Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

MSI propose deux nouveaux All-In-One Modern AM241 et Modern AM271

Les MSI All-In-One Modern AM241 et Modern AM271 proposent tous deux la même diagonale de 23.8″ affichant en FullHD grâce à une dalle IPS. Leurs coques intègrent les entrailles d’un PC sous processeurs Intel démarrant au Pentium et pouvant grimper jusqu’aux solutions Intel Tiger Lake pouvant aller jusqu’au Core i7-1165G7.

MSI Modern AM241

Des machines mélangeant des compétences variées avec des équipements permettant de monter des machines performantes. On retrouve ainsi deux slots de mémoire vive pour un montant maximal de mémoire vive de 64 Go de DDR4, un port M.2 combinant les compatibilités PCIe NVMe et SATA 3.0 et un emplacement 2.5″ SATA 3.0 supplémentaire pouvant également accueillir un disque mécanique ou un SSD.

MSI Modern AM241

Cet emplacement a la particularité d’être monté sur le côté de l’appareil dans une baie facilement accessible. On pourra donc extraire le stockage facilement pour l’échanger rapidement.

MSI Modern AM241

Les dalles des différentes versions du Modern AM241 seront toutes tactiles sur 10 points de contact tandis que le Modern AM271 proposera une surface plus classique. Les pieds de support offriront des ajustements spécifiques avec des niveaux de déclinaison variés suivant les modèles. A noter qu’il sera possible de troquer ces pieds pour des bras VESA sans affecter l’usage des machines.

MSI Modern AM241

La connectique, distribuée sur l’arrière et le côté des écrans, sera commune aux deux modèles avec un port Ethernet Gigabit, un module Wifi5 ou 6 suivant les options et du Bluetooth 5.1. On retrouve 4 ports USB 3.2 Gen2 distribués en 2 solutions Type-A et deux autres en Type-C. 3 ports USB 2.0 supplémentaires sont disponibles ainsi qu’une entrée HDMI et une sortie HDMI.

MSI Modern AM241

Il sera donc possible de piloter un écran secondaire via la machine mais aussi de connecter une autre source aux Modern AM241 : Portable, PC secondaire, Miniserveur, carte de développement type Raspberry Pi ou, plus simplement, une console de jeu. Enfin, un port jack audio 3.5 mm stéréo combo permettra de brancher un casque micro.

MSI Modern AM241

A noter que la marque a préféré conserver des bordures d’écran fines sur ses Modern AM241 et 271 plutôt que de glisser une webcam dans les engins, on pourra donc en rajouter une avec un dispositif externe sur une des prises USB 2.0. Seule la bordure basse est un peu plus épaisse, elle contient les boutons de pilotage des écrans, avec un mini joystick 5 positions mais également les deux haut-parleurs 2.5 watts embarqués.

Pas de date de disponibilité ni de prix annoncé pour le moment.

 

MSI propose deux nouveaux All-In-One Modern AM241 et Modern AM271 © MiniMachines.net. 2021.

Anycubic Wash & Cure Plus, une énorme machine à laver les impressions résine

Deux étapes sont indispensables après une impression 3D en résine. Finaliser son modèle en le nettoyant puis le durcir grâce à des rayons UV. Il existe plein de méthodes pour y parvenir, la plus évidente étant de sortir l’huile de coude pour nettoyer et de profiter du soleil pour ses UV. La plus simple est de confier le sale boulot à une solution automatisée. C’est là qu’un engin comme la Anycubic Wash & Cure Plus entre en jeu.

L’engin mesure 49 cm de haut pour 29 cm de large et 27 cm de profondeur, cet encombrement permet d’intégrer des objets en résine de grande taille avec une capacité différente pour chaque usage de l’objet. La Anycubic Wash & Cure Plus accepte donc des impressions 3D de 19.2 x 12 x 24.5 cm en mode nettoyage et des objets entrant dans une zone de 19 cm de diamètre sur 24.5 cm de haut pour une exposition aux UV sur 360°.

Anycubic Wash & Cure Plus

Des dimensions qui s’expliquent assez simplement, elles correspondent aux imprimantes résines avec un écran de 8.9″ proposés par la marque. Cette machine est donc simplement pensée pour accompagner une solution existante pour tout ceux qui cherchent à gagner en productivité avec de type d’engin. Les particuliers pourront y trouver leur compte mais il semble évident qu’un passionné, un amateur éclairé ou un pro y trouvera plus d’utilité. Si vous êtes un maquettiste, par exemple, et que vous faites des séries d’objets ou de pièces en résine et que votre passion ne consiste pas à les nettoyer à la brosse à dent ou les passer à la lampe UV de manucure, l’emploi d’une solution de nettoyage semi automatisée a du sens. Si votre usage d’une imprimante 3D à résine est plus lié à des dépannages ou des créations de loin en loin, ce n’est absolument pas la machine qu’il vous faut.

