Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Iron Man VR se dévoile dans un trailer explosif pour sa sortie

Par : Sitraka R
iron man vr sénario, trailer

Alors que le jeu sortira sur PSVR ce vendredi 3 juillet, Iron Man VR veut vous convaincre une dernière fois de passer votre été dans son monde avec un trailer à couper le souffle.

Publiée par le développeur Camouflaj, la vidéo dévoile un gameplay tout en action, sans négliger pour autant le côté narratif. De fait, avec une sortie repoussée à plusieurs reprises, on connaît déjà presque tout du titre. En effet, les premiers testeurs ont pu s’y essayer depuis l’année dernière. Et le retour a été plus qu’encourageant avec un verdict unanimement positif de la communauté. Pour cause, un mécanisme de vol innovant qui vous met littéralement dans la peau de l’Avenger charismatique.

Iron Man VR : un dernier trailer qui mettra l’eau à la bouche des fans

Ce dernier trailer lève encore un peu plus le voile sur le titre. Une nouvelle fois, on y découvre Tony Stark rattrapé par son ancienne vie de fabricant d’armes. Pour venir à bout d’un ennemi énigmatique, le playboy milliardaire devra faire appel à toutes les fonctionnalités de son armure hi-tech.

De fait, les fans du personnage de Marvel devraient se régaler à essayer ses différents gadgets . Ils se délecteront également des apparitions d’autres têtes connues, telles que Nick Fury. Mais Iron Man VR devrait aussi plaire au gamer lambda avec des séquences de vol dynamiques, le tout dans un univers visuellement riche.

  • 26,91 €
  • 34,99 € 39,99 € -13%
  • PlayStation VR : Un nouveau format de pub arrive

    players enjoying PSVR

    A travers les possibilités inédites et sensationnelles que la réalité virtuelle propose, celle-ci a peu à peu envahi nos vies. Avec une expérience toujours plus réelle et authentique au coeur des préoccupations des entreprises, elles sont toujours enquête d’une meilleure utilisation de la réalité virtuelle. Sony en est la preuve avec son casque PlayStation VR. Avec un nouveau brevet en sa possession, la firme s’apprête à franchir un nouveau cap, notamment grâce à une technologie publicitaire avancée.

    Un nouveau mode d’affichage inauguré

    Sony a donc fait breveter une nouvelle manière d’afficher de la publicité pendant une cession d’utilisation de la réalité virtuelle. Pour cela, l’entreprise va mettre en place deux types d’affichage. Tout d’abord une possibilité où la majorité de l’écran est occupée par l’image de jeu du joueur tandis qu’une publicité s’affiche en hauteur et de façon centrée. Une deuxième possibilité sera une vision des images de pub dans la vision périphérique  du joueur.

    Ces deux nouveautés font ainsi l’objet d’un brevet déposé par Sony. Son idée consiste à ce que l’annonce dans le casque apparaîtra sans occuper la vue entière du joueur. Ainsi, sans empiéter sur les capacités de jeu du joueur, la firme pourra diffuser des publicités de la même manière que sur les plateformes déjà existantes.

    Un concept prêt à transformer la réalité virtuelle

    Sony a réfléchi à la façon et au moment où les joueurs verront les publicités. La position de la tête et l’emplacement de la ligne de vue de l’utilisateur influenceront leur diffusion. La multinationale a pensé de manière intelligente la position des annonces. En effet, un exemple illustre l’efficacité de leur utilisation. Une oreillette va détecter quel artiste est en train de jouer lorsque le joueur regardera la diffusion d’un concert dans son casque. Par la suite, les publicités affichées vont donc être influencées par l’artiste qui est en train d’être visionné.

    L’idée d’être envahi de pub n’est pas très réjouissante, mais celle de l’avancée que va subir la réalité virtuelle si. Cette évolution riche et intéressante va permettre d’autres développements futurs, et ainsi donner la possibilité à l’utilisateur de dicter les publicité reçues. C’est un véritable type de concept révolutionnaire que s’apprête à inaugurer la réalité virtuelle.

    Cet article PlayStation VR : Un nouveau format de pub arrive a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Covid-19 : quel impact sur l’industrie du jeu vidéo ? Une conférence en ligne pour comprendre

    Par : Shadows

    La pandémie actuelle a des conséquences majeures sur l’ensemble des secteurs de l’économie, et la création ne fait évidemment pas exception.

    Le 9 juillet prochain, un webinar en français s’intéressera plus précisément au secteur du jeu vidéo, qui a fait face à une situation inédite entre les conséquences du Covid-19 sur les studios mais aussi la hausse de la demande de côté clients.
    Nadine Gelly, (Directrice générale de la Guilde du jeu vidéo du Québec) et Marc Petit (Directeur Général – Unreal Engine – Epic Games) donneront leur éclairage sur la situation : défis, actions de l’industrie, avenir seront abordés.

    Voici l’annonce du webinar avec le lien d’inscription :

    L’Amérique du Nord représente le deuxième marché mondial du jeu vidéo et un territoire incontournable pour les professionnels français. Entre annulation de grands rendez-vous (GDC, E3) et explosion de la consommation de jeux vidéo, le COVID-19 a eu des impacts différents pour les acteurs de la filière, la plus importante des industries culturelles et créatives par son chiffre d’affaire. 

    Ce deuxième webinar sur les industries culturelles et créatives en Amérique du Nord se propose de décrypter la situation actuelle face au COVID-19, d’illustrer les réponses que la filière du jeu vidéo a su mettre en place et de présenter les opportunités et les perspectives pour le secteur. 

    Nos intervenants : 

    Nadine Gelly, Directrice générale, Guilde du jeu vidéo du Québec

    Marc Petit, Directeur général, Unreal Engine – Epic Games 

    Introduction des échanges par Emma Buttin, Chargée de mission TV, VR, New Media aux Services Culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis

    Modération par Léa Durand, Start-up Advisor, Business France – Amérique du Nord

    Les échanges se dérouleront en français. 

    Pour participer au webinar en ligne ce 9 juillet à 11h (Eastern Time) / 17h (France), inscrivez-vous ici ! 

    Cet évènement est organisé par Business France en association avec le Ministère de la Culture, le Consulat général de France au Québec et les Services Culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis. Ce webinar fait suite à d’autres actions pour accompagner les entrepreneurs culturels comme le Créative Lab

    NDunes, un éditeur de mondes virtuels qui voit grand

    Par : Shadows

    L’outil de création de paysages et mondes virtuels NDunes se dévoile en version beta gratuite. Le principal point fort du produit est sa capacité à gérer des espaces de très grande taille, jusqu’à l’échelle d’une planète.

    Concrètement, NDunes permet l’import d’éléments 3D qui seront ensuite utilisés pour peupler les paysages. Le moteur 3D intégré permet de naviguer en temps réel dans votre création, qui pourra par la suite être exportée.

    Si pour le moment, beta oblige, le produit comporte des limitations, les ambitions affichées sont élevées. A terme, NDunes proposera par exemple :

    • un système d’eau complet (océans, rivières) ;
    • de quoi gérer les environnements urbains (villes, bâtiments, routes) ;
    • des outils d’animation, scripting, vidéo, tracking ;
    • diverses fonctions pour améliorer le workflow, comme des brosses pour modifier les paysages ;
    • côté export (limité aux maps d’environnement et fichiers .fbx actuellement), davantage de possibilités.

