Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Dites adieu au motion sickness en VR avec GingerVR

Par : Sitraka R
Dites adieu au motion sickness en VR avec GingerVR

Si le motion sickness, aussi appelé cybersickness, a toujours été un frein à l’adoption de la VR par le grand public, le logiciel GingerVR est désormais là pour le combattre.

Au fil des ans, les inventeurs ont proposé des solutions parfois insolites à ce problème. Ainsi, on peut rappeler le bandeau Ototech. Le nouveau logiciel développé par des chercheurs de l’UTSA applique quant à lui des techniques bien connues combinées à quelques innovations technologiques. En plus de la VR, le logiciel fonctionne aussi pour éliminer la même gêne en AR.

Selon ses créateurs, GingerVR peut s’appliquer à toute application créée avec Unity. Il peut donc s’agir d’un jeu ou d’une application à visée professionnelle. Ce dernier point est particulièrement important. En effet, si Unity est le leader en termes de développement pour jeux AR et VR grand public, la plateforme courtise de plus en plus les entreprises. Comme les autres acteurs du secteur, Unity veut une part du marché prometteur de l’XR professionnel.

  • 460,40 €
  • 173,00 €
  • Varjo et MeetinVR s’associent pour rendre les réunions VR plus réalistes

    Par : Sitraka R
    Varjo et MeetinVR

    Alors que les services VR offrant des espaces de collaboration virtuels semblent se multiplier tous les jours, MeetinVR et Varjo veulent se démarquer avec une chose : le photoréalisme.

    Les deux sociétés travaillent donc ensemble pour sortir une version plus vraie que nature du logiciel du premier sur les casques du second. De fait, une version beta existe depuis 3 ans, mais est restée exclusive à quelques grandes sociétés américaines. Elle sera désormais disponible en open beta pour toute entreprise recherchant un moyen pour connecter ses employés.

    Pour rappel, Spatial, concurrent direct de cette nouvelle solution, est gratuit pour les mois à venir.

    Ce qu’on peut attendre de MeetinVR et de Varjo

    On retrouve de nombreux classiques des applications de collaboration virtuelle. Entre autres, on pourra choisir parmi une diversité d’environnements selon les besoins de l’entreprise. De plus, on dispose d’une tablette pour accéder aux outils essentiels. Modèles 3D et whiteboard virtuel viendront quant à eux égayer les réunions.

    L’alliance des deux sociétés pousse l’enveloppe un peu plus loin. D’une part, le logiciel de l’un sera bientôt compatible avec les casques de l’autre : VR-2, VR-2 Pro and XR-1 Developer Edition. En parallèle, les deux associés vendront un pack aux entreprises. L’achat d’un des casques cités donnera droit à un accès au logiciel pour 5 utilisateurs.

    Dans un communiqué, le PDG de MeetinVR précise que la haute résolution des casques Varjo permettra un rendu plus réaliste. Par exemple, on pourra mieux apprécier les effets d’ombre et de reflet sur les modèles 3D. De plus, on pourra lire un texte, pour une expérience beaucoup plus proche d’une réunion dans un environnement physique.

    Il est d’ores et déjà possible d’essayer gratuitement MeetinVR pendant 30 jours avec 20 utilisateurs. Trois formules d’abonnement s’offrent ensuite : 

    • 35 € par mois/personne pour 5 à 20 collaborateurs, 
    • 30 € par mois/personne pour 21 à 50 collaborateurs, 
    • 25 € par mois/personne pour plus de 50 collaborateurs.

    Pour l’heure, MeetinVR est compatible avec les casques Oculus, HTC Vive ainsi que Windows Mixed Reality, et très bientôt avec les modèles de Varjo.

    Cet article Varjo et MeetinVR s’associent pour rendre les réunions VR plus réalistes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Le cloud gaming VR sur Oculus pas avant 5 ans selon Facebook

    Par : Sitraka R
    Le cloud gaming VR sur Oculus pas avant 5 ans selon Facebook

    Dans une interview accordée au site Protocol, Jason Rubin, cadre chez Facebook, a déclaré que le cloud gaming VR sur Oculus n’arriverait pas avant 5 ans.

    Adoptant un ton humoristique, il rassure toutefois sur le fait qu’on n’allait pas attendre un million d’années pour cela. Néanmoins, la technologie n’est donc pas encore prête, et il faudra patienter un petit moment.

    Pourquoi le cloud gaming VR prend-il autant de temps selon Facebook ?

    Les casques autonomes, tels que l’Oculus Quest, apportent un tant soit peu la réalité virtuelle à ceux qui ne disposent pas de PC gaming. Toutefois, leurs faibles processeurs limitent les jeux et leur variété.

    Aussi, le streaming de contenu VR semble être la solution idéale pour ces équipements peu puissants. Cependant, si des plateformes comme CloudXR ou Shadow proposent déjà de tels services pour les PCVR, le résultat n’est pas optimal du fait de problèmes de latence.

    Sans doute dans l’optique d’un rendu VR en streaming pour l’Oculus, Facebook a racheté en décembre PlayGiga, une entreprise espagnole de cloud gaming. Toutefois, cette dernière utilise une technologie similaire, et donc imparfaite, à celles de CloudXR et ShadowVR.

    Les processeurs mobiles pourraient ne jamais donner des rendus de qualité supérieure

    Selon Rubin, les appareils mobiles ne seront pas capables de générer des rendus de qualité équivalente à ceux sur PCVR dans le futur proche. En effet, cela impliquerait un système trop complexe pour dissiper la chaleur produite. De plus, il y a la question du manque de puissance inhérent à un format mobile, le même problème qui fait qu’on ne peut pas jouer à un jeu PS4 sur un smartphone Android.

    Aussi, Rubin affirme que seul le cloud gaming pourra apporter les meilleurs rendus VR sur les casques autonomes, Oculus ou non. Dans ce schéma de situation, les serveurs de la plateforme de streaming se chargent du gros du travail afin de faciliter le rendu pour le processeur de l’appareil. Ainsi, pas question de simplement transférer une image telle quelle.

    En tout cas, quand ce jour viendra, le secteur de la réalité virtuelle connaîtra un revirement sans précédent qui ouvrira les portes du gaming VR à un public beaucoup plus large.

    Cet article Le cloud gaming VR sur Oculus pas avant 5 ans selon Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Le Hand Tracking accessible à tous sur Oculus Quest

    Par : Gwendal P
    oculus quest hand tracking facebook

    La nouvelle mise à jour logiciel de l’Oculus Quest signe-t-elle la fin des contrôleurs ? Avec l’arrivée officielle du suivi des mains, une nouvelle ère s’ouvre pour la réalité virtuelle.

    Avec la dernière mise à jour logiciel du casque Oculus Quest, la fonction de Hand Tracking (ou suivi des mains) est désormais accessible à tout le monde. En effet, la v17 arrive à partir du mardi 19 mai. Elle apporte avec elle son lot de nouveauté, dont la diffusion générale du suivi des mains. Après quelques mois passés entre les mains des développeurs en tant que fonction expérimentale, Oculus a donc jugé qu’elle était prête pour être présentée au grand public. 

    Trois jeux pour commencer avec suivi des mains

    Ainsi, trois jeux vont proposer, après une mise à jour, le suivi des mains en premier lieu. Il s’agit d’Elixir, The Curious Tale of the Stolen Pets et Waltz of the Wizard. Ceux-ci vont permettre une première interaction avec cette fonction avec des expériences prévues à cet effet. À ce propos, le directeur technique de Fast Travel Games déclare que l’implémentation du Hand Tracking à leur jeu a été rapide et simple. En outre, cela le rend encore plus immersif. Or, dans son jeu, comme dans les deux autres où la magie tient un rôle essentiel, il n’est pas difficile d’imaginer tout le bien que peut apporter une telle technologie. 

    De plus, deux aventures immersives, à savoir des récits cinématographiques en VR seront également proposées à partir du 28 mai. Elles seront compatibles avec la nouvelle fonction de Hand Tracking. Gloomy Eyes, narré par Colin Farrell, raconte l’histoire romantique d’un jeune zombie et d’une jeune fille. Quant à The Line, il décrit un monde miniature prisonnier d’une routine immobile jusqu’à ce que tout bascule, peut-être…

    Oculus fait donc les choses en grand pour fêter le premier anniversaire de son casque autonome. Il continue également de l’améliorer par des mises à jour régulières. Sans savoir quand son remplaçant lui succédera, l’on ne peut que lui souhaiter encore une longue carrière à divertir en VR.

    Cet article Le Hand Tracking accessible à tous sur Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Un câble USB 2.0 peut désormais servir pour l’Oculus Link

    Par : Gwendal P
    Oculus Link

    La dernière mise à jour Bêta du logiciel Oculus pour PC permet l’utilisation d’un câble USB 2.0 pour l’Oculus Link.

    Le logiciel Oculus pour PC permet désormais l’utilisation d’un câble USB 2.0 pour relier le casque Quest au PC et se servir de la fonction Link. Ainsi, même le câble USB de trois mètres livré dans la boîte avec le Quest peut être utilisé à cet effet. Quand bien même il est décrit comme étant un câble de chargement et non de transfert de données. En effet, ceci est possible par l’intermédiaire d’une mise à jour proposée dans un premier temps en version bêta.

