Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Ready Player Two : la suite du roman en librairie pour la fin d’année

Par : Sitraka R
Ready Player Two : la suite du roman en librairie pour la fin d’année

Ready Player One, le roman de science-fiction centré autour de la réalité virtuelle et adapté au cinéma par Steven Spielberg, aura une suite baptisée Ready Player Two dont la sortie est prévue pour novembre 2020.

Comme le premier, on retrouve l’Américain Ernest Cline à l’écriture de ce second volet très attendu. Sorti en 2011, Ready Player One racontait une fable à la fois écologique et humaine où le manque de ressources force une grande majorité de la population à rester cloîtrée à l’intérieur. Pour échapper à cette vie de misère, les habitants de cet univers dystopique se ruent sur la réalité virtuelle, un peu comme une drogue.

Alors que l’on vient de sortir d’un confinement interminable, cette histoire semble particulièrement pertinente. Néanmoins, il ne faudra pas s’attendre à retrouver une pandémie mondiale dans le prochain Ready Player Two. C’est que Ernest Cline planche sur le livre depuis plusieurs années.

Vous pouvez d’ores et déjà admirer la couverture minimaliste du livre :

D’autre part, l’écrivain prévient d’emblée que cette suite se rattachera directement au roman et non à l’adaptation de Spielberg. Afin de savourer chaque chapitre du prochain tome, les fans du film devront donc se mettre dès maintenant à lire le premier volet.

Ready Player Two : le cinéma après le roman ?

Sorti dans les salles obscures en 2018, le film tiré de Ready Player One avait connu un certain succès, engrangeant pas moins de 580 millions de dollars au box-office. Une réussite portée en partie par une vision plutôt réaliste (si très optimiste) des possibilités techniques de la VR. Au passage, on avait eu droit à des jeux VR inspirés.

  • 72,99 € 76,99 € -5%
  • 29,99 €
  • How to Frame a Medium Shot Like a Master Cinematographer

    Learn how to frame a Medium Shot the Roger Deakins way. Break down the work of a twelve-time Oscar nominee by learning the difference between a Medium ...

    Back to Basics: The Rule of Thirds in Filmmaking

    Using the Rule of Thirds can dramatically increase the look of your composition. Here's a few tips on how to integrate this technique into your next shot.

    How to Capture Professional-Grade Stunts Safely with a Long Lens

    Safety is the first concern when dealing with stunts on set. Let's look at various ways to pull off a professional-grade stunt via a long lens.

    Exploring the Illuminating Cinematography of Robert Richardson

    Let's have a look into the beautiful compositions and overblown haloes of cinematographic Robert Richardson and his main cinematography principle.

    Bigscreen se dote d’un nouveau lecteur vidéo dans sa dernière mise à jour

    bigscreen update une

    De nombreuses start-up font peau neuve afin de toujours satisfaire les attentes de leurs utilisateurs, et Bigscreen en fait partie. Regarder ses propres fichiers vidéo est désormais possible grâce à sa nouvelle mise à jour.

    Lire une vidéo est maintenant accessible

    Le partage d’écran et l’inclusion de services de streaming plus directs ont déjà été offert aux utilisateurs de casques autonomes par Bigscreen. Cependant la plateforme s’apprête à accueillir une nouveauté dans sa mise à jour. En effet, il vous sera possible de visionner vos fichiers vidéo, et ce même sur Oculus Quest et sans connexion. La firme ne s’arrête pas là puisque plusieurs utilisateurs pourront le faire simultanément! La seule condition réside dans l’existence d’un même fichier sur l’ordinateur local des participants. Bigscreen synchronisera alors automatiquement les membres de la pièce.

    Les avantages de cette mise à jour sont nombreux côté prise en charge. En effet, les films 2D et 3D sont concernés, de même que la plupart des types de fichiers courants. Le lecteur vidéo sera donc disponible désormais sur toutes les plateformes et sur tous les casques pris en charge. C’est donc l’Oculus Quest, Oculus Rift, Oculus Go, HTC Vive et tous les casques compatibles SteamVR dont nous parlons.

