette sait assumer des montées allant jusqu’à 12°. Moins que le chiffre annoncé par quasiment toute la concurrence sur le papier donc mais avec une pratique en réalité bien plus efficace.

Xiaomi M365 Pro

Autonomie

La M365 Pro est un excellent élève d’un point de vue autonomie. Si la version de base de la trottinette oscille entre 25 et 30 Km d’endurance, le modèle pro passe de son côté à 30 Km de base et jusqu’à 45 Km entre deux recharges.  Les 30 Km sont atteint sans soucis en usage immodéré de ses performances : Même avec du poids sur les épaules, même avec des côtes, même en utilisant le mode sport qui vous propulsera à 25 Km/h en permanence, l’engin est impressionnant en terme de portée. Si on reste dans une fonction plus sage, en se bridant à 20 Km/h par exemple, on peut aller encore plus loin et pour peu que l’on soit sur du plat, en jouant avec la fonction de recharge de la batterie proposée par le frein du moteur, on peut atteindre réellement les 45 Km d’autonomie. 

Xiaomi M365 Pro

On peut porter les 14.2 Kg mais ce n’est pas de tout repos

Ce joli score s’explique assez facilement, la batterie embarquée n’est pas tout à fait la même que sur le précédent modèle. Passant de 7800 mAh à 12800 mAh, elle propulse l’engin dans la catégorie des mi-lourds du genre. 14.2 Kg sur la balance, c’est un élément à prendre en compte dans son choix car si la M365 d’origine autorise des “portés” dans des escaliers sans trop de soucis, la manipulation de ce modèle ne se fait pas sans un réel effort physique. L’une comme l’autre gagnent à être pliées pour être manipulées ainsi mais pour le modèle Pro cela devient quasiment indispensable dès que l’on veut s’engouffrer dans une bouche de métro ou grimper les quelques marches d’une entrée d’immeuble.

Xiaomi M365 Pro
Autre nuance, la recharge de l’appareil est plus longue avec 8 heures de connexion au secteur pour se remettre d’aplomb à 100% avec un équilibrage parfait des cellules. On oscillait entre 5 et 6 heures pour le modèle standard. Le logement de cette généreuse batterie a un effet positif cependant avec un deck plus large et plus profond permettant une position plus confortable en roulant. En étant plus long, le deck oblige à proposer une solution un peu plus encombrante. La potence doit trouver son accroche sur le garde boue arrière et le guidon est donc presque 2 cm plus haut que celui d’une M365 classique.

Xiaomi M365 Pro

Confort, conduite et ergonomie

Xiaomi est resté sur des pneus classiques avec chambre à air. Ces dernières sont cependant plus robustes que les modèles d’origine de la M365 de base et les crevaisons logiquement moins nombreuses. Le confort en conduite est très agréable avec un gommage naturel des petites aspérités du terrain. C’est très appréciable au quotidien et la conduite assez reposante notamment grâce au large plateau proposé. Les roues font toujours 8.5″ de diamètre et offrent une très bonne adhérence globale, ce qui est probablement dû également au poids plus élevé de la machine. Attention, avec son deck large et profond, il faudra éviter de descendre des trottoirs trop hauts sur la trottinette. Adopter une conduite prudente est la meilleure stratégie pour éviter tout souci avec ce genre d’engin : On évite les crevaisons, les chocs et les risques de collision. 

La réserve de poussée est très appréciée en conduite en ville, elle permet de s’extraire facilement d’une situation compliquée par exemple quand une voiture est garée sur la piste cyclable et que du monde vous empêche de monter sur le trottoir en poussant votre trottinette à côté de vous. Pour “doubler” le véhicule fautif rapidement, une poussée franche sur la poignée de gaz permet de profiter d’un “trou” dans la circulation pour résoudre le souci. C’est également très utile pour les voies en double sens cyclables ou quand un véhicule déborde un peu trop sur votre chemin.

Xiaomi M365 Pro

Mais un autre élément a également évolué sur la Xiaomi M365 Pro avec un frein arrière à disque plus efficace. Le diamètre du frein est passé de 10 à 12 cm et la distance d’arrêt s’en trouve améliorée. Le véhicule étant plus lourd, cela devait être nécessaire pour proposer un stop efficace. Le résultat est là et on peut largement piler en 4 à 5 mètres lancé à fond sur du plat. Il est parfois nécessaire de basculer le poids de son corps sur la partie arrière du plateau pour améliorer l’accroche du pneu au sol. Cela permet de faire face à des conducteurs n’ayant pas jeté un coup d’oeil vers la piste cyclable au moment de tourner…

Le système de pliage de l’engin est identique au précédent modèle. On reste sur un guidon qui se casse en deux assez haut pour conserver les deux roues au sol lorsque la trottinette est pliée. La petite béquille maintient le tout en place. Une bague de protection vient protéger la goupille de sécurité qui permet de plier l’engin. Le mouvement n’est donc pas aussi facile que sur certains autres modèles mais l’ensemble est assez sécurisant. 

Xiaomi M365 Pro

Fonctionnalités annexes

Autre évolution sur ce modèle Xiaomi M365 pro, la présence d’un panneau de contrôle plus complet indiquant la vitesse actuelle du véhicule de manière assez précise. Ce n’est clairement pas indispensable sur ce type de produit qui ne dépassera pas les 25 Km/h de toutes façons. Mais avec une concurrence en entrée de gamme qui en a fait un cheval de bataille, cette arrivée était probablement indispensable sur ce modèle.

Les deux chiffres sont bien lisibles et l’affichage indiquera également l’état de la batterie et le mode de fonctionnement du moteur ainsi que l’activation du phare avant ou du Bluetooth. L’éclairage avant est toujours aussi efficace avec un déflecteur permettant à la LED blanche d’éclairer la route mais également de vous signaler à distance. La LED arrière s’illumine lorsque vous activez l’éclairage mais gagne également en brillance lorsque vous freinerez. Deux voyant signalant d’éventuels problèmes techniques peuvent éventuellement faire leur apparition sur l’affichage même si, personnellement, je ne les ai jamais croisés.

Xiaomi M365 Pro

Du côté de son application, pas de changement notable. La trottinette communique au travers de la solution Mi Home et vous donne accès à son autonomie, ses réglages et des petits plus comme le nombre de kilomètres parcourus, par exemple. Il n’est absolument pas nécessaire d’utiliser un smartphone pour lancer l’engin. 

Xiaomi M365 Pro

Comme pour tous les modèles de chez Ninebot, qui fabrique cet engin pour Xiaomi, la trottinette nécessite un premier démarrage pour se mettre en route. Il faudra d’abord la pousser du pied pour atteindre entre 3 et 5 Km/h avant que le moteur n’accepte de prendre le relais. C’est un détail mais cela évite d’appuyer par inadvertance sur la gâchette à l’arrêt. Pas si anodin quand on a une trottinette de presque 15 kilos sous les pieds.

L’engin reste estampillé IPX54 avec une résistance au sable, à la poussière et aux projections d’eau. On restera donc prudent face à la profondeur des flaques, on évitera le nettoyage haute pression et si il sera possible de rouler sous la pluie sans soucis, il faudra éviter toute immersion du moteur et de l’ensemble de l’équipement.

L’arrivée d’une languette de protection du port de charge plus aboutie permet de rouler sans crainte de la pluie, un simple petit aimant permet de la garder en place et d’éviter une goutte d’eau mal placée.  La sonnette embarquée est plus efficace que le premier modèle même si, là encore, cela reste juste un avertisseur pour piétons et autres usagers des pistes cyclables. On ne se fera jamais entendre par un conducteur de voiture ni d’un deux roues à moteur équipé d’un casque. 

 

Disponibilité et tarif de la Xiaomi M365 Pro

La Xiaomi M365 Pro ou Mi Electric Scooter Pro est proposée à un prix public de 499.99€ en France. On la trouve cependant régulièrement moins chère, elle est par exemple proposée chez Boulanger à 474.99€. On peut également la trouver en importation à 461.49€ par exemple chez Geekbuying.

