Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

NanoPI Neo3 : une carte RK3328 pour projets headless

La NanoPI Neo3 est construite autour d’un SoC Rockchip RK3328, une solution ARM Cortex-A53 quadruple coeurs cadencés à 1.5 GHz. Associé à 1 ou 2 Go de mémoire vive DDR4 et un lecteur de cartes MicroSDXC, la petite solution mesure 4.8 cm en profondeur comme en largeur.

NanoPi NEO3

Cette carte NanoPI Neo3 ne propose pas de sortie vidéo, vous ne pourrez rien afficher avec. L’idée est d’y accéder via un réseau externe pour la piloter et lui faire exécuter des tâches variées. Elle embarque un port Gigabit RTL8211E qui permettra de se connecter facilement à un Ethernet classique. Cette gamme de cartes développée par FriendlyELEC depuis 2017 permet de piloter de nombreux projets. De micro serveurs maison pour éviter d’être inondé de pub à des services de VPN en passant par des systèmes domotiques ou autres outils du genre, les NanoPi proposent souvent un excellent rapport usage / prix.

NanoPi_NEO3

Cette NanoPI Neo3  devrait être lancée à 25$ environ nous apprend CNX Software, elle proposera également pour la première fois un port USB 3.0 qui pourrait permettre de nouveaux usages et en particulier le contrôle de flux vidéo issus d’une Webcam FullHD ou plus. La  carte propose également le brochage standard nécessaire au pilotage de deux USB 2.0 et s’alimente avec un port au format USB Type-C mais sans aucune fonction de données. Un brochage indépendant permet également d’alimenter directement la carte en 5V et 1A.

On retrouve évidemment les éléments des cartes de développements avec 26 broches permettant de profiter des fonctions classiques de ce type de carte : I2C, UART, SPI, I2S, GPIO. Il sera possible de brancher un ventilateur 5 volts et de profiter de LEDs pour contrôler l’état du système sans avoir à brancher un écran.

Plus d’info sur la page Wiki de la carte.

NanoPI Neo3 : une carte RK3328 pour projets headless © MiniMachines.net. 2020.

Annecy 2020 : Baobab Studios annonce Baba Yaga, avec Daisy Ridley

Par : Shadows

Lancé en 2015, Baobab Studios a rapidement su se faire un nom dans le secteur de la réalité virtuelle, avec différents projets animés. On citera par exemple Invasion! mettant en scène lapins et aliens, Crow: The Legend inspiré d’une légende amérindienne, ou encore Bonfire réalisé par Eric Darnell (coréalisateur des Madagascar et de FourmiZ).

La progression de ces différents projets est assez claire : des ambitions de plus en plus haute, toujours plus d’interactivité. D’abord relativement passif, le spectateur devient actif et même personnage principal avec Bonfire.

A l’occasion du Festival d’Annecy, l’équipe dévoile son futur projet, inspiré de la célèbre Baba Yaga issue des contes et légendes slaves. Dans cette aventure, vous et votre soeur Magda devrez sauver votre mère malade. Pour y parvenir, il vous faudra dénicher un remède possédé par la fameuse Baba Yaga…

Un aperçu non finalisé du projet, avec Magda et sa mère. A droite, une partie de l’équipe Baobab Studios.

Le Work In Progress présenté dans le cadre du Festival permet d’en découvrir un peu plus sur le projet : un univers stylisé évoquant la peinture, et la possibilité d’influencer la fin de l’histoire. Du côté des voix, c’est Daisy Ridley (la fameuse Rey de Star Wars) qui incarne Magda, avec un enthousiasme manifeste : comme l’explique Baobab Studios, elle a spontanément multiplié certaines prises afin d’améliorer sa performance.

Reste désormais à attendre de pouvoir se plonger dans l’expérience VR finalisée : la sortie est prévue d’ici la fin de l’année.

L’article Annecy 2020 : Baobab Studios annonce Baba Yaga, avec Daisy Ridley est apparu en premier sur 3DVF.