    Cependant, ces nouveautés ont des limites qu’il faut rappeler. D’une part, la mise à jour ne concerne que le lecteur vidéo. Il vous incombe donc d’obtenir de la manière que vous souhaitez vos propres fichiers. D’autre part, le contenu 180/360 ou DLNA / Plex devra encore être pensé par Bigscreen pour faire une possible apparition sur la plateforme.

    Certaines limites viennent brider la mise à jour

    Par la même occasion les utilisateurs de Bigscreen pourront  bénéficier d’une solution de bureau virtuel. de quoi contredire les commentaires sur le manque d’originalité de la mise à jour. De plus si le fait de pouvoir diffuser des vidéos, et donc des films, est désormais possible, cela pourra ne pas être toujours le cas.

    En effet, Bigscreen a conclu des accords avec les studios de cinema et les services de streaming. De fait, une limitation du partage d’écran pourra se faire dans l’avenir sur la plateforme PC. Le but étant que l’entreprise garde une marge conséquente sur la diffusion des films.

    Pour autant, toute une prochaine série de nouveautés est en préparation chez Bigscreen. Les utilisateurs pourront retrouver un système d’avatar repensé, des chaînes YouTube et TV sur la plateformePlus de partenariats de studios de cinéma seront conclus pour diffuser des films 3D et un tout nouveau système Bigscreen Friends verra le jour.

    Cet article Bigscreen se dote d’un nouveau lecteur vidéo dans sa dernière mise à jour a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Build Distancing Dividers Fast — Introducing Matthews’ Sheet Plate Adapter Kit

      Matthews Studio Equipment offers a smart solution for some of today’s on-set and real world issues. The new Sheet Plate Adapter Kit makes it easy to quickly build custom dividers to protect against virus transmission, plus it offers a convenient holding method for standard grip equipment.  MSE’s new Sheet Plate Adapter Kit is a ...

    The post Build Distancing Dividers Fast — Introducing Matthews’ Sheet Plate Adapter Kit appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

    Some of the Best and Most Affordable Variable ND Filters of 2020

    These three variable ND filters are tried and true, helping you control exposure under the harshest light possible. They also won't break the bank.

    Critique : Nous, les chiens – une leçon de survie à découvrir au cinéma

    Par : Shadows

    Réalisé par Oh Sung-Yoon et Lee Choon-Baek, le film d’animation coréen Nous, les chiens sort aujourd’hui dans les salles françaises.

    En voici le pitch :

    Le chien est le meilleur ami de l’homme. Affectueux, fidèle… mais lorsqu’il vieillit ou se comporte mal, il est parfois abandonné comme un mouchoir souillé. Et lorsqu’il se retrouve seul face à la nature, l’instinct animal et l’esprit de meute reprennent le dessus. Solidaire, déterminée, notre petite bande de chiens errants va peu à peu réapprendre à se débrouiller seule. Et découvrir la liberté, au cours d’un extraordinaire voyage.

    A première vue, on pourrait craindre un n-ième film d’animation sur le mode « loin de sa famille, le personnage central va suivre une quête et se faire des amis en chemin », concept efficace mais qui souffre d’une sur-utilisation quasi pathologique. Mais si effectivement Nous, les chiens prend en partie cette voie, il s’extirpe sans mal de la tentation fréquente de faire le minimum vital, pour nous proposer un voyage qui sort des sentiers battus sur le plan thématique.

    Oh Sung-yoon & Lee Choon-Baek nous présentent ici un récit dur : mis à part une poignée d’exceptions, les humains croisés dans le film sont majoritairement mauvais, voire très mauvais. Prenant le point de vue des chiens, le film ne cherche pas à explorer les raisons de cette violence : les humains en deviennent une sorte de force de la nature difficilement compréhensible pour nos héros à quatre pattes qui doivent alors fuir pour survivre. La fin du film, nous le verrons plus loin, pousse cette idée à son paroxysme.