Un tarif plus élevé que les autres modèles mais entièrement justifié pour un engin de déplacement quotidien. Si le but avoué de votre achat d’une trottinette électrique est d’effectuer des voyages régulièrement, voir tous les jours, alors le jeu en vaut la chandelle. Surtout si vous laissez en contrepartie votre voiture au garage. L’engin sera alors très rapidement rentabilisé. Si vous cherchez un engin de loisir pour vous balader de temps en temps, ce modèle sera confortable et agréable mais plus délicat à justifier niveau investissement.

Pour ma part, je ne regrette pas une seconde cet achat même si je possédais déjà une M365 classique.

Trottinettes 2020 : Xiaomi M365 Pro © MiniMachines.net. 2020.

Trottinettes 2020 : Ninebot ES2

La Ninebot ES2 est sortie en 2018 pour se positionner en plein sur le milieu de gamme. Ninebot, qui fabriquait également la Xiaomi 365, a ainsi pu truster le marché de ses productions pendant 2 années. Est-ce encore un modèle intéressant en 2020 ?

Ninebot ES2

La Ninebot ES2 ressemble ainsi beaucoup aux propositions de ces deux dernières années et à la M365 en particulier. On retrouve les mêmes fondamentaux techniques. Elements justifiés par les impératifs légaux que les constructeurs internationaux ont cherché à imposer ces dernières années. La trottinette offre cependant des nuances qui ont guidé une bonne partie du marché tout au long de l’année dernière et qui a encore un certain impact aujourd’hui.

Ninebot ES2

Performances

La Ninebot ES2 propose trois modes de conduite qui se signalent simplement sur l’écran de l’engin. Le mode de base laissera la trottinette rouler à 15 Km/h, ce qui est très pratique pour circuler dans des pistes cyclables embouteillées. Le mode standard fera apparaître un S blanc sur l’écran et poussera le moteur à 20 Km/h. Enfin, dans le mode Sport, le S passe en rouge et la trottinette peut atteindre les 25 Km/h. A noter que l’application permet de jouer avec la vitesse de base en la limitant encore plus. Un détail pas si désagréable si vous voulez initier quelqu’un à ce type de conduite.

Le moteur embarqué est un 300 watts classique et, sans surprise, la machine décline toutes les caractéristiques habituelles du genre. Elle supportera de transporter 100 Kg au et pourra assumer des pentes de 15° maximum en montée. Comme toujours, ces chiffres ne sont pas magique et jamais 100 Kg de bagage ne parviendront à grimper une côte de 15° à 25 Km/h avec cet engin. 

Ninebot ES2

Autonomie

La Ninebot ES2 propose une autonomie théorique de 25 Km pour une recharge de sa batterie 5200 mAh en 3H30. Ninebot donne sa méthode de calcul qui doit, du reste, être à peu près la même pour tous les constructeurs. Les 25 Km sont ainsi atteignables en considérant pas mal d’éléments dans l’équation. Il faut par exemple que vous ne pesiez que 75 Kilos sur le deck de la trottinette, habits et bagages compris. La température extérieure doit être de 25°C et la vitesse doit correspondre le plus souvent possible à 60% de la vitesse maximale. Autour des 15 km/h, donc. Si vous suivez toutes ces instructions à la lettre, si vous n’avez ni côtes ni vent de face, alors vous pourrez tenir les 25 Km annoncés.

Pas de grosse surprise ici, la plupart des constructeurs, tous matériels confondus, ont toujours une recette de test qui parait un peu extravagante hors laboratoire. En pratique, la ES2 tiens les 20 Km d’usage classique. Suffisant pour un voyage en ville au quotidien, pour vous emmener au boulot et vous ramener chez vous. Attention cependant, l’état de la batterie a un réel impact sur les performances de la machine. Tout juste déconnectée de son chargeur, batterie à bloc, la Ninebot ES2 est nerveuse et répond très confortablement à toutes les sollicitations. Elle grimpe sans soucis à 25 Km/h et offre de bonnes reprises. Mais quand la batterie atteint 35% de sa charge, le conducteur déchante quelque peu. Les performances globales s’écroulent, les pentes les plus douces commencent à freiner l’engin et sa vitesse maximale passe de 25 à 15 ou 16 Km/h seulement.

Avec la batterie supplémentaire

Ninebot commercialise une batterie supplémentaire que l’on peut attacher à la trottinette pour la transformer en Ninebot ES4. Une bonne idée qui pose quelques problèmes. D’abord, elle alourdit la potence ce qui demande plus d’effort à l’arrêt pour la manipuler. Cela déséquilibre également quelque peu l’engin qui aura tendance à basculer plus facilement vers l’avant. Enfin, si cela permet d’augmenter très sensiblement l’autonomie, on frise alors les 40 Km, cela a également un impact sur la vitesse maximale. Avec cette extension, la Ninebot ES2 peut atteindre les 30 Km/h et donc perdre tout droit de rouler légalement sur la voie publique en France.

Ninebot ES2

Confort, conduite et ergonomie

Les roues de la Ninebot ES2 sont en gomme dure sans chambre à air. Si leur adhérence ne pose pas de soucis, elles sont en revanche bien moins confortables à l’usage qu’une solution pneumatique. Cela malgré le petit amortisseur positionné sur la potence de l’appareil. Heureusement, ce modèle propose également un petit amortisseur arrière qui sépare la roue du deck avec un petit débattement de quelques centimètres. Cela permet d’absorber une partie des chocs et évite de transformer la route en un message de Morse à destination de vos cervicales. Les roues ne sont que de 8″ de diamètre contre une moyenne de 8.5″ pour beaucoup d’autres appareils. Elles seront donc plus sensibles aux petits obstacles de la route : Trottoirs et pavés évidemment mais également débris ou branches qui peuvent se rencontrer en chemin.

Ninebot ES2

L’amortisseur arrière de la ES2

Le secret est dans une bonne lecture du terrain, garder un oeil en permanence sur la piste pour éviter de se faire surprendre par un obstacle imprévu. L’autre secret est de conduire de manière souple et détendue pour éviter de faire remonter dans votre dos tous les reliefs de la route.La contrepartie de ces choix de Ninebot, c’est un poids assez léger pour l’ensemble avec 12.5 kilos. La trottinette sera donc transportable plus facilement et pourra vous accompagner jusqu’au train le plus proche. 

Ninebot ES2

Pliable, ce modèle profite d’un loquet situé à l’avant du deck pour plier l’ensemble. On appuie du bout du pied et le guidon bascule vers l’arrière avant de se bloquer grâce à une accroche classique au garde boue. Dans cette position, la machine est facilement transportable et assez pratique à glisser dans un coffre de voiture. La roue bascule cependant lors de l’opération, ce qui oblige à poser l’avant du châssis au sol pour poser la trottinette. Rien de grave mais un mode qui pourra en gêner certains. Un deuxième défaut est lié à ce choix, celui-ci provoque un encombrement maximal en longueur. Les 113 cm de hauteur du modèle doivent pouvoir prendre place là où vous le souhaitez. On pourra saisir la trottinette par son guidon et laisser la roue au sol pour la transporter n’importe où en roulant. 

Ninebot ES2

Le freinage est assuré par un double système. La petite gâchette gauche met en marche le frein moteur de l’engin mais également un frein mécanique. Il est également possible de pousser du pied sur le garde boue pour freiner directement sur la roue. Le trio fonctionne relativement bien à vitesse moyenne, un peu moins quand vous êtes lancé à fond. Il faut un peu de temps à s’exercer sur ce modèle pour trouver ses marques surtout lorsque l’on sort de solutions avec un frein à disque beaucoup plus efficace.

L’engin propose évidemment une LED avant assez visible mais pas de LED arrière directement visible par celui qui vous suit. Deux trio de LEDs rouges sont bien positionnés sur la partie arrière mais ils sont sur les côtés de la roue et pas directement orientés vers celui qui vous suit. Un choix étonnant car beaucoup moins visible dans la circulation. Deux bandes de LEDs RGB programmables sont également disposées sous la trottinette. Elles sont réglables via l’application Ninebot et peuvent donc permettre d’augmenter sa visibilité. Activées en blanc, en jaune ou en rouge par exemple, elles permettent de se distinguer quand il commence à faire sombre. 

