Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

La télécommande pour Apple TV de chez Salt : petit test

L’Apple TV est un produit plutôt apprécié, mais dans les reproches réguliers, il y a la télécommande. Celle d’Apple, avec sa forme plate et son pavé tactile, fait rarement consensus : on aime ou on déteste. Et chez les opérateurs qui proposent le boîtier d’Apple, une solution a émergé : une télécommande plus classique.

La télécommande en question est le modèle de Salt, un opérateur suisse qui appartient à Xavier Niel (oui, celui de Free). Elle est fabriquée par TW Electronics, qui fournit aussi Monaco Telecom et Eir, deux opérateurs … qui dépendent aussi de Xavier Niel. La même télécommande est aussi vendue par Function, si vous n’êtes pas chez un des opérateurs (ou si vous n’avez pas un accès). Elle vaut dans tous les cas une trentaine de dollars/euros/francs, à comparer aux 65 € de la télécommande Apple ou aux 25 € de l’ancienne télécommande Apple.

Quelques télécommandes

La télécommande reprend un format assez classique, qui tient bien en main : elle est assez longue et épaisse. D’un point de vue pratique, on a quelque chose d’assez différents de la télécommande Siri : pas de pavé tactile, pas de micro, des piles au lieu de la batterie interne. Elle communique en infrarouge et pas en Bluetooth, aussi. D’un point de vue physique, c’est moyen, sans plus : c’est très plastique, les boutons sont recouverts de plastique à effet « peau de pêche » avec un contact physique assez moyen. Ce n’est pas honteux, mais on est loin de la réponse franche et des matériaux de la télécommande Apple.

Deux piles

Question commandes, c’est un peu particulier. Le bouton en haut à droite sert à allumer et éteindre le téléviseur, et est configuré par défaut pour les téléviseurs Samsung. Une pression longue met l’Apple TV en veille, ce qui – si vous avez activé le CEC – met aussi le téléviseur en veille. Le bouton Menu fait la même chose que celui de l’Apple TV. Les flèches servent à se déplacer dans l’interface (celle vers le bas affiche les options en cours de lecture). Pour ceux qui n’aiment pas le pavé tactile, ça le remplace sans soucis. Les touches de volume contrôlent le volume, mais pas comme la télécommande Apple : par défaut, encore une fois, ils sont réglés sur les codes Samsung, et une manipulation expliquée dans le manuel permet de passer sur d’autres codes. Les deux boutons P permettent de changer de chaîne… dans les interfaces des opérateurs. Dans les autres applications, ça dépend. Il faut tester au cas par cas. La touche Mute coupe le son (là aussi, en version Samsung). Ensuite, on trouve l’avance et le retour rapide, la touche Play/Pause, le Stop et deux touches pour passer d’un programme à un autre. Là aussi, le fonctionnement va dépendre de l’application, YouTube passe à la vidéo suivante par exemple.

La télécommande

C’est globalement efficace, même si certaines touches ne sont pas fonctionnelles dans tous les cas. Si vous utilisez l’Apple TV pour de la vidéo sur abonnement, vous aurez peut-être des surprises. Elle a été pensée pour les applications des opérateurs, et ça se voit.

Quelques petits soucis… et les Mac

Lors de mon premier essai, elle ne fonctionnait pas. L’Apple TV réagissait (la LED s’allumait) mais sans action. En cherchant, j’ai découvert le problème : techniquement, elle fonctionne comme une télécommande Apple infrarouge. Et comme j’utilise un iPod Hi-Fi sous mon téléviseur, j’avais jumelé l’Apple TV avec une vieille télécommande. J’ai donc dû déjumeler la télécommande pour pouvoir l’utiliser, un cas de figure que les créateurs n’ont pas prévu. Au passage, du coup, elle fonctionne sur Mac et sur tous les appareils Apple compatibles avec la télécommande (iPod, iPod Hi-Fi, etc.). Tous les boutons ne marchent pas, mais si vous avez un Mac avec un récepteur (ou un récepteur dédié), ça marche.