Kodlix GD41 : un MiniPC Celeron N4100 très évolutif

Le Kodlix GD41 reprend le composant de base qui a fait le succès du Kodlix GN41, le Celeron N4100. Ce processeur propose 4 cœurs et 4 threads avec 4 Mo de mémoire cache et un circuit graphique Intel UHD 600 qui offre un ensemble de services très suffisant pour une machine familiale agréable. Ses capacités de décodage vidéo, sa vitesse de traitement, tous ces éléments sont, sans être extraordinaires, assez efficaces pour répondre aux besoin d’utilisateurs particuliers sous Windows 10 comme sous Linux.

Kodlix GD41

Autour de cette puce, le Kodlix GD41 propose d’énormes possibilités d’évolution. Avec deux slots SoDIMM DDR4 occupés par deux barrettes en Dual Channel. La marque livre l’engin avec 8 Go d’office mais il sera donc possible de faire évoluer le système vers un maximum de 32 Go. Intel indique que le maximum de mémoire vive supporté par le Celeron est de 8 Go mais la pratique nous a enseigné que des solutions 16 Go sont également prise en charge. Je n’ai par contre jamais essayé de piloter 32 Go de mémoire vive avec cette puce et… à vrai dire, je ne pense pas que cela soit vraiment utile pour ce type de processeur.

KODLIX GD41

Le châssis propose trois solutions de stockage différentes. Un emplacement PCIe NVMe au format M.2 2242 équipé d’un SSD de 128 Go par défaut. Un second port M.2 2280 SATA 3.0 libre qui pourra accepter le stockage de votre choix. Et enfin, un emplacement SATA 3 2.5″ classique pour accepter un SSD ou un disque dur. Cette évolutivité est facilitée par une large trappe accessible facilement sous la machine en ôtant deux vis.

Kodlix GD41

Je n’ai aucune idée concernant les possibilités offertes par le BIOS pour démarrer au choix sur un système ou sur un autre, si cela était possible on pourrait utiliser le Kodlix GD41 avec plusieurs systèmes facilement. En laissant les 128 Go de base sous un système orienté multimédia, démarrant par défaut la machine pour lire des films ou de la musique. Et en effectuant une simple manipulation pour l’utiliser comme un PC classique avec un système d’exploitation plus complet. L’engin est livré par défaut avec Windows 10 mais le processeur est parfaitement reconnu et exploité sous Linux.

Kodlix GD41

La connectique est très intéressante sur ce modèle. Le Kodlix GD41 propose deux ports réseau RJ45 au format Gigabit. Il pourra donc adresser deux réseaux distincts et indépendants. Un premier, par exemple, pilotera un NAS sur un réseau indépendant pendant que le second se connectera sur Internet. Des usages de mini serveur peuvent donc s’envisager ou une solution permettant d’étanchéifier ses contenus personnels d’un accès au web par exemple.

Kodlix GD41

Le reste de la connectique comprend une sortie HDMI 2.0a et un Mini DiplayPort mais également une sortie USB type-C permettant la gestion d’un signal vidéo. Ces trois sorties permettront de piloter de l’UltraHD à 60Hz. Le circuit graphique Intel UHD 600 est parfaitement capable de piloter ce type d’affichage triple écran, la possibilité de monter en mémoire vive permettant de compenser les besoins du système graphique qui peut venir ponctionner jusqu’à 8 Go de mémoire système. D’où l’intérêt évident de pouvoir passer l’ensemble facilement en 16 Go de DDR4.

Kodlix GD41

Le port USB type-C permettra de connecter d’autres appareils facilement mais il est secondé par trois ports USB 3.0 en façade pour profiter plus facilement d’accessoires  variés. Façade qui accueille également le bouton de démarrage. Sur le côté de l’engin, on retrouve un port jack 3.5 mm combinant entrée micro et sortie casque ainsi qu’un lecteur de cartes MicroSDXC. Le boitier propose également un port antivol Kensington Lock et s’alimente via un bloc secteur classique. L’ensemble du châssis mesure 13.6 cm sur 12 cm pour 4.6 cm d’épaisseur. De quoi embarquer un module combinant Wifi5 et Bluetooth 4.0.