Ninebot ES2

Fonctionnalités annexes

La Ninebot ES2 propose une connectivité Bluetooth pour piloter les LEDs, donc, mais également effectuer divers réglages sur l’engin. Ajuster le système de récupération d’énergie disponible en 3 niveaux se fait grâce à l’application maison. On pourra faire ses mises à jour logicielles mais également récupérer des informations sur le chemin parcouru, la vitesse moyenne ou le kilométrage, l’état de la batterie et autres.

A noter que le mode de récupération d’énergie peut être… surprenant. Si vous l’activez au maximum, au moment ou vous prendrez de la vitesse, en relâchant la gâchette pour passer en roue libre vous pourrez ressentir un vrai “coup de  frein”. Pour récupérer un maximum d’énergie le système pompe vraiment comme une sorte de frein moteur sur votre allure. Cela peut surprendre.

Un mode croisière est disponible sur l’engin pour activer une vitesse constante sans avoir à continuer d’appuyer sur les gaz. Il suffit d’activer ce mode via l’application et de maintenir la même vitesse pendant 5 secondes pour que le régulateur de vitesse se verrouille dessus. Un simple coup de frein ou une accélération désactiveront immédiatement ce mode. Une option à réserver à ceux qui parcourent de grandes distances de plat continu.

Ninebot ES2

La Ninebot ES2 est résistante aux éclaboussures et à la pluie, avec une certification IPX54. Impossible de lui faire subir un nettoyage haute pression et bien entendu, il faudra éviter toute immersion ou un simple passage dans une flaque un peu profonde. Rouler dans du sable n’est pas spécialement conseillé non plus.

Le guidon permet de suivre la vitesse de la trottinette affichée en Km/h via de grosses LEDs. Un gadget pas indispensable mais toujours agréable qui se combine à un indicateur de batterie à 4 niveaux. Ce qui aurait été bienvenu et qui s’avère être indispensable, c’est la présence d’un avertisseur sonore sur le guidon. Il faudra impérativement en ajouter un pour respecter le code mais également, pour votre propre confort et votre sécurité. Un simple modèle à quelques euros suffit. Il s’agit avant tout de prévenir les gens qui partagent la route avec vous de votre arrivée.

Ninebot ES2

 

Disponibilité et tarif de la Segway Ninebot ES2

La Ninebot ES2 est disponible en France à partir de 339€ sur la place de marché de la Fnac. Un tarif qui me semble élevé pour ce modèle un peu mou mais qui peut correspondre à un usage sans “prise de tête”. Increvable, proposant un bon amorti, pas spécialement folle en vitesse et en autonomie, elle est parfaite pour des trajets “pistes cyclables” bien identifiés. 

Elle est également disponible dans le stock Allemand de Gearbest pour 339.51€ avec le code GBNEBES2 pour une livraison rapide.

 

Trottinettes 2020 : Ninebot ES2 © MiniMachines.net. 2020.

Trottinettes 2020 : Ninebot Max G30

La trottinette la plus aboutie en ce début de saison 2020 semble être la Ninebot Max G30. Sur tous les plans, cette dernière création de Segway/Ninebot semble se détacher. C’est également un des modèle les plus cher du marché avec un prix public de 799€. Pas un investissement a prendre à la légère donc mais un achat a réfléchir en détail par rapport à ses besoins.

La Ninebot Max G30 est un petit monstre de qualités sans aucun défaut autre que ceux inhérents à son statut. Elle est performante et donc se retrouve obligatoirement plus lourde et encombrante que de nombreuses concurrentes. Elle offre une belle autonomie ce qui se traduit par une plus grande difficulté a la manipuler et enfin elle se négocie moins bien que de nombreux autres modèles. Si on la trouve entre 640 et 740€ en ce moment, cela reste un engin plus cher que la moyenne.

Ninebot G30

Performances

La Ninebot Max G30 ou plutôt les Ninebot Max G30 sont des machines haut de gamme. Pourtant cela ne se traduit pas par une vitesse plus élevée que la moyenne. Limitations légales oblige. La trottinette électrique existe en deux versions. Le modèle de base, prévu pour l’Asie et les US, est limité à 30 Km/h et n’a donc pas sa place chez nous puisque les EDPM sont limités à 25 Km/h. Le modèle proposé en France est quand à lui respectueux de nos Lois et ne dépassera donc jamais les 25 Km/h. 

Les deux versions sont en réalité identiques et limitées lors de l’achat à 15 Km/h. Une fois votre compte ouvert chez Ninebot et votre numéro de série enregistré, votre trottinette s’adapte alors à la législation de son pays de distribution. En clair si vous achetez une G30 censée être vendue en Asie et que vous l’activez en France vous aurez un modèle capable d’aller à 30 Km/h. Si vous activez un numéro de série déployé en France, elle sera limitée automatiquement à 25 Km/h. Attention, il existe également un modèle Allemand qui sera quand à lui bridé à 20 Km/h.

Il existe une méthode permettant de transformer une 30 Km/h en 25 Km/h et inversement. Elle nécessite un smartphone Android et l’application Xiaoflasher qui permet de choisir très simplement la  “région” de votre trottinette. Cela a l’avantage de proposer un engin qui sera autorisé a rouler sur route en ville en le flashant en 25 Km/h mais également de le passer en 30 Km/h si vous désirez partir en ballade sur une voie privée. Attention,  je vous encourage vraiment a respecter la loi et a ne pas utiliser un modèle à 30 Km/h sur la voie publique. Dans votre intérêt et dans l’intérêt des autres, le respect du code de la route est primordial sur ce type de solution.

Le moteur de la trottinette est un 350 watts nominal capable de développer 800 watts de puissance de crête, un petit monstre qui offre beaucoup de tonus à l’engin. Cela se traduit par un couple très impressionnant et une réponse au doigt et à l’oeil lors de chaque accélération. Il faut clairement apprendre a doser son appui sur la gâchette d’accélération pour ne pas se laisser surprendre et passer en quelques secondes de 18 à 30 Km/h. j’ai pu tester le modèle chinois de l’appareil mais je suppose que le modèle Français doit proposer le même type de réaction. 

La Ninebot Max G30 propose 4 allures différentes dont une qui est surtout commerciale. Un mode “piéton” est ainsi mis en avant par la marque, une solution allant à 6 Km/h permettant de suivre facilement des personnes à pied. Une bonne idée sur le papier mais gâchée par un mode d’emploi mal pensé. Pour activer ce mode piéton il faut obligatoirement passer par l’application de la marque et donc sortir son smartphone. On pourra trouver cela utile si on sort d’un café et qu’on veut rester avec ses amis pour les raccompagner alors qu’ils sont à pieds… mais sortir son téléphone si vous rencontrez des gens dans la rue et décidez de rester à leur hauteur est fort peu pratique1.

Le premier mode activable avec la trottinette uniquement est le mode Eco qui limite à 15 Km/h la vitesse maximale de l’engin. C’est ce mode qui est a privilégier en cas de pistes cyclables un peu chargées par exemple. Le mode normal, baptisé Drive, poussera la vitesse à 20 Km/h et le mode Sport la fera grimper à 25 Km/h (30 Km/h pour la version Asie donc).

J’avoue que les 30 Km/h font parfois un peu peur en ville – en plus d’être illégaux – les versions 25 Km/h me paraissent amplement suffisantes. L’expérience d’une portière qui s’ouvre sur la voie devant vous à 7 mètres alors que l’on roule à 28 Km/h est assez éprouvante. Cela dit, en tant qu’utilisateur régulier, le propriétaire de l’engin témoignait quand à lui de son impression de “se traîner” quand il restait à 25 Km/h tant l’engin est ronronnant et confortable.