Anycubic Wash & Cure Plus

L’étape de nettoyage consistera à immerger votre objet dans un bac en plastique que vous aurez rempli d’alcool isopropylique. La base de l’appareil entrainera au travers du bac grâce à un moteur manipulant un aimant un élément présent en bas du bac qui génèrera un vortex circulant au travers de votre pièce en résine. Un système que bien des laborantins connaissent pour mélanger des compositions chimiques.

La seconde étape consistera à remplacer le bac par un support retenant votre pièce nettoyée et séchée pour la durcir aux UV. Les 20 LEDs permettront de couvrir la totalité de la surface des objets, un support reflétant les UVs placé au pied du dispositif permettra de toucher votre création par en dessous. Le moteur agira alors plus simplement pour faire tourner la pièce sur elle même. Une simple molette de selection permettra de déterminer la durée des différents traitements.

Proposée en précommande à 169$ à partir du 15 Avril prochain, 1000 machines seront vendues à ce tarif de 142€ environ. Une fois ce stock passé, le prix remontera au tarif standard de l’engin soit 249$ ou 210€. Ce n’est pas le prix le plus élevé pour ce type de machine… à condition d’en avoir réellement l’utilité. 

Anycubic Wash & Cure Plus, une énorme machine à laver les impressions résine © MiniMachines.net. 2021.

FuseFX rachète Rising Sun Pictures : 800 artistes sous le même toit

Par : Shadows

La société d’effets visuels FuseFX annonce le rachat de Rising Sun Pictures. A la clé : un groupe réparti entre Los Angeles, New York, Atlanta, Vancouver, Montréal, Toronto, Bogota et Adélaïde, comptant près de 800 artistes.

Le studio australien Rising Sun Pictures a été lancé en 1995 par Tony Clark, Gail Fuller et Wayne Lewis. Clark continuera à diriger le studio, et la marque Rising Sun Pictures ne disparaît pas. Aucun changement opérationnel n’est prévu, et le studio devrait rapidement recruter, d’autant que son nouveau siège lui permet d’accueillir jusqu’à 270 personnes.

Sans surprise, il explique dans le communiqué être ravi de ce partenariat. Il souligne que le groupe résultant du rachat pourra répondre plus efficacement aux demandes du marché dans les années à venir.
David Altenau, fondateur et CEO de FuseFX, vante de son côté les qualités de Rising Sun Pictures, qui en font « un partenaire extraordinaire pour FuseFX ».

Enfin, il convient de rappeler que FuseFX fait partie du portefeuille de sociétés d’EagleTree Capital, société d’investissement qui agit sur de nombreux marchés : médias, services aux entreprises, industrie spécialisée ou encore le secteur de l’eau.

L’article FuseFX rachète Rising Sun Pictures : 800 artistes sous le même toit est apparu en premier sur 3DVF.

Moonkeeper : le gardien de la Lune face à des voisins gênants (court ArtFX)

Par : Shadows

Axel Alvarez, Arthur Amanatiou, Léo Cohen, Nicolas Gresland et Maxime Richard, épaulés par l’élève spécialiste Michael Raux, dévoilent leur court de fin d’études à ArtFX : Moonkeeper.

Une comédie de science-fiction ambitieuse puisqu’elle se déroule sur la Lune et met en scène des éléments (sol lunaire, véhicules, astronautes) très courants au cinéma ; l’attente visuelle du spectateur est donc élevée. Outre ce réalisme, l’équipe a toutefois choisi l’exagération lorsque l’humour l’exigeait : le making-of vous donnera quelques détails sur cette démarche.

Carl, l’éternel gardien de la lune, doit faire face à ses voisins terriens un peu trop envahissants !

L’article Moonkeeper : le gardien de la Lune face à des voisins gênants (court ArtFX) est apparu en premier sur 3DVF.

Asus PN51 : un MiniPC sous processeurs AMD Ryzen 5000U

L’Asus PN51 est un MiniPC classique, compact et discret, qui propose un processeur AMD Ryzen 5000U pouvant aller jusqu’au Ryzen 7 5700U. Des puces performantes et, ici, bien entourées pour construire des machines capables de remplacer la totalité des tours de bureau non spécialisées.

Asus PN51

L’idée d’Asus avec cette gamme PN, c’est celle d’Intel avec les NUC, reprise par le constructeur. Mais si les premiers modèles étaient effectivement sous pavillon Intel avec des puces Celeron Gemini Lake et un petit côté fanless vraiment pas déplaisant, la marque a décidé de les étendre vers des modèles plus ambitieux niveaux performances avec la série 50. Les PN50 employaient des Ryzen 4000U et apportaient donc plus de capacités aux machines.

L’Asus PN51 reprend le même flambeau mais avec la nouvelle gamme de processeurs AMD Ryzen 5000U. Les nouveaux venus peuvent embarquer des puces allant jusqu’au Ryzen 7 5700U. Une gamme de performances à même de répondre à tous les besoins d’un utilisateur classique, non spécialisé, dans un format qui reste minimaliste.

