Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Five Nights at Freddy’s va sortir une expérience d’horreur en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Five Nights at Freddy's réalité augmentée Special Delivery

La célèbre franchise d’horreur indépendante, Five Nights at Freddy’s, a annoncé lancer plus tard dans l’année une expérience terrifiante en réalité augmentée. Voici les premières images.

La franchise est à l’origine de plusieurs jeux vidéo à succès. Le jeu, inspiré d’une sordide histoire vraie, plonge le joueur dans un univers particulièrement angoissant assez proche de la paranoïa. Le joueur incarne un gardien de sécurité dans une pizzeria de nuit. Le restaurant qui est doté d’animatroniques devient, le soir venu, un lieu particulièrement dangereux du fait des animatroniques qui prennent vie à la nuit tombée. Une expérience en réalité augmentée va donc voir le jour d’ici la fin de l’année et s’annonce particulièrement terrifiante. Voici les premières images.

Five Nights at Freddy’s : Special Delivery sera effrayant

C’est le studio Illumix qui développe l’expérience en réalité augmentée et baptisée Five Nights at Freddy’s : Special Delivery. Cette start-up envisage de changer la façon dans les jeux-vidéo sont consommés. La jeune pousse explique ainsi : « La réalité augmentée offre aux joueurs de nouvelles façons d’interagir avec leurs franchises préférées en combinant des environnements réels, des personnages fictifs et un gameplay innovant ».

Le patron d’Illumix poursuit : « Avec Five Nights at Fredddy’s AR : Special Delivery, nous voulions aller au-delà du jeu traditionnel de géolocalisation AR-optionnel et offrir une expérience AR plus significative en intégrant l’AR au cœur du jeu ». Peu d’informations ont cependant transpiré pour le moment à l’exception des premières images montrées. Nous ne savons pas s’il s’agit d’une seule expérience en réalité augmentée ou bien encore d’un véritable jeu AR. La date de sortie est prévue durant l’automne et devrait être disponible sur iOS et Android.

Cet article Five Nights at Freddy’s va sortir une expérience d’horreur en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Explorez la forêt amazonienne en réalité augmentée avec TIME Magazine

Par Bastien L
forêt amazonienne réalité augmentée

La nouvelle expérience du TIME Magazine vous propose d’explorer la forêt amazonienne en réalité augmentée. Immergez-vous dans cette forêt en péril pour mieux prendre conscience de ce qui est menacé par les terribles incendies provoqués par l’Homme…

Depuis maintenant plusieurs semaines, le monde entier a le regard tourné vers la forêt amazonienne dévorée par les flammes. D’immenses incendies, principalement causés par l’Homme afin de dégager de l’espace pour l’agriculture, se répandent de façon plus intense et plus rapide que par le passé dans cette forêt considérée comme les poumons de la planète Terre.

Dans ce contexte, afin d’éveiller les consciences, et après nous avoir emmenés sur la lune pour les 50 ans d’Apollo 11, le TIME Magazine nous propose d’explorer la forêt Amazonienne via son application Immersive disponible sur iOS et Android.

TIME Magazine veut éveiller les consciences sur la forêt Amazonienne grâce à la réalité augmentée

Cette nouvelle expérience intitulée ” Inside the Amazon : The Dying Forest ” permet de s’immerger dans cette forêt en danger. Pour réaliser ce documentaire d’un genre nouveau, TIME a envoyé le reporter Matt Sandy accompagné de deux producteurs afin de visiter les zones les plus menacées par la déforestation. Durant tout leur périple, ils étaient équipés de caméras montées sur des drones afin de réaliser des scans en 3D de l’environnement.

Tout au long de l’expérience, la voix de la conservationniste Jane Goodall explique quelles sont les forces menant à la déforestation, qui sont les personnes qui la combattent et qui sont celles qui ont le plus à perdre face à ce phénomène. Un son spatialisé vient également accompagner le visuel pour renforcer la sensation d’immersion.

Cette expérience en réalité augmentée vient accompagner un numéro spécial du magazine entièrement dédié à la crise climatique. Un article de Matt Sandy explique comment la forêt la plus large et la plus biodiversifiée du monde a atteint un point où elle pourrait se transformer en savane…

Cet article Explorez la forêt amazonienne en réalité augmentée avec TIME Magazine a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Daqri, c’est fini : le fabricant de casques AR met la clé sous la porte

Par Jason Filankembo
Daqri

Daqri a fermé son siège social, licencie des employés et vend ses actifs en prévision d’une fermeture.

Coup dur pour l’entreprise américaine Daqri. La société spécialiste de la réalité augmentée a indiqué à ses clients qu’elle cherchait à vendre ses actifs. Elle fermera également ses plateformes, notamment de cloud, avant fin septembre. Le média TechRunch a obtenu l’information grâce à un e-mail. 

Daqri au tapis : une nouvelle boîte de réalité augmentée ferme ses portes

Le siège social de Daqri, à Los Angeles, est actuellement classé “disponible” par la société immobilière Newmark Knight Frank. Malheureusement, la fermeture de Daqri n’est que la plus récente parmi les jeunes entreprises de réalité augmentée.

Plus tôt cette année, Osterhout Design Group a cédé ses brevets de lunettes intelligentes AR après que des pourparlers d’acquisition avec Magic Leap, Facebook et d’autres sociétés aient été bloqués. Meta, une startup de micro-casques AR qui a levé 73 millions de dollars auprès de plusieurs sociétés, dont Tencent, a également vendu ses actifs plus tôt cette année après à cause d’un manque de liquidités.

En plus du financement, la difficulté à former les salariés à l’utilisation de la technologie AR serait une autre des raisons de cet échec, selon une source de TechCrunch. 

Daqri n’aura pas réussi à jouer dans la même cour que les deux mastodontes Microsoft et Apple. Une chose est sûre : de mois en mois, le terrain se libère pour les deux groupes. Le média Techrunch a bien essayé de contacter les dirigeants de Daqri, en vain.

Cet article Daqri, c’est fini : le fabricant de casques AR met la clé sous la porte a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

PTC veut prouver que la réalité augmentée arrive à maturité

Par Gaetan R
ptc realite augmentee

Le 10 septembre, PTC, l’éditeur propriétaire de Vuforia, présentait quelques cas d’usage de la réalité augmentée. Les entreprises présentes ont détaillé leur utilisation de l’AR auprès des professionnels et du grand public.

La réalité augmentée est une technologie grand public que nous nous évertuons à adapter au monde industriel”, a rappelé Olivier Helterlin, PDG de PTC France. L’éditeur de l’outil de création d’applications AR Vuforia organisait au Parc des princes un événement pour séduire les groupes et prendre la température auprès des responsables. Afin de prouver les bénéfices de cette technologie, la société basée à Boston a fait intervenir trois entreprises et une agglomération.

Bertrandt prépare l’installation des lignes d’assemblage automatisées en réalité augmentée

Deux d’entre elles venaient du monde du BtoB. Bertrandt est un spécialiste de l’ingénierie automobile depuis 45 ans. Il emploie 13 000 personnes au sein de 55 sites à l’international. Ce groupe allemand s’occupe de la conception d’outils dédiés à la fabrication de véhicules. Avec la réalité augmentée, il propose des solutions pour visualiser les lignes d’assemblage automatisées avant leur installation dans l’usine. La précision des modèles 3D permet de les placer là où elles seront à l’avenir grâce à une tablette, un smartphone ou un casque HoloLens. De plus, les ingénieurs effectuent des simulations avancées en vue de définir la cadence des outillages.

Avec les applications développées à partir de Vuforia, les spécialistes vérifient si les éléments 3D correspondent au réel et inversement. Ils n’ont plus forcément besoin de se déplacer, ce qui entraîne des diminutions de coûts. De même, l’on peut rapidement modifier une configuration depuis un site et fluidifier l’étape de décision.

Cela réduit de 20 % le temps entre chaque itération d’un projet, une performance saluée par les clients. Après ce premier succès, Bertrandt compte généraliser l’usage de la réalité augmentée dans le développement de solutions de maintenance, de formation, ou encore de contrôle.

Volvo Trucks veut diminuer les erreurs d’assemblage des moteurs de camions

C’est justement pour améliorer le contrôle qualité que Volvo Trucks a fait appel à PTC. Le fabricant de camions doit gérer 4500 variantes de moteurs et pas moins de 10 puissances 80 versions de ces véhicules. Seulement 1,2 modèle sortant d’usine est identique à un autre. Ajoutons que le remplissage du carnet de commandes oscille énormément. Cela provoque des erreurs humaines qui ralentissent la production. Pour éviter ce phénomène, le fabricant équipe ses opérateurs du site de Vénissieux de smartphones dotés d’une application AR.

Celle-ci permet d’identifier aisément les pièces et le moteur associés à un camion en particulier en le visant à l’aide du capteur photo. Ainsi, le technicien peut poursuivre les opérations sans risquer de se tromper. Par ailleurs, la documentation relative s’avère plus facile d’accès. Cette solution sera généralisée dans toutes les usines Volvo entre 2019 et 2020.

Si PTC considère que la réalité augmentée a un grand avenir dans le monde industriel, la société dirigée par Jim Heppelmann ne jette en aucun cas la pierre aux solutions développées pour le grand public.