Ninebot Max G30

Cette excellente motorisation offre également un couple impressionnant, l’engin peut gravir en théorie des côtes de 20° là où la concurrence piétine à 15° maximum. En pratique, comme toujours, il faut composer avec cette affirmation. Une personne avec un sac à dos qui arrive à la limite de poids des 100 Kilos supportés par l’engin sur une pente de 20° ne filera pas à toute allure. Mais cela donne dans tous les cas les meilleures performances du marché dans cette gamme de prix et avec un modèle ayant légalement le droit de rouler chez nous.

Avec une très bonne reprise, un couple fort et une vitesse que l’on peut doser précisément, la Ninebot Max G30 se comporte comme un vrai véhicule de ville. Un engin qui pourra vraiment remplacer un scooter ou une voiture au quotidien.

Ninebot Max G30

Autonomie

Meilleur élève de cette catégorie, la Ninebot Max G30 est théoriquement capable de transporter un conducteur sur 65 Km avant de devoir se recharger. La recette indiquée par Ninebot est toujours la même, ce calcul est fait avec une route plane, un utilisateur de 70 Kg et une vitesse limitée au mode Drive. En test, le gentil lecteur qui m’a fait essayer son joujou et qui, avec son bagage pour aller au boulot, frisait plus les 88-89 Kg, dépassait largement les 50 Km entre deux recharges sur un parcours Parisien pas vraiment plat. En mode sport uniquement (et donc jusqu’à 30 Km/h sur sa version chinoise), pour une virée loisir, la machine a pu le tracter sur plus de 40 Km en faisant une boucle jusqu’à chez lui. Il lui restait alors 14% de batterie.

La batterie est une 15300 mAh, un vrai monstre qui se loge dans le deck de l’engin et lui assure d’ailleurs une belle stabilité

Ninebot Max G30

Ce confort entre deux recharges est d’ailleurs amplifié par un détail très pratique. La trottinette bénéficie de deux système d’alimentation. Si un chargeur dédié est livré avec la machine, un de ces classiques bloc externe, elle possède également un circuit de recharge en interne que l’on pourra utiliser avec un simple câble tripolaire. Pas besoin de trimbaler votre bloc avec vous pour recharger votre G30, un simple câble suffit. Non seulement ce type de câble est courant et peu cher à l’achat mais il ne risque rien si vous le laissez dans un local partagé. Ce type de câble peut très bien rester au fond d’un tiroir au travail et n’être sorti que si votre trottinette montre des signes de fatigue. Cette très bonne idée conjuguée avec l’excellente autonomie de la machine en font également une solution robuste et sûre d’un point de vue autonomie. Un engin sur lequel on peut donc compter au quotidien. 

 

Ninebot Max G30

Confort, conduite et ergonomie

Le revers de la médaille de ces excellentes performances et de cette très bonne autonomie se ressent évidemment sur d’autres éléments à l’usage. A commencer par le poids de la machine et son encombrement. La Ninebot Max G30 accuse 19.1 Kg sur la balance ce qui ne la rend pas intransportable mais trop lourde pour imaginer faire plus de quelques pas en la portant à bout de bras.*

Soyons clair, sortir de votre chez vous jusqu’à la rue sera possible, hisser la trottinette dans son coffre de voiture ou l’en sortir également. Mais imaginer porter l’engin sur 30 ou 50 mètres ou descendre une longue volée de marches parait très difficile. Il est toujours possible de la faire rouler et de marcher à côté sans soucis mais il ne faut pas sous estimer son côté “poids lourd”. 

Elle est également la plus encombrante des trottinettes de cette sélection, plus profonde, plus large et plus haute qu’une Xiaomi M365 avec 1,167 mètre de longueur, 1,203 m de hauteur et 47 cm de largeur. Pas un petit gabarit donc.

Gros point fort lié à cet encombrement cependant, les roues sont des 10″ et non plus de 8.5″ comme sur la Xiaomi M365 Pro. Cela a beaucoup d’avantages et explique en partie les excellentes capacités de l’engin. Le rendement de ce diamètre lié à l’excellent moteur de la Ninebot Max G30 expliquent pourquoi la solution est si efficace. Mais au delà de ces performances, cette taille donne un vrai confort à la machine.

Bien sur on ne pourra pas grimper de trottoir avec mais la trottinette avale sans soucis les petits reliefs. Les légères bosses comme les bouts de trottoirs. Ceux qui font sursauter le guidon d’une solution 8.5″ et bloquent des roues plus petites sont gérés sans problèmes. Les reliefs divers, cailloux, branches et autres pavés qui jonchent les parcours ne sont plus aussi gênant et si l’idéal est d’éviter de les franchir, cela n’est plus impossible ici.

Ninebot Max G30

Autre point clé, la Ninebot Max G30 utilise des roues tubeless. Des solutions gonflables mais sans chambres a air et donc beaucoup plus résistantes aux crevaisons. Les chambres ayant tendance à souffrir des chocs et des pincements, les 10″ de cette trottinette ne crèveront qu’en cas de rencontre fortuite avec un clou ou autre élément capable de venir à bout de leur structure renforcée. Plus chers à l’achat que les chambres a air, ils sont plus robustes et garantissent à la fois un confort pneumatique et une bonne résistance à la crevaison, le meilleur des deux mondes. Si vous ajoutez en prime la possibilité d’utiliser des mèches de pneus Tubeless de vélo, vous aurez compris l’énorme avantage de cette solution. Pas besoin de démonter toute la roue pour changer une chambre ou la rustiner. Avec un kit de mèches à 10€ on peu marcher à côté de la trottinette jusqu’à sa destination pour la réparer facilement sans démonte-pneus ni tournevis.

Le résultat en mobilité est excellent. D’abord parce que la prise en main met l’utilisateur immédiatement en confiance tant l’engin est lourd et robuste. Mais également parce que le relief, si il est “ressenti” par le corps, n’est pas gênant. Pas de soubresaut de guidon intempestif, pas de plateau qui vibre trop. La balade est agréable et les grandes roues confortables permettent de se concentrer totalement sur la conduite à 5 mètres et non pas sur le relief qui arrive sous les roues.

 

 

Ninebot Max G30

La petite béquille permet de garder la machine debout même lorsqu’elle sera pliée. La potence se casse comme sur les M365 mais avec un système intéressant et inédit. La charnière est toujours bloquée par une bague que l’on doit d’abord faire tourner sur la potence pour libérer le levier.

Ninebot Max G30

Le mécanisme est robuste, bien accroché et si une vis de serrage est toujours présente, elle ne semble plus nécessiter de réglages préalable pour proposer un guidon parfaitement fixe et stable. Le guidon s’accroche ensuite au garde boue pour tenir l’ensemble en triangle. 

Ninebot Max G30

Le système de freins est à l’image du reste de la machine avec une solution adaptée aux performances et au gabarit de l’engin. Au traditionnel frein moteur s’ajoute un frein mécanique à tambour au comportement efficace et progressif. En pratique on passe de 25 Km/h à l’arrêt en moins de 7 mètres temps de réaction compris, sinon je me serais copieusement mangé une portière pendant mon petit test…

Le gros avantage du tambour est dans son réglage d’usine, pas besoin de jouer au mécanicien au sortir du carton comme avec certains freins à disque. Si le freinage n’a pas le même mordant qu’une solution disque comme la M365 Pro,  il est plus progressif et permet de doser très efficacement son effet sans bloquer la roue et partir en dérapage.

Ninebot Max G30

La manette de frein illumine la LED arrière de la trottinette pour prévenir ceux qui vous suivent. Si la LED est très visible pour ceux qui sont loin derrière vous, elle l’est beaucoup moins pour un conducteur qui vous colle. A vous de garder l’info en tête quand vous êtes sur la chaussée. Une double LED située au dessus du garde boue en plus de celle située sur l’arrière aurait été un plus.

Ninebot Max G30

Une sonnette est intégrée au guidon même si elle est invisible. Sur là droite de la poignée gauche on trouve une petite roue grise qui tourne avec une bonne accroche grâce à un fort relief. En la faisant tourner, peu importe le sens, elle émet un son puissant. Un vrai bruit de sonnette de vélo à l’ancienne. Un bruit étonnant qui rappelle les traditionnelles boites de fer blanc des bicyclettes. Cela n’est pas si anodin que cela, c’est un son qui semble ancré dans nos têtes par le cinéma et la télévision, le “dring dring” fait immanquablement tourner la tête d’un piéton figé, nez rivé sur son smartphone, au milieu de la piste cyclable. L’avantage de ce son si familier est que le piéton ne va pas vous faire une grimace à votre passage mais qu’il aura plutôt tendance a avoir le sourire.