    Conséquence directe de la présence des humains : la mort, omniprésente. Pour autant, le film parvient à ne pas être trop sombre. D’une part, car les personnages, bien conscients qu’ils ne peuvent s’offrir le luxe d’un deuil, vont rapidement de l’avant. D’autre part, en raison de la thématique du film : une volonté sans bornes de vivre et de trouver la paix. Un désir porté notamment par Moong-chi, le personnage principal ( qui a été abandonné par son maître).

    Sur le plan esthétique, Nous, les chiens mêle 2D et 3D. Une combinaison qui détonne parfois mais est ici plutôt efficace. L’animation des personnages, malgré une rigidité dans certains plans, est maîtrisée (en particulier dans les scènes d’action). Les décors méritent une mention spéciale, avec un traitement 2D inspiré de la peinture coréenne. Les espaces naturels, en particulier, sont particulièrement réussis.
    Enfin, le character design est efficace et évite toute confusion entre les personnages, malgré un nombre conséquent de chiens. On regrettera peut-être juste le fait que Moong-Chi manque un peu d’originalité au niveau visuel.
    Dans l’ensemble, les studios impliqués (Side 9 Animation, Studio Animal, Odoltogi) n’ont pas à rougir du résultat.

    Enfin, il nous faudra dévoiler la fin de l’intrigue pour aborder l’aspect politique du film. Nous vous invitons donc à sauter ce paragraphe si vous souhaitez conserver pleinement la surprise du scénario.
    Après de nombreuses péripéties, la troupe de chiens parvient enfin à trouver un lieu qui lui semble adapté. Il s’agit ni plus ni moins que la fameuse zone démilitarisée qui sépare Corée du Nord et du Sud. Un choix hautement politique, mais aussi très surprenant : le lieu évoque plutôt une menace permanente qu’un havre de paix. Oh Sung-yoon & Lee Choon-Baek prennent cette idée à contrepied, et en font le seul endroit où les chiens peuvent vivre pleinement. Et pour cause : si les les humains gardent farouchement chaque côté de la zone, ils n’y mettent pas les pieds.
    Une conclusion que l’on pourra considérer comme pessimiste puisqu’au fond, elle montre que chiens et hommes semblent condamnés à ne pas pouvoir vivre ensemble. Mais les réalisateurs y voient manifestement plutôt un profond optimisme, l’idée que malgré l’omniprésence de la bêtise humaine, certains lieux sont épargnés et peuvent représenter un début de réponse à notre violence.

    Quoiqu’il en soit, Nous, les chiens est une belle surprise en ce début de réouverture des salles françaises. Si son contenu ne conviendra pas aux plus petits (le distributeur le conseille à partir de 6 ans), il offrira aux enfants et adultes une aventure dépaysante, optimiste malgré un fond sombre, avec une touche de politique. La date de sortie tombe à pic en cette période d’approche de vacances, qui est souvent accompagnée de vagues d’abandons. Malheureusement, les humains ne sont pas cruels qu’à l’écran.

    Nous, les chiens, à voir dès à présent dans les salles françaises. Durée : 1h42, distribution : The Jokers / Les Bookmakers.

    L’article Critique : Nous, les chiens – une leçon de survie à découvrir au cinéma est apparu en premier sur 3DVF.

    Rafael

    Par : Marco Savo

    One of the main aspects we love about audiovisual culture is its diversity of concepts and aesthetics, spread across a variety tools and techniques.

    What struck us immediately about the audiovisual artist Rafael are his powerful messages conveyed through conceptually dense live cinema performances.

    Rafael manages to deliver delicately intense artworks where the audiovisual narrative and a strong political message are constantly shaped and kept in balance throughout the performance.

    Rafael - Audiovisual Artist

    Rafael has been living in Asia for 10 years where he merged his own European artistic and sociocultural background with the Asian aesthetics and political issues, especially within South Korea.

    His phography academic background heightened his sensibility towards the image, with special reference to the body within the space.

    Suggesting the movements and space exploration within his photos pushed him to experiment with videos and eventually with VJing tools such as Resolume, in order to enhance the interaction with his artworks. Transforming the still images into audio and video performance.

    This is an extract of a live performance named “BOM” which is part of an ongoing day-by-day project made in Korea: KYOULBOMYOELEUMGAEUL.