Pau célèbre le tour de France en AR grâce à PTC

L’agglomération de Pau a notamment présenté son partenariat avec l’entreprise américaine. Elle a créé une exposition consacrée aux 109 victoires du Tour de France. Ce sont 109 totems qui retracent l’histoire de la célèbre compétition. Chacun d’entre eux est équipé d’un marqueur, qui, une fois ciblé avec un smartphone ou une tablette, fait apparaître des informations supplémentaires et la vidéo d’archive correspondante. Les visiteurs peuvent ainsi contextualiser les illustrations lors de cette exposition à ciel ouvert et revivre les grandes étapes.

De même, les responsables du pôle numérique de la ville utilisent la réalité virtuelle afin de donner un aperçu des changements qui interviendront dans le quartier Saragosse après le plan de rénovation engagé avec l’État. Enfin, ils imaginent confier une solution AR pour aider les agents municipaux à gérer les espaces forestiers.

Cette vision grand public de la réalité augmentée, le célèbre fabricant de jouets Lego l’a rapidement embrassée. Il a commencé par la digital box en magasin. En passant une boîte devant une caméra, l’on peut voir son contenu monté et animé.

De plus, Vuforia est devenu un outil de création pour les designers. Fraser Lovatt, producteur pour la marque danoise, explique que ces équipes utilisent cette technologie pour modéliser plus facilement des personnages ou des animaux, comme des poissons.

Lego mise sur la réalité augmentée pour diversifier les expériences de enfants

Surtout, cela augmente les possibilités de storytelling. Les gammes Nexo Knights et Hidden Side en sont la preuve. Pour les chevaliers futuristes, une application mobile leur confère de nouveaux pouvoirs. À cet effet, Lego a crée de nombreux boucliers à collectionner. Dans la face avant de ces items se cache un layout développé par PTC. Celui-ci indique quels pixels présents sur l’image vont déclencher les fonctionnalités de réalité augmentée. Depuis l’application, chaque composant est matérialisé par une animation.

Lego a été plus loin avec la série Hidden Side. Cette fois-ci, plusieurs éléments de chaque montage disposent d’une action spécifique associée à un jeu mobile. Les enfants construisent et explorent une ville fantôme dans laquelle les esprits frappeurs peuvent apparaître à tout moment sur l’écran de leur smartphone. Il leur suffit de pointer le téléphone vers les points d’intérêts.

Le fabricant danois a dû adapter ses manuels pour rappeler les bonnes conditions d’utilisation de la réalité augmentée. Le principal problème réside dans le besoin constant de lumière. En ce sens, il a mené des tests dans 1000 foyers dans plusieurs pays. Durant cette phase, 768 scans ont été effectués dont 762 effectifs. Le taux de réussite atteint 99,2 %. Mais avant cela, les utilisateurs signalaient des problèmes suivant les types de sols sur lesquels les enfants jouaient. Les équipes ont donc appliqué des ajustements pour 24 surfaces différentes pour chacun des huit modèles.

Ces quelques cas d’usage prouvent que la réalité augmentée répond à de nombreux besoins. Selon une étude menée par IDC, 77 % des entreprises ont testé la technologie et le cabinet prévoit qu’elles dépenseront 19 milliards de dollars en 2019 pour s’équiper. Elles attendent notamment une hausse de 40 % de la productivité. Pas de doute, l’AR touche du doigt un niveau de maturité qui fera d’elle un atout indispensable des entreprises dans quelques années.

Cet article PTC veut prouver que la réalité augmentée arrive à maturité a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Puma saute le pas de la réalité augmentée pour les boutiques

Par Pierrick LABBE
Puma expérience en AR

La marque Puma vient de s’associer à Zappar pour permettre à ses clients de bénéficier d’expériences innovantes en réalité augmentée dans ses boutiques. 

C’est désormais une vraie habitude pour les marques qui vend du footwear ou qui s’appuient sur des produits jugés “tendance”. La réalité augmentée devient une évidence dans le marketing de ces marques. Après Nike et Adidas, une autre grande marque s’y met.

Des codes QR chez Puma pour la réalité augmentée

La fameuse marque au félin veut donc vouloir proposer des expériences qui sortent un peu de l’ordinateur à ses clients. C’est une proposition qui est pour l’instant disponible dans son principal magasin à New York et qui a été pensée pour le lancement de sa nouvelle ligne autour du basket-ball. Les utilisateurs peuvent donc scanner des codes QR qui sont présents dans la boutique avec l’application de l’entreprise et ainsi interagir avec la mascotte de Puma qui explique comment se rendre à la section dédiée dans la boutique. L’expérience continue ensuite avec les chaussures. Chacun des sept modèles différents de cette ligne propose un petit contenu spécifique en réalité augmentée.

En rentrant dans notre boutique, les clients reçoivent du contenu plus riche, plus engageant, tant avec la marque Puma dans sa totalité qu’avec des produits individuels ” explique Russ Kahn, le responsable de l’activité vente chez la marque. Cette expérience a été conçue par l’entreprise Alternative Genius en utilisant les capacités en réalité augmentées de Zappar. Cette dernière bénéficie ici d’un bel éclairage dans un univers très compétitif. Puma réussit de son côté un beau retour entre NBA et high-tech.

Cet article Puma saute le pas de la réalité augmentée pour les boutiques a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lenovo Mirage AR : après Star Wars, un jeu Marvel en réalité augmentée

Par Bastien L
lenovo mirage ar marvel

Lenovo lance un nouveau jeu pour son casque de réalité augmentée Mirage AR. Il s’agit d’un jeu basé sur l’univers de Marvel, proposant au joueur d’incarner les différents super-héros des films Avengers…

En 2018, Lenovo lançait son casque de réalité augmentée pour smartphone Mirage AR. À l’époque, l’appareil était fourni avec un seul jeu intitulé Star Wars : Jedi Challenges. Le titre regroupait plusieurs mini-jeux en réalité augmentée inspirés par l’univers de la saga Star Wars. Les joueurs pouvaient notamment combattre Dark Vador au sabre laser, jouer au HoloChess, ou encore combattre l’Empire dans un jeu de type RTS.

À présent, Lenovo est de retour avec un nouveau jeu en réalité augmentée tiré d’une autre franchise acquise par Disney : Marvel. Intitulé ” MARVEL, Dimension of Heroes “, le jeu propose d’incarner six super-héros différents : Doctor Strange, Captain America, Thor, Black Panther, Captain Marvel et Star-Lord. Dans la peau de ces justiciers, vous pourrez affronter les super-vilains emblématiques de l’univers Marvel au fil d’une nouvelle histoire originale.

Lenovo Mirage AR : incarnez les super-héros Marvel et combattez les forces du mal

En outre, un mode survie vous propose de tenter de tenir le plus longtemps face à des vagues d’ennemis de plus en plus redoutables pour vous hisser dans le tableau du classement mondial. Enfin, un mode coopératif local permet à deux possesseurs du casque Mirage AR de se connecter au même réseau WiFi pour unir leurs forces face à Loki, Ronan l’Accusateur, Ultron Prime ou encore le Soldat de l’Hiver.

Lenovo propose un nouveau bundle regroupant le casque Mirage AR avec les jeux Star Wars et Avengers, ainsi qu’une nouvelle paire de ” contrôleurs universels ” sans fil 6DoF permettant d’utiliser vos mains pour donner des coups de poing, trancher à l’arme blanche, ou tirer à l’arme à feu. Ces contrôleurs remplacent les ” sabres laser ” fournis avec le bundle Star Wars de 2018.

Ce nouvel ensemble est disponible dès à présent aux États-Unis pour 250 dollars, et devrait être très bientôt proposé dans nos contrées via Amazon et le site officiel de Lenovo. L’application quant à elle est à télécharger sur votre smartphone iOS ou Android.

Cet article Lenovo Mirage AR : après Star Wars, un jeu Marvel en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

7 façons d’utiliser la réalité augmentée sur votre smartphone

Par Bastien L
réalité augmentée smartphones

La réalité augmentée sur smartphone offre de nombreuses possibilités. Découvrez 7 façons d’utiliser cette technologie sur votre appareil mobile, qui pourront vous être utiles au quotidien…

À l’heure actuelle, la réalité augmentée reste méconnue du grand public. Hormis quelques applications comme le jeu Pokémon Go ou les fameux filtres d’oreilles de chiens sur Snapchat, les possibilités offertes par cette technologie demeurent énigmatiques pour de nombreux particuliers.

De nombreuses entreprises ainsi que des développeurs indépendants travaillent activement pour repousser les limites de l’AR, et n’ont de cesse d’imaginer des applications novatrices. Découvrez 7 façons utiles et intelligentes d’utiliser la réalité augmentée sur votre appareil mobile.

La réalité augmentée sur smartphone pour mesurer

Avec la réalité augmentée, plus besoin de mètre ruban ou de règle. Vous pouvez facilement mesurer la hauteur, la taille, la largeur ou le volume directement sur l’écran de votre smartphone. Qu’il s’agisse d’un arbre ou d’une table, tout peut être mesuré via les divers outils AR existants.

Apple et Google ont tous deux développé de telles applications pour iOS et Android. L’application Apple Measure est fournie avec iOS, tandis que Google Measure est inclus avec tous les smartphones Android compatibles ARCore.

Dans les deux cas, le fonctionnement est intuitif. Il suffit d’utiliser l’icône ” plus ” afin de placer un point de départ, de bouger le smartphone pour tracer une ligne droite puis de presser à nouveau l’icône pour placer un point de fin. La mesure est alors effectuée automatiquement.

