Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

L’iPhone et le NFC, cette déception

Je me suis acheté un iPhone 11, et j’ai découvert la gestion du NFC chez Apple. Je viens d’un SE (1ère génération), donc je n’avais pas accès à la technologie. Et du coup, je me suis intéressé à ce qu’il était possible de faire. C’est-à-dire pas grand chose.

Mon premier essai a été avec un objet connecté dont je parlerais dans la semaine… et ça ne marche pas. Visiblement, il y a un bug ou un problème avec l’iPhone 11, je ne suis pas le seul à avoir le souci.

iPhone et NFC

Techniquement, il y a du NFC depuis l’iPhone 6, pour payer avec Apple Pay. Mais sur les iPhone 6 et les iPhone 6S, ainsi que sur le premier SE (qui dérive du 6S), la technologie ne sert que pour la paiement. Circulez, il n’y a rien à voir. Ensuite, il y a les iPhone 7, 8 et X. Sur ces modèles, vous pouvez utiliser la technologie NFC, mais de façon explicite, avec une application dédiée. Elle doit avoir été pensée pour lire et écrire (depuis iOS 13) et elle doit être lancée. Ca fonctionne, donc, mais ce n’est pas très pratique. Avec les appareils récents (iPhone XS, XR, 11, SE de seconde génération), il est possible de lire un tag NFC sans lancer d’applications dédiées. Il y a tout de même quelques limites : la puce lue doit contenir une adresse de type URI. C’est-à-dire une URL, un lien vers un numéro de téléphone, une position sur une carte, etc. Vous trouverez quelques détails dans ce post Reddit assez complet. Enfin, les raccourcis peuvent être automatisé sur un tag NFC, par exemple pour activer des commandes HomeKit.

Ma déception

Le problème, c’est que même comme ça, c’est singulièrement limité. Chez moi, j’ai trouvé quelques tags NFC qui ne font pas réagir l’iPhone (il existe de nombreuses technologies et normes, l’iPhone n’accepte pas tous) et d’autres qui ne servent à rien.

Premièrement, un vieux casque Sony. Il possède une puce NFC dans une des oreillettes mais elle ne sert à rien avec l’iPhone. On peut la lire, elle allume le casque, mais c’est tout. Dans la même veine, un adaptateur Bluetooth (de la même marque) propose la même chose. En fait, les deux contiennent les informations pour l’appairage, mais iOS n’en tient pas compte. Dans l’absolu, on peut tout de même utiliser la puce pour forcer la lecture en créant un raccourci, mais c’est tout. Sur un appareil photo, le NFC permet en théorie de se connecter sur le réseau Wi-Fi de l’appareil pour transférer les photos, mais ça n’a pas fonctionné. Enfin, j’avais un tag sur lequel j’avais visiblement inscrit un lien vers le site, et ça fonctionne avec une lecture en arrière-plan, c’est déjà ça.



Oui, Sony aime le café, et j’aime Sony


Un vieux tag


iOS lit le tag

Je suis tout de même étonné de voir que si les iPhone possèdent du NFC depuis 6 ans, même un modèle récent n’offrent pas toutes les fonctions qu’on pourrait attendre. L’appairage Bluetooth par NFC me semblait être un truc assez basique et il me semblait avoir vu qu’iOS le supportait (enfin) mais… non. C’est un peu dommage.

Sony Ericsson MMV-100 : le Media Viewer Péritel

Il y a de longues années, Sony Ericsson a sorti un appareil bizarre : le MMV-100. C’est en effet une sorte de dongle Péritel, qui permettait de recevoir des images sur un téléviseur en Bluetooth.

Physiquement, il se présente sous la forme d’un gros boîtier avec une prise Péritel mâle, et deux prises femelle. La première pour un chargeur de Sony Ericsson de l’époque, la seconde pour une sortie audio/vidéo en jack 4 points. Premier truc à savoir, il ne s’alimente pas par la prise Péritel, et en pratique, il ne sort même pas du RGB. Il a donc besoin de son chargeur, et si votre téléviseur (ou écran, projecteur, etc.) n’a pas de Péritel, il y a un câble jack 4 points vers RCA et composite.

L’appareil


Les deux prises latérales

Il reçoit quoi ?