    Jusqu’à présent, il était nécessaire d’utiliser un câble USB 3.0, dont celui vendu directement par Oculus à 89 euros. Toutefois, ce prix peut paraître cher, et ce malgré la longueur de cinq mètres appréciable. Heureusement, il existe d’autres alternatives beaucoup plus abordables avec d’autres câbles USB 3.0 d’une longueur suffisante. Cette mise à jour permet donc l’utilisation d’un câble USB 2.0 d’une génération inférieure. Cependant, les quelques tests réalisés prouvent que cela fonctionne bien. En outre, il ne semble pas y avoir de différences flagrantes entre les deux types de matériel.

    Très peu de différences entre USB 2 et 3

    Or, pour ceux qui n’ont pas peur de bidouiller, certains paramètres peuvent être modifiés avec l’Oculus Debug Tool afin d’améliorer la qualité de l’image. Il est ainsi possible d’augmenter la résolution, par exemple. Dès lors, l’intérêt d’utiliser un câble USB 3.0 n’est pas si évident. Pourtant, John Carmack (cofondateur d’ID Software et directeur technique d’Oculus) avait déclaré en novembre dernier vouloir mettre à profit le gain de bande passante apporté par de l’USB 3.1. Il avait néanmoins nuancé ses propos en disant que cela prendrait du temps. Si bien qu’aujourd’hui un simple USB 2.0 semble parfaitement convenir. À noter que le logiciel Oculus avertit tout de même que les performances peuvent être améliorées avec l’utilisation d’un câble USB 3.

    Voici la marche à suivre afin de pouvoir utiliser un câble USB avec le logiciel Oculus sur PC. Il faut tout d’abord aller dans les paramètres au niveau de l’onglet Bêta. Ensuite, il suffit d’activer la fonction Canal de testing public. L’application devrait alors automatiquement se mettre à jour. Une fois terminée, vous devriez pouvoir utiliser n’importe quel câble USB 2 (mais USB C), notamment celui fourni avec le Quest.

    Dites-nous dans les commentaires si vous observez des différences majeures entre USB 2 et 3.

    Cet article Un câble USB 2.0 peut désormais servir pour l’Oculus Link a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Sidequest a été téléchargé plus d’un million de fois en moins d’un an

    Par : Sitraka R
    SideQuest importance Oculus

    Sidequest, la plateforme de téléchargement parallèle pour l’Oculus Quest connaît un énorme succès et annonce avoir été téléchargée plus de 1 million de fois.

    S’il faut prendre en compte que ce chiffre comprend plusieurs téléchargements par une seule personne, la réussite est bien là. D’autant qu’il faut rappeler que la plateforme n’existe que depuis moins d’un an.

    En effet, Sidequest a débuté dans le sillage de la commercialisation de l’Oculus Quest en mai 2019. Son principal attrait ? Faciliter l’accès à des contenus VR non approuvés par Facebook sur le casque. Si jusqu’ici il faut officiellement être développeur pour utiliser Sidequest, le cap du million franchi indique que de nombreux utilisateurs passent par elle. Et cela ne devrait surprendre personne.

    De fait, la plateforme s’est établie comme un moyen à disposition des développeurs pour expérimenter de nouvelles fonctionnalités, notamment via des bêta tests. Par exemple, on y a rapidement vu des essais du nouveau système de hand-tracking apparu en bêta en décembre sur le Quest. Pour les utilisateurs, il s’agit donc d’une alternative pour profiter au maximum des possibilités de leurs casques.

    Sidequest donne plus de détails sur ce million de téléchargements

    Le compte Twitter officiel de la plateforme a posté un graphe pour donner une meilleure idée de son succès. Entre autres, on y apprend que les téléchargements de jeux, tous genres confondus, ont atteint les 2,1 millions en un an. Les inscriptions quant à eux excèdent la barre des 80 000. Ces dernières donnent droit à certaines fonctionnalités, notamment les mises à jour automatiques.

    Le fondateur de la plateforme, Shane Harris, a également envoyé un autre graphe en message privé à un journaliste de UploadVR. Celui-ci montre l’évolution du nombre de téléchargements d’applications. On y découvre une croissance plus prononcée depuis décembre. Une possible conséquence du confinement de ces derniers mois ? Et vous, avez-vous contribué au million de téléchargements de Sidequest ? Partagez votre expérience sur la plateforme dans les commentaires.

    Cet article Sidequest a été téléchargé plus d’un million de fois en moins d’un an a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    HTC Vive Sync permet d’organiser gratuitement des réunions en VR

    Par : Sitraka R
    réunion dans htc vive sync

    HTC lance la version bêta de Vive Sync, un nouvel outil à destination des entreprises qui permet de se réunir à distance dans un environnement en réalité virtuelle.

    De fait, l’annonce tombe à pic à un moment où de nombreuses personnes doivent rester chez elles à cause de la pandémie de coronavirus. Autre bonne nouvelle durant cette période de tumulte économique : l’accès au service sera complètement gratuit cette année, l’outil étant encore en phase bêta.

    En fait, l’application est en développement chez HTC depuis 2018, décrite à l’époque comme un espace collaboratif. Afin de rendre l’expérience plus agréable, les utilisateurs pourront créer et personnaliser leurs propres avatars. Pour ce faire, ils devront prendre un selfie. Toutefois, libre à eux ensuite de modifier la couleur de leurs cheveux, la forme de leur visage, leur corps ou encore leurs vêtements.

    Les réunions selon HTC sur Vive Sync

    Selon HTC, les avatars bougent le plus naturellement possible dans Vive Sync et peuvent même servir à communiquer via le langage corporel. La plateforme peut même retranscrire les mouvements des yeux pour ceux qui utilisent un casque Vive Pro Eye, connu pour son système d’eye tracking.

    Jusqu’ici, chaque réunion pourra compter 30 personnes au maximum. Si l’on est encore loin des 500 participants maximum pour une visioconférence sur Zoom, on peut se partager des fichiers via OneDrive. Comme dans les réunions réelles, on pourra même effectuer une présentation sur PowerPoint. Parce qu’en VR, les listes à puces passent mieux…

    Mais on peut aussi visionner en groupe dans l’espace virtuel des fichiers PDF, des vidéos ou des modèles 3D. Mieux, le Vive Sync de HTC permet à un utilisateur de prendre des notes. Les employés les plus dévoués pourront quant à eux prendre des captures d’écran pour ne rien rater. Ces annotations et images seront automatiquement sauvegardées sur le cloud de l’utilisateur en question.

    Selon HTC, ce n’est qu’un début pour ce nouveau service, et la firme entend rapidement y apporter de nouvelles fonctionnalités. Parmi celles-ci, on attend particulièrement la compatibilité avec les appareils autres que les casques de la marque Vive. Pour l’heure, les possesseurs de ces derniers pourront voir gratuitement ce qu’il en est de cet espace de travail virtuel.

    Cet article HTC Vive Sync permet d’organiser gratuitement des réunions en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    PinchType : le clavier virtuel de Facebook avec hand tracking pour VR

    Par : Sitraka R
    clavier virtuel pinchtype de facebook

    Des chercheurs du Facebook Reality Labs ont développé un clavier virtuel baptisé PinchType et fonctionnant avec un hand tracking sans contrôleurs pour VR et AR.

    Pour le moment, entrer des données textuelles comme sur son laptop dans un environnement VR relève de l’impossible. Et pour cause, en mode stationnaire, les utilisateurs d’un casque VR ne peuvent voir le clavier de leur ordinateur.

    Pouvoir circuler dans une aire de jeu ne facilite pas pour autant la tâche. Et ceux qui utilisent un modèle autonome n’ont peut être même pas de clavier sous la main. Aujourd’hui, on doit donc se limiter à cliquer sur une lettre à la fois grâce à un clavier flottant avec Oculus Quest.

    Pourtant, les casques Oculus standalone ont depuis décembre un système de hand tracking avancé qui permet de se passer des contrôleurs. Mais la conception même des casques VR de Facebook fait bloc à l’utilisation de ce système pour un clavier virtuel. En effet, ces appareils embarquent des caméras dépourvues de capteurs de profondeur. Résultat : impossible d’utiliser un clavier à une vitesse normale.

    Comment fonctionne PinchType de Facebook

    Les chercheurs de Facebook contournent ces limites avec le nouveau système. Ainsi, celui-ci assigne un groupe de lettres du clavier à chaque doigt de la main, autre que le pouce. Quand l’utilisateur pince un doigt avec le pouce, le groupe de lettres associé est tapé.

    Au fur et à mesure qu’on tape plusieurs groupes de lettres à la suite, un algorithme détermine quel mot on souhaite entrer. L’on ne sait pas encore s’il s’agit d’un algorithme classique ou s’il utilise la machine learning. Mais étant donné l’expérience de Facebook dans le traitement de langage naturel, les suggestions devraient être plus souvent justes que non.

    À ce jour, les scientifiques du projet affirment que la vitesse de frappe est de 12 mots/min. Pour rappel, les statistiques estiment à 33 mots/min la valeur moyenne sur un ordinateur.

    Malheureusement, Facebook n’entend pas déployer PinchType sur ses produits grand public. Mais on ne peut qu’espérer qu’un jour, on pourra devenir dactylographe professionnel dans un environnement VR avec cette technologie.