N’oubliea pas les anciennes télécommandes

La télécommande est correcte, mais je ne trouve pas que ce soit un produit vraiment utile dans mon cas. D’abord, parce que j’utilise Siri et que j’aime bien le pavé tactile. Ensuite parce que c’est un peu cher : l’Apple TV fonctionne bien avec les vieilles télécommandes Apple (vous en avez peut-être une dans une carton) et il est possible de programmer une vieille télécommande avec l’Apple TV. Après, si vous êtes allergiques au pavé tactile ou au format très fin et compact de celle d’Apple, c’est une alternative correcte, spécialement si vous avez un téléviseur Samsung.

L’application Apple TV pour les Xbox

La semaine dernière, je parlais de l’application Apple TV pour PlayStation (4 et 5). Et bien Apple propose la même application pour les Xbox (One et Series).

Sur les Xbox (ici une One X), l’application est la même que sur PlayStation visuellement, avec les mêmes fonctions : on peut lire les vidéos achetées sur iTunes, évidemment celle de l’abonnement Apple TV+, mais aussi acheter et louer du contenu. Je le précise parce que la version Amazon pour Fire Stick TV ne le propose pas. Les options d’accessibilités son là, les anciens contenus aussi, et la gestion des sous-titres et de l’audio passe – comme sur PlayStation – par le stick de gauche. La seule différence, c’est que ça tombe mieux sous le doigt avec le design asymétrique des manettes de Microsoft.




Une série de circonstance

Comme pour la PlayStation, il reste un souci : utiliser une console pour lire des vidéos implique une consommation très élevée pour une tâche qui peut se faire avec quelques W depuis un appareil dédié, que ce soit l’Apple TV ou un appareil comme le Fire Stick TV. C’est pratique quand on utilise beaucoup la console et l’interface a le mérite d’être fluide, mais ça demande entre 10 et 20 plus d’énergie.

Synchroniser audio et vidéo avec l’Apple TV et un iPhone

Je suis tombé récemment sur un truc intéressant sur le blog de Cuk, que j’avais raté : avec iOS 13, on peut gérer la latence des enceintes AirPlay et Bluetooth sur l’Apple TV.

Les problèmes de latence interviennent dans plusieurs cas. Le plus évident, c’est AirPlay : la technologie d’Apple a une grosse latence. Ensuite, il y a le Bluetooth, avec une latence qui varie en fonction des appareils : certains casques sont meilleurs que d’autres, tout comme les enceintes. Enfin, il y a quelques téléviseurs et amplificateurs qui induisent une latence élevée. Dans ces différents cas, le son arrive trop tard, après l’image. Il y a aussi un autre souci, lié aux traitements sur la vidéo par le téléviseur : le son peut être bien synchronisé dans l’absolu et arriver avant l’image.

L’option est dans Réglages -> Vidéo et audio -> Synchronisation de l’audio sans fil (tout en bas). Ensuite, un message devrait apparaître sur l’iPhone, qui doit être sous iOS 13 et assez proche de l’Apple TV.

Le menu


Un message apparaît

Ensuite, si tout se passe bien, l’Apple TV va émettre un son, l’iPhone va le capter et l’Apple TV va déterminer la latence et corriger le tout. La bonne nouvelle, c’est que l’option ne dépend pas de la source : ça va fonctionner aussi si vous envoyez une image en AirPlay sur l’Apple TV.

Le message apparaît




Bon, en réalité, j’ai eu un petit souci : impossible de lancer la calibration. Après quelques essais, je me suis rendu compte que ça venait de la liaison entre l’iPhone et l’Apple TV quand l’Apple TV est en Ethernet. J’ai des soucis d’AirPlay chez moi, et de temps en temps, passer en Wi-Fi règle ça : je suppose qu’un de mes appareils fait des trucs bizarres sur le réseau.

Une erreur


Quand c’est terminé, le menu affiche « Etalonné » et il est possible de recommencer (si vous utilisez une autre enceinte) ou de supprimer l’étalonnage.