Reste une inconnue sur ce modèle, est t-il oui ou non fanless ? Le précédent Kodlix GN41 l’était dans un boitier moins épais. Ici, on n’a aucune information sur la présence ou non d’un ventilateur actif. En général, cela veut dire que l’engin est bien équipé d’une solution de ventilation pour refroidir le processeur. Cela étant, la puce embarquée reste une solution de 6 watts de TDP. Même si elle est ventilée activement dans ce châssis, cela ne devrait pas être difficile de transformer le boitier en une solution fanless en utilisant par exemple un dissipateur passif Arctic Alpine modifié pour s’adapter au processeur. Cela demandera probablement de charcuter un peu le châssis ou carrément de le remplacer par un autre, mais cela peut valoir largement la peine pour une intégration de salon.

Découvrir le meilleur prix pour le Kodlix GN41 en suivant ce lien

Le Kodlix GS41 est proposé en importation à 279.41€ chez Banggood.

Kodlix GD41 : un MiniPC Celeron N4100 très évolutif © MiniMachines.net. 2020.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost...




⁣⁣
⁣#repost @adlibcreations⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Enluminures Célestes (Celestials Illuminations) - Bright Brussels 2019 . Mapping sur l'église du Béguinage. #Brussels #mapping #adlibcreations #brightbrussels #christie #millumin #christiangimat (at Bruxelles, Belgium)
https://www.instagram.com/p/CAa-b_5A241/?igshid=pkyttq33du7u

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @bertie_sampson⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣24hrs in...




⁣⁣
⁣#repost @bertie_sampson⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣24hrs in the Rotunda. ⁠⁣
⁣⁠⁣
⁣We were invited by @_h_q_i_ to take over the BBC’s old nightclub and find out how we could transform the space. ⁠⁣
⁣. ⁠⁣
⁣🎵by @bennybowls⁠⁣
⁣Check out more of our work at @immersive.me⁠⁣
⁣.⁠⁣
⁣#projectionmapping #light #lightdesign #immersiveart #ledlights #ledmapping #pixelmapping #programming #touchdesigner #3dart #millumin #madmapper #designsensorial #futuristic #bts #design #mediadesign #sound #sounddesign⁠
https://www.instagram.com/p/CANX-C-AAQ9/?igshid=sfsbp4gz4il3

LDLC greffe TopAchat à son activité

C’est donc au tour de TopAchat. En Mars 2016, LDLC rachetait son concurrent de toujours qu’est Materiel.net. Depuis 4 ans, les deux enseignes ont continué à exister avec deux sites différents et des approches alternatives même si une bonne partie du catalogue et des moyens techniques est devenue commune. La raison économique l’emportant évidemment sur l’image des magasins.

Surprise !

Il y a peu encore, un ami s’étonnait de voir une commande Materiel.net être estampillée LDLC pour sa livraison via Chronopost, les deux sites ont gardé leurs façades mais derrière celles-ci, le stock, les achats et les expéditions ont été unifiés.

Ce dragon à deux têtes va donc en avoir une troisième puisque l’autorité de la concurrence a validé fin Mars la reprise de TopAchat qui quittait le groupe Carrefour où il avait été repris avec RueDuCommerce. TopAchat, c’est le Highlander du marché PC Français, le “petit” distributeur navigue en poisson pilote avec différentes marques depuis des années. Alapage, Clust, RueDuCommerce et Altarea, Carrefour et dorénavant LDLC.

Distribution de produits informatiques et électroniques

LDLC fait ici une bonne affaire en ajoutant gentiment 90 millions de chiffre d’affaire à son propre bilan. La réussite de TopAchat est indéniable au vu de ses maigres moyens marketing. Sa présence sur les réseaux sociaux, son nouveau site et sa visibilité sur son secteur de prédilection sont assez impressionnants. Un secteur très différent de celui de LDLC ou de Materiel.net. TopAchat, c’est un public jeune, pas forcément aussi aisé que celui qui achète chez LDLC ou Materiel.net. Ce sont des joueurs pour beaucoup et également des personnes à la recherche de bonnes affaires. 

Configomatic

TopAchat, c’est également un configurateur, le Configomatic, une solution pour choisir efficacement, et pièce par pièce, un PC sur mesure. Une solution bien huilée qui a sorti des dizaines de milliers de PC de ses ateliers en jouant sur un ratio de performances, de qualité de montage et de prix tout à fait convaincants. Ces éléments sont des plus pour LDLC qui a déjà ce type d’offre mais ne séduit pas les mêmes personnes. C’est d’ailleurs un élément qui a pesé lourdement dans la décision de l’autorité de la concurrence. La différenciation entre la spécialisation de TopAchat en tant qu’assembleur sur mesure et LDLC comme fournisseur de produits informatiques au sens plus large. 