    The performance took place at the SEMA: Seoul Museum of Art. KYOUL means Winter in Korean, BOM is Spring, YOELEUM is Summer and GAEUL is Autumn.

    The four season piece is a video reportage of Rafael experience in South Korea, presented in chronological order throughout different audiovisual mediums such as Live Cinema performance, Installation and screening.

    Contact

    Website

    Facebook | Instagram | Vimeo

    The post Rafael appeared first on Audiovisualcity.

    Nostalgie : Beowulf, le pionnier mal-aimé de Robert Zemeckis

    Par : Shadows

    Sorti en 2007, le film Beowulf de Robert Zemeckis est assez largement tombé dans l’oubli. Déception commerciale à l’époque de sa sortie (un peu moins de 200 millions de dollars de recettes contre un budget de production de 150), le long-métrage était sorti après Le Pôle express et avant Le Drôle de Noël de Scrooge du même Zemeckis, il fait du coup partie d’une trilogie qui a permis à la performance capture d’avancer à grands pas, quitte à essuyer quelques plâtres.

    Le vidéaste François Theurel nous propose de revenir sur ce projet hors normes, dans ce qu’il a de plus réussi mais aussi dans ses défauts. Si la vidéo se focalise beaucoup sur l’aspect narratif, on y trouvera aussi de nombreuses informations sur les coulisses, et plus largement une réflexion sur la performance capture et la dure tâche qu’ont les réalisateurs pionniers utilisant des technologies encore naissantes, et donc perfectibles. Il souligne aussi que derrière ces défauts qui crèvent parfois l’écran, Zemeckis et son équipe ont cependant su créer des moments d’une grande humanité.

    L’article Nostalgie : Beowulf, le pionnier mal-aimé de Robert Zemeckis est apparu en premier sur 3DVF.

    Annecy 2020 : Lupin III The First se dévoile, en attendant la sortie en salles

    Par : Shadows

    Créé par le mangaka Monkey Punch (qui nous a quittés l’an passé), le manga Lupin III a débuté dans les années 60. Adapté en plusieurs séries animées puis en films, la licence a pour la première fois droit à une version en animation 3D : Lupin III The First, prévue pour la fin de l’année en France.

    Ce nouvel opus, réalisé et écrit par Takashi Yamazaki, marquera le retour du personnage sur la terre de son grand-père Arsène Lupin : la France !
    Au programme, un journal mystérieux, des personnages hauts en couleurs et bien entendu une bonne dose d’action.

    La sélection au Festival d’Annecy Online est l’occasion d’en savoir un peu plus sur le film. Si le distributeur français, Eurozoom, nous a déjà gratifiés d’une bande-annonce visible plus bas, les accrédités au festival peuvent visionner le début du film et une interview du réalisateur.

    Les images confortent ce que nous savions déjà : de toute évidence, les studios d’animation TMS Entertainement et Marza Animation Planet ont soigné leur travail. Si la motion capture a été envisagée un temps, c’est finalement une approche manuelle qui a été retenue, plus compatible avec le côté cartoon du film. De quoi, explique le réalisateur, donner un ton plus chaleureux aux personnages… Mais aussi causer quelques soucis « douloureux » du côté des finances.Takashi Yamazaki précise également que le passage de la 2D à la 3D n’a pas été de tout repos, avec des défis et échecs. Il ne semble cependant pas regretter son choix, la 3D facilitant justement les itérations ; par ailleurs elle permet selon lui une meilleure expressivité, des effets plus poussés et une meilleure reconnaissance spatiale.

    Du côté des décors, le Paris représenté ici ne détonne pas, et pour cause : Takashi Yamazaki indique dans l’interview proposée par Annecy que des français sont présents dans l’équipe d’animation. Ils ont donc aussi pu servir de conseillers pour vérifier que rien de particulièrement choquant n’était inclus. Le but de Takashi Yamazaki : éviter à tout prix ce qu’il ressent parfois lorsque des films américains censés se passer au Japon contiennent des éléments qui n’ont rien à faire dans ce pays.

