Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 6 décembre 2019Vos flux RSS

La fabrication additive industrielle connaîtra une croissance considérable en 2020

Par Mélanie R.

Dans une étude menée par Essentium en mars, on avait remarqué que les utilisateurs de la fabrication additive commençaient à investir dans l’impression 3D destinée à la production de masse. Le rapport reposait sur une enquête en ligne auprès de […]

Le gouvernement français veut faciliter l’impression 3D de pièces détachées

Par Mélanie R.

La commission du développement durable de l’Assemblée nationale vient d’adopter un amendement relatif au projet de loi « anti-gaspillage pour une économie circulaire », amendement qui touche au secteur de l’impression 3D. Celui-ci devrait en effet obliger les fabricants de meubles à […]

3D Hubs et Fillauer Composites conçoivent un pied prothétique en fibres de carbone

Par Mélanie R.

Basé aux Pays-Bas, 3D Hubs est une plate-forme de fabrication en ligne, un des leaders du marché d’ailleurs, qui bénéficie d’un réseau mondial de partenaires pour répondre aux besoins de ses clients en matière de production. Pour être plus précis, […]

Plex se transforme en service de streaming gratuit (mais avec de la pub)

Par Pierre Lecourt

Plex est depuis longtemps un outil performant de streaming local. On télécharge un film sur un stockage compatible sur son réseau qui devient le serveur puis on installe le lecteur Plex sur un outil de lecture comme une TV-Box. Une liaison réseau permet ensuite de lire – et d’adapter – la vidéo à sa cible. Le moteur Plex permet par exemple de transcoder une vidéo pour qu’elle puisse passer par un système au débit limité ou s’afficher convenablement sur un écran à la définition précise…

2019-12-06 11_49_31-minimachines.net

Si ce service va évidemment perdurer, Plex change radicalement de stratégie en basculant du côté du streaming. Au même titre que Netflix, Hulu ou Amazon Prime, Plex va proposer un accès à des milliers de films  et de séries en ligne en utilisant ses technologies. Grosse nuance entre Plex et les autres, il n’y aura pas besoin d’abonnement pour en profiter, pas de paiement à la carte, rien. Non tout sera gratuit sur Plex… Ce qui veut dire qu’il y aura une contrepartie…

2019-12-06 11_51_56-minimachines.net

Plex va injecter de la pub, façon télé.

Plex va injecter au début et au milieu de votre film un – ou des – spot de publicité afin de rémunérer son offre, gagner de l’argent et payer ses serveurs. Vous voulez voir Apocalypse Now, Terminator, Ghost in the Shell ou Le Seigneur des Anneaux sans débourser un centime ? Un petit tour sur Plex vous donnera entière satisfaction. Plusieurs studios ont ouvert leur catalogue au service : Warner Bros, United Artists, MGM, Lionsgate libèrent ainsi une foule de films pour débuter. Déployée dans plus de 200 pays au lancement, les contenus seront lisible en FullHD vers l’ensemble des plateformes déjà équipées de solutions de lecture Plex. En clair si votre PC, votre TV Box, votre Shield, ou votre Chromecast utilisent déjà Plex vous pourrez surfer sur le catalogue de contenus proposés. Si vous n’utilisez pas le service aujourd’hui, vous pourrez probablement installer le client sur de nombreux appareils.

Difficile de savoir ce que les catalogues contiendront en réalité. Si il s’agira d’œuvres récentes ou non et dans quelles proportions on n’aura pas droit à une foule de films déjà vu et revus sur d’autres plateformes. Il est compliqué d’imaginer la rentabilité d’un tel dispositif, est-ce que la publicité peut assumer les coûts d’infrastructure de ce service ? Dégager des bénéfices ? Une chose est sûre, Plex a bonne presse et son logiciel est déjà installé sur de nombreuses plateformes.

2019-12-06 11_49_10-minimachines.net

Je  suppose que pour certains usagers, l’accès à des contenus gratuits en échange de spots de pub sera un service intéressant. Pas besoin de s’abonner, pas de paiement mensuel ou à chaque téléchargement… La marque indique que ses spots de pubs seront moins invasifs que ceux de la télé… Il pourraient également être plus efficaces… On imagine que le service utilisera tout ce qui est en son pouvoir pour cibler les utilisateurs et leur proposer des publicités parfaitement adaptées. Rien a regarder ? Pas d’abonnement en cours ? Plex peut être une solution de dépannage très pratique.