C’est étalonné


On peut recommencer

Quelques appareils iOS un peu rares ou particuliers

Dans les appareils iOS, il y a les variantes classiques, courantes, et puis… il y a les autres. Des appareils plus rares, un peu particuliers, avec de petites différences par rapport à la norme. Ceux que vous n’avez peut-être jamais vu.

Le premier ? L’iPhone 4 Go. Le premier modèle d’iPhone est en effet sorti avec seulement 4 Go de stockage, avant d’évoluer rapidement vers 8 et 16 Go. Inédit en France, il est plutôt rare, même aux USA.

Pour les iPhone 3G et 3GS, il existe deux variantes rares : les A1324 et A1325. Les deux modèles n’ont pas de puce Wi-Fi et visent le marché chinois. Je ne sais pas si la puce est vraiment absente ou si elle est juste désactivée, d’ailleurs.

Pour l’iPhone 4, il y a d’abord le modèle blanc. Il est sorti nettement plus tard que le noir et reste donc un peu plus rare. Mais il y a surtout le modèle CDMA (A1349) : il n’a pas d’emplacement pour une carte SIM. C’est un cas assez particulier, c’est le premier modèle CDMA pour Verizon et il a eu pendant longtemps des mises à jour séparées.

Pour l’iPhone 4S, il y a aussi un modèle « Chine », le A1431. Il est compatible WAPI, une norme liée au Wi-Fi et utilisée en Chine.

L’iPhone 5, l’iPhone 5c et l’iPhone 5S ont plusieurs variantes en fonction des pays, mais c’est lié essentiellement au support de la 4G. En fonction du modèle, vous n’aurez pas les mêmes bandes et donc pas le même support. La version française de l’iPhone 5 ne fonctionne par exemple que chez Bouygues en 4G et de façon marginale chez Orange. C’est à peu près la même chose pour les iPhone 6 et iPhone 6S (et les variantes Plus), les différences entre les versions sont liées aux bandes de fréquence et aux normes. Pour les modèles plus récents, on peut noter des versions spécifiques pour le Japon pour l’iPhone 7 – liées à la présence de fonctions pour les cartes sans contact FeliCa – et des modèles avec deux emplacements SIM dans les variantes chinoises des iPhone XS, XR, 11, etc. (tous ceux avec eSIM). Enfin, certains modèles utilisent des modems 4G différents selon le pays, comme l’iPhone 8 ou l’iPhone X. Dans les deux cas, on a du Qualcomm performant ou du mauvais Intel.

Les iPad

Pour chaque iPad, ou presque, il y a trois variantes : Wi-Fi, cellulaire et cellulaire CDMA ou Chine. Le seul modèle un peu notable est l’iPad2,4, aka iPad 2. C’est un modèle doté d’une puce gravée en 32 nm, qui consomme nettement moins. L’iPad a donc une autonomie un peu meilleure. Il existe uniquement en Wi-Fi, et offre les mêmes fonctions que la variante classique, mais peut poser des soucis avec les MAJ (ce ne sont pas exactement les mêmes fichiers).

Les iPod touch

Le premier modèle notable… n’existe pas. La numérotation des iPod touch passe de iPod7,1 (la 6e génération) à iPod9,1 (la 7e). Il n’y a pas d’iPod8,1 officiellement, mais on peut supposer un modèle assez proche du premier iPhone SE. Je suppose qu’on en verra passer un sur eBay un jour… Le second est l’iPod touch de 5e génération sans caméra arrière. Sorti après les autres modèles, il n’a pas de caméra arrière, donc, ni d’emplacement pour une sangle. Reste qu’il garde une caméra, en face avant.

Les Apple TV

Dans les quelques modèles d’Apple TV, il y a le modèle de 2013, vendu sous le nom Apple TV de 3e génération. Cette version qui porte le nom AppleTV3,2 possède un SoC gravé plus finement et la possibilité de faire du AirPlay en peer-to-peer. les différences sont assez maigres par rapport au modèle standard, donc Apple n’a pas changé le nom.

Si vous avez d’autres modèles un peu particulier, les commentaires sont là.

❌