Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 21 février 2020Vos flux RSS

Crowdfunding : un jeu vidéo inspiré des travaux de Moebius et Jodorowsky

Par Shadows

Adapter l’univers de Moebius et Jodorwsky en jeu vidéo : voilà un projet pour le moins ambitieux. C’est pourtant le défi que s’est lancé Ruiz Dupont Manuel alias Mata avec The Eyes of The Cat, une future expérience 3D inspirée de la BD du même nom.

Vous pourrez y contrôler un chat, un aigle et un enfant dans ce qui est décrit comme du “1 vs 1 vs 1” : une sorte de jeu d’échecs à trois joueurs, mais où vous incarnez chacun des joueurs.
Graphiquement, ce titre proposera trois partis pris correspondant aux trois avatars. Le tout sera créé sous Unreal Engine.

Pour boucler le projet, une levée de fonds a donc été mise en place sur Kickstarter. Le but, récolter au moins 8600$ : 1400 environ ont déjà été rassemblés. Un don de 12€ vous donnera accès à la version actuelle et finalisée du jeu, à une interview complète de Jodorowsky ou encore à des fonds d’écran.

Notez enfin que Mata dispose d’une solide expérience dans le jeu vidéo : il a eu l’occasion de travailler en tant que game director, technical artist (notamment chez Epic Games), mais aussi sur des projets temps réel chez Dassault.

Pour plus de détails, on consultera la campagne Kickstarter.

L’article Crowdfunding : un jeu vidéo inspiré des travaux de Moebius et Jodorowsky est apparu en premier sur 3DVF.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @flightgraf⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣PRISM -...




⁣⁣
⁣#repost @flightgraf⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣PRISM - Macao Light Festival 2019⁣
⁣Full video: link in our web site⁣
⁣⁣
⁣Not so many countries have so dramatic a history as Macao has had. Though tossed about in churns of historical currents of interventions from other countries, the people have waded through the currents with their flexibility and steeled conviction. This conviction materialized, in December in 2019, in the form of her celebration of the 20th Anniversary of the Establishment of the Macao Special Administrative Region.⁣
⁣⁣
⁣To show our respect for the turning point of the 20th celebration, we created a projection mapping artwork to project to her landmark building, The St. Joseph’s Seminary and Church. This seminary was established by the Jesuits and became the hub of their mission activities in Asia. Its baroque architecture is adorned with the complex structure generating its beauty and diversity, which can tell us in turn a lot about the winding road of her history and culture. In this artwork, we used 20 LED poles and laser beams. Seeing the strength of the harmony emanating from the seemingly chaotic structure of the building, we introduced some uncontrolled random insertions into our artwork on purpose so that these unpredictable insertions will give rise to the chaotic periods of her history and then again be harmonized in due time, and lastly be solidified as one in the picture of the present day of Macao. Our hope and endeavor in this tiny challenge of our artwork may give a little help that Macao will grow in strength and prosperity from now on as well⁣
⁣⁣
⁣Many thanks to @althealao for the invitation and the incredible venue, to @nebastudio for their support, and to the best partners in crime @yoshiiketoshiki , @cryo9 (software development ), @makotoshozu (music) , @mplusplus_official (LED equipments)and SOLUMEDIAGE inc (laser equipment )⁣
⁣⁣
⁣#millumin #videomapping #projectionmapping #art #artwork ⁣
⁣#indecision #light #laser #landscape #lost #art #stream #nature #sculpture
https://www.instagram.com/p/B8T3orLJWQr/?igshid=iaxjmly0au7r

Presteigne Goes for Gold

Par Manor Marketing

Crawley, West Sussex, 06 February 2020 – Multi-location production solution provider, Presteigne Broadcast Hire, has joined Sports Video Group (SVG) Europe as a Gold level member. For nearly 15 years, SVG has provided support for all professionals who rely on video, audio, and broadband technologies to produce and distribute sports content. In addition to its ...

The post Presteigne Goes for Gold appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

MUCA / Conference of Music and Audiovisual Culture

Par Marco Savo

Murcia, May 28 – 30 2020

In recent years we are witnessing a true technological revolution with a global impact in all areas of society, from the various forms of entertainment to education. The technology, in constant change and transformation, marks a rapid pace that shapes our way of seeing the world, a profound reflection on new ways of apprehending reality becoming necessary.

