Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Transportation : un addon Blender qui met le turbo

Par : Shadows

Florian Benedetto nous présente son addon Transportation, centré sur les véhicules.

Concrètement, il permet de gérer et utiliser une bibliothèque qui comporte :

  • plus de 50 véhicules (voitures, motos, vélos, avions, bus, utilitaires) ;
  • une collection de matériaux typés Car Paint, pour vos rendus photoréalistes ;
  • des light probes HDRI et backplates.

Le tout cible les spécialistes de visualisation architecturale qui souhaitent étoffer leurs scènes, les designers, et plus généralement les freelances 3D.

Disponible pour quelques dizaines d’euros sur BlenderMarket et Gumroad, Transportation est compatible avec les versions 2.8 et supérieures, Cycles, Eevee.
A noter, une version « Lite » est aussi proposée : deux fois moins chère, elle comporte moins d’assets.

L’article Transportation : un addon Blender qui met le turbo est apparu en premier sur 3DVF.

Un livre pour créer des assets low poly sous Blender

Par : Shadows

Anthony Cardinale dévoile son nouvel ouvrage : Création d’assets 3D pour le jeu vidéo avec Blender. Ce livre se destine aux débutants en modélisation low poly.

Au menu, des exercices pratiques : création d’objets simples, d’un salon en style cartoon, d’un personnage, et enfin d’un kit modulaire typé architecture (un donjon).

Notez enfin que le livre s’appuie sur la version 2.83 LTS de Blender

L’ouvrage de 260 pages est disponible notamment via le site de l’éditeur (D-Booker Editions), en version imprimée (36€) ou consultation en ligne, avec et sans téléchargement (à partir de 19€). Il est aussi possible d’acheter les chapitres/modules à l’unité, par exemple si vous maîtrisez déjà les bases et souhaitez vous concentrer sur la partie architecturale modulaire.
Le site de l’éditeur vous donnera par ailleurs accès à des extraits : n’hésitez pas à les consulter pour vous faire une idée de l’approche pédagogique proposée.

L’article Un livre pour créer des assets low poly sous Blender est apparu en premier sur 3DVF.

How to Export Videos in DaVinci Resolve – A Simple Breakdown

Exporting a video correctly is the first step to professional-level editing. Learn how to export videos in DaVinci Resolve with this simple approach.

SAP ‘Sapphire Now’ Conference Transports Workforce to Virtual Worlds with disguise xR

disguise supported partners Live Legends and Purple to build a customised xR experience for remote edition of SAPs annual conference – disguise xR technology (Extended Reality) has helped deliver the virtual edition of the ‘Sapphire Now’ conference, hosted by worldwide enterprise application software company SAP, who offer tools to enable easier virtual working for users. ...

The post SAP ‘Sapphire Now’ Conference Transports Workforce to Virtual Worlds with disguise xR appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

RenderMan : une conférence ce vendredi, entre avenir technique et rendu stylisé

Par : Shadows

Dans le cadre des « PreVIEW » de la VIEW Conference (qui se tiendra en Italie en Octobre), une conférence en ligne gratuite est organisée ce vendredi.

Le technical artist Dylan Sisson de Pixar (qui est notamment à l’origine des fameuses théières Pixar) et le journaliste Ian Failes évoqueront RenderMan. Au menu, deux grands volets :

  • l’utilisation du moteur de rendu dans le film Onward/En Avant ;
  • les dernières avancées techniques de RenderMan et son avenir, notamment en ce qui concerne le rendu non photoréaliste (NPR). Le studio Pixar planche en effet sur des outils qui vont étendre les capacités graphiques de RenderMan, du photoréalisme absolu à des approches plus stylisées.

L’inscription est gratuite mais obligatoire, et il est aussi possible d’envoyer des questions à info@viewconference.it pour que Dylan Sisson y réponde durant la présentation.

La conférence sera par contre relativement tardive depuis la France, puisqu’elle débutera demain 24 avril à 23h30 CET, et donc à minuit 30 en France.

RenderMan

L’article RenderMan : une conférence ce vendredi, entre avenir technique et rendu stylisé est apparu en premier sur 3DVF.

Octane X arrive sous MacOS

Par : Shadows

Otoy annonce le lancement de la première « public preview » d’Octane X sous macOS. Le moteur de rendu a eu droit à une refonte du code pour s’appuyer sur l’API graphique Metal d’Apple.
Octane X propose en effet du rendu non biaisé accéléré par GPU, Otoy précisant par ailleurs qu’Octane X est « totalement optimisé pour les GPUs AMD Vega et Navi ».

