Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 13 novembre 2019Vos flux RSS

How to Find and Secure Locations for Your Next Film

Par Rubidium Wu

In this article, we’ll look at resources for finding locations, and how to put the most "money on the screen" — not in the pockets — of ...

Building Your Own Car Rig — Commercial Insider Edition

Par Rob Wayne

In this next video for fiscally clever car rigging, we'll break down the mission control setup inside the car. Plus, my experience with these techniques.

Sonic est de retour : son nouveau design saura-t-il vous séduire ?

Par Shadows

En avril dernier, une bande-annonce était dévoilée pour Sonic – Le Film, adaptation sur grand écran du célèbre hérisson bleu. Immédiatement, ce fut la douche froide : le character design retenu fut massivement rejeté par le public.

Après l’annonce d’un report et d’un nouveau design, le réalisateur Jeff Fowler et la Paramount dévoilent un nouveau design bien plus proche des jeux vidéo. Le regard, en particulier, n’a plus rien à voir, et le personnage dispose désormais de gants. La sortie, elle, est fixée au mois de février 2020.

Voici le résultat :

Les effets visuels restent gérés par Blur Studio, Digital Domain, ILM et MPC.
A titre de comparaison, voici l’ancienne bande-annonce :

L’article Sonic est de retour : son nouveau design saura-t-il vous séduire ? est apparu en premier sur 3DVF.

Adobe Offers Look into the Editing of “Terminator: Dark Fate”

Par Jourdan Aldredge

From Adobe Max, the filmmakers behind Terminator: Dark Fate give a master class in editing the mega-blockbuster movie franchise.

The Prototype Rigging of Vintage Lenses in “Ford v Ferrari”

Par Paula Goldberg

How the filmmakers involved with Ford v Ferrari rigged custom vintage lenses to achieve the gritty look and feel of the 1966 Le Mans car race.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Costume Designer Ginger Martini on Production Prep and Post Process

Par Paula Goldberg

PremiumBeat examines the important role clothes play in film and television in this conversation with fashion designer-turned-costume maven Ginger Martini.

The Ad Astra Editing Team On Creating “Quiet Intensity” in The Edit

Par Todd Blankenship

The "Ad Astra" film editing team sat down with PremiumBeat to describe their process and what it's like working with director James Gray.

Build a Fan Base by Taking Your Indie Film on Tour

Par Jourdan Aldredge

Here are some great tips for taking your film on the road, while successfully building your fan base in the modern digital age.

5 Preparation Tips for Directing Your Next Commercial

Par Tanner Shinnick

A well-prepared director is a good director. Take a look at five useful tips for preparing to direct any commercial spot.

A Guide to Developing Questions During Documentary Interview Shoots

Par Jourdan Aldredge

Here are a few helpful questions and tips for conducting interesting, orderly documentary interviews that develop naturally.

Will an Electronic Viewfinder Help You Get Better Shots?

Par Rubidium Wu

In this article, we'll examine the EVF, its usability pros and cons, and the best options for an indie filmmaking budget.

How Hollywood Gets the “Film Look” Using Digital Cameras

Par Rubidium Wu

This article takes a look at the digital side of the film world, the importance of film grain, and the evolution of getting that "cinematic" look.

Get Schooled by These Timeless Film History Docs

Par Lyndsay Knecht

Challenge your perspective with these documentaries on filmmakers, their tools, the histories they encapsulate, and the cultural context of their work.

3 Practical Gore Effects for Your Next Horror Short

Par Robbie Janney

Need to find a cheap way to add some gory goodness to your next horror project? Try out these three easy practical effects.

Directors Cut upgrades to Baselight for HDR and 4K

Par Caroline Shawley

Directors Cut grading suite   LONDON — 31 October 2019: Independent London post house Directors Cut Films – owned and operated by its creative staff – has invested in a Baselight TWO colour grading workstation with a Blackboard 2 control panel. Directors Cut works primarily in premium long-form television, as well as drama series, documentaries ...

The post Directors Cut upgrades to Baselight for HDR and 4K appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Power of Baselight X on display at the heart of Inter BEE

Par Caroline Shawley

  Yoko Kimura joins to spearhead sales and marketing in region   LONDON — 29 October 2019: FilmLight is to demonstrate the state of the art in creative colour and efficient workflows for production and post on its booth at Inter BEE 2019 (13–15 November, Makuhari Messe, stand 6111). At Inter BEE, the FilmLight presence ...

The post Power of Baselight X on display at the heart of Inter BEE appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

This “Pocket Film School” Teaches Everything You’d Learn in Film School

Par Jourdan Aldredge

Let’s examine why Pocket Film School is a great tool for your career by giving you real-world training for professional film and video production.

The Mood Board: Set the Tone for Your Next Short Film

Par Jason Boone

While there are no set rules for what goes in a mood board, I’m going to show you a few things you can include to help convey ...