It is undeniable: the music has a leading role in the AV world. This is not a mute revolution. This becomes obvious if we consider the importance of music on mobile devices and communication technologies.

Within this context and following the trail of success of the previous editions, Congreso Internacional Música y Cultura Audiovisual MUCA VII will be held on 21, 22 and 23 January 2020 at the University of Murcia. Same aim of the event ahead: to encourage the knowledge exchange and dissemination among sound and AV professionals and researchers. To be achieved through analysis, reflection and criticism in music and culture of recent decades.

TOPICS

Music and film / Music and television / Music and advertising / Music and video games / Music and Internet / Prosumers and market / Analysis of music in audiovisual culture / Music and technology / Digitalization, globalization and new ways of marketing / Teaching music in audiovisual culture.

Congreso de Musica y Cultura Audiovisual

University of Murcia, Spain

LINK BOX

MUCA

Facebook / Twitter

The post MUCA / Conference of Music and Audiovisual Culture appeared first on Audiovisualcity.

L’accélération vidéo dans HandBrake (avec une puce T2)

Par Pierre Dandumont

Récemment, je parlais d’HandBrake et de la possibilité d’utiliser le GPU pour compresser de la vidéo. Depuis, j’ai pu faire quelques tests avec un modèle en T2.

Petit résumé : VideoToolbox est l’API « boîte noire » d’Apple qui permet de compresser et décompresser de la vidéo. En fonction de l’équipement de votre Mac, elle va effectuer les calculs sur le CPU, une carte additionnelle (l’Afterburner des Mac Pro), une puce Apple ou les moteurs de compression et décompression des GPU.

Un modèle avec une puce T2

Dans mes premiers tests, l’encodage H.264 s’effectuait toujours sur l’IGP Intel (même avec des GPU dédiés) et l’encodage H.265 en partie sur l’IGP et un GPU dédié. Mais l’ajout d’un eGPU rapide (une Radeon Vega 64) offre de bien meilleures performances. Depuis, j’ai testé avec un Mac doté d’un puce T2, un MacBook Pro 13 pouces de 2019. Il dispose d’un IGP Intel (l’Iris Plus Graphics 645) et une puce Apple T2. L’IGP Intel offre plus d’unités que l’Intel HD Graphics 630 de mon MacBook Pro – 48 contre 24 – et 128 Mo d’eDRAM, mais le moteur vidéo est normalement le même.

Pour le H.264, l’encodage s’effectue en 2 minutes et 5 secondes (~115 fps). C’est plus rapide que sur mon MacBook Pro, mais de façon marginale et ça vient peu-être de l’eDRAM. C’est l’IGP qui encode et c’est assez visible dans le Moniteur d’activités.

On voit bien l’usage de l’IGP

Pour le H.265, c’est différent. Il faut 2 minutes et 2 secondes (117 fps) et c’est la puce T2 qui encode. L’IGP ne fait rien, le CPU travaille avec HandBrake, mais c’est pour les filtres. En comparaison, le MacBook Pro encode à 45 fps avec l’aide d’une Radeon RX 560 et à 101 fps avec une coûteuse et bruyante Radeon Vega 64. C’est rapide, avec une consommation sans commune mesure.

Assez bizarrement, donc, l’encodage H.264 ne passe pas par la puce T2 (c’est pourtant a priori possible, iOS le fait) et sur certaines machines – genre le Mac Pro et certains MacBook Pro -, il passe par un GPU dédié. C’est évidemment le cas sur toutes les machines qui ne possèdent pas d’IGP Intel (Mac Pro, iMac, etc.).

Reste que cet exemple montre bien l’intérêt des puces d’Apple, qui vont à mon avis remplacer peu à peu les composants « Intel » dans nos Mac.

Black Dragon Spotted in Grass Valley :)

Par Ryan Salazar

By now, everyone has heard the big news of Black Dragon Capital’s announced acquisition of leading broadcast and post-production hardware & software manufacturer Grass Valley. Belden Inc., a leading global supplier of specialty networking solutions, engaged in the signing of a definitive agreement to sell the Company’s Live Media business (“Grass Valley”) to Black Dragon ...