Asus PN51

L’Asus PN51 mesure 11.5 cm de côté pour 4.9 cm de haut, un format compact qui reste ultra léger avec un poids plume de 700 grammes. Un engin assez solide puisque Asus le certifie autant au niveau des vibrations que des chocs -légers- et pouvant tourner 24 Heures sur 24 et 7 Jours sur 7. Autre détail pas désagréable, l’engin est consolidé au niveau de ses ports pour résister à un emploi fréquent de périphériques USB ou au changement de sa connectique générale.

Asus PN51

Petit et solide donc, l’Asus PN51 trouvera toutes sortes d’emplois avec trois puces annoncées : Le Ryzen 3 5300U en entrée de gamme, le Ryzen 5 5500U et le Ryzen 7 5700U pour le modèle le plus rapide. Ces trois puces proposant des performances graphiques étagées avec des chipsets Radeon Vega plus ou moins véloces. La mémoire vive proposée évoluera de 8 à 32 Go de DDR4 3200 MHz avec la particularité de pouvoir occuper pour toutes ces capacités 1 ou 2 slots de mémoire SoDIMM. Ce qui veut dire que la solution livrée en 32 Go sur une seul banque de mémoire pourra évoluer vers 64 Go, au besoin.

Asus PN51

Le stockage est plus complexe encore dans ses choix puisque le Asus PN51 propose différentes options de SSD au format M.2 PCIe NVMe avec des version baptisées “Normal” ou “performances” allant de 128 Go à 1 To. Un emplacement 2.5″ SATA 3.0 pourra également être peuplé ou non d’un disque mécanique de 1 To en 7200 tours. A noter qu’Asus a prévu la gestion du SSD embarqué avec un dissipateur embarqué à cet effet.

Asus PN51

L’engin propose un module Wifi6 et Bluetooth 5.0 ou un Wifi5 et du Bluetooth 4.2. Suivant vos besoins, Asus pourra même le livrer sans carte Wifi. Quand je dis “vos” besoins, je parle plus précisément de demandes en gros de la part de professionnels qui n’ont pas forcément besoin d’un module Wifi dans leur réseau étant donné que la machine est également munie d’un port Ethernet. Ces pros qui vont passer commande d’une certaine quantité de machines pourront négocier avec la marque la mise à disposition d’une version sur mesures. Les particuliers qui achèteront des Asus PN51 dans le commerce auront surement droit à des versions Wifi6/Bt 5.0.

Asus PN51

La partie Ethernet, donc, sera livrée au choix en Gigabit classique ou en 2.5 Gigabit. Le reste de la connectique est plus classique avec à l’arrière deux ports USB 3.2 Gen1 Type-A, un Ethernet, un HDMI, un port USB 3.2 Gen2 Type-C prenant en charge le signal vidéo DisplayPort et un port configurable  qui sera livré suivant le besoins des clients en série, VGA, Ethernet, ou DisplayPort. Sur la face avant on retrouve un port jack audio combo, un USB 3.2 Gen1 Type-A, un lecteur de cartes MicroSDXC, un USB 3.2 Gen2 Type-C avec charge et DisplayPort également et un capteur infrarouge en plus d’un microphone pour piloter l’Asus PN51 à distance. L’engin sera donc à même de piloter jusqu’à 4 affichages au besoin. Bémol, pas de Thunderbolt ni d’USB 4.0. Pas forcément un gros besoin pour la cible de ces machines mais un manque à souligner en 2021.

 

Asus PN51

Difficile de prendre la machine en défaut même si, bien sûr, il faudra d’abord juger son comportement. Notamment le bruit qu’elle pourra générer à l’usage pour une intégration de salon. Mais avec ce type de puces, un équipement de ce niveau, la possibilité de la piloter à la télécommande et une connectique bien pensée, l’Asus PN51 est un très beau modèle de MiniPC. On jugera par son prix son intérêt final mais je vois dans ce type de machine une vraie possibilité d’évolution pour de nombreux postes “classiques”. Mis à part les utilisateurs spécialisés ayant besoin de plus de performances pour des tâches complexes, le trio Ryzen 5000U, 16 Go de ram et plus et SSD permet de venir à bout de la totalité des tâches classiques. Et de le faire dans un certain confort.

Les travaux multimédia et bureautique seront parfaitement gérés. Les tâches de calcul plus complexes demanderont sans doute un peu plus de temps qu’une machine spécialisées mais ne seront pas non plus hors de portée et tout type de travail pourra être pris en charge par cet engin : retouche d’images, calculs lourds, création3D et même montage et rendu vidéo. C’est typiquement le genre de petite machine qui peut gommer les grandes tours bruyantes et énergivores des bureaux classiques, ou apparaitre comme poste de travail chez des salariés en télétravail sans trop occuper leur espace de vie.

L’Asus PN51 sera livré sous Windows 10 Home ou Pro à une date et un prix encore inconnus.

Source : Asus

Asus PN51 : un MiniPC sous processeurs AMD Ryzen 5000U © MiniMachines.net. 2021.