    En ce qui concerne le modèle économique, le produit de base restera gratuit, avec deux sources de revenus :

    • d’une part, une boutique en ligne qui permettra d’acheter des éléments variés : végétation, terrains, géométries, et même nuages ou planètes entières ;
    • d’autre part, le moteur 3D temps réel lui-même devrait à terme être proposé en B2B. L’équipe nous précise que le moteur pourra gérer des applications variées, dont du jeu vidéo type monde ouvert.

    Les secteurs ciblés par le produit sont essentiellement le cinéma et le jeu vidéo. L’équipe NDunes, basée en France, nous précise que sa solution s’appuie sur la technologie de Redway3D, un éditeur de composants de visualisation 3D porté par la même équipe. Redway3D cible à la base des secteurs plus éloignés du divertissement (CAD, BIM, KBD ou encore simulation).

    Pour plus de précisions et télécharger l’outil, rendez-vous sur le site officiel.

    ⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @metteursenpieces⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣À...




    ⁣⁣
    ⁣#repost @metteursenpieces⁣
    ⁣__________________⁣
    ⁣⁣
    ⁣À demain 18h ! #mapping #citizenlights1030 #millumin #metteursenpieces #schaerbeek #starodyssey #space #color #painting #paint #visualart #visualprojection (at Église Saint-Servais)
    https://www.instagram.com/p/CB7bpBzJJ1B/?igshid=9rmbavjv6366

    Museum of Other Realities : un musée virtuel à découvrir de toute urgence

    Par : Shadows

    Nous vous avions annoncé il y a quelques jours l’évènement Cannes XR Virtual, qui se tient cette semaine de façon dématérialisée.
    Pour rappel, l’accès est gratuit et nécessite simplement l’installation de l’application Museum of Other Realities, compatible avec la plupart des casques du marchés. L’évènement se termine dans une quinzaine d’heures (au moment où nous écrivons ces lignes) avec en théorie un système de replay jusqu’au 3 juillet.

    C’est justement sur l’application elle-même que nous allons revenir ici : lancé un peu plus tôt dans l’année, le Museum of Other Realities sert ici de préambule aux galeries du festival Cannes XR proprement dit (que vous trouverez dans le musée en suivant le tapis rouge), mais mérite que l’on s’y attarde.

    Concrètement, une fois le Museum of Other Realities lancé, vous aurez droit à deux versions : connectée ou non. Si l’environnement est le même dans les deux cas, le premier choix vous permettra de croiser d’autres visiteurs dans les couloirs de l’espace virtuel d’exposition, voire de discuter.

    Bien évidemment, votre avatar est personnalisable à loisir, le levier de génération aléatoire vous permettant rapidement de trouver polygones à votre pied.


    Il est également possible d’explorer les lieux par sauts, en flottant, et même à différentes échelles via un système de boissons à la Alice au pays des merveilles (en allant chercher un objet dans son dos, on récupère un cocktail aléatoire avec trois possibilités : taille normale, réduite ou géante).

    Ces différentes options s’avèrent parfaitement adaptées pour explorer les sculptures VR du musée. En effet, au hasard des couloirs, vous pourrez admirer des oeuvres statiques ou mobiles créées par différents artistes. Le système de sauts, très classique en VR, est ici utilisé de façon intelligente puisqu’il vous permettra lorsque l’oeuvre s’y prête (diorama, par exemple) de vous y transporter en changeant d’échelle. Un concept astucieux qui permet d’exposer des sculptures et paysages entiers dans le coin d’une pièce virtuelle.

    La sélection est particulièrement riche et hétéroclite : dinosaures à plumes de Nick Ladd, scènes florales de Sabby Lighf, Crystal Odyssey de Sutu (artiste ayant collaboré avec Jean-Michel Jarre), scène spatiale de Liz Edwards…

    De salle en salle, vous serez amenés à voyager dans des espaces naturalistes ou fantasmagoriques, à pénétrer au coeur d’oeuvres mouvantes, et même à interagir avec certains des projets : Complex Chaos de Sean Tann est par exemple une scène fractale qui évolue selon vos déplacements, Friend Generator enregistre et rejoue vos propres mouvements, etc.

    Seul regret, finalement, face à ce musée : le fait que le contenant soit finalement relativement classique, avec un système de salles et couloirs proche du réel. Une architecture plus folle, et quelques améliorations du système de déplacement (un peu trop lent à notre goût) seraient un plus.

    Reste que l’ensemble mérite vraiment le détour, et nous vous le conseillons vivement. Gratuit via Steam le temps du Cannes XR Virtual, Museum of Other Realities est habituellement proposé 20€ environ sur la plupart des plateformes VR. Un tarif amplement mérité pour une galerie d’art moderne très réussie.

    Space – Danny Bittman
    Electronic Ocean, par Romain Revert
    Lignes de Fleurs – Sabby Lighf
    Infinity – Sutu
    Immateria – Isaac Cohen

    L’article Museum of Other Realities : un musée virtuel à découvrir de toute urgence est apparu en premier sur 3DVF.

    Encodeur vidéo pour l’image live

    Encoder

    Dans la jungle des codecs vidéo, 2 codecs sortent du lot pour la vidéo live.

    Le Codec propriétaire gratuit de Resolume, le DXV possède son propre encoder avec Resolume Alley qui fait à la fois office de viewer et d’encoder. Resolume Alley propose 4 formats d’encodage, le DXV Normal Quality, No Alpha ; DXV Normal Quality, With Alpha ; DXV High Quality, No Alpha et le DXV High Quality, With Alpha. Il permet aussi la création d’une file d’attente pour un traitement par lot, a faire travailler la nuit quand on a 2 pétaoctets de vidéos, la conversion d’une suite d’images, une mise à l’échelle en remplissage, ajustement ou étirement. Alley permet de convertir l’audio en PCM linéaire. Le codec DXV est encapsulé dans un MOV et n’a pas besoin de Quicktime pour coder les fichiers DXV dans un conteneur .mov. Encodage sur GPU.

    Resolume Alley

    Applications vidéo intégrant le DXV : Resolume

    Le codec open source HAP quant à lui utilisera son encoder maison le AVF Batch Encoder par les créateurs du codec HAP, Vidvox. C’est un outil de transcodage simple, il gère le traitement par lot

    AVF Batch Exporter

    IL y a quatre versions différentes du HAP:

    le HAP, HAP Alpha, HAP Q et le HAP Q Alpha. Ce convertisseur fonctionne exclusivement sur mac. Le codec HAP est encapsulé dans un MOV, encodage sur GPU.

    AVF Batch Exporter

    Jokyo HAP Encoder est un nouveau dans la place des transcodeurs vidéo, il apporte une optimisation de l’encodage au format HAP et un temps de rendu raisonnable surtout en haute définition avec un rapport de qualité/vitesse optimisé. Le plugin pour After Effects compatible Win/Mac est à 75€, le plugin pour Media Encoder et Premiere Pro est à 75€ et pour finir le bundle comprenant les 2 plugs, Jokyo HAP Ae Encoder avec le Jokyo HAP Me Encoder est à 99€.