Ninebot Max G30

Le guidon affiche la vitesse de la machine sur un écran très lisible. On découvre l’ensemble de la signalétique habituelle avec le mode de vitesse choisi, le Bluetooth, l’état du phare avant et le niveau de charge de la batterie sur 5 niveaux. Des icônes supplémentaires, cachées, ne se révéleront à vous qu’en cas de panne ou de surchauffe. Le phare à LED à l’avant propose une lumière blanche, très visible et surtout qui éclaire largement la route avec une projection lumineuse plus rectangulaire que ronde. 

Ninebot Max G30
Fonctionnalités annexes

L’application disponible sur Android et iOS est indispensable pour démarrer la trottinette. Si ensuite elle n’est plus spécialement utile, elle saura vous informer de l’état global de l’engin et notamment de sa batterie. Elle est capable également de vous situer plus précisément votre autonomie restante ce qui peut s’avérer utile en balade pour décider du moment ou commencer a se mettre sur le chemin du retour. 

Avec un indice IPX5, c’est également la trottinette de ce type ayant la meilleure résistance à l’eau du marché. Avec cet indice elle est censée résister à un lavage au jet d’eau. Pas à un nettoyage haute pression mais plutôt avec un tuyau d’arrosage classique. En pratique je vous conseille plutôt de lui réserver les bons soins d’une éponge mouillée plutôt que de sortir l’arrosoir. Cela veut dire aussi que les sols humides et les flaques d’eau ne lui font pas peur, attention cependant de ne pas l’immerger, elle ne le supporterait pas.

Ninebot Max G30

Disponibilité et tarif de la Ninebot Max G30

La Ninebot Max G30 est la plus chère de ce listing de solutions, son prix public est de 799€. On la trouve cependant régulièrement moins chère et en ce moment elle est par exemple à 698€ sur la MarketPlace de RueDuCommerce avec une livraison gratuite ou à 725€ chez Amazon avec livraison gratuite également. Elle est également disponible en importation à 636.86€ chez Geekbuying depuis un entrepôt Européen. Attention pour ce troisième choix, il s’agira d’un modèle capable d’aller à 30 Km/h une fois identifié chez Ninebot. Il faudra donc le passer en 25 Km/h avec la méthode décrite plus haut dans le billet.

La Ninebot Max G30 est dispo chez Gearbest à 584.84€ (stock Pologne)

Avec ce prix important, la Ninebot Max G30 n’est plus un jouet, un caprice ou un gadget. Il s’agit d’un véhicule a part entière qui, si il n’est pas destiné a fonctionner hors de la ville, s’avère particulièrement bien adapté a elle. C’est un engin pour des déplacements quotidiens, pour avaler des kilomètres sans se poser de question. Un outil plus qu’un engin de loisir. Si l’investissement demandé est important c’est parce qu’il est a créditer comme un investissement sérieux. 

Un grand merci à Thibaud, lecteur discret en commentaire, qui a bien voulu me laisser essayer sa trottinette ! J’aurais aimé avoir plus de temps avec elle pour vous faire des photos et des vidéos, si l’occasion se présente je me ferais une joie d’un test plus complet.

Trottinettes 2020 : Ninebot Max G30 © MiniMachines.net. 2020.

Trottinettes 2020 : Kugoo Kirin S1

La Kugoo Kirin S1 est la toute dernière trottinette électrique apparue dans la gamme de cette marque. Kugoo est une griffe Chinoise très productive qui agrège en fait des productions de différents constructeurs noname et les distribue. Ce modèle fait donc suite à de nombreux autres qui ont été lancés ces dernières années dans le sillage des productions Ninebot et Xiaomi.

La Kugoo Kirin S1 est une des solution les plus légère de cette marque qui cherche toujours un compromis entre fonctionnalités, performances et tarif. Un modèle conçu pour la ville et les petits trajets. Pensée pour rester portable dans un escalier afin de pouvoir prendre le bus ou le train, elle se positionne cependant sur un segment très entrée de gamme.

Kugoo Kirin S1

Performances

La Kugoo Kirin S1 se plie aux exigences du marché actuel en limitant ses performances pour coller aux législations les plus communément répandues. Sa vitesse est ainsi bloquée à un maximum de 25 Km/h. Le maximum demandé par beaucoup de pays. Son moteur est un modèle brushless de 350 watts, ce qui est étonnant pour un engin entrée de gamme face à des concurrentes souvent équipées de solutions 250/300 watts1.

La fiche technique indique que cette solution saura gérer des pentes de 15° en montée et supporter un poids maximal de 100 kilos. Cette vitesse et cette puissance sont bien entendu notés à titre indicatif, ils dépendront du poids de l’utilisateur et de beaucoup d’autres facteurs. Les 100 Kg étant la charge maximale supportée par l’engin, ce qui ne veut pas dire qu’un utilisateur de ce poids parviendra a grimper une côté de 15° ou qu’il accélérera à 25 Km/h en quelques mètres. Les 350 watts annoncés ne veulent pas non plus dire grand chose, s’agit t-il de sa puissance nominale ou de celle en crête ? 

Kugoo Kirin S1

Autonomie

La Kugoo Kirin S1 propose une autonomie de 25 Km, traduisez 20 vrais kilomètres à l’usage. Une distance qui semble toujours assez faible mais qui correspond bien à une solution de transport quotidien. On pourra rejoindre son travail en ville ou rouler jusqu’à un transport en commun pour finir son voyage et démarrer de sa station d’arrivée puis finir en deux roues jusqu’au boulot sans soucis. En imaginant 4 x 5 Km par jour, la solution aura sûrement encore un peu de réserve pour assurer un petit détour. Evidemment, il sera nécessaire de la recharger chaque soir et la batterie mettra entre 4 et 6 heures pour se regonfler à bloc.

Kugoo Kirin S1

Confort, conduite et ergonomie

Les roues sont des 8″ et sont donc légèrement plus petites que celles des trottinettes habituelles qui sont en général de 8.5″. Cette plus petite circonférence aura un impact sur le confort de la conduite. Elles pardonneront moins les obstacles et défauts de la route que ce que proposeront les modèles de plus grande taille. Cet engin est donc a réserver à des chemins très encadrés : Pistes cyclables et chaussée, ce n’est pas un modèle qui proposera beaucoup de confort en “hors piste”. 

Les pneus sont en gomme dure ajourés de trous pour améliorer leur amortissement. Ce genre de dispositif en nid d’abeilles reste néanmoins rude à la conduite. On ressentira sans doute assez fortement le relief de la route et cela malgré le petit amortisseur situé à la base du guidon. Cela ne signifie pas un inconfort permanent mais traverser une chaussée abîmée, croiser une plaque d’égout ou une zone pavée ne se fera pas sans heurts avec des roues aussi petites.

Kugoo Kirin S1

La trottinette pèse 11.9 Kg et se plie facilement en basculant le guidon vers l’arrière tout en appuyant sur un petit levier à la base de sa potence. C’est un des point fort de cette offre, elle est parmi les plus légère du marché. Comme on peut facilement la plier, cela la rend pratique pour sauter dans un bus ou la glisser dans un coffre de voiture. Sa béquille permettra de garder l’engin debout mais une fois pliée, la roue basculant sur la zone avant, il faudra laisser reposer son châssis sur le sol.

Un double système de freins est intégré avec une solution mécanique classique à l’avant et un modèle à pied à l’arrière. En pressant sur le garde boue, on ralentira donc progressivement. Cela fonctionne mais ce n’est pas l’idéal pour décélérer rapidement. La marque indique de 4 à 5 mètres de distance de freinage ce qui me parait franchement difficile a croire pour une solution de ce type. 