    Cet article PinchType : le clavier virtuel de Facebook avec hand tracking pour VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Visites virtuelles : un outil précieux dans la promotion de l’immobilier

    Par : Sitraka R
    Visites virtuelles : un outil précieux dans la promotion de l’immobilier

    Depuis quelques années, la réalité virtuelle secoue le monde de l’immobilier. Mais quels sont les avantages qu’elle procure et comment peut-on en profiter ? De plus, comment cette technologie s’articule-t-elle dans le cadre des dispositifs légaux en vigueur ? Petit point sur le sujet.

    Effectivement, la VR couvre et révolutionne de nombreux domaines, aussi vastes que variés. Contre toute attente, ses champs d’application ne se limitent donc plus au divertissement ni aux jeux vidéo. Aujourd’hui, elle permet aux professionnels de tous bords, dont ceux de l’immobilier, de mieux couvrir les envies et les préférences de leur clientèle.

    La réalité virtuelle pour un investissement immobilier en loi Pinel

    La réalité virtuelle peut vous aider de plusieurs manières dans l’atteinte de vos objectifs, que vous soyez une agence, un réseau ou un futur acquéreur. Entre autres, l’acquisition de biens diversifiés de qualité comme une foncière ou la Société civile immobilière (SCI) constitue un investissement fiable et durable générant plus de 6% de rendements. Vous pouvez avoir recours à la réalité virtuelle pour simplifier les procédures dans l’acquisition des biens pouvant être des locaux d’activité ou des habitations en défiscalisation.

    Parmi les avantages d’une SCI se trouvent une réduction d’impôt et une rentabilité avantageuse permises par la loi Pinel. À ce sujet, si vous envisagez l’acquisition d’une propriété dans la région des Pays de la Loire, il peut par exemple être intéressant de savoir comment bénéficier de la loi Pinel sur les Sables-d’Olonne afin d’effectuer votre investissement immobilier de façon efficace. Investir pour une propriété ou un appartement à Nantes et en Vendée pour des bénéfices s’inscrit en effet dans la durée.

    À quoi peut-on s’attendre avec la Loi Pinel ?

    La Loi Pinel, c’est jusqu’à 6 000 euros d’économies par an assorties d’une réduction d’impôt, jusqu’à 21 % du montant de votre investissement. Le tout sur une longue période de 12 ans. Vous pouvez en bénéficier en investissant dans l’achat d’un appartement neuf ou pour un logement locatif, dans des zones encore éligibles à la loi Pinel, comme en Vendée ou à Nantes. Effectivement, certaines zones ne le sont plus depuis janvier 2018. Tout achat neuf en Loi Pinel (appartement ou logement) ouvre droit à une défiscalisation Pinel.

    Reprenant les dispositions de la loi Duflot, certaines mesures ont été assouplies, à savoir, deux durées d’engagement locatif de 6 ou 9 ans. Sous certaines conditions, les logements acquis à partir de janvier 2015 peuvent être loués à ses descendants et ascendants. Néanmoins, il faut remplir certains critères si l’on veut être éligible à cette réduction d’impôt accordée par le dispositif Pinel.

    Quelles conditions pour bénéficier de la loi Pinel ?

    Les avantages de la loi Pinel s’acquièrent sous conditions, tant sur le plan du bien immobilier que de la mise en location. Globalement, l’investissement doit avoir été effectué avant le 31 décembre 2021. Par ailleurs, le délai d’achèvement est de 30 mois pour un bien immobilier acheté en l’état futur d’achèvement. Le logement neuf doit répondre à la norme RT 2012 ou au label BBC. Dans le cas d’un achat d’un bien immobilier ancien, il ne doit pas répondre aux caractéristiques de décence ni aux performances techniques suivant les obligations légales. C’est seulement après l’achèvement des travaux qu’un bien ancien doit remplir les conditions du label Haute performance énergétique rénovation 2009 ou celles du Bâtiment basse consommation rénovation 2009.

    La situation géographique conditionne également l’obtention des avantages offerts par la loi Pinel. Neuf ou à réhabiliter, le bien immobilier doit impérativement se situer dans des zones ou la demande locative est élevée. Suivant un nouveau zonage, il s’agit de la zone A, la zone A bis et la zone B1. Les acquisitions en zones B2 font l’objet d’une mesure de tolérance. Pour plus de détails sur ce zonage, il faut consulter l’arrêté du 1er août 2014 sur le site officiel.

    Par ailleurs, le montant des investissements en Loi Pinel se plafonne à 300 000 euros par an, à raison de 2 investissements annuels maximum, avec un prix d’achat au m² ne dépassant pas les 5 500 euros. Même plafond pour les logements anciens nécessitant une réhabilitation. Cette somme inclut dans ce cas le prix d’achat du bien et les travaux.

    Réalité virtuelle et immobilier : quel est le rapport ?

    La réalité virtuelle a beaucoup à apporter au secteur de l’immobilier. À travers des images dématérialisées, en réplique exacte ou en version alternative de la réalité, la réalité virtuelle propose une expérience qui singe ce qui existe vraiment. Bien qu’elle soit une notion proche de la réalité augmentée, il ne faut pas non plus faire d’amalgame entre ces deux réalités.

    Si la première, la réalité virtuelle, immerge totalement dans un monde virtuel, la seconde, la réalité augmentée, consiste à projeter dans l’image réelle des éléments créés numériquement. En parlant de la réalité virtuelle dans l’immobilier, il faut donc s’attendre à l’optimisation de l’expérience client. Ce dernier s’immergera totalement dans un environnement numérique, modélisé par ordinateur sur la base d’un environnement réel mais qui a été numérisé.

    Mais cela n’empêche pas l’ajout d’éléments en réalité augmentée pour affiner en l’occurrence des informations. Globalement, ce genre d’expérience est rendu possible grâce à un casque VR. En somme, la réalité virtuelle donne la possibilité à un prospect acheteur d’explorer à distance des biens immobiliers préalablement numérisés.

    L’immobilier en réalité virtuelle pour enchaîner les visites sans aucun déplacement

    Pour les agents immobiliers et leurs clients, la réalité virtuelle soustrait aux contraintes du déplacement pour les visites. Avec une modélisation, une reconstitution en photo réaliste des meubles, des pièces et de tout autre élément ou encore un enregistrement vidéo à 360°, un simple casque VR permet de visualiser les propriétés à visiter dans les moindres détails.

    Effectivement, il est même possible d’avoir une idée sur les vues offertes par les ouvertures, de prévisualiser les décorations ou la peinture dans le salon, de savoir si les dimensions des meubles s’adaptent bien à celles de la pièce.

    Pour les deux parties, les clients comme les agents, la visite virtuelle représente un gain de temps précieux. Pour le professionnel, il s’agit d’un avantage compétitif permettant de booster ses acquisitions vendeurs par un maximum de visites de biens, sans aller sur place. Du côté de l’acquéreur, ce premier tri peut lui permettre de savoir que le bien en question lui correspond ou pas.

    Une visite virtuelle sera toujours intéressante, même pour le cas d’un démembrement engageant l’investisseur à acquérir le bien immobilier pour le mettre à disposition d’une société publique ou privée durant 15 ans. Outre le paiement du bien à 60% de sa valeur, les autres avantages de ce type d’investissement sont l’exonération de fiscalité durant toute la durée du démembrement et des intérêts d’emprunt déductibles aux revenus fonciers.

    Simplifier les procédures de l’immobilier par la réalité virtuelle

    Utilisée à bon escient, la réalité virtuelle accélère le processus de la transaction du bien immobilier en améliorant l’expérience client. Avec une visite à distance par réalité virtuelle, celui-ci peut prendre tout son temps durant la visite parce qu’on n’attend pas l’arrivée d’un autre client potentiel d’un moment à l’autre. L’agent immobilier n’est plus dans l’obligation de multiplier les rendez-vous pour pouvoir présenter le maximum de biens au même acquéreur. Un seul rendez-vous suffit, à l’agence ou même au domicile du client.

    Par ailleurs, l’organisation n’est pas non plus de tout repos pour le vendeur. Certaines maisons souffrant des variations de climat ou de luminosité, des agents recommandent à leur clientèle d’effectuer des visites à plusieurs moments de la journée. Ce qui implique une maison en bon état et en ordre à tout moment de la journée. Avec un bien immuable, la réalité virtuelle permet de contourner toutes les difficultés physiques. En effet, l’enregistrement vidéo ou la modélisation de la maison n’a lieu qu’une seule et unique fois.

    Cet article Visites virtuelles : un outil précieux dans la promotion de l’immobilier a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Les environnements d’Half-Life : Alyx accessibles à tous avec la mise à jour de SteamVR

    Par : Gwendal P
    steamvr update

    Valve a déployé une nouvelle mise à jour pour SteamVR. Elle corrige de nombreux bugs, améliore les performances et ajoute des options dans les paramètres. En outre, les environnements d’Half-Life : Alyx sont désormais accessibles à tous.

    La mise à jour vers la version 1.11 de SteamVR a été déployée hier. Valve l’appelle le « nettoyage de printemps ». En effet, elle corrige de nombreux bugs et apporte des améliorations des performances du système. En outre, elle ajoute de nouvelles fonctionnalités pour l’interface.