    Enfin, si Takashi Yamazaki est évidemment ravi de la sélection de son film au Festival d’Annecy, il se dit profondément déçu de l’annulation de la version physique. Grand amateur de bande dessinée française (une gravure de Moebius affichée derrière lui durant l’interview le confirmant), il se réjouissait de cette rare opportunité de venir sur place.

    Distribué par Eurozoom, Lupin III The First sera visible dès le 16 décembre en France.

    Le cultissime «gentleman cambrioleur» Lupin III revient dans une aventure effrénée, pour la première fois au cinéma en France, pour marquer son grand retour au pays de son illustre grand-père ! Il s’associe à la jeune Laëtitia pour faire main basse sur le journal de Bresson, un trésor que même Arsène Lupin n’a jamais réussi à dérober. Alors que Lupin III et ses compagnons se démènent pour dénouer les secrets du fameux journal, ils doivent faire face à une sombre cabale poursuivant d’horribles desseins. Entre pièges mortels, escapades aériennes et abracadabrantes évasions, Lupin et sa bande de casse-cou rivalisent d’esprit et d’audace dans ce long-métrage d’animation qui ravira autant les fans de cette série légendaire créée il y a 50 ans par Monkey Punch, que les nouveaux venus de 7 à 77 ans !

    L’article Annecy 2020 : Lupin III The First se dévoile, en attendant la sortie en salles est apparu en premier sur 3DVF.

    Annecy 2020 : Interdit aux chiens et aux italiens, un projet personnel et mémoriel

    Par : Shadows

    A l’occasion du Festival d’Annecy, l’équipe du film d’animation en stop motion Interdit aux Chiens et aux Italiens présente un Work In Progress. Un contenu que nous vous conseillons : la vidéo, d’une vingtaine de minutes, permet de faire le tour de l’équipe et met l’accent sur l’humain, le côté artisanal de la production, le soin manifeste apporté par chaque artiste.

    Réalisé par Alain Ughetto, Interdit aux Chiens et aux Italiens est l’occasion pour l’auteur d’explorer son propre passé. En effet, on suit ici Luigi Ughetto (grand-père du réalisateur) et ses frères, des italiens ayant fui l’Italie fasciste dans l’espoir d’un monde meilleur. Si l’Amérique était dans leurs rêves, c’est finalement en France qu’ils s’établiront et façonneront de leurs mains champs, routes, tunnels, barrages.

    Comme l’explique Alain Ughetto dans le WIP et dans la note d’intention artistique lisible ci-dessous, le projet part du « je » mais se tourne vers le « nous », et son objectif est aussi de rappeler le sort des très nombreux italiens venus en France et ailleurs, entre volonté de fuir la misère et travail acharné, entre des pays désireux de main-d’œuvre et des populations locales pouvant se montrer hostiles (le titre du film est une référence directe à des panneaux que l’on pouvait trouver sur la porte de certains cafés à l’époque).

    Luigi Ughetto et ses frères laissent derrière eux leur village d’Ughettera, la terre des Ughetto dans leur Piémont natal, pour aller découvrir «La Merica», ce pays fabuleux où les dollars poussent sur les arbres…
    En guise d’Amérique, c’est en Provence que Luigi posera son baluchon. Et de ses mains qui ne pouvaient plus exploiter une terre qui ne voulait plus donner, il va construire nos routes, nos ponts et nos barrages.
    Luigi, c’était mon grand-père, un homme au destin romanesque qui a affronté deux guerres, la misère et le fascisme, avant de rencontrer Cesira et de fonder une famille qui a grandi à l’ombre du Tour de France et de l’accordéon d’Yvette Horner.
    Mais son histoire, si elle est singulière, c’est également celle de centaines de milliers d’Italiens, qui ont quitté leur patrie pour s’établir en France, en Suisse, en Belgique.
    Et partout ailleurs.

    Les images de coulisses nous montrent que la forme vient servir le fond : Alain Ughetto précise qu’en se servant de charbon pour faire les décors montagneux, de citrouilles pour construire certaines maisons, il s’agit d’utiliser des éléments du quotidien de de ces émigrés.