Si cette version beta d’Octane X est pour le moment limitée aux clients avec souscription Studio et Enterprise, le lancement final sera plus généreux : une version commerciale avec un an de maintenance sera offerte à tous les nouveaux utilisateurs disposant d’un Mac Pro, iMac ou MacBookPro sous macOS Big Sur et en modèle 2019 ou plus récent.

Le lancement de la version finalisée d’Octane X sous Max se fera « dans les prochains mois ».

L’article Octane X arrive sous MacOS est apparu en premier sur 3DVF.

Fireplace Games : des jeux et du panache

Par : Shadows

Le studio de jeux vidéo indépendant Fireplace Games annonce son lancement.

A l’origine de cette entité basée à Montpellier, une équipe de 8 personnes, qui s’était formée au sein de Supinfogame Rubika et avait débouché sur le projet de fin d’études En Garde! (promotion 2018). Ce jeu d’action-aventure (disponible au téléchargement) vous permet d’incarner Adalia de Volador, une femme noble et impétueuse de l’Espagne du 17ème siècle, qui manie l’épée avec adresse pour défendre l’honneur de sa famille.

Cette aventure collective a manifestement plu à l’équipe, qui, après avoir un temps officié de façon dispersée dans divers studios (Amplitude Studios, Ubisoft, Mythic Games, Soclap…) a donc décidé de se souder à nouveau et de tenter l’aventure du studio indépendant.

En pratique, l’entité est dirigée par Anaïs Simonnet (PDG et character Artist), avec à ses côtés Adrien Poncet (game & narrative designer), Sylvain Schmück (technical game designer), Julien Fenoglio (art director & concept artist), Valentin Capitaine (gameplay designer), Tim Guthmann (technical animator), Corentin Mangé (level designer), Pierre Chapelet (programmeur), Andréa Penz (environment artist).
Un projet de jeu est déjà en route, mais le studio préfère ne pas en dire plus pour le moment, si ce n’est que les personnes ayant apprécié En Garde! ne seront pas déçues.

Notons enfin que le studio affiche publiquement certaines valeurs, comme une volonté de conserver des heures de travail raisonnables.

En attendant d’en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur le site de Fireplace Games.

L’article Fireplace Games : des jeux et du panache est apparu en premier sur 3DVF.

disguise xR Pushes The Boundaries Of Album Promotion For Black Eyed Peas

disguise xR Pushes The Boundaries Of Album Promotion For Black Eyed Peas xR technology helps rethink methodologies of music promotion with limitless remote virtual production Despite current lockdown restrictions still in place in many countries, disguise xR technology has enabled partner XR Studios to create a limitless performance environment for Grammy award winning hip-hop band ...

The post disguise xR Pushes The Boundaries Of Album Promotion For Black Eyed Peas appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Dejero LivePlus Mobile App Revolutionizes San Diego’s KFMB-TV Emergency Reporting

    KFMB-TV anchors, reporters, producers tap Dejero’s mobile app on smartphones to deliver live high quality broadcasts on the move, from breaking news scenes and from home Waterloo, Ontario, June 30, 2020 — Dejero, an innovator in cloud-managed solutions that provide Emmy® award winning video transport and Internet connectivity while mobile or in remote ...

The post Dejero LivePlus Mobile App Revolutionizes San Diego’s KFMB-TV Emergency Reporting appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

NanoPI Neo3 : une carte RK3328 pour projets headless

La NanoPI Neo3 est construite autour d’un SoC Rockchip RK3328, une solution ARM Cortex-A53 quadruple coeurs cadencés à 1.5 GHz. Associé à 1 ou 2 Go de mémoire vive DDR4 et un lecteur de cartes MicroSDXC, la petite solution mesure 4.8 cm en profondeur comme en largeur.

NanoPi NEO3

Cette carte NanoPI Neo3 ne propose pas de sortie vidéo, vous ne pourrez rien afficher avec. L’idée est d’y accéder via un réseau externe pour la piloter et lui faire exécuter des tâches variées. Elle embarque un port Gigabit RTL8211E qui permettra de se connecter facilement à un Ethernet classique. Cette gamme de cartes développée par FriendlyELEC depuis 2017 permet de piloter de nombreux projets. De micro serveurs maison pour éviter d’être inondé de pub à des services de VPN en passant par des systèmes domotiques ou autres outils du genre, les NanoPi proposent souvent un excellent rapport usage / prix.