L’appareil peut recevoir des images, d’abord, mais avec de grosses limites : JPEG, maximum 800 x 600. La documentation recommande de rester en VGA. Pour l’audio, il accepte l’AMR (un truc compressé pour la voix), avec une taille maximale de 30 ko. Il lit aussi le MP3, en 44 kHz, 16 bits et 128 kb/s au maximum. La capacité de stockage maximale n’est pas indiquée dans la documentation. Pour les profils Bluetooth, on a le Object Push Profile (un classique)n, le Basic Imaging Profile (rare, une spécialité de Sony) et le File Transfer Profile. C’est suffisant pour envoyer des données depuis pas mal d’appareils, tant que ce n’est pas un iPhone. On peut aussi noter qu’il est PAL ou NTSC, mais pas SECAM, et pas les deux. La documentation indique que ça dépend du pays… et ce n’est pas indiqué sur le mien. Vu la provenance (Espagne), j’ai supposé – à raison – qu’il était PAL. La présence du NTSC est d’ailleurs étonnante : les pays qui utilisent cette norme n’ont généralement pas de Péritel.

Pour tester, j’ai commencé avec une carte d’acquisition et le câble composite (parce que les cartes qui prennent du Péritel, c’est rare). macOS a vu directement l’appareil en Bluetooth, mais l’a visiblement pris pour une imprimante (?). Quand j’ai essayé d’envoyer un fichier JPEG, j’ai eu une erreur selon macOS, mais c’est tout de même passé. C’est lent, même pour du Bluetooth : un peu moins de 20 ko/s. QUand on envoie une image de plus de 800 x 600 (ou 600 x 800), une erreur apparaît à l’écran, comme prévu. L’option Parcourir les fichiers de l’appareil ne donne aucun résultat : c’est vide.

macOS le voit


Mais détecte une imprimante


Pourtant, il ne se montre pas comme une imprimante


On peut envoyer des fichiers


macOS voit des erreurs


Impossible de lire le contenu


L’interface

Une photo envoyée, à la bonne taille


Quand on envoie une image trop grande, on obtient ce message

Pour l’audio, c’est compliqué. J’ai essayé avec un morceau en MP3 à 128 kb/s, et ça n’a pas fonctionné. Il commence à afficher une icône de musique, parfois les tags ID3, mais pas de son. Idem, évidemment, avec un fichier à 160 kb/s (je n’ai plus beaucoup de fichiers à 128 kb/s, d’ailleurs). En compressant manuellement les fichiers avec les bons paramètres, ça marche… plus ou moins. En fait, l’appareil lit visiblement le MP3 en streaming et le MP3 à 128 kb/s est vraiment à la limite : ça saccade parce que le boîtier reçoit les fichiers entre 15 et 20 ko/s (120 à 160 kb/s). Avec un fichier encodé à 96 kb/s ou 64 kb/s, c’est évidemment plus efficace… mais assez mauvais.

Il lit normalement les tags ID3

Enfin, pour terminer les tests avec un Mac, c’est parfois instable. L’appareil a planté deux fois pendant les tests, essentiellement lors de l’arrêt un peu violent d’un transfert.

Appareil photo et téléphone

Avec le T610 et son affreux capteur, et le FX77, deux appareils Bluetooth en BiP, ça marche aussi. Dans les deux cas, c’est assez rapide et l’appareil photo de Sony redimensionne les images pour les envoyer dans la bonne définition. Je n’ai pas testé avec le Clié, il n’a pas d’appareil photo et c’est une plaie à réinstaller (mais a priori ça marche).

Selfie au T610


Selfie au FX77

Pour terminer, j’ai essayé de vérifier s’il sortait du RGB, mais sans succès. Mon adaptateur RGB vers VGA ne donne rien, et mon téléviseur n’indique pas le type de signal. Avec un adaptateur Péritel vers S-Video et composite, j’ai uniquement du composite (pas de couleur en S-Video), donc je suppose qu’il se contente du composite.

Du coup, pour l’époque c’était amusant pour les photos, mais il y a énormément de limites et la qualité n’est franchement pas géniale, même sur du cathodique. Un bon gadget, quoi.

Review: Kali Audio Mountain View Bluetooth Input Module

Review - Kali Audio MV-BT Bluetooth module

if you’d like to add Bluetooth audio compatibility to your existing setup, Kali Audio has a low-cost dedicated module for you: the MV-BT. This review examines the unit’s audio quality, performance, and value.

The post Review: Kali Audio Mountain View Bluetooth Input Module appeared first on DJ TechTools.

❌