    Ainsi, il est désormais possible de modifier le volume du micro, voire de le désactiver complètement. Dans la même veine, lors d’une duplication audio, c’est-à-dire lorsque le son sort à la fois dans le casque et sur une source externe, les deux volumes peuvent être réglés indépendamment l’un de l’autre. Cette option se trouve dans les paramètres avancés de l’onglet audio.

    Corrections de bugs et améliorations des performances

    Plusieurs aspects de l’aire de jeu sont maintenant paramétrables. Cela concerne tout d’abord la hauteur des murs qui devient réglable. D’autre part, la distance d’activation de l’aire de jeu peut également être réglée. Cela signifie que la limite de cette aire apparaîtra plus ou moins tôt suivant la distance qui vous sépare d’elle. Une façon de prévenir à l’avance qu’au-delà de cette limite se trouve un vrai mur ou un espace inaccessible dans le monde physique.

    Cette mise à jour est aussi l’occasion pour Valve de corriger un certain nombre de bugs et de plantages divers et variés. En particulier, quelques-uns affectaient les performances à cause d’une utilisation de la mémoire trop importante en chargeant des parties de l’interface superflues.

    Enfin, ceux que ne possèdent pas encore Half-Life : Alyx seront contents d’apprendre qu’ils ont eux aussi accès aux environnements du jeu. Ils pourront dès lors se balader, comme ce YouTubeur, et explorer une partie de la fameuse Cité 17.

    La liste complète des notes de mise à jour est consultable à cette adresse.

    Cet article Les environnements d’Half-Life : Alyx accessibles à tous avec la mise à jour de SteamVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    XR Swim : nouveau portail pour les applications WebXR

    Par : Gwendal P
    xr swim portail webxr

    Les applications WebXR ont désormais une plateforme les rassemblant. Avec XR Swim, les applications VR web ont trouvé un équivalent à Steam.

    Les applications WebXR proposent des expériences en réalité virtuelle directement depuis un navigateur web. Ainsi, il suffit de se rendre sur ces sites Internet équipé de n’importe quel casque pour en profiter. Or, il y en a une multitude, de tous les genres, avec de temps en temps une perle cachée au milieu d’une botte de foin. Ce n’est alors pas évident de repérer ces applications à moins de déjà les connaître. Surtout, il n’existait jusqu’à présent aucune plateforme qui les regroupait. XR Swim est la réponse à ce problème.

    Ce manque d’une plateforme commune pour les expériences WebXR est la conséquence d’une caractéristique inhérente à ces applications. En effet, cela permet aux développeurs de se libérer des contraintes d’une plateforme qui impose ses règles. Cependant, ces lieux servent aussi de point de rencontre entre les développeurs et les utilisateurs. Ils rassemblent, classent et permettent un aperçu rapide des sélections favorites. C’est là un moyen de mettre en avant des applications très intéressantes qui auraient pu passer autrement inaperçues.

    XR Swim est une plateforme avant de devenir un marché

    C’est exactement ce que fait XR Swim. À la manière d’un Steam ou du store Oculus, ce portail rassemble de nombreuses expériences WebXR. Il n’y a pas besoin de télécharger une quelconque application pour s’en servir. Comme le contenu qu’elle propose, cette plateforme est accessible depuis un navigateur web. En outre, les applications peuvent se lancer directement depuis son interface.

    À noter toutefois que certaines fonctions ne sont pas encore présentes sur XR Swim. Les utilisateurs ne peuvent, par exemple, pas encore laisser leur avis sur les applications. Et les développeurs n’ont pour le moment pas la possibilité de recevoir un paiement. Même si les expériences sont dans la majeure partie des cas gratuites, les concepteurs de XR Swim veulent mettre en place un moyen pour permettre aux développeurs de gagner de l’argent grâce à leurs créations.

    Avec XR Swim, les applications WebXR auront une meilleure visibilité. L’occasion de découvrir facilement des applications en réalité virtuelle pleines d’imagination. Et la plateforme ne devrait cesser d’évoluer.

    Cet article XR Swim : nouveau portail pour les applications WebXR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Supernatural : l’application VR fitness pour bouger en s’amusant sur Quest

    Par : Sitraka R
    supernatural, application vr fitness pour casque oculus quest

    Within vient d’annoncer la sortie de Supernatural, une application pour Oculus Quest qui veut rendre les sessions de cardio un peu plus fun avec la VR.

    Connu pour des expériences en réalité virtuelle de qualité, le studio Within proposera son nouveau produit sur abonnement à partir du 23 avril. Entre autres, les utilisateurs auront droit à de nouveaux exercices physiques publiés tous les jours.

    Ce que vous avez en souscrivant à Supernatural

    Si l’on en croit le studio, l’application combinera le fonctionnement d’un jeu de rythme (pensez Beat Saber) à des contenus et services fitness. De fait, on pourra accéder quotidiennement à un programme d’exercices personnalisé. Mais on pourra aussi bénéficier de l’encadrement d’un coach sportif réel ainsi que d’une playlist de chansons connues. Pour parachever cela, on pourra bouger au milieu d’une variété de paysages photoréalistes.

    Enfin, on pourra aussi synchroniser un cardiofréquencemètre via une app dédiée. Cette dernière permettra aussi de programmer ses séances ou de suivre ses amis.

    Cette vidéo de présentation donne un aperçu concret de ce que proposera Supernatural :

    Pour une communauté VR en meilleure santé

    L’idée de l’application est venue aux fondateurs de Within quand ils se sont rendu compte qu’ils avaient des « dad-bods ». Or, si ce petit embonpoint est associé aux pères de famille, aucun des deux hommes n’avait encore d’enfant.

    Malheureusement, leur détermination à bouger plus a dû faire face à deux petits problèmes : ils n’aiment pas la salle de sport sans pour autant trouver une alternative viable à la maison. Ils ont alors décidé de développer Supernatural.

    Pour l’heure, on ne connaît pas encore quels musiciens figureront sur la playlist qu’on pourra écouter dans l’application. Mais selon Chris Milk, cofondateur de Within, on peut s’attendre à de grands noms des majors de l’industrie musicale. Rassurez-vous, des artistes indépendants feront aussi le saut vers le fitness VR.

    En tout cas, Supernatural sera disponible le 23 avril pour 20 $/mois. Toutefois, on pourra opter pour un essai gratuit.

    Cet article Supernatural : l’application VR fitness pour bouger en s’amusant sur Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    L’outil de modélisation 3D open-source Blender va prendre en charge la VR

    Par : Gwendal P
    Blender VR

    La version 2.83 de Blender va permettre au logiciel de prendre en charge la VR. Il sera ainsi possible d’inspecter ses créations en réalité virtuelle dans un premier temps.

    Dans sa prochaine mise à jour prévue pour la fin mai, le logiciel Blender intégrera une composante de réalité virtuelle. En effet, dans un premier temps, il devrait être possible « d’entrer » dans sa création et de s’en approcher. Cela permettra de voir de près, à la bonne échelle et sous tous les angles les modèles 3D. Pour les développeurs de jeux en VR, c’est là le moyen de vérifier directement depuis un casque toutes les étapes de leur création, jusqu’à la version finale. En outre, cela devrait accélérer le processus de développement des expériences en VR.

    La prise en charge de la réalité virtuelle dans Blender est ajoutée par l’intermédiaire de l’API OpenXR. Celle-ci permet de faire fonctionner le logiciel sur tous les casques qui sont compatibles avec. Or, OpenXR, bien qu’encore peu utilisée par le grand public est très répandue auprès des développeurs VR. Ils auront donc accès à la fonction d’inspection qui n’est que le début de l’entrée dans l’univers de la réalité virtuelle de Blender.

    Trying out Blender's #VR model inspector add-on in 2.83. #b3d pic.twitter.com/81U3kLXm03

    — Louis du Mont (@louisdumont) March 31, 2020

    Bientôt toutes les étapes de la modélisation 3D en VR ?

    En effet, d’autres fonctions seront disponibles par la suite. Sans donner plus de détails, un des développeurs du logiciel de modélisation 3D a affirmé que plusieurs personnes de l’équipe de Blender sont très intéressées par la réalité virtuelle, tout comme la réalité augmentée. Cependant, cet outil reste malgré tout très complexe. Ses fonctionnalités en VR risquent donc d’être réduites. Pourtant, il n’est pas impossible qu’à l’avenir, toute la création en 3D puisse être réalisée entièrement en VR.

    À noter qu’il était déjà possible d’interagir avec Blender en réalité virtuelle grâce à un plug-in non officiel. Aussi intéressant qu’il puisse être, il ne garantit néanmoins pas une compatibilité avec tous les casques. C’est là l’avantage de la plateforme OpenXR qui est utilisée sur un large éventail de matériels différents.

    Cet article L’outil de modélisation 3D open-source Blender va prendre en charge la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Confinement : Les joueurs de la Premier League s’entraînent en VR

    Par : Sitraka R
    rezzil, l'entrainement vr des joueurs de football de la premier league

    De plus en plus, les stars de la Premier League s’entraînent en VR à domicile afin de rester en forme durant cette période de confinement.

