Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

The ATTO Disk Benchmark For MacOS Has Arrived

Par Andres Benetar

There is no disputing that ATTO Technology has always proven itself to be a leading provider of high-performance storage and network connectivity products.  The company’s thirty-year long legacy and finding by President/CEO, Tim Klein and CTO/Vice President, David Snell has stood the test of time in its mission to fully utilize the power behind storage. ...

The post The ATTO Disk Benchmark For MacOS Has Arrived appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

PCIe Gen4 : quel intérêt en montage vidéo ?

Par Shadows

Puget Systems a publié un benchmark autour des outils de montage vidéo, avec une question : avoir une carte mère en PCIe Gen4 apporte-t-il un gain quelconque ?

En effet, cette nouvelle génération de la norme PCI Express double la bande passante, ce qui pourrait en théorie apporter des gains intéressants. En pratique cependant, il faut que les cartes graphiques soient capables d’en tirer parti. Pour du jeu vidéo, par exemple, la Gen 3 est très loin d’être saturée, et le gain en débit n’apporte strictement rien.

Pour le montage vidéo, Puget Systems montre que la réalité est malheureusement identique : les cartes Radeon 5700 (seule gamme gérer la Gen4 à l’heure actuelle) ne présentent quasi aucune amélioration en Gen4 par rapport à la Gen3. DaVinci Resolve gagne bien 5 voire 20% de perfomances dans un test spécifique, mais d’une manière générale les outils comme Premiere Pro, After Effects ne progressent pas. Pire : comme le précise Puget Systems, une Radeon 5700 XT, malgré la Gen4, reste distancée par une GeForce RTX 2060 Super qui ne gère que la Gen3.

En clair, la génération 4 de PCI Express est encore bien trop jeune pour avoir de l’intérêt en termes de performances, pour le montage vidéo. Cependant, elle pourra avoir de l’importance à terme, quand le support de la Gen4 se sera généralisé sur les cartes haut de gamme. Il ne faut pas non plus négliger un autre point : en doublant la bande passante, il faut deux fois moins de lignes PCIe pour un même débit. La Gen4 permet donc potentiellement d’arriver aux mêmes performances tout en libérant des lignes PCIe qui pourront être utilisées pour du stockage NVMe.

L’article PCIe Gen4 : quel intérêt en montage vidéo ? est apparu en premier sur 3DVF.

V-Ray Next : quelle GeForce choisir, et combien en prendre ?

Par Shadows

Puget Systems vient de publier deux benchmarks autour du moteur de rendu V-Ray Next, qui pourront aider les artistes et studios qui souhaitent renouveler leur matériel. Dans les deux cas, les tests s’appuient sur le benchmark officiel de l’éditeur Chaos Group, en mode GPU (l’impact des différents CPU du marché n’est donc pas pris en compte ici).

Le premier, est centré sur les performances des dernières cartes GeForce. On constate que le moteur de rendu se contrefiche des versions « SUPER » récemment lancées : les résultats sont identiques à celles des versions classiques. Seule la 2060 SUPER montre un gain.
Enfin, la Titan RTX n’apporte qu’une amélioration minime par rapport à la 2080 Ti, tout en coûtant deux fois plus cher : la 2080 Ti sera donc à privilégier pour obtenir les meilleures performances sans pour autant gaspiller votre argent.

V-Ray Next
Crédit : Puget Systems

Le second benchmark s’intéresse de son côté au comportement du moteur lorsque le nombre de cartes graphiques augmente. Puisque le premier test montrait que la RTX 2080 TI est la carte (en gamme GeForce) la plus intéressante, c’est elle qui est utilisée ici. Notez que Puget Systems a choisi des variantes avec ventilation « blower » (qui éjecte l’air directement hors de la station) afin d’éviter toute limitation thermique.
Enfin, Puget Systems a testé plusieurs approches : rendu sur des cartes secondaires uniquement, une carte « primaire » étant chargée de l’affichage à l’écran et non utilisée lors du rendu, ou en incluant cette carte primaire.

GeForce RTX 2080 TI
Une GeForce RTX 2080 Ti avec refroidissement « blower », ici un modèle PNY. Le ventilateur incorporé propulse l’air qui après avoir refroidi la carte est expulsé par la grille métallique, hors de la station de travail. Le modèle de référence (illustration en haut de l’article), lui, expulse l’air par les côtés, dans le boîtier : si ce dernier est mal ventilé, une surchauffe et donc une limitation thermique peuvent survenir.

Le résultat est éloquent : les performances progressent de façon quasi linéaire avec le nombre de cartes graphiques, ce qui est ce que l’on peut espérer de mieux.
Si l’usage d’une carte primaire par rapport à des cartes secondaires uniquement fait légèrement chuter les performances, cette baisse s’avère minime voire négligeable.

V-Ray Next
Crédit : Puget Systems

Le bilan global est donc assez clair : si vous souhaitez opter pour des cartes de type GeForce, une 2080 Ti sera l’idéal, et multiplier les cartes sera un bon moyen de doubler, tripler, quadrupler les performances sans pour autant que le prix total de votre station de travail n’explose dans les mêmes proportions.

Pour finir, n’hésitez pas à télécharger le benchmark officiel V-Ray Next et à faire vos propres essais ; vous pourrez notamment en profiter pour tester votre machine actuelle, et vérifier si une mise à jour s’impose ou si, au contraire, dépenser votre argent pour une nouvelle carte graphique n’apportera pas grand chose.

L’article V-Ray Next : quelle GeForce choisir, et combien en prendre ? est apparu en premier sur 3DVF.

❌