Evidemment, Plex n’injectera pas de publicité sur son service classique, vos films de vacances ne seront pas perturbés par des spots de pub pour des couches, de la lessive ou des bagnoles. Cette partie là du service ne changera pas.

2019-12-06 11_49_42-minimachines.net

Un concurrent a suivre

Le nerf de la guerre sera le catalogue proposé. Les titres aperçus sur les vignettes où mis  en avant ne sont pas mauvais mais déjà présents partout ailleurs : Rain Man, Lord of War ou Raging Bull. Pas certain que les nouveautés soient au rendez-vous. Plex promet un accès aux contenus récents ainsi que les Lauréats des Oscars. Très bien, mais dans quelle chronologie ? Les productions Européennes et indépendantes devraient également être au rendez-vous tout comme les documentaires et la musique. On ne demande qu’a suivre le tempo… à condition que le contenu vaille la peine d’être vu… et compris. On se souvient des premiers pas des concurrents dans le domaine du sous-titrage. Aujourd’hui encore certains contenus en VOD proposent des sous titres catastrophiques. Quid des versions localisées ? Ces adaptations techniques, doublages et sous-titres coûtent souvent assez cher. Plex se contera sûrement pour débuter de films ayant déjà eu droit à un sous-titrage ou une bande son doublée amortie… Ce qui signifie un catalogue assez ancien.

Mais pour proposer du neuf il faudra passer à la caisse et donc baisser la maigre rentabilité de l’ensemble. Autrement dit, ne vous attendez pas à une avalanche de nouveaux films en sous titré Français sur Plex, ils passeront d’abord sur des plateformes payantes.

2019-12-06 11_48_57-minimachines.net

Un accès aux grands classiques, au films indémodables, un système de recommandations pour des filmographies ou des catalogues à voir absolument serait tout à fait pertinent et on peut très bien imaginer des améliorations et de partenariats très bien ficelés autour de ce service dû à sa gratuité. Des forums ou des sites dédiés au cinéma pourraient sans problème monter des interfaces tenant compte de l’offre Plex.

Les concurrents de Plex vont devoir prendre en compte son arrivée, surtout si certains décident de limiter leurs abonnements pour basculer sur ce modèle du gratuit-c’est-moi-le-produit. Si la mayonnaise prend pour Plex, Netflix et consorts devront sûrement adapter leurs offres… enfin en théorie, parce qu’en pratique ils sont assis sur un trésor de guerre avec lequel Plex ne peut rivaliser. Il faudrait que le public se tourne massivement vers Plex, abandonne ses autres abonnements et conserve cette position longtemps pour écorner les comptes des rivaux du nouveau service. Un scénario qu’il est difficile d’envisager aujourd’hui.

Plex se transforme en service de streaming gratuit (mais avec de la pub) © MiniMachines.net. 2019

À partir d’avant-hierVos flux RSS

La France est l’un des pays où la fabrication additive est la plus utilisée

Par Mélanie R.

Le fabricant hollandais Ultimaker a récemment dévoilé les résultats de sa première étude annuelle, le 3D Printing Sentiment Index, qui classe les 12 pays participants selon leur connaissance du marché de la fabrication additive, leur adoption des technologies 3D, leurs […]

Atome3D, le français au service de l’impression 3D polymère de bureau

Par Mélanie R.

L’entreprise française Atome3D est l’un des principaux acteurs de la fabrication additive en France : elle distribue aujourd’hui une large gamme de solutions d’impression 3D de bureau, de l’imprimante au matériau en passant par le scanner 3D, et accompagne les […]

Formnext 2019 : la fabrication additive industrielle en plein boom

Par Mélanie R.

Cette année encore le salon Formnext a fait l’unanimité : réunissant plus de 850 exposants et 34 500 participants (contre 27 000 l’année dernière), la 5ème édition s’est concentrée sur l’industrialisation des technologies de fabrication additive – en accélérant le […]

Volkswagen poursuit sa production de pièces imprimées en 3D avec HP Metal Jet

Par Mélanie R.

En septembre 2018, le fabricant américain HP annonçait l’arrivée de son imprimante 3D métal, la HP Metal Jet. Parmi les premiers utilisateurs de la technologie, le constructeur automobile Volkswagen : depuis un an, l’entreprise allemande teste les possibilités de la […]

BASF s’offre le service d’impression 3D français Sculpteo

Par Mélanie R.