ConfigoMatic

Un fragment des PC assemblés par les équipes de TopAchat pour le mois de Mars 2020

Reste qu’il faut espérer que LDLC laisse les coudées franches à TopAchat et à sa petite équipe. Si on a clairement ressenti une évolution de l’offre de Materiel.net pour devenir de plus en plus un clone de LDLC, il est nécessaire que le nouveau venu garde ses différences. Au niveau de ses tarifs bien sûr mais également de son catalogue. La marque a pu s’appuyer sur des composants moins grand public. Des marques de cartes graphiques plus exotiques, des SSDs moins connus et autres produits qui ont participé à la réussite du marchand en baissant le prix de revient des stations qu’il montait et garantissait. Cet exotisme doit perdurer et devrait même, à mon avis, être amplifié. Avec ce trio de boutiques connues, LDLC a désormais les moyens de proposer ses propres marques sur des secteurs concurrentiels de pièces détachées. Avec son volume énorme de vente, jouer cette carte en d’adressant à plusieurs canaux en parallèle peut être très bénéfique pour le groupe comme pour sa clientèle. 

TopAchat en 1999TopAchat en 1999

Bien sûr, il existe le risque de voir TopAchat se faire phagocyter par LDLC. De voir la petite équipe subir les processus et les problématiques du groupe. Je persiste à croire néanmoins que l’entité peut apporter beaucoup en continuant à travailler en poisson pilote. Laissant le grand LDLC-Materiel.net nager en douceur tout en sautant opportunément sur des marchés qui pourraient lui échapper. Cela semble d’ailleurs être la volonté de la direction de LDLC.

ConfigoMatic

Le fonctionnement de TopAchat jusqu’au mois dernier, quand il était adossé à RueDuCommerce, était très particulier. La marque se servait dans les stocks de son partenaire et assemblait ses machines avec ses propres équipes. Elle pouvait demander à RueDuCommerce et ses acheteurs des composants spécifiques à stocker pour elle. Ses connaissances et son expérience permettant de piocher des composants intéressants pour son catalogue et son fonctionnement. La marque était libre de pratiquer ses propres tarifs et si des promotions pouvaient être communes, TopAchat pouvait être moins cher que RDC sur un même produit. Son mode de fonctionnement étant moins coûteux, il pouvait mieux s’en tirer que son fournisseur. Dans cette nouvelle configuration, TopAchat devrait fonctionner de la même manière. En électron libre. 

Un bon exemple de ce fonctionnement est visible dans la reprise de la totalité de l’équipe de TopAchat mais également dans la volonté de LDLC de laisser cette nouvelle entité aux commandes de son propre service montage. TopAchat a récemment investi dans de nouveaux locaux pour son atelier d’assemblage et la marque va conserver cette structure pour assembler ses machines.

L’époque est à la restructuration et la concentration pour lutter sur un marché compliqué. Le rapprochement entre LDLC et TopAchat peut faire peur pour les  habitués du site. Mais entre RueDuCommerce et son approche multidisciplinaire et LDLC en tant que spécialiste informatique, le fonctionnement de l’enseigne peut largement y gagner.

Il faut également bien comprendre que sans ce rapprochement, l’avenir de TopAchat pouvait être engagé. Carrefour ne veut plus de RueDuCommerce qu’il a racheté en 2015 et qu’il va céder à ShopInvest. Une marque moins connue, pas du tout orientée High-Tech et déjà propriétaire d’une dizaine de sites dont les 3 Suisses. RueDuCommerce n’est toujours pas rentable et grève les lignes comptables de Carrefour qui veut largement se recentrer sur l’alimentaire. Résultat, le groupe est à vendre et TopAchat fait partie du lot.

Shopinvest ne veut pas spécialement de TopAchat même si ce dernier est rentable. L’investisseur s’intéresse surtout à l’outil technique qu’est RueDuCommerce ainsi que sa base client. Le petit poisson pilote qui monte des PC sur mesures n’entre évidemment pas dans la logique technique et financière d’un tel groupe très orienté Lifestyle.

