Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

We Are One : un festival pour les rassembler tous (Annecy, Cannes, Sundance, Berlin…)

Par : Shadows

Alors que la pandémie a provoqué l’annulation ou l’incertitude pour de très nombreux festivals de cinéma prévu cet été, une initiative menée par le festival de Tribeca est annoncée. Le concept est simple : unifier de très nombreux festivals du monde entier autour d’un même évènement gratuit et en ligne, We Are One : A global film festival.

Cannes, Berlin, Venise, Annecy, Sundance, Toronto, Londres, San Sebastian, Marrakech, Locarno, New York, Mumbai, Macao, Jerusalem, Karlovy Vary, Sarajevo, Guadalajara, Sydney, Tokyo et Sarajevo se sont joints à l’initiative, qui se tiendra sur Youtube du 29 mai au 2 juin. En pratique, We Are One devrait proposer longs et courts-métrages, documentaires, tables rondes, musique, etc.

Si le festival est donc gratuit, son objectif sera toutefois de lever des fonds “au bénéfice de l’OMS et des organisations locales qui s’efforcent de soulager les personnes atteintes du Covid-19”, précise le Festival d’Annecy.

Le programme n’est pas encore officialisé, et il faut souligner que cette initiative devra évidemment se faire avec l’aval des distributeurs : les contrats de diffusion en festival ne permettent évidemment pas, tels quels, une diffusion gratuite et en ligne de leurs films.
Côté français, Eurozoom (notamment très actif dans la distribution d’animation japonaise et grâce à qui Your Name, Lou et L’Ile aux Sirènes, Les Enfants de la Mer, Liz et l’oiseau Bleu sont arrivés dans nos salles) a ainsi souligné sur Twitter que ce sont bien les distributeurs et non les festivals qui possèdent ces droits de diffusion. Eurozoom indique qu’une telle diffusion en ligne peut poser problème par rapport à d’autres contrats (chronologie des médias, droits TV/VOD déjà vendus, etc). Enfin, Eurozoom rappelle que la filière distribution est touchée de plein fouet par la crise actuelle, entre les salles de cinéma fermées et les télévisions qui se concentrent sur des valeurs sûres et éprouvées : les distributeurs de taille modeste ou moyenne se retrouvent donc sans recettes. Dans ces conditions, le concept de diffuser leurs films gratuitement risque de leur sembler saugrenu.

Reste donc à voir, en pratique, la programmation qui sera proposée par We Are One. Nous en saurons évidemment plus très rapidement.

L’article We Are One : un festival pour les rassembler tous (Annecy, Cannes, Sundance, Berlin…) est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 Online : l’animation aura droit à son festival, du 15 au 30 juin

Par : Shadows

Si le contexte de la crise sanitaire n’a, comme nous vous l’avions indiqué, pas permis de maintenir le Festival d’Annecy et le MIFA sous leurs formats physiques, l’équipe organisatrice dévoile cependant une alternative en ligne : Annecy 2020 Online.

Au programme, donc, une bonne partie des contenus qui devaient être initialement proposés. Pas question, explique en résumé l’équipe du festival, de laisser passer une année sans qu’Annecy puisse jouer son rôle de fédération de l’industrie. Et ce, à plus forte raison dans la situation actuelle.

Si les détails de l’évènement ne sont pas encore connus (conférences, conditions d’accès), le festival annonce déjà de nombreux films :

– La compétition courts métrages :
37 films pour l’officielle, 12 pour la catégorie Off-Limits, 20 pour la section Perspectives et 10 dans la section Jeune public ;
– La compétition films de fin d’études :
44 films ;
– La compétition films de télévision et de commande :
21 films TV et 35 films de commande.

La sélection peut d’ores et déjà être consultée en ligne. Marcel Jean, délégué artistique du festival, la présente ainsi :

Globalement, la sélection 2020 est plus légère, plus humoristique que celles des dernières années. On retrouve quand même plusieurs films abordant les thèmes d’actualité, en particulier l’écologie, la migration et l’identité de genre. Quelques films – Empty Places de Geoffroy de Crécy, Physique de la tristesse de Theodore Ushev et Something to Remember de Niki Lindroth Von Bahr – semblent même pressentir la situation présente.

Nous sommes particulièrement fiers de la qualité et de la variété de la sélection Off-Limits, qui témoigne de la vitalité des démarches expérimentales. Par ailleurs, six des 12 films composant cette section ont été réalisés par des femmes, ce qui est représentatif du niveau de parité qui caractérise désormais la sélection dans les diverses catégories de courts métrages. Nous sommes aussi très contents de la diversité de la provenance des films sélectionnés, alors qu’on retrouve des œuvres provenant d’Islande, de la République démocratique du Congo, de l’Égypte et de l’Indonésie, autant de pays rarement représentés à Annecy.

Du côté des films de fin d’études, signalons le haut niveau des productions issues de l’école de Lodz, en Pologne, alors que trois films provenant de cette maison d’enseignement ont été retenus. Quant à la sélection de programmes destinés à la télévision, elle indique que ce secteur traverse une grande époque avec quantité de productions audacieuses et ambitieuses, s’adressant à divers publics.”

Nous ne manquerons évidemment pas de vous donner plus de détails le moment venu. Comme chaque année, 3DVF couvrira bien entendu le festival.

L’article Annecy 2020 Online : l’animation aura droit à son festival, du 15 au 30 juin est apparu en premier sur 3DVF.

❌