Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Varjo XR-1 Developer Edition bientôt mieux intégré à Unreal Engine

Par : Sitraka R
varjo xr-1 developer edition

Epic annonce l’octroi d’une bourse à Varjo pour étendre la prise en charge d’Unreal Engine par son casque XR-1 Developer Edition.

L’annonce entre dans le cadre de l’Epic Megagrant, une initiative lancée en 2019 par Epic et dotée de 100 millions $ de fonds pour appuyer les créateurs travaillant avec Unreal Engine. Jusqu’ici, l’entreprise a déjà attribué 42 millions $ au total.

Varjo est ainsi le dernier boursier à venir du secteur de la réalité virtuelle. La somme octroyée permettra au fabricant d’améliorer la prise en charge d’Unreal Engine sur son XR-1.

Pour rappel, il s’agit du premier casque de réalité mixte photoréaliste, combinant pour cela le design du précédent VR-1 avec deux caméras de 12 MP sur le devant. Avec cette configuration, les utilisateurs peuvent passer de la réalité mixte à la réalité virtuelle selon leurs besoins.

Varjo et Epic à la conquête du marché professionnel avec l’XR-1 et Unreal Engine

Pour Epic Games, le choix de Varjo se justifie par le fait qu’elle propose l’une des solutions les plus avancées en termes de réalités mixte et virtuelle pour une utilisation industrielle. Rendre l’XR-1 compatible avec l’Unreal Engine apportera de nouvelles fonctionnalités XR sur le moteur de jeu d’Epic.

Pour sa part, Varjo met en avant le fait que les développeurs pourront pour la première fois avoir accès aux fonctionnalités XR professionnelles les plus avancées. Celles-ci leur permettront notamment de composer des environnements réels et virtuels pour une grande variété d’applications.

None Occasion DJI Goggles - Casque de réalité virtuelle
Ce produit est comme neuf et ne présente quasiment aucun signe d'usure.
284,00 €
  • 15,47 €
  • S’offrir une expérience en réalité mixte sans lunettes avec l’IA de Roomality

    S’offrir une expérience en réalité mixte sans lunettes avec l’IA de Roomality

    Le concept de monde en 3D avec un casque VR est un concept répandu et maitrisé par de nombreuses entreprises. Mais Roomality a changé la donne en proposant de s’immerger dans le monde mêlant réalité virtuelle et augmentée à son domicile sans utiliser de lunettes. 

    Comment fonctionne le nouveau procédé de Roomality?

    Pour pouvoir profiter de cette expérience de 3D immersive, il vous faudra vous munir de deux caméras montées au-dessus d’un grand écran de la taille d’une fenêtre. En les combinant avec un système d’IA , ce sont les positions et les mouvements des yeux du joueurs qui vont être analysés. Par la suite, la dynamique de l’écran bougera aussi pour y correspondre et garder une cohérence.

    Crédit d’image: Quixel

    Les chercheurs de Roomality cherchent ainsi à développer un système de suivi encore plus cohérent et complet que ceux déjà existant. Si ce nouveau système est pour l’instant limité au corps d’un seul utilisateur sans simulation physique d’objets 3D, les prochaines échelles visées seraient un mur, puis une pièce. D’autres “fenêtres” existeraient via l’intelligence artificielle qui les génèrerait en simulant des vues d’endroits éloignés. Une “immersion totale” que le joueur pourra expérimenter rien qu’en regardant simplement autour de lui de façon naturelle. Avec son autre filiale Unreal Engine, les joueurs pourront bénéficier à grande échelle de paysages photoréalistes. Ces divers décors absolument incroyables seront alors juste à la fenêtre de la maison du joueur.

    Crédit d’image: Quixel

    Le nouveau concept de Roomality s’adresserait à plusieurs types de client. Pourquoi ne pas l’étendre au tourisme virtuel, à l’architecture, aux jeux et à la création de décors pour l’industrie cinématographique? Aucune porte ne semble close pour la société grâce à sa nouvelle acquisition, la startup de photogrammétrie Quixel. Le joueur se déplacera dans de nombreux environnements artificiels et réels. On ne connait à ce jour aucune date de sortie et de prix. Néanmoins, Roomality reste très prometteur et mérite qu’on y reste attentif à l’avenir.

    Cet article S’offrir une expérience en réalité mixte sans lunettes avec l’IA de Roomality a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Pourquoi pas s’entrainer avec un partenaire virtuel grâce à Ghost Pacer?

    Pourquoi pas s’entrainer avec un partenaire virtuel grâce à Ghost Pacer?

    Fan de sport et soucieux de respecter les distanciations sociales? Les lunettes Ghost Pacer semblent faites pour vous. Grâce à un avatar 3D qui se chargera de vous accompagner et vous motiver pendant votre entraînement, plus besoin de craindre les risques potentiels à cause de la crise sanitaire en s’entrainant avec quelqu’un.