Sans un fonctionnement adossé à une autre marque générant un plus gros chiffre d’affaire, TopAchat ne peut pas exister ou du moins pas du tout de la même manière. L’arrivée de LDLC est donc providentielle même si d’autres offres concurrentes ont pu être faites à Carrefour pour son acquisition. Sans une structure à même de lui servir de nouvelle fondation, TopAchat devrait soit changer ses tarifs, soit changer son organisation, soit… disparaitre.

Il sera toujours temps d’observer le comportement de TopAchat dans quelques trimestres même si la situation risque d’être compliquée à analyser dans un premier temps. Les soubresauts du marché liés à la pandémie vont largement brouiller les pistes pour les trimestres a venir.

LDLC greffe TopAchat à son activité © MiniMachines.net. 2020.

Minecraft RTX : la beta enfin disponible le 16 avril

Par : Shadows

Annoncée de longue date par Microsoft (maison mère du studio Mojang) et NVIDIA, la version de Minecraft compatible RTX va enfin débarquer sur vos machines, ou presque : c’est une beta qui sera disponible le 16 avril.

Reste que les adeptes d’exploration et construction pourront découvrir leur jeu sous un jour nouveau, avec matériaux PBR, raytracing pour l’éclairage et les reflets, réfraction, effets volumétriques. En prime, la technologie DLSS 2.0 devrait permettre de compenser la baisse de performances liée à ces effets (NVIDIA évoque une accélération de l’ordre de x1,7 du framerate avec DLSS).
Enfin, 6 nouveaux mondes seront fournis gratuitement ; on peut en voir un aperçu dans la vidéo ci-dessous.

Le téléchargement de la beta sera disponible ce jeudi, à 10h heure du Pacifique soit 19h heure française. NVIDIA donne quelques précisions sur les conditions d’accès, ainsi que sur la disponibilité de la version finale :

Minecraft avec RTX sera mis à jour gratuitement plus tard cette année pour les utilisateurs qui possèdent Minecraft sur Windows 10. Les joueurs devront s’inscrire pour la bêta de Minecraft sur Windows 10 RTX via le Hub Xbox Insider le 16 avril. Les mondes bêta seront téléchargeables gratuitement sur la Marketplace de Minecraft le 16 avril. Les joueurs auront également besoin d’un GPU GeForce RTX 2060 ou plus et le dernier pilote NVIDIA Game Ready.

L’article Minecraft RTX : la beta enfin disponible le 16 avril est apparu en premier sur 3DVF.

Meet Endlesss, the iOS app for collaborative music making

Endlesss Tim Exile app

Tim Exile, longtime producer, performer, synth designer, and all-around musical aficionado, has finally released his much-awaited Endlesss app. And honestly, he couldn’t have timed it any better (though we’re sure he’s probably thinking the same thing). Endlesss is a new program that allows you to make music in real time with friends around the globe, […]

The post Meet Endlesss, the iOS app for collaborative music making appeared first on DJ TechTools.

Concours 3DVF / NVIDIA / LDLC : découvrez les projets gagnants !

Par : Shadows

Le 29 février s’achevait notre concours “GPU Hivernal”, organisé en partenariat avec NVIDIA et LDLC.

Le jury, composé de l’équipe 3DVF, d’un employé de NVIDIA France, d’un employé de l’équipe Progiss (partenaire de 3DVF) et enfin de Mathieu Maurel, infographiste et co-administrateur du groupe Facebook 3D / CGI News, a donc passé en revue les quelques dizaines de participations.
Une tâche difficile : talent, créativité et énergie étaient au rendez-vous. Nous tenons d’ailleurs à féliciter l’ensemble des personnes ayant participé, y compris celles n’ayant pas pu finaliser leurs projets dans les temps : vous nous avez positivement surpris par la diversité et la qualité de vos idées.

Nous avons tout de même pu déterminer les vainqueurs, que voici.
Nous les recontacterons individuellement pour la remise des lots et la création des making-of.