La réalité augmentée sur smartphone pour décorer votre logement

Par le passé, la décoration d’un logement impliquait nécessairement une part de risque. Il était impossible de savoir à l’avance si une couleur de peinture se marierait vraiment bien avec le mobilier, ou si un nouveau meuble s’intégrerait bien dans le décor.

Heureusement, grâce à la réalité augmentée, ce problème est désormais résolu. Cette technologie vous permet de vérifier à l’avance si un meuble convient à votre logement, ou à quoi ressemblera votre mur une fois repeint dans une nouvelle couleur.

L’application Ikea Place pour Android et iOS permet ainsi de placer une représentation virtuelle d’un meuble dans une pièce de votre choix dans votre logement. Si vous êtes satisfait du rendu, vous pouvez directement passer à l’achat via l’application. Dans le cas contraire, vous économiserez votre argent et le temps nécessaire à assembler le meuble scandinave.

De son côté, l’application ColorSnap Visualizer pour Android et iOS propose une fonctionnalité ” Instant Paint “. Celle-ci permet de visualiser à quoi ressembleront les murs de votre logement si vous les peignez dans différentes couleurs.

La réalité augmentée sur smartphone pour apprendre de nouvelles connaissances

La réalité augmentée est également un formidable moyen d’acquérir de nouvelles connaissances. Par exemple, l’application Human Anatomy Atlas pour Android et iOS vous permet d’explorer le corps humain dans les moindres détails comme jamais auparavant.

De son côté, l’application Big Bang AR vous propose de visualiser la naissance de l’univers en réalité augmentée. Libre à vous d’observer chaque élément cosmique sous tous les angles via la caméra de votre smartphone. Vous pourrez aussi interagir avec ces différents éléments, par exemple en faisant tourner les planètes ou en connectant les atomes entre eux. Les applications éducatives en réalité augmentée sont de plus en plus nombreuses, et représentent véritablement un nouveau médium pour l’apprentissage.

La réalité augmentée pour la navigation GPS

Les applications de navigation GPS pour smartphones sont très utiles pour se repérer dans l’espace et atteindre sa destination via l’itinéraire le plus court. Cependant, la vue aérienne qu’elles proposent n’est pas toujours idéale. Par exemple, il est parfois difficile de savoir quel chemin emprunter entre trois voies similaires ou de savoir dans quelle direction se déplacer à la sortie du métro.

La réalité augmentée permet de corriger ces faiblesses. Depuis peu, l’application Google Maps s’est ainsi enrichie d’un nouveau mode AR pour les piétons. Ce mode permet de superposer les flèches indiquant la direction à suivre directement sur l’environnement réel filmé par la caméra du smartphone. Les noms des rues flottent également dans les airs, et la porte que vous cherchez est indiquée avec précision. Il devient donc impossible de se tromper.

De son côté, l’application ViewRanger pour iOS et Android est dédiée aux randonneurs. Elle permet d’identifier chaque pic d’une chaîne de montagnes très facilement, en pointant simplement la caméra du smartphone dans sa direction.

La réalité augmentée sur smartphone pour la création artistique

Avec la réalité augmentée, plus besoin de dessiner sur des murs, des toiles ou des feuilles blanches. Vous pouvez désormais vous servir du monde réel pour laisser libre cours à votre créativité.

Par exemple, l’application Just a Line pour iOS et Android vous permet de dessiner tout ce que vous voulez sur les images du monde réel filmées par la caméra de votre smartphone. Une fois le dessin achevé, vous pouvez l’observer sous tous les angles en vous déplaçant autour et même le partager avec d’autres utilisateurs.

De son côté, l’application Inkhunter vous permet d’appliquer des tatouages virtuels sur votre peau. Ceci vous permettra de visualiser à l’avance à quoi ressemblera le tatouage de votre choix une fois sur votre corps, et éventuellement de renoncer si le rendu ne vous convient pas.

La réalité augmentée sur smartphone pour communiquer

Tous les principaux réseaux sociaux s’intéressent de très près à la réalité augmentée et aux possibilités qu’elle offre pour la communication. Les applications Facebook Messenger, Instagram ou encore Snapchat proposent toutes les trois des fonctionnalités AR permettant de rendre les conversations entre amis beaucoup plus amusantes.

Snapchat fut le premier réseau social à inaugurer des fonctionnalités de réalité augmentée. Lorsque l’utilisateur compose un snap, il lui suffit de presser le bouton en forme d’emoji en bas de l’écran pour choisir des objets virtuels à intégrer aux images du monde réel qu’il filme avec son smartphone. Il est possible de choisir des filtres et effets à ajouter sur son visage pour se grimer, ou encore des éléments pour décorer certains des monuments les plus célèbres au monde tels que la Tour Eiffel.

De son côté, Instagram propose également de nombreux filtres en réalité augmentée permettant aux utilisateurs de se déguiser dans leurs ” Stories “. Les différents utilisateurs du réseau social peuvent créer leurs propres filtres et les partager avec la communauté.

La réalité augmentée sur smartphone pour le gaming

Bien évidemment, la réalité augmentée offre aussi de nouvelles perspectives pour le jeu vidéo. Depuis le succès de Pokémon Go, de nombreux développeurs cherchent à tirer profit de cette technologie pour proposer des expériences d’un genre nouveau combinant le monde réel et le monde virtuel.

Un grand nombre de jeux en réalité augmentée reprennent le principe de Pokémon Go. L’utilisateur doit se déplacer dans le monde réel pour se déplacer sur la carte du jeu, et des éléments virtuels viennent se superposer aux images de son environnement réel sur l’écran du smartphone. En guise d’exemples, on peut citer les jeux AR tirés des franchises Walking Dead, Ghostbusters, Jurassic World, Dragon Quest, ou encore Olive et Tom. Le créateur de Pokémon Go, Niantic, développe lui-même plusieurs jeux en réalité augmentée dont Harry Potter Wizards Unite ou encore Ingress Prime.

Cependant, d’autres jeux en réalité augmentée proposent des gameplays différents. C’est le cas de Knightfall, un jeu de type Tower Defense dont les différents éléments se placent directement sur la table de l’utilisateur ou sur n’importe quelle surface plane de son choix. À l’avenir, à mesure que la technologie continuera à évoluer, les développeurs du monde entier imagineront de nouveaux concepts de jeux en réalité augmentée pour le plus grand bonheur des gamers…

Vous l’aurez compris, la réalité augmentée sur smartphone offre de nombreuses possibilités et représente bien plus qu’une simple technologie ” gadget ” ou purement ludique. Cependant, il ne s’agit là que d’un prélude en attendant que le véritable essor de la réalité augmentée débute avec la démocratisation attendue des lunettes AR…

Cet article 7 façons d’utiliser la réalité augmentée sur votre smartphone a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Augment – Le leader de la réalité augmentée en tant que service

Par Bastien L
augment

La startup Augment propose ses services aux entreprises pour leur permettre d’incorporer les technologies de la réalité augmentée au cycle de vie complet de leurs produits. La firme se positionne comme le leader de la « réalité augmentée en tant que service ».

La plateforme de réalité augmentée Augment permet de configurer, de gérer et de visualiser du contenu 3D AR en toute simplicité. Les entreprises peuvent ainsi accéder facilement aux divers bienfaits de cette technologie. Cette plateforme se décompose en trois parties.

Le logiciel Augment Manager permet de gérer et de partager des modèles 3D. Augment Desktop permet de prévisualiser et de configurer des modèles 3D avant de les expérimenter en réalité augmentée. Enfin, l’application smartphone Augment permet de visualiser les modèles 3D en réalité augmentée sur un appareil iOS ou Android.

Grâce à Augment, les entreprises peuvent utiliser l’AR pour permettre à leurs clients d’essayer les produits chez eux avant de procéder à l’achat. Ceci permet d’augmenter le nombre d’achats, mais aussi de réduire le nombre de retours.

Les avantages de la réalité augmentée pour les entreprises

Cdiscount a notamment décidé de faire confiance à Augment fin 2017. Le spécialiste du e-commerce permet à ses clients de visualiser un produit en 3D et même de voir le rendu de l’objet chez lui. Le taux de conversion de Cdiscount est passé de 20% à 80% sur certains articles. Un argument de poids pour les acteurs de ce marché, où le taux de conversion est faible comparé aux boutiques physiques. 

D’après Mickaël Jordan, le co-foundateur d’Augment, cela concerne surtout le gros électroménager. La technologie est disponible sur un peu plus de 5000 articles de la plateforme. L’année dernière, la Fnac a également adopté le système. 

Le coût d’une modélisation 3D, réalisée par Augment à partir de photos et des dimensions du produit, est compris entre 100 et 150€. Toutefois, les distributeurs payent uniquement s’ils souhaitent réaliser des visualisations 3D des produits de leur marque distributeur. Aujourd’hui, la startup française recense les produits de plus d’une centaine de marques.

Une nouvelle forme de visibilité pour les marques

Pour les ventes B2B, la réalité augmentée permet également de simuler le produit afin d’éliminer l’hésitation des clients professionnels durant le processus de vente. Grâce à cette méthode, les ventes peuvent être augmentées jusqu’à 27%. Ce service est notamment utilisé par Coca-Cola. Elle utilise une application AR dans 27 pays pour déterminer à quel endroit elle doit placer les réfrigérateurs de boissons dans les magasins pour maximiser les ventes.