Le groupe BASF, un des leaders de l’industrie chimique dans le monde, vient d’acheter le service d’impression 3D français Sculpteo. L’accord, signé le 14 novembre dernier, devrait permettre à la filiale dédiée à la fabrication additive, BASF 3D Printing Solutions, […]

Somfy maximise le potentiel de la fabrication additive FFF dans son centre R&D

Par Mélanie R.

Depuis plusieurs années Somfy, leader mondial de la motorisation et de l’automatisation des ouvertures de l’habitat, utilise la fabrication additive pour la réalisation des prototypes de ses futurs produits. Initialement, la société faisait essentiellement appel à des prestataires externes pour […]

Formnext 2019 : que pouvons-nous espérer pour cette 5ème édition ?

Par Mélanie R.

Formnext est sans aucun doute le plus grand salon professionnel dédié à la fabrication additive : depuis 5 années consécutives, il réunit des milliers d’acteurs internationaux autour des innovations du secteur et permet de renforcer la place des technologies 3D dans […]

GF Machining Solutions et 3D Systems optimisent la fabrication additive métal

Par Mélanie R.

GF Machining Solutions (GF), division de l’entreprise suisse Georg Fischer spécialisée dans l’industrie mécanique, renforce sa présence sur le marché de la fabrication additive métal à travers un partenariat avec le fabricant 3D Systems. En combinant leur expertise respective, en […]

8th HbbTV Symposium and Awards 2019 Shortlists Fincons Group

Par Andres Benetar

  The Fincons Group is a leading IT business consultancy. Since 1983, the Fincons Group has focused its efforts on advancing technologies, which have helped build its reputation. This is all thanks to the company’s ability to interpret and anticipate new business models such as the rapid surge of IT-based systems.  Later this month, this ...

The post 8th HbbTV Symposium and Awards 2019 Shortlists Fincons Group appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Le fabricant de filaments Recreus passe à la vitesse supérieure

Par Alex M.

La technologie d’impression 3D par extrusion de filaments, aussi appelée FFF/FDM, a été ces dernières années une méthode plébiscitée par la communauté des makers au détriment des utilisateurs industriels. Cette technologie concurrence toutefois d’autres procédés de fabrication additive désormais comme […]

En 2021, Safran ouvrira les portes de son Usine Campus Fabrication Additive

Par Mélanie R.

Le géant de l’aéronautique français Safran devrait bientôt débuter la construction de son Usine Campus Fabrication Additive au Haillan à côté de Bordeaux. Annoncé en mars dernier, ce nouveau campus regroupera les solutions en fabrication additive de l’industriel et réunira […]

INDUSTRY 2019, les nouveautés de l’industrie de la fabrication additive

Par Mélanie R.

La dernière semaine d’octobre a eu lieu la 4ème édition du salon Industry From Needs To Solutions à Barcelone, une occasion pour différents acteurs et intervenants d’évoquer l’évolution de la fabrication additive dans différents secteurs grâce aux IN(3D)TALKS. Quinze sessions […]

Les meilleures formations en impression 3D en France

Par Mélanie R.

Se lancer dans l’impression 3D peut être une vraie aventure! Les technologies sont variées, les imprimantes 3D nombreuses, les logiciels 3D parfois très techniques, il n’est pas facile pour un novice de s’y retrouver. Heureusement, il existe plusieurs entreprises qui […]

La fabrication additive métal devrait générer $228 milliards de dollars de pièces finies d’ici 2029

Par Mélanie R.

SmarTech Analysis, l’un des principaux cabinets d’analyse et de conseil sur le marché de la fabrication additive, vient de publier un nouveau rapport sur l’impression 3D métal qui se concentre sur les opportunités de production qu’elle pourrait offrir. L’étude révèle […]

#TALK3D : Rencontre avec Ric Fulop, CEO de Desktop Metal

Par Mélanie R.

Depuis sa création, la société Desktop Metal a fait beaucoup de bruit dans le monde de l’impression 3D et de la fabrication au sens large. Fondée en octobre 2015, la société conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de fabrication additive […]

Evonik investit dans la solution logicielle de Castor Technologies

Par Mélanie R.

Evonik Venture Capital, la branche de capital-risque d’Evonik Industries AG, un des principaux fournisseurs mondiaux de produits chimiques de spécialité, vient d’investir dans une jeune startup israélienne Castor Technologies. Celle-ci a développé une solution logicielle afin d’aider les industriels à […]

Le marché chinois de la fabrication additive

Par Mélanie R.