    Pallier un problème actuel grâce au Ghost Pacer

    S’entrainer accompagné de quelqu’un apporte toujours de meilleurs résultats et aide au soutien mental. Face à la situation sanitaire actuelle, la distanciation sociale est de rigueur, poussant ainsi aux entrainements individuels ou à obéir à de nombreuses contraintes. Aussi, de jeunes diplômés américains ont estimé que devoir choisir entre s’entrainer et rester en bonne santé n’était pas  logique. Ils ont donc décider d’allier les deux grâce à leur invention: le Ghost Pacer.

    Ces lunettes de réalité augmentée conçues pour les coureurs vont résoudre ce problème. Un avatar 3D se chargera de vous tenir compagnie en courant avec vous tout au long de votre entrainement. Avec un design réfléchi pour les coureurs, le Ghost Pacer vous ira comme un gant.

    De nouvelles lunettes pour un entrainement productif

    Son poids de 90 grammes garanti l’absence de casque encombrant tout au long de l’expérience. Son système optique breveté et sa capacité à produire un avatar réaliste dans un espace 3D font des lunettes l’outil idéal pour tout coureur. Dépasser ses limites se fera sans problème via l’application fitness Strava. Les performances de vos amis y seront enregistrées de sorte que l’avatar qui vous accompagnera les reproduira. Chemins et vitesses seront identiques, vous permettant de faire la course en extérieur avec eux sous forme d’avatar holographique.

    L’idée de ce projet est due à son PDG, étant lui même un coureur ayant été confronté aux problèmes de coordination des horaires avec des amis. En effet, AbdurRahman Bhatti confie: “courir contre un avatar holographique avec lequel vous pouvez vous entraîner n’importe où et à tout moment est la prochaine meilleure chose.”. Les débuts du Ghost Pacer remonte à trois ans. Trois années durant lesquelles le PDG et le directeur technique de l’entreprise ont collaboré avec une équipe d’experts en technologie et en fitness. Ils expliquent ainsi que: “le Ghost Pacer est conçu POUR les coureurs, PAR les coureurs.”

    Cet article Pourquoi pas s’entrainer avec un partenaire virtuel grâce à Ghost Pacer? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple: une première série de lentilles AR entre en production pour des tests

    Apple: une première série de lentilles AR entre en production pour des tests

    Si Apple entend entre sur le marché de la réalité virtuelle, ses efforts se précisent également dans la production de son produit pour la réalité augmentée. En effet, l’entreprise américaine et son fournisseur taïwanais Foxconn Technolog seraient en train de se pencher sur des lentilles “semi-transparentes”. Actuellement en “période d’essai” d’après The Information, elles permettraient à Apple de concrétiser ses efforts en terme de réalité augmentée. 

    Une nouvelle opportunité pour Apple

    Pour tenir tête à Facebook et son Oculus Quest, Apple a décidé d’innover. Ainsi le partenaire dans la production d’IPhone et la firme ont réfléchi à des lentilles semi-transparentes à développer dans l’univers AR. Le PDG de la firme, Tim Cook, a affirmé voir dans ce domaine de grandes opportunités pour l’avenir.

    Les lunettes AR réputées légères et déjà présentes sur le marché posent un premier obstacle pour Apple, qui tente tant bien que mal de tenir la distance avec ses concurrents. Ce sont en effet les problèmes techniques qui vont faire obstacles en premier lieu. Passer de lunettes à des lentilles tout en gardant les mêmes fonctionnalités nécessite un effort soutenu de la part d’Apple et Foxconn Technolog.

    Une solution possible serait de reprendre le concept des casques de réalité virtuelle tout en mettant en place un moyen de voir “au delà” de son environnement. Cela déboucherait sur des fonctionnalités d’un mode AR combiné à de la VR pour les lentilles. Cette technique d’affichage est en cours d’étude, et d’autres firmes ont déjà essayé de s’approprier une fonctionnalité similaire. On peut ainsi citer Oculus Quest, Valve Index ou encore Windows MR.

    Microsoft aussi a essayé de développer cet aspect à travers son casque AR HoloLens. Cependant celui-ci s’est révélé être trop volumineux et présentait des problèmes d’affichage. Apple et Foxxconn cherchent ainsi précisément à éviter ces deux problèmes à travers leur prototype de lentilles . C’est pourquoi depuis 3 ans, ils se fixent des objectifs à atteindre en la matière pour toujours les perfectionner, si bien qu’aucune date de sortie n’a encore été dévoilée.

     

     

    Cet article Apple: une première série de lentilles AR entre en production pour des tests a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson

    La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson

    La société fabriquant des lunettes de réalité augmentée Magic Leap renouvelle ses rangs. 1 mois après la démission en tant que PDG du co-fondateur Rony Abovitz, le nom de sa remplaçante a été dévoilé, il s’agit de Peggy Johnson. Ancienne vice-présidente directrice du développement des affaires chez Microsoft, elle cumule 30 ans d’expérience dans le domaine de la technologie.

    Un vent de changement chez Magic Leap

    Ce changement de PDG s’inscrit dans une ère de renouvellement de l’entreprise d’informatique spatiale. En effet, cette société utilisant diverses technologies pour réunir le monde réel et numérique avait décidé une nouvelle orientation. Ses lentilles transparentes projetant des images virtuelles dans des environnements réels étaient à l’origine créées pour les consommateurs. Le prix de ces Magic Leap One se situe à 2295$. Toutes les applications répertoriées dans cet objet l’étaient grâce à de célèbres développeurs comme Insomniac Games. Cependant, ce sont désormais vers les entreprises que Magic Leap va se tourner après des ventes décevantes.