De son côté, Fnac a utilisé Augment pour développer une fonctionnalité de réalité augmentée au sein de la l’application mobile Fnac eCommerce. Par ailleurs, l’université du Michigan se sert du service pour enseigner aux étudiants le design numérique. L’on peut citer le groupe SEB, qui se sert de la technologie pour présenter ses produits comme le Cookeo.

En ce qui concerne le marketing, Augment propose à ses clients de remplacer leurs brochures imprimées traditionnelles par des expériences en réalité augmentée interactives et engageantes pour le consommateur. Amusantes et novatrices, de telles expériences sont très convaincantes et améliorent l’image de marque.

La réalité augmentée peut aussi être utilisée pour le design de produits et la création de prototypes. Cette technologie peut être utilisée pour visualiser le design d’un produit avant la phase de production. Là encore, les services d’Augment permettent de recourir à cette technique novatrice.

La startup Augment rassemble déjà de nombreux partenaires de prestige comme Nokia Networks, Nestlé Purina, Boeing, Coca-Cola, Aecom ou Groupe Seb. Ces différents clients professionnels se disent très satisfaits des services Augment, qui leur ont permis d’améliorer l’expérience consommateur de leurs produits.

Augment : trois formules de tarifs différentes

En termes de tarifs, la startup propose trois forfaits différents. La formule Essentials regroupe  jusqu’à 5 appareils actifs par mois, un accès hors ligne, aux applications Android et iOS, ainsi qu’au 3D Vault, un espace de gestion et de stockage des modèles 3D. Cette formule coûte 9 € par mois par équipement actif, soit 45 euros par mois maximum

La formule Pro, facturée 25€ par mois par équipement permet de connecter jusqu’à 10 appareils, et propose, en plus du pack Essentials, une intégration web, un tableau de bord analytique et des modèles locaux. Elle donne accès à 5 trackers et 5 places. L’on peut également administrer l’accès aux modèles.

Enfin, la formule Entreprise ajoute à la formule Pro une politique de mot de passe personnalisée, une intégration d’application, une intégration CRM, un gestionnaire d’équipe, une formation sur site et un compte administrateur. Cette dernière formule coûte 59 euros par mois par équipement actif à partir de 10.

L’application Augment a été téléchargée plus de deux millions de fois.

Maj 29 avril 2019 : nous avons mis à jour les tarifs de l’entreprise après son changement de modèle économique. Il n’y a plus de limitation de modèles 3D.

Cet article Augment – Le leader de la réalité augmentée en tant que service a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La startup Scape va scanner des villes entières pour la réalité augmentée

Par Bastien L
scape réalité augmentée

La startup britannique Scape Technologies compte cartographier plus de 100 villes en 3D afin de permettre la création d’applications en réalité augmentée. Un projet ambitieux, qui pourrait permettre de remplacer la géolocalisation GPS et transformer les grandes villes en terrains de jeu à ciel ouvert…

Afin de permettre la création d’applications de réalité augmentée, plusieurs entreprises se sont déjà attelées à cartographier en 3D des paysages, des bâtiments ou encore des routes. La startup britannique Scape Technologies, de son côté, voit les choses en grand et compte cartographier des villes entières.

La firme a déjà réalisé la cartographie 3D de Londres et San Francisco, et prévoit d’en faire de même pour une centaine de villes dans le monde en se basant sur les données collectées par des caméras dotées de fonctionnalités de vision par ordinateur.

Ces cartes 3D seront stockées sur les serveurs de Scape, et les utilisateurs de smartphones du monde entier pourront y accéder. La startup promet déjà des fonctionnalités de géolocalisation dont la précision dépassera celle du GPS. Le smartphone sera capable de détecter la position de l’utilisateur avec exactitude en se basant sur les images filmées par sa caméra.

Scape est la première startup à cartographier des villes entières en 3D

En outre, il sera possible de placer du contenu AR n’importe où dans la ville. Ce contenu sera persistant, et pourra être consulté par d’autres utilisateurs en simultané. Cette technologie dite d’ ” AR Cloud ” existait déjà, notamment proposée par Google ARCore ou Apple ARKit, mais pas à l’échelle de villes entières.

Par exemple, un restaurant pourra créer des panneaux d’indication en réalité augmentée afin de guider les utilisateurs vers son enseigne. De même, les urbanistes pourront prévisualiser des changements en réalité augmentée avant de décider ou non de lancer les travaux dans le monde réel.

Outre les développeurs d’applications AR, la technologie de Scape pourrait s’avérer très précieuse pour de multiples industries telles que celles des drones, de la robotique ou des véhicules autonomes. Ces différents types d’appareils pourront exploiter les cartes 3D afin de se repérer dans l’espace avec précision.

Afin de faire la démonstration de sa technologie novatrice, Scape a créé un jeu multijoueur en réalité augmentée intitulé ” Holoscape “. Dans une vidéo de preview, on découvre un parc public transformé en drone ainsi qu’une zone de combat en vue à la première personne pour les joueurs munis de smartphones.  Un aperçu prometteur, qui laisse penser que Scape Technologies pourrait bien devenir un acteur majeur de l’industrie de la réalité augmentée.

Cet article La startup Scape va scanner des villes entières pour la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le directeur technique d’Oculus tacle l’AR, Magic Leap… et Facebook

Par Jason Filankembo
Oculus John Carmack

John Carmack, directeur de la technologie chez Oculus, trouve que le potentiel de la réalité augmentée est surestimé par certains groupes. 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que John Carmack n’a pas mâché ses mots. Le directeur technique d’Oculus, invité du podcast américain Joe Rogan Experience, n’a pas été tendre sur le potentiel de l’AR. L’homme a tempéré les dires de Magic Leap et même de son propre groupe, Facebook, sur le sujet. Pour l’ingénieur en informatique, porter des lunettes de réalité augmentée comme un objet du quotidien n’arrivera que dans un futur assez lointain. 

John Carmack contredit Facebook, propriétaire d’Oculus 

“L’avenir de cette technologie réside dans des lunettes AR portables toute la journée et sensibles à l’espace”. Telle est l’ambition de Facebook pour ses technologies de tracking Oculus Insight et Guardian. Mais pour John Carmack, une telle chose n’est pas envisageable dans un avenir proche. L’homme explique que c’est notamment la taille des produits qui pose problème. Les lunettes ne peuvent pas encore être réduites à un format qui les rendraient utilisables dans la vie de tous les jours. 

Les produits créés par Oculus font “la taille d’une boîte à chaussures”, indique John Carmack. Même en réduisant la taille des lunettes AR de trois quarts, cela ne rendrait pas la technologie utilisable au quotidien. “Nous ne l’avons pas construit”, ajoute-t-il de toute manière. 

L’homme qui a participé à la création de jeux cultes (Wolfenstein 3D, Doom, Quake) ne s’est pas arrêté en si bon chemin dans ses propos. Il s’en est aussi pris à Magic Leap, qui, pour lui, a surestimé ” les capacités réelles ” de l’AR. Il ajoute que les gens n’ont pas les moyens de dépenser des milliers de dollars pour des casques AR aux champs de vision limités et aux expériences de jeu moyennes.

John Carmack indique que quelques entreprises ont pu créer des lunettes AR aux formats semblables à des lunettes de soleil. Cependant, les appareils “se déchargent rapidement”, selon le directeur technique d’Oculus. Les propos de John Carmack permettent d’y voir un peu plus clair sur la façon dont progresse la réalité augmentée. Sortir de chez soi avec ses lunettes AR sur le nez ne devrait donc pas arriver de si tôt.

Cet article Le directeur technique d’Oculus tacle l’AR, Magic Leap… et Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

World of Warcraft : Blizzard joue avec Snapchat en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
World of Warcraft filtres Snapchat réalité augmentée

Pour les 15 ans de World of Warcraft, Blizzard a noué un partenariat avec Snapchat pour proposer des filtres originaux en réalité augmentée. On vous fait les présentations.

Cela fait désormais une éternité (ou presque à l’âge numérique) que le jeu mythique écume nos ordinateurs. Le jeu de rôle en ligne massivement multi-joueurs est encore incontournable aujourd’hui. L’occasion de célébrer cet anniversaire de façon originale.

Des filtres Snapchat pour se plonger dans l’ambiance World of Warcraft

Avant Fortnite et autres jeux à succès d’aujourd’hui, il y avait World of Warcraft, mieux connu comme WoW. Pour l’occasion, Blizzard a relancé la version classique et s’est associé avec Snapchat pour proposer un mélange d’ancien et de moderne. Au programme, des vieux personnages connus, et de nouveaux filtres interactifs en réalité augmentée. Ils sont apparus dans le carrousel de l’application Snapchat sur les applications iOS et Android mercredi. L’opportunité pour les joueurs de se transformer en leurs deux personnages favoris de l’édition classique du jeu.

Il vous suffit d’appuyer ou de swiper sur l’écran pour choisir entre les deux et avec la bonne expression faciale déclencher une animation, qu’il s’agisse d’un toast de célébration, ou la réincarnation du célèbre meme de Leroy Jenkins. Il est aussi possible d’invoquer le méchant Ragnaros en filtrant le marqueur Snapchat que sur ce visuel. Aux Etats-Unis, il est possible de le trouver dans des lieux publics. Cependant, en France, le plus simple sera sans doute d’utiliser notre image comme filtre World of Warcraft. Une belle façon de célébrer un anniversaire.