OWNZONES Appoints Rick Capstraw as Chief Revenue Officer

OWNZONES™ Entertainment Technologies, the leading cloud-based video supply chain company, is delighted to announce the appointment of Rick Capstraw in the key position of Chief Revenue Officer.

The post OWNZONES Appoints Rick Capstraw as Chief Revenue Officer appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Clear-Com’s Eclipse HX Version 12.1 Delivers Enhanced IP and Wireless Capabilities, Streamlines Use of 5 GHz Band for FreeSpeak Edge

Clear-Com’s® Eclipse® HX Digital Matrix Intercom’s latest software update, version 12.1, reinforces its position as the most flexible and dynamic IP-based intercom solution on the market, delivering enhanced capabilities for both IP and legacy wireless FreeSpeak™ systems, increasing the density of IP ports, and supporting additional Layer 3 capabilities. Additionally, EHX 12.1 features a new 5GHz radio band ...

The post Clear-Com’s Eclipse HX Version 12.1 Delivers Enhanced IP and Wireless Capabilities, Streamlines Use of 5 GHz Band for FreeSpeak Edge appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Dejero Achieves ISO 9001:2015 Certification

Demonstrates company’s commitment to delivering high-quality products and services   Waterloo, Ontario, April 8, 2021 — Dejero, an innovator in resilient connectivity for critical communications, has received ISO 9001:2015 certification in recognition of its quality management system. The scope includes the design, development, realization, information assurance, and support of Dejero’s products and services. ISO 9001:2015 ...

The post Dejero Achieves ISO 9001:2015 Certification appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Panasonic's (MU)ROOM Spatial Solution Helps Guests Meditate and Relax at a Kyoto Hotel

Panasonic has developed a spatial solution called (MU)ROOM that allows hotel guests to experience mindfulness. Partners UDS Hotels have installed (MU)ROOM at one of their hotels in Kyoto, providing guests with a spiritually rich experience.

Motion Impossible releases powerful new Nova firmware

April 7, 2021 Motion Impossible’s ground-breaking AGITO remote control modular dolly is gaining powerful new features as the result of a new free firmware upgrade for all users. Dubbed Nova, the new firmware introduces repeatable movements to the AGITO arsenal, provides a more ergonomic and streamlined User Interface for the AGITO’s remote control, and signals some ...

The post Motion Impossible releases powerful new Nova firmware appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Signiant Extends its Presence in Germany with New Partner, Broadcast Solutions Produkte und Service

April 7, 2021 Signiant Inc, a market leader in intelligent file transfer, today announces it is extending its presence in Germany by partnering with Broadcast Solutions Produkte und Service, one of the region’s leading suppliers for the development, planning and realization of complex systems and products for broadcast and media. Broadcast Solutions Produkte und Service ...

The post Signiant Extends its Presence in Germany with New Partner, Broadcast Solutions Produkte und Service appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Streamland Media to Acquire Sim Post Production Business

Streamland Media has announced that it is acquiring Sim Video International’s post production business (Sim Post). The strategic acquisition builds upon Streamland’s outstanding roster of artists and expands the company’s technical portfolio by increasing its unscripted and scripted content offerings in North America. The acquisition bolsters Streamland’s existing presence in Los Angeles and Vancouver, and ...

The post Streamland Media to Acquire Sim Post Production Business appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

LED Fresnel Engineered with Five-Year Warranty

DALLAS – April 7, 2021 – U.S.-based broadcast studio lighting manufacturer, PrimeTime Lighting Systems, builds a longer-lasting LED Fresnel than other manufacturers. Luminaires are developed with the highest engineering standards and are guaranteed five years. PrimeTime designed a passive cooling system that enhances the longevity of its commercial-grade LED Fresnel known as the GUS 51 ...

The post LED Fresnel Engineered with Five-Year Warranty appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Artificial Intelligence Specialist DGene Launches in Hollywood

Future tech company offers AI solutions for content creation, including virtual actors, virtual production, visual effects, and film restoration.   LOS ANGELES—DGene, a Silicon Valley and Shanghai-based developer of AI technology, has launched operations in Los Angeles. The company is creating software and services that leverage artificial intelligence and computer vision for entertainment content creation. ...

The post Artificial Intelligence Specialist DGene Launches in Hollywood appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Taux de panne : plus de 160 000 disques durs analysés par Backblaze

Par : Shadows

Comme chaque année, le spécialiste de la sauvegarde et du stockage dans le cloud Backbaze a publié un bilan issu de l’usage des disques durs de ses serveurs.
L’analyse portant sur plus de 160 000 disques durs, elle permet d’avoir une bonne vue d’ensemble des taux de panne.

Attention, ces statistiques relèvent d’un usage assez spécifique et éloignés de ceux d’une station de travail ; en revanche ils peuvent donner des informations pour l’équipement de serveurs, et plus largement ils donnent un éclairage sur les tendances des différents constructeurs.