    Jokyo HAP Encoder

    AfterCodecs est une solution payante (89€) pour encoder vos vidéos directement dans After Effects, en installant ce plug vous installez aussi certains codecs manquant comme le H.264, H.265, les 4 codecs HAP, tention quand même, le ProRes 4444 avec couche alpha n’est pas le codec officiel en version light.

    AfterCodecs

    Applications vidéo intégrant le HAP en natif : CoGe, Isadora, GrandVJ, MadMapper, Millumin, Mitti, MixEmergency, ModuloPi, Notch, Qlab, Smode, TouchDesigner, VDMX, VVVV, Pandoras Box, Disguise, Watchout, grandMA2, Green Hippo, OpenFrameworks, Unity3D, Unreal Engine et VUO.

    Un encodeur exotique pour du HAP ou du DXV, faite signe.

    Encodeur vidéo pour l’image live est un billet de LeCollagiste VJ.
    LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

    Le Pixel Museum ferme ses portes, mais espère éviter le Game Over

    Par : Shadows

    Lancé en février 2017 à Schiltigheim, dans le Bas-Rhin, le Pixel Museum se présentait comme « l’unique musée français consacré au jeu vidéo ». Entre divers projets avortés ou annulés, ou des initiatives seulement temporaires, le secteur vidéoludique est en effet bien mal représenté dans nos établissements culturels.

    Si le musée a su accueillir 75 000 visiteurs en trois ans, et une soixantaine d’évènements, son modèle économique n’a pas suivi : l’équipe annonce la fermeture définitive du Pixel Museum.

    Du côté du musée, on pointe du doigt « le loyer inapproprié » des locaux appartenant à la ville (le loyer mensuel avec avances sur charges s’élèverait à 8700€ mensuels environ pour une surface de 920m² environ) et « l’absence de soutien de collectivités », entre autres. La mairie, citée par DNA, réfute en bloc l’accusation, évoquant notamment une subvention de 30 000€ votée fin 2018. A ce stade, indique DNA, le musée doit encore 34 900€ à la mairie de Schiltigheim.

    Quoiqu’il en soit, le Pixel Museum ne s’avoue pas totalement vaincu : le communiqué officiel indique clairement que l’équipe souhaite « pouvoir partager à nouveau rapidement avec le public ». Reste à déterminer un nouveau lieu d’accueil pour les collections du musée.

    L’article Le Pixel Museum ferme ses portes, mais espère éviter le Game Over est apparu en premier sur 3DVF.

    V-Ray 5 disponible pour 3ds Max, V-Ray Collection dévoilé : quoi de neuf ?

    Par : Shadows

    Chaos Group annonce le lancement de la version 5 de V-Ray pour 3ds Max, ainsi que l’arrivée de V-Ray Collection.

    Si vous utilisez une autre déclinaison de V-Ray, elle sera bientôt disponible : la version Maya est encore en beta, par exemple, mais sera rapidement lancée. Les avancées ci-dessous vous donneront donc un avant-goût de ce qui vous attend.

    En ce qui concerne V-Ray 5 for 3ds Max, voici les nouveautés :

    • Light Mix : un système permettant d’ajuster les paramètres de lighting (intensité, couleur) sans avoir à relancer le rendu. L’outil est proposé au sein du nouveau V-Ray Frame Buffer, dont l’interface a par ailleurs été revue.
    • Layer Compositor : là encore un nouvel outil du V-Ray Frame Buffer. Comme son nom le laisse deviner, cet outil vous permettra de travailler et post-traiter votre image sans avoir à passer dans un autre outil. Le tout de façon non destructive.
    • Matériaux : un nouveau système de gestion est proposé, doté de 500 matériaux prédéfinis qui devraient couvrir vos besoins courants. Plastique, métal, verre, plusieurs couleurs de cheveux…
    • De nouveaux outils de randomisation facilitent la création de variations minimes, ce qui évitera un effet de répétition artificiel dans vos scènes. Les couleurs VRayMultiSubTex peuvent être décalées en teinte et gamma, une map VRayUVWRandomizer pourra de son côté disposer d’ajustements variés (rotation, décalage, échelle des textures et matériaux procéduraux). Pour les texture maps qui se répètent, Stochastic Texture Tiling vous évitera les artefacts de répétition.
    • Support initial des géométries out-of-core pour V-Ray GPU : concrètement, il s’agit ici de ne plus être limité par la mémoire du GPU. En outre, V-Ray GPU se dote enfin d’un rendu progressif pouvant être relancé : plus besoin de repartir de zéro.
    • Nouveau système de Sun/Sky avec plus de précision quand le soleil est sur l’horizon.
    • Echantillonnage Blue Noise : l’image semble plus propre avec moins d’échantillons.
    • Mise à jour de V-Ray Scene : export des objets sélectionnés, y compris les points pivot, dans Project Lavina.
    • ACEScg : vous pouvez faire vos rendus dans le nouveau standard des espaces colorimétriques.
    • Light Path Expressions : le comportement de la lumière dans une scène peut être utilisé pour des render elements personnalisés.
    • Filmic Tonemapping : les images HDR peuvent désormais imiter un aspect cinématique.
    • Coat Layer, Sheen Layer pour vos surfaces.
    • Aperçus photoréalistes des matériaux avec prise en compte de l’illumination globale.
    • VRayDirtMtl s’améliore avec contrôle procédural de traînées pour vieillir vos surfaces.
    • Nouveau matériau Car Paint, qui consomme moins de mémoire.
    • Camera EV Control : ajustez l’exposition de la Physical Camera sans affecter motion blur ou profondeur de champ.

    Pour plus de détails, outre la vidéo ci-dessous, on fera un tour sur la page produit officielle. Notez également qu’un webinar gratuit est prévu le 23 juin.

    En parallèle, Chaos Group annonce le lancement de V-Ray Collection, un pack de 15 produits avec entre autres V-Ray, Phoenix FD (simulation de fluides), Project Lavina (exploration de scènes en temps réel), VRscans (librairie de matériaux haute résolution).

    Notez enfin que le benchmark V-Ray officiel reste pour le moment centré sur V-Ray Next et non V-Ray 5. Nous vous préviendrons évidemment de sa mise à jour.

    Progiss, revendeur des solutions Chaos Group, est partenaire de 3DVF ; vous pourrez donc retrouver grâce à leur équipe :

    • V-Ray 5 for 3ds Max dans la boutique 3DVF.fr, que ce soit sous forme de licences perpétuelles, locations, mises à jour, render nodes ;
    • V-Ray Collection, disponible uniquement sous forme de location annuelle.

    L’article V-Ray 5 disponible pour 3ds Max, V-Ray Collection dévoilé : quoi de neuf ? est apparu en premier sur 3DVF.

    Unreal Fest Online : un contenu riche et gratuit à découvrir le 14 juillet

    Par : Shadows

    Epic Games annonce Unreal Fest Online, un évènement qui prendra place le 14 juillet prochain.