The post Black Dragon Spotted in Grass Valley :) appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Atomos and Roland collaboration streamlines control of live, multi-camera content capture

Par Denise Williams

Atomos announces a new technical collaboration that makes recording and monitoring a HD live-switched multi-camera shoot on Roland video switcher easier than ever. When recording a feed on an Atomos monitor-recorder from the new Roland V-8HD HD Video Switcher you can now trigger recording directly from the switcher. The Roland V-8HD is the smart 8-input, ...

The post Atomos and Roland collaboration streamlines control of live, multi-camera content capture appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Nightmares In Clubland: Spryte’s Worst DJ Gig Ever

Par Matthew Takata

Every DJ loves to talk about their very best nights behind the decks…but what about when things horribly wrong? We regularly get a veteran club DJs to talk about their dreaded “worst night ever” on the job. This month, we caught up with LA’s very own DJ Spryte. Many open format DJs can scratch acceptably, […]

The post Nightmares In Clubland: Spryte’s Worst DJ Gig Ever appeared first on DJ TechTools.

La TV Box Google ADT-3 débarque sans prévenir à 79$

Par Pierre Lecourt

La TV-Box Google ADT-3 fait tourner Android TV et a été conçue par Google pour que les développeurs et industriels puissent travailler à la réalisation de produits et de logiciels autour de cette version du système basée sur Android 10. 

2019-12-11 14_34_17-minimachines.net

Il était donc parfaitement impossible pour un particulier de l’obtenir jusqu’alors faute de distributeur proposant l’objet. Aujourd’hui, le magasin en ligne US Askey la propose à 79$, ce qui la rend très roche du prix local d’une solution comme la Chromecast Ultra vendue seulement 10$ de moins.

C’est à mon sens l’objectif fixé par Google avec ce nouveau produit. Inviter les constructeurs à se pencher à nouveau sur  ce type de produits. Il faut dire que l’offre actuelle est faible, la plupart des fabricants internationaux ont arrêté de produire ce type d’engin. Il ne reste plus que quelques machines distribuées localement, les solutions de Xiaomi et, bien sûr, les Shield TV de Nvidia.

ADT-3

Google se retrouve un peu coincé dans sa stratégie Stadia. Ses produits actuels comme les Chromecast ne sont finalement pas si bien taillés pour encaisser le flux de ce service. Les utilisateurs ont pu découvrir ce que provoquaient de longues sessions de jeu sous Stadia avec la solution de Google : Entre plantages et gels d’images, ralentissements et saccades, la jouabilité est grandement affectée avec les clés TV de Google. Pousser des grandes marques à proposer de nouvelles solutions sous Android TV serait donc une solution permettant à Stadia de mieux s’épanouir.

Reste à savoir si cette Google ADT-3 vaut le coup qu’on s’y intéresse ? On en sait un peu plus sur la solution avec cette mise en vente. La puce embarquée a enfin été identifiée. Il s’agit d’une solution ARM Amlogic S950Y2 quadruple coeur cadencés à 1.8 GHz associé à un circuit Mali-G31 MP2. La mémoire vive culmine à 2 Go et le stockage à… 8Go. Rien de bien extravagant donc. La solution propose une sortie vidéo HDMI 2.1 et pourra donc en profiter pour lui faire afficher de l’UltraHD sans soucis. Elle s’alimente via un port MicroUSB et propose un Wifi5 et du Bluetooth 4.2… Le petit boitier mesure 6.9 cm de côté pour 1.5 cm d’épaisseur.

Si vous êtes développeur et que vous n’êtes pas dans les petits papiers de Google, pourquoi pas… Mais à 79$ en import, il semble que la TV-Box ne soit pas le meilleur investissement possible pour un particulier. Une Xiaomi Mi Box à 50 ou 52€ en import ou à 60€ en France, semble un meilleur choix pour le moment.

Le développement de nouvelles solutions pourrait cependant avoir un impact très positif sur le marché, avec de nouveaux acteurs et une poussée de la part de Google comme d’autres services de streaming, il est possible que de nouveaux modèles de TV-Box débarquent sur le marché. Avec de jolis logos Netflix ou Disney par exemple.

Source : Liliputing

La TV Box Google ADT-3 débarque sans prévenir à 79$ © MiniMachines.net. 2020.

Deux vieilles icônes (et comment les extraire)

Par Pierre Dandumont

Récemment, je suis tombé sur un post sur un forum qui montrait des icônes un peu particulières, issues de bêta ou de sources de vieux OS. J’aurais pu m’arrêter là et mettre les icônes ici, mais j’ai cherché comment les extraire.