En pratique, on constate qu’en se limitant aux disques utilisés dans la durée (plus de 250 000 journées cumulées sur l’ensemble du stock), les meilleurs produits peuvent atteindre des taux de panne de 0,25% environ.
Globalement, le taux de pannes cette année était de 0,93%.

Outre le tableau ci-dessous, nous vous invitons à consulter le bilan complet pour une analyse détaillée par Backblaze.

L’article Taux de panne : plus de 160 000 disques durs analysés par Backblaze est apparu en premier sur 3DVF.

Boniato Studio : l’animation pour améliorer le monde

Par : Shadows

Découvrez la dernière bande démo de Boniato Studio, entité basée à la fois en Espagne (Barcelone) et en France (Paris) avec un positionnement atypique.
En effet, Boniato se focalise sur des projets pour des organisations centrées sur les causes environnementales, sociétales ou encore éducatives. L’idée pour l’équipe étant de participer, à leur manière, à changer le monde.

L’article Boniato Studio : l’animation pour améliorer le monde est apparu en premier sur 3DVF.

Généralistes, FX, Layout… De nouveaux postes à pourvoir via la plateforme emploi !

Par : Shadows

De nouvelles offres d’emploi sont disponibles sur notre plateforme recrutement : Big Company est en recherche de plusieurs profils (généraliste 3D sous Blender et Maya, graphiste CG Maya/FX), sans contrainte géographique.
En parallèle, des studios comme Fortiche Production, Fix Studio, Digital District, Zagtoon, Tribia restent sont également à la recherche de profils variés.

Nous vous invitons à consulter l’ensemble de ces offres sur la page dédiée.

L’article Généralistes, FX, Layout… De nouveaux postes à pourvoir via la plateforme emploi ! est apparu en premier sur 3DVF.

NIU Kick Scooter, deux nouvelles trottinettes électriques

Les NIU Kick Scooter vont débarquer chez nous cet été ! Le fabricants Chinois NIU qui développe toute une gamme de scooters électriques très sympathiques a, semble t-il, pris le temps de bien faire les choses pour développer une offre de trottinette électrique soignée. Après l’explosion des ventes lancée par les solutions de Xiaomi et de ses suiveurs, le marché s’est drôlement assagi sur ce segment quand la réglementation des EDPM a sifflé la fin de la récré du grand n’importe quoi. NIU va débarquer avec deux produits qui ont pris pas mal de recul sur l’état actuel de l’offre.

Mise en prévente au mois de Juin prochain, l’offre NIU Kick Scooter sera composée de deux modèles distincts. Une version Pro lancée à 699€ et une version sport à 599€. Les livraisons démarreront en Juillet et les trot’ seront dans le commerce pour le mois d’Août.

NIU Kick Scooter Colors

La marque semble avoir misé sur le confort, au vu des prix demandés, la cible n’est pas forcément celle de la première vague de ces engins qui ciblait surtout une clientèle jeune et cherchant des sensations. Les clients de NIU seront probablement des gens voulant éviter les transports en commun et la voiture pour des petits trajets en ville, c’est à dire l’usage le plus classique d’une trottinette en temps de pandémie. Des adultes donc, capables d’investir les sommes demandées pour avoir un moyen de transport alternatif. Du coup, les deux modèles sont à la fois confortables et… plus encombrants que les modèles entrée de gamme du marché.

NIU Kick Scooter Pro Rose Gold - High Angle View

NIU Kick Scooter Pro : Haut de gamme sans concessions

Avec 120.2 cm de haut, 54.15 cm de large et 117.3 cm de long, l’objet pèse tout de même 20 bons kilos. Un “engin” à la fois encombrant et lourd qui sera difficile à manipuler. Si on pourra mixer le Pro avec un voyage en bus ou en train, on a du mal à imaginer un voyage en métro avec ce type d’engin replié sous le bras. La contre partie positive vient du confort proposé. Le NIU Kick Scooter Pro pourra porter jusqu’à 100 Kilos et offrira 50 Km d’autonomie. 

NIU Kick Scooter Pro Rose Gold - Back View

Sa batterie 486 Wh se rechargera en 7.5 heures et on pourra jouer sur l’autonomie de l’engin en activant un mode d’économie d’énergie pour ne pas trop tirer sur celle-ci et la recharger en freinant. L’utilisateur n’aura pas à craindre les crevaisons avec l’emploi de roues de 9.5 x 2.5 pouces sans chambre à air. Des roues larges et confortables associées à un deck tout aussi agréable pour une circulation sans trop de vibrations. La trottinette proposera des fonctions plus complètes via son application. On pourra bloquer son usage, avoir un retour de statistiques en s’y connectant via Bluetooth. NIU indique également vouloir assurer la mise à jour de son engin via des OTA au travers de votre smartphone.

NIU Kick Scooter - Iconic Halo Light

Pour le reste, c’est un engin aux normes avec les fonctions classiques : deux freins à disque avant et arrière, des lampes à LEDs et catadioptres pour mieux se signaler et une petite sonnette avant. L’ensemble des éléments indispensables pour respecter le code de la route et circuler sur la voie publique. La trottinette est classée IP54, ce qui assure une protection à la poussière et aux éclaboussures. Il ne faudra cependant pas l’immerger dans l’eau, tout juste circuler sous la pluie sans avoir à éviter les – petites – flaques.

