Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

De l’Ethernet 2.5 Gb/s pour Mac, en USB-C

Par Pierre Dandumont

Avec un an de retard, les premiers adaptateurs Ethernet à 2.5 Gb/s arrivent enfin dans les étals. Et bonne nouvelle, ça fonctionne bien sur les Mac.

Petit rappel : l’Ethernet 1 Gb/s (~125 Mo/s) existe dans le grand public depuis pas loin de 20 ans (dès 2000 dans les Power Mac G4) et en 2019, ça limite pas mal. Apple propose quelques Mac avec du 10 Gb/s (iMac Pro, Mac mini, mais pas iMac ou MacBook Pro) et on peut ajouter assez facilement une carte 10 Gb/s en Thunderbolt. Le problème, c’est que c’est cher : comptez plus de 200 € pour un adaptateur Sonnet. En pratique, il existe deux normes entre le 1 Gb/s et le 10 Gb/s : le 2.5 Gb/s et le 5 Gb/s. J’avais essayé une carte 5 Gb/s dans un Mac (sans succès) et les cartes 2.5 Gb/s arrivent enfin. La norme permet un gain correct (on peut espérer 300 Mo/s avec un NAS moderne en face), fonctionne sur des câbles Cat 5E et les adaptateurs ne coûtent pas trop cher. J’ai testé un modèle Club 3D en USB-C (environ 50 €) et il existe une version USB-A pour les anciennes machines. L’adaptateur fonctionne en USB 3.0 (ou USB 3.1 Gen. 1 si vous voulez) à 5 Gb/s, donc ça passe sur d’anciennes machines sans soucis. Attention quand même sur les docks Thunderbolt (ou sur un Mac Pro), l’USB 3.0 peut limiter.

L’adaptateur


USB-C


C’est de l’USB à 5 Gb/s

La bonne nouvelle : l’adaptateur fonctionne sans pilotes sous macOS (je vais y revenir) et j’ai atteint des débits pratiques de 2,35 Gb/s, soit pratiquement 300 Mo/s en réel vers mon Mac Pro qui sert de NAS. Seconde bonne nouvelle, la compatibilité est bonne : mon Mac est relié à un switch 10 Gb/s (Netgear, comptez vers 200 €), lui-même relié en RJ45 à un second switch 10 Gb/s (en SFP+). La machine en face est aussi en 10 Gb/s, mais en SFP+. Pas la solution la plus simple ni la plus pratique donc.

2,35 Gb/s mesurés

Maintenant, les petits défauts. Premièrement, Club 3D livre les pilotes Windows et macOS sur un CD de 8 cm, sans aucune possibilité de téléchargement. C’est un peu embêtant : aucun Mac n’a de lecteur compatible, et ça fait un moment. J’ai dû tenter sur deux lecteurs différents pour faire une image ISO, d’ailleurs. Pourquoi parler des pilotes ? Parce que les pilotes standards de macOS ont un souci : ils n’affichent pas la bonne vitesse. Dans mon cas, ça affiche une liaison à 1 Gb/s alors que l’ensemble fonctionne bien à 2.5 Gb/s. Tant les tests que l’interface de mon switch montrent que le lien fonctionne bien à 2.5 Gb/s. Les pilotes du mini CD (j’ai sorti un lecteur à tiroir) ont le même comportement malheureusement.

macOS dit 1 Gb/s (mais se trompe)


Le switch dit 2,5 Gb/s


Le CD de pilotes

Second défaut, classique avec ce genre de trucs, ça consomme pas mal. Typiquement, l’adaptateur consomme 400 mA sur la prise (2 W) et ça chauffe un peu. Ce n’est pas horrible et c’est stable (j’ai testé pendant 20 minutes de iPerf) mais c’est notable. Mais surtout, ça utilise (beaucoup) le CPU. Lors d’un test iPerf, j’obtiens ~30 % de charge totale en USB-C (200 % + 45 % de iPerf, sur un total théorique de 800 %, MacBook Pro oblige), contre la moitié en Thunderbolt 3 avec une carte à base de puce Tehuti (~120 % de kernel_task + 25 % de iPerf).