Commençons par une icône de Copland. Il s’agit d’une icône de Finder avec des lunettes de soleil, et le seul indice était que l’image se trouve dans StartUpTestLib. Une fois le fichier trouvé dans mes archives, j’ai cherché comment extraire l’image.

L’icône

Première étape, extraire les ressources. Il n’y a pas de ResEdit pour Mac OS X, mais Rezilla fonctionne bien. Il est possible de voir les ressources et même l’icône en question. Mais impossible d’extraire l’image. Après quelques errements, je découvre qu’un glisser/déposer de l’image sur le bureau donne un fichier Extrait d’image (Picture Clipping en anglais), que le Finder ouvre… mais sans possibilités d’exportation.

Rezilla


L’éditeur


« Extrait d’image »

La solution viendra de Super User. Techniquement, il s’agit d’un fichier XML avec l’image intégrée dans le XML, mais c’est un peu compliqué à extraire vu que le XML est compressé. La solution la plus simple consiste à ouvrir un document TextEdit, glisser le fichier dans la fenetre et sauver le tout. On se retrouve avec un paquet qu’il faut ouvrir avec un clic secondaire (Afficher le contenu du paquet) pour trouver une image en TIFF. C’est un peu laborieux, mais ça fonctionne.

L’image NeXT

L’icône

Pour l’image NeXT, j’avais une piste vu que le post de forum indiquait qu’elle se trouvait dans les sources de Darwin 0.1. Le post indiquait \boot\ppc\SecondaryLoader\logo.c mais c’est \boot\ppc\SecondaryLoader\icon.c.

Le fichier C

Première étape, ouvrir le code C et ne garder que les données brutes. Je fais ça de façon artisanale avec un simple chercher/remplacer. Ensuite, je colle le tout dans éditeur hexadécimal pour obtenir le fichier brut.

L’ouverture passe par Graphic Converter. Si vous essayez d’ouvrir un fichier inconnu, il propose une option Try RAW import. Ensuite, il faut jouer. Ca nécessite un peu d’expérience, mais l’idée va être d’essayer de deviner le type d’image (niveau de gris pour une icône NeXT) et la taille de l’image en pixel. En jouant sur la taille, on peut généralement commencer à voir l’image, parfois déformée, et ensuite il faut essayer de trouver la bonne taille. Ici du 96 x 96 en 8 bits, niveaux de gris. Après, il n’y a plus qu’à sauver l’image.

Dans Graphic Converter


L’import au hasard


Avec les bonnes valeurs

Magewell’s New NDI® Hardware Decoder Model

Par Andres Benetar

  Last year Magewell unveiled the second powerful NDI decoder device in its Pro Convert family, which will undoubtedly be the highlight of the 2020 NAB Show. While Magewell’s Pro Convert encoders enable users to bring traditional video signals into IP workflows, the low-latency Pro Convert for NDI to HDMI decoder completes the chain by ...

The post Magewell’s New NDI® Hardware Decoder Model appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

ASUSTOR Informs Customers To Have Better Data Security

Par Andres Benetar

Any tech professional attending the 2020 NAB Show this April will understand how important security is, especially now that we live in a digital ecosystem where any device can be infected by one or more forms of dangerous malware. Recent incidents of attempted Ransomware attacks have prompted ASUSTOR to encourage customers to adopt security measures ...

The post ASUSTOR Informs Customers To Have Better Data Security appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

FilmLight teams up with ARRI in Paris creative community

Par Caroline Shawley

  First 2020 Colour Day hosted in Paris on 28 January   LONDON — 23 January 2020: Following the appointment of Matthieu Straub as the company’s technical and operational consultant to France and the Benelux countries in the summer of 2019, FilmLight is delighted to announce that it has now established a permanent presence in ...

The post FilmLight teams up with ARRI in Paris creative community appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

A.C. Lighting Inc.’s World-Class Technology at 2020 NAB Show

Par Andres Benetar

    For any creative looking for world-class technology, then A.C. Lighting Inc. has plenty of brands to showcase. This year, at the 2020 NAB show in Las Vegas, A.C. Lighting Inc. will showcase some of its world-class lighting and associated rigging technologies, which include brands such as: Chroma-Q® (LED Lighting) Vista by Chroma-Q (Lighting ...

