Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Cue Points That DJs Should Set On Every Track: DJ Fundamentals

Par Ean Golden

What prep tool can every DJ do on their tracks before they play them? Cue points! They’re a powerful tool for both planned mixes and on-the-fly routines. In this DJ Fundamentals video, Ean shares the cue points that he thinks every DJ should be setting on tracks. Watch and enjoy! Critical Cue Points to Set […]

The post Cue Points That DJs Should Set On Every Track: DJ Fundamentals appeared first on DJ TechTools.

DJ Fundamentals: How Phrasing Can Make or Break a DJ Mix

Par Ean Golden

For new DJs, phrasing is a challenging concept to grasp. Even for practiced musicians, the idea of layering songs on top of one another isn’t the easiest to explain, so in today’s video, Ean breaks it down. Learn how to count phrases, and how to practically apply them in different genres for creative results. In […]

The post DJ Fundamentals: How Phrasing Can Make or Break a DJ Mix appeared first on DJ TechTools.

DJ Fundamentals: Using Reverb To Make A DJ Mix Sing

Par Ean Golden

Ean returns with yet another video in his series on YouTube that’s focused on the fundamentals of DJ effects. This time, he’s focused in on reverb effects, and how – if used properly – they can make magic happen in your DJ mixes. Watch the video below to learn how reverb works in DJ software, […]

The post DJ Fundamentals: Using Reverb To Make A DJ Mix Sing appeared first on DJ TechTools.

La Noria : découvrez la terrifiante beauté du court de Carlos Baena

Par Shadows

En 2015, nous vous avions invités à découvrir un projet de financement participatif porté par Carlos Baena et Sasha Korellis. L’équipe avait alors récolté plus de 60 000€.

Le projet s’est depuis concrétisé, et arrive enfin en ligne. Voici donc La Noria, un court-métrage d’une douzaine de minutes mettant en scène un enfant passionné par les grandes roues. Sa rencontre avec des créatures étranges va renverser sa vie…

En s’appuyant sur une équipe internationale d’artistes, le réalisateur Carlos Baena et la productrice Sasha Korellis ont su créer un projet fort. En l’absence de dialogues, les émotions passent par la réalisation et, bien entendu, par les expressions du personnage principal. On appréciera également le choix d’un projet qui explore l’horrifique, un genre souvent délaissé en animation.

Quelques vidéos avaient été mises en ligne autour du processus créatif :

Modeling: Juan Solis (Boy) / Alvaro Gasco (Monster) / Set (Ramon Lopez) / Prop (Laura Soriano)
Shading (Chars/Props/Set): Yasin Hasanian
Animation / LiveAction Reference: Jordi Girones
Simulation: Osmel Carrizo / Andrea Goh
Cache: Maria Gonzalez
Lighting: Sylvain Parcheminier
LensFX: Javier Nieto Moncó
Part 1: Boy Design
Work (in order of appearance) by:
Dei Gaztelumendi, Grangel Studios, Sergio Pablos and Jose Manuel Fernandez Oli.
Music: Johan Soderqvist.
Modeling/Shading work by:
Ramon Lopez, Frank Tai, Cecilia Puglesi, Laura Soriano, Eva del Prado, Yasin Hasanian, Javier Borrego, Álvaro Gasco, Estefanía Arasa, Lauren García, Gonzalo Díaz-Palacios and Juan Carlos Gracia Rebelles.
Music:
Early La Noria sketch by composer Johan Soderqvist.

L’article La Noria : découvrez la terrifiante beauté du court de Carlos Baena est apparu en premier sur 3DVF.

Pourquoi Adidas et AMD rejoignent le Blender Development Fund

Par Shadows

Coup sur coup, deux grands groupes viennent d’annoncer leur participation au Blender Development Fund, le fonds de soutien qui permet de poursuivre et accélérer le développement de Blender.

Adidas : 12 000€ par an

Du côté d’Adidas, l’équipe Blender explique que son logiciel a déjà été utilisé par la marque sportive en tant qu’outil de visualisation. Adidas devient ici un sponsor « corporate silver », ce qui correspond à 12 000€ versés chaque année.

AMD : au moins 120 000€ par an

L’éternel rival de NVIDIA, lui, a choisi de soutenir Blender à la même hauteur que son concurrent. En tant que soutien « corporate patron », AMD versera au minimum 120 000€ par an.

La stratégie d’AMD n’est évidemment pas celle d’un simple utilisateur, contrairement à Adidas. L’équipe Blender précise explicitement que les fonds serviront au « développement général, à la migration Vulkan et à faire en sorte que les technologies AMD restent bien supportées pour [les utilisateurs Blender] ».

On le sait, AMD avait déjà apporté son soutien à Blender par le passé. Le groupe a tout intérêt à soutenir le logiciel : les personnes utilisant Blender, qu’elles soient professionnelles ou non, vont fatalement acheter des cartes graphiques et processeurs dans les années à venir. On peut aussi voir ce soutien comme une campagne de communication plus large, qui touchera aussi les personnes n’utilisant pas Blender (par exemple au sein du lectorat 3DVF) mais liées au secteur 3D ou à l’open source.

Quel montant total pour Blender ?

Avec les annonces de ces dernières semaines, le Blender Development Fund s’élève désormais à 94 432€ par mois. Un montant qui s’analyse de deux manières.

D’une part, l’écrasante majorité de cette somme provient d’entreprises : on pourra y voir le signe de la réussite opérée par Blender ces dernières années, avec une pénétration grandissante du marché des studios et entreprises. Il ne faut cependant pas survendre cette victoire : les entreprises soutenant le fonds ne sont que 34, ce qui est finalement assez peu.
A titre de comparaison, environ 3300 personnes participent au fond.