    Accessible en ligne et gratuitement, Unreal Fest Online proposera une cinquantaine de sessions et des opportunités de networking. Cinq grands volets seront proposés : jeu vidéo, automobile, média/divertissement, architecture, ainsi qu’une catégorie plus généraliste (utilisation du moteur, workflows, etc).

    Vous trouverez plus bas une liste des principales conférences. La page de l’évènement vous donnera le planning complet et vous permettra de vous inscrire. Pour les horaires français, prenez les heures BST (heure britannique) et rajoutez 1 heure.

    Si Unreal Engine 5 vous intéresse, la conférence « Unreal Engine for Next-Gen Games session » (à 14h heure française) en parlera avec plusieurs membres de l’équipe Epic Games : Nick Penwarden, Marcus Wassmer, Jerome Platteaux.

    Si vous ne pouvez pas assister à telle ou telle conférence, pas de panique : les contenus seront proposés après coup sur la chaîne Youtube officielle, et nous aurons l’occasion de les relayer sur 3DVF.

    Games:

    Building Worlds in Fortnite with Unreal Engine (Epic Games)
    The Evolution of Real-Time VFX with Unreal Engine’s Niagara (Epic Games)
    Optimizing and Building AAA UI in Unreal Motion Graphics (UMG) UI Designer (Rocksteady Studios)
    Porting The Sinking City to Nintendo Switch (Frogwares)
    A Deep Dive into a Cross-Platform Build Farm (Natural Motion)

    Automotive:

    Visual Fidelity with Ray Tracing (Epic Games)
    A Deep Dive into the Key Components of a Product Configurator (Audi)
    Exploring the Ford Mustang Mach-E: the Real-Time Future of Automotive Visualization (Burrows)
    A Fully Immersive Driving Simulator for Autonomous Vehicles (Warwick Mfg Group)

    Media and Entertainment:

    Work From Home Virtual Production (Matt Workman)
    Using Unreal Engine for Linear Animation (Epic Games)
    The Future of Real-Time Broadcast Graphics (Zero Density)
    Bootstrapping Live Action Real-Time In-Camera VFX for Indie Filmmakers (Treehouse Digital)
    The Making of ‘His Dark Materials’ (Painting Practice)

    Architecture/AEC:

    Real-Time Ray Tracing for Architectural Visualization (Epic Games)
    Crash Course: An Introduction to Twinmotion (Epic Games)
    Transforming Archviz at KPF with Unreal Engine and Twinmotion 2020 (Kohn Pedersen Fox Associates)
    BIM-Integrated VR with Unreal Engine (Epic Games)

    Cross-Industry:

    Crash Course: An Introduction to Unreal Engine (Epic Games)
    Quixel Mixer Workflow and Applying Megascans in a Virtual World (Quixel)
    How to Use Blender with Unreal Engine (Epic Games)
    Diving into Niagara: Intelligent Particle Effects (Epic Games)
    Collect, Analyze, and Visualize Your Data with Unreal Insights (Epic Games)

    L’article Unreal Fest Online : un contenu riche et gratuit à découvrir le 14 juillet est apparu en premier sur 3DVF.

    5G-Virtuosa project completes initial technical IP-based studio set-up

    Par : Editor

    The participants of 5G-Virtuosa, the EU-funded project exploring 5G and virtualization in broadcast production, announced today that the first technical step of the initiative has been completed at Nevion’s Service Operations Center (SOC) in Gdansk, Poland. The step involves the integration of multiple products from various vendors, with most of the work done remotely because ...

    The post 5G-Virtuosa project completes initial technical IP-based studio set-up appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

    Annecy 2020 : Lupin III The First se dévoile, en attendant la sortie en salles

    Par : Shadows

    Créé par le mangaka Monkey Punch (qui nous a quittés l’an passé), le manga Lupin III a débuté dans les années 60. Adapté en plusieurs séries animées puis en films, la licence a pour la première fois droit à une version en animation 3D : Lupin III The First, prévue pour la fin de l’année en France.

    Ce nouvel opus, réalisé et écrit par Takashi Yamazaki, marquera le retour du personnage sur la terre de son grand-père Arsène Lupin : la France !
    Au programme, un journal mystérieux, des personnages hauts en couleurs et bien entendu une bonne dose d’action.

    La sélection au Festival d’Annecy Online est l’occasion d’en savoir un peu plus sur le film. Si le distributeur français, Eurozoom, nous a déjà gratifiés d’une bande-annonce visible plus bas, les accrédités au festival peuvent visionner le début du film et une interview du réalisateur.

    Les images confortent ce que nous savions déjà : de toute évidence, les studios d’animation TMS Entertainement et Marza Animation Planet ont soigné leur travail. Si la motion capture a été envisagée un temps, c’est finalement une approche manuelle qui a été retenue, plus compatible avec le côté cartoon du film. De quoi, explique le réalisateur, donner un ton plus chaleureux aux personnages… Mais aussi causer quelques soucis « douloureux » du côté des finances.Takashi Yamazaki précise également que le passage de la 2D à la 3D n’a pas été de tout repos, avec des défis et échecs. Il ne semble cependant pas regretter son choix, la 3D facilitant justement les itérations ; par ailleurs elle permet selon lui une meilleure expressivité, des effets plus poussés et une meilleure reconnaissance spatiale.

    Du côté des décors, le Paris représenté ici ne détonne pas, et pour cause : Takashi Yamazaki indique dans l’interview proposée par Annecy que des français sont présents dans l’équipe d’animation. Ils ont donc aussi pu servir de conseillers pour vérifier que rien de particulièrement choquant n’était inclus. Le but de Takashi Yamazaki : éviter à tout prix ce qu’il ressent parfois lorsque des films américains censés se passer au Japon contiennent des éléments qui n’ont rien à faire dans ce pays.

    Enfin, si Takashi Yamazaki est évidemment ravi de la sélection de son film au Festival d’Annecy, il se dit profondément déçu de l’annulation de la version physique. Grand amateur de bande dessinée française (une gravure de Moebius affichée derrière lui durant l’interview le confirmant), il se réjouissait de cette rare opportunité de venir sur place.

    Distribué par Eurozoom, Lupin III The First sera visible dès le 16 décembre en France.

    Le cultissime «gentleman cambrioleur» Lupin III revient dans une aventure effrénée, pour la première fois au cinéma en France, pour marquer son grand retour au pays de son illustre grand-père ! Il s’associe à la jeune Laëtitia pour faire main basse sur le journal de Bresson, un trésor que même Arsène Lupin n’a jamais réussi à dérober. Alors que Lupin III et ses compagnons se démènent pour dénouer les secrets du fameux journal, ils doivent faire face à une sombre cabale poursuivant d’horribles desseins. Entre pièges mortels, escapades aériennes et abracadabrantes évasions, Lupin et sa bande de casse-cou rivalisent d’esprit et d’audace dans ce long-métrage d’animation qui ravira autant les fans de cette série légendaire créée il y a 50 ans par Monkey Punch, que les nouveaux venus de 7 à 77 ans !

    L’article Annecy 2020 : Lupin III The First se dévoile, en attendant la sortie en salles est apparu en premier sur 3DVF.