Cet article World of Warcraft : Blizzard joue avec Snapchat en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Airbus donne un aperçu de son module militaire pour l’Hololens

Par Pierrick LABBE
Airbus militaire HOloLens 2

C’est un équipement militaire qui ne sera vraisemblablement pas disponible pour le grand public. Cependant, au vu des premiers visuels qui ont été dévoilés, il faut reconnaître que cela donnerait presque envie de s’engager…

C’est une publication surprenante de l’Airbus Defense and Space, une démonstration de l’outil baptisé « Holographic Tactical Sandbox ». Un projet que l’on aurait pu penser teinté du taux du secret.

Un juteux contrat militaire pour Microsoft

C’est un contrat faramineux que Microsoft a obtenu avec l’armée américaine. 480 millions de dollars pour fournir des casques de réalité augmentée Hololens 2 modifiés pour les soldats sur le terrain pour l’armée US. Cependant, au-delà du casque qui va être différent, il faut aussi avoir des applications en réalité augmentée. Là, c’est Airbus qui entre en jeu si on en croit cette révélation. Ce sandbox est donc conçu pour fonctionner avec l’application Airbus Fortion Tactical C2 qui permet à des officiers et au personnel militaire de voir de cartes en 3D du champ de bataille face à eux grâce au casque qu’ils ont sur le visage.

Une configuration qui peut potentiellement être utilisée pour prévoir des missions ou encore des entraînements. Le concept de sandbox n’a rien de neuf dans le domaine militaire mais c’est bien entendu la nouvelle version, pensée pour le 21e siècle qui modifie complètement la logique et les usages. L’armée espère pouvoir être plus efficace, se préparer plus vite et avoir une meilleure perception du champ de bataille et de ses enjeux. Un avantage non négligeable pour l’état major donc. Affaire à suivre…

Cet article Airbus donne un aperçu de son module militaire pour l’Hololens a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Snoop Dogg devient un personnage en réalité augmentée sur Snapchat

Par Pierrick LABBE
Snoop Dogg réalité augmentée Snapchat

Le rappeur américain, Snoop Dogg, vient de lancer son dernier album. L’artiste en a profité aussi pour lancer une fonctionnalité en réalité augmentée avec son personnage sur Snapchat.

Le rappeur, désormais âgé de 47 ans, est un artiste au succès incontournable. Le chanteur est aussi un fan de technologies notamment avec les jeux vidéo. Son personnage apparait dans plusieurs jeux ainsi que certaines de ses chansons. Il a même prêté sa voir aux paroles de certains personnage du célèbre Gran Theft Auto : San Andreas ainsi que dans la version V du jeu à succès. Cette fois, l’artiste aux différents genres musicaux prête son personnage en réalité augmentée sur Snapchat pour la sortie de son dernier album : « I Wanna Thank Me ».

Le personnage de Snoop Dogg en réalité augmentée

C’est ce week-end que l’expérience en réalité augmentée avec le personnage de Snoop Dogg est sortie, en conjonction avec son nouvel album. Pour en profiter, les fans doivent scanner le code instantané que vous trouvez ci-dessus. Après quoi, il faut pointer son smartphone sur l’image de couverture de son nouvel album « I Wanna Thank Me ». Le personnage de l’artiste prendra ainsi vie sous vos yeux en réalité augmentée.

Comme sa première couverture d’album, celle-ci comporte une illustration, dans ce cas, chaque personnage montre une version différente de ce à quoi Snoop a ressemblé au fil des ans. Une fois que l’objectif de la caméra Snapchat est activé, l’un des personnages souffle de la fumée et une version 3D de Snoop Dogg apparaît. Notez que l’expérience a été créée par Fishermen Labs, le même studio qui a développé l’expérience Snapchat de James LeBron plus tôt cette année.

Cet article Snoop Dogg devient un personnage en réalité augmentée sur Snapchat a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Instagram se prépare à sauter à pieds joints dans la réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Instagram réalité augmentée

L’application Instagram s’apprête à connaître une petite révolution alors qu’elle va désormais proposer aux utilisateurs d’ajouter des effets en réalité augmentée pour la première fois.

Si vous êtes fans de l’application gratuite détenue par Facebook, il est temps de vous préparer à une petite révolution. Le cas échéant, c’est sans doute l’occasion ou jamais. Vos amis vont bientôt se transformer en Terminator, Pikachu, ou ce dont ils peuvent rêver.

Instagram souhaite proposer des stories 2.0

Les utilisateurs du réseau social de partage de photos et de vidéos, Instagram, vont donc bientôt pouvoir ajouter à leurs stories des effets en réalité augmentées, qui concernent tout autant les photos que les vidéos. Le résultat s’annonce par avance un peu fou. Ils seront mis en valeur différemment des contenus classiques puisqu’ils apparaîtront au sommet de l’application dans un format slideshow regroupant les différentes images et vidéos publiées dans les 24 heures précédentes.

Au niveau de la technologie, c’est sans surprise un outil de Facebook, le propriétaire d’Instagram qui va être déployé, il s’agit en l’occurrence de Spark. L’outil va permettre aux utilisateurs de piocher dans une bibliothèque d’effets, filtres et smileys, mais la fonctionnalité en réalité augmentée devrait permettre aux utilisateurs de vraiment s’approprier l’outil. C’est en tout cas l’ambition de Facebook. Si vous créez de nouveaux effets, vous pourrez ensuite les partager avec vos amis et vos followers à travers une galerie d’effets qui peut être envoyé aux différents utilisateurs. Les petites démonstrations d’Instagram s’annonce déjà très prometteuses entre ceux qui jouent à l’homme invisible ou planent dans l’espace.

Cet article Instagram se prépare à sauter à pieds joints dans la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Within lance son quatrième livre éducatif en réalité augmentée

Par Bastien L
within wonderscope réalité augmentée

Within lance un quatrième livre éducatif en réalité augmentée pour son application Wonderscope. Dans ce nouvel ouvrage, les enfants pourront apprendre à faire face au harcèlement et acquérir de nouvelles connaissances sur l’espace…

À l’heure actuelle, la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont principalement exploitées dans le domaine du divertissement (et de la pornographie). Cependant, plusieurs entreprises s’intéressent aussi au potentiel de ces technologies pour l’éducation.

C’est notamment le cas de l’entreprise Within, fondée en 2014 avec le soutien d’investisseurs de renom tels qu’Andreessen Horowitz, 21st Century Fox, WME, Live Nation, Vice Media, Annapurna Pictures et Legendary Pictures.

Avec son application Wonderscope, disponible sur iOS depuis fin 2018, la firme propose aux enfants de découvrir des histoires interactives en réalité augmentée. Plutôt que de rester passifs devant un écran, les utilisateurs deviennent acteurs de l’aventure. Les enfants deviennent personnages du récit, et doivent lire leurs répliques à voix haute.

Within Clio’s Cosmic Quest : une histoire interactive en AR pour apprendre à faire face au harcèlement

Aujourd’hui, Within lance son quatrième livre en réalité augmentée après A Brief History of Stunts by Astounding People, Little Red the Inventor et Wonder’s Land Ringmaster Wanted. Intitulé ” Clio’s Cosmic Quest “, ce nouvel ouvrage écrit par Joe Waechter vise à apprendre aux enfants comment gérer face au harcèlement, à rester fidèles à leurs convictions, et à prêter main-forte à ceux qui en ont besoin.

Guidé par une petite particule du nom de Clio, le lecteur devra notamment défier les brutes, rencontrer le soleil et reconstituer la nébuleuse. Une scène bonus permet de se familiariser avec la science et en découvrant l’espace, les planètes et le système solaire.

Cet article Within lance son quatrième livre éducatif en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Huawei dévoile le « Cyberverse », de l’AR dans le Cloud avec la 5G

Par Pierrick LABBE
Cyberverse

L’entreprise chinoise a dévoilé sa vision de la réalité augmentée dans le cloud avec la 5g. Un résultat particulièrement prometteur qui se nomme le Cyberverse. On fait les présentations de cette technologie.

La réalité augmentée dans le cloud fait partie des technologies que l’on attend avec impatience parce qu’elles pourraient définir le monde digital de demain. Et autant dire que dans ce secteur, ni la Chine, ni Huawei n’ont l’intention d’être laissés en arrière.

Cyberverse : une belle annonce de Huawei

L’information est tombée dans la conférence des développeurs de Huawei. L’entreprise a dévoilé comment elle imagine le monde de demain, mappé et repeuplé avec du contenu en réalité augmentée persistant et surtout des interfaces. Il s’agit d’une technologie de Cloud avec de la réalité augmentée disponible avec la 5G. Cette technologie combine un mapping plutôt avancé du monde réel et les informations de la réalité augmentée. Vous vous interrogez sur l’origine du nom Cyberverse, c’est sans doute parce que vous avez quelques références du côté de Transformers. On avait eu le droit au « Transformers Cyberverse » l’an dernier. Si on aime ce petit clin d’œil, on aurait tout de même tendance à trouver le mot « cyber » un peu retro.

Pour l’instant, il n’y a pas beaucoup d’informations qui ont été rendues disponibles sur ce nouveau système, mais Huawei a dévoilé une petite vidéo qui s’annonce pour le moins ambitieuse, avec les rendues prévus du Cyberverse avec un smartphone. Plus de 1000 endroits sur la planète devraient être compatibles. Cependant, avec les freins pour l’instant mis au développement du réseau 5G par Huawei, il faudra attendre.