Kugoo Kirin S1

La Kugoo Kirin S1 est capable d’aller à 3 allures différentes : Un mode éco bridera l’engin à 10 Km/h. Le mode classique poussera à 20 Km/h et le mode sport à 25 Km/h, la limite légale en France. Au vu du mode de freinage, le mode classique à 20 Km/h semble être un bon compromis d’usage. Les 25 Km/h étant a réserver aux tronçons de piste les plus dégagés. Un phare LED s’active à l’avant tandis qu’une LED rouge est visible au dessus du garde boue de la roue arrière. A noter que l’engin ne propose pas de sonnette ou de klaxon, il faudra donc impérativement acheter un avertisseur sonore pour pouvoir rouler en France dès le mois de Juillet

Kugoo Kirin S1

Fonctionnalités annexes

Une application est disponible sur Android et iOS pour gérer la trottinette. Elle permettra de connaitre l’état de sa batterie et ses statistiques d’usage. Mais également de piloter des fonctionnalités annexes comme la vitesse d’accélération, la durée avant la mise en marche du mode croisière ainsi que le positionnement de l’engin au travers du GPS de votre smartphone et de l’application Google Maps. Un système d’alarme pourra enfin être enclenché mais il ne fera que sonner sans empêcher la trottinette de rouler.

Kugoo Kirin S1
La marque ne précise pas d’indice IP pour ce modèle ce qui laisse a penser qu’elle sera sensible à l’eau et à la poussière. Impossible donc de la laisser dehors mais également de rouler avec par temps pluvieux.

Kugoo Kirin S1

Le petite LED avant ne semble pas très grande, probablement plus là pour signaler la présence du conducteur aux autres usagers que pour parfaitement éclairer la route. La trottinette est plus faite pour rouler le jour que la nuit. Si une LED arrière est présente et s’active d’ailleurs lors du freinage, elle ne sera pas non plus forcément suffisante pour un voyage de nuit.

Disponibilité et tarif de la Kugoo Kirin S1

La Kugoo Kirin S1 est disponible en importation à 271.99€ chez Geekbuying avec le code GKB372S, plusieurs cadeaux seront ajoutés à votre commande (gants, antivol, sac et support de gourde). C’est un premier prix intéressant mais qui ne doit pas faire oublier la cible de cette solution : Des usagers légers pouvant rouler sur un parcours simple et bien entretenu. C’est typiquement une trottinette pratique pour un adolescent un peu éloigné du collège qui dispose d’une piste cyclable bien identifiée et d’un abri surveillé où garer son engin. Cela peut également permettre de faire un trajet de temps en temps jusqu’à un transport en commun un peu éloigné et vous accompagner ensuite jusqu’au travail. Si vous comptez faire plus que cela avec une trottinette électrique, penchez vous sur du plus haut de gamme.

Trottinettes 2020 : Kugoo Kirin S1 © MiniMachines.net. 2020.

Trottinettes 2020 : Mega Motion M5

La trottinette Mega Motion M5 est un modèle milieu de gamme assez classique. Elle se situe sur le même secteur que des modèles connus comme la M365 de Xiaomi avec qui elle a beaucoup de points communs dans le design et dans les fonctionnalités.

Disponible en blanc et en noir, elle est également commercialisée en deux versions différentes. La première qui pourra aller jusqu’à 30 Km/h et qui sera donc interdite sur la voie publique chez nous. La seconde limitée à 25 Km/h qui aura le droit de cité dans notre beau pays. Ce détail n’est pas à prendre à la légère, avec un véhicule capable d’atteindre les 30 Km/h votre assureur ne vous couvrira pas, les forces de l’ordres pourront également vous verbaliser à hauteur d’une amende de 4e catégorie – 1500€ tout de même – et confisquer votre engin. 

Mega Motion M5

Performances

La Mega Motion M5 limite donc sa vitesse de pointe à 25 Km/h logiciellement, son moteur 300 watts offre 3 vitesses différentes, un mode éco limité à 10 Km/h, un mode croisière à 20 Km/h et un mode sport qui ne dépassera pas les 25 Km/h. La version Internationale de l’appareil pourra quant à elle grimper jusqu’à 30 Km/h. Je vous conseille ardemment d’ailleurs d’imprimer la fiche technique du constructeur ou du vendeur stipulant cette vitesse maximum et de la garder sur vous. En cas de contrôle – et ils sont de plus en plus nombreux – vous pourrez toujours montrer ce document pour indiquer la vitesse maximale de l’engin.

La Mega Motion M5 est censée pouvoir gérer un poids de 100 Kg maximum et assumer des pentes de 15° en montée. On reste évidemment dans des chiffres théoriques puisque ces deux performances ne sont pas compatibles entre elles. Je doute que la machine puisse foncer sur une pente un peu raide avec 100 Kg sur son plateau, il faut donc composer ces chiffres en fonction de l’usage et de l’utilisateur. 

Mega Motion M5

Autonomie

La Mega Motion M5 reste dans une autonomie standard de 25 Km. Toujours cette idée d’une solution à la fois loisir mais également orientée vers un transport quotidien. Ce type d’autonomie permet des trajets maison-gare-boulot ou de rejoindre directement son travail par un jeu de pistes cyclables. Pour rappel, le Code de la route autorise désormais les utilisateurs de ce type d’engin à rouler en ville sur pistes cyclable ou sur le bord de la chaussée si il n’y en a pas. Il est interdit de rouler hors agglomération avec un EDPM.

Avec une batterie 7500 mAh de 36 volts qui demande entre 4 et 6 heures pour une recharge complète, l’engin correspond donc bien à un cycle confortable de 20 Km par jour. De quoi laisser sa voiture au garage dès que le beau temps sera là.

Mega Motion M5

Confort, conduite et ergonomie

Cette trottinette électrique propose les classiques roues de 8.5″ de diamètre que l’on connait bien sur le marché puisqu’elles équipent la majorité des modèles actuels. Des roues pleines avec des alvéoles destinées a attendrir la dureté de la gomme sur les reliefs. Ne vous attendez pas au confort de pneus classiques avec une chambre à air, la conduite ne sera pas aussi souple et agréable malgré la présence d’un petit amortisseur sur la base de la potence. Ce genre d’engin nécessite un certain relâchement musculaire pour une conduite confortable. Une bonne anticipation de la route est en général le meilleur moyen d’éviter une conduite trop dure, éviter certains obstacles, ne pas surestimer le diamètre des roues et gérer en douceur les trottoirs. Si la Mega Motion M5 n’aura aucun risque de crevaison, il faudra compenser en adoptant une bonne conduite pour éviter de se tasser les lombaires

Le poids de la trottinette est élevé, 15 bons kilos tout de même, ce qui ne facilitera pas son transport dans des escaliers ou autre. Cela ne rend pas la trottinette incompatible avec un bus ou un train, elle rentrera même dans le coffre d’une voiture si le besoin s’en fait sentir, mais il est difficile d’imaginer un changement de station de métro avec 5 minutes de marche en tenant cet engin à bout de bras.

Mega Motion M5

La bascule du guidon se fait de manière classique vers l’arrière, un petit loquet situé à l’avant du plateau permet d’enclencher le mouvement. On remarque que, contrairement aux solutions où la cassure se fait sur la potence, toute la partie avant bascule pour un positionnement du guidon quasiment parallèle au plateau. Cela permet de prendre moins de place mais on ne peut plus profiter de la béquille une fois l’engin plié.

Mega Motion M5

Le freinage est assuré par un système complet. Un frein avant magnétique qui agit sur le moteur pour le ralentir rapidement et qui s’active grâce à une molette située à gauche du guidon et un système de frein à disque à l’arrière piloté par une poignée de vélo classique. L’accélération se fera via une molette située à droite sur le guidon. On retrouve un compteur de vitesse au centre, une jauge de batterie 4 niveaux, une indication de mode de vitesse et l’activation du Bluetooth via une icône. La LED avant s’active simplement en appuyant sur le bouton de démarrage. Une LED arrière s’illuminera pour signaler votre présence sur la route et vous rendre plus visible à moyenne distance. A noter que comme beaucoup d’autres modèles, cette trottinette nécessite une poussée préalable pour commencer à avancer. Cela évite les départs intempestifs en cas d’appui sur la gâchette de gaz.