Bring Your Next Film to Life with The Art of the Pitch Deck

Par Jason Boone

A good pitch deck is essential for micro-budget filmmakers. Let's take a closer look at how to put one of these together.

Filmmaking Lessons from the Making of the Sci-Fi Horror Classic “Alien”

Par Jourdan Aldredge

A new documentary, "Memory: the Origins of Alien," explores the filmmaking process behind the iconic sci-fi horror classic "Alien."

Pre-Visualizing Your Scene: The Pros and Cons of Set.a.light

Par Rubidium Wu

In this review, we'll take a look at the set.a.light pre-visualization program, its virtual assets and limitations, and how to use it.

A Guide to Shooting Interviews as a One-Person Crew

Par Jourdan Aldredge

Need to shoot an interview for a film, documentary, or corporate video project? Here's a step-by-step guide on making sure you get quality footage.

NUGEN Fine-Tunes Mix for Tarantino’s Once Upon A Time In Hollywood

Par D Pagan Communications

LOS ANGELES, OCTOBER 23, 2019 – It’s no secret that Academy Award-winning filmmaker Quentin Tarantino sets out to create one-of-a-kind masterpieces packed full of the industry’s most highly respected artists. What might be lesser known to the general viewer, however, is the full scope of the director’s attention to detail. One of the biggest components ...

The post NUGEN Fine-Tunes Mix for Tarantino’s Once Upon A Time In Hollywood appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Critique – Abominable : le nouveau DreamWorks tient-il son pari ?

Par Shadows

Lorsque la réalisatrice Jill Culton et son équipe nous avaient présenté le film d’animation Abominable au Festival d’Annecy 2019, nous étions très curieux : si le concept mêlant road movie et aide d’une créature fantastique n’était pas nouveau en soi, la localisation en Chine, la participation de Pearl Studio (ex Oriental DreamWorks) et l’enthousiasme manifeste de toute l’équipe nous semblaient prometteurs. De quoi, espérions-nous, déboucher sur un film d’animation dynamique qui apporterait de la fraîcheur tout en évitant les clichés sur l’Asie.

Nous voici désormais en octobre, et Abominable sort aujourd’hui dans les salles françaises. Et comme nous allons le voir, notre avis est dans l’ensemble plutôt positif.

Un scénario classique mais efficace

Que ce soit à Annecy ou dans le pitch officiel du film, les studios DreamWorks nous promettaient une sorte de croisement entre un road movie, E.T. et Sauvez Willy :

Les studios d’animation DreamWorks et les studios Pearl présentent Abominable, une incroyable aventure qui va entrainer le public dans une course folle de plus de 3000 kilomètres, des rues de Shanghai aux sommets enneigés de l’Himalaya. Tout commence sur le toit d’un immeuble à Shanghai, avec l’improbable rencontre d’une jeune adolescente, l’intrépide Yi (Chloe Bennet vue dans la série télévisée Marvel: Les Agents Du S.H.I.E.L.D) avec un jeune Yeti. La jeune fille et ses amis Jin (Tenzing Norgay Trainor) et Peng (Albert Tsai) vont tenter de ramener chez lui celui qu’ils appellent désormais Everest, leur nouvel et étrange ami, afin qu’il puisse retrouver sa famille sur le toit du monde. Mais pour accomplir cette mission, notre trio de choc va devoir mener une course effrénée contre Burnish (Eddie Izzard) un homme puissant qui a bien l’intention de capturer le Yeti avec la collaboration du Docteur Zara (Sarah Paulson) une éminente zoologiste.

Nous espérions que Jill Culton saurait transcender ce pitch pour dépoussiérer la formule. Au final, ce n’est pas tout à fait le cas, et certains éléments du film en deviennent assez prévisibles. Cela n’empêche pas le long-métrage de fonctionner sans ennuyer, notamment grâce à l’alchimie entre personnages (l’amour commun de l’héroïne et de la créature pour la musique), mais aussi grâce aux visuels soignés.

Personnages : une dose d’originalité

Abominable, c’est avant tout la jeune Yi, une adolescente vivant à Shanghai. Un caractère bien trempé, les cheveux souvent en bataille : notre héroïne a une personnalité solide, et un character design plutôt réussi. Sa volonté de fer lui permet en outre de multiplier les petits boulots pas toujours très gratifiants afin d’économiser l’argent dont elle a besoin pour le tour de Chine dont elle rêve.
Notre héroïne évite les clichés, est dynamique, moderne, volontaire et n’a rien d’une princesse Disney. Elle comporte en parallèle des éléments de vulnérabilité, au travers de son père disparu et de relations compliquées avec sa famille. Enfin, l’avoir située dans un environnement urbain est à la fois utile pour le scénario (contraste entre ville et campagne) et pour éviter les clichés, la métropole de Shanghai, ses buildings et ses blocs de climatisation ne correspondant pas forcément à l’imaginaire occidental quand on parle de Chine. Un contrepied bienvenu, donc.