Cet article Huawei dévoile le « Cyberverse », de l’AR dans le Cloud avec la 5G a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

OpenXR 1.0 : un standard pour tuer la fragmentation en réalité virtuelle et augmentée

Par Shadows

Annoncé en 2017, le standard OpenXR est enfin finalisé. La version 1.0 de ses spécifications a été dévoilée il y a quelques jours.

L’objectif affiché est à la fois simple et ambitieux : mettre un terme à la fragmentation des écosystèmes en réalité virtuelle et augmentée. En effet, avant OpenXR, chaque application et moteur devait utiliser l’API propriétaire d’une plateforme (SteamVR, Windows Mixed Reality, etc) pour la supporter, et un matériel spécifique (par exemple un nouveau casque) nécessitait souvent une intégration dédiée.

OpenXR se propose en alternative à cette approche. En servant d’interface entre applications/moteurs et plateformes, mais aussi entre plateformes et matériel, l’idée est de faciliter grandement le support multiplateformes.

OpenXR est soutenu par de nombreuses entreprises, dont des entités majeures de la réalité virtuelle et du temps réel : Epic Games, Google, Valve, Unity, Microsoft, HP, Magic Leap, Oculus… On peut donc espérer que le standard se répandra effectivement sur l’ensemble du marché.

OpenXR

L’article OpenXR 1.0 : un standard pour tuer la fragmentation en réalité virtuelle et augmentée est apparu en premier sur 3DVF.

Le Samsung Galaxy Note 10+ se met au niveau pour la réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Samsung Galxy Note 10 + réalité augmentée

Nouveau chapitre dans la guerre entre Apple et ses concurrents asiatiques, Samsung en tête, dans la lutte pour la réalité augmentée sur mobile. L’entreprise sud coréenne prend des décisions audacieuses.

Avec le Galaxy Note 10 et le Note 10 +, l’entreprise asiatique confirme une tendance récente avec l’ajout d’une caméra de détection de profondeur sur le modèle haut de gamme qui devrait rendre quelques services aux amateurs de réalité augmentée.

Un lancement dans la tradition pour Samsung

La multinationale a donc lancé deux modèles, le Galaxy Note 10 et le Note 10 +. Le premier compte trois objectifs à l’avant : 16MP ultra large, 12MP grand angle et 12MP téléobjectif. Cependant, sur le modèle premium des nouveaux appareils Samsung, on trouve un quatrième objectif, un capteur VGA nommé DepthVision Camera pour la vision en profondeur. Concrètement, cela permet de donner quelques capacités supplémentaires à l’appareil d’un point de vue de la réalité augmentée notamment pour mieux jauger les distances. Cet objectif peut servir comme un scanner pour réaliser un rendu 3D d’un objet et le transformer en Gif animé.

On trouve aussi cependant, l’application maison de Samsung baptisée Quick Measure qui ressemble à ce que Apple et Google ont aussi. Enfin, il y a aussi des nouveautés du côté dessin en réalité augmentée avec le couplage entre l’objectif et le S-Pen. Ce stylet connecté fait partie des éléments identifiants du Note depuis ses débuts. Avec un capteur sur six axes, il peut désormais être utilisé dans l’appareil photo natif pour dessiner et suivre des objets dans le monde réel.

Cet article Le Samsung Galaxy Note 10+ se met au niveau pour la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google Maps : la réalité augmentée enfin disponible, comment l’utiliser

Par Bastien L
google maps live view ar

La nouvelle fonctionnalité de navigation en réalité augmentée Live View est disponible sur l’application Google Maps pour les smartphones Android et iOS compatibles ARCore / ARKit. Découvrez comment l’utiliser.

Depuis plusieurs mois, Google teste une fonctionnalité de réalité augmentée pour son application de navigation Google Maps. Ce nouveau mode AR permet de se laisser guider vers sa destination par des flèches virtuelles superposées à l’environnement réel de l’utilisateur filmé par son smartphone.

Jusqu’à présent, seuls quelques utilisateurs de smartphones Google Pixel et certains ” Guides Locaux ” de haut niveau ont pu tester cette option. Désormais, cette nouvelle fonctionnalité Live View est disponible en version beta pour tous les utilisateurs de smartphones Android compatibles ARCore et tous les iPhone compatibles ARKit.

Pour l’activer, rien de plus simple. Cherchez une destination sur Google Maps, puis pressez le bouton bleu ” Itinéraire ” situé en bas de l’écran. Choisissez le mode piéton. L’option ” Live View ” apparaît alors en bas de l’écran. Pressez ce bouton, et l’application vous apprendra à utiliser ce nouvel outil. Précisons toutefois que la fonctionnalité est en cours de déploiement, et que vous devrez peut-être patienter un peu pour pouvoir l’utiliser.

Google Maps prend une longueur d’avance sur Apple Plans

Ce nouvel outil sera particulièrement appréciable pour les personnes qui sont déjà parties dans la mauvaise direction en utilisant Google Maps. Pour cause, la vue aérienne classique ne permet pas vraiment de savoir avec certitude dans quelle direction débute le trajet. Ceci est notamment lié au fait que la boussole du smartphone peut jouer des tours et s’emballer, pointant le curseur dans le mauvais sens. Avec la réalité augmentée, le problème est définitivement réglé.

Grâce à son nouveau mode Live View, Google Maps prend à nouveau une longueur d’avance sur Apple Plans. La Pomme californienne envisage elle aussi d’ajouter la réalité augmentée à son application de navigation, notamment pour les trajets en voiture, mais elle s’est pour l’instant contentée de faire breveter son idée…

Cet article Google Maps : la réalité augmentée enfin disponible, comment l’utiliser a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Tilt Five veut lancer Donjons et Dragons en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Tilt Five Donjons et Dragons réalité augmentée

La start-up de gaming en réalité augmentée, Tilt Five, veut proposer de donner une nouvelle dimension aux jeux de société avec un produit pour le moins innovant. On vous fait les présentations.

Et si vous pouviez donner corps à vos aventures en réalité augmentée d’un simple coup de baguette magique ? C’est peu ou prou la promesse de la start-up américaine qui a présenté son projet à l’occasion du Gen Con 2019 la semaine dernière.

Super smooth bring up. No smoke! One step closer to shipping our mixed reality table top game system at @tiltfive pic.twitter.com/eVMnFKFjPD

— Jeri Ellsworth #PAXWest (@jeriellsworth) July 23, 2019

Tilt Five : le crowdfunding comme solution économique

L’entreprise Tilt Five veut donc populariser un casque de gaming, une baguette et un tapis de jeu. Voici ce qui a été présenté à l’occasion de la conférence à Indianapolis. L’exemple utilisé pour la démonstration est le jeu de rôle très classique Donjons et Dragons. Le projet devrait être bientôt lancé, sans doute au mois de septembre, sur une plateforme de financement participatif, avec les premiers produits envoyés au mois de décembre puisque une commercialisation plus générale au milieu de l’année 2020.

Côté tarif, les premières estimations, le placent à un tarif inférieur aux casques autonomes de réalité virtuelle qui se vendent entre 200 (Oculus Go) et 400 dollars (Oculus Quest). La clé est bien entendu le contenu et des accords sont en train d’être trouvés avec des développeurs. Cependant, la démonstration réalisée avec Donjons et Dragons montre l’intérêt évident que pourrait avoir une telle technologie pour les amateurs de jeux de plateau. La technologie peut afficher par exemple un contenu différent à chaque utilisateur et une vision d’ensemble au MJ. Surtout, le jeu à distance serait possible !

Cet article Tilt Five veut lancer Donjons et Dragons en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Zynga assure les débuts de l’Hypercar Pagani en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Hypercar Pagani

Découvrir une voiture en réalité augmentée pour la première fois. Voici ce que va permettre Zynga avec son Custom Street Racer 2 à l’occasion d’une collaboration pour la présentation de l’Hypercar Pagani Huayra Roadster BC. Une présentation historique.

Zynga a très vite compris l’intérêt de la réalité augmentée pour ses propres contenus. C’est l’un des premiers développeurs à avoir sauté le pas de l’ARKit. C’est désormais une nouvelle étape qui est franchie.

Hypercar Pagani : une opportunité incroyable

Avec cette collaboration, le pas en avant est clair et net. L’Hypercar Pagani est le premier véhicule à faire ses débuts en réalité augmentée à travers un jeu vidéo. Une rencontre à l’intersection de plusieurs univers qui devrait faire des heureux. CSR2 permet notamment aux utilisateurs de conduire des voitures superbes et surtout rares que l’on a rarement la chance en dehors de voir dans le monde réel. Un argument de vente qui se saisit encore d’une nouvelle dimension avec cette initiative. Le véhicule est décrit comme n’étant rien de mois que « l’amalgame triomphant entre la science et l’art ».