The post A.C. Lighting Inc.’s World-Class Technology at 2020 NAB Show appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

ASUSTOR’s Newest Apps And The Lockerstor 8 and 10

Par Andres Benetar

    Last year, ASUSTOR and Seagate co-hosted the Lockerstor 8 and 10 Storage Presentation Conference. Since the Nimbustor 2 and 4 upended the private cloud storage market, the Lockerstor 8 and 10 have been launched to show how serious ASUSTOR is in making storage faster and more reliable than ever before, and plenty of ...

The post ASUSTOR’s Newest Apps And The Lockerstor 8 and 10 appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

HiSense A5 : Un smartphone 5.84″ à encre numérique

Par Pierre Lecourt

Le HiSense A5 ressemble à un smartphone classique. Equipé d’un SoC Snapdragon 439 huit coeurs ARM Cortex A53, de 4 Go de mémoire vive et de 32 Go de stockage interne, il propose toute la panoplie classique des usages d’une solution de ce type.

HiSense A5

On retrouve donc un capteur photo 13 mégapixels au dos de l’appareil avec Autofocus et flash LED et une 5 mégapixels en façade, un lecteur  de nano SIM mais également un lecteur de cartes MicroSDXC permettant d’étendre largement le stockage. Android 9.0 est installé dessus et l’interface est disponible en Anglais.

Sa principale particularité vient donc de son affichage tactile qui n’emploie pas un écran couleur traditionnel mais un écran à encre numérique en niveaux de gris. Une solution qui bénéficie d’un éclairage frontal à la manière d’une liseuse moderne mais qui permet surtout de lire des données en plein soleil sans impacter la batterie. La définition est de 1440 x 720 pixels ce qui sera suffisant pour profiter des nombreuses applications de lecture disponibles sur Android.

HiSense A5

L’objet mesure 15.41 cm de haut pour 7.46 cm de large et 8 mm d’épaisseur. Il pèse 158 grammes et embarque une batterie de 4000 mAh qui lui apportera une belle autonomie. La marque annonce 10 jours d’usage, ce qui me parait un peu trop beau pour être vrai ou alors en coupant tous ses réseaux et en se concentrant uniquement sur la partie lecture.

HiSense A5

Son Wifi est de type 802.11 a/b/g/n seulement et le HiSense A5 ne propose qu’un module Bluetooth 4.2. De quoi se connecter sans soucis mais pas vraiment dans les derniers standards. Il dispose d’un port jack audio 3.5 mm classique et embarque également une paire d’enceintes stéréo. Sa charge est assurée par un câble MicroUSB standard. Il propose également un Tuner FM et un module A-GPS.

Cet appareil n’est pas vraiment pour tout le monde mais peut se transformer en outil très pratique pour de nombreux utilisateurs. C’est une vraie liseuse de poche qu’il sera possible d’utiliser partout et à toute heure. En plein soleil comme dans un endroit sombre.

HiSense A5

Un bouton dédié sur le côté du HiSense A5 permet de reprendre le mode lecture d’un seul clic. La mémoire est suffisante pour passer le reste de sa vie à bouquiner sur une île déserte et la  camera permettra de photographier informations et manuels pour les retrouver ensuite dans cette version portable sur le terrain. Avec sa connexion sans fil, il sera également possible de piocher dans des ressources en ligne sans soucis.

Evidemment, le smartphone est également un… téléphone et vous pourrez donc passer des coups de fil comme en recevoir mais également surfer avec en 3G et en 4G1

Je suis curieux de voir ce smartphone en action. Les vidéos  que j’ai pu trouver montrent un engin assez réactif et intéressant. Je lui vois plein d’usages particuliers qui vont du smartphone classique au GPS embarqué. Il sera aussi pratique en voiture qu’en activité, si vous faites de la voile ou de l’ULM, du vélo ou de la randonnée. Mais  c’est surtout parce qu’il tiendra dans une main facilement et qu’il pourra servir de liseuse que l’objet m’intéresse. Avec une capacité de base de 32 Go et la possibilité de lui monter jusqu’à 256 Go de MicroSDXC, l’engin semble parfait pour un gros lecteur. 