    La plupart des clubs de foot anglais, dont le leader actuel Liverpool, ont ordonné à leurs équipes de ne plus venir aux entraînements. Bien évidemment, ces mesures entrent dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Ne sachant pas quand la saison reprendra, certains footballeurs ont décidé d’utiliser une technologie de réalité virtuelle développée par la startup mancunienne Rezzil pour garder la forme.

    Composé d’un casque et de capteurs positionnés aux pieds et dans les protège-tibias, le dispositif jouissait déjà d’une certaine réputation avant cette crise. Mais on l’utilisait surtout pour la rééducation après une blessure. Ainsi, quatre des Big Six (les 6 clubs dominants du championnat anglais) s’en servent déjà sur leurs sites d’entraînement.

    Parmi les exercices proposés, on compte le toro, les exercices de devant but ou encore une optimisation des coups de tête. De plus, l’appareil mesure la perception de l’espace des joueurs pro. Dans un cadre académique, il permettra par contre d’améliorer la technique de chacun.

    La VR, une technique qui a déjà fait ses preuves dans la Premier League

    Parmi les joueurs de la Premier League acquis au VR pendant ce confinement, on peut citer le milieu de terrain de West Ham, Michail Antonio.

    Selon les développeurs de Rezzil, la réalité virtuelle active les mêmes réponses neuroplastiques qu’un ballon physique en termes de masse. Pour ce faire, le joueur a une vue en 360 degrés du terrain. De plus, les exercices recréent sur le plan cognitif les pressions d’un match réel. Il est également possible de revoir en VR les matchs en replays pour un apprentissage encore plus poussé.

    En tout cas, selon Antonio sur le site VRRoom, la méthode lui a permis de ne pas perdre son jeu après deux blessures durant cette saison. Il ajoute également qu’on perd rapidement la forme. On comprend donc que ces joueurs souhaitent continuer à pratiquer en ce moment, même si c’est en VR.

    Cet article Confinement : Les joueurs de la Premier League s’entraînent en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    SPACES : Assistez en VR à vos réunions sur Zoom avec cette app PC VR

    Par : Sitraka R
    spaces, application PCVR pour visioconférence sur Zoom

    Baptisée SPACES, une nouvelle application PC VR permet à ses utilisateurs de joindre en VR une réunion sur Zoom ou d’autres services de visioconférence.

    Face à l’épidémie actuelle de Covid-19 et au confinement qu’elle impose, de nombreux employés se retrouvent à faire du télétravail. En conséquence, les réunions à distance se multiplient, notamment via Zoom qui connaît un fort succès.

    Avec SPACES, passez vos réunions sur Zoom en VR dès maintenant

    Cette nouvelle application vient donc combler ce nouveau besoin et permet à quelqu’un d’entrer en visioconférence sans quitter l’univers VR. Facile à installer et à utiliser, l’app place l’utilisateur dans un espace virtuel doté d’un tableau blanc et de marqueurs numériques. De plus, il peut ajuster la caméra virtuelle.

    Lors de la visioconférence, les autres participants verront l’avatar de la personne en VR, et non son visage. Selon les développeurs, une startup également du nom de SPACES, leur application fonctionne avec Google Hangouts, Facebook Messenger et Skype, en plus de Zoom.

    Pour mieux comprendre comment fonctionne le service, vous pouvez regarder cette vidéo :

    Pas une alternative aux réunions VR

    De fait, il faut noter que SPACES ne remplacera pas les applications permettant de faire une réunion ou un appel en VR. Au lieu de cela, il s’agit d’un moyen pour qui permet aux utilisateurs VR de participer à une visioconférence normale.

    On peut aussi noter que la réalité virtuelle offre des avantages non négligeables. Par exemple, on pourra facilement communiquer ses idées avec le tableau blanc numérique. L’on n’y pense pas, mais ce serait plus difficile à faire en réalité avec les problèmes d’éclairage et de positionnement de la webcam ou de la caméra frontale d’un smartphone.

    Si l’expérience vous intéresse, vous pouvez télécharger SPACES sur le site officiel de l’application (il faudra renseigner un email). Il suffira ensuite de lancer le fichier « RUN_ME_FIRST » en tant qu’administrateur. Enfin, choisissez « Unity Camera » pour source vidéo de l’application de visioconférence.

    Cet article SPACES : Assistez en VR à vos réunions sur Zoom avec cette app PC VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Tilt Brush disponible sur PSVR, au Japon et dans le monde

    Par : Gwendal P
    tilt brush psvr

    Le PSVR japonais a eu le droit à la visite surprise du célèbre logiciel de peinture de Google. Le reste du monde aura-t-il aussi la chance de le voir arriver jusque chez lui ?

    [Mise à jour – 27.03.2020, 17h10 : le reste du monde n’aura finalement pas eu à attendre si longtemps que cela. En effet, un post sur le blog PlayStation Europe relaie le même message que celui du blog japonais. Ainsi, Tilt Brush est dès à présent disponible sur PSVR dans le monde entier. L’annonce vient de Patrick Hackett, co-créateur de Tilt Brush.]

    C’est par un post publié sur le forum officiel japonais de PlayStation que l’on apprend que Tilt Brush est dès à présent disponible sur PSVR. Sauf qu’il ne l’est pour le moment qu’au Pays du Soleil Levant. À noter que ce n’est pas Google, le développeur original, qui édite cette version du logiciel de peinture, mais Sony. L’entreprise américaine n’est d’ailleurs que très peu mentionnée dans la publication. Tout porte à croire que le constructeur japonais a un rôle important à jouer dans ce portage et que Google n’y est pas pour grand-chose.

    Title Brush est l’un des premiers logiciels de peinture en réalité virtuelle. Il est dans un premier temps, après son lancement il y a quatre ans, uniquement disponible sur les casques HTC Vive. Cet outil a dès lors rapidement acquis une communauté d’artistes importante, réalisant des œuvres remarquables. Les autres plateformes ont ensuite pu également en profiter. De plus, ce logiciel est en constante évolution avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités et d’améliorations. Ce qui en fait une application de création artistique en VR essentielle.

    Tilt Brush d’abord, Dreams ensuite

    L’arrivée de Tilt Brush sur PSVR est de bon augure et ouvre la porte à d’autres applications de Google sur la console de Sony. Même si le PSVR n’était pas totalement dénué de logiciels de ce genre. À ce propos, l’arrivée prochaine de Dreams sur la plateforme risque de faire de l’ombre à Tilt Brush. Pas tout à fait destinés aux mêmes publics, ces deux outils pourraient néanmoins être complémentaires.

    Le reste du monde doit pour le moment se contenter d’attendre une éventuelle arrivée de Tilt Brush sur PSVR. Quant aux Japonais, ils peuvent débourser 2189 yens, environ 20 euros, pour se le procurer.

    Cet article Tilt Brush disponible sur PSVR, au Japon et dans le monde a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Couch Live : le nouveau lieu de détente VR gratuit à partager avec vos amis

    Par : Sitraka R
    couch live, application vr

    Couch Live est une toute nouvelle appli qui vous permet de passer du temps avec vos amis dans un salon virtuel.

    Si le concept n’est pas nouveau, Couch Live se démarque par la possibilité d’inviter des amis qui ne disposent pas de casques VR. Ces derniers passeront par leurs smartphones ou bien un portail sur leurs ordinateurs. De plus, contrairement à ce que fait par exemple BigScreen, l’app utilise les selfies des utilisateurs pour créer leurs avatars. De la sorte, chacun pourra voir le visage de l’autre, comme dans la vraie vie.

    Comment utiliser Couch Live

    Pour en profiter, il suffit de créer un compte sur le site officiel. Pour personnaliser son avatar, on doit donc fournir un selfie. Mais on peut aussi choisir la couleur de peau qu’on souhaite. Si le résultat manque de réalisme, c’est un cran au-dessus des avatars caricaturaux qu’on trouve généralement sur les autres services.

    On peut choisir entre deux pièces. La première reproduit un salon normal, notamment avec son canapé. La seconde est quant à elle plus fantaisiste : une pièce complètement noire. Une fois votre choix fait, vous n’avez plus qu’à partager un lien d’accès pour que vos amis puissent vous rejoindre. Ceux-ci pourront alors à leur tour créer leurs propres avatars.

    Selon Devon Bradley, le créateur de Cough Live, l’application est une excellent moyen de passer un peu de temps avec des amis qui habitent loin. Ainsi, l’homme l’a développée dans la but de voir un peu plus souvent les membres de sa famille, éparpillés aux quatre coins des États-Unis. Pour lui, c’était essentiel de faire en sorte que chacun d’eux se sente comme dans une vraie pièce à côté de lui même si lui est en mode VR, mais eux se connectent via un iPhone.

    Si l’expérience vous tente, vous pouvez trouver le site ici.

    Cet article Couch Live : le nouveau lieu de détente VR gratuit à partager avec vos amis a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Facebook Horizon : début du test Alpha fermé plus tard ce mois

    Par : Sitraka R
    facebook horizon

    Facebook a commencé la semaine dernière à inviter quelques internautes à essayer la version Alpha de sa nouvelle plateforme sociale VR Horizon pour un test fermé.

    Toutefois, les utilisateurs intéressés devront signer un NDA (un Accord de non-divulgation). Dévoilée en septembre, cette nouvelle application de Facebook permet aux joueurs de créer leurs mondes et avatars ainsi que de vivre des expériences VR avec leurs amis.