    Mme Johnson viendra ainsi essayer d’accélérer la croissance de la société en proposant aux entreprises des solutions transformatrices et innovantes. «En tant que PDG, j’ai hâte de bâtir stratégiquement des relations durables qui relient la technologie et le pipeline révolutionnaires de Magic Leap aux besoins numériques variés des entreprises de toutes tailles et de toutes industries», a indiqué Mme Johnson.

    Un parcours qui force l’admiration

    Peggy Johnson a tout du parcours idéal. En effet, elle apporte à Magic Leap son expérience dans la direction et la croissance d’entreprises, dans la création de partenariats stratégiques et dans l’exécution de transactions réussies. Elle a passé plus de 24 ans chez Qualcomm où elle a pu travailler à des postes dans l’ingénierie, des ventes, du marketing et du développement commercial. Elle siège actuellement au conseil d’administration de BlackRock. Son passé à Microsoft l’a doté” d’une riche expérience. La gestion du fond de capital-risque de la société (M12) lui incombait, tout comme les investissements stratégiques. Ainsi, elle a pu identifier des opportunités d’investissement stratégiques convaincantes tout en se créant des liens avec des partenaires externes dans le monde entier.

    Sa notoriété n’est plus à faire puisqu’elle a été reconnue par de nombreuses organisations. On connait Mme Johnson comme une des «40 femmes puissantes leaders de la technologie du monde» selon Silicon Republic. Bien d’autres titres viennent s’ajouter à celui-ci et offrent à la future PDG un beau palmarès. Le fondateur de Magic Leap déclare à son sujet: «Alors que Magic Leap se dirige vers la commercialisation de l’informatique spatiale pour les entreprises, je ne peux pas penser à un leader meilleur et plus capable que Peggy Johnson pour poursuivre notre mission.»

    Cet article La nouvelle PDG de Magic Leap se nomme Peggy Jonhson a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible!

    Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible!

    La réalité virtuelle avait déjà séduit Snapchat, tout comme d’autres entreprises mondialement connues, mais un nouveau cap va être franchi. En effet, l’entreprise américaine va désormais l’utiliser pour le lancement de sa campagne de chaussures en collaboration avec Gucci. Vous pourrez à présent essayer grâce à “Try-on” les modèles les plus emblématiques de la marque de luxe italienne.

    Des baskets de luxe à portée…de pieds

    Tous les utilisateurs de Snapchat pourront voir défiler à leurs pieds quatre paires de chaussures Gucci sans même les porter. L’entreprise américaine parie à son tour sur la réalité augmentée. Via deux nouvelles Lenses qui s’ajoutent à la collection déjà disponible sur l’application, différentes paires de baskets seront proposées.

    Pour cela, il suffit de scanner deux nouveaux QR code snapchat. La visualisation se fera alors facilement et rapidement. Pour continuer dans cette même lancée, acheter les paires de chaussures essayées sera tout aussi simple. Avec le bouton “Acheter maintenant”, l’achat se fait instantanément sur l’application.

    La réalité augmentée séduit Snapchat

    Depuis le Snap Partner Summit 2020 de juin où Snapchat a annoncé cette nouvelle fonctionnalité, c’est la première fois qu’elle est utilisée avec une autre marque. Cependant Gucci représentait déjà un allié fidèle de la célèbre application, puisque deux précédentes collaborations avaient déjà eu lieu. D’une part, avec l’île aux couleurs de Gucci où les Snapchatters pouvaient se rendre grâce à une Portal Lens. Et d’autre part lors du lancement en édition limitée d’une des paires de lunettes “Spectacles” en collaboration avec le réalisateur et artiste Harmony Korine.

    Selby Drummond, Head of Fashion and Beauty, Snap Inc., renchérit sur son partenaire. Gucci fait preuve d’une incroyable créativité et capacité d’innovation, c’est pourquoi les deux entreprises enchainent les collaborations. “Nous savons que dès que nous les approchons avec de nouvelles opportunités, ils comprennent immédiatement la puissance de notre technologie et de nos utilisateurs.”. De plus, Snapchat et Gucci ont tous les deux compris que: “l’usage de la réalité augmentée du Try-on va être extrêmement important pour le futur du commerce.”

    Il est à noter que seuls les utilisateurs des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de France, d’Italie, des Émirats Arabes Unis, d’Arabie saoudite, d’Australie et du Japon pourront utiliser la Lense “Try-on”.

    Cet article Grâce à Snapchat, essayer des chaussures Gucci est maintenant possible! a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Les lunettes de réalité augmentée à nouveau dans le viseur de Google?

    Les lunettes de réalité augmentée à nouveau dans le viseur de Google?

    Les lunettes de réalité augmentée ont la côte. Après l’échec des Google Glass, Alphabet serait prêt à se remettre en selle et partir à la conquête de ce nouveau marché. Grâce au rachat du spécialiste canadien en la matière North, le pari semble relancé pour Google. 