1ère place : Rhinoceros, par enduercha

Maya, Zbrush, Substance Painter et Redshift ont été les outils adoptés par enduercha pour cette scène macro avec un scarabée rhinocéros affrontant le froid. Nous avons notamment apprécié le concept original, la qualité des détails, la composition simple mais efficace et le travail sur la lumière/la profondeur de champ. (n’hésitez pas à consulter le sujet de forum associé au projet)

enduercha remporte donc un ordinateur portable Gigabyte Aero 17 HDR XA-7FR4130SQ, doté d’un GPU NVIDIA GeForce RTX 2070 (Max-Q) et d’une valeur de 3000€ environ.

2ème place : La Cabane du Confiseur, par NCProduction

NCProduction nous propose ici un projet chaleureux malgré l’hiver, réalisé sous Blender et Cycles (en mode GPU) avec quelques ajustements colorimétriques sous Photoshop.
Belle composition, maîtrise de la lumière, un rendu presque cartoon : là encore, un très beau projet ! (Vous pouvez ici aussi voir le sujet de forum associé).

NCProduction remporte une carte graphique ASUS GeForce RTX 2080 Ti DUAL-RTX2080TI-O11G d’une valeur de 1380€ environ.

3ème place : Village perdu – el_julian

C’est un projet glacial que nous propose ici Julien Lesinge. Sous 3ds Max, Fstorm Render et World Machine, il a rendu à merveille l’ambiance d’un petit village isolé au coeur de l’hiver. (voir le sujet de forum)

Comme prévu, cette participation permet à el_julian de gagner une carte graphique Gigabyte GeForce RTX 2080 SUPER GAMING OC 8G (rev. 2.0) d’une valeur de 835€ environ.

Prix spécial du jury : La Locomotive, par 11mirko

11mirko a utilisé Maya, Houdini, Substance Painter, Arnold, Nuke pour créer cette surprenante scène d’une locomotive presque assiégée visuellement. Le soin apporté à la lumière et la persévérance dont 11mirko a fait preuve lui permettent de décrocher ce prix.

De quoi remporter une carte graphique Gigabyte GeForce RTX 2060 OC 6G d’une valeur de 380€ environ.

Un grand bravo à toutes et tous !

Comme indiqué en début d’article, déterminer les participations gagnantes n’a pas été chose facile, étant donné la qualité de nombreux projets. Nous tenons donc à saluer encore une fois votre travail, que vous soyez ou non sur le podium.
Nous allons d’ailleurs profiter de la fin de la semaine pour mettre en avant l’ensemble des participations, avec un article dédié.

Saluons également encore une fois nos partenaires pour ce concours, NVIDIA et LDLC, qui nous ont permis de vous proposer plus de 5000€ de lots.

Notez enfin que vous aurez d’autres occasions de montrer votre talent : nous comptons évidemment organiser d’autres concours similaires le plus rapidement possible !

L’article Concours 3DVF / NVIDIA / LDLC : découvrez les projets gagnants ! est apparu en premier sur 3DVF.

Mamoru Oshii (Ghost In The Shell, Avalon) revient avec une série vampirique

Par : Shadows

Ichigo Animation a lancé le site officiel de la série animée Vladlove, dévoilant au passage quelques informations.

Conçue et créée par Mamoru Oshii (bien connu pour avoir réalisé les films animés Patlabor et Ghost In The Shell, mais aussi des projets live comme Avalon), la série se présente comme un conte léger mêlant vampires et écolières. Le ton sera celui de la comédie.

Voici le synopsis :

Mitsugu Bamba est une écolière qui aime beaucoup donner son sang, à tel point qu’elle se rend à la banque de sang locale malgré la présence d’une infirmière peu avenante. Un jour, Mitsugu y rencontre une jolie jeune fille semblant venir d’un autre pays ; elle est si pâle qu’elle semble sur le point de s’évanouir. Elle commence soudain à vandaliser les lieux, avant de perdre conscience. Mitsugu la ramène alors chez elle…

Produite par DRIVE et Production I.G., la série comptera 12 épisodes prévus pour l’automne. Oshii est Executive Director / Producer, et sera épaulé par le réalisateur Junji Nishimura. A noter également, la présence de Kenji Kawai dans l’équipe en charge de la musique.

L’article Mamoru Oshii (Ghost In The Shell, Avalon) revient avec une série vampirique est apparu en premier sur 3DVF.