    Les inscriptions au test Alpha fermé de Facebook Horizon déjà fermées ?

    De fait, Facebook avait promis en septembre un lancement d’Horizon en 2020 avec une phase de bêta test fermée en début d’année. Un utilisateur de Reddit a ainsi posté une capture d’écran révélant un email de Facebook. On y voit une invitation pour tester la version Alpha de la plateforme.

    La bêta devrait quant à elle survenir dans les semaines ou mois à venir. Toutefois, on ne peut déjà plus s’inscrire au test Alpha de Facebook Horizon d’après le mail. En effet, celui-ci mentionne vendredi dernier comme date butoir pour accepter l’invitation, pour un commencement plus tard ce mois.

    Pour justifier le recours à des NDA, Facebook avance que Horizon est encore à ses débuts et que de nombreuses améliorations sont à prévoir.

    Une sortie bientôt ?

    Un communiqué de Facebook adressé au site UploadVR a confirmé l’authenticité de l’invitation et le début imminent des phases de tests. Si l’on en croit l’invitation postée sur Reddit, cette phase Alpha de Facebook Horizon ne devrait durer environ qu’un mois. Ainsi, la bêta fermée débutera probablement en avril, respectant le planning annoncé en septembre.

    En tout cas, aucune date de sortie n’a encore été annoncée officiellement. On sait par contre que la plateforme sera compatible avec les casques Oculus Quest et Rift. Ceux qui s’y intéressent pourront quant à eux s’inscrire à la bêta fermée sur cette page.

    Cet article Facebook Horizon : début du test Alpha fermé plus tard ce mois a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Apple prépare une application de réalité augmentée révolutionnaire pour iOS 14

    Par : Bastien L
    apple ar gobi ios 14

    Le code d’iOS 14 révèle qu’Apple prépare une nouvelle application de réalité augmentée pour iPhone et iPad. Celle-ci permettra de recevoir des informations contextuelles sur son environnement en le filmant à l’aide de son smartphone ou de sa tablette.

    Pour Apple, la réalité augmentée est une technologie d’avenir au potentiel révolutionnaire. Afin de se placer parmi les pionniers de cette disruption, la firme à la Pomme investit massivement.

    Alors qu’elle prépare activement ses lunettes AR, attendues pour 2023, l’entreprise américaine se concentre en attendant sur les fonctionnalités de réalité augmentée pour son système d’exploitation mobile iOS.

    Son framework ARKit, lancé en 2017, permet déjà aux développeurs de créer des applications en réalité augmentée pour iPhone et iPad. De même, Quick Look permet le shopping en réalité augmentée. À présent, Apple prépare une nouvelle application native de réalité augmentée pour iOS 14 : la prochaine version de son OS.

    En fouillant le code d’iOS 14, le site web américain 9to5Mac a découvert une nouvelle application portant le nom de code ” Gobi “. Celle-ci permettra aux utilisateurs de découvrir des informations sur le monde qui les entoure grâce à la réalité augmentée.

    Apple Gobi sera d’abord testée dans les Apple Stores et les Starbucks

    Dans un premier temps, cette appli serait testée dans les Apple Stores ainsi que dans les Starbucks par le biais d’un partenariat avec le géant du café. Les utilisateurs pourront par exemple utiliser leur iPhone pour filmer dans un Apple Store et recevoir des informations sur les différents produits en vitrine et comparer leurs prix ou leurs fonctionnalités.

    L’expérience pourrait être lancée à l’aide d’un code QR, ou éventuellement à l’aide de iBeacons et des AirTags. Les entreprises tierces pourront utiliser un SDK ou une API pour exploiter à leur tour les possibilités offertes par Gobi.

    On ignore pour l’instant si toutes les entreprises pourront utiliser Gobi ou si Apple compte sélectionner elle-même ses partenaires. En outre, cette application pourrait être proposée nativement sur les lunettes de réalité augmentée d’Apple dès qu’elles seront disponibles…

    Cet article Apple prépare une application de réalité augmentée révolutionnaire pour iOS 14 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    VR For Inclusion : Women in Tech, une expérience VR innovante de Facebook

    VR For Inclusion : Women in Tech

    A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes et du mois de l’histoire des Femmes aux Etats-Unis, Facebook propose VR For Inclusion : Women in Tech, une expérience destinée à faciliter l’inclusion au travail.

    Les femmes peinent encore parfois à se faire respecter dans le monde du travail et les hommes peuvent aussi avoir des difficultés à comprendre ce à quoi elles font face. La réalité virtuelle peut les aider à comprendre mais aussi à saisir comment ils peuvent aider.

    VR For Inclusion : Women in Tech : Facebook mise sur un film 180°

    Au programme, de VR For Inclusion : Women in Tech, une expérience disponible sur le site vrforinclusion.fb.com, un film de 15 minutes filmé à 180°, qui suit cinq différentes femmes et s’intéresse aux défis que chacune d’entre elle affronte dans le monde du travail. Parmi les outils aussi mis à la disposition du grand public par Facebook, on trouve un guide afin de favoriser la réflexion et un autre afin de favoriser le débat en groupe pour aider chaque personne à comprendre l’expérience et en tirer profit pour aider les femmes dans le monde du travail.

    En faisant voir les difficultés à travers les yeux de quelqu’un d’autre, l’expérience VR For Inclusion : Women in Tech illustre à quel point la réalité virtuelle peut favoriser l’empathie. « Le fait que nous soyons en mesure d’exploiter les capacités de la réalité virtuelle pour mettre en évidence les défis rencontrés par les femmes sur le lieu de travail et montrer aux hommes le rôle puissant qu’ils jouent dans la promotion de l’alliance est une excellente première étape pour uniformiser les règles du jeu en faveur de l’égalité des sexes » explique Manal Houri, la responsable en charge de la transformation digitale chez Facebook.

    Cet article VR For Inclusion : Women in Tech, une expérience VR innovante de Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Oculus ouvre la porte à de nouvelles méthodes de curation

    Curation Quest plateforme

    Chris Pruett, le responsable des contenus de l’écosystème Oculus s’est exprimé dans une longue publication sur Twitter sur la direction que la curation des contenus pourrait prendre pour la plateforme.

    On vous en parlait récemment, pour approcher de nouveaux contenus, des expériences, SideQuest est une solution évidente pour les utilisateurs de l’Oculus Quest. Cependant, les choses pourraient évoluer.

    Oculus s’ouvre vers l’extérieur de son Store pour la curation

    Récemment, Oculus s’est retrouvé au cœur d’une polémique après avoir rejeté pour la seconde fois Crisis Vrigade. Une curation incompréhensible pour beaucoup alors que l’expérience a déjà plus de 72.000 téléchargements sur SideQuest. Pour Chris Pruett, la solution pourrait donc être du côté d’une solution alternative au store pour proposer de nouveaux contenus. A l’heure actuelle, c’est bien sûr SideQuest qui a toutes les attentions des utilisateurs pour ce qui est  des contenus non-approuvés. Cependant, si on en croit la publication de Pruett, Oculus pourrait bien être en train de préparer une alternative qui serait cette fois bel et bien officielle.

    La solution de curation pourrait notamment être d’ajouter une catégorie Early Access à l’Oculus Store. Il faudra cependant réussir à être plus convaincant que SideQuest. A l’heure actuelle, ce système est tellement efficace que certains développeurs y ont même proposé du contenu payant, comme par exemple ceux du jeu To The Top. Autant dire que SideQuest a des arguments pour se défendre mais aussi des inquiétudes à avoir alors que la puissance de Facebook pourrait bien (enfin) se mettre en branle.

    Cet article Oculus ouvre la porte à de nouvelles méthodes de curation a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Toute l’importance de SideQuest pour l’Oculus Quest

    Importance SideQuest

    La curation a régulièrement été un problème de fond pour l’Oculus Quest. Trouver des bons contenus qui soient originaux, n’est pas le fort du système de Facebook.SideQuest représente une vraie opportunité

    En 2013, avant le rachat par Facebook, Oculus proposait déjà Share, un système basé sur des recommandations. Désormais c’est sur le store officiel, que certains contenus sont mis en avant. Ils sont généralement très bons. Mais pour avoir des nouveautés, des  choses à tester, c’est vers la plateforme parallèle qu’il faut se tourner.

    SideQuest favorise l’innovation pour l’Oculus Quest

    Pour comprendre à quel point la plateforme est désormais essentielle pour les utilisateurs (ceux qui la connaissent en tout cas), quelques exemples suffisent. Virtual Desktop, rejeté par Facebook y est présent. Avant l’Oculus Link on pouvait déjà streamer. On a aussi pu y trouver une expérimentation temporaire qui a permis de découvrir le jeu Half-Life original en réalité virtuelle. Récemment encore, en décembre quand Facebook a lancé son expérimentation avec le hand tracking, c’est sur SideQuest que l’on a vu débarquer de très nombreuses démos qui ont permis d’explorer rapidement le potentiel de cette innovation.