NIU Kick Scooter - Smart App

C’est typiquement un engin de transport pour aller au boulot et revenir le soir bien plus économique et efficace qu’une voiture quand on est en ville. Si on a pas les moyens de sécuriser un vélo, le NIU Kick Scooter Pro pourra être une alternative assez souple pour être glissée sous un bureau. Son autonomie de 50 Kms permettant même d’envisager plusieurs trajets entre chaque recharge.

NIU Kick Scooter Pro Rose Gold - Side View

NIU Kick Scooter Sport : moins rapide, moins chère, moins lourde

Le terme “sport” n’est peut être pas le plus adapté qu’aurait pu trouver NIU pour ce modèle. Avec un moteur de 300 watts au lieu des 350 watts du modèle pro, cette version aura moins de “peps” que la première. Elle sera également moins autonome avec une batterie 365 Wh seulement qui lui assurera tout de même 40 Km d’autonomie et toujours une vitesse de 25 Km/h maximum. 

NIU Kick Scooter Pro Rose Gold - Back Angle

La durée de charge sera plus courte puisque l’engin ne demandera “que” 5.5 heures pour être gonflé à bloc. Ce qui correspond peut être plus à un engin qu’on utilisera au quotidien face à une pro qui sera disponible “au cas ou” et qu’on ne rechargera que de temps en temps. Pour le reste, les engins sont des jumeaux : même taille, même encombrement et même équipement. Si ce n’est un poids un peu plus léger. Avec 18.5 Kilos, la version NIU Kick Scooter Sport n’est toutefois pas la solution la plus légère du marché.

Bref, des concurrentes pour les modèles “sérieux” du marché.

NIU Kick Scooter, deux nouvelles trottinettes électriques © MiniMachines.net. 2021.

Un Microscopique PC de jeu sous Raspberry Pi

Le projet en lui même n’est pas très intéressant ou du moins déjà-vu. Mais ce Microscopique PC a un intérêt indéniable, il montre l’effet impressionnant qu’ont désormais les accessoires liés au monde du gaming sur le public.

Présenter ce Microscopique PC sans les ventilateurs (inutiles) et les LEDs (toutes aussi inutiles) et vous aurez un mini boitier comme nous en avons tant vus. Enlever les parois latérales en plexiglas, la façade en nid d’abeille et vous aurez un boitier lambda aux mêmes capacités qu’un autre boitier de Raspberry Pi. Mais avec l’apparat du “gaming”, les LEDs, les fibres optiques illuminées par les LEDs témoins de la carte, les ventilos et tout le tintouin, on a l’impression d’un vrai PC de jeu grand format.

2021-04-07 10_59_05

La vidéo n’en est pas moins intéressante et son auteur, Michael Pick, montre en détail comment il parvient à construire ce rendu global à coup d’artifices. La jouabilité est évidemment assurée par des fonctions de streaming et non pas par la carte. Ce qui permet d’aller taquiner des jeux puissants au travers de l’application Parsec ou de lancer des jeux pilotés par la Pi comme Minecraft.

Je trouve intéressant cette approche inversée de la célèbre fable “Le Roi est nu”. Cette histoire où personne n’ose dire au roi que finalement ses couturiers ne lui confectionnent rien et qu’il se balade à poil pour fort cher. Avec ce montage, c’est l’inverse, on rajoute plein de LEDs et de paillettes au costume du Miniboitier classique et on transforme totalement l’aspect du châssis. Rendant presque crédibles ses performances…

2021-04-07 10_58_59

Si, dans le cas de ce Microscopique PC, c’est très mignon, il est intéressant de s’interroger sur les solutions prêtes à l’emploi délivrées en magasin. Je vois tourner pas mal de publicités pour des machines ma foi très classiques juste affublées de LEDs et de ventilos au travers d’un boitier estampillé “gaming” mais n’ayant en réalité que des performances très habituelles. Coller un tas d’artifices colorés ou assurer une ventilation d’Airbus autour d’une solution entrée de gamme ne transforme pas d’un coup de baguette magique un PC moyen de gamme en machine de gamer. 

Cette mauvaise pratique, surtout visible sur les PC très très grand public, fait également des ravages dans les annonces d’occasion. De nombreux margoulins semblent acheter les boitiers les plus extravagants – et les moins chers – possibles pour y déverser une ancienne configuration. De quoi permettre d’en racheter une nouvelle dans un boitier un peu plus sobre. Coller des LEDs en photo et Gamer dans le titre semblant assurer des vues sur leur annonce même si, au final, il ne s’agit que d’un vieux PC démodé incapable de taquiner autre chose que du 720P.

2021-04-07 11_18_50

Faites donc attention à vous, rappelez vous de cette mignonne petite vidéo. L’habit ne fait pas le PC Gaming.