Pour bénéficier de l’Hypercar Pagani, il faudra toutefois faire quelques efforts au-delà de simplement installer l’application qui est disponible gratuitement sur iOS et Android. En effet, il faudra participer dans une compétition à bord de la Pagani Huayra Coupé puis essayer d’obtenir le nouveau modèle. Il est aussi possible de mettre la main (en réalité augmentée) sur la Pagani Zonda HP Barchetta. Une fois les véhicules débloqués, vous pourrez les découvrir sous toutes les coutures…

Cet article Zynga assure les débuts de l’Hypercar Pagani en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Snapchat veut investir 1 milliard $ dans la réalité augmentée

Par Bastien L
snapchat milliard réalité augmentée

Snap Inc, le créateur de Snapchat, a l’intention de lever un milliard de dollars afin de développer de nouvelles fonctionnalités de réalité augmentée. De nombreux investisseurs auraient déjà accepté de participer au projet…

Avec ses fameuses lentilles, permettant aux utilisateurs de se déguise en chien ou en lapin, Snapchat fut l’une des premières plateformes à se lancer dans la réalité augmentée et à populariser cette technologie. Cependant, désormais, Snap Inc doit faire face à la concurrence féroce de plateformes plus importantes telles que Facebook et à de nouveaux venus qui séduisent les plus jeunes comme TikTok.

Après une année 2018 très difficile, la firme américaine est parvenue à retrouver le chemin de la croissance de sa base d’utilisateurs en 2019. Cette embellie est notamment liée à l’introduction de nouvelles fonctionnalités de réalité augmentée, telles que la plateforme Scan ou encore les jeux Snap Games.

En toute logique, Snap Inc compte donc poursuivre sa lancée en continuant à miser sur la réalité augmentée. Ce mardi 6 août 2019, l’entreprise annonce son intention de lever 1 milliard de dollars pour développer de nouvelles fonctionnalités de réalité augmentée et peut-être acquérir d’autres entreprises spécialisées dans ce domaine.

Snapchat mise tout sur la réalité augmentée

Dans un mémo communiqué aux employés et obtenu par l’agence Reuters, le CEO Evan Spiegel dévoile sa volonté de ” continuer à se focaliser sur le développement des plateforems de réalité augmentée, de gaming et de contenu afin d’améliorer l’expérience Snapchat pour la communauté “.

Les investisseurs qui choisiront de participer au projet devront patienter jusqu’à 2026 pour être remboursés en cash, en actions ou avec une combinaison des deux. Selon ses propres dires, Spiegel compte saisir l’opportunité offerte par les faibles taux d’intérêt actuels. De nombreux investisseurs auraient déjà répondu à l’appel, et la levée de fonds devrait être complétée d’ici la fin de semaine.

Pour l’heure, il est difficile de prédire quelles nouvelles fonctionnalités de réalité augmentée Snap Inc compte développer. Néanmoins, cet investissement massif souligne à quel point la réalité augmentée est perçue comme un enjeu d’avenir par les géants de la tech. Rappelons que Facebook et Apple préparent tous deux des lunettes de réalité augmentée, tandis que Samsung a fait breveter des lentilles AR équipées d’une caméra

Cet article Snapchat veut investir 1 milliard $ dans la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Amazon Sumerian passe à la vitesse supérieure pour l’AR

Par Pierrick LABBE
Amazon Sumerian

Une mise à jour du service Amazon Sumerian va permettre aux développeurs de proposer du contenu 3D plus réaliste mais aussi de construire des expériences de réalité augmentée plus facilement.

C’est la petite innovation de la semaine qui va faire plaisir aux développeurs utilisant la plateforme d’Amazon pour des contenus de réalité virtuelle ou réalité augmentée. Le rendu physique réaliste (Physically Based rendering ou PBR) est désormais compatible.

Amazon Sumerian : le rendu physique réaliste, une vraie avancée

C’est une technologie quelque peu obscure mais qui devrait rendre de multiples services afin de favoriser l’immersion et le sentiment du réalisme avec Amazon Sumerian. Concrètement, l’idée est de donner naissance à du contenu 3D qui prend en compte sa matière physique, selon s’il est en métal ou non, afin de permettre un vrai rendu de l’éclairage. Le PBR de Sumerian prend en compte deux types de matériaux : « metalness » qui correspond au métal et aux matériaux rudes, et Specular qui correspond aux surfaces réflectives et brillantes. A chaque fois, les développeurs peuvent l’utiliser pour spécifier des couleurs et le contrôle des textures.

Amazon fournit aussi une librairie de 11 matériaux différents qui contient par exemple la brique ou le métal et prend en compte 10 environnements lumineux différents pour des zones en intérieur et en extérieurs. L’idée de ces templates Amazon Sumerian est d’aider à créer des modèles de produits facilement customisables et ensuite consultables par les internautes.  Amazon propose le Sumerian comme une option pour la réalité virtuelle et augmentée où il n’est pas nécessaire de coder.

Cet article Amazon Sumerian passe à la vitesse supérieure pour l’AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Slipknot et Guns n’Roses jouent la carte de la réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Slipknot réalité augmentée filtre

Le monde de la musique a déjà joué la carte de la réalité augmentée, notamment sur Snapchat. Cependant, Facebook semble vraiment avoir une carte à jouer et le démontre avec Slipknot et Gins n’Roses.

Quel est le point commun entre Ariana Grande, Drake, Slipknot Slipknot et Guns n’Roses ? Ce sont autant de groupes qui jouent la carte de la réalité augmentée pour faire entendre leur identité musicale mais surtout visuelle !

Glissez vous dans la peau des chanteurs Slipknot et Guns n’Roses

C’est Slipknot qui a lancé le phénomène en premier afin d’assurer la promotion de son prochain album « We are not your kind » qui sort dans les bacs le 9 août. L’idée est tout simplement d’utiliser Facebook Spark, la plateforme de réalité augmentée, en proposant à leurs fans de se glisser sous le masque. Une référence évidente aux neufs masques plutôt effrayants que les membres du groupe portent sur scène. Ils sont tous disponible dans l’expérience en réalité augmentée. En bonus, le single « Unsainted » se fait entendre.

Du côté de Guns n’Roses, il s’agit d’assurer la promotion de « Appetite for Destruction », un classique du groupe qui a le droit à une édition étendue et surtout remastérisée. L’expérience en réalité augmentée vous propose de vous « GnFnr » (essayez de le prononcer) avec des masques de Axl Rose, de Slash ou encore de Duff McKagen. Les visuels sont les mêmes que ceux qui apparaissent en couverture de l’album. Un concept très réussi qui devrait beaucoup plaire aux fans de ces groupes de musique. Nul doute que d’autres groupes s’y mettront aussi dans le futur.

Cet article Slipknot et Guns n’Roses jouent la carte de la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Apple organise des expositions d’art en réalité augmentée dans ses Stores

Par Bastien L
apple store art ar réalité augmentée

Apple organise désormais des expositions d’art en réalité augmentée dans ses boutiques Apple Store du monde entier. En outre, les visiteurs pourront apprendre à utiliser Swift Playgrounds afin de créer leurs propres oeuvres d’art en AR…

Après l’art en réalité virtuelle, la réalité augmentée comme nouveau medium artistique à la mode ? Apple annonce une nouvelle addition aux sessions ” Today at Apple ” organisées dans ses boutiques Apple Store du monde entier. Dorénavant, les visiteurs pourront se lancer dans un parcours interactif afin de découvrir des oeuvres d’art en réalité augmentée réalisées par les plus grands artistes numériques.

Dès le mois d’août 2019, dans toutes les échoppes de la Pomme, les clients pourront utiliser le nouveau ” [AR]T Viewer ” disponible sur l’application Apple Store pour interagir avec une oeuvre d’art en AR intitulée ” Amass ” signée Nick Cave. Cette oeuvre propose ” d’expérimenter un univers d’énergie positive au beau milieu d’un Apple Store “.

D’autres expositions et parcours interactifs seront proposés en exclusivités dans une sélection d’Apple Stores : Fifth Avenue à New York, Union Square à San Francisco, Coven Garden à Londres, et Marché Saint-Germain à Paris. Réalité augmentée oblige, les oeuvres virtuelles présentées dans ces boutiques seront intégrées aux paysages locaux. L’occasion de redécouvrir le quartier chic de Paris sous un nouvel angle…

Apple Store : apprenez à créer vos oeuvres d’art en AR avec Swift Playgrounds

En parallèle, les clients des Apple Stores pourront aussi se joindre à des sessions pour apprendre à utiliser Swift Playgrounds afin de créer leurs propres expériences en réalité augmentée. Durant 90 minutes, les participants seront guidés pour réaliser leur première oeuvre AR en se basant sur des créations de l’artiste new-Yorkaise Sarah Rothberg.

La nouvelle directrice du retail d’Apple, Deirdre O’Brien, espère que les clients seront inspirés par cette nouvelle initiative. L’objectif de ces nouvelles sessions Today at Apple est d’ouvrir ” une fenêtre sur les possibilités créatives et artistiques offertes par les produits “ de la firme.

Rappelons en effet qu’Apple développe activement son framework de réalité augmentée ARKit, dont la version 3.0 sortira avec iOS 13, permettant aux développeurs de créer des applications AR pour iPhone et iPad. Il s’agit donc d’une stratégie judicieuse de la part de la pomme californienne, visant à faire découvrir cette nouvelle technologie au plus grand nombre.

Ces nouvelles sessions débuteront à partir du 10 août 2019, et la participation sera totalement gratuite. Si vous êtes intéressé, enregistrez-vous en ligne à cette adresse.