    Si on restait sur Oculus Quest, les tests rendus possibles se limitaient alors au menu. Surtout, pour Facebook, c’est désormais aussi une question d’image. Alors que la mainmise du géant sur le système Oculus fait grincer des dents, l’ouverture rendue possible par SideQuest, le sentiment d’être sur une plateforme « Open », permet alors de changer les choses. En quinze minutes, n’importe qui peut devenir un développeur. Laissant ainsi libre cours à l’expérimentation. Notez toutefois que le jeu Crisis VRgade, le jeu le plus téléchargé sur la plateforme parallèle vient d’être refusé, pour la seconde fois, par le Store officiel Oculus Quest.

    Cet article Toute l’importance de SideQuest pour l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Une mise à jour SideQuest V10 améliorera l’organisation du contenu

    SideQuest V10 mise à jour

    L’équipe SideQuest a annoncé qu’une mise à jour V10 est à venir pour la plateforme. Elle améliorera notamment la visibilité des mises à jour d’applications et une meilleure organisation du contenu.

    SideQuest, la plateforme de téléchargement de contenus pour Oculus Quest qui n’ont pu entrer dans le Store de la filiale de Facebook, est devenue assez populaire notamment à la faveur d’applications gratuites. Certaines applications ont même été téléchargée plus de 72.000 fois. Cette plateforme parallèle à celle du Store officiel de l’Oculus Quest n’est cependant pas optimale. Une nouvelle mise à jour a été annoncée et celle-ci devrait faciliter son utilisation pour les usagers. Explications sur les améliorations à venir.

    SideQuest V10 va faciliter les mises à jour d’applications

    C’est sur la plateforme Reddit que la version 10 de SideQuest a été annoncée. Il s’agira d’une grande actualisation après la refonte graphique opérée par la version 8. La nouvelle mise à jour, V10 (il n’y aura pas de mise à jour version 9), améliorera la visibilité des applications pour lesquelles il existe une nouvelle version. Ainsi, les utilisateurs pourront facilement identifier et installer les mises à jour des applications qu’ils ont installées depuis la plateforme non officielle de l’Oculus Quest. Cette mise à jour V10 de SideQuest se concentrera principalement sur des changements en coulisses avec quelques améliorations mineures pour l’utilisateur.

    Le changement le plus important sera une fonctionnalité qui avertit les utilisateurs, via la barre de menus, lorsqu’une application téléchargée via SideQuest a reçu une nouvelle version depuis son installation. Dans la version actuelle de SideQuest, il n’y a pas de fonctionnalité comme celle-ci et les utilisateurs ne savent si une application a reçu une nouvelle version que s’ils voient passer l’information de la mise à jour ailleurs ou s’ils la recherchent manuellement sur la liste des applications. La nouvelle mise à jour coïncidera également avec une meilleure infrastructure de serveur pour SideQuest, ce qui se traduira par des temps de chargement plus rapides et moins de risques de pannes. Notez qu’il y a eu deux pannes au cours des derniers mois, pendant de brèves périodes.

    Cet article Une mise à jour SideQuest V10 améliorera l’organisation du contenu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Virtual Piano permet désormais d’apprendre sur un vrai piano

    Virtual Piano

    Virtual Piano est l’une des toutes premières applications qui utilise le suivi des mains de l’Oculus Quest pour apprendre à jouer au piano avec un casque de réalité virtuelle.

    Sorti il y a quelques semaines, l’application permettait d’apprendre à jouer du piano… sans véritable instrument. L’application utilise, pour cela, le système de reconnaissance des mouvements des mains et des doigts lancé sur l’Oculus Quest il y a peu. Seul hic, les doigts ne rencontraient pas la résistance d’un véritable piano et le résultat était un peu curieux. Il est désormais possible de synchroniser l’application avec un vrai piano pour apprendre à jouer.

    Virtual Piano peut se synchroniser avec un vrai piano

    La dernière mise à jour de Virtual Piano, baptisée VRtuos permet désormais de synchroniser l’application avec un vrai piano ou, au moins un clavier de synthétiseur. L’application n’émet plus de note dans ce cas puisque c’est évidemment le vrai piano qui prend la relève. L’application vous permet donc d’apprendre à jouer un vrai morceau en vous indiquant quelle touche presser et à quel moment. Même si le résultat n’est pas parfait selon les premières personnes à l’avoir testé, le résultat est encourageant.

    Il vous faudra dans un premier temps calibrer votre piano avec VRtuos. L’application propose une gamme variée de tailles de claviers. Il ne vous reste ensuite qu’à sélectionner la musique que vous souhaitez apprendre. Il est possible d’ajuster la vitesse pour que l’apprentissage se fasse en douceur. Il est aussi possible de télécharger n’importe quel fichier MIDI à Virtual Piano.

    Cet article Virtual Piano permet désormais d’apprendre sur un vrai piano a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Burberry propose de visualiser ses produits en réalité augmentée sur Google

    Par : Bastien L
    burberry réalité augmentée

    Burberry propose désormais aux internautes de visualiser ses produits de luxe en réalité augmentée directement depuis la recherche Google sur smartphone. Une façon pour la marque ” d’inspirer l’achat “…

    Selon la célèbre marque de luxe Burberry, ” la phase d’inspiration est de plus en plus importante dans la décision d’achat chez les consommateurs de produits de luxe “.

    C’est la raison pour laquelle la firme britannique explore les possibilités offertes par les nouvelles technologies pour offrir une expérience ” excitante et personnalisée “ à ses clients. Parmi ces technologies, on compte notamment la réalité augmentée qui a déjà fait ses preuves dans le commerce.

    Dans ce contexte, les internautes qui recherchent des produits Burberry sur le moteur de recherche Google depuis un smartphone peuvent désormais visualiser ces produits en réalité augmentée.

    Burberry mise sur la réalité augmentée pour ” inspirer ” l’achat de ses produits de luxe

    Cela signifie qu’il est possible de visualiser une représentation virtuelle du produit superposée aux images du monde réel filmées par la caméra du smartphone. Par exemple, une fan de la marque pourra vérifier si un sac en cuir s’assortira correctement avec son ensemble préféré. Et ce, sans avoir à se rendre en magasin.

    Pour lancer cette fonctionnalité de réalité augmentée, il suffit de cliquer sur le bouton ” Voir en 3D ” directement affiché dans les résultats de recherche de Google. Pour l’heure, seuls deux produits sont compatibles : le sac Burberry Black TB et la chaussure Arthur Check Sneaker.

    En outre, cette option n’est pour l’instant proposée qu’au Royaume-Uni et aux États-Unis. Cette innovation devrait toutefois s’étendre peu à peu au reste du catalogue de la firme londonienne et dans tous les pays du monde.

    Ce n’est pas la première fois que Burberry s’intéresse à la réalité augmentée. Lors de la récente ouverture de sa nouvelle boutique à Ginza, Tokyo, les visiteurs pouvaient scanner un code QR pour lancer une expérience AR. De même, en décembre 2019, à Londres, une expérience Google Lens permettait aux participants de visualiser en vue aérienne en temps réel entourés par des cerfs virtuels à l’effigie de la marque…

     

    Voir cette publication sur Instagram

     

    Une publication partagée par ビン / BEEN / 빈 (@beenishere) le

    Cet article Burberry propose de visualiser ses produits en réalité augmentée sur Google a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    BigScreen va proposer des projections en 3D en VR du film Titanic

    BigScreen Titatnic 3d réalité virtuelle

    Titanic, le grand classique de James Cameron, est sorti sur les écrans de BigScreen la semaine de la Saint Valentin en Amérique du nord. Sa sortie dans d’autres pays se fera prochainement.

    Sorti en 1997, le film est rapidement devenu un phénomène battant tous les records dans les cinémas, récoltant 11 oscars et de très nombreux prix. L’histoire d’amour, et surtout le naufrage du célèbre paquebot, ont bouleversé des millions de spectateurs. En 2012, à l’occasion du centenaire du terrible naufrage, une version 3D du film a été réalisée donnant un relief particulier à certaines scènes particulièrement impressionnantes du long métrage. L’application qui vous offre une salle de cinéma en réalité virtuelle, BigScreen, a ajouté ce grand classique à sa liste de diffusion.

    Voir ou revoir Titanic en 3D avec BigScreen

    Qu’il s’agisse du romantisme de l’histoire d’amour entre Rose et Jack, des impressionnantes scènes du naufrage ou bien encore la scène du malheureux homme qui chute et se fracasse contre les immenses pales d’hélice du paquebot, on a tous une bonne raison de voir ou de revoir Titanic et qui plus est en 3D. Lors de la semaine de la Saint Valentin, BigScreen a proposé le grand classique dans ses salles en réalité virtuelle. Malheureusement, uniquement en Amérique du nord pour le moment. L’application a d’ailleurs publié une vidéo amusante pour cet événement.

    La plateforme qui propose de regarder des films comme si vous étiez dans une salle de cinéma en utilisant un casque de réalité virtuelle assure toutefois qu’elle travaille à proposer davantage de films à travers le monde. Un peu de patience est donc nécessaire pour revoir Titanic en 3D depuis votre salon. Notez toutefois qu’il s’agit de la version complète de 195 minutes. Si vous utilisez un Oculus Quest, assurez vous qu’il est bien chargé avant de vous lancer dans la projection de ce grand classique.

    Cet article BigScreen va proposer des projections en 3D en VR du film Titanic a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Un outil VR pour transformer des mots en modèles 3D

    Par : Gwendal P
    outil mot 3D VR

    En se servant de la plateforme Poly de Google, un outil permet d’obtenir des modèles 3D à partir de mots.