HiSense A5

Il est proposé à 203.27€ sur Gearbest frais de port compris. Un prix au dessus de son tarif officiellement annoncé en Chine qui devait tourner autour de 1199 Yuans, soit 156€, sur le marché local. La vidéo de Notebook Italia tournée en Octobre 2019 indique une disponibilité possible en Europe via Amazon dans les 200€ également. Il n’est pas sûr cependant que le HiSense A5 soit distribué chez nous et une importation sera peut être la seule solution pour mettre la main dessus.

Source : Liliputing

HiSense A5 : Un smartphone 5.84″ à encre numérique © MiniMachines.net. 2020.

Screen Stopwatch : Mesurez votre dépendance au petit écran

Par Pierre Lecourt

Screen Stopwatch est un fond d’écran animé pour Android. L’application ne fait rien de spécial si ce n’est compter combien de temps vous utilisez votre smartphone ou votre tablette Android… chaque jour.

2020-01-22 18_25_10-minimachines.net

D’habitude ne ne vous parle pas trop de ce genre d’outil, d’autres en font la promotion bien mieux que moi. Mais pour une fois, je me fends d’un petit billet pour mettre en lumière celle-ci. Parce que Screen Stopwatch est un outil assez particulier.

Une fois téléchargé et installé, il va venir remplacer votre fond d’écran habituel et se mettre a comptabiliser le temps passé à utiliser votre smartphone chaque jour. Additionnant les secondes, les minutes et les heures passées sur votre engin à chaque fois que vous le déverrouillerez. Un chronomètre qui joue au vase communicant avec le reste de votre temps de vie. Cela ne fait que 24 heures que je l’ai installé sur mon smartphone mais l’impact est vraiment dérangeant. Difficile de voir le temps passé devant ces petits écrans. Difficile de se rendre compte dans quel tunnel on entre quand on commence à naviguer sur un site puis sur un autre… Quand on regarde ses réseaux sociaux ou que l’on entame la lecture de ses emails.  

Au bout du compte cependant, le chiffre s’étale en grand sur votre appareil. Et la réflexion s’installe. Combien de temps ai-je passé sur mon téléphone aujourd’hui ? Autant que ça ? Et pour quel résultat ? Était-ce pertinent ? Le nombre de fois où je me suis fait la remarque qu’il me restait bien peu de temps pour moi. De temps pour lire ou pour faire autre chose de différent. Cet auto-apitoiement s’effondre vite face au démenti apporté par cette application. 

Je ne suis pas un gros consommateur de smartphone mais voir au sortir d’une simple consultation email que je viens de passer 15 ou 20 minutes de ma vie sans s’en m’en rendre compte, cela à un impact. 

L’auto asservissement a plein d’avenir

Le plus “drôle” avec Screen Stopwatch, c’est que l’application est développée par Google. Le papa d’Android et donc le responsable de votre enfermement au sein de votre smartphone. On peut se demander quel est le but du jeu pour le développeur ? Peut être qu’il s’agit de pointer du doigt le responsable de votre addiction. A savoir, selon Google : vous même.

En mettant en scène le temps que vous passez sur votre smartphone, Google vous désigne comme seul responsable de votre malheur. Votre propre petit tyran du petit écran. L’éditeur gommant ainsi au passage tous les artifices, toute l’énergie et toute la science déployée pour vous rendre accro à ce dernier. Les excellents petits reportages “Dopamine” d’Arte sur comment les différents géants du loisir et des service liés à l’utilisation du smartphone parviennent à manipuler votre esprit sont assez éclairants sur le sujet.

Screen Stopwatch est intéressant pour connaitre l’emprise de l’objet dans votre vie, la force de votre addiction. Mais ne vous laissez pas intimider par le chiffre que vous récolterez à la fin de la journée. Vous n’êtes pas le seul coupable. Toute la société s’efforce de vous rendre accro. Bientôt, on remplacera de plus en plus de choses par un smartphone, perdant au passage tout anonymat dans ses déplacements, toute liberté dans ses loisirs avec la sensation tenace d’être tenu en laisse. Ce temps passé le cou plié sur votre petit écran n’est pas uniquement votre faute. Et si c’est à vous d’en guérir si vous voulez récupérer un peu de liberté et de temps, cela ne sera pas une chose facile.

Screen Stopwatch : Mesurez votre dépendance au petit écran © MiniMachines.net. 2020.

❌