    Une rumeur qui suscite l’intérêt

    Loin de ne concerner que les start-ups, les grandes filiales sont elles aussi désormais inclues dans le marché de la réalité augmentée. Facebook et sa filiale Oculus sont d’ores et déjà sur le coup. L’entreprise Apple serait aussi en train de plancher sur le sujet. Il serait alors logique que Google s’y mette aussi, ou plutôt s’y mette de nouveau.

    Les Google Glass n’ont en effet pas rencontré le succès escompté lors de leur sortie en 2013, principalement en raison du prix élevé: 1500$. C’est pourquoi en 2015, Google annonce la fin de la production de celles-ci. Mais comme écrit précédemment, une rumeur voudrait que Alphabet se relance dans le marché de la réalité augmentée. Selon un article récemment publié par le site Globe and Mail, une possible acquisition à 180 millions de dollars de North par la maison mère de Google serait en cours. Le spécialiste canadien possède en effet de très bons employés, des brevets mais aussi des lunettes connectées plus discrètes et séduisantes ses concurrents.

    Comment Snapchat injecte plus d’AR à sa plateforme

    Par : Sitraka R
    ar sur snapchat

    La technologie semble enfin avoir rattrapé les ambitions de Snapchat concernant le potentiel de l’AR pour améliorer notre vie quotidienne.

    Ainsi, la plateforme peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir plus de 170 millions de personnes qui utilisent la réalité augmentée sur son application chaque jour. De fait, cette performance est le résultat d’efforts continus sur plusieurs années de la part de l’entreprise pour améliorer la technologie AR au centre de ses Lenses. En deux ans, le nombre de ces filtres est passé de 100 000 à 1 000 000.

    Mais Snapchat sait bien que ces filtres AR sont ce qui attire les utilisateurs vers son application. Aussi, la firme ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Elle conçoit donc actuellement un ensemble de services interconnectés tournant autour de la réalité augmentée.

    Dans cette optique, elle vient d’annoncer une série de mises lors de son événement annuel dédié aux développeurs. Un fil conducteur s’en dégage : apporter plus d’intelligence aux Lenses.

    La voix pour sommer les filtres AR de Snapchat

    Glisser d’un filtre à l’autre était un moyen simple et efficace pour trouver celui qu’on voulait quand il n’y en avait qu’une douzaine. Aujourd’hui, le million de lenses nécessite un système de découverte plus adapté. Et quoi de mieux que la recherche vocale pour cela ?

    Si elle réussit l’intégration de cette fonctionnalité, baptisée Voice Scan, Snapchat pourrait passer de plateforme de divertissement à fournisseur de divers services AR. Pour l’heure, les utilisateurs pourront demander à l’assistant de trouver un filtre pour une action particulière (changer de couleur de cheveux, créer un décor spécifique, etc.). Pour activer la reconnaissance vocale, il suffit de dire un « Hey Snapchat », à la manière d’un « Hey, Siri ».

    Phosphore n°424 : Snapchat - Collectif - Livre
    Annales - Occasion - Bon Etat - Phosphore - 2016 - Revue - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
    3,79 €
  • 55,25 €
  • Facebook veut contrer Apple avec ses propres lunettes AR

    Par : Sitraka R
    Facebook veut contrer Apple avec ses propres lunettes AR

    Facebook travaillerait sur des lunettes AR en réponse aux rumeurs persistantes sur la paire qui serait en développement chez Apple.

    Non seulement cela, mais le futur appareil du réseau social s’inspirerait également des fonctionnalités attendues du prochain iPhone 12 de la firme à la pomme. En tout cas, c’est que l’on peut tirer d’un brevet déposé par l’entreprise et repéré par le site Patently Mobile (rapporté par VRRoom). Dans celui-ci, on découvre que Facebook s’essaie à une nouvelle technologie de réalité augmentée utilisant un capteur Time of Flight (ToF). Celui-ci n’est pas si différent du LiDAR qui devrait se retrouver sur l’iPhone 12.

    De fait, cette dernière technologie calcule les distances en fonction de la vitesse des photons d’un laser. Pour note, Apple l’utilise déjà sur son iPad Pro 2020, permettant à l’appareil de prendre en compte la profondeur et la portée pour produire des images en réalité mixte.

    Pourquoi les lunettes AR de Facebook seront différentes

    Le résultat ? Des graphismes AR fidèles qui se fondent correctement dans l’environnement capturé par la caméra. Par exemple, là où Pokémon Go met automatiquement un objet virtuel au centre de l’image, le capteur ToF peut le placer derrière un objet dans l’environnement.

    D’après le brevet de Facebook, ses lunettes AR auront une caméra en haut de la monture. Sur les verres, des écrans transparents se placent en dessous des dispositifs nécessaires à la technologie waveguide.

    L’USPTO, l’autorité américaine compétente en la matière, a accordé le brevet à Facebook en mars 2020. Néanmoins, le développement d’un appareil de concept à produit fini prend du temps. Ainsi, il se peut que la firme de Mark Zuckerberg ne puisse rattraper son retard sur Apple pour la commercialisation de lunettes de réalité augmentée.