    Entre fond social et volonté de proposer un film humoristique, Interdit aux Chiens et aux Italiens s’inscrit dans la tradition du cinéma italien. Le projet est porté par Les Films du Tambour de Soie, Foliascope, Vivement Lundi !, Nadasdy Film, Graffiti Doc.
    En attendant la finalisation de la fabrication, voici le teaser qui avait déjà été rendu public :

    L’article Annecy 2020 : Interdit aux chiens et aux italiens, un projet personnel et mémoriel est apparu en premier sur 3DVF.

    Disney sort Myth: A Frozen Tale sur Oculus Quest pour les fans d’Elsa

    Par : Sitraka R
    Myth a Frozen tale, court métrage VR de Disney

    Disney annonce la sortie sur les casques Oculus Quest de son court-métrage VR Myth: A Frozen Tale inspiré de sa franchise à succès La reine des neiges.

    Plus précisément, cette diversion en réalité virtuelle approfondit la mythologie mise en avant dans le second volet des aventures d’Elsa et Anna, sorti en Noël 2019. D’une durée de 8 min, le projet est narré en anglais par l’actrice Evan Rachel Wood, voix originale de la mère des deux princesses d’Arendelle. Joseph Trapanese a quant à lui composé la musique. Décrit comme un poème visuel mettant l’audience au centre de l’action, le court mêle l’animation traditionnelle aux images de synthèse pour un effet saisissant.

    Découvrez Myth: A Frozen Tale de Disney

    D’après la description de l’app, l’expérience commence par une histoire racontée aux enfants d’Arendelle pour se coucher le soir. Au fur et à mesure que le contre progresse, le film transporte le spectateur dans une forêt enchantée où les apparences sont trompeuses. Comme dans le long-métrage, les esprits des quatre éléments (air, eau, feu et terre) tiennent un rôle prépondérant dans ce mythe.

    De fait, Myth: A Frozen Tale n’est pas la première incursion de Disney dans le monde de la réalité virtuelle, loin de là. Ainsi, sa filiale ILMxLab a par exemple produit différentes expériences basées sur la saga Star Wars, dont la prochaine sera Tales From Galaxy’s Edge.

    Mais la branche animation de Disney n’est pas en reste. Avant ce mini-spinoff de La reine des neiges, elle avait déjà sorti Cycles, un court VR émouvant sur le passage du temps. À sa sortie, ce dernier avait reçu des critiques plus que positives, culminant par une nomination aux VR Awards 2019. Pour note, le réalisateur de Cycles, Jeff Gipson, est également aux commandes de ce nouveau film VR, premier du studio d’animation inspiré de l’un de ses longs-métrages.

    • 749,78 €
  • 24,58 €
  • Stephen Lighthill to lead American Society of Cinematographers

    The American Society of Cinematographers (ASC) Board of Governors has elected a new slate of officers today, elevating Stephen Lighthill to president of the organization. The Board also voted in Vice Presidents Amy Vincent, Bill Bennett, and John Simmons; Treasurer Levie Isaacks; Secretary Gregg Heschong; and Sergeant-at-Arms David Darby. Lighthill takes over the reins from outgoing ...

    The post Stephen Lighthill to lead American Society of Cinematographers appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

    A Look into the Cinematography Stylings of Bradford Young

    One of the best ways to improve your cinematography is to learn from some of the masters. Let’s deep-dive into Bradford Young’s work to explore his approach ...

    What We Can Learn from Music Videos Released During Quarantine

    The film industry is on hold, but in the music industry, the show must go on. Here are some exceptional examples of music videos produced in quarantine.

    ⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @mpstudio3d⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Just teasing...