Un peu plus gros qu’un modèle 1 Gb/s

Le dernier défaut évoluera peut-être, mais pour le moment il faut un switch 10 Gb/s, qui vaut au moins 200 €. Les switchs compatibles 2.5 Gb/s devraient arriver un jour, Realtek vend le nécessaire, mais rien n’existe pour le moment à ma connaissance. De même, il faut évidemment l’équivalent en face, mais ça reste logique. En pratique, on peut trouver assez facilement des NAS avec 10 Gb/s ou même du 2.5 Gb/s, et pas mal de NAS modernes permettent d’en ajouter, que ce soit avec une carte PCI-Express ou… l’adaptateur USB testé ici.

Pour conclure, l’adaptateur de Club 3D fonctionne bien, ne vaut pas (trop) cher (50 € me semble correct vu le gain espéré) et offre des performances excellentes. Je vous le conseille pour un MacBook Pro (par exemple)… si vous avez le nécessaire pour en profiter.

Dernier point, pour les amateurs de Windows. Ca fonctionne nativement sous Windows 10, avec de la même façon une utilisation assez élevée du CPU. Sur le PC portable de test (un ultraportable HP), le passage sur batterie limitait les débits (1,6 Gb/s au lieu de 2,35 Gb/s), a priori à cause de réglages liés à l’autonomie.

This DVS1 Interview Is A Challenge To DJs + Promoters Everywhere: Get The DJ Out Of The Spotlight

Par Dan White

You've probably seen this interview circling the web this week - it's a powerful half hour of techno DJ DVS1 talking to The School Of House. The topics are wide-reaching, but generally he's leveling some pretty well-deserved criticism of nightlife culture and discussing how festivals have impacted nightlife. Keep reading for what we think are some of the big challenge ideas that DVS1 presents in this interview. 

The post This DVS1 Interview Is A Challenge To DJs + Promoters Everywhere: Get The DJ Out Of The Spotlight appeared first on DJ TechTools.

Nightmares In Clubland: DJ Ku’s Worst DJ Gig Ever (featuring Michael Jordan)

Par Tenova

What happens when a basketball legend decides to take on a DJ? DJTT author Tom Hricik regularly asks veteran club DJs about their dreaded “worst night ever”. Often times, we can learn a lot from these unfortunate, but realistic circumstances – and have a few laughs while we're at it. This month, he spoke with DJ KU, a Red Bull Thre3style Southeast Champ who had to deal with an unruly patron that we're all familiar with.

The post Nightmares In Clubland: DJ Ku’s Worst DJ Gig Ever (featuring Michael Jordan) appeared first on DJ TechTools.

Lunchmeat

Par Nina Verhagen

lunchmeat-2018PRAGUE, 4-6 October 2018

Lunchmeat is an annual international festival dedicated to advanced electronic music and new media art based in Prague, Czech Republic. Since 2010, it brings carefully selected creators from different art spheres together on one stage, creating a truly synesthetic experience.

The festival connects the dots between quality electronic music, visual shows, and new media while creating a truly synesthetic experience.

It brings carefully selected creators from different art spheres together on one stage; people, who themselves are often meeting for the first time.

Lunchmeat festival creates a platform for people who believe that club culture should not be taken lightly and those really good things capable of shaking the common ground are well worth seeking out and paying attention to.

 

Lunchmeat Festival

Prague, Czech Republic

Contact

LINK BOX 

Lunchmeat

 

  

Facebook_logo(2)

Twitter_logo-4

 

 

 

The post Lunchmeat appeared first on Audiovisualcity.

Scénographie permanente avec des kits Olga en club

Par severine

  Aelion Project éclaire la nuit avec Olga et HeavyM   Vous avez déjà entendu parler du studio de design visuel Aelion Project, . . .

The post Scénographie permanente avec des kits Olga en club appeared first on blog.

❌