    Dontnod (Life is Strange) s’étend à Montréal et dévoile un teaser

    Par : Shadows

    Le studio français de jeux vidéo Dontnod Entertainment a annoncé la création ce mois-ci d’une filiale à Montréal, au Canada.

    Connu pour des licences telles que Life is Strange ou Vampyr, Dontnod compte déjà 250 personnes environ côté français.
    Si l’écosystème de Montréal, déjà riche en talents, est évidemment une des raisons du choix du lieu de la filiale, Dontnod ne cache pas que le crédit d’impôt de 37,5% pour les jeux disponibles en VF a aussi été un point décisif. En outre, explique le studio, le but est de se rapprocher physiquement du territoire nord-américain, qui est actuellement le premier marché des jeux Dontnod.

    Le studio de Montréal pourrait atteindre une cinquantaine de personnes à terme, avec des recrutement locaux mais aussi des talents issus des équipes parisiennes.

    Notons également que Dontnod vient de dévoiler un teaser pour son futur jeu Twin Mirror. Prévu sur PS4, Xbox One et PC d’ici la fin de l’année. Un projet narratif dont voici le point de départ :

    Suite à la mort tragique de son meilleur ami, Sam Higgs décide de revenir à Basswood, sa ville natale, pour lui rendre un dernier hommage. Il devient vite évident que cette petite ville de Virginie Occidentale, qu’il pensait ne plus jamais revoir, renferme de sombres secrets. L’ancien journaliste d’investigation devra alors recourir à son esprit d’analyse hors du commun pour lever le voile sur les mystères planant sur la ville et ses habitants.

    Confronté à son passé, il sera tiraillé entre sa quête de vérité et son désir de renouer avec ses proches. À qui pourra-t-il accorder sa confiance ?

    Les facultés de déduction de Sam permettront au joueur de revivre ses souvenirs, de retracer la vérité, mais aussi d’analyser des scènes énigmatiques afin de percer à jour les secrets enfouis de Basswood. Chacun des choix auxquels sera confronté le joueur et chacune des informations qu’il collectera auront des répercussions sur l’enquête et sur l’histoire de Sam. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision – vous façonnerez une expérience de jeu qui vous ressemble.

    L’article Dontnod (Life is Strange) s’étend à Montréal et dévoile un teaser est apparu en premier sur 3DVF.

    Star Wars: Squadrons, la galaxie a besoin de vous !

    Par : Shadows

    Electronic Arts dévoile la bande-annonce de Star Wars: Squadrons, futur jeu d’action dans lequel vous piloterez les plus célèbres vaisseaux de la saga.

    Après une campagne solo destinée à vous faire prendre en main TIE fighters et autres X-Wings, vous pourrez prendre part à des combats en 5 contre 5 ou vous joindre à d’immense batailles, sur PS4, Xbox One, Origin, Steam, Epic Games Store.

    Les fans qui espéraient une version en réalité virtuelle auront la joie d’apprendre que le jeu sera jouable en VR sur PS4 et PC.

    La sortie est prévue au mois d’octobre.

    L’article Star Wars: Squadrons, la galaxie a besoin de vous ! est apparu en premier sur 3DVF.

    PS5 : Sony présente la console et les manettes

    Par : Shadows

    Outre des jeux somptueux, Sony a dévoilé hier soir le design de la future PS5. Ou plutôt les designs : la console se déclinera en fait en deux versions, avec ou sans lecteur de disque. Attention toutefois, cette dernière version, la « Digital Edition », implique que vous ne pourrez pas revendre ou acheter des jeux d’occasion puisqu’elle ne s’appuiera que sur le dématérialisé. Son prix sans doute réduit impliquera donc un sacrifice.

    Pour le reste, une robe blanche et futuriste a été choisie, avec des accents de bleu que l’on retrouve sur les nouvelles manettes sans fil DualSense. Ces dernières disposent notamment de détecteurs de mouvement.

    De belles images nous sont proposées dans les vidéos ci-dessous, mais sans vraiment offrir plus de détails sur les caractéristiques techniques de la PS5. Nous devrions en savoir plus d’ici le lancement effectif, prévu pour la fin de l’année à un prix encore non officialisé.
    On retrouvera évidemment en face la future Xbox Series X de Microsoft : un duel sans merci commencera alors. Quelle qu’en soit l’issue, une chose est certaine : ces nouveaux produits devraient permettre des avancées techniques majeures du côté des jeux, surtout si certaines promesses (comme une gestion particulièrement optimale du stockage chez Sony) sont tenues.

    L’article PS5 : Sony présente la console et les manettes est apparu en premier sur 3DVF.

    La PS5 dévoile ses jeux : des blockbusters aux indés, découvrez-les tous

    Par : Shadows

    Sony a organisé hier soir une conférence en ligne autour de la future console PlayStation 5. L’occasion de dévoiler de nombreux jeux dans des styles et genres variés. Voici les bandes-annonces de ces derniers. Exclusivités PS5 ou non, titres surprenants ou prévisibles, photoréalisme ou univers stylisés : vous devriez y trouver votre bonheur, quels que soient vos goûts.