Depuis quelques années, nous avons observé une réelle croissance des acteurs chinois de la fabrication additive, notamment avec l’arrivée de fabricants proposant de petites machines FDM très accessibles ou, au contraire, de machines plus industrielles, compatibles avec des matériaux plus […]

3YOURMIND développe un logiciel pour automatiser les processus d’impression 3D d’INITIAL

Par Mélanie R.

La fabrication additive nécessite des processus différents de ceux des méthodes conventionnelles, ce n’est plus un secret. C’est pourquoi l’utilisation d’un logiciel d’automatisation dédié à la fabrication additive peut s’avérer très bénéfique pour les entreprises afin qu’elles puissent regrouper toutes […]

INDUSTRY From Needs to Solutions, l’évolution de l’Industrie 4.0

Par Mélanie R.

Dans quelques jours se tiendra la 4ème édition du salon INDUSTRY From Needs To Solutions à Barcelone, un évènement qui, depuis sa création, participe à la croissance de l’Industrie 4.0. Du 29 au 31 octobre, de nombreux acteurs de la […]

La fabrication additive dans l’industrie pétrolière : une technologie qui croît progressivement

Par Mélanie R.

Le cabinet de conseil GlobalData a récemment publié une étude sur la fabrication additive dans l’industrie du pétrole et du gaz : celle-ci révèle que le secteur devrait atteindre 32 milliards de dollars d’ici 2025 dans le monde, et plus […]

MyFit Solutions offre une meilleure expérience sonore grâce à des embouts d’écouteurs imprimés en 3D

Par Mélanie R.

MyFit Solutions est une jeune startup lyonnaise qui conçoit des embouts d’écouteurs personnalisés grâce aux technologies 3D. Elle travaille aujourd’hui avec le service d’impression 3D Erpro pour créer sa solution sur-mesure, imprimée sur des machines Carbon, à partir de matériaux […]

KRAKEN, un nouveau système de fabrication hybride grand format et multi-matériaux

Par Mélanie R.

Depuis trois ans maintenant, plusieurs chercheurs européens travaillent sur le projet KRAKEN, un système de fabrication hybride combinant impression 3D et méthodes de production soustractives. Doté de trois technologies de fabrication additive interchangeables et d’une 4ème tête de fabrication soustractive, […]

L’adoption de la fabrication additive grandit selon la nouvelle étude du cabinet E&Y

Par Mélanie R.

Le cabinet d’audit financier E&Y vient de publier son deuxième rapport dédié à la fabrication additive, “Global 3D Printing Report 2019” après une première édition en 2016. Le premier constat est sans appel : le marché a beaucoup évolué en […]

L’Université du Maine crée le plus grand bateau imprimé en 3D au monde

Par Mélanie R.

Une équipe de chercheurs de l’Université du Maine a révélé il y a quelques jours la plus grande pièce imprimée en 3D au monde. Il s’agit d’un bateau, le 3Dirigo, conçu sur une imprimante 3D grand format polymère développée par […]

Après Materiel.net, LDLC veut s’offrir Top-Achat

Par Pierre Lecourt

Dans un communiqué de presse assez court, LDLC indique son entrée en négociation avec Rue du Commerce pour racheter le fond de commerce de Top-Achat. Une volonté de croissance par acquisition qui se poursuit et qui concentre encore un peu plus l’offre PC en France.

LDLC LOGO

L’info circule en sous marin depuis quelques temps, elle est désormais officielle, LDLC veut compléter son offre en rachetant Top-Achat, un acteur du paysage de la VPC informatique Français. Les négociations officielles débutent donc pour intégrer le VPCiste à l’offre actuelle de LDLC.

Offre qui devient énorme puisque l’air de rien, en plus de son activité propre de VPC et de magasins Franchisés, LDLC c’est également la boutique Hardware.fr, ainsi que Materiel.net et une galaxie d’autres sites et services allant de la vente de produits animaliers jusqu’à une activité de grossiste. Un petit monstre français qui devient de plus en plus important et qui va, suite à cette nouvelle acquisition, régner en maître sur certains paysages de la micro informatique en France.