    • 45,00 €
  • 61,00 €
  • Unity MARS se dévoile

    Par : Shadows

    L’équipe du moteur 3D temps réel Unity présente Unity MARS : un nouvel outil destiné au développement d’applications en réalité augmentée.

    En pratique, MARS propose un workflow visuel permettant de prototyper rapidement, des proxies représentant des objets du monde réel afin de pouvoir indiquer comment l’application doit réagir, un système de « fuzzy authoring », une vue simulant ce que vous verriez avec l’application tout en pouvant y insérer du contenu par glisser-déposer et sans code, des blocs prédéfinis et personnalisables pour les cas courants…

    Si la vidéo d’annonce est quelque peu abstraite, l’article associé et la page produit vous donneront plus de détails. Notez également que deux webinaires sont prévus pour débuter (le 17 juin) et poser toutes vos questions à l’équipe de développement (le 2 juillet).

    L’article Unity MARS se dévoile est apparu en premier sur 3DVF.

    Apple Glass : prix, date de sortie et fuite d’infos sur les lunettes AR d’Apple

    Par : Gwendal P
    logo apple glass

    Apple pourrait commercialiser ses lunettes de réalité augmentée à partir de la fin de 2021. Ses Apple Glass seraient vendues au prix de 499 $.

    Nous savons qu’Apple prépare des lunettes de réalité augmentée depuis un bout de temps. Sans infos concrètes, des rumeurs font surface à intervalles réguliers, essayant de tout prédire à leur sujet. Le moindre mouvement dans l’univers de la XR de la firme à la pomme est scruté à la loupe. Certains sont même allés jusqu’à trouver des fichiers cachés dans le système d’exploitation iOS 13.1, révélant par la même occasion quelques précieux détails. Et si ces infos sont toujours bienvenues, les principales manquent toujours à l’appel.

    Cela a peut-être changé aujourd’hui. « Peut-être » parce que c’est encore du domaine de la rumeur. Cependant, Jon Prosser, l’homme à l’origine de la fuite et habitué du genre se trompe rarement. Il a plusieurs fois par le passé annoncé avec précision l’arrivée de certains produits, iPhone, iPad ou MacBook. Ainsi, il donne cette fois-ci des informations sur ce qu’il appelle les Apple Glass. Celles-ci seraient commercialisées à partir de la fin de l’année 2021 ou début 2022. Le prix de cette future monture pour la réalité augmentée serait de 499 $. Cela ne prend toutefois pas en compte le prix des verres correcteurs qu’il faudra ajouter.

    Des Apple Glass qui respectent la vie privée

    Dans cette vidéo, Jon Prosser affirme que les Apple Glass afficheront des informations sur chaque verre, utilisant donc le principe de la stéréoscopie. En outre, si le prix semble particulièrement peu élevé (d’autant plus pour un produit Apple) c’est parce que les lunettes laisseraient l’iPhone s’occuper de toute la partie calcul. Néanmoins, elles devraient quand même être équipées d’un LiDAR pour tout ce qui concerne la reconnaissance des mouvements. Ce serait la même technologie intégrée actuellement au dernier iPad Pro de 2020. Pas de caméra en revanche, apparemment pour des raisons de protection de la vie privée.

    Une sortie des Apple Glass au début de l’année 2022, voire fin 2021, comme Jon Prosser semble penser, donnerait à Apple une bonne marge d’avance sur ses concurrents. En effet, d’après les derniers rapports, Facebook tablerait sur 2023 pour le lancement de sa gamme de produits AR. Il ne reste désormais plus qu’à Apple d’infirmer ou de confirmer ces dires. Or, c’est souvent ce dernier qui est constaté après les vidéos du « leaker » pro.

    Cet article Apple Glass : prix, date de sortie et fuite d’infos sur les lunettes AR d’Apple a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple confirme son rachat de la startup NextVR

    Par : Gwendal P
    nextvr nba courtside

    La rumeur apparue au mois d’avril selon laquelle Apple aurait racheté la startup NextVR vient d’être confirmée. C’est le journal Bloomberg qui le rapporte.

    Nous vous rapportions au début du mois d’avril qu’Apple avait vraisemblablement opéré le rachat de la startup NextVR. Nouvelle non confirmée à ce moment-là, c’est maintenant chose faite. En effet, le journal Bloomberg annonce qu’un représentant d’Apple a validé l’information. Le rachat s’est bien effectué. En revanche, le journaliste ne précise pas le montant de la transaction, estimée à 100 millions de dollars. En outre, le site web de la startup est devenu vide de tout contenu et il ne reste plus que l’indication « NextVR se dirige dans une nouvelle direction ».

    NextVR s’est spécialisé dans la retransmission en réalité virtuelle d’événements bien réels. Cela concerne ainsi la musique live en concert, mais plus particulièrement les événements sportifs. En effet, son succès vient entre autres de son partenariat avec la NBA. L’application de la startup permet donc de suivre la diffusion de matchs de la ligue de basketball professionnelle américaine, comme si l’on y était, au bord du terrain.