    • Commençons doucement avec Astro’s Playroom, un jeu de plateformes qui sera livré avec la console. Sony indique avoir voulu proposer un gameplay innovant et qui soulignes les capacités de sa nouvelle manette.
    • Stray, prévu pour l’an prochain et développé par l’équipe française de BlueTwelve Studio « principalement faite de chats, et d’une poignée d’humains » comme l’indique le site officiel, est un jeu d’aventure à la troisième personne. Vous y incarnerez un chat de gouttière au sein d’une cité cyberpunk peuplée de droïdes et de créatures dangereuses.
    • Pragmata : Capcom présente ici un titre qui ne sera pas disponible avant 2022. Un mystérieux personnage en scaphandre, une petite fille, des technologies dépassant l’imagination, la Lune : un concept atypique et encore bien mystérieux.
    • Marvel’s Spider-Man: Miles Morales : après nous avoir offert un film d’animation brillant et visuellement époustouflant, Miles Morales renfile son costume dans une aventure signée Insomniac Games.
    • Returnal : entre shooter à la troisième personne et rogue-like, vous devrez survivre sur une planète hostile qui changera à chaque mort.
    • Project Athia : un jeu d’action-aventure tout droit venu de Luminous Productions, le nouveau studio de Square Enix. Si le teaser est court, les images semblent prometteuses.
    • Kena: Bridge of Spirits : là encore un titre d’action-aventure. Ce projet indépendant vous invitera à faire grandir une équipe de compagnons-esprits qui amélioreront vos capacités et vous permettront de manipuler votre environnement pour mieux accomplir une quête intimement liée à un village.
    • Grand Theft Auto V, que l’on ne présente plus, aura droit a sa version PS5 de même que Grand Theft Auto Online. Sony promet une amélioration visuelle tirant parti des capacités de sa console. Une version standalone de Grand Theft Auto Online sera proposée gratuitement aux joueurs PS5 durant les trois premiers mois.
    • Ratchet & Clank: Rift Apart : la célèbre licence sera de retour en next-gen.
    • Oddworld Soulstorm : là encore une licence bien connue, pour un titre qui devrait proposer de nouvelles mécaniques de jeu.
    • Horizon Forbidden West signe le retour de l’univers du jeu Horizon Zero Dawn, avec une cinématique somptueuse.
    • Demon’s Soul, remake du jeu Playstation, nous est proposé par JAPAN Studio et Bluepoint Games.
    • Gran Turismo 7 poursuit 22 ans de mécanique bien huilée, pour toujours plus de vitesse.
    • NBA 2K21 : toujours du sport, mais autour d’un ballon de basket.
    • Sackboy A Big Adventure : le retour du fameux personnage dans un jeu d’aventure 3D à jouer seul ou à plusieurs.
    • Destruction AllStars : action et automobiles dans un jeu de combat en arène.
    • Resident Evil Village : Les fans de survival horror n’ont pas été oubliés et auront droit à un nouveau chapitre.
    • Godfall : un jeu de combat en mêlée incorporant une bonne dose de RPG.
    • JETT : The Far Shore : dans ce titre d’action-aventure, partez à la conquête des étoiles et créez un avenir pour un peuple entier.
    • Bugsnax : un jeu d’aventure loufoque et coloré par les créateurs d’Octodad: Dadliest Catch.
    • Little Devil Inside : un jeu mêlant action, aventure et RPG dans un monde semi ouvert. Le tout est signé Neostream.
    • Deathloop : un FPS tout droit venu d’Arkane Studio, déjà derrière la franchise Dishonored.
    • Solar Ash : un univers stylisé et surréel vous attend, de même que des adversaires redoutables…
    • Ghostwire: Tokyo : la ville de Tokyo est submergée par des forces surnaturelles, et la quasi totalité de la population a disparu. Il vous faudra battre une menace paranormale à l’aide de pouvoirs mais aussi découvrir le secret derrière la disparition de la population.
    • Goodbye Volcano High : un titre mêlant narration et aventure, sur la fin d’une ère et le début d’une histoire d’amour. Titre développé par KO_OP.

    Ces titres sauront-ils vous convaincre d’acheter une PS5 les yeux fermés ? N’hésitez pas à nous donner vos impressions dans les commentaires.

    L’article La PS5 dévoile ses jeux : des blockbusters aux indés, découvrez-les tous est apparu en premier sur 3DVF.

    Light Tracer, un moteur de rendu dans votre station et sur le web

    Par : Shadows

    L’été passé, nous vous avions présenté Light Tracer : un moteur de rendu GPU dont la particularité était de fonctionner directement dans un navigateur web.

    Un an plus tard, le produit a évolué. En plus de la version web, une application native sous Windows 10 est désormais proposée. Elle s’est accompagnée de l’arrivée d’un modèle économique :

    • la version web reste gratuite, et supporte désormais Edge en plus de Chrome et Firefox, mais il lui manque quelques fonctions avancées ;
    • la version Windows 10, elle, est payante mais abordable (une quarantaine de dollars pour une licence personnelle, environ 120 pour une entreprise), dispose de performances supérieures et d’outils plus poussés (import CAD, backplates personnalisables, inspection de scène et correction des meshes).

    Light Tracer propose un rendu GPU progressif non biaisé, et tournera quelle que soit votre carte graphique du moment qu’elle a moins de 7 ans. Du denoising est évidemment disponible pour accélérer le résultat. Le rendu n’est pas spectral, mais des effets spectraux sont néanmoins simulés pour la dispersion et la réfraction. Côté éclairage, Light Tracer est essentiellement pensé pour gérer l’IBL. Les matériaux, eux, sont compatibles avec une approche PBR.
    Notez enfin qu’une API est proposée si vous souhaitez intégrer le moteur dans vos propres applications (web ou natives).

    En pratique, l’outil est très simple à prendre en main : que ce soit en version web (ci-dessous) ou native (image en début d’article), il ne nous a fallu que quelques minutes pour comprendre le positionnement et fonctionnement des fonctions de base.
    Pour le tester par vous-mêmes, il vous suffit de vous rendre sur le site officiel.

    Un de nos essais de rendu, à partir d’un scan 3D
    Rendu par Misifiksi
    Rendu par Sergey Egelsky
    Rendu par Enes
    Rendu par Denys M

    L’article Light Tracer, un moteur de rendu dans votre station et sur le web est apparu en premier sur 3DVF.

    Shader Bits : une mine d’informations pour vos projets Unreal Engine

    Par : Shadows

    Adeptes de l’Unreal Engine, découvrez Shader Bits, le site de Ryan Brucks. Si le nom de ce dernier ne vous dit peut-être rien, vous connaissez déjà son travail : en poste chez Epic Games depuis 13 ans, il est actuellement Principal Technical Artist et a eu l’occasion de travailler sur la majorité des démos et jeux Epic Games dévoilés depuis son arrivée dans l’entreprise. Autant dire qu’Unreal Engine est un sujet qu’il maîtrise.

    Sur son site, on trouvera une compilation de ses travaux, mais aussi un blog technique riche en informations. Création d’un système de fond vert/chroma keying sous UE4 et en direct, brouillard volumétrique, imposteurs, raytracing, usage avancé de shadowmaps… Autant d’articles qui pourront vous inspirer techniquement pour vos propres projets.

    L’article Shader Bits : une mine d’informations pour vos projets Unreal Engine est apparu en premier sur 3DVF.

    ⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @dariosajeva⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Au travail...




    ⁣⁣
    ⁣#repost @dariosajeva⁣
    ⁣__________________⁣
    ⁣⁣
    ⁣Au travail dans les locaux de la cie Nansouk, report de résidence pour la création de Bled.⁣
    ⁣Texte de Daniel Danis.⁣
    ⁣Mise en scène Charly Blanche.⁣
    ⁣⁣
    ⁣#jeunepublic #theatrecontemporain⁣
    ⁣#millumin #theatremultimedia #theatrejeunepublic
    https://www.instagram.com/p/CA-Bg71pras/?igshid=1ftrs1rn2zz03

    Un moteur de jeu dans votre navigateur : gadget ou révolution ?

    Par : Shadows

    L’équipe du moteur de jeu libre et gratuit Godot vient d’annoncer une belle surprise : grâce au sponsoring de la fondation Mozilla (également responsable de Firefox), l’éditeur de Godot 4.0 va être accessible directement dans un navigateur web, sous forme d’application HTML.

    L’annonce explique que la version web a été rendue possible grâce aux dernières avancées des standards du web, et a plusieurs avantages théoriques :

    • une barrière d’entrée plus faible pour les nouvelles personnes utilisant le moteur, puisqu’il deviendra possible de tester l’éditeur sans rien installer ;
    • l’éditeur web étant lui-même conçu comme un jeu Godot, ses améliorations se retrouveront aussi dans le support de l’export HTML5 pour les projets créés avec Godot ;
    • enfin, la fin de l’installation rend possible un usage dans des cas où l’installation d’un logiciel est exclu, comme sur des tablettes ou ordinateurs appartenant à une école : de quoi s’implanter plus facilement dans le secteur de l’éducation.