Un Microscopique PC de jeu sous Raspberry Pi © MiniMachines.net. 2021.

Partaker K4 : un “nouveau” MiniPC sous Core i7-8565U à 360€

Le Partaker K4 est un MiniPC mesurant 18.5 cm de côté pour 3.35 cm de hauteur qui se construit autour de deux puces distinctes. Un Core i5-6360U ou un Core i7-8565U, le Core i5 n’est pas des plus intéressants, il commence à être assez ancien même si il peut permettre de construire une machine abordable. 

 

En Barebone, le Partaker K4 en Core i5-6360U se négocie à moins de 243€ ce qui le rend assez accessible. On pourra également le commander avec de 4 à 32 Go de mémoire vive et de 128 à 512 Go de SSD. La version Core i7-8565U débute à moins de 360€ et se décline avec les mêmes capacités de mémoire et de stockage mais offre plus de muscles à l’ensemble .Cette puce est redoutablement efficace pour un usage classique d’un ordinateur moderne. On ne lui fera pas faire de jeu mais, pour le reste, elle  se débrouille étonnement bien pour tous les usages avec un chipset graphique performant.

Partaker K4

Le Partaker K4 propose un châssis assez plat, très ajouré avec des ouïes en nid d’abeille et un système de ventilation actif. On retrouve une carte mère assez classique avec les connecteurs habituels. Deux ports de mémoire SoDIMM DDR4, un slot M.2 pour un SSD SATA, un emplacement SATA 3.0 pour un stockage 2.5″et un port M.2 pour un module Wifi4 et Bluetooth 4.0 qui pourra donc évoluer.

Partaker K4

Pour le reste, la connectique est très complète même si elle est un peu datée. On retrouve deux ports USB 2.0 et quatre ports USB 3.0, un port Ethernet gigabit, des sorties HDMI et VGA, un port série, un PS2 et des jacks indépendants pour micro et casque. Le Partaker K4 est livré avec un dock permettant de le positionner debout et supporte également une installation VESA derrière un meuble ou un écran.

Partaker K4

Rien de bien neuf donc dans cet engin, si ce n’est son aspect assez sobre qui pourra intéresser certains. Une performance globale suffisante pour tous les usages bureautiques et multimédia et une consommation minimale dans un encombrement très sobre.

Partaker K4 : un “nouveau” MiniPC sous Core i7-8565U à 360€ © MiniMachines.net. 2021.

Stockage de données : Qumulo séduit les VFX et l’animation

Par : Shadows

Qumulo, société spécialiste du stockage et de la gestion de données, annonce ses résultats dans le secteur des médias et du divertissement.
Si le stockage de données est souvent considéré comme un domaine moins dynamique que les dernières innovations en matière, par exemple, de techniques de rendu, il n’en reste pas moins stratégique et concurrentiel, d’autant plus pour les studios du secteur de l’animation et des effets visuels.
Dans ce contexte, Qumulo propose une offre hybride, qui permet selon les besoins de stocker et gérer des données sur site ou dans le cloud.

Qumulo avance que ses systèmes gèrent « ’plus d’un exaoctet de données et plus de 235 milliards de fichiers » pour ses clients, et a su séduire certains gros acteurs des effets visuels et de l’animation.
Il donne quelques exemples de clients faisant appel à ses services.

FuseFX, Jam Filled, Industrial Brothers : trois cas, trois problèmes à régler

FuseFX, studio d’effets visuels de plus de 500 personnes réparties dans 7 studios (Los Angeles, NY, Vancouver, Atlanta, Montréal, Toronto, Bogota), s’est appuyé sur les solutions Qumulo de différentes manières : un cluster sur site, puis l’offre Qumulo Cloud Q liée au cloud Amazon (AWS). Le besoin, ici, était notamment d’étendre la renderfarm virtuelle du studio : leur solution ne permettait pas de dépasser plus de 200 à 300 machines virtuelles, ce qui devenait insuffisant pour leurs projets. Avec Cloud Q, FuseFX a pu cibler les 1000 machines.
Comme l’explique FuseFX, un tel volume aurait été impossible à mettre en place localement, que ce soit en termes d’alimentation électrique ou de refroidissement. Autre avantage, les instances mises en place peuvent être utilisées en fonction des besoins : un délai délicat sur la série Tick ? Les render wranglers peuvent alors activer autant de nodes que nécessaires. Les rendus sont finalisés et validés ? Il suffit de mettre fin aux instances.
Selon FuseFX, le bottleneck s’est du coup déplacé : il ne porte plus sur le rendu lui-même mais sur la vitesse à laquelle le studio pouvait rapatrier des frames depuis son cluster dans le cloud.
Un cas client chez Qumulo donne quelques détails techniques sur l’ensemble.