    Une transition vers la réalité augmentée pour NextVR ?

    Il n’est alors pas étonnant de voir des géants comme Apple s’intéresser à ce genre de technologie. Toutefois, la firme à la pomme n’a jamais vraiment montré d’intérêt pour la réalité virtuelle, mais plutôt pour la réalité augmentée. À ce propos, un récent rapport de l’analyste financier Ming-Chi Kuo prévoit que leurs lunettes AR devraient sortir en 2022. Ce personnage s’est fait une réputation en prédisant les sorties des futurs produits de la société californienne. Or, il tombe souvent juste. Ainsi, bien que nous puissions le supposer, nous ne pouvons cependant pas affirmer avec certitude que le rachat de NextVR participera à cette entreprise. D’autant plus qu’à part confirmer cet achat, Apple n’a pour le moment laissé aucun autre commentaire.

    Comment donc va évoluer NextVR sous la tutelle d’Apple ? Avec un peu de chance, nous n’aurons pas trop à patienter avant de le découvrir.

    Cet article Apple confirme son rachat de la startup NextVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Un Beat Saber miniature montre le futur des jeux en AR

    Par : Gwendal P
    Beat Saber Miniature

    Le système de suivi des mains de l’Oculus Quest donne naissance à quelques projets farfelus. C’est le cas de ce Beat Saber miniature qui se joue du bout des doigts.

    Le développeur Daniel Beauchamp a publié quelques vidéos d’un concept de jeu en AR intéressant. Plus connu sur Twitter sous le pseudo pushmatrix, il est réputé pour expérimenter et proposer des concepts loufoques en VR ou AR. Or, depuis que Oculus a ouvert la voie au suivi des mains sur son Quest, de nombreux projets ont vu le jour. Il s’agit cette fois d’un Beat Saber miniature qui se joue avec les doigts.

    Les trois vidéos qui présentent son concept se déroulent toutes dans le même lieu. Ainsi, installé dans le siège d’un avion, le développeur s’amuse à découper des mini cubes avec des sabres laser qui lui sortent du bout des doigts. Si le mode facile vous fait reproduire quelques gestes d’un chef d’orchestre, le mode expert semble un peu plus confus. Celui-ci donne plutôt l’impression de se retrouver dans la peau d’Edward aux mains d’argent alors qu’il taille une haie ou s’occupe de la coiffure d’une dame.

    Miniature Beat Saber. Would you play it? pic.twitter.com/LtKgXB2Z4B

    — Daniel Beauchamp (@pushmatrix) May 12, 2020

    « Well, sure but can you play it on a plane? »

    Même s’il est peu probable de voir arriver prochainement ce jeu dans nos casques, il préfigure ce que pourrait donner une adaptation en réalité augmentée d’expériences populaires en réalité virtuelle. En effet, pour le moment la trop grande latence de l’option de suivi des mains de l’Oculus Quest empêche ce genre de concept d’être viable. Cependant, rien ne dit que lorsque cette option se sera améliorée, l’on pourra alors apporter un Beat Saber Miniature sur la route, partout avec nous. C’est comme la version voyage des jeux de société, parfaits pour jouer dans un avion.

    Daniel Beauchamp, qui dirige la section AR et VR de Shopify, n’en est pas à son premier coup d’essai. Son fil Twitter regorge de projets impliquant la plupart du temps des expériences autour de la réalité augmentée et du suivi des mains. Nous aurons donc de quoi nous amuser quand Facebook aura décidé officiellement de lancer son système de Hand Tracking.

    Cet article Un Beat Saber miniature montre le futur des jeux en AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    KaviAR Gate vous invite à visiter le monde depuis chez vous en AR

    Par : Sitraka R
    application ar kaviAR Gate

    Avant de retourner au travail lundi prochain, profitez des derniers jours du confinement pour explorer des endroits de rêve en réalité augmentée avec KaviAR Gate.

    Depuis votre chambre ou votre salon, partez à la découverte des plages de sable fin de Madagascar ou du temple mythique d’Angkor. Pour ce faire, il vous suffira de sortir votre smartphone de votre poche. Et à la manière de Dorothée arrivant au pays d’Oz, évadez-vous dans ces contrées exotiques par une porte « magique ».

    Comment faire du tourisme virtuel avec KaviAR Gate

    Bien évidemment, il faudra commencer par télécharger l’application mobile, disponible sur l’App Store et le Play Store. Une fois l’installation faite, vous pourrez choisir entre plusieurs destinations. Puis, l’application vous demande de diriger la caméra du smartphone vers le sol pour qu’elle puisse scanner l’environnement qui vous entoure.

    Vous n’aurez plus qu’à placer une porte virtuelle à l’endroit que vous désirez dans votre maison, puis à la franchir en réalité augmentée. KaviAR Gate vous téléporte alors dans l’endroit voulu en vous immergeant dans une vidéo ou une photo en 360°. Vous aurez tout loisir d’explorer à distance ces paysages à couper le souffle.