    Attention, il s’agit bien ici d’une option : l’équipe Godot est très claire sur ce point, l’éditeur natif reste à l’ordre du jour et restera le coeur du produit.

    Enfin, une démonstration est d’ores et déjà accessible en ligne. Il vous faudra disposer d’un navigateur reposant sur Chromium ou de Firefox Nightly pour accéder à ce prototype. L’annonce donne quelques conseils d’usage et liste les limitations actuelles, ainsi que les améliorations à venir.

    Dans l’ensemble, cette nouvelle nous semble positive pour Godot. N’ayant pas vocation à être un compétiteur frontal de Unity ou Unreal, il doit trouver des atouts alternatifs pour se faire une place. Cette version web pourrait bien en être un, et pourra faciliter les ateliers de découverte ou game jams autour du produit.

    L’article Un moteur de jeu dans votre navigateur : gadget ou révolution ? est apparu en premier sur 3DVF.

    Avec Star Wars: Tales From The Galaxy’s Edge, explorez la planète Batuu

    Par : Sitraka R
    poster Star Wars Tales from the Galaxy's Edge

    Baptisée Star Wars : Tales From The Galaxy’s Edge, la dernière expérience VR d’ILMxLAB vous permet de visiter la planète Batuu sans aller à Disney World.

    ILMxLAB n’en est pas à son premier essai en ce qui concerne le mariage entre la réalité virtuelle et l’univers de Star Wars. On se souvient ainsi du très réussi Vador Immortal ou encore de l’attraction Star Wars : Secrets of the Empire. Pour ce nouveau jeu VR, le studio s’est associé à Oculus Studios.

    Comme son nom l’indique, le titre se base sur Galaxy’s Edge. Pour les non-initiés, il s’agit du land dédié à une galaxie très très lointaine à Disneyland (Californie) et Disney World (Floride). Et comme dans la vraie attraction, on pourra rencontrer en VR de nouveaux personnages et des visages connus dans les rues de Black Spire Outpost, un repère de contrebandiers sur la planète Batuu.

    Le jeu VR Star Wars: Tales From The Galaxy’s Edge

    D’après ILMxLAB, le jeu comporte différents types de gameplay. De plus, chaque joueur pourra adapter le niveau de difficulté selon ses envies. Néanmoins, le site VRFocus souligne bien qu’on ne sait pas encore s’il s’agit d’un vrai jeu vidéo ou d’un film interactif comme Vador Immortal.

    Dans un communiqué, Vicki Dobbs Beck de chez ILMxLAB promet une « aventure pleine d’action ». Elle poursuit même en présentant le projet comme un pas de plus effectué par le studio vers des expériences qui racontent une histoire, mais qui permettent aussi de vivre celle-ci. Ainsi, les choix de chacun auront des répercussions sur ce qu’il verra à Black Spire Outpost.

    Si l’on en croit ces paroles, Star Wars : Tales From The Galaxy’s Edge est réellement une transposition en VR du land. A un moment où l’on ne peut pas le visiter en vrai, cette version en réalité virtuelle tombe à pic. Si le jeu est encore en développement, il faudra par contre avoir un casque Oculus pour en profiter à sa sortie. En effet, l’association d’Oculus sur le projet indique très certainement une exclusivité pour ses appareils, notamment l’Oculus Quest.

    Cet article Avec Star Wars: Tales From The Galaxy’s Edge, explorez la planète Batuu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Matthieu Robert, réalisateur/DA 3D

    Par : Shadows

    Découvrez les travaux de Matthieu Robert, qui nous dévoile une bande démo riche en motion design. Ses activités ne se limitent cependant pas à ce domaine, puisque comme vous le découvrirez sur son site, il exerce régulièrement en tant que réalisateur.

    L’article Matthieu Robert, réalisateur/DA 3D est apparu en premier sur 3DVF.

    Antoine Tardieu, artiste junior issu de Pôle 3D

    Par : Shadows

    Antoine Tardieu nous présente son portfolio. Actuellement en fin de Master Jeux Vidéo à Pôle 3D, il est à la recherche d’un stage ou d’un emploi en Modélisation, Environnement Art ou Lighting.

    Il utilise notamment ZBrush, 3ds Max, Substance, Marmoset, Photoshop, les moteurs Unity et Unreal. Ses précédents stages et projets l’ont déjà amené à travailler sur des projets variés : films (stop-motion, 2D, 3D) mais aussi jeux (2D, 3D, VR).

    Vous pourrez retrouver plus d’informations sur son parcours via son profil LinkedIn ou via les documents qu’il a publiés sur Google Drive.

    L’article Antoine Tardieu, artiste junior issu de Pôle 3D est apparu en premier sur 3DVF.

    Memorium : un voyage dans l’au-delà

    Par : Shadows

    Philippe Giai-Miniet et Fabrice Mathieu dévoilent Memorium, un court-métrage qui nous invite à suivre le parcours d’un homme dans l’eau-delà. Si son parcours évoque tout d’abord certaines légendes classiques sur la mort, la suite de son chemin révèlera une toute autre vision…

    Au niveau technique, Memorium a essentiellement été tourné sur fond vert, de façon à pouvoir mêler les prises de vue de l’acteur à des décors créés par Marc Giai-Miniet. On notera aussi des éléments 2D et 3D (certains décors miniatures ont d’ailleurs été remodélisés pour faciliter la production).

    Voici par ailleurs un aperçu des maquettes utilisées :

    Un Film de Philippe Giai-Miniet & Fabrice Mathieu.

    – Réalisation : Fabrice Mathieu

    – Scénario : Philippe Giai-Miniet & Fabrice Mathieu

    – Rôles : Philippe Giai-Miniet.

    – Directeur de la photographie : Vincent Valade.

    – Image & Montage : Fabrice Mathieu.

    – Etalonnage : Steve Morel.

    – Mixage 5.1 : Marc-Gilbert Lachin.

    – Photographie des « Boîtes » : Benoît d’Amiens d’Hébécourt (memoiredumoment.com), Sylvie Giai-Miniet.

    – Costume du Psychopompe : Michel Blancard & Monika Mucha (« Les Ailes de Nuit »).

    – Décors Plateau : Daniel Baillargeon.

    – Musiques : Alexandre Azaria « L’Auberge Rouge ».
    Roque Baños « The Machinist ».
    John Debney « The Relic ».
    Philip Glass « Secret Window ».
    Christopher Young « Child’s Game ».

    – « Making of » du tournage : Arnaud Hottier.

    – Story-board : Véronique Hubert.

    – Infographistes 2D : Sylvie Giai-Miniet, Fabrice Mathieu, Steve Morel, François Vergnères.

    – Infographistes 3D : Josselin Couëslan, Julien Meunier, Collectif « Clockworks Studio » (Vincent Coccina, Matthieu Fons, Cham Mucha).

    – Production : Théâtre du Mantois (Jérôme Imard, Eudes Labrusse, Anne Souty), Studio La Bouée Bleue (Philippe Percebois, Vincent Valade).

    – Tous nos remerciements à : Alysse Buridan, Sylvie Fonseca, Marc & Sylvie Giai-Miniet, Armelle Mathieu, Dominique Passe-Coutrin, Muriel Schwob et à L’AMSAV (Aides et soins à domicile, Olivier Courtois et Françoise Ducros).