    ⁣⁣
    ⁣#repost @mpstudio3d⁣
    ⁣__________________⁣
    ⁣⁣
    ⁣Just teasing you with a short #flashback of some of our shows from Festival of Lights Berlin 2019⁣
    ⁣#mpstudio #3dmapping #projectionmapping #videomapping #art #3dart #lightfestival #festivaloflights #cinema4d #c4d #octane #ae #adobe #aftereffects #motiondesign #event #best #digitalart #instaart #mappingprojection #3drender #millumin #watchout #catlover #artoftheday #festival #contemporaryart (at Berlin, Germany)
    https://www.instagram.com/p/CA-CqahgTNp/?igshid=1obkbxg21dgpw

    Nostalgie : comme la prélogie Star Wars, Blade Runner a eu droit à ses ajouts

    Par : Shadows

    Si son cas est moins polémique que celui de la prélogie Star Wars, le film Blade Runner a lui aussi subi quelques retouches par rapport à sa version d’origine. Outre de multiples déclinaisons du long-métrage (avec ou sans voix-off, avec ou sans licorne et même avec ou sans violence), le Final Cut sorti en 2007 a fait l’objet de changements délibérés allant au-delà de la simple restauration.
    Au menu, entre autres : une retouche de la bouche d’Harrison Ford afin que les mouvements des lèvres collent avec l’enregistrement audio fait ensuite en studio, mais aussi le remplacement de la tête d’une cascadeuse.

    Thomas Martin, qui avait pu se rendre à la View Conference 2019 en partenariat avec 3DVF, en avait ramené une interview de Trent Claus du studio Lola VFX, qui a travaillé sur la restauration 4K du film : il nous présente aujourd’hui une vidéo dédiée sur le sujet.

    Bien évidemment, ces changements pourraient soulever des critiques chez les fans, sur le modèle des modifications imposées par George Lucas sur Star Wars. Il n’en est rien, sans doute pour deux raisons : tout d’abord, la version d’origine (version cinéma US de 1982) est généralement considérée comme inférieure à la Final Cut, avec sa voix off et sa fin. Ensuite, et surtout, contrairement au cas Star Wars, les rééditions vidéo successives de Blade Runner n’ont jamais été avares de bonus, et la norme des éditions collector a toujours été de proposer de multiples versions du film. L’édition 35ème anniversaire contient ainsi les versions cinéma US et internationale, la Director’s Cut, une version de travail et enfin la Final Cut.
    De quoi contenter tous les fans, mais aussi d’éviter de faire disparaître les anciennes versions. Un choix que l’on souhaiterait voir plus souvent.

    L’article Nostalgie : comme la prélogie Star Wars, Blade Runner a eu droit à ses ajouts est apparu en premier sur 3DVF.

    Everything You Should Know About Picking Your Film’s Color Schemes

    Let's explore one of the core issues of a film’s cinematography — color scheme. A film's color scheme sets the tone, emotion, and complexity of the film.

    2020’s Best Prime Lenses Under $1,000

    Capture beautiful images with these high-quality, low-cost prime lenses. Another year, another NAB full of jaw-dropping gear announcements and — oh, wait. Yeah, it hasn’t been a ...

    Short Film, Big Ideas: Combining 2D and 3D to Visualize a Complex Issue

    For his latest film, "Disorder," Director Robert Grieves utilized a multi-media approach to tell a multi-dimensional story. Here’s how he did it.

    BB&S Intros BiColor Compact Beamlight

    Single and 2×2 Versions BB&S Lighting of Denmark announces the new Compact Beamlight BiColor which offers a range of 2700°-5700°K. With 98 TLCI, CBLs are ideal for professional studio, stage, architectural lighting and broadcast news studios that require a hard shadow beam. A Single fixture produces up to 2700-lumens and the 2×2, with its combined ...

    The post BB&S Intros BiColor Compact Beamlight appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

    Industry Insights: Shoot Like the Coen Brothers

    So, what goes into a Coen brothers' film that makes it so distinctive, and their style so admired? Let's look into the brothers' filming techniques.

    5 Affordable Fisheye Lenses for Shooting in Small Rooms

    Check out the best wide-angle camera lenses for beautiful cinematography in tight areas, that won’t break the bank. Let's see why these cameras are so good!

    Why the Best Camera is NOT the One You Already Have

    As content creators, we’ve been inundated with the notion that the best camera is the one you already have. Is it so? Let's figure out what filmmakers ...

    How Cinematographer Hoyte van Hoytema Pulls Off a Shallow Depth of Field

    Take a closer look at the career of Hoyte van Hoytema and the inner-workings of his signature shallow-depth-of-field shots.

    ❌