NINETNINE and Samira TV Launch Original Cooking Show with top French-Arab Influencers

Par : Jump

NINETNINE, the leading content provider to Cable and OTT platforms, has partnered with Samira TV, an Arabic channel available in Middle-East, North Africa and France, which specializes in cooking TV shows focusing on local cuisine. The two companies have produced the first French-Arab TV show, ‘Ezawj Errahal’ presented by French travel and food social media ...

The post NINETNINE and Samira TV Launch Original Cooking Show with top French-Arab Influencers appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Review: ERA’s Simple-to-Use Audio Repair Plug-ins

Audio repair tools are always in demand. The ERA 4 Bundle audio repair plug-ins claim to be simple and fast. So, let's put them to the test.

Jornadas A/V B12 Gallery Ibiza & SO.

Par : volatil

La Galería B12 acogió en Ibiza, durante un fin de semana, una propuesta liderada por el colectivo Visuals For The Masses, del que ya te hemos hablado, y esperamos hayas escuchado, ya que se trata de un potente podcast colaborativo con profesionales del sector visual de todo el mundo. De la mano de este colectivo, tuvieron lugar las primeras jornadas sobre artes visuales y visualistas con la idea de que se celebren de forma mensual.

Para la inauguración, el viernes 11 de enero, tuvo lugar una masterclass de la mano de Gnomalab (Juanjo Fernández). La jornada de networking continuó con una comida junto al colectivo Visuals For The Masses y una mesa redonda sobre Show Running en Clubs. Participaron grandes profesionales como Pedro Comesaña (3DLight), Ivi (Improbable Films), Gus (vídeos de Amnesia), Masha (Icemash), Karlos Molina (Dj), Danny Lloyd (DJ), Elimaginario (diseñador visual de Music On y uno de los organizadores de la cita) y otros miembros de Visuals For The Masses.

El sábado 12 tuvo lugar una sesión muy especial en B12 Ibiza con una nueva edición de la fiesta So en la que los asistentes pudieron disfrutar de una instalación de láser y visuales creada por Elimaginario y A.P patrocinada por Pirolaser FX. Las visuales corrieron a cargo de Gnomalab y Elimaginario.

Welcome atmosphere_Daze Tie A/V set up.
Live A/V Karlos Molina + Danny Lloyd + Gnomalab + El Imaginario.
Instalación Visual_El Imaginario + A.P. + Pirolaser FX

La entrada Jornadas A/V B12 Gallery Ibiza & SO. aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Kodak launches three new pico projectors

Par : pico

Kodak announced three new pico projectors. First up is the pocket portable projector, which features a 640x360 DLP projector, 75 lumens and USB, MicroSD and HDMI inputs. The Kodak pocket portable projector is now shipping for $199.5

Kodak pocket portable projector photo

The Cube-like Kodak Pocket Pico Projector features a 854x480 100 lumens DLP projector and HDMI, MicroSD and USB inputs. The Kodak Pocket Pico Projector is now shipping for $249.9. Kodak also offers a similar projector with wireless connectivity for $299.99.

read more

Des HE40/UX180 au Kenya, en plein nature

Pour la première fois, des caméras PTZ Panasonic ont été utilisées pour filmer la migration des animaux au Kenya. “Wildearth” production et “LiveSafari” TV ont en effet utilisé des HE40H et des UX180 pour la production. Les avantages, côté PTZ:
– La robustesse
– La longueur de focale énorme
– La possibilité d’alimenter les caméras et de les contrôler via un seul câble.
– La qualité d’image.
On vous laisse découvrir le témoignage:

Côté UX180:
– La qualité en 4K
– Le grand angle
– La robustesse
– Et la longueur de focale
ont été déterminants dans le choix du matériel:

Pour en savoir plus sur les HE40, c’est ici. Et pour les UX180, c’est par là.

mayer+empl . DL . interactive audiovisual installation . detroit . 2017

DL interactive audiovisual installation Dlectricity Festival 2017 | Detroit | September 2017 mayer+empl project 2017_099 mayer+empl . DL . interactive audiovisual installation . detroit . 2017 from sinsynplus on Vimeo. mayer+empl architectural space intervention http://www.mayerempl.de/ http://mayerempl.wordpress.com/

The post mayer+empl . DL . interactive audiovisual installation . detroit . 2017 appeared first on LUMEN.

❌