NanoPi_NEO3

Cette NanoPI Neo3  devrait être lancée à 25$ environ nous apprend CNX Software, elle proposera également pour la première fois un port USB 3.0 qui pourrait permettre de nouveaux usages et en particulier le contrôle de flux vidéo issus d’une Webcam FullHD ou plus. La  carte propose également le brochage standard nécessaire au pilotage de deux USB 2.0 et s’alimente avec un port au format USB Type-C mais sans aucune fonction de données. Un brochage indépendant permet également d’alimenter directement la carte en 5V et 1A.

On retrouve évidemment les éléments des cartes de développements avec 26 broches permettant de profiter des fonctions classiques de ce type de carte : I2C, UART, SPI, I2S, GPIO. Il sera possible de brancher un ventilateur 5 volts et de profiter de LEDs pour contrôler l’état du système sans avoir à brancher un écran.

Plus d’info sur la page Wiki de la carte.

NanoPI Neo3 : une carte RK3328 pour projets headless © MiniMachines.net. 2020.

V-Ray 5 disponible pour 3ds Max, V-Ray Collection dévoilé : quoi de neuf ?

Par : Shadows

Chaos Group annonce le lancement de la version 5 de V-Ray pour 3ds Max, ainsi que l’arrivée de V-Ray Collection.

Si vous utilisez une autre déclinaison de V-Ray, elle sera bientôt disponible : la version Maya est encore en beta, par exemple, mais sera rapidement lancée. Les avancées ci-dessous vous donneront donc un avant-goût de ce qui vous attend.

En ce qui concerne V-Ray 5 for 3ds Max, voici les nouveautés :

  • Light Mix : un système permettant d’ajuster les paramètres de lighting (intensité, couleur) sans avoir à relancer le rendu. L’outil est proposé au sein du nouveau V-Ray Frame Buffer, dont l’interface a par ailleurs été revue.
  • Layer Compositor : là encore un nouvel outil du V-Ray Frame Buffer. Comme son nom le laisse deviner, cet outil vous permettra de travailler et post-traiter votre image sans avoir à passer dans un autre outil. Le tout de façon non destructive.
  • Matériaux : un nouveau système de gestion est proposé, doté de 500 matériaux prédéfinis qui devraient couvrir vos besoins courants. Plastique, métal, verre, plusieurs couleurs de cheveux…
  • De nouveaux outils de randomisation facilitent la création de variations minimes, ce qui évitera un effet de répétition artificiel dans vos scènes. Les couleurs VRayMultiSubTex peuvent être décalées en teinte et gamma, une map VRayUVWRandomizer pourra de son côté disposer d’ajustements variés (rotation, décalage, échelle des textures et matériaux procéduraux). Pour les texture maps qui se répètent, Stochastic Texture Tiling vous évitera les artefacts de répétition.
  • Support initial des géométries out-of-core pour V-Ray GPU : concrètement, il s’agit ici de ne plus être limité par la mémoire du GPU. En outre, V-Ray GPU se dote enfin d’un rendu progressif pouvant être relancé : plus besoin de repartir de zéro.
  • Nouveau système de Sun/Sky avec plus de précision quand le soleil est sur l’horizon.
  • Echantillonnage Blue Noise : l’image semble plus propre avec moins d’échantillons.
  • Mise à jour de V-Ray Scene : export des objets sélectionnés, y compris les points pivot, dans Project Lavina.
  • ACEScg : vous pouvez faire vos rendus dans le nouveau standard des espaces colorimétriques.
  • Light Path Expressions : le comportement de la lumière dans une scène peut être utilisé pour des render elements personnalisés.
  • Filmic Tonemapping : les images HDR peuvent désormais imiter un aspect cinématique.
  • Coat Layer, Sheen Layer pour vos surfaces.
  • Aperçus photoréalistes des matériaux avec prise en compte de l’illumination globale.
  • VRayDirtMtl s’améliore avec contrôle procédural de traînées pour vieillir vos surfaces.
  • Nouveau matériau Car Paint, qui consomme moins de mémoire.
  • Camera EV Control : ajustez l’exposition de la Physical Camera sans affecter motion blur ou profondeur de champ.

Pour plus de détails, outre la vidéo ci-dessous, on fera un tour sur la page produit officielle. Notez également qu’un webinar gratuit est prévu le 23 juin.

En parallèle, Chaos Group annonce le lancement de V-Ray Collection, un pack de 15 produits avec entre autres V-Ray, Phoenix FD (simulation de fluides), Project Lavina (exploration de scènes en temps réel), VRscans (librairie de matériaux haute résolution).

Notez enfin que le benchmark V-Ray officiel reste pour le moment centré sur V-Ray Next et non V-Ray 5. Nous vous préviendrons évidemment de sa mise à jour.