Mega Motion M5

Fonctionnalités annexes

La présence d’une connectivité Bluetooth ne permet pas grand chose de plus que ce qu’offrent, par défaut, les fonctions du guidon. On pourra changer de mode ou allumer les phares ce qui est naturellement possible avec le bouton de base de l’engin. Je suppose que la présence d’une application Android et iOS est surtout nécessaire pour la mettre à jour et assurer, par exemple, la bascule du mode de vitesse international à 30 Km/h vers le modèle 25 KM/h. La Mega Motion M5 est estampillée IPX4, ce qui la rend résistante aux éclaboussures et donc à la pluie. L’engin ne résistera pas, par contre, à un nettoyage au jet d’eau ou à l’immersion… Il faudra privilégier un stockage au sec.

Une sonnette est disponible sur la partie gauche du guidon pour avertir d’autres usagers de votre présence, surtout utile pour les piétons qui s’égarent sur les pistes cyclables. Deux bandes de LEDs bleues sont présentes sous les côtés de l’engin, probablement pour signaler sa présence même si je ne suis pas sûr de l’énorme efficacité de ce genre de dispositif souvent invisible pour un conducteur de voiture. Enfin, un port USB est présent pour recharger un appareil depuis la trottinette. L’idée étant d’ajouter un adaptateur au guidon pour y positionner un smartphone comme GPS. 

Vous l’aurez sûrement remarqué, la Mega Motion M5 ressemble énormément à la Kugoo ES2 également présente dans ces pages. Il s’agit probablement de la même base mais utilisée différemment. La Kugoo propose une batterie de 7800 mAh et un moteur de 350 watts avec une potence de 112 cm. La Mega Motion M5 mesure 118 cm de haut avec une batterie 7500 mAh et un moteur de 300 watts. Les deux n’ont pas le même poids non plus avec 16 Kg pour la Kugoo et 15 pour la Mega Motion. Comme beaucoup d’autres choses le marché Chinois de la trottinette est fait d’offres et de demandes et les marques piochent dans les catalogue et options de fabricants noname. Les choix ici se sont portés sur quelques détails pour différencier les engins.

 

Disponibilité et tarif de la Mega Motion M5

La Mega Motion M5 est vendue en France chez Amazon à 359€ mais attention apparemment dans une version 30 Km/h. Celle-ci n’a donc pas le droit de circuler en France sur la voie publique. Je n’ai aucune idée de la présence d’une fonctionnalité pour limiter sa vitesse via l’application proposée.

Une version limitée à 25 Km/h est également disponible en importation chez Gearbest à 352.47€ avec le code Y44A6A88F8DEB001

A noter que ce billet a été écrit sans que je puisse essayer cette trottinette. Il sera donc modifié si l’occasion se présente.

Trottinettes 2020 : Mega Motion M5 © MiniMachines.net. 2020.

7 Essential Buy Guides for Cameras, Gear, and Equipment

Investing in new cameras, gear, and equipment? Purchase with intention with these helpful filmmaking camera and gear roundups.

Le Must-Have des accessoires qui simplifient les tournages

En tournage, on monte, on démonte, on transporte, on installe, on bricole. Le tout dans un temps record. Nous avons sélectionné ici 10 accessoires qui rendent la vie plus simple et la production plus efficace. Et ceci, pour quelques euros seulement.

1- Sans semelle au pied

01_RabbitKeyVous cherchez toujours votre pièce de 10 cents pour détacher vos semelles (camera plates) qui ne sont jamais universelles? Vous en avez marre des gros tournevis? Voici une paire de solutions qui vont vous éviter de fouiller vos poches et vous arracher les cheveux. La première est à acheter au Etats-Unis sur Adorama ou B&H. Elle s’appelle « Rabbit Key RBTK01 ». L’idée est si simple qu’on se demande pourquoi elle n’a pas été copiée. C’est tout simplement une clé de voiture dont l’embout plat s’adapte à toutes les vis Kodak (1/4 – 1/3). Vous l’attachez à votre trousseau et c’en est fini de chercher de la monnaie.
On peut s’en procurer ici pour moins de 10$

01_TompouceL’autre solution pour se défaire des semelle, c’est de se tourner vers un mini tournevis prévu à cet effet comme le Tom Pouce Akor. Il peut lui aussi être fixé à un set de clés. Bien que moins discret, il offre une meilleure prise en main et un meilleure couple de serrage. Vous en trouverez chez Cineboutique pour un peu moins de 25 euros. Ou encore ici
Enfin, une dernière solution peu onéreuse est de remplacer toutes les vis Kodak par les mêmes, mais avec un anneau intégré, comme le montre cette image:
01_vis kodak avec anneauDu coup, vous n’aurez plus besoin du moindre outil pour fixer vos périphériques. Ce type de visserie peut se trouver chez Smallrig par exemple, en vente sur Amazon.

2- Les câbles sans galère

02_Velcro strapsL’enfer des câbles, vous connaissez? L’art de les enrouler sans les emmêler, de les stocker proprement pour leur prochaine utilisation demande presque un diplôme… Mais heureusement, il existe un accessoire génial qui devrait être disposé sur chaque câble. Il s’agit tout simplement de Velcro sous forme de bandes trouées (Velcro Straps). Il suffit de les fixer à poste à l’extrémité de chaque câble. Ce dernier enroulé, il suffit ensuite de refermer la boucle pour maintenir le tout sans le moindre nœud. Ces Velcro existent dans toutes les tailles: des gros pour maintenir les rouleaux BNC/XLR de 50 mètres, jusqu’au plus fins pour attacher une simple alimentation USB. Et surtout ça ne coûte presque rien. En vente absolument partout.

3- Du côté de la trousse à outils: les 3 font la paire

Pour l’outillage de base, on va pas transiger. En production légère, l’essentiel se résume à trois « outils ». Le premier, c’est le fameux Leatherman, le second, c’est le Gaffer et le troisième, c’est le jeu de clés hexagonales/Torks.  En effet, les besoins en vidéo sont assez vastes, mais le champ d’outillage est assez réduit pour dépanner toutes les situations de tournage, tant que vous n’êtes pas chef déco ou électro.
D’abord, achetez un Leatherman. C’est un outil universel proche du couteau Suisse, mais sous forme de pince repliable et verrouillable. Il permet de couper, de visser… Bref, c’est l’accessoire à avoir toujours dans une poche pour régler toutes les situations. Certes, ce n’est pas donné, mais ça se garde toute une vie. Dans la gamme du constructeur, nous préférons personnellement le modèle Surge, le plus complet pour la vidéo ou à défaut, le modèle Wave+, moins encombrant.
03_leatherman

Et si l’on ne devait garder qu’une seule chose, ce serait le gaffer selon moi. Ce scotch a la particularité d’être découpable à la main, de ne laisser aucune trace quand on l’enlève tout en étant ultra solide. Ses utilisations sont presque infinies puisque vous l’utiliserez tout autant pour plaquer des câbles au sol, tout comme pour fixer des accessoires, ou encore pour maquiller des éléments de décor. Des dizaines de groupes existent sur Facebook pour montrer les réalisations les plus folles de ce fameux « scotch » pas ordinaire. Attention cependant à la qualité: le Gaffer est souvent imité mais rarement égalé. Il existe dans tous les coloris (dont le vert pour les Chromakey), mais le plus polyvalent reste tout de même le noir. 03_gaff_tape

Enfin, pour l’outillage, je garderai en dernier lieu, le jeu de clés hexagonales/Tork03_hexa_keyss, mais sous forme de couteau repliable et léger: l’immense majorité des périphériques vidéos (trépieds, cages etc), sont fixés avec de la visserie de ce type. Il est donc indispensable d’avoir un jeu de clés pour resserrer ou démonter. Vous pouvez trouver ce type d’accessoires dans les boutiques cinéma, mais aussi et surtout dans les magasin de sport: les vélos utilisent la même visserie et l’accessoire devient alors nettement plus abordable.