2019-10-11 16_28_45-minimachines.net

Les configurations sur mesures, spécialité de Top Achat, vont atterrir également chez LDLC. La marque a su garder l’esprit particulier des solutions proposées par  Materiel.net mais va trouver avec Top Achat un puissant outil de configuration de PC pièce par pièce. Cet outil, connu et reconnu par de nombreux utilisateurs en France, est un vrai trésor qui attire beaucoup de visiteur. Ce “Configomatic” a participé pour beaucoup au succès de Top Achat sur les réseaux sociaux.

2019-10-11 15_52_00-minimachines.net

Car les réseaux sociaux, c’est l’autre secret de Top-Achat. La petite équipe est parvenue à briller sur ce levier de croissance et de visibilité. Mieux que de nombreux concurrents sur Twitter ou Instagram par exemple. La marque est devant des comptes comme celui de LDLC, Carrefour, Fnac ou Darty sur ces réseaux. Elle a joué à fond la carte de la proximité avec ses clients et en a fait un atout. Le design de son site met clairement en avant cette communauté. La Beta de son prochain site ne fait pas de mystère sur cette imbrication forte entre ses clients et son fonctionnement sur les réseaux sociaux. 

LDLC espère aboutir à une acquisition en Mars 2020, les éléments légaux à soumettre au personnel et aux autorité de contrôle ayant évidemment leur impact sur le calendrier. Laurent de la Clergerie, tenu par un devoir de réserve du fait des négociations exclusives en cours, ne peut pas s’exprimer de manière complète mais indique vouloir simplement “saisir les opportunités qui se présentent”.

Et c’est effectivement une belle opportunité. Les enjeux sont importants pour LDLC car avec ce rachat, c’est la quasi totalité du paysage français des spécialistes PC qui tombent dans son escarcelle. Si le rachat est finalisé, acheter un ordinateur sur mesure en France en VPC sera difficile sans passer par l’enseigne. Le positionnement des trois entités se complète assez bien avec des visions différentes d’un même outil.

LDLC reste une valeur sûre pour de nombreux utilisateurs professionnels comme particuliers. La marque propose des offres calibrées pour un public particulier avec des garanties et un SAV connus  et reconnus pour leur excellence. Le rachat de Materiel.net n’a pas gommé ses spécificités particulières. Le site vise toujours un marché très grand public avec des offres calibrées aussi bien pour les joueurs que pour des usages familiaux.

2019-10-11 16_30_09-minimachines.net

 
Top Achat a pris un virage économique et spécialiste Gaming. Deux marchés à forte traction qui ont permis à la marque de bien tirer son épingle du jeu. Profitant de la force du groupe Carrefour et adossé à RueDuCommerce, Top-Achat a réussi à surfer sur la mode du PC haut de gamme destiné aux joueurs tout en continuant à proposer des prix agressifs face à ses concurrents. On peut espérer que LDLC conserve cette recette à terme comme l’enseigne a su le faire pour Materiel.net. Ces trois enseignes vendent le même matériel mais avec une optique et des fonctionnements différents. Il sera intéressant de voir comment elles évolueront donc dans le temps.

C’est un énorme avantage à terme pour LDLC qui va pouvoir encore rentabiliser son circuit logistique si ce rachat se conclut. La marque pourra peser de tout son poids dans les négociations avec les marques de matériel PC. Vendre une carte graphique ou une carte mère en France aura de grande chances de passer par l’une de ces enseignes. Le volume d’achat jouera également en faveur du groupe qui pourra négocier de meilleurs tarifs et les positionner ensuite suivant les spécificités de chaque site.

topachat-la-drogue

C’est en tout cas la poursuite d’une belle aventure pour l’immortel Top-Achat… La marque, lancée en 1999 est passée par tous les rachats. D’entreprise solo, elle a été reprise par Clust, Alapage, RueDuCommerce lui même racheté par Altarea avant d’être enfin repris par Carrefour… Un fonctionnement en poisson pilote qui a toujours permis à ses équipes de fonctionner de manière alternative, en tentant des expériences originales sur le web Français… Et en faisant grossir assez fortement son Chiffre d’Affaire au passage.

A titre d’information : Top-Achat est un partenaire de Minimachines. Le site a permis de financer plusieurs investissements matériels  en sa qualité de sponsor. J’ai également été salarié de LDLC pendant quelques années avant de me lancer à 100% dans l’aventure Blogeee.net.

Après Materiel.net, LDLC veut s’offrir Top-Achat © MiniMachines.net. 2019

❌