    La technologie derrière cette téléportation en AR

    Pour rendre la réalité augmentée accessible au plus grand nombre, la startup française KaviAR Tech a développé un logiciel spécifique. Disponible sur le web sur KaviAR.app, il permet à tout un chacun de faire apparaître un contenu (image, vidéo, objet 3D ou lien web) en AR. L’application est ainsi une extension de cet outil en ligne qui permettra de le démocratiser un peu plus.

    De fait, l’entreprise n’a pas que des visites touristiques virtuelles dans ses ambitions. En effet, elle espère que les professionnels se serviront de ses offres pour promouvoir leurs produits. On imagine bien visiter Disneyland depuis sa chambre, par exemple. Ou découvrir les dernières chaussures Nike en 3D dans son salon.

    Nous vous encourageons donc à profiter de ses petits bouts de voyage au soleil avec KaviAR Gate avant que les annonceurs n’envahissent inévitablement la plateforme.

    Cet article KaviAR Gate vous invite à visiter le monde depuis chez vous en AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Magic Leap met en garde contre un défaut majeur sur leurs lunettes

    Par : Gwendal P
    Magic Leap One prix

    Magic Leap a averti les possesseurs des lunettes de réalité augmentée Magic Leap 1 d’un problème majeur pouvant survenir sur leur appareil. Cela concerne la batterie et devrait être réglé par l’intermédiaire d’une mise à jour déployée en urgence.

    Les temps sont décidément difficiles pour Magic Leap. La semaine dernière, nous vous apprenions que le fabricant de lunettes de réalité virtuelle allait se séparer d’une bonne partie de ses employés. Aujourd’hui, l’on nous informe que la batterie des Magic Leap One souffre d’un problème majeur. Les possesseurs du produit, principalement des développeurs, ont reçu un e-mail mardi 28 avril les avertissant d’une mise à jour critique disponible pour leur appareil.

    L’e-mail avertit les utilisateurs d’incidents extrêmement isolés où la batterie a connu un problème grave. Contenue dans le lightpack, celle-ci aurait gonflé alors qu’elle était branchée à un chargeur sur une longue période. Le lightpack, relié en permanence aux lunettes et porté sur soi, en général à la ceinture, sert d’ordinateur au Magic Leap 1. Il contient le processeur, la puce graphique, la mémoire et donc la batterie.

    Une mise à jour pour basculer vers un mode d’économie d’énergie

    Ainsi, pour empêcher ce problème de se produire, Magic Leap a déployé en urgence une mise à jour logicielle. Elle est censée réduire ce risque de gonflement en basculant vers un mode d’économie d’énergie lorsque la batterie est branchée à un chargeur. Il est alors nécessaire de télécharger la dernière version de Lumin OS 0.98.11. Avec ce mode activé, la batterie ne sera pas chargée à 100%.

    Pour savoir si la batterie est abîmée, Magic Leap conseille de vérifier le bas du lightpack. Cela se remarque si l’on constate qu’il s’est fait un certain jour entre les deux parties de la coque du boîtier. Cela veut dire que l’un des pans a été soulevé, voire déformé, par ce fameux gonflement. Cependant, le fabricant s’engage à remplacer gratuitement tous les appareils défectueux qui ont subi cette mésaventure. En outre, Magic Leap affirme que rien ne montre que ce problème peut entraîner un départ de feu.

    Magic Leap n’est pas le premier constructeur à connaître un défaut de batterie. Samsung ou Apple ont également dû affronter ce genre d’incident. Ils ont su s’en remettre, même si cela a évidemment entaché leur réputation. Magic Leap arrivera-t-il à s’en sortir ?

    Cet article Magic Leap met en garde contre un défaut majeur sur leurs lunettes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Magic Leap contraint de licencier des employés à cause du COVID-19

    Par : Gwendal P
    Rony Abovitz, fondateur et PDG de Magic Leap au Fortune Brainstorm Tech

    Le fabricant de lunettes de réalité augmentée Magic Leap a entrepris une phase de licenciement importante. C’est la conséquence de difficultés attribuées à la pandémie du Coronavirus.

    Dans un communiqué publié sur le site du constructeur, le fondateur de Magic Leap Rony Abovitz revient sur les difficultés actuelles que rencontre sa société. Et d’après lui, le principal facteur est la pandémie de Coronavirus qui sévit dans le monde. À cause de cette crise, les investissements sur du long terme ont diminué. Cela se traduit par une concentration de leur activité sur ce qui est le plus à même de leur garantir un ROI rapide. Or, c’est du côté des entreprises qu’ils ont le plus de chance d’y arriver.

    Ainsi, le fondateur de Magic Leap explique que pour assurer le futur de sa société, il l’a étudiée de près et en a conclu que certains changements étaient nécessaires. Malheureusement cela entraîne le licenciement d’une partie des employés. Rony Abovitz précise que cela concerne tous les niveaux de postes, de la direction à la manutention. En effet, tous ceux qui travaillaient sur des projets distants ou à destination du grand public, deux branches qui vont particulièrement souffrir de cette crise, seront probablement remerciés pour leur service.

    Magic Leap : des raisons d’espérer ?