    – Ce film a reçu le soutien de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (Marie-Noèle Pistora & Cécile Santander).

    L’article Memorium : un voyage dans l’au-delà est apparu en premier sur 3DVF.

    Call of the Sea : une future quête au coeur du Pacifique Sud

    Par : Shadows

    Découvrez la bande-annonce du premier jeu du studio Out of the Blue basé à Madrid : Call of the Sea.

    Prévu pour la fin d’année sur Xbox Series X, Xbox One et PC, ce jeu d’aventure et réflexion à la première personne vous fera incarner Norah, jeune femme des années 30. A la recherche de votre mari disparu, vous vous enfoncerez dans une île aussi belle que mystérieuse, et découvrirez que tout n’est pas ce qu’il semble être…

    Projet présenté comme une “lettre d’amour au genre du jeu d’aventure”, Call of the Sea s’appuie également sur des inspirations lovecraftiennes.

    L’article Call of the Sea : une future quête au coeur du Pacifique Sud est apparu en premier sur 3DVF.

    Ces Néo-Zélandais veulent recréer l’ensemble de la planète en VR

    Par : Sitraka R
    Ces Néo-Zélandais veulent recréer l’ensemble de la planète en VR

    Une entreprise basée en Nouvelle-Zélande projette de réaliser une modélisation de la planète entière en VR. Et vous pourrez apporter votre pierre à l’édifice.

    En effet, la société Reality Virtual compte sur la participation du public pour arriver à ses fins via le crowdsourcing. De plus, elle vient de recevoir une aide de la part d’Epic Games, le studio derrière le très populaire Fortnite.

    De fait, le gros du travail pour la réalisation des environnements reviendra à une intelligence artificielle. Passer par ce processus automatique est compréhensible compte tenu de l’ampleur des tâches prévues. 

    Pour référence, il a fallu six semaines à une équipe d’expert pour réaliser une expérience VR du tombeau de la reine égyptienne Nefertari à partir de 4000 images. Quand on a le monde entier en tête, on ne doit pas passer un mois sur quelques pièces.

    Pour alimenter l’IA, chacun est donc invité à fournir photos et données.

    Recréer la planète en VR 6 fois plus vite qu’en mode manuel

    Dans la digitalisation, l’intelligence artificielle aura pour rôle d’automatiser la retopologie, la conversion d’une image haute résolution en mesh de polygones. Reality Virtual pourra alors utiliser ces derniers pour réaliser des expériences 3D. En tout, cette solution permettra de réduire de 6 fois les besoins en main-d’œuvre humaine. Mais l’entreprise travaille encore sur quelques optimisations au niveau de la photogrammétrie. 

    À part cela, elle étudie aussi la meilleure voie pour gérer les droits d’auteurs des nombreuses photos nécessaires au projet. En effet, il ne s’agit plus ici de modéliser l’extérieur de quelques monuments célèbres, comme le fait Google Maps, mais de s’intéresser jusqu’à l’intérieur de nombreux édifices. Le but ? Que celui qui a pris la photo originale qui a permis de construire un environnement VR puisse recevoir des royalties si quelqu’un utilise le modèle.

    Néanmoins, l’immensité d’une planète en taille réelle en VR pourrait rendre ce vœu impossible. Mais malgré cela, Reality Virtual pourrait entrer dans l’histoire pour avoir réalisé la première merveille de la réalité virtuelle. À suivre.

    Cet article Ces Néo-Zélandais veulent recréer l’ensemble de la planète en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Unreal Engine 5 en approche : une démo du futur du jeu vidéo

    Par : Shadows

    Epic Games annonce Unreal Engine 5, nouvelle version majeure de son moteur de jeu.

    Brian Karis (Technical Director of Graphics) et Jerome Platteaux (Special Projects Art Director) présentent en vidéo un aperçu des capacités nouvelles du produit, avec une démo tournant sur PlayStation 5 intitulée Lumen in the Land of Nanite.
    On y découvre deux technologies majeures :

    • “Nanite virtualized micropolygon geometry”, un système de gestion de la géométrie permettant (du moins selon la promesse d’Epic Games) d’utiliser “autant de détails que l’oeil est capable d’en voir”. Concrètement, UE5 devrait pouvoir avaler sans broncher scans 3D, sculpts ZBrush : la fin des budgets de polygones, promet Epic Games, et la fin des LODs créés à la main. Tout sera automatisé. Une annonce fracassante qui pourrait changer en profondeur les workflows, mais qu’il conviendra de vérifier en pratique ;
    • Lumen, une solution d’illumination globale dynamique réagissant immédiatement à tout changement dans la scène.

    Outre ces deux piliers, on peut voir dans la démo les avancées du système d’effets visuels Niagara, de l’outil de physique et destruction Chaos, du système d’animation ou encore de l’audio.

    Bien évidemment, on peut parier sur le fait que les concurrents d’Unreal Engine suivront le pas : il leur faudra proposer des outils équivalents pour conserver leurs parts de marché. Le fait que la démo tourne sous PlayStation 5 est évidemment aussi un témoignage du saut technologique qu’apportera la prochaine génération, même si les démos techniques brèves et optimisées ne sont pas forcément représentatives des graphismes des jeux vidéos entiers.
    Quoiqu’il en soit, l’avenir du jeu vidéo s’annonce donc toujours plus réaliste et puissant techniquement.

    L’annonce officielle précise qu’Unreal Engine 5 sera disponible en preview début 2021, avec un lancement effectif plus tard dans l’année. Les projets UE4 resteront compatibles avec ce nouvel éditeur.

    Epic Games en profite aussi pour modifier sa politique tarifaire, dès aujourd’hui (et même valable rétroactivement à partir du début de l’année) : vos projets commerciaux n’impliqueront paiement de royalties qu’au-delà du premier million de dollars de chiffre d’affaires.

    L’article Unreal Engine 5 en approche : une démo du futur du jeu vidéo est apparu en premier sur 3DVF.

    Nouvelle bande démo Unreal : sur mobile, des graphismes toujours plus beaux

    Par : Shadows

    Epic Games présente une nouvelle bande démo centrée sur les jeux mobiles utilisant son moteur Unreal Engine. L’occasion d’avoir une bonne idée des capacités graphiques disponibles sur smartphones et tablettes en ce printemps 2020.

    L’article Nouvelle bande démo Unreal : sur mobile, des graphismes toujours plus beaux est apparu en premier sur 3DVF.

    Assassin’s Creed Valhalla : une bande-annonce venue du nord

    Par : Shadows

    Ubisoft dévoile la première bande-annonce du prochain volet de la saga Assassin’s Creed. Intitulé Assassin’s Creed Valhalla, ce nouvel opus nous plongera au coeur des raids vikings…

    Le jeu sera disponible en fin d’année sur Xbox Series X, Xbox One, PlayStation5, PlayStation4, Epic Games, Uplay et Stadia.

    L’article Assassin’s Creed Valhalla : une bande-annonce venue du nord est apparu en premier sur 3DVF.

    ❌