    Un développeur spécialisé dans la réalité virtuelle a publié sur son compte Twitter une vidéo d’un outil très intéressant pour la VR qu’il a conçu. Celui-ci permet d’obtenir des modèles 3D à partir de lettres pour épeler des mots. Pour ce faire, il utilise Poly de Google, la plateforme de visualisation et de partage d’objets 3D. Le potentiel de cette technique semble énorme et elle devrait même pouvoir être utilisée dans des jeux vidéo ou dans le cadre d’une démarche créative.

    Using Google Poly to source assets at runtime. Now you can create almost anything! #VR #gamedev #indiedev #Oculus #Google #madewithunity pic.twitter.com/umtOiJGxMg

    — andy bacon (@playfulbacon) February 14, 2020

    Comme nous pouvons le voir dans la vidéo partagée par son créateur, l’outil semble très bien fonctionner. L’utilisateur forme des mots avec des lettres qu’il a à sa disposition et obtient ensuite l’objet en 3D du mot après l’avoir pressé. Lorsqu’il étire l’objet, il redevient un mot, une succession de lettres.

    Un outil précieux dans l’éducation

    Nos confrères d’Uploadvr ont contacté le développeur, Andy Bacon, pour lui demander pourquoi il avait conçu un tel outil, et comment il comptait s’en servir par la suite. Il leur a d’abord répondu qu’il avait l’intention d’utiliser sa création comme mécanique principale d’un jeu appelé Lexicon. En outre, il a précisé qu’il travaillait sur ce projet depuis 2014, sans trop de succès. Cependant, Andy l’a repris en septembre dernier, cette fois-ci en intégrant la VR. Quelqu’un sur Reddit lui a alors suggéré d’utiliser la plateforme Poly pour avoir accès à tous les modèles 3D qu’il souhaitait.

    Grâce à cela, plus besoin de devoir modéliser tous les objets 3D. De plus, le chargement des modèles se fait presque de manière instantanée. Toutefois, le résultat obtenu n’est pas toujours celui attendu. Ainsi le mot pin forme un sapin et le mot papier forme un avion en papier. Andy espère pouvoir développer plus encore cet outil, et le jeu Lexicon qui s’en sert. Sa vidéo a également suscité une vive réaction dans le monde de l’éducation. En effet, c’est là une manière ludique pour les enfants d’apprendre l’orthographe. C’est pourquoi il étudie la possibilité d’orienter son projet aussi dans cette direction.

    Cet article Un outil VR pour transformer des mots en modèles 3D a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Snapchat utilise IA et réalité augmentée pour transformer le sol en lave

    Par : Bastien L
    snapchat lave

    Snapchat présente deux nouvelles Lenses permettant de remplacer le sol filmé avec son smartphone par de la lave ou de l’eau. Un effet particulièrement bluffant, exploitant la réalité augmentée et la segmentation d’image via le Machine Learning…

    Avec ses filtres Lenses permettant de se déguiser ou d’altérer les paysages que l’on filme avec son smartphone, Snapchat a fortement contribué à démocratiser la réalité augmentée. Au fil du temps, de par son investissement précoce, le réseau social s’est même imposé comme l’un des pionniers de cette technologie naissante.

    Aujourd’hui, Snap confirme son statut d’innovateur technique avec deux nouvelles Lenses permettant de transformer le sol sur une vidéo filmée au smartphone. Ce nouvel effet de réalité augmentée en temps réel permet de remplacer le sol par de la lave ou par de l’eau.

    Pour parvenir à cette prouesse, un système de segmentation utilise tout d’abord le Machine Learning (apprentissage automatique) pour identifier le sol et l’isoler du reste de l’arrière-plan. Le sol est ensuite remplacé par le liquide choisi. Bien entendu, ce processus a lieu en temps réel et l’effet est appliqué sur le flux vidéo live de l’utilisateur.

    Snapchat rivalise avec les géants du GAFAM dans le domaine de la réalité augmentée

    Les deux effets sont convaincants, et la lave plus particulièrement grâce à la présence de fumée, de brume et de particules. Néanmoins, le système est plus performant en extérieur. Dans des environnements intérieurs ou à faible contraste, l’effet peut être appliqué à des endroits impromptus de l’image.

    Cependant, le modèle de Machine Learning va apprendre au fil du temps et s’améliorer pour devenir de plus en plus efficace. Ces deux nouvelles Lenses ont été créées à l’aide d’une version interne de Lens Studio qui pourrait être proposée au public dans un avenir proche.

    Pour rappel, Facebook et Google proposent eux aussi des outils de segmentation d’image en open source. Cependant, l’outil de Snapchat se distingue par sa capacité à fonctionner en temps réel sur n’importe quel smartphone

    Cet article Snapchat utilise IA et réalité augmentée pour transformer le sol en lave a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Be Earth, une expérience en réalité virtuelle sur le changement climatique

    Be Earth expérience en réalité virtuelle changement climatique Davos

    Be Earth est une expérience en réalité virtuelle développée par XR Impact avec le financement d’Oculus, Sida et réalisée en collaboration avec les Nations Unis et des experts climatiques.

    Pour beaucoup de personnes, le changement du climat n’est guère visible au quotidien. En utilisant de lointains souvenirs, il est possible de noter des différences. Il est vrai que ce changement est progressif mais qu’il affecte ponctuellement certaines régions du monde de façon dramatique et soudaine. Même si les images des journaux télévisés nous en donne un aperçu, cela reste lointain et beaucoup se sentent peu concernés. Cette expérience en réalité virtuelle vous transporte dans la forêt amazonienne pour vivre en immersion les ravages causés par le dérèglement climatique.

    Be Earth vous sensibilise au changement climatique

    Cette expérience s’intitule Be Earth # 13 et vise à en apprendre davantage aux utilisateurs sur le changement climatique. L’expérience a fait sa première lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse. Cependant, il sera également mis à disposition gratuitement. L’expérience transporte le spectateur vers la forêt amazonienne où le changement climatique a un impact clair et présent et invite les participants à incarner la terre et à en apprendre davantage sur le changement climatique, à prendre des mesures et à assumer leurs responsabilités personnelles pour aider à mettre fin au réchauffement climatique.

    Le titre complet, Be Earth # 13, fait référence aux 17 objectifs de développement durable des Nations Unies, dont le treizième traite justement de l’action climatique. Cette expérience est la première d’une plate-forme VR prévue, avec d’autres expériences qui traitent de certains des 16 autres objectifs. Comme mentionné précédemment, l’expérience sera également publiée gratuitement à un moment donné. Aucune date n’a été avancée pour le moment pas plus que les plates-formes de sortie ou les casques pris en charge. Pour ceux qui pourraient vivre à Davos, en Suisse ou de passage, vous pourrez découvrir le projet au salon Equality de l’hôtel Davos Panorama du 21 janvier  jusqu’au 24 janvier.

    Cet article Be Earth, une expérience en réalité virtuelle sur le changement climatique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    Que penser des cours d’éducation sexuelle en réalité virtuelle ?

    Education sexuelle en réalité virtuelle

    L’éducation sexuelle est un sujet tabou et souvent occulté. De nombreux jeunes se tournent alors vers le porno pour cet apprentissage… L’éducation sexuelle en réalité virtuelle est elle une bonne solution pour autant ?

     L’éducation sexuelle à l’école est très limitée et n’explique pas comment faire correctement l’amour. Pour beaucoup l’apprentissage de la sexualité se fait par la pratique, en lisant des tutoriels sur internet ou bien encore, pour une majorité de jeunes, en regardant des films X. Or, la pornographie est très loin de la réalité et est donc un très mauvais professeur. Un important studio a films pornos en réalité virtuelle a lancé des tutoriels en réalité virtuelle. Est-ce une bonne solution ?

    L’éducation sexuelle en réalité virtuelle une idée intéressante

    C’est le très connu studio BaDoink VR qui est à l’origine de ce programme d’éducation sexuelle. Deux vidéos tutoriels sont disponibles pour le moment. Vous les trouverez ici. Elles permettent d’apprendre aux femmes à avoir une sexualité épanouie et de mieux connaître certains actes sexuels. Les deux vidéos en réalité virtuelle sont des programmes interactifs d’éducation sexuelle. Ils permettent aux femmes de s’épanouir en toute discrétion et ce, dans le confort de leur maison. Le studio pense sortir des vidéos pour les hommes prochainement aussi.

    A sa sortie, des voix se sont élevées pour dénoncer le fait qu’un site de porno en réalité virtuelle fasse de telles vidéos d’éducation sexuelle en réalité virtuelle alors que l’on connaît justement les dérives du monde de la pornographie. Pourtant, même s’il s’agit d’acteurs de films X, les programmes ont en fait été développés par des femmes qui plus est expertes dans le domaine puisqu’il s’agit de sexologues renommées. Fait intéressant, ces vidéos sont téléchargeables gratuitement ou vous pouvez aussi les visualiser en ligne. Seul bémol, les vidéos sont uniquement en anglais. Les vidéos sont cependant suffisamment explicites si vous ne maîtrisez pas la langue de Molière.

    Cet article Que penser des cours d’éducation sexuelle en réalité virtuelle ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

    ❌