D’autre part, le montant dégagé correspond presque au « but final » annoncé par l’équipe Blender : pouvoir disposer d’une équipe de 20 développeurs à plein temps. Une force de frappe impressionnante quand on se souvient que la « Code Quest », phase de développement visant à faire aboutir la version 2.8, s’appuyait sur 10 personnes seulement.

Avec la réussite de ce fonds de développement, Blender dispose donc des moyens de ses ambitions. La concurrence va donc devoir réagir en conséquence.

L’article Pourquoi Adidas et AMD rejoignent le Blender Development Fund est apparu en premier sur 3DVF.

Pourquoi Adidas et AMD rejoignent le Blender Development Fund

Par Shadows

Coup sur coup, deux grands groupes viennent d’annoncer leur participation au Blender Development Fund, le fonds de soutien qui permet de poursuivre et accélérer le développement de Blender.

Adidas : 12 000€ par an

Du côté d’Adidas, l’équipe Blender explique que son logiciel a déjà été utilisé par la marque sportive en tant qu’outil de visualisation. Adidas devient ici un sponsor « corporate silver », ce qui correspond à 12 000€ versés chaque année.

AMD : au moins 120 000€ par an

L’éternel rival de NVIDIA, lui, a choisi de soutenir Blender à la même hauteur que son concurrent. En tant que soutien « corporate patron », AMD versera au minimum 120 000€ par an.

La stratégie d’AMD n’est évidemment pas celle d’un simple utilisateur, contrairement à Adidas. L’équipe Blender précise explicitement que les fonds serviront au « développement général, à la migration Vulkan et à faire en sorte que les technologies AMD restent bien supportées pour [les utilisateurs Blender] ».

On le sait, AMD avait déjà apporté son soutien à Blender par le passé. Le groupe a tout intérêt à soutenir le logiciel : les personnes utilisant Blender, qu’elles soient professionnelles ou non, vont fatalement acheter des cartes graphiques et processeurs dans les années à venir. On peut aussi voir ce soutien comme une campagne de communication plus large, qui touchera aussi les personnes n’utilisant pas Blender (par exemple au sein du lectorat 3DVF) mais liées au secteur 3D ou à l’open source.

Quel montant total pour Blender ?

Avec les annonces de ces dernières semaines, le Blender Development Fund s’élève désormais à 94 32€ par mois. Un montant qui s’analyse de deux manières.

D’une part, l’écrasante majorité de cette somme provient d’entreprises : on pourra y voir le signe de la réussite opérée par Blender ces dernières années, avec une pénétration grandissante du marché des studios et entreprises. Il ne faut cependant pas survendre cette victoire : les entreprises soutenant le fonds ne sont que 34, ce qui est finalement assez peu.
A titre de comparaison, environ 3300 personnes participent au fond.

D’autre part, le montant dégagé correspond presque au « but final » annoncé par l’équipe Blender : pouvoir disposer d’une équipe de 20 développeurs à plein temps. Une force de frappe impressionnante quand on se souvient que la « Code Quest », phase de développement visant à faire aboutir la version 2.8, s’appuyait sur 10 personnes seulement.

Avec la réussite de ce fonds de développement, Blender dispose donc des moyens de ses ambitions. La concurrence va donc devoir réagir en conséquence.

L’article Pourquoi Adidas et AMD rejoignent le Blender Development Fund est apparu en premier sur 3DVF.

DJ Fundamentals: Using Delay Effects

Par Ean Golden

Ean’s back with the first video in his new series back on YouTube. In this video, he goes over some of the fundamentals behind using Delay. If you’ve ever wondered all of the ways in which delay works, what each parameter of it does in DJ software, and how to effectively deploy it in a […]

The post DJ Fundamentals: Using Delay Effects appeared first on DJ TechTools.

Crowdfunding : One Day I Am, un jeu en monde ouvert à la Réunion

Par Shadows

Trois Cent Soixante Production a lancé une campagne de financement participatif dans le but de donner vie à leur projet : One Day I Am. Il s’agit d’un concept de monde ouvert qui se déroulerait dans des décors directement inspirés des villes et paysages de La Réunion.

Côté gameplay, le projet est atypique, avec des « rêves » qui permettront de personnaliser le héros et ses expériences. En pratique, il pourra s’agir de courses automobiles, d’énigmes à résoudre, de devenir un animal (de quoi survoler les décors), de devenir un tueur ou un dirigeant… La vidéo vous donnera plus de détails sur le concept.

Pour concrétiser le jeu, l’équipe a besoin d’au moins 110 000€ : de quoi étoffer l’équipe, acquérir du matériel et des logiciels, et donc lancer pleinement le développement.

Soutenir le projet permettra de tester la version alpha du jeu, d’être crédité au générique, de disposer de la version complète en fin de projet, ou encore de bénéficier de différents goodies.

L’article Crowdfunding : One Day I Am, un jeu en monde ouvert à la Réunion est apparu en premier sur 3DVF.

NonProfit Event Revenue Streams

Par lumenadmin

NonProfit Event Revenue Streams When planning a fundraiser for a nonprofit organization it’s important to analyze your NonProfit Event Revenue Streams. In your analysis you can uncover ways to maximize funds being raised and offer guests varying price points to participate. But not only does your analysis provide you insights from a budget perspective, it also […]

The post NonProfit Event Revenue Streams appeared first on LUMEN.

❌