Progiss, revendeur des solutions Chaos Group, est partenaire de 3DVF ; vous pourrez donc retrouver grâce à leur équipe :

  • V-Ray 5 for 3ds Max dans la boutique 3DVF.fr, que ce soit sous forme de licences perpétuelles, locations, mises à jour, render nodes ;
  • V-Ray Collection, disponible uniquement sous forme de location annuelle.

L’article V-Ray 5 disponible pour 3ds Max, V-Ray Collection dévoilé : quoi de neuf ? est apparu en premier sur 3DVF.

Light Tracer, un moteur de rendu dans votre station et sur le web

Par : Shadows

L’été passé, nous vous avions présenté Light Tracer : un moteur de rendu GPU dont la particularité était de fonctionner directement dans un navigateur web.

Un an plus tard, le produit a évolué. En plus de la version web, une application native sous Windows 10 est désormais proposée. Elle s’est accompagnée de l’arrivée d’un modèle économique :

  • la version web reste gratuite, et supporte désormais Edge en plus de Chrome et Firefox, mais il lui manque quelques fonctions avancées ;
  • la version Windows 10, elle, est payante mais abordable (une quarantaine de dollars pour une licence personnelle, environ 120 pour une entreprise), dispose de performances supérieures et d’outils plus poussés (import CAD, backplates personnalisables, inspection de scène et correction des meshes).

Light Tracer propose un rendu GPU progressif non biaisé, et tournera quelle que soit votre carte graphique du moment qu’elle a moins de 7 ans. Du denoising est évidemment disponible pour accélérer le résultat. Le rendu n’est pas spectral, mais des effets spectraux sont néanmoins simulés pour la dispersion et la réfraction. Côté éclairage, Light Tracer est essentiellement pensé pour gérer l’IBL. Les matériaux, eux, sont compatibles avec une approche PBR.
Notez enfin qu’une API est proposée si vous souhaitez intégrer le moteur dans vos propres applications (web ou natives).

En pratique, l’outil est très simple à prendre en main : que ce soit en version web (ci-dessous) ou native (image en début d’article), il ne nous a fallu que quelques minutes pour comprendre le positionnement et fonctionnement des fonctions de base.
Pour le tester par vous-mêmes, il vous suffit de vous rendre sur le site officiel.

Un de nos essais de rendu, à partir d’un scan 3D
Rendu par Misifiksi
Rendu par Sergey Egelsky
Rendu par Enes
Rendu par Denys M

L’article Light Tracer, un moteur de rendu dans votre station et sur le web est apparu en premier sur 3DVF.

Olivier Pautot, illustrateur 2D/3D

Par : Shadows

Découvrez les travaux de l’infographiste Olivier Pautot, qui travaille essentiellement sur de la création de personnages au style cartoon pour les secteurs de la publicité et du packaging. Il utilise essentiellement Blender pour ses projets, et a même adopté Eevee comme moteur de rendu par défaut pour ses derniers concepts tels que Stay At Home, qui met en scène une famille confinée.

L’article Olivier Pautot, illustrateur 2D/3D est apparu en premier sur 3DVF.

Blender 2.83 : le support étendu, une petite révolution ?

Par : Shadows

Blender 2.83 est sorti il y a quelques jours, avec comme à son habitude une flopée d’avancées : nouvel objet Volume permettant d’importer et rendre les fichiers OpenVDB, inspection des scènes en VR grâce à OpenXR, denoising via NVIDIA OptiX dans le viewport et pour les rendus finaux, sculpture de plis sur les tissus avec un solver qui aide à obtenir des résultats réalistes, améliorations sur Mesh Filter et les brosses, nouveau système de Face Sets pour contrôler la visibilité de portions d’un mesh (indispensable pour la phase de sculpting).
Du côté animation 2D, Grease Pencil a été entièrement réécrit et proposera des performances en hausse mais aussi de nouveaux outils ; globalement, le workflow pour les objets Grease Pencil se rapproche de celui des meshes.
Eevee poursuit ses évolutions : Render Passes, meilleure gestion du hair en ce qui concerne la transparence ou encore suppression de certains défauts visuels.
Certains shaders et modifiers ont été mis à jour, et les performances de certains outils ont été améliorées. Enfin, le Video Sequencer poursuit son avancée.