    Cette pandémie touche donc de plein fouet Magic Leap qui avait déjà une santé fragile. Son casque de réalité augmentée Magic Leap One, vendu au prix de 2 300 dollars, n’a jamais rencontré le succès espéré. Nous vous rapportions début décembre que le constructeur n’avait vendu que 6 000 unités alors qu’il comptait en écouler un million pendant la même période de temps. Bien loin du compte, notamment en raison d’un prix de vente excessif pour les particuliers, Magic Leap avait alors décidé de changer d’angle d’attaque et d’orienter son offre vers les entreprises. Or, c’est la même stratégie que Microsoft a employée pour son HoloLens.

    Malgré cela, Rony Abovitz reste confiant pour l’avenir. Il estime que le monde post-coronavirus s’appuiera davantage sur les échanges à distance. Or, ceux-ci devront reproduire les caractéristiques des interactions physiques, tout en profitant d’une connexion ultrarapide. Une vision qui pourrait inclure les appareils de Magic Leap puisqu’ils répondent à ces besoins.

    Cet article Magic Leap contraint de licencier des employés à cause du COVID-19 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Le futur de la réalité virtuelle par Future man !

    Par : greg

    Il est souvent difficile de faire comprendre à quelqu’un que ce que nous connaissons aujourd’hui de la VR (Virtual Reality ou Réalité Virtuelle) n’en est qu’à son balbutiement. Souvent, on nous oppose : alors si je veux passer à travers un mur, qu’est-ce qui m’en empêchera ? Rien, sauf s’il y a un véritable mur… … Continuer la lecture de Le futur de la réalité virtuelle par Future man !

    💾

    Le futur de la réalité virtuelle par Future man !

    Par : greg

    Il est souvent difficile de faire comprendre à quelqu’un que ce que nous connaissons aujourd’hui de la VR (Virtual Reality ou Réalité Virtuelle) n’en est qu’à son balbutiement. Souvent, on nous oppose : alors si je veux passer à travers un mur, qu’est-ce qui m’en empêchera ? Rien, sauf s’il y a un véritable mur… … Continuer la lecture de Le futur de la réalité virtuelle par Future man !

    💾

    Sortie de la Unreal Engine 4.21 Preview

    Par : greg

    Bon, nous traiterons plus en détail des éléments de la v4.21 d’Unreal Engine quand elle sortira, mais nous pouvons d’ores et déjà discuter des principaux éléments qu’on devrait y retrouver. Ben oui, la 4.21 preview est dispo en téléchargement depuis quelques jours ! Je vous rappelle qu’une Preview n’est pas utilisable en production, elle n’est … Continuer la lecture de Sortie de la Unreal Engine 4.21 Preview

    Sortie de la Unreal Engine 4.21 Preview

    Par : greg

    Bon, nous traiterons plus en détail des éléments de la v4.21 d’Unreal Engine quand elle sortira, mais nous pouvons d’ores et déjà discuter des principaux éléments qu’on devrait y retrouver. Ben oui, la 4.21 preview est dispo en téléchargement depuis quelques jours ! Je vous rappelle qu’une Preview n’est pas utilisable en production, elle n’est … Continuer la lecture de Sortie de la Unreal Engine 4.21 Preview

    Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

    Par : greg

    La réalité augmentée (RA ou AR pour les anglophones) permet d’ajouter à un environnement existant filmé par une caméra des objets 3D en surimposition. Aujourd’hui, 2 SDK se partagent la vedette: Google ARCore pour les environnements Android et Apple ARKit pour iOS (iPad, iPhone). Je profite de la sortie de la version 1.5 de Google … Continuer la lecture de Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

    Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

    Par : greg

    La réalité augmentée (RA ou AR pour les anglophones) permet d’ajouter à un environnement existant filmé par une caméra des objets 3D en surimposition. Aujourd’hui, 2 SDK se partagent la vedette: Google ARCore pour les environnements Android et Apple ARKit pour iOS (iPad, iPhone). Je profite de la sortie de la version 1.5 de Google … Continuer la lecture de Où en est t-on des SDK de Réalité Augmentée ARCore 1.5 et ARKit 2.0 ?

    OpenSpace 3D, Application libre de 3D interactive

    Par : greg

    OpenSpace 3D est une application permettant de créer des présentations 3D interactives, mais également des jeux. Elle dispose des fonctionnalités d’un moteur de jeu : réseau, moteur 3d, interface 2d, audio, vidéo, SQL – et ce au travers d’un langage scripté, le SCOL (Standard Cryo OnLine Language) créé par la société Cryo-Interactive en 1995 (par Sylvain … Continuer la lecture de OpenSpace 3D, Application libre de 3D interactive

    OpenSpace 3D, Application libre de 3D interactive

    Par : greg

    OpenSpace 3D est une application permettant de créer des présentations 3D interactives, mais également des jeux. Elle dispose des fonctionnalités d’un moteur de jeu : réseau, moteur 3d, interface 2d, audio, vidéo, SQL – et ce au travers d’un langage scripté, le SCOL (Standard Cryo OnLine Language) créé par la société Cryo-Interactive en 1995 (par Sylvain … Continuer la lecture de OpenSpace 3D, Application libre de 3D interactive

    ❌