4- Un peu de lumière, mais pas trop

En tournage, on est très souvent sans lumière d’appoint. Un peu problématique quand il s’agit de « buller » (faire le niveau) d’un pied pendant une captation, ou de réparer une connexion. Il y a donc les adeptes de la lampe frontale façon spéléologie, de la Maglite genre NYPD, mais le plus utile selon nous, c’est la lampe de poche qui dispose tout simplement d’un habillage en caoutchouc/silicone, ou alors de la lampe stylo. Pourquoi? Parce que la lampe frontale n’est pas discrète, ni orientable quand on est dans un environnement de conférence par exemple. La Maglite pourrait convenir, mais le problème, c’est qu’elle est en métal et que pour disposer de ses deux mains, on est tenté de la tenir avec ses dents! Nous vous recommandons donc les lampes stylos ultra légères qui disposent d’un revêtement qui n’abîmeront pas le sourire, comme celle là.
04_Pen_Light

Au pire, vous pouvez toujours utiliser le fameux Gaffer pour entourer le corps de la lampe et préserver votre dentition sur des lampes torches « normales ».

5- Cachez ce micro-cravatte (lavalier mic) que je ne saurais voir…

05_Garfield_MicPoser un micro cravate est une chose assez simple si vous décidez de le laisser apparent. Les choses se corsent quand vous voulez le cacher, et notamment sur les dames qui portent souvent des hauts très fins ne permettant pas de fixer correctement la griffe du HF. On peut alors utiliser une fois de plus du Gaffer disposé en « amortisseur » ou alors, ces deux accessoires qui vont éliminer les frottements. Le premier est un simple mini tube de mousse dans lequel vous insérez la capsule du micro: il s’agit du Garfield Hush Lav.

Le second est selon moi plus intéressant puisqu’il s’agit d’un set de fixations en silicone. Hide-a-mic permet d’insérer des capsules Senken dans des « étuis » pourvus de fixations: T-Shirt, soutien-gorge, cravate… L’isolation contre les frottements est meilleure et surtout, le sujet peut le fixer seul sans que vous ayez à intervenir. Une nouvelle version baptisée « Flex » est encore plus astucieuse puisqu’il s’agit d’un support que l’on peut coller directement sur le peau sans plus se soucier des vêtements.
05_Hide_a_ mic05_b_flex

6- L’acier contre le sable

Autre problème de tournage: lester les pieds de lumières, les girafes et les grues pour éviter les accidents. La réponse traditionnelle consiste à utiliser les sacs de sable ou des bouteilles d’eau bricolées. Sauf qu’il faut du sable ou de l’eau sur place, ce qui n’est pas toujours le cas. Si vous êtes en panne, ou tout simplement en studio, préférez les poids d’haltérophilie.
06_weights-02Pourquoi? Parce qu’ils ne sont pas chers et que surtout, le diamètre du trou central s’adapte totalement à nos pieds lumière et autre grues. Mieux, vous pouvez aussi choisir la masse emportée, de 0,5 Kg à 5Kg en général et vous pouvez aussi les empiler en fonction du support à lester.06_weights
Vous trouverez ces articles dans toutes les boutiques de sport ou en ligne.
Il existe une version luxe et 100% cinéma de ces poids, chez Manfrotto.
06_manfrottocounterweight
Le fabricant propose des contrepoids qui on la particularité d’être équipés d’une pince intégrée. On peut ainsi les fixer n’importe où. Super pratique, mais assez cher.

7- Nettoyage express

07 dry dusterVous disposez sans doute d’un kit de nettoyage pour optique (pinceau, soufflette…). Indispensable, mais pour effectuer un nettoyage express (et notamment extérieur) de vos périphériques (caméras, pieds…), nous avons toujours avec nous une bombe d’air sec. La pression à la sortie permet de chasser la poussière sans toucher à l’appareil. Attention cependant, nous vous déconseillons de l’utiliser sur un capteur car si l’air va chasser la poussière, cette dernière se collera ailleurs dans la caméra et pourra revenir. Mais pour tout le reste, passez à l’air sec, pour quelques euros seulement.

8- De l’énergie pour tous

08_ravpower bankAutre must-have lors des tournages, la banque d’énergie (power bank). Avec la généralisation des tablettes et autre téléphones pour contrôler les caméras, les drones ou plus globalement, tout ce qui est connecté, on tombe très vite en panne. La banque d’énergie est bonne à tout faire: recharger un iPad ou un ordinateur, alimenter une convertisseur HDMI/SDI, et même alimenter une caméra en continu jusqu’à 10h. Le tout est d’en choisir une grosse (plus de 25000 mAh) et d’investir dans un set d’adaptateurs USB vers DC afin de la raccorder à tous les types de périphériques (et pas seulement l’informatique, donc). Vous en aurez pour moins de 50 euros et vous ne serez plus jamais en panne.
usb_to_dc

9- Élastiques magiques

On adore cet accessoire. Les Think Tanks Red Whips, sont des élastiques réglables qui ressemblent beaucoup aux sandows que l’on trouve dans le monde la voile. Vous les portez comme des bracelets sans être donc encombrés et vous pouvez alors fixer n’importe quoi: un câble le long d’une grue, une power bank sur un pied… Vous pouvez aussi les utiliser pour ranger les câbles, comme les Velcro. Bref, pour moins de 10 euros les 10, vous auriez tort de vous en priver.
09 Bungees red whisps

10- Les filtres anti-casse et les Vari-ND

L’optique est l’élément le plus fragile lors d’un tournage: une seule rayure et vous retournerez à la case SAV. Et vous gâcherez votre shooting. Il faut donc équiper tous les cailloux d’un filtre de protection à visser en fonction de son diamètre. En cas de dommage, c’est cette « vitre » qui sera à changer, et non pas votre précieux objectif. N’hésitez pas à rechercher ces accessoires auprès des fabricants renommés (Hoya, Tiffen…): la qualité de ce filtre de protection doit être sans faille pour ne pas gâcher les qualités optiques de votre machine.10_hoya_filtre_protecteur_pro1_digital
Autre filtre à posséder absolument (et qui peut se visser sur celui de protection), le Vari-ND (filtre neutre variable). Ceci, même si vous tournez avec un caméra qui dispose de filtres neutres intégrés. L’idée, consiste à faire varier la quantité de lumière en le tournant afin de ne pas toucher au shutter. L’avantage, c’est que le fait de le faire tourner permet de régler cette quantité de lumière ultra précisément et non pas par « pas » prédéfinis (1/4, 1/16….) (steps). Vous pourrez donc conserver l’ouverture de votre choix et le shutter aussi. Là encore, il faut taper dans les marques et y mettre le prix afin d’obtenir de la qualité. Mais vous pourrez les garder toute votre vie.

 

 

L’article Le Must-Have des accessoires qui simplifient les tournages est apparu en premier sur Createinmotion.

EVA1: le guide complet par Barry Green

Panasonic vient de mettre en ligne le guide complet de sa caméra EVA1. Le téléchargement est gratuit.
L’auteur,  Barry Green vous guide pas à pas à travers tous les menus, les réglages et les fonctions de la Panasonic AU-EVA1 dans ce livre électronique.

Le livre est téléchargeable au format PDF et eBook (pour mobile par exemple). Ces 220 pages vous permettront à la fois de (re)découvrir les notions de bases associées aux outils disponibles sur la caméra (zebra…), mais aussi d’aller jusqu’au bout de toutes les fonctionnalités les plus avancées de l’EVA1 (gestion de la sortie 5.7K RAW…). Bref, c’est un must have. Mais en anglais. Le langage est cependant suffisamment simple (car technique) pour être compréhensible par ceux qui ont simplement des notions de base dans la langue. Sinon, un petit coup de Google Translate devrait vous aider.
Vous pouvez aussi avoir accès à tous les tutos vidéos produits par Barry Green.

Pour le télécharger, cliquez sur l’image ci-dessous: il vous faudra cependant donner votre email.
EVA1 Guide website

L’article EVA1: le guide complet par Barry Green est apparu en premier sur Createinmotion.

❌