Cet article Apple organise des expositions d’art en réalité augmentée dans ses Stores a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Samsung invente des lentilles de contact à réalité augmentée avec caméra

Par Bastien L
samsung lentille contact ar

Samsung vient de déposer un brevet pour des lentilles de contact à réalité augmentée. Petite particularité : ces lentilles embarqueraient aussi une caméra…

En 2013, Google lançait le Google Glass : la première paire de lunettes de réalité augmentée, permettant de superposer des éléments virtuels au monde réel. Cette innovation majeure aurait pu initier une véritable révolution, trois ans avant le lancement du premier Microsoft HoloLens, mais le destin en a décidé autrement…

Plus exactement, ce produit novateur s’est heurté aux réticences du grand public. La caméra située sur la monture, notamment, a été perçue comme une menace pour la confidentialité par de nombreuses personnes et a fait l’objet de multiples critiques. En février 2014, une femme avait même été attaquée dans un bar à San Francisco parce qu’elle portait ces lunettes.

Depuis lors, l’eau a coulé sous les ponts. Début 2019, afin de soustraire aux angoisses du grand public, Google a lancé une nouvelle version de son Glass spécialement conçue pour les entreprises.

Samsung veut cacher une caméra dans des lentilles de contact AR

De son côté, Samsung pourrait avoir trouvé une autre idée pour contourner ce problème. Le géant sud-coréen vient de déposer un brevet auprès du U.S Patent and Trademark Office pour des lentilles de contact à réalité augmentée embarquant une caméra. Ces lentilles pourraient être contrôlées à l’aide d’une application pour smartphone.

Ce dispositif permettrait de profiter des fonctionnalités apportées par des lunettes AR équipées de caméras, sans pour autant attirer l’attention des foules puisqu’il sera totalement invisible. Cependant, en lançant un tel produit, Samsung risque fort de s’attirer les foudres des défenseurs de la confidentialité

Quoi qu’il en soit, il ne s’agit pour l’instant que d’un brevet. On ignore pour le moment si Samsung compte réellement développer et commercialiser ses lentilles de contact à réalité augmentée…

Cet article Samsung invente des lentilles de contact à réalité augmentée avec caméra a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

PuzzlAR, un marqueur important pour Magic Leap

Par Pierrick LABBE
PuzzlAR

Il y a un an, Magic Leap annonçait son programme pour les créateurs indépendants. L’idée était d’ouvrir la porte de la réalité augmentée à un nombre croissant de développeurs. Ce projet semble commence à porter ses fruits avec PuzzlAR.

Ce prgogramme lancé par Magic Leap proposait des bourses et surtout un soutien technique et humain, qui peut se révéler indispensable face à l’ampleur du challenge d’un lancement sur Magic Leap One. Cependant, cette application en réalité augmentée a réussi à vaincre toutes les étapes.

PuzzlAR inaugure le système

PuzzlAR : World Tour est donc une création de l’équipe portugaise de Ontop Studios. L’idée est de réaliser un portage d’un jeu qui était jusque là disponible sur smartphone et qui va désormais être disponible sur les lunettes de réalité augmentée Magic Leap One. Qu’est-ce qui est au programme ? Vous pourrez visiter des lieux connus un peu partout sur la planète et assembler les monuments à la main comme vous le feriez pour un puzzle 3D.

Ok, on se sent un peu forcés de le dire, ce n’est pas vraiment le concept le plus original du monde, mais cela porte clairement ses fruits d’un point de vue visuel et technique si on en croit la vidéo ci-dessus. Selon Magic Leap, PuzzlAR est le premier jeu / expérience qui est lancé après avoir profité du système qui offre des bourses allant de 20.000 à 50.000 dollars. 6.500 projets avaient été présentés par des développeurs dans la première phase du projet. On peut désormais imaginer que d’autres devraient suivre dans les prochains mois.

Cet article PuzzlAR, un marqueur important pour Magic Leap a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Adobe dévoile une vitrine en réalité augmentée pour mêler le réel au virtuel

Par Bastien L
adobe project glasswing

Adobe a créé une vitrine permettant de combiner les éléments virtuels avec les objets du monde réel. Une innovation qui pourrait s’avérer utile pour de nombreux secteurs, et permettre d’utiliser Photoshop et les autres outils de design de la firme dans le monde réel…

La réalité augmentée est pour l’instant principalement réservée aux smartphones, ainsi qu’aux premiers casques de réalité augmentée comme le Magic Leap One ou le Microsoft HoloLens. Cependant, dans un futur proche, il est probable que cette technologie soit incorporée à tous les écrans et même aux fenêtres ou aux vitrines.

Adobe dévoile aujourd’hui le Project Glasswing : une vitrine permettant de mélanger le contenu et les interactions numériques avec les objets du monde réel. Les utilisateurs pourront ainsi visualiser des assets créés avec les différents outils d’Adobe comme After Effects, Premiere Pro ou Dimension.

Il sera possible de contrôler l’opacité de la vitrine, afin de voir ou de masquer les objets entreposés de l’autre côté. Les éléments numériques quant à eux pourront être repositionnés à volonté, et il sera possible d’interagir avec eux.

Adobe Projet Glasswing va permettre d’utiliser Photoshop dans le monde réel

Selon un billet publié par Adobe sur son blog, le Project Glasswing a pour but de ” faire entrer les outils de design Adobe dans le monde réel en créant l’illusion d’une couche de Photshop, After Effects ou XD devant les objets 3D réels “.

Par exemple, un magasin de chaussures pourrait utiliser cette innovation pour superposer du texte, des graphiques ou des vidéos à ses produits en vitrine. De quoi attirer l’attention des clients, les impressionner et leur fournir des informations. De même, un distributeur automatique pourrait ajouter des effets de chutes d’eau pour donner soif aux passants et leur donner envie d’une bonne bouteille d’eau.

Un musée pourrait aussi s’en servir pour ajouter des informations autour des oeuvres d’art protégées par le verre. Les possibilités sont nombreuses, et le Project Glasswing semble confirmer l’imminence de l’essor de la réalité mixte…

Cet article Adobe dévoile une vitrine en réalité augmentée pour mêler le réel au virtuel a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Minecraft Earth : une beta fermée va bientôt être lancée

Par Pierrick LABBE
Minecraft Earth

Mojang annonce que les joueurs (enfin quelques heureux sélectionnés) vont bientôt pouvoir se lancer sur Minecraft Earth. On vous explique les détails.

On attend impatiemment d’en savoir plus sur le nouveau jeu de Microsoft depuis sa présentation initiale en mai dernier. Une expérience du célèbre jeu, sur mobile, en réalité augmentée. Autant dire que les fans sont sur le qui-vive.

Minecraft Earth : un site web actualisé pour Mojang

C’est d’une façon plutôt originale que Mojang a fait son annonce majeure pour la phase d’essais, en mettant à jour son site web pour l’annonce d’une session en beta fermée dans environ 2 semaines, qui sera disponible sur iOS dans un premier temps puis sur Android. Pour l’instant, on ignore, quelles seront les zones géographiques pouvant profiter de ce lancement spécifique et combien de joueurs pourront participer. Il est possible en revanche de s’inscrire et de croiser les doigts en attendant une éventuelle invitation par mail. Si vous faites parties des heureux élus, il faudra jouer au moins une fois par semaine.

Dans le même temps, Mojang a aussi dévoilé une vidéo concernant le gameplay de Minecraft Earth. Les joueurs peuvent donc sélectionner leur apparence puis se retrouver au cœur de leur quartier en réalité augmentée, dans un style qui n’est pas sans faire penser à Pokémon Go. On y trouve des blocs et des créatures, sur lesquels vous devrez vous appuyer pour construire votre monde virtuel, puis le peupler, en réalité augmentée. A terme, il sera aussi possible d’inviter des amis à jouer avec vous.

Cet article Minecraft Earth : une beta fermée va bientôt être lancée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Google joue sur la nostalgie 2.0 avec Apollo 11 en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Apollo 11 réalité augmentée Google

Pour le cinquantième anniversaire du premier atterrissage sur la Lune, Google vous propulse dans le module de commande d’Apollo 11 en réalité augmentée.

C’est un moment fort de l’histoire humaine, dont les images ont été vues et revues. Cependant, grâce aux nouvelles technologies, il est possible d’aller plus loin. C’est ce que veut proposer Google avec cette expérience en réalité augmentée.

Et si vous cherchiez Apollo 11 ?

Le concept est plutôt simple. Il vous suffit de chercher Apollo 11 sur Google, dans un appareil compatible avec la réalité augmentée. Une option réalité augmentée va alors s’afficher que vous serez libre d’activer. Elle reproduit le module de commandes d’Apollo 11 et vous pouvez l’observer sous différents angles en 3D. Puis, libre à vous de le faire apparaître dans votre salon, sur votre table à manger ou sur votre lit. Si ce n’est pas le premier usage de la réalité augmentée dans les résultats de recherche Google, ce serait en revanche une première pour ce qui est des éléments culturels de ce type.

Plus tard dans le mois, Google prévoit déjà de vous permettre de découvrir au plus près la combinaison spatiale que Neil Armstrong a utilisé duant la mission Apollo 11. Bonne nouvelle pour les fans de l’aventure spatiale, 20 histoires différentes sont aussi déclinées, dans les résultats de recherche de Google. Les choses ne s’arrêtent pas là puisque Google prévoit aussi des quizz sur la conquête de l’espace, des expositions, ou encore des tours touristiques pour ceux qui seraient près de Palo Alto. Il y en a pour tous les goûts.

Cet article Google joue sur la nostalgie 2.0 avec Apollo 11 en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