Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Nintendo avait prévu une imprimante couleur pour le Game Boy

Par Pierre Dandumont

Récemment, je suis tombé sur les travaux de LuigiBlood, qui a découvert un truc intéressant. Nintendo avait prévu une imprimante couleur pour le Game Boy. Et non, pas comme ça.

L’article explique qu’il a découvert une commande bizarre en décompilant un jeu pour le Nintendo 64DD (Mario Artist Paint Studio). Il n’y a pas d’informations sur le matériel lui-même, mais la démarche est intéressante. Premièrement, il a du émuler un autre périphérique qui n’existe pas : un Transfer Pak doté d’une prise pour le câble Link. Le Transfer Pak officiel est un accessoire qui permet de lire le contenu d’une cartouche de Game Boy pour extraire son contenu – et celui d’une sauvegarde – dans certains jeux. Par exemple pour récupérer vos Pokémons (Game Boy) dans un jeu Nintendo 64.

L’imprimante classique

En émulant le Transfer Pak avec un câble Link, il a pu afficher l’image d’une interface d’impression pour l’imprimante du Game Boy, qui utilise ce connecteur. Mais en regardant le code de plus près, il a découvert la présence d’une seconde option : une version couleur. Elle utilise a peu près les mêmes commandes, mais avec de la couleur et une impression en milliers de couleurs (15 bits sur la Nintendo 64) et en 320 x 240. Elle n’est jamais sortie (tout comme l’adaptateur pour la connecter à une Nintendo 64) mais elle était visiblement assez avancée que pour être intégrée dans le code du jeu.

La version couleur

LuigiBlood propose un code qui permet d’émuler rapidement l’imprimante avec un émulateur de Nintendo 64, mais je n’ai pas essayé (en général, je préfère les appareils physiques). J’espère qu’un jour on verra une imprimante de ce type en action !

Rise crée flammes et démons pour Hellboy

Par Shadows

Les artistes du studio RISE dévoilent leur travail sur le film Hellboy. Un making-of qui dévoile évidemment des éléments majeurs de l’intrigue.

Sous l’égide du superviseur VFX et directeur créatif Markus Degen, leur tâche a consisté à étendre des décors réels (séquence de la cathédrale St Paul de Londres), concevoir des créatures démoniaques, mettre le feu à la crypte du Roi Arthur mais aussi à l’épée de Hellboy, à gérer la couronne de flammes de ce dernier, à ouvrir les portes des enfers et enfin à décapiter l’antagoniste principale.

L’article Rise crée flammes et démons pour Hellboy est apparu en premier sur 3DVF.

Working as a Grip: Essential Tips for Safety and Success

Par Caleb Stephens

The grip's job is one of the most important and difficult on a film set. Let's take a look at the details and see if gripping is ...

Learn to Create Your Own 8-Bit Art in Adobe After Effects

Par Charles Yeager

In this video tutorial, learn how to create an 8-bit video game look in After Effects for motion graphics or footage — with free preset and project ...

❌