Aux côtés de Yi, deux garçons : Jin, adolescent obsédé par son apparence et les réseaux sociaux, et Peng, cousin de Jin fan de basket. Si ce dernier est un poil oubliable, Jin est plus intéressant avec son rejet de tout ce qui pourrait ressembler à un lieu sans Wi-Fi -un point qu’il devra évidemment dépasser dans les campagnes chinoises-.

Everest, le yéti, est de son côté frappant à plus d’un titre. Son design assez cartoon tranche avec l’image populaire de l’abominable homme des neiges. On pourrait du coup penser que l’animal détonne au milieu de personnages plus réalistes, mais il n’en est rien : Everest et sa carrure s’intègrent finalement très bien au reste du film, qu’il soit à quatre ou deux pattes, silencieux ou plus bruyant : la réalisatrice Jill Culton voulait éviter de le rendre trop humain et il est donc muet, mais il nous gratifie parfois de son chant inintelligible et caverneux.

Pour le reste, nous avons apprécié la famille de Yi. Le personnage de la grand-mère, en particulier, est attachant tout en apportant une dose d’humour.

Un grand spectacle

Qui dit road movie dit évidemment paysages vastes et variés. La promesse est tenue au niveau visuel, avec des décors parfois somptueux et bien évidemment dépaysants : la campagne chinoise change des éternels paysages américains (ou canadiens) de ce type de film ! Jill Culton et son équipe en partie chinoise ont eu l’excellente idée de ne pas se contenter d’aligner les clichés touristiques, préférant par exemple montrer le Grand Bouddha de Leshan que d’autres monuments plus connus en occident.
Les pouvoirs magiques de notre Yéti viennent compléter le tout avec quelques séquences d’action spectaculaires, dont une scène sur une vague géante de fleurs parfaitement maîtrisée. Qu’on se le dise : les artistes de Pearl Studio sont talentueux, et cela se voit.

Au-delà de la géopolitique, un bon divertissement

On pourra regretter le comportement des studios impliqués concernant la polémique entourant la présence d’une carte pro-chinoise dans le film.
Il faut évidemment avouer qu’en pratique, cet élément posera sans doute surtout question pour les adultes déjà au fait de la question : d’autres, le jeune public occidental en particulier, risquent fort de ne pas remarquer ni comprendre les fameux pointillés.
Reste qu’il est dommage que les impératifs économiques se fassent au prix d’une validation de volontés impérialistes qui génèrent actuellement une augmentation des tensions militaires dans la région.
Abominable pourra donc être vu avec un certain recul, comme un exemple (au même titre de la récente polémique Blizzard) de ce qui pourrait devenir la norme dans l’industrie culturelle au cours des années à venir.

Cet aspect économico-géopolitique mis à part, DreamWorks et Pearl Studio nous proposent ici un long-métrage fort sympathique et des personnages attachants, dynamique et visuellement maîtrisé, à défaut d’avoir su créer le grand film qui semblait correspondre aux intentions de départ.

L’article Critique – Abominable : le nouveau DreamWorks tient-il son pari ? est apparu en premier sur 3DVF.

Glowing Results: Grading Skin Tones in DaVinci Resolve

Par Rubidium Wu

We're going to use DaVinci Resolve to get balanced, glowing skin tones in just a few easy steps — without affecting your other edits.

Fifty Fifty adds second Baselight grading suite

Par Caroline Shawley

  Experienced long-form colourist, Joe Stabb, to push boundaries of 4K and HDR deliveries   LONDON — 21 October 2019: Leading London boutique post house Fifty Fifty has added a second Baselight grading suite as part of its expansion programme. With the growing interest in top end content for broadcast and streaming, both suites are ...

The post Fifty Fifty adds second Baselight grading suite appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

6 Lifesaving Hacks for Cropping Your Footage to a Wider Aspect Ratio

Par Bud Simpson

This article will specifically look at the aspect ratios used in video and film, focusing on the two well-known aspect ratios of 16:9 and the wider 2.39:1.

How Cinematographer Roger Deakins Uses the Cove Light

Par Rubidium Wu

In this article, we'll discuss the innovative "cove lighting" style of award-winning Cinematographer Roger Deakins and how he uses it.

Harnessing the Power of Rehearsal for Your Film and Video Projects

Par Jourdan Aldredge

It’s time we highlight the importance of the rehearsal, as well as the actors' performances, in your film and video projects.

5 Tips to Maximize the iPhone 11’s Filmmaking Capabilities

Par Jourdan Aldredge

The iPhone 11 looks to be a game changer for smartphone videography. Here’s how to truly unleash its filmmaking potential.

❌