Une autre nouveauté, sans doute plus importante pour l’avenir de Blender, fait son apparition : le support à long terme (LTS ou Long Term Support). Blender 2.83 LTS va avoir droit à 2 ans de support et correction de bugs, sans ajout de nouvelles fonctions ni modifications de l’API. Tout bug critique des versions 2.9x sera porté sur la 2.83 LTS.
Bien évidemment, ce programme pilote a pour but de séduire les entités et équipes nécessitant un outil stable sur une longue période : de quoi séduire les studios travaillant sur des projets de grande ampleur et qui ne peuvent se permettre de devoir gérer des changements profonds de leur outil en cours de route.
Un article détaille le LTS, ses objectifs et son fonctionnement.

L’article Blender 2.83 : le support étendu, une petite révolution ? est apparu en premier sur 3DVF.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @mpstudio3d⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Just teasing...




⁣⁣
⁣#repost @mpstudio3d⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Just teasing you with a short #flashback of some of our shows from Festival of Lights Berlin 2019⁣
⁣#mpstudio #3dmapping #projectionmapping #videomapping #art #3dart #lightfestival #festivaloflights #cinema4d #c4d #octane #ae #adobe #aftereffects #motiondesign #event #best #digitalart #instaart #mappingprojection #3drender #millumin #watchout #catlover #artoftheday #festival #contemporaryart (at Berlin, Germany)
https://www.instagram.com/p/CA-CqahgTNp/?igshid=1obkbxg21dgpw

Jules Gaillard, spécialiste du rendu architectural

Par : Shadows

Jules Gaillard nous invite à découvrir son portfolio. Il est le fondateur d’Imagineer, structure spécialisée dans le rendu architectural.

Voici certains de ses projets, qu’il s’agisse de commandes ou de créations personnelles :

L’article Jules Gaillard, spécialiste du rendu architectural est apparu en premier sur 3DVF.

Houdini HIVE Worldwide : des dizaines de présentations en accès libre

Par : Shadows

Il y a quelques jours, SideFX organisait en ligne Houdini HIVE Worldwide : une série de présentations en ligne sur un vaste panel de sujets. Solaris, motion graphics, fracturation, environnements, art, RenderMan, VFX… Qu’il s’agisse de présentations théoriques, de didacticiels ou de cas clients, vous devriez y trouver votre compte.

Vous pouvez retrouver ces présentations chez SideFX, classées par thème et avec descriptif. Dans bien des cas, des fichiers sont aussi proposés pour suivre les formations et les reproduire chez vous.

Voici également une micro-sélection de vidéos qui vous donnera une idée du contenu proposé :

L’article Houdini HIVE Worldwide : des dizaines de présentations en accès libre est apparu en premier sur 3DVF.

Shipshape : participez au nouveau concours Pixar et gagnez de nombreux lots

Par : Shadows

Pixar a lancé un nouveau concours, en partenariat avec plusieurs autres éditeurs de solutions ou services 3D. Le concept : à partir d’un modèle de navire fourni, vous devrez créer une scène digne de votre talent. Des juges du studio Pixar détermineront les vainqueurs, qui repartiront avec des prix alléchants : licences logicielles, crédits pour un service de rendu, accès au site de formation Fxphd, mais aussi des goodies tels que des teapots RenderMan. Chaque marche du podium aura ainsi droit à l’équivalent de plusieurs milliers de dollars de lots.

La date limite est fixée au 23 juin. L’accès au concours et aux informations utiles se fait via la page Challenges de RenderMan : il vous faudra créer un compte (gratuit) pour y accéder.

Notez enfin que l’usage de RenderMan est obligatoire pour participer, mais qu’il est évidement possible d’utiliser la version gratuite à usage non commercial du moteur.

L’article Shipshape : participez au nouveau concours Pixar et gagnez de nombreux lots est apparu en premier sur 3DVF.

teamLab

Par : Marco Savo

teamLab (f. 2001) is an international art collective, an interdisciplinary group of various specialists such as artists, programmers, engineers, CG animators, mathematicians and architects whose collaborative practice seeks to navigate the confluence of art, science, technology, and the natural world.

teamLab aims to explore the relationship between the self and the world and new perceptions through art. In order to understand the world around them, people separate it into independent entities with perceived boundaries between them.

teamLab seeks to transcend these boundaries in our perception of the world, of the relationship between the self and the world, and of the continuity of time. Everything exists in a long, fragile yet miraculous, borderless continuity of life.

teamLab’s works are in the permanent collection of the Art Gallery of New South Wales, Sydney; Art Gallery of South Australia, Adelaide; Asian Art Museum, San Francisco; Asia Society Museum, New York; Borusan Contemporary Art Collection, Istanbul; National Gallery of Victoria, Melbourne; and Amos Rex, Helsinki.

Contact

Website

Facebook | Twitter | Instagram | Youtube

The post teamLab appeared first on Audiovisualcity.

❌