Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Une manette sans-fil de Pippin pour Mac : bidouille made in Japan

Par Pierre Dandumont

Lors de mes recherches au Japon, je suis tombé sur un truc qui me semblait un peu étonnant : une manette de Pippin sans fil… pour Mac. Elle m’a réservé quelques surprises.

J’avais déjà une manette sans fil et son récepteur infrarouge, et donc quand j’ai reçu la nouvelle, dotée d’un port ADB, j’ai comparé les deux. Le nom sous le récepteur était le même, mais le câble était plus court, ce qui m’a semblé bizarre. En regardant un peu, un autre truc m’a étonné : la prise ADB intégrait les quatre broches. C’est étonnant car la manette Pippin pour Mac n’en possède que trois : la quatrième, en ADB, sert à allumer le Mac.

Les deux adaptateurs (identiques, et pour cause)


ADB ou AppleJack ?


La manette, l’adaptateur et la prise ADB


Les piles se placent dans les branches de la manette

Très clairement, je n’étais pas devant un produit inconnu. En testant, la prise a commencé à avoir du jeu et l’ADB s’est désolidarisé. Et je me suis rendu compte que c’était un adaptateur bidouillé. L’ancien propriétaire avait coupé le connecteur d’origine (assez salement, d’ailleurs) et soudé directement les prises sur un connecteur ADB. les soudures étant assez vieilles, ça a cassé pendant mes tests. Comme je n’avais pas de prises ADB mâle sous la main, j’ai utilisé un breakout S-Video femelle (c’est la même chose) et après quelques essais et des soudures pas géniales (il a fallu trouver le brochage), j’ai bricolé un petit adaptateur maison. Et ça fonctionne évidemment sur un Mac, que ce soit en direct ou avec un modèle moderne avec un adaptateur USB vers ADB.

Montage très sale, mais efficace

Et sinon, la manette fonctionne bien et les piles – qui étaient sûrement dedans depuis un bonne vingtaine d’année – n’avaient pas coulées.

❌