Autre cas évoqué par Qumulo, celui de Jam Filled Entertainment. Ce studio d’animation canadien travaille avec Nickelodeon et est connu, entre autre, pour DC Superhero Girls ou The Loud House.
Ici, explique Qumulo, c’est surtout le gain en sérénité qui a été notable : alors que le service informatique gérait près de 800 tickets d’assistance par an à cause de problèmes de disponibilité et performances sur son ancien système, la bascule vers Qumulo a permis de passer ce volume à zéro. On imagine que l’équipe IT a apprécié.

DC Superhero Girls

Troisième exemple, assez similaire en termes de problématique : Industrial Brothers. Ce studio d’animation était entravé par des arrêts représentant environ 2000 heures de travail par an. Le passage à la plateforme de données de fichiers Qumulo a permis là aussi d’éliminer le problème, avec à la clé 80 000 dollars économisés par an.

Industrial Brothers

D’autres cas clients sont disponibles sur le site officiel, comme Cinesite ou Marz.

Dans l’ensemble, ils rappellent que le stockage n’est pas un point à négliger : comme tout élément central du pipeline d’un studio, un système inadapté peut créer des pertes de temps et d’argent massives, et inversement un stockage adapté, qu’il s’agisse de Qumulo ou d’un de ses concurrents, facilite grandement le travail quotidien.

Pour aller plus loin

Ou trouvera plus de détails (notamment sur les aspects techniques) sur le site Qumulo.

Précisons enfin que Progiss, partenaire de 3DVF, est revendeur des solutions Qumulo : pour plus d’informations techniques, des présentations ou cas clients Progiss, vous pouvez les contacter par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com.

L’article Stockage de données : Qumulo séduit les VFX et l’animation est apparu en premier sur 3DVF.

Haru : une lutte mythique et cyclique dans un court ArtFX

Par : Shadows

Grégoire Dehame, Julie Durandy, Jean Grandgirard, Christophe Jeudy et Sophie Noël dévoilent leur court de fin d’études à ArtFX (promotion 2020): Haru. L’équipe était complétée par l’étudiante spécialiste Joëlle Sadok.

Les élèves nous proposent ici un film d’inspiration orientale, mettant en scène le retour cyclique du printemps :

Seiryu, le dragon dieu du printemps sort de son sommeil pour donner vie à la nature mais c’est sans compter sur le démon de la nuit, Ugetsu, qui vint l’en empêcher.

L’article Haru : une lutte mythique et cyclique dans un court ArtFX est apparu en premier sur 3DVF.

Festival National du Film d’Animation : une édition à suivre en ligne

Par : Shadows

En manque d’animation ? Le Festival National du Film d’Animation vient justement de débuter, et se poursuivra en ligne jusqu’au 20 avril.

Au programme : environ 150 oeuvres accessibles partout en France du fait de la dématérialisation, mais aussi des rencontres avec les équipes des projets (dont l’équipe de Calamity ce week-end). On appréciera notamment une classification par âge qui facilitera le travail des parents cherchant des programmes adaptés à leurs enfants.

Des conférences et rendez-vous professionnels sont aussi proposés : par exemple, une table ronde sur un possible nouvel essor de la stop-motion en France cette année est à suivre aujourd’hui dès 14h30. Demain, c’est l’écriture pour les projets immersifs qui sera à l’honneur.

L’équipe organisatrice a cherché à conserver un côté « festival » classique en proposant un planning journalier.

Enfin, les billets sont proposés à des tarifs très accessibles, de 15 à 50€ selon les contenus que vous souhaitez découvrir.

L’article Festival National du Film d’Animation : une édition à suivre en ligne est apparu en premier sur 3DVF.

Gravity Media is ready for the future of editing

Par : rlyl

Significant kit and infrastructure investment will support remote and hybrid post-production in post-Covid era Gravity Media has implemented a major investment programme for its London post-production offering. A significant sum is being spent on kit upgrades and a long-term extension to the lease of its popular serviced facility in the heart of London’s Soho, which will benefit ...

The post Gravity Media is ready for the future of editing appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

JPO virtuelle pour l’école HELHa, le 24 avril

Par : Shadows

La Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHa) organise le samedi 24 avril à 10h et 14h des portes ouvertes dématérialisées, pour les personnes qui envisagent de rejoindre le cursus.

Rappelons que cette école belge propose des cursus orientés animation, VFX et jeux vidéo, accessibles à toutes les personnes qui résident en Europe.

L’inscription se fait en ligne, et de nombreuses questions seront abordées :

– Quels sont les débouchés de ta future formation ?

– Quel niveau faut-il avoir en langues ? En biologie ? Y a-t-il des cours préparatoires ?

– Quand débutent les stages ? Et les travaux pratiques ?

– Quelles activités sont organisées pour faire connaissance en début d’année ?

– Quelles sont les destinations du programme ERASMUS + ?

– Y a-t-il une cafétéria ? Des activités sportives ?

– Comment accéder à l’implantation de ton choix ?

– Les étudiants des années supérieures encadrent-ils les nouveaux venus ?

– Existe-t-il des aides particulières pour les étudiants en difficultés financières ?

L’article JPO virtuelle pour l’école HELHa, le 24 avril est apparu en premier sur 3DVF.

❌